Dirigeant d’un pays confronté à une grave crise économique et à des pénuries récurrentes, le président du Venezuela Nicolas Maduro −qui en appelle à Dieu pour sauver l’économie− a ordonné la prise de contrôle par les autorités d’une chaîne de magasins dont les dirigeants sont accusés de livrer «une guerre alimentaire au peuple».