RSS

Archives de Tag: Post-Trump

Les marchés retarifient le monde Post Trump

Il est très intéressant de jeter un œil à la réaction des marchés particulièrement dans les 1ers jours qui suivent la victoire de Trump, car on a les réactions « instinctives » des marchés .

Ces derniers sont en train de « repricer », ou retarifier le monde Post Trump, y compris le marché de la dette .

L’or qui atteint un plancher technique, devrait commencer à rebondir .

Il apparaît qu’hier était le jour « des contraires »

  • Après des jours de carnage, le peso mexicain a fait un bond
  • Les financières américaines ont dégringolé (mais se sont magiquement soumissionnées plus tard pour fermer dans le vert
  • La divergence entre le Nasdaq et Dow a commencé à s’estomper
  • Après 6 jours d’affilée de baisse, les obligations se rallièrent et la courbe s’est aplatie
  • Les Actions et obligations des EM se sont rassemblés après un bain de sang
  • Cuivre commercé plus bas
  • Le Dollar Index a bondi à de nouveaux sommets cycliques – le plus grand essor en 18 mois
  • L’USDJPY a explosé au-dessus de 109.00 à des sommets de 5 mois
  • Le Yuan Offshore a été écrasé à un autre niveau record
  • Les actions continuent d’augmenter
  • Malgré un vol fou, le VIX a chuté à un plus bas de 3 semaines 

Les actions ont commencé la journée mal, mais ont rebondi vaillamment le JPY et le pétrole ont grimpé ...

 

Le Dow est en hausse depuis 7 jours de suite – le gain de 6% est le meilleur depuis décembre 2011 … (post-Comey qui blanchi Clinton)

 

Mais ce sont les Small Caps qui volent …

 

Les Bancaires ont grimpé pour fermer dans le vert – 7 jours d’affilé …

 

Le VIX a été giflé à une poignée des 13 …

 

Les Obligations se sont effectivement ralliées ...

 

Les Devises étaient très actives …

Le Peso inversé ses pertes et a gagné plus de 2% …

 

L’indice du dollar a augmenté pour la septième journée consécutive (la plus grande hausse depuis mai 2015)

 

L’USDJPY a augmenté sur 7 des 8 derniers jours, avec une flambée à des sommets de 5 mois …

 

Bain de sang pour l’USDCNH

 

Malgré la force du dollar aujourd’hui, l’or et l’argent se sont maintenus alors que le cuivre et le pétrole brut ont rebondi …

Avec Zero Hedge

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 16 novembre 2016 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , ,

La Chine Ridiculise Obama et menace l’Amérique Post Trump de « Représailles » : « Le leadership de Washington dans les affaires mondiales s’est désintégré »

En déclarant  que « Le leadership de Washington dans les affaires mondiales s’est désintégré », les Chinois montrent qu’ils aspirent à un nouvel ordre mondial qui n’est pas celui des élites Anglo-saxonnes, qui « se désintègre « 

Au cours des dernières années, il est devenu très clair que la Chine n’a pas une haute opinion du président Barack Obama.

Pour rappel, au début de Septembre , au cours de son dernier voyage en Chine, la Chine a « salué » Obama avec une salutation très peu diplomatique lors d’ une altercation inhabituelle impliquant des fonctionnaires chinois et américains, y compris le conseiller en sécurité nationale , Susan Rice, qui a dégénéré en une engueulade par un membre de la délégation chinoise. Il n’y avait pas d’escalier pour Obama pour sortir de l’avion et descendre sur le tapis rouge, il a donc dû utiliser une sortie de secours.

Ensuite, un membre de la délégation chinoise a commencé à crier envers le personnel de la Maison Blanche, exigeant que l’équipe US quitte le tarmac. Un responsable de la Maison Blanche a déclaré « Obama est notre président et Air Force One est notre avion » et la presse ne bougera pas de la zone désignée. Le responsable chinois a répondu en colère « Ceci est notre pays. Ceci est notre aéroport. »

C’est devenu de pire en pire ..

Avance rapide jusqu’à aujourd’hui , quand la nuit dans un commentaire publié par le porte – parole du parti communiste Chinois, sur Xinhua, qui est généralement un conduit pour les fonctionnaires du bureau politique, l’auteur Chen Shilei a porté un coup vicieux à Barack Obama, se moquant de son voyage à l’ étranger, et en disant que la dernière visite d’Obama à l’ étranger pendant son mandat, qui « est devenu un voyage de conciliation de dernière minute après la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle, ne rassurera personne à la fin.  »

Alors que les médias Chinois s’en donnent à cœur joie, Obama a commencé lundi un voyage qui le conduira en Grèce, en Allemagne et au Pérou, au milieu des préoccupations que l’élection de Trump va changer la politique étrangère et affecter les relations stratégiques US avec ses alliés et partenaires du monde entier.

Le voyage dans trois pays, au cours duquel Obama devrait discuter des enjeux régionaux et mondiaux avec les dirigeants européens et assister à un sommet des dirigeants de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), avait été prévu lorsque son collègue démocrate Hillary Clinton semblait gagner la course à la Maison blanche.

Mieux : lançant une attaque sur l’hypocrisie d’Obama, l’article explique que «Obama, qui a critiqué Trump lors des élections générales pour un manque de  » connaissances de base « sur les questions critiques en Europe, en Asie et au Moyen -Orient, est maintenant ironiquement en train de convaincre les alliés et partenaires US que son successeur ne se comportera pas comme il l’a prédit et que l’ Amérique maintiendra ses intérêts fondamentaux dans le monde « .

En conséquence, Shilei ajoute, l’incohérence entre ses mots avant et après les élections présidentielle reflète l’incertitude imminente des relations entre les Etats-Unis et ses alliés européens, « rendant son dernier voyage pas si rassurant que prévu. »

Il continue:

En Europe, les alliés des États-Unis ont été alarmés par la rhétorique de Trump pendant sa campagne présidentielle suggérant que les États-Unis pourraient se retirer de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), si d’autres membres de l’OTAN ne paient pas plus – et se retirer aussi de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

 

Cependant, pour parler franchement, Obama n’est pas le bon choix pour disperser les inquiétudes des alliés des États-Unis sur les changements possibles, compte tenu de son rôle en tant que président sortant qui a une influence limitée sur l’administration entrante .

Ne manquant Jamais une occasion de se moquer du « déclin de l’ influence mondiale» de l’ Amérique, l’auteur dit que «pendant ce temps , la préoccupation stratégique profonde entre ces pays reflète aussi une désintégration croissante du leadership de Washington dans les affaires mondiales.  »

Quant à la punchline, la Chine allègue que les États-Unis deviennent de plus en plus isolés :

La victoire de Trump, qui a juré de « rendre à l’ Amérique sa grandeur» et a été soutenue par les nationalistes et les sceptiques de la mondialisation, reflètant une tendance croissante de l’isolement de la société américaine .

 

Cette tendance avait accordé à Trump un soutien ferme dans la course présidentielle contre Hillary et maintenant elle va influencer fortement la politique étrangère de son administration, ce qui rend ses alliés plus anxieux et plus irritables.

 

Dans un tel contexte, le voyage conciliant à l’ étranger d’Obama est condamné à être inutile, et ne fera qu’intensifier l’incertitude stratégique que ressentent les alliés des État-Unis, au lieu de les rassurer.

En rétrospective, avec une évaluation très précise de la situation, nous doutons qu’Obama soit vraiment préoccupé à ce sujet. Quant à Trump, il reste à voir comment la Chine abordera son mandat : si Trump devait lacher du terrain sur des questions comme la proposition d’imposer 45% de tarifs douaniers sur les importations chinoises et être agréable avec le président Xi qui a été parmi les premiers dirigeants étrangers à appeler Trump lui disant « la coopération est le seul choix « , il sera probablement loué à Beijing ; Mais d’autre part, si la rhétorique de Trump devait dégénérer en guerre, la guerre diplomatique des mots entre la Chine et les Etats-Unis ne fera qu’empirer.

Zero Hedge – resistanceauthentique

Au même moment, la guerre (multifacette) entre les Etats unis et la Chine – Notamment par le biais commercial – est sur le point de prendre une toute autre ampleur avec les Chinois qui menacent à leur tour « préventivement » les US , on sait à quel point les Chinois sont sensibles quant il s’agit de leurs intérêts commerciaux et de la remise en cause de leur tout nouveau leadership dans ce domaine, en déclarant que “Si Trump applique ses menaces de campagne à l’égard de la Chine, il y aura des représailles”

Le «Global Times», journal affilié au Parti communiste chinois, annonce des mesures de représailles envers les Etats-Unis si Donald Trump impose une taxe de 45% sur les produits chinois

La Chine menace de boycotter les iPhones, les avions et les voitures américaines

Pendant la campagne électorale, le futur président Donald Trump s’est montré très agressif à l’égard de la Chine. Il a accusé le pays de manipuler les devises, et a menacé d’appliquer des droits de douane de 45 % sur toutes les importations chinoises. En réponse, le Global Time, un journal contrôlé par le gouvernement chinois, lui a lancé un avertissement dans une tribune : ce sera œil pour œil, dent pour dent.

« Presque tous les experts du commerce entre les USA et la Chine pensent que la déclaration de Trump sur l’économie bilatérale n’est pas professionnelle. L’inclusion du yuan dans le panier des Droits de Tirages Spéciaux atteste du taux de pénétration croissant de la devise chinoise. Les accusations de Trump contre la Chine en matière de manipulation de devises ne tiennent pas debout. S’il classe la Chine comme un manipulateur de devises et qu’il impose des détails des taxes douanières très élevées sur les importations chinoises, la Chine prendra des contre-mesures », peut-on lire dans l’article.

Le journal rappelle que peu après son arrivée au pouvoir, le président américain sortant, Barack Obama, avait lui-même annoncé une augmentation de 35 % des taxes douanières sur les pneus chinois. En représailles, la Chine avait augmenté les taxes douanières sur les poulets et les pièces détachées automobiles. Les 2 pays avaient subi des conséquences désastreuses à la suite de ces décisions. Par la suite, Obama s’était abstenu de prendre toute mesure portant atteinte aux échanges commerciaux avec la Chine.

Œil pour œil, dent pour dent

Si Trump impose des taxes de 45 % sur les importations chinoises, les Chinois ne manqueront pas de se rebiffer, prévient le journal :

« Les commandes pour Boeing seront remplacées par des commandes pour Airbus. Les ventes de voitures américaines et d’iPhones en Chine seront en recul, et les importations de maïs de soja américain aux Chinois seront stoppées. La Chine peut aussi limiter le nombre d’étudiants chinois qui partent étudier aux États-Unis. »

Beaucoup d’entreprises américaines seront affectées par cette guerre commerciale, et le nouveau président sera condamné pour « son imprudence, son ignorance et son incompétence, et il en supportera toutes les conséquences », poursuit le journal. Il conclut :

« Nous soupçonnons fortement que le scénario de guerre commerciale est un piège mis en place par des médias américains pour faire trébucher le nouveau président. »

La Chine est le 3e plus gros importateur des Etats-Unis, avec une part qui représente 7 % du total des exportations du pays.

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 novembre 2016 dans économie, général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

L’Or Post-Trump explose, et se rapproche du volume le plus lourd jamais vu en 1 jour, Les Marchés américains explosent aussi !

Nous le savions, Trump, c’était bon pour l’or, qui adore l’incertitude ! Le marché haussier est plus que jamais relancé .

Via Zero Hedge – Les futures sur l’or ont eu leur plus lourde journée de négociation depuis  Avril 2013 , lorsque un flash crash mystérieux a envoyé le métal précieux s’effondrer avec aucun catalyseur fondamental / ni nouvelles claires . En Juin, le Brexit avait déclenché l’ achat de volumes massifs de la relique barbare, mais cette nuit, comme une victoire de Trump est devenu de plus en plus une réalité, les contrats à terme sur l’ or se rapprochent de leur journée la plus achalandée jamais vue.

BullionVault, un service de trading en ligne, a déclaré que l’activité des clients a dépassé le montant négocié mardi. Les Achats l’emportent sur les ventes à trois contre un, selon un e-mail de Adrian Ash, le chef de la recherche.

«L’or est là où se situe l’action à l’heure actuelle, » a déclaré par téléphone à partir de Genève Bernard Sin, responsable de la négociation des métaux précieux à MKS (Suisse) SA. « Il semble que l’argent chaud arrive, les gens essaient de faire de l’argent sur le mouvement de l’or. »

Dans un résultat qui a stupéfié les experts politiques, les sociétés de sondage et les marchés financiers, Trump a été élu sur des engagements qui comprenait le fait de revenir sur les partenariats commerciaux mondiaux qu’il dit avoir coûté des emplois américains.

Une présidence de Trump pourrait envoyer les lingots à 1395 $ l’once, selon plus de 20 analystes et traders interrogés par Bloomberg avant le vote. Les Futures étaient en hausse de 2,2 pour cent à 1,303.51 $ mercredi.

BTFTD (Buy The Fucking Trump Dump) ! – Les  Marchés d’actions américains explosent dans le vert après avoir testé la Limite Basse cette Nuit

 

L’USDJPY a presque récupéré ses pertes …

 

Mais l’or mène le marché post-Trump, et le Peso reste en baisse de 8,5% …

 

Bien sûr – les banques centrales sont dans l’entreprise ‘de stabilité’ …

  • Les Ministres des Affaires étrangères de l’UE vont avoir une RÉUNION SPÉCIALE DIMANCHE POUR DISCUTER DES IMPLICATIONS DE LA VICTOIRE DE TRUMP – SOURCES
 
5 Commentaires

Publié par le 9 novembre 2016 dans économie, général, International, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :