RSS

Archives de Tag: visa

Visa et Mastercard envisagent les paiements par la biométrie pour très bientôt, en 2016 pour Mastercard !

Big Brother passe par Big DATA . Equiper toute la planète avec ces nouvelles technologie permettra un contrôle total . Ça ressemble au film Minority report dans lequel tom Cruise se fait scanner les yeux à chaque coin de rue – Faire un paiement à l’aide d’une partie de votre corps n’est plus de la science-fiction.

——————————————————————————

Nous vivons des jours passionnants dans le monde de la biométrie et des paiements.

Visa et MasterCard travaillent tous les deux sur des spécifications qui auront un impact consommateurs du monde entier.

Voici les pays qui sont déjà rendus aux paiements biométriques:

– Au Nigeria, les données biométriques sont prélevées par le gouvernement et centralisées, ce qui permet aux banques de vérifier l’identité du client.

– Plus de 80 000 distributeurs automatiques biométriques de billets [guichets d’argent] sont utilisés à travers le Japon obtenant l’identification du détenteur de compte via la numérisation de la palme de la main ou de la veine d’un doigt.

– En 2013, Citibank a introduit les guichets automatiques biométriques à Singapour, en Malaisie et aux Philippines et ils sont également disponibles au Brésil et en Pologne .

– Plus de 400 000 clients du USAA (United Services Automobile Association) ont opté pour utiliser leurs empreintes digitales, la reconnaissance du visage ou vocale avec l’application mobile de l’entreprise.

– La Barclays utilise les lecteurs de la veine du doigt pour authentifier les clients-clé de l’entreprise.

Beaucoup d’autres sociétés de services financiers et les fournisseurs FINTECH sont sur le point de faire la transition vers la biométrie.

Visa travaille activement pour ajouter la sécurité et la commodité à la biométrie: palme de la main, empreinte de la voix, scan de l’iris et reconnaissance du visage pour les transactions par carte à puce.

Cela signifie que les utilisateurs de 3,3 milliards de cartes à puce EMV à travers le monde pourraient bientôt oublier de devoir faire leur NIP.

MasterCard prévoit lancer les paiements biométriques en Amérique du Nord dans le courant de 2016 et une expansion mondiale suivra en 2017. En milieu d’année, les institutions financières américaines seront en mesure de participer à MasterCard Contrôle d’identité, une suite de solutions qui exploite des technologies de pointe pour prouver l’identité d’un consommateur et pour simplifier les transactions en ligne.

. MasterCard est également aussi en train de lorgner sur les wearables (« portables » objets connectés, ndlr)  et le rôle qu’ils peuvent jouer dans les paiements. « Nous pensons qu’il y aura des scénarios où les gens ne voudront rien faire  pour s’authentifier», dit Reany. « Ils voudront mettre leur montre ou bracelet dans la matinée, et ils vont s’authentifier une fois et se promener toute la journée et les choses vont tout simplement se produire. Leurs portes de voiture se débloqueront, leur PC vont se connecter sur et ils vont acheter des choses.  »

Pour l’instant, l’objectif immédiat semble carrément axé sur la biométrie. La société propose déjà un système de paiement sans contact en utilisant la communication en champ proche (NFC) qui peut être utilisé avec une empreinte digitale sur un appareil mobile pour authentifier un utilisateur.

Mais Reany a de grands espoirs : 

«À un certain moment, vous marchez jusqu’à une épicerie, prendrez des choses dans l’allée, et vous serez en mesure de vérifier, sans avoir à passer par personne. Nous appelons cela le in-aisle shopping. « Reany dit que le magasin du futur sera possible en grande partie grâce à la biométrie. « ils vont tout simplement vérifier votre identité et vous consultez. »

Lire tout (anglais):

resistanceauthentique avec CDP
Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Cartes bancaires : la Russie se dote d’un système de traitement indépendant !

Cartes de paiement Visa

Et un gros pas de plus pour se détacher de l’influence étasunienne et des » sanctions » de l’Ouest .. il va etre de plus en plus difficile d’atteindre les Russes .

Pour rappel, Visa coopérera avec le système russe de paiements . Z .

Un système national de cartes de paiement a été mis en place en Russie pour sécuriser les opérations effectuées à l’intérieur du pays à l’aide des cartes bancaires Visa et MasterCard.

A partir du 1er avril, les règlements effectués sur le territoire russe à l’aide des cartes bancaires Visa et MasterCard seront traités par le Système national de cartes de paiement (NSPK) mis en place pour contrer toute tentative de couper la Russie du marché mondial des opérations bancaires.

Les experts estiment que les détenteurs de ces cartes en Russie ne s’apercevront pas de ce changement important.

Une tâche ambitieuse a été confiée à l’équipe chargée de créer le NSPK: réaliser un projet d’envergure dans les plus brefs délais.

« Cette tâche a été remplie à merveille », estimeAndreïEmeline, président du Conseil national du marché financier.La présidente du Conseil national des paiements, Alma Obaïeva, a pour sa part attiré l’attention sur la complexité technologique de ce processus qui réunit de nombreux acteurs financiers. Elle espère que toutes les procédures techniques seront accomplies par les systèmes Visa et MasterCard courant avril.

« Un mois suffira pour remplir une tâche aussi grandiose à l’échelle nationale. D’ici début mai, le traitement des cartes bancaires internationales sera effectué conformément aux exigences formulées par la législation en vigueur et aux paramètres technologiques requis en termes de facilité et de fiabilité », a déclaré Mme Obaïeva.

La plus grande banque russe, Sberbank, a annoncé son intention d’achever au cours de la première quinzaine d’avril toutes les procédures nécessaires pour que les opérations réalisées à l’aide de MasterCard soient traitées par le système NSPK. Une autre banque importante du pays, VTB 24, s’est déclarée prête à effectuer ce type de traitements à partir du 1er avril et ce, pour les cartes Visa et MasterCard.

En mars dernier 2014, les groupes américains de cartes bancaires Visa et MasterCard ont cessé sans préavis leurs prestations aux clients des banques russes Rossia et SMP, ainsi que de leurs filiales sanctionnées par les Etats-Unis et l’Union européenne. Plus tard, ces restrictions ont été levées pour les clients de toutes les banques concernées à l’exception de la banque Rossia.

Fin avril 2014, la Douma (chambre basse du parlement russe) a adopté un projet de loi prévoyant la mise en place en Russie d’un système national de cartes de paiement (NSPK) appelé à sécuriser les règlements pratiqués à l’intérieur du pays.

source

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 avril 2015 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Simone Wapler – L’hyperinflation peut-elle exister à l’heure de la Carte Visa ?

leadimg

Autre son de cloche ici …..Simone voit que  « la planche à billets en euro va pouvoir fonctionner à plein régime » .

OK je vois, c’est pierre Lecomte qui modère tout ça dans le monde des goldeux (faut dire que lui est LONG en US T BOND TLT

pas d’hyperinflation ? En Europe oui, Aux US je suis moins catégorique , Ils y courent … : tout l’enjeu est qui tombera en 1er pour moi, et les étasuniens essayent de nous faire tomber d’abord …

Le big reset, de Christine Lagarde : oui mais avant ou après le Crash ?

Comme le croit DELAMARCHE , je pense que ce sera après . Z .

▪ Ça y est, Mario Draghi a obtenu son imprimatur de la Cour européenne de justice, la planche à billets en euro va pouvoir fonctionner à plein régime. Joie et allégresse, l’Europe aura bientôt le droit de masquer l’insolvabilité par la fausse monnaie, comme les Etats-Unis, comme le Japon.

Pour certains, ce ne serait pas encore si simple. Pierre Leconte, du Forum monétaire de Genève, commente à chaud :

La question de la légalité des achats d’obligations d’Etats européens par la BCE n’est toujours pas clarifiée en raison de la ‘conditionnalité’ que le procureur auprès de la Cour européenne de justice a conseillé à ce tribunal d’exiger de la part de la BCE lorsqu’elle entend pratiquer ce type d’opérations. Ce qui signifie que Draghi annoncera probablement un QE le 22 janvier, sans pour autant en dévoiler la forme ni le montant, d’autant que la Bundesbank et l’Allemagne s’y opposent, ce qui pourrait décevoir les investisseurs et conduire à une forte correction baissière des actions européennes”.

Un système qui n’est pas à court d’argent n’a aucune raison de s’arrêter ou de se réformer

▪ Alors EQE (European quantitative easing)… ou pas ?


Peut-être faut-il revenir sur ce qui choque profondément les Allemands dans cette affaire. Finalement, le QE revient à imprimer l’argent de ce qu’on appelle les minima sociaux (allocations chômage, allocations familiales, revenus de solidarité active, allocations équivalent retraite, allocations d’insertion, allocations aux adultes handicapés, allocations de solidarité aux personnes âgées, allocations supplémentaire d’invalidité) et à payer les salaires des fonctionnaires en surnombre. Il faut bien comprendre que l’Etat emprunte pour financer son déficit, que le rachat des émissions d’emprunt par la Banque centrale revient à créer de l’argent pour financer ces dépenses sociales. Or un système qui n’est pas à court d’argent n’a aucune raison de s’arrêter ou de se réformer.

Un ancien gestionnaire de hedge fund révèle…
“LE CALENDRIER MAGIQUE”Comment une “faille” créée par le gouvernement américain fait exploser les prix des actions les plus convoitées deWallStreet : grâce à une petite loi méconnue, vous pouvez connaître la date exacte de vos gains — des mois à l’avance !Découvrez comment en cliquant ici…

L’Allemagne de son côté est un pays vieillissant, son budget est équilibré ; or un pays de vieux a besoin d’une monnaie forte, stable qui garantisse l’épargne et de taux obligataires qui permettent aux assureurs de verser les pensions de retraite. L’Allemagne a peur de l’hyperinflation à laquelle pourrait conduire cette stupide expérimentation monétaire.

Lorsqu’on parle d’hyperinflation, on vous raconte toujours les histoires de l’Allemagne, du Zimbabwe, de l’Argentine, de la Hongrie. On voit les brouettes de marks, les piles de billets, le marché noir qui s’organise avec une autre monnaie.

Récemment, on a parlé de l’inflation en Russie. La baisse du rouble est difficile à encaisser pour les Russes. Certains avaient contracté des prêts immobiliers en dollar et voient leurs remboursements s’alourdir de 41% (c’est la chute du rouble face au dollar en 2014). L’inflation pourrait atteindre 17% au printemps. Les gens se ruent sur l’électroménager, l’électronique, l’automobile et l’ameublement. L’inflation déclenche une fièvre de consommation au comptant pour ceux qui le peuvent. Mais avec 17% de hausse des prix en rythme annuel, les Russes sont encore loin de l’hyperinflation.

▪ La grande inconnue
Il y a aujourd’hui une grande inconnue concernant la survenue d’une hyperinflation éventuelle, notamment en France : la dématérialisation de la monnaie. Lorsque vous faites vos courses, vous constatez que de plus en plus de gens payent avec une carte de débit. La manipulation physique de la monnaie devient rare. D’ailleurs les pièces et billets ne représentent qu’une très faible proportion de la monnaie en circulation.

La manipulation physique de la monnaie devient rare

Or l’hyperinflation traduit avant tout un emballement de l’inflation dû au rejet de la monnaie qui n’est plus considérée comme fiable. Il y a un catalyseur psychologique qui fait basculer de l’inflation vers l’hyperinflation. Réaliser que pour le même achat on sort une pièce ; puis le lendemain un billet ; le surlendemain deux billets ; à la fin du mois, les billets sont changés et portent un zéro de plus… Avec une carte de débit, on tape toujours le même code et le ticket conserve le même format.

Nous ne sommes pas la Russie ; l’euro n’a perdu que 10% de sa valeur face au dollar ; cette chute ne nous pénalise pas car le prix du pétrole a été divisé par deux. La monnaie est largement dématérialisée, cantonnée dans les comptes bancaires. Le moment venu d’assainir les comptes publics, nous ne verrons probablement pas d’hyperinflation mais simplement une confiscation de l’épargne directement à la source. C’est la même chose que l’hyperinflation, mais à la fois plus sophistiqué et plus brutal. Le big reset, de Christine Lagarde. Christine, Mario sont des gens raffinés, ils appartiennent à l’élite. Ils vont nous mitonner une arnaque élégante, n’en doutez pas.

[NDLR : Comment vous protéger contre les risques liés aux manipulations monétaires de Mario, Christine et tous les autres ? Tout est expliqué ici…]

 
1 commentaire

Publié par le 15 janvier 2015 dans économie, général

 

Étiquettes : , , , , , ,

Visa puis Mastercard mettent fin à leurs services de paiement en Crimée

MasterCard suspend, après Visa, ses services en Crimée

L’étau se resserre encore autour de Moscou, qui a de toutes façon prévu de créer un système parallèle concurrent … Z .

D’abord ce fut VISA :

Le groupe de cartes bancaires Visa a annoncé vendredi ne plus être en mesure de fournir ses services de paiement en Crimée en raison des sanctions américaines liées au conflit ukrainien. « Visa a l’interdiction de fournir des produits et des services sous sa marque en Crimée », explique Visa dans un communiqué. Barack Obama a annoncé le 19 décembre qu’il allait interdire les exportations de biens, technologies et services à destination de la Crimée, annexée en mars dernier par la Russie
http://www.lesechos.fr/journal20141229/lec2_finance_et_marches/0204041238029-visa-met-fin-a-ses-services-de-paiement-en-crimee-1078718.php

Et MasterCard a suivi dans la foulée :

MasterCard suspend, après Visa, ses services en Crimée

Suite aux sanctions imposées par les Etats-Unis contre la Crimée, le groupe international de cartes bancaires MasterCard a suspendu la prestation de ses services sur la péninsule, a annoncé un porte-parole du groupe à RIA Novosti. 
 
Plus tôt vendredi, une autre société de cartes bancaires, Visa, a également cessé de fournir ses services aux banques russes opérant en Crimée.
 
« Suite aux sanctions décrétées par les Etats-Unis contre la Crimée, MasterCard a notifié aux banques russes sa décision de suspendre les opérations effectuées à l’aide de cartes bancaires sur le territoire de la péninsule », a déclaré le porte-parole.

Vendredi 19 décembre, le président Barack Obama a instauré un blocus de la Crimée en interdisant toutes relations économiques avec cette région qui avait adhéré à la Russie suite à un référendum. Le décret présidentiel n° 13685 s’applique aux banques implantées en Crimée et aux institutions financières effectuant directement ou non des opérations sur la péninsule.

http://fr.ria.ru/business/20141226/203320424.html

Les groupes de cartes bancaires Visa et Mastercard ont annoncé vendredi ne plus être en mesure de fournir leurs services de paiement en Crimée en raison des sanctions américaines liées au conflit ukrainien. /Photo d’archives/REUTERS/Bobby Yip

Les services Visa et Mastercard ne sont plus fournis en Crimée

Les groupes de cartes bancaires Visa et Mastercard ont annoncé vendredi ne plus être en mesure de fournir leurs services de paiement en Crimée en raison des sanctions américaines liées au conflit ukrainien.

« En raison des dernières sanctions imposées par les Etats-Unis à la Crimée (…) Visa a l’interdiction de fournir des produits et des services sous sa marque en Crimée », explique Visa dans un communiqué.

Mastercard a annoncé peu après une décision similaire, rapporte l’agence de presse RIA.

Barack Obama a annoncé le 19 décembre qu’il allait interdire les exportations de biens, technologies et services à destination de la Crimée, annexée en mars dernier par la Russie.

http://www.capital.fr/bourse/actualites/les-services-visa-et-mastercard-ne-sont-plus-fournis-en-crimee-1001010#xtor=RSS-218

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 décembre 2014 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , , , , ,

La Russie va lancer la carte de crédit UnionPay !

unionpay.si
Suite à l’embargo des USA sur les cartes de crédit US en Mars 2014, la Russie décide d’utiliser la carte de crédit China UnionPay

Tout ça n’a plus d’importance, on sait où on va désormais, et que la mise à mort du dollar est prévue depuis longtemps , pour mettre en place un nouveau système monétaire international : la seule question qui reste est …. quand ? (et jusqu’à où ils iront : simple crash ou guerre ?) 
 Apparemment ce sera vite, car chaque jours des news dans ce sens tombent ; On va finir la semaine avec une revue de presse plus légère; Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance (spécial été)

 
NDLR :  Les sanctions des USA (Plutôt des Banksters de la FED qui gouvernent les USA avec leur CIA et leur OTAN) contre laRussie produisent à des effets inverses de ce qui était prévu !
En effet de plus en plus les pays se détournent du monopole des USA et de leur dollar frauduleux, pour mettre en place d’autres systèmes financiers, affaiblissant petit à petit les banksters de la FED.
L’annonce d’une banque des BRICS le 22 juillet 2014 va dans ce sens de se libérer de son bourreau !
Nous avions déjà annoncé l’année dernière la création, par les BRICS, d’un nouveau réseau internet qui évitera les USA et son espionnage ( http://changera.blogspot.fr/2013/09/un-cable-internet-des-brics-independant.html ) !
Cela prend du temps à mettre en place, mais les Changements apparaissent tous les jours pour ceux qui savent les voir !
china_union_pay
Reuters / Barry Huang
Oubliez les cartes Visa et MasterCard ! 
Après que les deux sociétés de paiement du système de crédit américain ont bloqué les comptes sans préavis en Mars, la Russie a trouvé une alternative avec la carte de crédit China UnionPay ! 
 
China UnionPay prévoit d’avoir 2 millions de cartes en Russie au cours des trois prochaines années. 
Au lieu de voir les logos des cartes Visa et MasterCard aux guichets automatiques et aux points de vente, les Russes vont commencer à voir les symboles « UnionPay » un peu partout ! 
China UnionPay (CUP) existe depuis 2002 sur le marché intérieur chinois comme une alternative à Visa et MasterCard, mais s’est rapidement étendue à l’échelle internationale, et qui est déjà maintenant numéro un en termes de quantité de cartes dans le monde. 
 
Les plus grandes banques de Russie, VTB-Gazprombank, Promsvyazbank, Alfa Bank, MTS, et Rosbank, font déjà les préparatifs techniques et des tests avec les cartes Union Bank. 
« VTB24 se sert déjà des cartes China UnionPay dans son réseau ATM et maintenant la banque est en négociations pour commencer à le diffuser chez les commerçants de détail », a déclaré le service de presse de VTB24.
mastercard
Reuters / Jason Reed
La plupart des banques ont juste commencé leurs négociations avec la Chine pour offrir à leurs clients des cartes de crédit chinoises et les services associés. 
 
En Mars, Visa et MasterCard avaient bloqué les comptes des titulaires de leurs cartes aux banques BankRossiya et SMF Banque, par sanction des États-Unis suite à l’annexion par la Russie de la Crimée. 
 
Les banquiers Russes qui utilisent les dollars et les euros pour leurs actifs, ont été choqués par cette décision, et ils ont décidé de rapatrier tous leurs fonds en Russie de peur qu’un jour tous leurs actifs soient bloqués par des politiciens de Washington DC. 
« Visa et MasterCard avaient 100% de confiance, mais plus en ce moment, il n’y a plus de confiance dans leur système, et beaucoup de nos clients, ont transféré leurs opérations en dollars américains et en euros vers le Yuan.  
 
Ils sont impatients de recevoir cette nouvelle Carte et nous avons déjà une longue liste de gens qui l’attendent pour remplacer leurs cartes MasterCard et Visa, » dit Denis Fonov, Vice-Président à LightBank, une petite banque basée à Moscou. 
 
LightBank travaillait déjà avec UnionPay depuis longtemps avant cette affaire et ont commandé 10.000 cartes d’avance pour les clients. 
 
En raison du blocage, Visa et MasterCard vont devoir payer maintenant un dépôt de garantie à la Banque centrale de Russie, qui est estimé à plusieurs milliards pour chaque entreprise.
De même, une fois que la carte CUP commencera à fonctionner en Russie, ils devront également verser un acompte de sécurité avec la Banque centrale de Russie, pour environ 34 milliards de dollars, selon Fonov.
Reuters / Jim Bourg
Il y a déjà 20.000 cartes CUP en circulation en Russie, et il est prévu plus de 100.000 cartes en Septembre.
En Russie, si de nombreuses banques acceptent les Cartes UnionPay, ce n’est pas encore le cas des marchands, c’est la prochaine étape. 
 
Au début de 2014, ce système de paiement avait déjà émis 4,2 milliards de cartes, principalement en Chine. 
 
En termes de chiffre d’affaires total du commerce mondial, China UnionPay est le leader de la carte de crédit, avec plus de 5,3 milliards de dollars en paiements, soit environ 47% des parts de marché, tandis que Visa a 40,6%, et MasterCard seulement 12,2%, selon le rapport Nilson . 
 
Dans les transactions globales, Visa est toujours le leader de 4,6 milliards de dollars, et China UnionPay vient en deuxième position avec 2,5 milliards de dollars en transactions au premier semestre de l’année dernière. 
 
UnionPay fonctionne déjà avec succès en Australie et au Canada, avec des transactions à la fois en monnaie locale et en yuan.
Au total, la CUP opère ainsi dans 142 pays. 
Les cartes d’UnionPay de la Chine seront une solution temporaire pour que la Russie puisse se passer des systèmes de l’Ouest alors qu’elle se prépare à lancer son propre système de paiement, qui est officiellement prévu pour commencer à fonctionner dans 16 mois, et selon certaines sources, cela pourrait même être seulement dans 2 ou 3 ans.
Traduction : Filibert  pour  Le Grand Changement
 
2 Commentaires

Publié par le 19 août 2014 dans économie, général

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :