RSS

Archives de Tag: Un effondrement

L’Ukraine nationalise sa première banque dans une tentative pour éviter un effondrement du système bancaire

Des personnes font la queue devant la PrivatBank, le 18 mars 2014.

L’Ukraine a annoncé dimanche 18 décembre au soir la nationalisation de la première banque du pays, la PrivatBank, dans une tentative pour éviter un effondrement du système bancaire dans cette ancienne république soviétique ravagée par la guerre.

Le gouvernement ukrainien a expliqué, dans un communiqué, être à « 100 % propriétaire de PrivatBank et garantir le fonctionnement ininterrompu de cette institution et la sauvegarde de l’argent de ses clients ».

Le président ukrainien Petro Porochenko a appelé lundi la population à ne pas céder à la panique après la nationalisation de la première banque du pays, PrivatBank, décidée en urgence pour éviter un effondrement du système financier.

Après des mois de rumeurs concernant la santé de l’établissement contrôlé par le puissant oligarque Igor Kolomoïski, en conflit ouvert avec les autorités, et sous la pression croissante des bailleurs de fonds occidentaux de Kiev pour assainir le secteur bancaire, le gouvernement a annoncé en pleine nuit qu’il reprenait 100% du capital de PrivatBank pour « garantir le fonctionnement ininterrompu de cette institution et la sauvegarde de l’argent de ses clients ».

Quelques heures plus tard, Petro Porochenko s’est adressé aux Ukrainiens pour justifier une décision « sans précédent ». « La banque était menacée, mais aussi l’ensemble du système bancaire », a-t-il expliqué dans un vidéo diffusée par la présidence.

« De l’état de cette banque dépend toute la situation économique et financière du pays », a-t-il insisté, rappelant qu’elle comptait comme clients « environ la moitié de la population adulte et plus de la moitié des entreprises ».

« Gardez votre calme », a-t-il demandé aux déposants, leur promettant que leurs économies seraient conservés dans leur intégralité.

Les difficultés des banques présentent toujours le risque d’entraîner une spirale si les clients perdent confiance et se mettent à retirer leurs fonds, aggravant une situation financière déjà précaire. Elles peuvent aussi entraîner une défiance généralisée au delà du seul établissement concerné, d’autant que les signaux d’alarmes se sont multipliés ces derniers mois concernant le secteur ukrainien.

Un effet domino aurait des conséquences dramatiques au moment où l’économie du pays reprend timidement des couleurs après plusieurs années d’effondrement aggravé par la guerre avec les séparatistes prorusses dans l’Est industriel.

L’un des membres de la direction de PrivatBank, Dmytro Doubilet, a ainsi qualifié ces difficultés de « prophétie auto-réalisatrice » résultant d' »attaques médiatiques ». « La décision de transférer la banque sous contrôle de l’Etat a été prise quand nous avons compris que nous ne pourrions pas survivre à cette attaque », a-t-il expliqué sur sa page Facebook.

– Bonne nouvelle pour le FMI ? –

La situation de PrivatBank constitue un sujet explosif non seulement par sa taille mais aussi par l’identité de son principal actionnaire jusque là: le milliardaire Igor Kolomoïski, un temps gouverneur à poigne de la région de Dnipropetrovsk avant de devenir une cible du président Porochenko dans sa lutte contre la corruption.

Le Fonds monétaire international, après une mission à Kiev en novembre, a décidé que l'Ukraine a besoin de plus de temps pour remplir à certaines conditions du plan de sauvetage de 2015-AFP/Archives/BRENDAN SMIALOWSKI

Le Fonds monétaire international, après une mission à Kiev en novembre, a décidé que l’Ukraine a besoin de plus de temps pour remplir à certaines conditions du plan de sauvetage de 2015-AFP

Sans le nommer directement, M. Porochenko a justifié la nationalisation par l' »insuffisance » des mesures prises par « les propriétaires et les cadres-dirigeants ». Il a plus globalement critiqué la stratégie de la banque et souligné l’aggravation de la crise économique sur fond de guerre dans l’Est pour expliquer sa décision.

Lors d’une conférence de presse, la présidente de la banque centrale, Valéria Gontariéva, a dénoncé une « politique de crédits non équilibrée » car la quasi totalité des emprunts étaient accordés à des personnes liées aux actionnaires.

A ses côtés, le ministre des Finances Olexandre Danyliouk a estimé le renflouement nécessaire à plus de quatre milliards d’euros et assuré que le gouvernement remettrait PrivatBank en vente quand elle serait « complètement stabilisée ».

Le ministre a insisté sur le fait que le sauvetage de l’établissement permettrait à Kiev de « se rapprocher d’une coopération étroite avec le Fonds monétaire international pour recevoir une nouvelle tranche » d’aide financière.

L’assainissement du secteur bancaire fait partie des conditions posées par les alliés occidentaux de Kiev, menés par le FMI, pour maintenir leur perfusion financière, qui a déjà pris du retard ces dernières années à cause de la persistance de la corruption.

L’Ukraine espérait du FMI le feu vert au versement d’une tranche de 1,3 milliard de dollars en novembre, dans le cadre du plan de sauvetage financier de 17,5 milliards de dollars accordé en 2015. Mais à l’issue de sa dernière mission à Kiev, en novembre, le Fonds a estimé que le pays avait besoin de plus de temps pour remplir les conditions nécessaires.

Des tests de résistance menés récemment par la banque centrale ont montré que sur 39 établissements étudiés, 28 n’avaient pas les liquidités nécessaires pour survivre à une éventuelle nouvelle crise économique.

Source

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 décembre 2016 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , , , ,

Les médias tirent la sonnette d’alarme – Vers un effondrement écologique mondial : le miel et d’autres aliments contaminés par le Roundup, les abeilles meurent en masse ..

Nouveau scandale – La FDA Trouve un Herbicide de Monsanto Dans du miel US peut on lire :

La Food and Drug Administration, sous la pression du public à commencé à tester des échantillons de nourriture américaine pour voir la présence d’un pesticide qui est lié au cancer, avec des premiers résultats alarmants.

Lors de l’examen des échantillons de miel provenant de divers endroits aux États-Unis, la FDA a trouvé une nouvelle preuve que des résidus de l’herbicide appelé glyphosate peut être omniprésent – on en trouve même dans un aliment qui n’est pas produit avec l’utilisation de glyphosate. Tous les échantillons de la FDA testé dans un récent examen contenait des résidus de glyphosate, et une partie du miel a montré des niveaux de résidus du double de la limite autorisée dans l’Union européenne, selon des documents obtenus par le biais du Freedom of Information Act. Il n’y a pas de niveau de tolérance légale pour le glyphosate dans le miel aux États-Unis.

Le Glyphosate, qui est l’ingrédient clé dans l’herbicide Roundup de Monsanto Co., est le désherbant le plus largement utilisé dans le monde, et des spécialistes du cancer de l’OMS ont déterminé que le glyphosate est un cancérogène probable pour l’ homme.

Et donc pas seulement dans le miel, mais aussi dans des aliments non traités au glyphosate !

L’herbicide star mondial Roundup (glyphosate) détruit la capacité des abeilles à naviguer vers leurs ruches, et il pourrait jouer un rôle dans l’effondrement continu des populations de pollinisateurs dans le monde entier. Ceci est le résultat d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de Buenos Aires en Argentine et à l’Université de Berlin qui a été publié dans le Journal of Experimental Biology le 10 Juillet

Le Glyphosate impossible à éviter

Les risques ne sont pas seulement hypothétique; les abeilles sont presque certainement régulièrement exposées au glyphosate en quantités énormes. Avec l’adoption généralisée des cultures qui ont été génétiquement modifiées (OGM) pour résister à Roundup il y a environ 20 ans, l’utilisation de l’herbicide dans les champs agricoles a explosé.

On apprend aussi que le Glyphosate, omniprésent partout car utilisé en masse à l’échelle mondiale, détruit le cerveau des abeilles . Trés inquiétant .

Voici des précisions :

Des documents obtenus sous la Loi pour la liberté d’information par le groupe américain Right to Knowrévèlent que la FDA a confirmé la présence de contamination de glyphosate dans le miel vendu dans les magasins américains.

Le glyphosate est l’ingrédient actif dans le Roundup, l’herbicide le plus vendu au monde. L’énorme succès commercial de Roundup a été largement obtenu par l’utilisation de cultures génétiquement modifiées pour résister à l’application directe de l’herbicide. En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a déclaré la substance chimique probablement cancérogène pour l’homme.

Les documents montrent que chaque échantillon de miel testé par la FDA contenait des résidus de glyphosate, dans certains cas, à des niveaux deux fois ceux permis dans l’Union européenne (UE).

La FDA minimise les résultats étonnants

Bien que la FDA procède à des tests annuels pour les résidus de pesticides dans de nombreux produits alimentaires, et le Département américain de l’Agriculture (USDA) test chaque année les produits, les deux organismes ont toujours refusé de tester les résidus de glyphosate, affirmant que le produit chimique est tellement sûr qu’il n’y a pas besoin d’essais.

En 2014, le Government Accountability Office des États-Unis a critiqué la FDA pour cette politique et une nouvelle pression est venue avec la décision du CIRC en 2015. Un certain nombre de chercheurs ont mené leurs propres tests indépendants, et ont trouvé des résidus de glyphosate dans divers aliments à base de céréales, y compris les produits non-OGM tels que l’avoine. Les critiques ont fait remarquer que même de petites quantités de résidus peuvent être alarmantes car le glyphosate est répandu parmi les aliments qui sont consommés régulièrement.

Ainsi, la FDA a lancé une « mission spéciale » cette année pour tester certains aliments, y compris le miel. Les scientifiques ont testé le miel recueilli à travers le pays vendu par marques, y compris Louisiana-based Carmichael’s Honey, Leighton’s Orange Blossom Honey basée en Floride et la coopérative Sue Bee Honey de l’Iowa.

« Il est difficile de trouver du miel pur qui ne contient pas de résidus. Je collectionne environ 10 échantillons de miel sur le marché et ils contiennent tous du glyphosate », a écrit un chercheur dans un courriel interne.

Même les marques de miel commercialisées comme «miel de montagne bio» contiennent du glyphosate.

Les scientifiques ont trouvé des concentrations de glyphosate de 22 parties par milliard (ppb) dans Leighton, 41 ppb à Sue Bee et 107 ppb à Carmichael. Cela est compatible avec une étude préalable indépendante qui a révélé des niveaux de résidus moyens de 64 parties par milliard dans 41 des 69 échantillons de miel.

Qu’est-ce qui est arrivé quand la scientifique de la FDA Narong Chamkasem a informé ses collègues scientifiques que certains des échantillons dépassait de loin le niveau de tolérance de l’UE de 50 ppb, et que techniquement, tous les niveaux de résidus violent la loi américaine parce que l’Environmental Protection Agency (EPA) n’a jamais mis en place un seuil acceptable ?

Chris Sack, en charge des tests de résidus de pesticides à la FDA, a rejeté que la contamination au glyphosate est«techniquement une violation», et a déclaré qu’il avait informé l’EPA qu’ils devraient fixer des niveaux de tolérance pour le miel. Si, comme prévu, l’EPA établit des niveaux supérieurs à 106 ppb, le problème va disparaître avec un coup de crayon.

Les abeilles et les consommateurs souffrent

Les producteurs de miel ont exprimé une détresse avec ces conclusions. Le vice-président de Sioux Honey, Bill Huser, (dont la société commercialise son produit comme « 100% pur, 100% naturel et 100% américain ») a noté que le glyphosate pénètre dans le miel car il est pulvérisé sur les champs agricoles où les abeilles se rendent.

« Je ne comprends pas comment je suis censé contrôler le niveau de glyphosate dans mon miel quand je ne suis pas celui qui utilise le Roundup », a déclaré un autre opérateur de la compagnie de miel. « Il est tout autour de moi. C’est injuste. »

La recherche suggère que le glyphosate fonctionne effectivement comme une toxine pour les abeilles, et peut contribuer à la diminution des populations dans le monde entier.

Comme la FDA, l’USDA a également lancé un «projet spécial» pour tester les résidus de glyphosate dans le soja cette année. Les résultats ont montré une contamination généralisée. Des résultats similaires ont été trouvés par une division spéciale de l’USDA qui teste le blé destiné à l’exportation vers les pays les plus sceptiques au sujet des allégations que le glyphosate est «sans danger».

Pendant ce temps, l’EPA travaille toujours sur un rapport d’évaluation des risques pour décider si l’utilisation du glyphosate devrait être limitée. Prévu à l’origine en 2015, le rapport est maintenant reporté au « printemps 2017 ».

« Il n’y a aucun sentiment d’urgence autour de ces expositions que nous vivons jour après jour », a déclaré Jay Feldman, directeur exécutif de Beyond Pesticides.

resistanceauthentique – Secrets of the FedHuffingtonPostNaturalNewsEcoWatch

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Egon Von Greyerz : Préparez-vous à un effondrement imminent !

Avec une « reprise mondiale »qui soi – disant reprend la main, les banques centrales injectent un montant record de liquidités sous la forme de 2,5 $ + billions de dollars en achats annuels d’actifs par toutes les banques centrales (plus de 200 milliards de $ par mois). Et tout cela confirme une fois encore que la «reprise» est une fois de plus construite sur des bases artificielles, entièrement à partir de l’argent créé par les banques centrales, ce qui a au moins réussi à pousser le marché boursier américain à des sommets de tous les temps.

Voici Egon von Greyerz sur l’astronomique et irremboursable dette US :

Depuis l’arrivée de Ronald Reagan au pouvoir en 1981, les Etats-Unis ont vu passer 5 présidents différents qui ont toujours dépensé davantage d’argent afin de se maintenir au pouvoir, et pour acheter des bulletins de vote. Cela a abouti à la plus extraordinaire impression monétaire de toute l’histoire. Les banques centrales ne sont pas les seules à imprimer de l’argent…

En empruntant d’énormes quantités d’argent, les gouvernements font exactement la même chose que les banques centrales puisque tout cet argent crée ne repose sur rien. Et pire encore, le gouvernement américain n’a ni l’intention, ni la capacité de rembourser sa dette avec de l’argent réel. Ainsi, la dette américaine ne peut pas disparaître étant donné que le pays est déjà en défaut de paiement. Comme il n’y a aucun moyen pour résoudre ce problème de dette, la faillite des Etats-Unis interviendra à coup sûr dans les prochaines années.

Oubliez l’hélicoptère monétaire, nous aurons affaire à des jumbo-jets monétaires

Etant donné que l’agent balancé par les hélicoptères monétaires ne suffira pas, la Fed et le gouvernement choisiront alors d’inonder le marché à l’aide de jumbo-jets monétaires d’une contenance bien plus importante. L’argent balancé par ces Jumbo-jets monétaires créera une hyperinflation, et au lieu d’aider à rembourser la dette, cela aura l’effet inverse puisqu’avec toute cette impression, le montant de la dette augmentera de milliers de milliards de dollars à des millions de milliards de dollars.

L’économie américaine a connu une croissance naturelle, sans déficit budgétaire jusqu’en 1960. A partir de cette date, l’implication toujours plus importante des Etats-Unis dans la guerre du Vietnam a créé les premiers déficits. Lorsque Dwight David Eisenhower avait cédé la présidence à John Fitzgerald Kennedy en 1961, la dette américaine n’était que de 286 milliards de dollars. Puis, 20 ans plus tard, durant la première année du mandat présidentiel de Ronald Reagan, la dette américaine avait atteint un montant de 1000 milliards de dollars.

Reagan avait été salué comme un superbe président principalement parce qu’il (comme Thatcher au Royaume-Uni) était arrivé au pouvoir au bas du cycle économique et boursier. En clair, ils avaient eu de la chance d’être arrivé au bon moment. Mais peu de gens se rendent compte que Reagan était presque parvenu à tripler la dette, la faisant passer de 900 milliards de dollars à 2600 milliards de dollars. Donc, en huit ans Reagan a ajouté 1700 milliards de dette supplémentaire, ce qui est presque deux fois plus que ce qu’avaient engagé tous les présidents américains avant lui depuis George Washington en 1789.

Et depuis Reagan, chacun des présidents américains a continué a accroître le déficit. La plupart des gens croyaient que Clinton avait particulièrement bien géré l’économie américaine et avait créé des excédents pour la première fois en 35 ans. Mais en réalité ce que l’administration Clinton avait particulièrement bien réussi, ce fût la manipulation des chiffres plutôt que de créer des excédents. Car durant chaque année de l’administration Clinton, la dette publique américaine a augmenté malgré qu’elle ait présenté des excédents budgétaires. Et au moment où Clinton avait quitté la Maison Blanche en 2001, il avait réussi à ajouter 1600 milliards de dollars de dette supplémentaire faisant passer le montant total de la dette publique à 5700 milliards de dollars.WN-Greyerz-VIII-942016-1024x880

Montée en flèche de la dette publique américaine

Le recordman suivant fût George W. Bush Jr., qui a fait croître la dette publique américaine de 4300 milliards de dollars, la faisant passer de 5700 milliards de dollars à 10.000 milliards de dollars. Mais Barack Obama a fait mieux que tous les présidents américains depuis 1789. Rappelez-vous qu’il a pris la présidence des Etats-Unis 219 ans après la naissance de l’Amérique et sur ce laps de temps, la dette était déjà passé de zéro à 10.000 milliards de dollars. Mais lorsqu’il quittera ses fonctions, Barack Obama laissera une dette publique d’environ 20.000 milliards de dollars. C’est la plus importante augmentation de dette publique de toute l’histoire hors économie hyperinflationniste. Et rappelez-vous que ce chiffre ne comprend pas l’impression monétaire de la Fed pas plus que le passif non capitalisé, ni les dettes personnelles ou d’entreprises qui ont toutes connues une croissance exponentielle. Avec tout cela, nous pouvons rajouter au moins 250.000 milliards de dollars !

Le premier tableau ci-dessous montre comment la dette est passée de 900 milliards de dollars en 1981 à 19.600 milliards de dollars aujourd’hui. Au moment où Obama s’apprête à remettre la clé du pouvoir à Hillary Clinton ou à Donald Trump, il aura réussi à multiplier par 2 la dette publique américaine en la faisant passer de 10.000 milliards de dollars à 20.000 milliards de dollars durant ses 2 mandats de président, et il a également réussi à cumuler un déficit budgétaire de 7.000 milliards de dollars.KWN-Greyerz-III-942016-1024x664Ainsi, au cours des 36 dernières années, la dette publique américaine aura été multipliée par 22. Alors que 220 années avaient été nécessaires pour que la dette publique américaine atteigne 10.000 milliards de dollars, il n’aura fallu que 8 ans à Barack Obama pour réussir à la multiplier par 2, eh oui, elle est aujourd’hui d’environ 20.000 milliards de dollars. Ayant déjà reçu le prix Nobel de la paix, on devrait sans doute également lui décerner le Prix Nobel d’économie pour avoir été le président le plus productif de toute l’histoire.

Ci-dessous, le second tableau montre les recettes fiscales des Etats-Unis de 1981 à ce jour. Les recettes fiscales sont passées de 600 milliards de dollars à 3500 milliards de dollars, elles ont été multipliées par 5,8.KWN-Greyerz-IV-942016Chaque année depuis 1960, les Etats-unis n’ont jamais eu un seul excédent budgétaire réel. Avec une dette qui n’a jamais cessé d’augmenter puisqu’elle a été multipliée par 22 depuis 1981 alors que les recettes fiscales n’ont seulement été multipliées que par 5,8, Il est totalement certain que la dette américaine se sera jamais remboursée. Et la seule solution est et sera la faillite.

Ce qui se passe est tout simplement hallucinant. Alors que ce pays est la plus grande économie au monde, et que sa devise (Le Dollar) est en plus la monnaie de réserve mondiale, l’Amérique est précipité dans l’abîme par une succession de présidents qui chacun leur tour arrivent à aggraver le problème de dette en l’augmentant de façon exponentielle. Ce qui est encore plus étonnant, c’est qu’actuellement dans la campagne à l’élection présidentielle américaine, aucun des deux candidats n’évoque jamais le plus important de tous les problèmes à savoir «les problèmes économiques»! La raison en est simple. Ils n’osent pas évoquer sérieusement ce problème puisqu’ils savent pertinemment qu’ils n’ont aucune solution. Briguer la présidence des Etats-Unis à un moment où il est presque garanti que l’économie américaine et le dollar vont s’effondrer dans les 4 prochaines années est certainement une perspective effrayante.

Même dans des circonstances normales et sans d’importantes récessions, le déficit américain devrait croître sensiblement dans les prochaines années. Les promesses des candidats Clinton/Trump contribueront également à creuser davantage les déficits.

Ajoutez à cela une grave récession, l’augmentation des taux d’intérêt, une débâcle sur les produits dérivés et nous ne verrons pas seulement des déficits qui se compteront en dizaines de milliers de milliards de dollars, mais en centaines de milliers de milliards de dollars.

Sur les sentiers de la perdition

Un pays qui depuis 55 ans ne peut pas gérer correctement ses finances est sur les sentiers de la perdition.

C’est seulement une question de temps avant que l’économie américaine implose. Et lorsque que le pays implosera, le dollar américain s’effondrera. Une monnaie qui n’est soutenue que par de la dette sans valeur et par une puissance militaire qui ne cesse de s’affaiblir, ne peut pas continuer à jouer le rôle de monnaie de réserve mondiale. Et voilà pourquoi l’hégémonie américaine et donc celle du dollar arrive aujourd’hui à son terme. L’Amérique n’est certainement pas prête à renoncer à ce statut sans livrer un rude combat. Cela pourrait malheureusement déboucher sur des conflits militaires majeurs, ayant même des proportions nucléaires. Il est également garanti que nous assisterons à l’impression monétaire la plus massive de toute l’histoire.

stock_market_bubbleIl n’y a pas que l’Amérique qui connaîtra l’escalade de ses déficits, une impression monétaire massive et un effondrement de sa monnaie. Pratiquement toutes les grandes économies, comme le Japon, la Chine, l’UE et les marchés émergents connaîtront la même chose. Mais la grande différence, c’est que les Etats-Unis ont la plus grande dette et les plus importants déficits, ainsi que les plus grandes bulles. Aux Etats-Unis vous avez des bulles de partout, sur le marché actions, sur les obligations, dans le secteur immobilier, sur les prêts automobiles, sur les prêts étudiants, etc… et ces bulles sont bien plus importantes que dans n’importe quel autre pays.

Le ciel commence à s’assombrir de plus en plus rapidement à travers le monde et cet automne semble déjà très inquiétant aussi bien pour l’économie mondiale, que sur le plan géopolitique et social. Tous ces risques combinés n’ont jamais été aussi élevés aujourd’hui qu’à n’importe quel autre moment de l’histoire. Lorsque les risques sont élevés, il est conseillé de rester à l’écart des marchés où il y a des bulles. Mais malheureusement, le monde de l’investissement aime posséder des choses à des prix surévalués, défiant tout logique, et en ignorant totalement les potentielles pertes massives.

Préparez-vous à un effondrement imminent

La meilleure garantie face à un risque financier ou économique, ce sont des actifs réels tels que l’Or et l’Argent et ce aussi longtemps qu’ils seront détenus en toute sécurité et à l’extérieur du système financier. Les métaux précieux refléteront la destruction sans fin de la monnaie papier. Avant qu’on ait vu la fin de cette crise qui se profile, l’Or est susceptible d’atteindre au moins 10.000 dollars l’once et l’argent environ 500 dollars l’once. Dans un contexte d’hyperinflation, ces objectifs pourraient être multipliés plusieurs fois. Donc, si le cours de l’Or atteint 100.000 dollars l’once comme lors de la République de Weimar, ce serait vraiment une somme astronomique d’argent. Mais par rapport à de l’argent détenu en banque ou en espèces chez vous, l’augmentation du cours de l’Or sera votre assurance-vie. Et à 1300 l’once actuellement, il ne faut pas hésiter à s’assurer face à la crise qui se profile et à cet avenir incertain auquel nous serons tous confrontés.

Source

 
 

Étiquettes : , , , , ,

Vers un effondrement de la production d’argent et une flambée de son prix

[titre article pour referencement]

Le prix du Silver est sur le point d’exploser . Ce qu’on avait prévu depuis longtemps et ce que je vous ai souvent suggéré est en train de se produire .

Dans un 1er temps, on a une explosion exponentielle de la demande d’investissement en Argent – qui remplace largement les déclins de la demande dans des secteurs comme la photographie et qui a un potentiel énorme (il suffirait que moins de 1 % des investisseurs investissent dans le métal blanc pour que son prix explose – un état comme l’Inde à a lui seul englouti un tiers de la production mondiale d’argent l’année dernière en partie en raison des restrictions sur l’or , confortant le fait que ce métal était toujours perçu comme une valeur refuge) :

A mesure que les marchés du monde continuent de s’effondrer, la demande en métaux précieux continue de grimper. Aux Etats-Unis, l’atelier monétaire national s’est déjà trouvé dans l’obligation de rationner ses ventes de Silver Eagles en raison d’une pénurie de flans d’argent. En un peu plus d’une semaine, les ventes de Silver Eagles ont atteint près de 5 millions d’onces.

Bien qu’au mois de janvier, les ventes de Silver Eagles soient généralement plus élevées que le reste de l’année, les ventes de cette année ont commencé sur les chapeaux de roues. Les revendeurs agréés ont acheté les 4 millions d’onces de Silver Eagles allouées la semaine dernière, et ont demandé la livraison de 950.000 onces sur le total d’un million d’onces allouées cette semaine. Il n’y a plus que 50.000 Silver Eagles disponibles jusqu’à la semaine prochaine (Source: CoinNews.net).

A l’heure où j’écris cet article, le marché boursier de Hang Seng a perdu 701 points à sa fermeture, et le Nikkei a baissé de 518 points. J’imagine que les indices boursiers américains seront dans le rouge à l’ouverture des marchés, à moins que les magiciens de la Fed et du Trésor ne décident de sortir de nouveaux tours de leur sac.

Il n’en est pas moins que les investisseurs commencent à s’inquiéter face à un marché qui n’a plus aucun sens. Bien que de nombreux investisseurs n’aient pas compris les valeurs fondamentales de ces deux à trois dernières années, alors que les indices boursiers étaient en hausse, ils ont retenu leur souffle et n’ont pas quitté le train en marche. Maintenant que les marchés américains et globaux sont en chute libre, les choses pourraient vite s’avérer catastrophiques en 2016.

Oubliez le prix papier de l’argent, voyez son évolution sur vingt ans

Alors que de nombreux investisseurs s’inquiètent de la chute du prix papier de l’or et de l’argent, la demande en métaux physique continue de gagner du terrain… notamment pour ce qui concerne l’argent. Pour vous donner une idée de l’ampleur actuelle de l’investissement sur l’argent, voyez le graphique suivant :

Silver-Eagle-Sales-1996-vs-Jan-19-2016

En 1996, les ventes de Silver Eagles se sont affichées à 3.466.000 sur l’année. Comparez cela aux 4.950.000 Silver Eagles vendues au cours de la la première moitié du mois de janvier. Rappelez-vous que les ventes de Silver Eagles de 2016 ont commencé le 11 janvier. En seulement six jours ouvrables (lundi dernier était un jour férié), l’atelier monétaire des Etats-Unis a vendu 43% de Silver Eagles de plus que sur l’année 1996.

Voici une comparaison des ventes de SIlver Eagles de 1996 avec celles de 2015 :

Silver-Eagle-Sales-1996-vs-2015

Les investisseurs ont acheté un record de 47 millions de Silver Eales en 2015, contre seulement 3,5 millions en 1996. En 2015, les investisseurs ont acheté 13,5 fois plus de Silver Eagles qu’en 1996. Même s’ils continuent d’être frustrés par la faiblesse du prix papier de l’argent, ils réalisent le terrible destin qui attend les actifs papiers sur le long terme.

La hausse de la demande en investissement sur l’argent indique que des esprits intelligents comprennent que l’argent représente une valeur de réserve de qualité en comparaison aux autres actifs papiers négociés par des algorithmes informatiques.

La clé de l’investissement sur l’argent est d’amasser des onces de métal

La clé de l’investissement sur l’argent est d’amasser des onces de métal sans se soucier de leur valeur papier. La valeur véritable de l’argent a été masquée par la financiarisation des actifs papiers au travers des gens ordinaires des Etats-Unis et du reste du monde. Quand je dis gens ordinaires, je n’essaie pas d’être méprisant. Je suis moi-même l’un d’entre eux pour ce qui concerne les politiques de la Fed qui enrichissent les 1% tout en détruisant la classe moyenne.

Ceci étant dit, les investisseurs achètent des quantités record d’argent physique pour se protéger de la plus grosse combine financière à la Ponzi de l’Histoire. Ce nouveau graphique nous montre l’évolution sur vingt ans des investissements sur l’argent par rapport à la demande en bijoux et en argenterie :

Silver-Demand-1996-vs-2015

En 1996, la demande globale totale en barres et pièces d’investissement a été de 23 millions d’onces, contre 264 millions d’onces pour la bijouterie et l’argenterie. En revanche, vingt ans plus tard, la situation est très différente. Bien que la demande globale en bijoux et argenterie soit passée à 280 millions d’onces, la demande en barres et pièces a atteint 236 millions d’onces.

Note : le GMFS, qui publie les World Silver Surveys, nous fournit les données relatives à la demande de ces dernières années. Les 23 millions d’onces représentent la demande en pièces et médailles rapportée par le GMFS en 1996. J’imagine que l’investissement en barres et pièces était assez faible en 1996 en raison du manque d’intérêt du public. Le GMFS estime également que la demande totale en barres et pièces pour 2015 sera de 206 millions d’onces. J’ai ajouté 30 millions d’onces à ce chiffre, parce que les barres et flans privés n’en sont pas séparables. J’ai récemment échangé quelques emails avec le GMFS, qui m’a dit être sur le point de publier une mise à jour du nombre de barres et flans privés. Il estime qu’en 2015, les barres et flans privés s’élevaient à 30 millions d’onces ou plus, en raison des pénuries de pièces officielles survenues entre juin et septembre.

Malheureusement, les investisseurs sont d’avis que la déflation sera une mauvaise chose pour l’argent, parce que son prix papier pourrait baisser davantage. Bien que ce soit vrai, je pense que le potentiel baissier de l’argent est bien inférieur à celui des marchés boursiers tels que le Dow Jones, qui n’a perdu que 12% depuis son pic de l’année dernière. Depuis son record de 49 dollars enregistré en 2011, l’argent a aujourd’hui perdu 71%.

Nous avons déjà été témoins d’une majorité de la déflation du prix des métaux précieux. En revanche, le bain de sang ne fait que commencer sur les marchés boursiers. Les investisseurs institutionnels et les fonds de couverture feraient mieux de se réveiller et de réaliser que les dividendes, les rendements et les prix des actions ne feront désormais que continuer à la baisse.

La fin des rendements est proche. Malheureusement, il n’y a que très peu d’investisseurs qui continuent d’acheter de l’argent, alors qu’une majorité d’entre eux jouent à la roulette russe avec les marchés papiers.  (source)

Ensuite, comme je l’ai plusieurs fois montré, l’offre d’argent s’écroule déjà depuis plusieurs années car l’argent est consommé et donc – même si la production d’argent est en train d’atteindre un pic – il n’y a quasiment plus de réserves d’argent hors sol . Les gouvernement ont eux vendu depuis longtemps leurs réserves de métal blanc . C’est un marché qui fonctionne à flux tendu, sans filets de protection . Les pénuries de Flancs à l’US mint par exemple se produisent de plus en plus tôt . 

Et ce phénomène risque de s’amplifier avec une chute drastique de l’offre : nous atteignons ou sommes proches d’atteindre un pic de production . Je ne parle même pas des réserves d’argent exploitables dans le sol : il n’en reste que pour une bonne décennie maximum .

Le système économique et financier global est en bien pire état que nous aurions pu le croire. Les plus récentes données et informations suggèrent qu’un effondrement se produira bien plus tôt que prévu, et que ses conséquences seront bien plus terribles que nous pourrions l’anticiper. En conséquence, la production globale d’argent devrait plonger avant la prochaine décennie.

24hGold - Vers un effondrement...

C’est bien plus grave que ce que nous aurions pu imaginer. Comme je l’ai déjà dit, de nouvelles informations et données laissent supposer un « effondrement thermodynamique » des industries énergétiques américaines et du reste du monde. Voici ce que nous en dit Louis Arnoux dans son article Some Reflections On The Twilight Of The Oil Age :

D’ici dix ans, l’industrie du pétrole telle que nous la connaissons aujourd’hui se sera désintégrée.

Voici un autre passage de l’article, qui concerne Hills Group :

B.W. Hill pense que d’ici dix ans, le nombre de stations essence aux Etats-Unis aura plongé de 75%.

Je prévois d’écrire très bientôt un certain nombre d’articles basés sur les trois parties de celui de Louis Arnoux.

Ceci étant dit, la production d’argent globale aura de fortes chances de s’effondrer à un rythme bien plus important que nous aurions pu le penser. Voici un graphique de la production d’argent globale estimée :

24hGold - Vers un effondrement...

La production globale d’argent plafonnera certainement à 28.000 tonnes ou moins… soit 500 tonnes de plus que la production de 2015. La production globale a jusqu’à présent augmenté au cours des premiers mois de 2016 en comparaison à l’année dernière sur la même période. La raison en a principalement été la hausse de 50% de la production de cuivre du Pérou entre janvier et juin de cette année, ce qui a fait grimper la production d’argent du pays de 15%. Une majorité de la production d’argent eu Pérou provient en effet de ses mines de cuivre.

Les tentatives de la Fed et des autres banques centrales de soutenir l’économie globale et le système financier se heurteront bientôt au mur qu’est celui de l’énergie thermodynamique.

L’idée selon laquelle les élites pourront continuer de contrôler le système monétaire fiduciaire au travers de leurs interventions de marché tout au long du siècle prochain est infondée. Ainsi, les théories de la conspiration selon lesquelles l’élite formera un jour un gouvernement mondial sont insensées et complètement dénuées de logique.

Tout s’effondrera plus vite que nous pourrions le croire.

Ainsi, l’effondrement des industries pétrolières des Etats-Unis et du monde détruira l’activité économique à un rythme bien plus rapide que prévu. Ce qui entraînera la désintégration d’une majorité des actifs papiers et des biens immobiliers à une vitesse alarmante. La seule manière de protéger son capital sera d’investir sur l’or et l’argent physique.

Je ne sais pas si nous verrons le prix de l’argent flamber à mesure que les investisseurs afflueront sur le marché, ou si la valeur de l’argent explosera en parallèle à l’effondrement de la valeur des voitures, des bateaux, des propriétés, des obligations et d’une majorité des actions.

Mais l’effondrement du système financier est plus proche que nous pourrions le croire. Je publierai de nouveaux articles sur le sujet ces prochaines semaines.

Source

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 août 2016 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

George Soros se prépare à un effondrement économique. Sait-il des choses que vous ne savez pas ?

On reprend doucement avec George Soros qui vient de vendre 37 % de ses actions, quelque chose se prépare sans aucun doute – L’effondrement s’accélère ostensiblement mais à l’échelle du temps ça nous semble bien plus long . 

—————————————————————————————————————————

Tout en achetant aussitôt de l’Or et des parts de sociétés aurifères. Mais que lui passe-t-il par la tête ? 

Si les choses restent relativement stables comme elles le sont actuellement, George Soros pourrait probablement perdre beaucoup d’argent dans cette histoire. En revanche, si une crise financière majeure est imminente, il pourrait tenir des déclarations très virulentes. Donc, est-ce que George Soros sait quelque chose que nous ne savons pas ? Serait-il possible qu’il ait passé trop de temps à lire des sites Web tels que le blog de l’effondrement économique ? Que devons-nous en déduire de tout cela ?

Les récents mouvements auxquels vient de procéder George Soros sont si importants et si “bearish” qu’ils ont même obtenu toute l’attention du Wall Street Journal

Inquiet sur les perspectives de l’économie mondiale et craignant que d’importants mouvements de marchés arrivent prochainement, le célèbre milliardaire, gérant de fonds et philanthrope qu’est George Soros a récemment entrepris une série de grands placements baissiers, selon des personnes proches du dossier.

Le fonds Soros Fund Management, qui gère 30 milliards d’actifs pour le compte de George Soros et de sa famille, a vendu des actions et acheté de l’or et des titres de sociétés aurifères, anticipant une baisse sur divers marchés. Les investisseurs considèrent souvent l’Or comme une valeur refuge surtout en temps de crise.

Hmmm – il semble que George Soros et Michael Snyder soient exactement sur la même longueur d’onde sur ce qui est sur le point d’arriver à l’économie mondiale.

Vous savez qu’il sera trop tard lorsque cela va commencer à se produire …

Une chose qui préoccupe particulièrement George Soros et dont je n’ai pas beaucoup parlé jusqu’à maintenant est le prochain vote sur le Brexit. Si le Royaume-Uni quitte l’UE (et nous espérons qu’il le fasse),les conséquences à court terme pour l’économie européenne pourrait potentiellement être absolument catastrophique

euro-zoneM. Soros soutient également qu’il reste une forte probabilité que l’Union Européenne s’effondre du fait de la crise migratoire, des déboires de la Grèce et du risque de « Brexit ».

“Si la Grande-Bretagne se retire, cela provoquera un exode général, et la désintégration de l’Union européenne deviendra pratiquement inévitable”, a t-il expliqué.

Le vote pour ou non le Brexit aura lieu dans deux semaines à partir d’aujourd’hui, à savoir le jeudi 23 Juin 2016, et nous suivrons de près ce qui va se passer.

Mais George Soros n’est pas seulement préoccupé par un potentiel Brexit. Le ralentissement économique chinois le rend également très inquiet, et il a amené son entreprise à faire des paris extrêmement “bearish”.

Selon le Wall Street Journal, la dernière fois que george Soros a pris de telles positions baissières, il faut revenir en 2007, et cela avait donné lieu à plus d’un milliard de dollars de bénéfices pour son entreprise.

Bien sûr, George Soros n’est pas le seul à avoir cette perspective baissière. En fait, la Goldman Sachs vient d’avertir qu’ “il peut y avoir un risque important de baisse sur les marchés“…

goldman_sachs_logo_doorLa Goldman Sachs devient nerveuse au sujet des marchés actions.

Dans une note à ses clients, Christian Mueller- Glissmann, stratégiste chez Goldman Sachs décrit ses craintes sur le fait qu’il peut y avoir des risques importants de baisse sur les marchés.

Christian Mueller-Glissmann craint une chute de plus de 20% des Bourses mondiales.

En fin de compte, George Soros comme la Goldman Sachs se penchent sur les mêmes données économiques que je partage avec mes lecteurs et ce sur une base quotidienne.

Comme je le démontre depuis des mois, presque tous les indicateurs économique auxquels vous pouvez penser montrent que nous nous dirigeons vers une récession.

Par exemple, je vous transmets aujourd’hui l’extrait d’un article de Mike Shedlock qui a montré que les recettes fiscales fédérales et de l’état américain sont vraiment en train de ralentir tout comme elles l’avaient fait juste avant les deux dernières récessions…

Les recettes de l’impôt fédéral sur le revenu des particuliers américains sont en train de chuter rapidement. ci-dessous, l’enquête réalisée par l’institution financière Evercore ISI sur les recettes fiscales américaines.

Les deux dernières fois que l’enquête avait autant plongé, les Etats-Unis était déjà en récession.

Est-ce différent cette fois ?

Et les offres d’emploi en ligne sur le réseau social professionnel “LinkedIn” ont chuté brusquement depuis Février 2016 après 73 mois consécutifs de hausse

Après avoir connu une croissance d’une année sur l’autre pendant 73 mois consécutifs, les offres d’emplois en ligne ont baissé depuis Février 2016. Le mois de Mai était de loin le pire mois depuis Janvier 2009, en baisse de 285.000 par rapport au mois d’Avril et en baisse de 552.000 par rapport à la même période il y a un an .

La semaine dernière, le gouvernement américain a publié le pire rapport sur l’emploi depuis près de 6 ans, et l’industrie de l’énergie continue de perdre les emplois bien rémunérés de la classe moyenne à un rythme effarant. Ce qui suit provient de site oilprice.com

Cela peut sembler surprenant qu’un secteur phare de industrie se soit séparé aussi rapidement d’employés, avec plus de 350.000 personnes licenciées dans le monde entier dans l’industrie pétrolière et gazière.

Le Texas est un état qui a été frappée durement. Environ 99.000 emplois directs et indirects ont été supprimés dans cet état puisque les cours du pétrole se sont effondrés il y a deux ans, ce qui représente environ un tiers des emplois sur l’ensemble de l’industrie. En Avril, il y a seulement 1 mois et demi, 6.300 personnes travaillant dans le secteur du pétrole, du gaz et des services de support pétrolier ont été licenciés. L’emploi dans le secteur pétrolier au Texas est quasiment revenu à son plus faible niveau au lendemain de la crise financière de 2009. « Nous allons encore perdre énormément d’emplois au fil des mois,” selon Karr Ingham qui dirige le cabinet Ingham Economic Reporting à Amarillo dans l’ouest de l’Etat où se trouvent les principaux champs pétroliers et dont les propos on été rapportés par le quotidien américain chronicle houston.

A ce stade, il est donc évident que nous sommes entrés dans une nouvelle récession économique dont je ne sais pas comment on pourra faire pour le nier plus longtemps.

Malheureusement, dans l’ensemble, la population n’a pas encore compris ce qu’il se passait.

Tout comme 2008, les américains continuent de s’endetter frénétiquement en utilisant leurs cartes de crédit, et ce même si nous sommes au bord d’une crise financière majeure…

credit-cardLes contribuables américains sont les premiers à critiquer le gouvernement fédéral au sujet de la dette publique américaine qui ne cesse d’enfler, mais une nouvelle étude publiée mercredi a révélé que les contribuables ont également le même problème, puisque l’endettement sur les cartes de crédit aux Etats-Unis atteindra un niveau record avec 1.000 milliards de dollars de soldes débiteurs à la fin de l’année 2016.

Wallethub, un site qui recommande les cartes de crédit en fonction des besoins des consommateurs, a déclaré que ce sera le montant le plus élevé d’endettement enregistré sur les cartes de crédit dépassant même les années avant et pendant la Grande Récession. Le site a déclaré que le record datait de 2008, lorsque les gens devaient 984,2 milliards de dollars sur leurs cartes de crédit.

Saurons-nous un jour tirer les leçons du passé ?

Actuellement, c’est bien le pire moment choisit pour s’endetter en utilisant sa carte de crédit.

Malheureusement, “l’argent facile” continuera d’agir sournoisement et discrètement tandis que l’investisseur futé qu’est George Soros utilisera cette situation pour se positionner tranquillement et profiter de la crise qui a déjà commencé.

Nous ne changerons rien à ce qu’il se passe actuellement dans l’économie, en revanche nous contrôlons nos choix.

Donc, je vous invite à faire les bons.

Source

 
4 Commentaires

Publié par le 16 juin 2016 dans économie, général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Olivier Delamarche – Vers un effondrement économique programmé

Sa dernière vidéo ICI

 

Étiquettes : , , , ,

25 conseils pour se préparer à un effondrement économique

couteau suisse outil survivalisme

L’effondrement économique a déjà commencé . Il est trés rapide, mais à l’échelle du temps nous le vivons au ralenti, avec des phases d’accélération perceptible . C’est tout notre modèle sociétal et économique qui n’est plus soutenable – mathématiquement plus soutenable (pas de croissance infini dans un monde fini) , et qui est a repenser .

————————————————————————–

Impensable? Improbable? Pourtant, nous nous dirigeons bien vers une période plus que problématique au niveau économique, les voix mettant en garde se multiplient au fil du temps, il va y avoir des pays qui vont se retrouver en défaut de paiement, et certains emblématiques comme les États-Unis. L’Union Européenne est au bord de l’explosion avec de plus en plus de pays parlant de sortir de l’UE. Les tensions sont de plus en plus nombreuses, et tout cela, ce n’est qu’un constat en lisant la presse en ligne, les grands journaux, pas en se basant sur l’actu fantaisiste proposée par la télévision…

Alors que pouvons-nous faire? Puisque de toute manière nous n’avons pas le choix, certains disent même qu’il est déjà trop tard, nous pouvons quand-même influer, ne serait-ce qu’un minimum, sur notre avenir.

Ce sont donc 25 points à prendre en compte qui pourront nous aider, ou simplement nous pousser à orienter notre réflexion vers des solutions qui elles, pourront nous aider.

1: Prévoir un « fond d’urgence »

Si jamais un effondrement généralisé survient, cela va être avant tout catastrophique pour l’ensemble de ceux qui ont de l’argent placé, que cela soit sur des comptes bancaires, sur des livrets A (oui il y en a encore…), des assurances-vie (un piège qui va bientôt se refermer suivant Philippe Herlin), bref, l’intégralité du capital que les personnes n’auront pas de rapatrié directement chez elles va disparaître. N’oubliez pas que depuis le 1er Janvier 2016, les banques ont le droit de se servir directement sur vos comptes, là, cela sera pire, en rapport avec le niveau d’urgence financière.
Il faut au maximum avoir un fond d’urgence qui permettra d’affronter cette période difficile, et pas uniquement en monnaie puisque celle-ci va être très fortement dévaluée, un Wehrmacht 2.0.

Pensez donc aux moyens alternatifs pour couvrir certains besoins, que cela soit l’or, mais également certaines des alternatives, ce qui est justement dans ma dernière lettre d’information disponible d’ici quelques jours. Le tout premier placement à très long terme qui vous permettra de pérenniser vos capitaux est indéniablement l’or, mais pas uniquement, il y a certaines alternatives, et certains pièges à éviter. Quoi qu’il en soit, il vous faut absolument de quoi procéder à des échanges ou de quoi acquérir ce qui pourra manquer dans l’urgence.

2: Diversifiez vos capitaux, et gardez-en un maximum chez vous

À l’heure actuelle, avoir de l’argent de placé en « extérieur », c’est à dire que vous n’avez pas à disposition immédiatement sous la main, c’est extrêmement dangereux! Partez du principe que vos capitaux placés sur des comptes ou dans des placements incertains risquent d’être soit confisqués, soit perdus, exactement comme cela est arrivé à Chypre, comme cela est prévu dans plusieurs pays d’Europe avec l’aval du FMI. Toutes vos noisettes dans une seule caisse? Et c’est l’écureuil qui va pleurer.

Diversifiez vos placements, un peu dans du métal, un peu dans la pierre, un peu dans des stocks pour tenir 6 mois,c’est le schéma idéal pour ceux qui en ont les moyens, moi-même je n’en ai pas la possibilité, ce qui n’empêche pas de penser à ceux qui peuvent se permettre de suivre ce point. Ne négligez pas une dernière chose, en cas de problème systémique, les distributeurs de billets ne fonctionneront plus, donc pas de sécurité de ce côté-là, prévoyez l’ensemble des scénarios afin d’éviter les mauvaises surprises.

Concrètement, gardez le maximum chez vous, bien caché, et attendez juste la suite…

3: Supprimez vos dettes au maximum

Vous pensez réellement qu’en cas d’effondrement vos dettes seront oubliées? Que nenni, car si cela devait arriver, les banques seraient nationalisées, et les dettes seraient récupérées par les états. Mais pas besoin d’aller aussi loin, souvenez-vous simplement du Foreclosure Gate aux Etats-Unis, les banques ont saisi en toute légalité des milliers de maisons aux particuliers, parfois avec un endettement de moins de 5$! La moindre dette peut représenter une opportunité pour les banques de vous saisir, quitte à tricher, ce qui ne serait pas la première fois dans les faits.
Le mieux, c’est de ne plus rien acheter à crédit, arrêtez de consommer, car chaque achat à crédit signifie que que cet achat va pouvoir être saisi en cas de problème. Deux solutions, soit vous achetez à crédit uniquement pour des urgences comme l’achat d’un véhicule pour continuer à travailler par exemple, soit vous vous en passez. Combien à l’heure actuelle achètent un « dernier modèle » juste par ce que celui-ci est mieux? Les crédits à l’heure actuelle ne sont pas une solution envisageable pour avancer.

4: Réduire ses dépenses au maximum

Cela paraît très difficile à l’heure actuelle de mettre de l’argent de côté, surtout si l’on compte les centimes à la fin du mois. Mais il faut dresser une liste complète de ses dépenses, et bien mettre en évidence que nous avons toujours des dépenses soit inutiles, soit qui peuvent être réduites. Combien de magazines lisez-vous chaque mois alors que la même information est disponible sur internet? Même un programme-télé, cela représente quelques euros/mois qui peuvent être économisés. À combien de chaines êtes-vous abonnés alors que vous ne les regardez pratiquement jamais? Et les autres sont-elles réellement indispensables? Votre forfait mobile est-il le plus adapté à vos besoins? Quels sont les dépenses dispensables dont nous sommes tous victimes à l’heure actuelle? C’est bien là que nous devons creuser.
Et ce n’est qu’une partie des euros perdus que nous pouvons économiser, je suis persuadé qu’il y a un grand nombre de centimes qui pourraient être économisés suivant les sorties d’argent qui sont les vôtres.

5: Ayez une activité secondaire

Sujet délicat et difficile, car la vie nous entraine d’elle-même dans un rythme soutenu qui ne nous laisse que relativement peu de temps pour faire autre chose, le système est également verrouillé afin d’interdire notamment aux fonctionnaires de cumuler deux activités, ce que nos élus se permettent, cumulant parfois même des dizaines de mandats simultanément. Pourtant, le moindre moment de libre pourrait être dédié à une tâche secondaire si bien sûr vous estimez en avoir le temps, la force ou le courage.

Je ne vous conseillerai jamais de « réaliser des gâches », le travail au noir étant illégal, la fraude étant réservé aux grandes multinationales, aux banques et à certaines personnalités intouchables, il n’y a qu’à voir quels sont les fraudeurs de condamnés à l’heure actuelle… Je ne vous le conseillerai donc pas, mais c’est ensuite « entre vous et votre conscience », si vous avez la possibilité de rendre quelques services en échange d’une rétribution… Car à l’heure actuelle, il n’y a plus de sécurité de l’emploi, il faut arrêter de rêver, non seulement cela licencie à tout va, même nos dirigeants souhaitent modifier les règles pour payer toujours moins et pour réduire le nombre de postes plus facilement.

De plus, la maitrise d’un second talent qui puisse être rémunérateur est une excellente sécurité en cas de perte de l’emploi principal.

6: Tentez de fuir les grandes villes

Pour beaucoup, ce n’est pas possible, que cela soit matériellement comme pour d’autres raisons, quitter son habitation en ville est impensable. Maintenant, si jamais vous en avez la possibilité, alors n’hésitez pas, foncez! Un effondrement va déchainer le comportement de certains, à l’heure actuelle nous pouvons subir le pire pour un simple regard ou une cigarette refusée, imaginez après un effondrement pour de la nourriture? C’est malheureusement quelque chose qui risque de se produire dans les grandes villes, tout le monde ne se montrera pas patient ou solidaire…
Les différents scénarios mettent en évidence une explosion de la criminalité, et une fort augmentation des émeutes en cas de problème, improbable? Il serait préférable voir ces scénarios se vérifier, mais pour l’instant, rien ne nous aide à penser le contraire.

Vivre en zone rurale, peu d’habitants et des possibilités d’autonomie, et un peu plus de sécurité qu’il n’y en aura en ville, quoi de plus intéressant? Pour ceux qui en ont la possibilité, cela ne devrait pas être perçu comme une option, mais comme un moyen de garantir aux siens un minimum de sécurité en cas de problème.

7: Ayez des stocks

Le prix des pâtes est relativement intéressant, celui des conserves également, il y a toujours moyens de stocker ne serait-ce que quelques boites Le plus important reste l’eau, nous pouvons tenir une longue période sans nourriture, mais sans eau, cela s’avère difficile.
Soyez certains que même après une longue période, cette nourriture ne sera pas perdue, puisque les conserves sont encore consommables des années après que la date limite de consommation soit expirée, mais le problème, c’est que si tout le monde se met à stocker les boites au-delà de la date de péremption, cela représente des ventes en moins, et un très gros gaspillage alimentaire.
Il faut donc privilégier les aliments impérissables, dont voici la liste:
  • Le miel, qui peut se conserver à vie ;
  • le chocolat, qui peut être consommé jusqu’à deux ans après sa date de péremption ;
  • les produits secs, comme les pâtes, le riz ou les lentilles, qui peuvent être conservés plusieurs années dans un emballage hermétique ;
  • les boîtes de conserve, tant qu’elles n’ont pas d’aspect bombé ;
  • le lait UHT, qui a été pasteurisé et peut être bu deux mois après sa date de péremption ;
  • le fromage qui est, de base, composé de moisissures ;
  • les surgelés peuvent être conservés plusieurs mois après leur date de péremption, à condition de n’être jamais décongelés. Plus précisément, les fruits et légumes ont une durée de vie de 30 mois, les plats cuisinés de 24 mois, la volaille 18 mois, la pâtisserie cuite 18 mois, le poisson pané 24 mois, le poisson 24 mois, la viande hachée 9 mois et les crustacés 12 mois ;
  • les yaourts, qui peuvent être mangés jusqu’à trois mois après la date indiquée ;
  • le jambon cru, à consommer jusqu’à deux semaines après la DDM ;
  • les épices, qui ne se périment jamais. Au pire, elles peuvent perdre de leur saveur ;
  • le sucre qui, lui non plus, ne se périme jamais ;
  • la farine, qui peut se garder des années. Et si des petites bestioles élisent domicile dans votre  paquet, il suffit de tamiser la farine pour la rendre de nouveau consommable ;
  • le sel qui est impérissable ;
  • les produits lyophilisés, type café ou soupe en sachet ;
  • les biscuits secs qui n’ont pas été ouverts ou qui ont été conservés dans une boite en fer hermétique. Cependant, si les biscuits sont mous, pensez à les recycler en base de cheesecake ou pâte à crumble plutôt que de les jeter.
 Vous avez également la possibilité de fabriquer vous-même vos propres bocaux, entre autres méthodes de conservation… Vous avez la possibilité de réaliser quelques stocks, pouvant aller de quelques semaines à plusieurs mois, alors n’hésitez pas. Même un stock de quelques jours peut aider, le temps que les premiers jours passent, de quoi regarder quelles stratégies adopter pour la suite.

8: Gagnez en autonomie alimentaire

Savoir conserver des aliments est une chose, avoir pu réaliser un petit stock est également une bonne chose, mais lorsque vous ouvrirez votre dernier bocal ou votre dernière boite, que ferez-vous? Il faut également prévoir de renouveler les stocks. Pour cela, il va falloir apprendre les subtilités de la culture, savoir planter des graines, comment entretenir le sol, optimiser le moindre mètre carré de terre, et savoir effectuer des roulements entre les différentes variétés, c’est à dire en visant la permaculture.
Bien évidemment, cela ne se limite pas à la culture, que cela soit dans des pots, des jardinières ou en sol, pour ne citer que ces types de cultures, il y a également la chasse et la pèche, bref, tout ce qui peut vous permettre de prolonger vos stocks d’aliments, ou de renouveler ceux-ci.

9: Ayez un esprit d’adaptation

Rien n’est établi d’avance, nous avons une idée des différents scénarios possibles, mais aucune réelle certitude. La période sera difficile, certes, mais nous ne pourrons que découvrir les évolutions au jour le jour. La seule différence entre nous et le gros des masses, c’est que nous savons que cela peut arriver, et que la situation empire de plus en plus chaque jour qui passe, nous aurons donc un choc psychologique moindre comparé à eux, c’est triste à dire mais c’est la réalité. Cela va être à nous de nous adapter aux différentes situations, et d’avoir en cas de besoin les outils adéquats pour affronter ces situations.

10: Prévoir de la lumière, mais pas que…

Un krach financier, c’est des banques qui tombes, des compagnies d’assurances qui mettent la clé sous la porte, de nombreux commerces qui ferment, l’approvisionnement qui s’arrête, mais aussi de très grandes compagnies qui peuvent se mettre à l’arrêt, dont celles fournissant eau et électricité.
Qu’allez-vous faire si jamais un tel problème survenait? vous aurez d’ici là peut-être un stock d’eau, mais pour l’électricité? Et le gaz? Il va falloir faire chauffer sa nourriture, avoir un peu de lumière pour effectuer différentes tâches, chauffer en cas de nuits froides.
Toutes les astuces sont bonnes, ne serait-ce que pour avoir un minimum d’électricité, comme un alternateur à manivelle, de quoi charger des batteries, quelques panneaux solaires, toutes les pistes sont bonnes à suivre si elles permettent d’apporter des solutions.

11: De quoi avoir chaud

Avoir chaud en cas de coup dur peut s’avérer difficile, du coup, il ne faut pas négliger non plus des vêtements adéquats et des couvertures, encore mieux si celles-ci sont de survie. Le fait d’avoir un chauffage d’appoint ne suffit pas, surtout si vous devez vous montrer discrets, les habits chauds et les couvertures ne doivent pas être une option, à ne surtout pas négliger.

12: Les produits d’hygiène

Eau, c’est fait… Nourriture, c’est fait…. Mais pour prolonger sa vie, il va également falloir prévoir à l’hygiène, car l’ensemble des produits dans le domaine sont indispensables, et je ne parle pas de stocker quelques flacons de gel-douche suffiront, il faut de quoi tenir dans le temps, et dans le domaine, rien ne vaut les savons. À cela il faut rajouter tout ce qui concerne l’hygiène intime de ces dames, allant jusqu’à penser aux menstruations avec pourquoi pas la « cup », une des meilleures solutions à long terme (entre autres solutions), le papier-toilette, les feuilles d’arbres n’étant pas disponibles à tous les coins de rue, etc… Un minimum d’hygiène permettra d’éviter certains problèmes qui pourront se présenter.

#15 – Stockage de médicaments et des fournitures médicales
Vous voudrez aussi de stocker des fournitures médicales et tout autre médicament que vous pourriez avoir besoin. Dans une situation d’urgence, vous auriez certainement pas envie d’être sans bandages et une trousse de premiers soins. Au cours d’une longue crise, vous ne voulez pas courir sur tous les médicaments qui sont essentiels pour votre santé.
#16 – Aapprovisionnement en vitamines
Un grand nombre de survivalistes ne pensent pas à ce sujet non plus, mais il est très important. Ces jours-ci, il devient de plus en plus difficile d’obtenir une nutrition adéquate dans les aliments que nous mangeons. C’est pourquoi il est très important d’avoir un stockage suffisant de vitamines et d’autres suppléments.
#17 – Faites une liste de fournitures dont vous aurez besoin
Pendant toute la crise, il y aura beaucoup d’autres choses dont vous aurez besoin en plus des produits alimentaires et d’eau. Voici quelques quelques choses de base qu’il serait sage d’avoir à portée de main …
– Une hache
– Des armes (fusils à pompe ou de chasse, pistolets, arc et flèches,….)
– Un ouvre-boîte
– lampes de poche
– Radio à piles
– Piles de rechange
– Briquets ou des allumettes
– Extincteur
– Nécessaire de couture
– Outils
Cette liste pourrait être beaucoup, beaucoup plus long, mais j’espère que cela vous aider à démarrer.
#18 – N’oubliez pas les besoins particuliers de vos bébés et vos animaux
Les jeunes enfants et les animaux ont des besoins spéciaux. Comme vous stockez des fournitures, ne pas oublier les choses dont ils auront besoin aussi.
#19 – Divertissements
Cela peut paraître banal, mais la vérité est que notre divertissement s’est adonné à la société qui deviendrait très ennuyée et très frustrée si le réseau électrique sautait subitement pour une période prolongée. Les jeux de cartes et d’autres formes de divertissement de base peuvent faire endurer une crise beaucoup plus facile.
#20 – Autodéfense
Dans les années à venir, le fait d’être capable de défendre votre maison et votre famille va devenir de plus en plus important. Quand l’économie s’écrase, les personnes vont commencer à devenir très désespérés. Et les personnes désespérés font des choses désespérées.
#21 – Obtenez des munitions alors vous pouvez toujours en avoir
Vos armes ne seront pas vous faire beaucoup de bien si vous n’avez pas de munitions pour eux. Il ya déjà des informations faisant état d’énormes pénuries de munitions. Ce qui suit provient d’un récent article du CNS …

« La course sur les munitions chez des fabricants se bousculant pour répondre à la demande et rassurer des clients, autant de nouveaux et chevronnés propriétaires d’armes font le plein craignant d’une nouvelle réglementation des armes à feu, tant au niveau étatiques et fédérales. »

Ne supposez pas que vous serez toujours en mesure d’acheter de grandes quantités de munitions quand vous le voulez. Obtenez-en maintenant pendant que vous le pouvez encore.
#22 – Si vous devez aller …
Ayez un plan pour ce que vous et votre famille allez faire si vous êtes contraint de quitter votre domicile. Si vous ne devez aller, voici quelques éléments que vous voulez avoir à portée de main …
– Une carte de la région
– une boussole
– Sacs à dos pour chaque membre de la famille
– Sacs de couchage
– Des vêtements chauds
– Des chaussures confortables ou des bottes de randonnée
#23 – La communauté
L’un des atouts les plus importants dans toute situation de crise, c’est la communauté. Si vous avez des amis ou des voisins que vous pouvez compter sur eux, c’est inestimable. Le temps consacré à la construction de ces obligations vont maintenant payer considérablement au cours d’une crise majeure.
#24 – Ayez un plan de sauvegarde et soyez flexible
Mike Tyson a dit ce qui suit …

« Tout le monde a un plan jusqu’à ce qu’ils se prennent un pain dans la gueule. »

Aucun plan se déroule jamais parfaitement. Lorsque votre plan est perturbé, que ferez-vous ?
Il sera impératif pour nous tous d’avoir un plan B et à faire preuve de souplesse au cours des années à venir.
#25 – Gardez votre réserve pour vous
Ne pas faire le tour et dire tout le monde dans la zone où vous vivez sur votre réserve. Si vous le faites, alors vous pouvez vous retrouver submergé par des « visiteurs » lorsque tout s’écroule.
Et s’il vous plaît, ne passez pas à la télévision et de vous vanter de votre préparation à un auditoire national.
Se préparer, c’est quelque chose que vous voulez garder pour vous, sauf si vous voulez des hordes de gens désespérés (ou des zombies) cogner sur votre porte à l’avenir.
Pour beaucoup plus sur le survivalisme, veuillez vérifier certains de mes articles précédents …
Malheureusement, la plupart des Américains ont encore la foi aveugle que nos « dirigeants » savent vraiment ce qu’ils font et pourront arranger les choses.
La plupart des Américains sont encore convaincus que tout va bien se passer.
Et évidemment les principaux médias font tout ce qu’ils peuvent pour renforcer la foi en système. Jour après jour, nous voyons des titres d’actualités abrutissants tels que cela : « Les Californiens rongent leur frein sur les débuts de Powerball ».
Mais si vous lisez cet article qui signifie que vous êtes éveillé probablement beaucoup plus que l’Américain moyen l’est.
Soyez préparés s’il vous plaît pendant que vous pouvez toujours.
Une grande tempête financière est à venir, et le temps s’écoule rapidement.
 
6 Commentaires

Publié par le 2 mai 2016 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :