RSS

Archives de Tag: poules

Poules pondeuses : L’horreur à nouveau dévoilée dans une vidéo choquante

Une nouvelle vidéo militante dénonce les conditions d’élevage désastreuses à l’oeuvre dans les poulaillers industriels des grands groupes agroalimentaires français…

L214 n’en est pas à son coup d’essai. L’association végane française de défense des droits des animaux continue son combat et passe au peigne fin la production nationale et les dérives de l’industrie de l’alimentation. Ainsi, après un premier reportage éloquent sur la face cachée de l’oeuf, le collectif révèle des méthodes similaires « exécrables » chez un fournisseur de la célèbre marque Lustucru, entreprise du groupe Panzani, relate Le Monde.

Élevage en batterie

Ces images insoutenables montrent un élevage de 160.000 poules entassées les unes sur les autres, décharnées, déplumées, perdues au milieu des cadavres, des éclopées et des purulentes. Elles auraient été recueillies le 4 mai dernier chez un producteur de Vendée, propriété du groupe Les Oeufs Geslin. Elles dénoncent une fois de plus le scandale de l’élevage en batterie et la catastrophe de l’alimentation « low-cost » ou les sacrifices imposés par la quête d’un prix toujours plus bas.

Plainte déposée

L214 invite aujourd’hui les internautes à signer une pétition à l’attention de Xavier Riescher, directeur général de Panzani. L’association a également déposé plainte auprès du tribunal de Grande Instance de La Roche-sur-Yon (Vendée) pour dénoncer la maltraitance sur les animaux, précise Europe 1. En effet, d’après une directive européenne de 2012, le producteur se doit de garantir aux poules « un espace de vie minimum, un nid, un perchoir, une aire de picorage et de grattage ».

Autant d’éléments manifestement absents ici. Des images qui peuvent évidemment heurter la sensibilité des lecteurs… mais aussi leur ouvrir les yeux sur l’origine de leur boîte d’oeufs « bon marché »…

Source

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 mai 2017 dans général, Santé - nutrition, société

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Projet de ferme-usine concentrationnaire aux 250 000 poules

 On ne devrait jamais faire ça rien que pour le respect des animaux : c’est complètement cruel de faire vivre et mourir des poules ou tout autres animaux dans ces conditions, sérrées  pire que des sardines, vivant dans leur excréments , etc … Non seulement c’est d’une cruauté insoutenable, mais ça ne fait pas de la bonne viande bien saine à consommer …Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance

Productivisme et gigantisme : découvrez la ferme des 250.000 poules de Doullens

À Doullens, dans la Somme, est en train de naître un projet de ferme-usine qui compte enfermer 250.000 poules pondeuses. Ce projet s’inscrit dans le développement de l’industrialisation de l’agriculture, dans lequel la France espère rattraper son retard pour augmenter sa croissance.

Alors que tout le monde a encore en tête l’ouverture controversée de la ferme des 1.000 vaches à Abbeville, un poulailler gigantesque devrait également voir le jour, bien que les débats sur le bien-être animal sont de plus en plus fréquents. L’établissement samarien devrait ouvrir ses portes dans quelques mois à Doullens, situé à moins de 50 kilomètres de sa cousine, la fameuse ferme usine. Les 250.000 volailles seraient logées dans deux hangars de trois étages chacun, tous éclairés à la lumière artificielle.

Le projet est initié par Pascal Lemaire, un entrepreneur local qui espère à terme pouvoir produire 400 millions d’oeufs par an. Il défend son projet comme étant une alternative aux oeufs en cage. Selon lui, les fermes-usines représentent le futur de l’élevage. Il proclame : « on ne peut pas mettre toutes les poules en plein air. C’est la solution pour sortir de la crise et manger français le moins cher possible ».

Les associations environnementales s’opposent à ce type de production industrielle et prévoient déjà de déposer un recours lors de l’enquête publique réalisée avant l’acceptation du permis de construire. Johanne Mielcarek, chargée de campagne à l’association L214 explique :« L’élevage de poules pondeuses est très intensif. Les poules vont être dans des bâtiments toute leur vie ce qui crée énormément de stress et de frustration, sans parler du problème d’espace. À Doullens, elles devraient être 9 par mètre carré. Il leur est impossible d’avoir un comportement naturel et essentiel pour elles comme picorer, gratter la terre, prendre des bains de poussière. »

Malgré l’opposition montante, Pascal Lemaire a déjà convaincu les banques d’investissement de l’aider à hauteur de 7 millions d’euros. Il tente de convaincre les riverains en affirmant que son projet pourrait créer 6 embauches directes et une vingtaine d’emplois indirects.

À titre de comparaison, aux USA il existe 9 sites d’élevage industriel qui possèdent plus de 5 millions de poules chacun. Ce type d’établissement est moins présent en Europe, même si on dénombre plusieurs fermes-usines aux Pays-Bas, en Allemagne et en Italie. Un projet a même était validé par la préfecture des Deux-Sèvres en juillet dernier pour construire un poulailler de 350.000 volailles.

Si vous souhaitez manifester votre mécontentement face à ce nouveau projet de ferme-usine, vous pouvez d’ores et déjà signer la pétition sur le site mesopinions.com comptant près de 19.000 signataires.

Commentaire : Et oui, une poule, c’est un être vivant, et sensible qui plus est :- Les poules sensibles aux souffrances de leurs semblables

http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/13666/productivisme-gigantisme-decouvrez-ferme-des-250000-poules-de-doullens / sott
 
Poster un commentaire

Publié par le 13 octobre 2014 dans général, Insolite, société

 

Étiquettes : , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :