RSS

Archives de Tag: Syriens

Les frappes aériennes US tuent 100 combattants russes (et syriens)

 De quoi provoquer une crise diplomatique assez grave à court terme . Les Russes nient les pertes évidemment car l’admettre susciterait une grave et dangereuse fuite en avant – pour le moment du moins ……. Z

La coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique en Syrie a tué une centaine de combattants pro-Assad dans des raids aériens et d’artillerie cette semaine, y compris des sous-traitants militaires de Russie, selon des reportages.

La Russie a officiellement retiré ses forces de Syrie en décembre 2017 après deux ans de combats en soutien au président Bachar al-Assad, bien que des centaines d’entrepreneurs militaires privés de Russie restent dans le pays.

Selon Igor Girkin, un ex-commandant des séparatistes soutenus par la Russie dans l’est de l’Ukraine, deux unités tactiques du groupe militaire privé Wagner ont été touchées par les frappes américaines le 7 février.

« Une [unité] est pratiquement totalement détruite, et la seconde est brisée » en miettes « , a-t-il écrit jeudi dans un billet sur le réseau social de Vkontakte, citant une source anonyme.

Aucun soldat russe en uniforme n’a été tué lors de la frappe de la coalition des USA sur Deir Ezzor, a annoncé jeudi le ministère russe de la Défense dans un communiqué cité par Interfax.

Le ministère a déclaré que l’attaque « démontre que le véritable but de la présence illégale continue des forces états-uniennes d’Amérique sur le territoire syrien était la capture et le contrôle des biens économiques appartenant exclusivement à la République arabe syrienne, et non un combat contre le groupe terroriste international ISIS, a rapporté Interfax.

La coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique a publié une déclaration selon laquelle les frappes aériennes du 7 février ont été menées en « autodéfense » après « une attaque non provoquée » par les forces pro-régime syriennes.

source

Syrie : des unités de mercenaires russes anéanties par les frappes américaines, selon Igor Strelkov

Sur sa page Vkontakte [1], Igor « Strelkov » Girkin, ancien leader séparatiste de Donetsk (Est de l’Ukraine) et ancien membre des services secrets militaires russes, a déclaré que des mercenaires russes travaillant pour la société militaire privé (SMP) Wagner (et combattant aux côtés des forces gouvernementales syriennes) ont subi d’énormes pertes en Syrie.

Strelkov a précisé que les autorités russes ont caché ces pertes. « Je vous demande de prêter attention à ceux qui vont « aller au travail » en Syrie. Selon les informations d’une source fiable, il n’y a réellement pas de « militaire russe officiel » dans la zone ciblée par les Etats-Unis (il est possible qu’ils soient déjà partis ou qu’il n’y avait que peu d’entre eux).

Quoiqu’il en soit, sous la dénomination de Syrians dont les pertes sont estimées à  personnes, deux divisions tactiques de Wagner ont été attaquées par l’aviation américaine. Une division a été presque entièrement détruite; l’autre l’a été totalement. Les pertes, selon toute vraisemblance, sont très proches de ce chiffre [100 tués] » a écrit Strelkov. Il s’est aussi plaint : « Mais ne commencez pas la troisième guerre mondiale à cause de cent Russes tués simultanément, et certains d’entre eux ne sont même pas des citoyens russes, mais des « militaires de la Fédération de Russie », ou peut-être pas du tout ».

Publicités
 

Étiquettes : , , , , ,

Le Gouvernement des États-Unis révèle que 3000 tonnes d’armes ont été livrées aux rebelles syriens liés à Al-Qaïda

Si il fallait encore des preuves quant à qui finance Daech – La police avait saisit 20.000 uniformes militaires destinés aux djihadistes en Espagne en Mars – établissant que Les uniformes militaires pour Daech sont d’origine saoudienne . Cette info confirmait un lien direct  entre l’organisation terroriste et L’Arabie Saoudite .

Hé bien selon , le Gouvernement des États-Unis révèle que 3000 tonnes d’armes ont été livrées aux rebelles syriens liés à Al-Qaïda :

Les États-Unis délivrent 3.000 tonnes d’armes et de munitions pour Al-Qaïda & Co en Syrie

Les États-Unis par l’intermédiaire de son Agence centrale de renseignement a encore livré des milliers de tonnes d’armes supplémentaires à al-Qaïda et d’autres en Syrie.

Cette fois c’est le gouvernement US qui l’admet directement .

——————————————————————————————————–

 D’énormes livraisons d’armes à Al-Qaida sont révélées par un site internet officiel :

Selon Jane’s, une agence d’information militaire britannique, deux appels d’offre ont repéré un site internet tenu par le gouvernement américain FedBizGov.org (Federal Business Opportunities), recherchant des sociétés de fret maritime pour transporter du matériel explosif à partir de Constanta en Roumanie pour le port d’Aqaba en Jordanie, au profit de la Navy’s Military Sealift Command, une unité de la marine étatsunienne.

«Les marchandises listées sur le document comprennent des fusils AK-47, des mitraillettes PKM, des mitrailleuses DShK, des lances missiles RPG-7 et des armes anti-tank guidées 9K111M», explique Jane’s.

L’appel d’offre a été lancé en novembre 2015. Un bateau chargé de presque une tonne d’armes [ZeroHedge parle 1000 tonnes, NdT] et de munitions a quitté le port roumain de Constanta en décembre. Il a navigué jusqu’à Agalar en Turquie, un port militaire, puis a rejoint Aqaba en Jordanie. Un autre bateau chargé de plus de deux tonnes d’armes et de munitions est parti fin mars, a suivi la même route et a été aperçu pour la dernière fois sur son chemin pour Aqaba le 4 avril dernier.

Selon Zero Hedge, une telle cargaison équivaut à des millions de fusils, de mitrailleuses et de lances-missiles et aussi à des milliers d’armes neuves et légères et des centaines de nouveaux missiles anti-tanks.

Ni la Turquie ni la Jordanie n’utilisent de telles armes, conçues du temps de l’URSS. Cela veut dire que ces armes sont destinées à la Syrie où, comme cela a déjà été rapporté pendant des années par de multiples sources indépendantes, la moitié atterrira directement dans les mains d’Al-Qaida, qui opère en Syrie sous le nom de Jabhat al-Nusra.

Zero Hedge –  Saker – Moon of Alabama – resistanceauthentique

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

500 Syriens prennent d’assaut la frontière grecque, où 7.000 migrants et réfugiés sont bloqués

La situation est très tendue au poste grec d’Idoméni, à la frontière macédonienne, où plus de 7.000 migrants et réfugiés sont bloqués.

La semaine dernière, le commissaire à l’immigration de l’ UE Dimitris Avramopoulos a livré un bilan plutôt déconcertant des perspectives de l’utopie multiculturelle d’Angela Merkel : si la Turquie et la Grèce n’arrivent pas à une sorte d’accord sur la façon de sécuriser la frontière extérieure de l’ Europe la semaine prochaine, le Bloc européen s’effondrera tout simplement sous le poids du flux de réfugiés du moyen-Orient.

Voilà qui est clair mesdames et messieurs . Au moins un eurocrate pense que toute cette expérience avec les frontières sans passeport va en venir à une fin plutôt désastreuse dans les cinq prochains jours .

Les fonctionnaires de l’UE doivent se réunir avec la Turquie le 7 Mars pour discuter des solutions possibles à la crise, mais les perspectives de cette réunion ne sont pas grandes.

Erdogan est beaucoup plus intéressé à extraire l’argent de Bruxelles qu’ à aider à endiguer le flot des réfugiés. En effet, si deviez désigner un des homme qui a le plus contribué à l’exode des civils de Syrie, vous auriez à regarder Erdogan, dont le soutien aux extrémistes sunnites et aux éléments anti-Assad a plongé la Syrie dans le chaos.

Pendant ce temps, Bruxelles en quelque sorte attend que la Grèce assiégée – qui est complètement à genoux et a du doubler les taxes sur les agriculteurs pour répondre aux exigences budgétaires de Berlin – contrôle le flux des migrants en Europe occidentale. La semaine dernière, Athènes a rappelé son ambassadeur en Autriche après que le pays a tenu une réunion sur l’ immigration avec les pays des Balkans sans inviter la Grèce.  » La Grèce n’acceptera pas la Libanisation de l’Europe, un entrepôt d’âmes en devenir , a déclaré aux journalistes jeudi dernier le ministre de l’immigration grecque, Yannis Mouzalas .

Aujourd’hui, la frustration avec le goulot d’ étranglement qui a été créé par des contrôles plus stricts aux frontières, des clôtures anti-migrants, et la suspension de Schengen, bouillait à la frontière Macédoine-Grèce où des centaines de Syriens et Irakiens ont pris d’ assaut une barrière de frontière à la petite ville frontalière de Idomeni.  » Des centaines de personnes qui se sont réunis à la clôture de barbelés ey qui ont utilisés des poteaux métalliques pour faire tomber une porte en creusant sous la barrière et en la poussant vers le haut,»  écrit The Guardian . La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour repousser la foule. « Environ 6.500 personnes – la plupart syriens et irakiens -. Sont coincés du côté grec de la frontière Certains sont là depuis huit jours avec peu de nourriture ou d’abri alors que la Macédoine n’accepte seulement qu’un filet de personnes chaque jour» , ajoute The Guardian.

Voici la scène filmée , suivi d’un peu plus de couleur par Reuters et The New York Times:

De Reuters :

La Police macédonienne a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser des centaines de migrants et de réfugiés qui ont pris d’ assaut la frontière Greque lundi , démolissant une porte alors que les frustrations s’exprimaient du à plus de restrictions imposées aux personnes qui se déplacent à travers les Balkans.

 

Un témoin a déclaré à Reuters que la police macédonienne ont tiré plusieurs coups de gaz lacrymogènes dans la foule qui a démoli la porte métallique, et sur une ligne de chemin de fer où les migrants étaient assis, refusant de bouger, exigeant de traverser le pays.

 

Il y avait environ 8.000 personnes qui se sont rassemblées a Idomeni , la petite ville à la frontière de la Grèce avec la Macédoine. La plupart étaient des Syriens et des Irakiens.

Selon The Times :

La Macédoine a récemment fermé sa frontière avec la Grèce, une étape majeure sur le chemin des migrants, pour des milliers d’Afghans , les reclassant comme des migrants économiques plutôt que les réfugiés, un acte qui leur a refusé le droit de demander l’asile.

 

Cette politique, qui était en fait une réponse à une décision autrichienne de mettre un plafond quotidien sur le nombre de personnes autorisées à entrer dans le pays, a laissé des milliers d’  Afghans avec nulle part où aller . Elle a également promu la peur parmi les Syriens et les Irakiens, qui craignent d’être incapables de se déplacer plus au nord , si des restrictions similaires sont imposées.

Les Balkans ont servi de passage principal pour les migrants, dont la plupart espèrent atteindre l’Allemagne, qui a accepté beaucoup plus de demandeurs d’asile que tout autre pays. L’accueil plus chaleureux de l’Allemagne a conduit à des tensions avec d’autres pays européens, et la semaine dernière l’Autriche et neuf pays des Balkans ont convenu de mettre en place plusieurs mesures pour étouffer l’afflux de réfugiés, imposant effectivement leur propre réponse à la crise des migrants.

 

En conséquence, de nombreux migrants en Grèce ont effectivement été pris au piège – ils ne peuvent pas passer, et ils ne peuvent pas rentrer chez eux – et les fonctionnaires du pays ont dit qu’ils s’attendaient à ce que le problème empire.

 

Après des restrictions imposées la semaine dernière par l’Autriche, la Croatie, la Slovénie, membres de l’UE, ainsi que par la Macédoine et la Serbie, qui ont limité le nombre de migrants autorisés sur leurs territoires, la Grèce a averti que près de 70.000 personnes risquaient d’être bloquées dans le pays en mars contre 22.000 actuellement.

Zero Hedge  resistanceauthentique

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Filmé : Les rebelles syriens détruisent un Hélicoptère Russe avec des Missiles antichar fournis par les US

Plus tôt aujourd’hui, quelques heures seulement après que la Turquie a abattu un avion de guerre russe Su-24  près de la frontière avec la Syrie, l’ASL (plus spécifiquement Alwiya al-Ashar) a publié des images de combattants célébrant l’attaque sur le corps d’un pilote russe mort . 

Le groupe aurait réclamé plus tard avoir exécuté les deux pilotes après qu’ils furent éjectés de l’avion et eurent tenté de sauter en parachute.

Dans une deuxième grave escalade, un autre groupe aligné sur la FSA (ASL, armée syrienne libre) a affirmé avoir abattu un hélicoptère de recherche et de sauvetage russe.

Vous pouvez lire notre couverture complète ici, mais notez juste que si  la 1ère Brigade côtière de l’ASL a en effet utilisé un TOW fabriqué en Amérique pour détruire un avion russe, cela confirmerait exactement ce que nous avons dit lundi lorsque nous avons détaillé le programme parrainé par l’Amérique, la Turquie, et l’Arabie, de fournir des missiles antichars à l’opposition syrienne:

Evidemment, ceci est la définition même de l’absurdité. Ce serait assez mauvais si les Etats-Unis fournissent des TOWs (missiles antichar ndlr) à quiconque en Syrie.

Mais voici Washington et Riyad qui fournissent effectivement des missiles antichars aux forces qui tirent sur ​​les Iraniens qui opèrent sous le couvert des frappes aériennes russes. Juste pour éclairer cette affaire : les Etats-Unis mènent une guerre contre l’Iran et la Russie, par procuration.

Maintenant, l’ASL a publié ce qu’elle dit être des images de l’attaque de missiles TOW :

Du fait, Le chef de la diplomatie Russe Sergueï Lavrov a pris la décision d’annuler sa visite de travail en Turquie, prévue pour mercredi prochain, sur fond de tensions liées à l’avion russe Su-24 abattu par l’aviation turque.

En outre, le ministère russe des Affaires étrangères a recommandé aux Russes de ne pas se rendre dans ce pays, a indiqué M. Lavrov, jugeant la menace d’attentats aussi élevée dans ce pays qu’en Égypte, où un avion de ligne russe avait été détruit en octobre dernier dans un attentat à la bombe au-dessus de la péninsule du Sinaï.

« Il a été décidé d’annuler la rencontre qui devait réunir demain à Istanbul les ministres des Affaires étrangères russe et turc », a annoncé M.Lavrov s’adressant à la presse à Sotchi.

Un avion russe Su-24 a été abattu mardi en Syrie. Selon le ministère russe de la Défense, l’avion se trouvait à une altitude de 6.000 m et n’a jamais quitté l’espace aérien syrien, ce qui a été fixé par les systèmes de contrôle objectifs.

Le président russe Vladimir Poutine a plus tard annoncé que l’avion avait été abattu au-dessus de la Syrie par un missile air-air tiré depuis un chasseur turc F-16. Il est tombé sur le territoire syrien à 4 km de la frontière turque.

Le chef du Kremlin a estimé que cet incident constituait un « coup dans le dos » de la Russie réalisé par des « complices des terroristes ».

Zero Hedge – resistanceauthentique

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Les US parachutent 50 tonnes de munitions aux « rebelles modérés » syriens, un attentat a été déjoué à Moscou par le FSB (services secrets russes)

Les USA officiellement en guerre contre 14 pays

La guerre par procuration entre l’est et l’ouest (et ses alliés du golf) continue .

Il y a quelques jours, le Président Obama annonçait la fin du programme de formation des « rebelles modérés », expliquant que la sélection mise en place par les Etats-Unis était trop stricte et qu’ils n’avaient pas trouvé assez de candidats modérés qui acceptaient notamment de combattre uniquement les groupes djihadistes.

Suite à cela, on nous annonçait une réorientation du programme, ce qui est donc chose faite depuis dimanche, puisque « les Etats-Unis ont parachuté des munitions dans le nord de la Syrie à des rebelles syriens combattant le groupe Etat islamique, a indiqué lundi un porte-parole du commandement des forces étasuniennes au Moyen-Orient (Centcom) » 

Mais bien sur …

Avant de détailler ce parachutage, arrêtons-nous quelques instants sur la dramatique (quant aux conséquences) ironie de la chose. Faute d’avoir pu trouver en un peu plus d’un an des rebelles vraiment modérés qui acceptent de combattre l’EI et de ne pas combattre le régime légitime (quelques soient par ailleurs les reproches que l’on puisse lui faire), les Etats-Unis reconnaissent l’échec de leur programme et y mettent fin. (soit disant) 

Mais alors qu’en un an ils n’avaient trouvé et formé que 74 rebelles, ils sont arrivés en une semaine à trouver suffisamment d’unités rebelles rentrant dans le strict cadres des « modérés » pour leur parachuter 50 tonnes de munitions ?

Soit c’est un exploit des services de renseignement, soit on se moque de nous et les munitions ont été parachuté à tout ce qui n’est pas l’EI, c’est à dire également à l’armée de la Conquête, déjà armée par l’Arabie saoudite (nous en avons parlé hier suite à l’annonce faite par les saoud) et constituée par divers groupes y compris al-Nosra (al-Qaïda).

Il y a quand même de grandes chances que l’on se moque de nous dans cette affaire…

Voici I 24 qui rapporte le communiqué de manière exhaustive , en appuyant bien sur le concept absurde de  » rebelles modérés » évidemment :

Les Etats-Unis ont parachuté dimanche des munitions dans le nord de la Syrie à des rebelles syriens combattant le groupe Etat islamique, a indiqué lundi un porte-parole du commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom).

Ce parachutage « réussi », réalisé au nom de la coalition contre l’EI, « a procuré des munitions à des groupes arabes syriens dont les responsables ont fait l’objet de vérifications appropriées par les Etats-Unis » a déclaré le colonel Patrick Ryder dans un communiqué.

Le parachutage a été mené par des avions cargo C-17 de l’US Air Force, selon le communiqué.

Un responsable de la défense a précisé à l’AFP que les avions avait parachuté au total « 50 tonnes de munitions », confirmant une information de CNN.

Le parachutage illustre la nouvelle orientation de l’administration Obama pour lutter contre le groupe Etat islamique en Syrie, après l’échec de son programme d’entraînement de rebelles syriens modérés.

Cette nouvelle approche a été annoncée vendredi à Washington par l’administration américaine.

Au lieu de chercher à constituer l’équivalent d’unités d’infanterie de rebelles, le Pentagone va se concentrer sur la fourniture d’armes à des groupes triés sur le volet, et un appui aérien, pour qu’ils puissent mener des offensives concertées contre le groupe Etat islamique.

Le communiqué ne mentionne pas explicitement les groupes rebelles qui ont reçu les munitions et équipements parachutés.

Mais il met en avant l’efficacité du combat mené par les forces kurdes syriennes et des groupes arabes, pour libérer les zones frontalières avec la Turquie, dans le nord-est du pays.

Une milice kurde rejoint une nouvelle alliance militaire

Une milice kurde soutenue par les frappes aériennes américaines en Syrie a rejoint une nouvelle alliance militaire qui comprend des groupes arabes, révèle un communiqué.

L’alliance qui se nomme les Forces démocratiques de la Syrie comprend la milice kurde GPJ et des groupes arabes syriens qui ont déjà combattu l’EI dans le nord de la Syrie.

Cela ne nous expliquant toujours pas comment on peut trouver des groupes modérés dans un pays où l’on arrive pas à recruter des rebelles modérés pour les former…

Bien évidemment, le communiqué ne mentionne pas explicitement les groupes rebelles qui ont reçu les munitions et équipements parachutés.

Mais il met en avant l’efficacité du combat mené par les forces kurdes syriennes et des groupes arabes, pour libérer les zones frontalières avec la Turquie, dans le nord-est du pays. Ce qui impliquerait donc les kurdes (pourquoi pas), mais aussi la fameuse armée de la Conquête très présente dans la zone, donc al-Qaïda pour faire simple.

Notons cette tendance de plus en plus forte à jouer al-Qaïda contre l’EI, comme si la primauté dans le domaine de l’horreur que tient l’EI rendait respectable al-Qaïda…et surtout comme si cela enlevait la capacité de nuisance d’al-Qaïda…  

Al-Qaïda contre l’EI , c’est une fausse opposition construite de toute pièces par l’occident pour crédibiliser certains « rebelles modérés » syriens, mais Al-Qaïda et  l’EI, c’est la même chose : il n’y a pas de djihadistes modérés, que des djihadistes (et quelques vrais rebelles, mais trés peu) .

Rien de bien bon ne risque de sortir de tout cela. Encore une fois, on ne peut jouer impunément de manière aussi longue aux apprentis sorciers sans s’en mordre les doigts.

A chaque fois que les Etats-Unis ont joué avec les terroristes pour contrer une autre puissance (on a bien sur l’exemple afghan contre l’URSS à l’époque, mais il y a de nombreux autres cas même beaucoup plus récents), cela s’est toujours dramatiquement achevé.

Prions que, pour une fois, la conclusion démente la tradition, car les enjeux sont cette fois beaucoup plus grands : le monde est au bord du gouffre, et de la guerre totale.

Dans ce contexte, un attentat a été déjoué à Moscou, les suspects auraient été formés par l’EI en Syrie, selon le FSB :

Les suspects russes arrêtés alors qu’ils préparaient, selon Moscou, un attentat dans la capitale russe, ont suivi une formation dans les camps d’entraînement du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, ont indiqué lundi les services secrets russes (FSB) cités par l’agence officielle RIA Novosti.

L’appartement perquisitionné où ont été arrêtés dimanche des suspects, dont le nombre n’est pas précisé, a vu le passage de six à onze personnes dont certaines « ont suivi une formation militaire dans les camps de l’Etat islamique sur le territoire syrien », selon le FSB cité par l’agence.

Ces personnes « sont arrivées en Russie bien avant le début des frappes aériennes russes » le 30 septembre en Syrie, affirme le FSB, rejetant ainsi l’hypothèse d’une éventuelle vengeance de l’EI.

Tous les suspects arrêtés, qui s’apprêtaient à commettre un attentat dans « les transports en commun de Moscou », sont des citoyens russes, selon la même source.

La Russie, fidèle allié du régime de Damas, mène depuis le 30 septembre des frappes aériennes contre le groupe Etat islamique en Syrie. Moscou affirme que ses avions ne visent que l’EI et les « terroristes », mais Ankara et ses alliés occidentaux accusent l’armée russe de concentrer ses attaques sur les forces syriennes modérées.

Environ 2.000 Russes combattent pour l’EI en Syrie et en Irak, selon les autorités russes.

On e demande bien qui aurait pu commanditer un attentat à Moscou, en ces temps de tromperie universelle …

I 24  (avec agences) – ISH News – resistanceauthentique

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

L’ONU révèle les liens d’Israël avec les rebelles syriens

Des rapports d’observateurs de l’ONU dans le plateau du Golan, présentés à 15 membres du Conseil de sécurité, détaillent des contacts réguliers entre des responsables israéliens et les figures de l’opposition armée syrienne à la frontière israélienne.

Ces rapports, couvrant les 18 derniers mois, révèlent le type et l’étendue de la coopération entre les Forces de défense israéliennes (Tsahal) et des membres de l’opposition syrienne à la frontière entre les deux pays, écrit ‘ Haaretz’. Selon les rapports des observateurs, en Mars 2013 Israël a commencé à permettre aux Syriens blessés de recevoir des traitements médicaux dans les hôpitaux de Safed et Nahariya.

Le rapport des observateurs diffusé le 10 Juin indique qu’ils ont identifié les soldats de Tsahal donnant deux boîtes aux membres de l’opposition armée syrienne à la frontière. Le dernier rapport, en date du premier Décembre, décrit une autre réunion entre les soldats de Tsahal et des membres de l’opposition syrienne à laquelle deux représentants de l’ONU ont assisté le 27 Octobre à environ 3 kilomètres à l’est de Moshav Yonatan.

Source: un.org

Ils ont vu deux soldats israéliens à la frontière permettant à deux personnes d’entrer en Israël.

Source: un.org

Le rapport ne précise pas si les Syriens étaient blessés ou la raison pour laquelle ils sont entrés en Israël. Selon le rapport, les observateurs ont dit que des tentes pour 70 familles de déserteurs syriens ont été établis à 300 mètres des positions israéliennes. En Septembre l’armée syrienne a affirmé que ce camp était une base de « terroristes armés » qui franchissait la frontière vers Israël.

*****
Note Fawkes News:

Donc on récapitule. Nous avons, les américains qui avouent que ce sont leurs alliés arabes qui financent l’EI. La Turquie, membre de l’OTAN, soutient également activement l’Etat islamique. Les Etats-Unis arment (du moins officiellement) les rebelles depuis au moins un an (officieusement bien avant) et la France fait de même. Manque de chance, en admettant qu’il y ait réellement une différence entre les différents terroristes, 80% des armes envoyées par la France se retrouveraient chez Al Nosra qui désirait en Septembre s’unir à l’EI. D’ailleurs, on constate que les Famas de l’armée française se retrouve entre les mains de l’EI.

 

Tout ce petit monde est donc totalement financé, armé et soutenu par ceux qui veulent voir la Syrie à genoux et cela inclut bien évidemment Israël.

Source: RT
Traduction: Fawkes News

 
1 commentaire

Publié par le 11 décembre 2014 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , ,

Guerre au Moyen-Orient : Frappes de la coalition en Syrie , Israël aide-t-il les Etats Unis en abattant les avions Syriens ?

Thierry Meyssan

On en a parlé hier, même l’OTAN s’est désolidarisé , ce qui est fou dans le fond : 

Etat islamique : premières frappes américaines en Syrie , Damas prévenu, L’OTAN se désolidarise , Moscou mécontent …

Mais ça montre que même parmi les membres de l’OTAN on ne veut pas etre associé aux crimes étasuniens ; 

Quant à ISRAEL , ça fait 2 ans qu’elle bombarde régulièrement ASSAD (à ce sujet, l’explosion qui ressemblait à une explosion nucléaire à DAMAS avec un  champignon l’année passée était due à un nouveau missile non nucleaire mais qui provoque ce « nuage champignon » pour effrayer l’ennemi) et ASSAD non seulement ne réagit pas, mais il a proposé son aide à l’OTAN pour attaquer le DAECH !

 ASSAD ne vaut RIEN .

Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance 

Il est également à noter que dans cette mascarade, ne fait pas partie officiellement de la coalition, mais agit en électron libre. Il n’a, d’ailleurs, jamais fait partie d’aucune coalition alors qu’il est, à ce qu’il paraît, le premier intéressé de tout ce qui pourrait se passer dans cette région. Curieux, non ? Ce qu’il y a de plus curieux encore, c’est que tout le monde le sait mais personne ne le dit, ce qui permet aux enfumeurs de jongler avec toutes les hypothèses possibles.

***

Les forces aériennes des Etats-Unis d’Amérique, d’, des Emirats Arabes Unis, de  Jordanie et d’ (passé sous silence) ont mené des frappes aériennes en Syrie en visant plusieurs localités au Nord-est, au Nord et au centre du pays (Al-Riqqa, Alep, Deir Ezzor, Hasaka et Abu Kamal). Cibles officielles; les positions de l’Etat Islamique en Irak et au Levant et du front Ennosra.

Une salve de de croisière US tirés à partir de plusieurs navires de surface positionnés en Mer Méditerranée et en Mer Rouge se sont également abattus en Syrie.

Au même moment Israël abattait un chasseur bombardier des forces aériennes syriennes au dessus de la ville d’Al-Qunaïtra au Golan. Ce dernier menait en compagnie d’un deuxième appareil également visé et non touché par les missiles israéliens des sur des positions rebelles. Les deux pilotes syriens de l’appareil abattu ont pu s’éjecter et sont sains et saufs.

Le même jour aussi, l’aviation syrienne a pris les airs pour bombarder d’autres localités en prenant soin d’éviter les couloirs réservés aux chasseurs bombardiers US.

La rébellion syrienne, alliée des organisations visées par les raids a applaudi ces bombardements aériens et a appelé à les intensifier contre …l’armée régulière syrienne.

Damas a déclaré qu’elle soutenait tout effort d’où qu’il vienne visant le terrorisme en Syrie tandis que Moscou a exigé que le gouvernement syrien soit informé à l’avance de tels raids. Ce qui fut fait pour cette fois même si Washington dément. Et la prochaine fois?  Sûrement pas!

Tout cela peut paraître pour le mieux dans le meilleur des mondes. Cependant, il y a anguille sous roche et pas qu’une simple anguille. L’Arabie Saoudite qui considère la Syrie comme son ennemi juré participe à une coalition visant un des ennemis de Damas. On a raté une étape. Ne reste plus que la Turquie et la boucle sera vraiement bouclée…On voit déjà d’ici où cela va mener.

De tous les protagonistes, Israël est celui qui n’a pas daigné joué la comédie. Il a tiré des missiles anti-aériens sur des avions de combat syriens pourchassant des rebelles. C’est clair et net.

Les jours qui viennent seront d’un extrême intérêt. Que de retournements spectaculaires de situation. A ce rythme là ce n’est plus de la géopolitique, c’est du soap opera.

http://strategika51.wordpress.com/2014/09/23/guerre-au-moyen-orient-frappes-de-la-coalition-en-syrie-un-veritable-soap-opera/

Israël aide-t-il les Etats Unis en abattant les avions Syriens ?

Israël aide-t-il les Etats Unis en abattant les avions Syriens ?

Aujourd’hui les Etats-Unis – soutenus par les Etats arabes «modérés» comme l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, le Qatar et la Jordanie – ont commencé à bombarder le territoire d’un autre Etat souverain, la Syrie, sans une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU ou sans argument légitime d’agir en légitime défense.

Ce qui en fait un crime d’agression, défini à Nuremberg comme « le crime international suprême, ne différant pas des autres crimes de guerre en ce qu’il contient en lui-même l’essence de l’ensemble de ces crimes. »

Dans une interprétation que la guerre d’Obama en Syrie pourrait rapidement être étendue dans une guerre contre le président syrien Bachar al-Assad, Israël a abattu un avion syrien en Syrie hier matin avec un missile Patriot financé par les Etats-Unis.

Selon Israël, l’avion syrien était entré de 800 mètres sur son territoire avant de retourner en Syrie, au cours de ce que les médias israéliens ont prétendu être une sortie contre les « rebelles » qui opèrent près de la frontière israélienne (il s’agit des rebelles bombardés par Obama mais qui sont actuellement soignés dans les hôpitaux israéliens notamment sur le plateau du Golan).

Source : Information Clearing House Did Israel Help US by Downing Syrian Jet?

 

Aujourd’hui les Etats-Unis – soutenus par les Etats arabes «modérés» comme l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, le Qatar et la Jordanie – ont commencé à bombarder le territoire d’un autre Etat souverain, la Syrie, sans une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU ou sans argument légitime d’agir en légitime défense. Ce qui en fait un crime d’agression, défini à Nuremberg comme « le crime international suprême, ne différant pas des autres crimes de guerre en ce qu’il contient en lui-même l’essence de l’ensemble de ces crimes. »

Dans une interprétation que la guerre d’Obama en Syrie pourrait rapidement être étendue dans une guerre contre le président syrien Bachar al-Assad, Israël a abattu un avion syrien en Syrie hier matin avec un missile Patriot financé par les Etats-Unis. Selon Israël, l’avion syrien était entré de 800 mètres sur son territoire avant de retourner en Syrie, au cours de ce que les médias israéliens ont prétendu être une sortie contre les « rebelles » qui opèrent près de la frontière israélienne (il s’agit des rebelles bombardés par Obama mais qui sont actuellement soignés dans les hôpitaux israéliens notamment sur le plateau du Golan).

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :