RSS

Archives de Tag: seulement

Les Etats-Unis ne menacent plus seulement d’intervenir en cas d’usage d’armes chimiques en Syrie

Les Etats-Unis ne menacent plus seulement d'intervenir en cas d'usage d'armes chimiques en Syrie

Bon bein maintenant au moins c’est clair . Les Russes auront peut être déjoué un false flag chimique, mais c’est bien eux qui sont visés . Enfin la syrie et ses alliés comme l’avait déjà tweeté Trump et comme vient de le tweeter Nikki Haley . Les US ne veulent pas lâcher la Syrie qui leur permet de déstabiliser la région,…  les Russes non plus ne sont pas prêt de décamper . Et la région d’Idlib représente la dernière grande poche de terrorisme  (sans compter ceux qui seraient entraînés et formés à la base US d’Al Tanf, hautement stratégique , à la frontière avec l’Irak cherchez l’erreur … ,  selon de nombreuses sources dont Lavrov ou encore le chef de l’Etat-major des Forces armées russes, et où la tension monte fortement entre Russes qui veulent « nettoyer » le coin et US qui ont leur base) . On va droit vers l’affrontement . On se demande encore pourquoi la Russie a lancé le plus grand exercice militaire de son histoire

« Il s’agit d’une préparation à une guerre mondiale future », explique l’expert militaire russe Pavel Felguengauer. Et de développer :

« L’état-major russe estime qu’elle se produira après 2020 : soit une guerre globale, soit une série de conflits régionaux d’ampleur. Et l’ennemi, ce sont les Etats-Unis et leurs alliés. » (source)

A ce rythme, on y va droit vers la 3e guerre mondiale, et pas en 2020 … Z 

Alors qu’elle menaçait l’armée syrienne d’une intervention en cas d’utilisation d’armes chimiques à Idleb, la diplomatie américaine envisage désormais de réagir aux assauts «contre les civils». Un revirement en l’espace d’une semaine ?

Alors que la Russie met en garde depuis plusieurs jours contre une mise en scène d’attaque chimique fomentée selon elle par des djihadistes dans la région d’Idleb dans le but de l’attribuer au gouvernement syrien, la diplomatie américaine persiste à menacer d’intervenir en Syrie ce 12 septembre.

Lors d’un entretien à Fox News, la représentante permanente des Etats-Unis auprès des Nations unies Nikki Haley, a ainsi fait savoir que les Etats-Unis répondraient à «toute attaque contre la population civile à Idleb». «Ne nous testez plus», a-t-elle également déclaré, s’adressant au gouvernement syrien et à ses alliés, la Russie et l’Iran.

Abordant la question de la reconquête nationale syrienne menée par l’armée de Bachar el-Assad, qui tente de reprendre le contrôle d’une des dernières poches djihadistes du pays, Nikki Haley avait déjà adressé un avertissement la veille, devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

«Nous considérons toute attaque contre Idleb comme une escalade imprudente du conflit. Si Assad, la Russie et l’Iran continuent sur ce chemin, les conséquences seront désastreuses. Le monde les tiendra responsables», avait-elle affirmé, sans faire référence à une quelconque utilisation d’armes chimiques.

Revirement de la position américaine ?

Les Etats-Unis ont-ils changé leur fusil d’épaule ? Le 4 septembre, Nikki Haley, expliquait à l’endroit de la Syrie et de ses alliés : «S’ils souhaitent continuer de récupérer la Syrie, il le peuvent. Mais ils ne peuvent pas le faire à l’aide d’armes chimiques.» Une ligne rouge a priori claire de la part de la coalition occidentale, qui l’avait amenée à frapper la Syrie en avril dernier après avoir accusé le gouvernement syrien d’une attaque chimique à Douma, ce que Damas et Moscou ont toujours réfuté.

La Russie, de son côté, a mis en garde contre une potentielle attaque sous faux drapeau visant à décrédibiliser Damas. Moscou a ainsi affirmé que des images de mise en scène d’une attaque chimique dans la région d’Idleb avaient été tournées afin de pointer du doigt la culpabilité du gouvernement syrien et de provoquer ainsi une nouvelle intervention militaire occidentale.

De son côté, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a fait part de la position de Paris quant à la reprise d’Idleb par l’armée syrienne. Le ministre des Affaires étrangères a ainsi mis en garde contre un risque de «dispersion» de milliers de djihadistes à Idleb en cas d’assaut des forces loyales à Damas. «Il y a un risque sécuritaire dans la mesure où dans cette zone se trouvent beaucoup de djihadistes, se réclamant plutôt d’al-Qaïda, qui sont entre 10 000 et 15 000 et qui sont des risques pour demain, pour notre sécurité», a précisé le ministre, sans proposer d’autre solution que le statu quo.

source

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 13 septembre 2018 dans général, Guerre - 3e guerre mondiale, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

La Moitié de la population mondiale vit dans seulement 1% de la Terre

monde scission de la population dans la moitié la carte

Cette carte a été créée en utilisant les données de population maillées compilées par la NASA. Alors que les populations sont généralement divisées par régions géographiques comme des pays ou états, ces données sur la population divisent la population mondiale dans une grille en forme de cellules, sans égard pour les frontières administratives.

La grille de la population utilisé ici comprend 28 millions de cellules, chacune mesurant environ 3 miles x 3 miles.

  • La région jaune sur la carte comprend toutes les cellules avec une population de 8000 personnes ou plus. Puisque chacune d’elles a une superficie d’environ 9 miles carrés, la densité de population de chaque cellule jaune est d’au moins  900 personnes par mile carré, à peu près la même densité de population que l’état du Massachusetts.
  • Inversement, la zone noire est composée de ces cellules avec une population de moins de 8000 personnes. En d’autres termes, la densité de la population dans toute la zone noire est inférieure à 900 personnes par mile carré.

Au total, la population mondiale est répartie également entre les deux régions, la moitié vivant dans le jaune et la moitié vivant dans le noir.

Beaucoup d’espace ouvert

Comme indiqué dans un précédent post, d’ici 2100, la population mondiale devrait grimper à 11 milliards. Considéré isolément, ce nombre semble étonnamment élevé.

Est-ce que la terre a assez de place pour accueillir tant de gens?

A en juger par ce plan, la réponse est clairement  oui. Alors que la surpopulation peut être un problème localisé dans certaines des zones de population dense de l’Asie (voir les cartes de population du Bangladesh / Inde et de Tokyo), la grande majorité de la superficie terrestre de la planète est en fait très peu peuplée.

En termes de superficie, la région noire couvre 99% des terres de la Terre. En particulier en Afrique, où la quasi-totalité de la croissance de la population devrait avoir lieu, il y a une abondance d’espace ouvert pour que plus de gens y vivent.

Près de la totalité de la croissance de la population mondiale d’ici à 2100 aura lieu en Afrique. En ce moment, les populations de l’Asie, d’Europe et des Amériques stagneront ou seront en diminution.
la croissance de la population mondiale par région
Projections démographiques de l’ONU, 2015-2100

 

Une vue en plus haute résolution

Tous les détails ne sont pas visibles sur la carte en haut. Si vous souhaitez regarder de plus près, vous pouvez télécharger une version haute résolution à partir d’ici.

Voici des zooms de certains secteurs choisis.

L’Inde, le Bangladesh et la Chine

carte Population Chine Inde

La majeure partie de la région jaune est clairement situé en Inde, au Bangladesh et en Chine.

Près de la moitié (46%) de la population mondiale vit juste dans la zone indiquée sur cette image.

Et contrairement au reste du monde, une grande partie de la population est concentrée profondément dans les terres. Les régions de Chengdu / Chengking, le grand blob jaune dans le centre de la Chine, est d’environ la même taille que l’état de New York. Il y a une bonne chance que vous n’ayez jamais entendu parler de ces villes, mais la région est le foyer de plus de 100 millions de personnes.

Java (Indonésie) et le Japon

Carte du Japon Java (Indonésie) population

L’île de Java en Indonésie, montré sur la gauche, est aussi de la même taille que l’État de New York. Elle a une population de 140 millions de personnes, ce qui en fait l’île la plus peuplée au monde.

Le Numéro 2 sur la liste des îles les plus peuplées est le Japon. Avec non seulement le plus grand secteur de métro dans le monde, mais aussi Tokyo avec 37 millions d’habitants, et la 7e ville du monde ,  Osaka, qui a une population de 20 millions de personnes.

L’Europe

Carte de l'Europe de la densité de population

Bien qu’elle ne possède pas la densité de population de l’Asie, l’Europe est exceptionnelle pour son manque d’espace ouvert. Contrairement aux centres de population fortement concentrées d’Asie, les zones denses d’Europe sont réparties uniformément et sont remarquables à travers le continent.

Afrique du Nord

afrique du nord carte de la population

Bien que cela puisse ne pas être surprenant, le nord de l’Afrique est largement dépourvue de zones denses de population, avec une exception majeure.

Comme expliqué ci-dessus, cette carte a été établie sur ​​la base d’une grille de la population mondiale constitués de millions de petites cellules, chacune mesurant environ 3 miles x 3 miles.Dans le monde entier, la cellule avec la plus grande population se trouve au Caire. La zone, qui mesure seulement 9 miles carrés, est le foyer de plus d’un million de personnes.

États Unis

carte usa population

Cette image montre les États-Unis  avec les frontières des Etats superposées. Par coïncidence, les mêmes régions jaunes-noires qui divisent la population mondiale uniformément scindent aussi  la population américaine uniformément de moitié.

Comme la population mondiale, soit environ la moitié de la population  US vit dans la zone jaune, et la moitié dans le noir.

source – resistanceauthentique

 
1 commentaire

Publié par le 18 janvier 2016 dans Education - information, général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :