RSS

Archives de Tag: ses premières

La Russie mène ses premières frappes en Syrie !! (la 3e guerre mondiale a déjà commencé)

Et voilà, comme je vous l’avais annoncé, la réalité sur le terrain et les intérêts stratégiques vitaux n’ont rien à voir avec les effets de manche diplomatiques : pendant que tous se retrouvent à l’ONU pour faire bonne figure (pas tant que cela), chacun mène ses opérations de son coté, et c’est là que ça peut sérieusement déraper !

 Les « occidentaux » financent et sponsorisent les djihadistes comme on l’a montré à de nombreuses reprises (outre les nombreux articles publiés, même médiapart a titré « Les Etats-Unis financent le djihad extrémiste » , c’est dire) ;  et comme l’on admis des hauts placés américains et partout dans le monde, tandis que les Russes luttent contre … (et je dis ça sans être pro-russe, c’est simplement une réalité démontrée)

« L’implication russe en Syrie peut changer la donne, selon Damas », qui se frotte les mains de l’intervention russe évidemment.

Pas « les occidentaux » pour qui comme je l’ai rappelé, l’EI n’est pas la cible des russes (selon la France et les USA) …

Ce qui va se passer donc, c’est que selon les cibles stratégiques de chacun, ils vont tous se retrouver face à face en syrie : la 3e guerre mondiale a déjà commencé, meme si ça pourra prendre un peu de temps avant de vraiment ouvertement s’enflammer . (quelques jours, mois, années ???)

Un peu d’humour qui traduit bien la réalité :

Message des USA à Poutine pour l’EI et la Syrie !


Le Grand Israël

Projet sioniste de « grand israël » et de « troisième temple »

greater_israel2.gif

Le Grand Moyen Orient

Bush invente le « Grand Moyen-Orient »

Afficher l'image d'origine

 

Donc, La Russie mène ses premières frappes en Syrie :

Quelques heures après le feu vert du Sénat russe, les forces militaires de Vladimir Poutine, stationnées en Syrie, ont procédé mercredi à leurs premiers bombardements aériens.

L’engagement russe en Syrie s’accélère. Quelques heures après le feu vert du Sénat russe, Moscou a procédé mercredi 30 septembre à des frappes aériennes en Syrie pour soutenir l’armée du présidentBachar al-Assad dans sa lutte contre le jihadisme.

« Les avions russes et syriens ont mené aujourd’hui plusieurs raids contre des positions terroristes à Hama, Homs et Lattaquié », dans le nord-ouest et le centre du pays, a affirmé une source de sécurité syrienne. La même source a confirmé des raids russes sur Rastane et Talbissé.

Les régions visées sont tenues par le Front al-Nosra – la branche syrienne d’Al-Qaïda – et des rebelles islamistes, non par les jihadistes de l’organisation de l’État islamique (EI).

Plus tôt dans la journée, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) avait annoncé la mort de 27 civils et de dizaines de blessés dans des raids contre les localités de Rastane, Talbissé et Zafarani dans la province de Homs.

GUERRE EN SYRIE – LA RUSSIE A MENÉ SES 1ERS BOMBARDEMENTS CONTRE L’ETAT ISLAMIQUE

Le Kremlin avait annoncé quelques heures plus tôt avoir demandé l’autorisation du Conseil de la Fédération, la chambre haute du Parlement, à recourir à un « contingent des forces armées russes » en dehors du territoire national. Cette demande du chef de l’État à la chambre haute est formellement nécessaire pour que Vladimir Poutine, en tant que chef des armées, se lance dans une intervention militaire.

« Il ne s’agit pas de réaliser un quelconque objectif géopolitique »

Selon Sergueï Ivanov, cette initiative est temporaire et s’inscrit dans le cadre du droit international puisque le président syrien a officiellement demandé l’aide de la Russie dans le combat contre les jihadistes de l’EI. « Le président syrien s’est adressé au gouvernement de notre pays pour lui demander de lui fournir une aide militaire », a-t-il déclaré aux journalistes, refusant de préciser quel type d’équipements militaires sera utilisé par la Russie en Syrie.

« Nous parlons bien de la Syrie, mais il ne s’agit pas de réaliser un quelconque objectif géopolitique ou d’assouvir une quelconque ambition, comme nous en accusent régulièrement nos partenaires occidentaux. Il s’agit des intérêts nationaux de la Russie », a-t-il ajouté.


© EADS’ Astrium Press, AFP | Vue satellite d’une base militaire russe, en Syrie.

La Russie planche sur la « menace terroriste » à l’ONU

Cette décision intervient alors que le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov doit présider plus tard dans la journée une session du Conseil de sécurité de l’ONU sur la lutte « contre la menace terroriste », en premier lieu celle de l’EI en Irak et en Syrie.

Vladimir Poutine avait appelé lundi lors de son premier discours depuis dix ans à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies à la formation d’une « large coalition antiterroriste » contre le groupe État islamique, incluant Damas et Téhéran.

Washington a accusé au cours des dernières semaines Moscou d’avoir solidement renforcé sa présence militaire dans l’ouest de la Syrie, bastion du régime, et d’avoir augmenté ses livraisons d’armes aux forces gouvernementales syriennes.

Avec AFP

Publicités
 
 

Étiquettes : , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :