RSS

Archives de Tag: poids

« Poids des dettes : le scénario catastrophe du FMI » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Je dois vous avouer mes amis que je ne boude pas mon plaisir face aux titres apocalyptiques et “fin du mondiste” de la grande presse financière et des quelques organes de gouvernance de l’économie mondiale, parmi lesquels, évidemment, le FMI tient une place centrale.

Alors quand le FMI tremble devant le poids des dettes et que Les Échos titrent « Le scénario catastrophe du FMI », je me dis que finalement, je suis d’une trop grande sobriété.

Si Les Échos vous parlent d’une catastrophe, de vous à moi, il faut préparer vos abris immédiatement et n’oubliez pas la dotation réglementaire en boîte de raviolis bio de chez Carrefour et en filets de sardines à l’huile d’olive avec un zeste de citron.

Les boîtes de sardines ont cela de prodigieux qu’avec le temps, il en va des sardines comme du bon vin. Cela se bonifie avec le temps.

Mais cessons de parler cuisine.

Revenons à notre FMI.

Le FMI vient de mettre en exergue les fragilités du système financier international. « Dans leur document, les experts du Fonds ont élaboré un scénario catastrophe qui s’étale sur cinq ans jusqu’en 2022 sur la base des constats d’aujourd’hui. »

Cinq facteurs de fragilités

Après le blabla d’usage et de rigueur où il convient de saluer (le chapeau bien bas et avant de devoir le « bouffer ») « les mesures qui ont été prises à la suite de la crise de 2008 avec, notamment, un renforcement de la surveillance bancaire et financière sans oublier le renforcement des fonds propres des plus grandes banques », le FMI n’observe pas moins quelques faits alarmants.

Et pour notre FMI, il y a 3 facteurs principaux de vulnérabilité répertoriés.

1/ Il y a trop d’argent et à titre d’exemple, il n’y a plus que 2 000 milliards d’obligations de bonne qualité offrant un rendement supérieur à 4 % contre 16 000 milliards avant la crise de 2008.
Cela veut dire qu’il n’y a plus d’actifs rentables sur lesquels placer l’épargne abondante et liée à la création monétaire excessive…

2/ 135 000 milliards de dollars, c’est le montant des dettes publiques, des entreprises non-financières et des ménages des pays du G20, soit un endettement équivalent à environ 235 % du PIB en… moyenne. Ce n’est pas bon.

3/ La finance de l’ombre poursuit sa croissance et en Chine c’est là où ce serait le pire…
La finance de l’ombre chinoise inquiète.

Le meilleur pour la fin : la fin du monde selon le FMI

« Les ministres des Finances du G20 auront droit, vendredi, à un petit exercice d’alerte précoce où le FMI leur présentera son scénario catastrophe. Ce dernier se déroule en deux phases. Jusqu’à 2020, l’économie mondiale et les marchés suivent la tendance actuelle. Les marchés progressent, les taux d’intérêt restent bas, les dettes progressent encore.

« L’intensité du choc est égale à un tiers de celle enregistrée en 2008 »

À partir de 2020, le FMI imagine une hausse rapide des taux d’intérêt, une chute de 15 % des marchés et un recul de 7 % des prix de l’immobilier. En faisant tourner ses modèles économétriques, le résultat montre une production mondiale en chute de 1,7 % en moyenne. ”L’intensité du choc est égale à un tiers de celle enregistrée en 2008”, souligne l’institution. Chacun peut imaginer le désastre si d’aventure les marchés dévissent de manière plus importante. »

Ohhh, mes amis, c’est exquis, que dis-je, divin.

Attendez, je répète, je ne m’en lasse pas.

« Chacun peut imaginer le désastre si d’aventure les marchés dévissent de manière plus importante »…

Donc tout le monde sait bien que le prochain choc ne sera pas égal à un tiers de ce que fut celui de 2008, car la situation n’est pas deux tiers moins grave, mais tous les indicateurs se sont largement empirés.

Le prochain choc sera redoutable, et le système économique, tel qu’il est conçu, ne s’en remettra probablement pas, ce qui ne signifie pas que ce soit la fin du monde en tant que tel, mais bien la fin d’un système économique.

Un autre émergera, et devra d’ailleurs émerger, car tous les paramètres du système actuel sont au rouge.

Ce système est au bout du rouleau, et les premières victimes seront les actifs purement financiers et virtualisés qui s’évaporeront au premier coup de canon.

Celles et ceux qui me lisent régulièrement savent imaginer le “désastre” à venir.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 12 octobre 2017 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , ,

Eric Zemmour sous protection policière depuis l’attentat à Charlie Hebdo : NON au deux poids deux mesures !

Eric Zemmour : "Je suis placé sous protection policière depuis l'attentat à Charlie Hebdo"

 

Le polémiste Eric Zemmour est placé sous protection policière depuis l’attentat contre Charlie Hebdo.

Bien évidemment je ne suis pas d’accord avec ZEMMOUR, je le rappel (sur ses conclusions surtout) , mais comme l’explique le papier qui suit , si il faut désormais etre sous la garde de trois policiers pour pouvoir s’exprimer , où va-t-on ?

Il ne faut pas tout mélanger (ce que fait beaucoup ZEMMOUR d’ailleurs dans son analyse, c’est parfois dangereux ce qu’il raconte, et je le dénonce…) , stop à la connerie .

Tout ce que vous voulez, mais comme je l’ai dejà dit :  

Qu’on laisse s’exprimer Eric Zemmour ! (mais qu’on ne le surmédiatise pas)

Comme nous l’apprennent les médias : 

« Je suis placé sous protection policière (…) avec deux policiers qui me suivent partout. Je ne l’ai pas demandé. Je subis ça, c’est tout », a-t-il confié, précisant ne pas avoir « reçu directement de menaces ».

« J’ai continué à faire mon travail à RTL et à Paris Première avec Eric Naulleau. Pour les apparitions publiques, je verrai », a poursuivi le polémiste, évincé de iTELE le 19 décembre.

Son livre en tête des ventes :

Le dernier livre d’Eric Zemmour, « Le suicide français », où il accuse les élites d’avoir bradé les valeurs de la France, caracole depuis sa sortie en tête des ventes avec plus de 400.000 exemplaires écoulés.

Prenant le contrepied des travaux d’historiens, le chroniqueur du Figaro Magazine y affirme aussi que le régime de Vichy a sauvé les juifs français de la déportation en sacrifiant les juifs étrangers.

Habitué des controverses, Eric Zemmour avait suscité fin 2014 une nouvelle polémique en déclarant que les musulmans « vivent entre eux, dans les banlieues », que « les Français ont été obligés de quitter », dans un entretien au journal italien Corriere della Sera.

http://www.sudouest.fr/2015/01/15/eric-zemmour-je-suis-place-sous-protection-policiere-depuis-l-attentat-a-charlie-hebdo-1798304-6092.php

Soutien à Eric Zemmour, NON au deux poids deux mesures !

Il est parait-il menacé de mort, et désormais sous la garde de trois policiers ! On vit vraiment une sale époque, un climat de guerre civile larvée sur fond d’indifférence d’une population de consommateurs soumis et mollassons. On pense ce que l’on veut de ce journaliste qui tape là où ça fait mal, mais il a le mérite de débattre avec tout le monde.

Zemmour est né à Belleville, dans un quartier populaire. Ses repères sont ceux des poulbots de ces endroits que ne fréquente pas la gauche bobo. Il aime la liberté, l’ordre républicain, les gens polis, la juste autorité. Il n’aime pas les voyous et les profiteurs qui débarquent en France pour profiter de sa générosité, et non pour travailler comme autrefois. C’est son droit, il pense ce qu’il veut, tout en restant dans le giron républicain.

Il est consternant de voir des journalistes virés parce que leurs opinions ne sont pas belles aux yeux des bien-pensants qui refusent le dialogue. Un climat digne de l’ex-RDA…

Désolé de briser un tabou ; mais si Eric s’était fait plomber l’autre jour, aurait-on vu trois millions de personnes dans la rue pour commémorer sa mémoire ? J’en doute fort… « on » aurait dit que c’est regrettable, mais qu’il l’a bien cherché etc. 

Deux poids deux mesures ? Etre de « droite » en France est presque un sujet honteux (lire Eric Brunet sur le sujet). Or chacun a le droit de s’exprimer, tant que la politesse et les règles de courtoisie sont respectées. S’il faut être agréé par un comité de censure pour s’exprimer dans la grande presse, alors qu’on ne parle plus de démocratie ! Il n’y a pas que chez les extrêmistes musulmans que l’esprit critique et la contradiction dérangent…

Kalashnikovs, guerilla, censure des opinions, menaces, débats d’opinions tronqués, émotionnel qui remplace la réflexion… il fait très froid en France en ce début d’année 2015. Vivement le printemps !

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/soutien-a-eric-zemmour-non-au-deux-162218

 
2 Commentaires

Publié par le 19 janvier 2015 dans général, Politique, société

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :