RSS

Archives de Tag: naval

Le plus grand exercice naval chinois « en 600 ans » commence : Pékin est prêt à attaquer Taïwan !

media

Le mois dernier, le journal public chinois Global Times écrivait  ceci dans un éditorial :

«la Chine doit se préparer à un affrontement militaire direct dans le détroit de Taïwan» et  «il faut faire comprendre que l’intensification des contacts officiels entre les États-Unis et Taïwan aura de lourdes conséquences pour ce dernier».

L’éditorial évoquait même la version selon laquelle la Chine pourrait envoyer des avions et des navires de guerre dans le détroit de Taïwan .

Hé bien c’est chose faite ! 

La semaine dernière, la marine de l’Armée populaire de libération (« PLAN » comme « People’s Liberation Army Navy ») avait rassemblé tous ses navires de guerre, avions et sous-marins nucléaires les plus avancés pour une démonstration massive de force dans la mer de Chine méridionale. 

Asia Times  estime que 10 000 aviateurs et « marines » de l’Armée populaire de libération ont embarqué 48 navires de guerre et 76 avions pour montrer leur loyauté et leur dévouement au président Xi Jinping , qui a été accueilli sur un destroyer par un chœur retentissant de soldats.  

Les journaux chinois gérés par l’ État ont déclaré que le nombre de navires de guerre rassemblés était « le plus grand de son genre en 600 ans. » 

Ce matin, tout ce beau monde s’est retrouvé dans le détroit de Taiwan pour des manœuvres militaires … à balles réelles ! (et sans prévenir ! cf Zero Hedge)

Un message clair contre les états unis et son vassal taïwanais qu’on pourrait résumer ainsi : Pékin est prêt à attaquer ! Comme l’avait annoncé les journaux chinois le mois dernier . 

Les Chinois n’ont presque pas mouflé quant à l’attaque en Syrie (il avaient tout de même voté contre à l’ONU et ont indiqué leur mécontentement) , mais par contre ils se déploient massivement dans leur zone d’influence, signifiant qu’ils sont prêts pour la guerre … Z  

Une démonstration de force dans le détroit de Taiwan ? Non loin des côtes taiwanaises, l’armée chinoise mène depuis ce 18 avril au matin des manœuvres militaires , les premiers depuis deux ans. Pékin voit d’un très mauvais œil le récent rapprochement entre la présidente taiwanaise Tsai Ing-wen et le président américain Donald Trump et le fait savoir. En cas de tentative séparatiste, Pékin est prêt à attaquer l’île rebelle, c’est le message envoyé à Taipei.

Avec notre correspondante à Pékin,  Heike Schmidt

Les manœuvres à tir réel mettent aujourd’hui en pratique ce que Xi Jinping avait martelé en mars dernier: « La Chine ne cèdera pas un pouce de son territoire ». « La réunification complète de la mère patrie est l’aspiration de tous les Chinois. Toute tentative et stratagème destinés à diviser la mère patrie sont voués à l’échec », avait lâché le président chinois.

La promesse de Washington d’aider Taiwan à construire ses propres sous-marins et une nouvelle loi qui encourage des responsables américains de se rendre sur l’île ne sont pas passés inaperçues. La Chine montre donc ses muscles, comme lors d’un récent exercice naval en mer de Chine du Sud où l’homme fort de Pékin avait fait une apparition remarquée, en treillis militaire, sur le navire de guerre « Changsha ». « Le besoin d’édifier une marine forte n’a jamais été aussi pressant qu’aujourd’hui, a martelé Xi Jinping. Nous devons faire preuve d’innovation et de courage, afin de faire de la marine de l’Armée Populaire de Libération une puissance au rang mondial. »

Xi Jinping ne compte pas transmettre la question taiwanaise « de génération en génération ». Une perspective inquiétante pour Taipei. Mais pas question de se laisser intimider. Le ministère taiwanais de la Défense a qualifié les manœuvres de « bruit des bottes » et de « simple routine »

source

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

WW3 – Alors que Moscou cherche a se réconcilier , L’OTAN lance l’opération « Viking 2017 » … près des frontières russes !

 

Alors que les relations OTAN-Russie ont été de plus en plus catastrophique récemment, il y a quelques signes indiquant que la situation n’est pas prête de changer (Pour le grand bonheur de Mc Cain et ses copains néo-conservateurs)

C’est loin d’être gagné comme vous allez le lire .  Le Risque d’une guerre est plus que jamais présent . Et ça peut aller très vite .

Tout d’abord une info positive – Les Russes cherchent (comme depuis le début/toujours) a se réconcilier avec les occidentaux .

En effet, dans un 1er temps Le dialogue RussieOtan reprend après deux ans de gel.  

Le chef de l’état-major général russe a eu effectivement son premier entretien téléphonique avec son homologue de l’Otan depuis le gel des contacts avec la Russie.

Le 3 mars, les deux hommes se sont penchés sur la façon d’assurer la sécurité dans le monde, ainsi que sur les perspectives de rétablissement de la coopération militaire entre les deux pays.

De plus, Moscou invite l’OTAN à une conférence sur la sécurité qui se tiendra en avril

La Russie a invité des responsables de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et de l’Union européenne (UE) à une conférence sur la sécurité qui se tiendra à Moscou le mois prochain, a déclaré vendredi le ministère russe de la Défense.

« En dépit de la suspension de la coopération militaire, des invitations à la conférence ont été envoyées à l’ensemble des membres de l’OTAN et de l’UE ainsi qu’à la direction de l’OTAN, » a dit le vice-ministre russe de la Défense, Alexander Fomin, lors d’un point de presse.

Également vendredi, le chef d’état-major des armées russes, Valery Gerasimov, et le président du Comité militaire de l’OTAN, Peter Pavel, ont discuté au téléphone des perspectives de restauration de l’interaction militaire et de la participation de représentants de l’OTAN à des événements internationaux parrainés par la Russie.

Cette conversation a été le premier contact militaire de haut niveau depuis que l’OTAN a décidé de geler les relations avec la Russie en avril 2014, en raison de l’annexion de la Crimée par la Russie et de son rôle présumé dans la crise ukrainienne.

 

Mais en réponse, comme je l’avais rapporté, le Renforcement de l’OTAN en Europe de l’Est face à la Russie s’amplifie, et ça continue . Ce qui montre que sur ce coup l’Otan a joué sur 2 tableaux, elle n’a fait que de la com en fait ..

La réalité est tout autre – Hier, la belliqueuse Otan a lancé un grand exercice naval en Norvège près des frontières russes 

Le grand exercice conjoint naval de l’Otan « Viking 2017 » a entamé lundi 6 mars pour durer jusqu’au 15 mars.

Un total de 8000 soldats de l’OTAN ont été déployés dans la région du Finnmark, dans le nord de la Norvège, à 300 km de la frontière russe, pour une série d’exercices militaires conjoints, a annoncé  le porte-parole de l’armée norvégienne.

Des troupes britanniques, américaines et norvégiennes, participent à cet exercice dont l’objectif principal est de pratiquer « la gestion de crise et la défense de la Norvège », selon le communiqué des forces armées norvégiennes.

Avant cet exercice, les troupes britanniques et américaines ont participé à des exercices préparatoires pour s’adapter aux conditions climatiques très froides de la Norvège.

« Les forces armées auront beaucoup d’activités dans l’air, avec des avions de chasse, des hélicoptères et des avions de transport. Pour assurer la sécurité dans l’air, nous avons donc décrété une interdiction de vol de drones « , a déclaré le porte-parole de l’armée norvégienne, Ivar Moen à la station de radio publique norvégienne NRK.

 

Les États-Unis ont expédié au mois de janvier environ 300 fusiliers marins en Norvège ce qui a provoqué la mise en garde sérieuse de la Russie.

L’Otan a entamé, depuis quelques mois, l’envoi d’armes et équipements miliaires en Estonie, en Lituanie et en Lettonie pour ce qu’elle qualifie de  « mesures destinées à faire face à l’agression russe ».

La tension entre la Russie et les puissances occidentales a monté d’un cran après l’annonce de l’indépendance de la Crimée de l’Ukraine et son annexion à la Russie, suite à un « oui absolu » des habitants de la Crimée exprimé via le référendum organisé en mars 2014.

L’Ukraine et ses alliés n’acceptent pas le résultat de ce référendum et accuse la Russie de déstabiliser la région.

Selon les médias Russes,  L’alarmisme de l’OTAN sur la «menace russe» dans les pays baltes n’est «qu’affaire de gros sous»

Le think-tank américain de renommée mondiale, la RAND Corporation, a publié un rapport affirmant que l’OTAN devrait faire plus pour contrer la menace russe potentielle et renforcer les pays baltes. L’organisme financé par le gouvernement américain a publié un rapport intitulé Guerre hybride dans les pays baltes : menaces et réponses potentielles.

Le document exprime une inquiétude au sujet du «recours de la Russie à une « guerre hybride », ce qui comprend des activités secrètes ou contestables, appuyées par des forces conventionnelles ou nucléaires, censées influencer la politique intérieure des pays ciblés».

En somme, Trump veut se réconcilier avec les Russes, et ces derniers aussi comme l’avait annoncé Poutine .

Mais il existe un schisme à l’intérieur même de l’Otan (Trump doit faire des compromis pour gouverner, notamment avec les dirigeants de l’Otan et les Néo cons dans le cas de la Russie)

L’establishment de l’élite continue sa tentative de révolution pourpre – et cherche toujours non seulement à affirmer sa supériorité stratégique et son hégémonie sur les Russes, mais aussi à déclencher une guerre …

( cf par exemple : Révolution pourpre et Troisième Guerre mondiale – La guerre de l’information entre L’OTAN et la Russie tourne à l’hystérie)

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

La Russie intensifie la guerre par procuration et menace d’un blocus naval complet en Syrie : le compte à rebours avant une 3e guerre mondiale a commencé

Une carte radar fixe est meilleure pour voir:  les avions jaunes sont Russes, les verts sont américains.

Jamais une 3e guerre mondiale n’a été aussi proche, hier on apprenais ce que vous n’avez et ne lirez dans aucun média mainstream (comme presque tout ce que je vais vous donner aujourd’hui)  : 

La Russie intensifie la guerre par procuration en Syrie et menace d’un blocus naval complet en Syrie :

La semaine dernière, le commandant suprême des forces alliées de l’OTAN pour l’Europe, le général Philippe Breedlove, a suggéré que la Russie avait effectivement déclaré une zone d’exclusion aérienne en Syrie.

Cette thèse a été soutenue par un mouvement plutôt audacieux de Moscou pour informer efficacement le coalition américaine de garder ses avions hors du ciel à partir de mercredi dernier. En fin de compte, le Kremlin a déclaré un monopole sur l’espace aérien syrien pour la durée de la campagne militaire Russe, provoquant un embarras épique pour Washington, et signifiant un avis aux forces anti-régime opérant en Syrie qu’il y avait un nouveau shérif en ville.

Eh bien, en plus de la zone de facto interdites de vol, certains experts suggèrent que la Russie est configuré pour utiliser sa flotte de la mer Noire pour faire respecter un blocus sur la côte syrienne.

Voici plus par Sputnik :

La  flotte de la mer Noire de la Russie peut être utilisée en Syrie pour un blocus de la côte syrienne et livrer des armements, ainsi que, éventuellement effectuer des frappes d’artillerie, selon Vladimir Komoyedov , le chef du comité de défense de la Douma russe et ancien commandant de la Flotte de la mer Noire .

« En ce qui concerne l’utilisation à grande échelle de la Flotte de la mer Noire dans cette opération, je ne pense pas que cela va se produire, mais en termes d’un blocus des côtes, je pense que c’est  tout à fait [possible]. Les frappes d’artillerie n’ont pas été exclues;. les navires sont prêts pour cela, mais il n’y a aucune ouverture pour l’instant Les terroristes sont trop bien terrés, là où l’artillerie ne peut pas atteindre « , a déclaré Komoyedov.

Komoyedov a ajouté que la taille du groupement naval utilisé dans l’opération dépendra de l’intensité des combats. Il a noté qu’à l’heure actuelle, la flottille méditerranéenne de la Marine est actuellement suffisante pour les actions dans le domaine donné.

Komoyedov a également déclaré que des navires auxiliaires seront certainement utilisés dans l’opération contre ISIS afin de livrer des armements ainsi que l’équipement militaire et technique.

Voici à quel point les jets (avions de chasse) US et russes sont proches dans la bataille aérienne dans le ciel de Syrie (voir carte radar au début) , ce n’est plus qu’une question de temps comme je l’ai rappelé, avant qu’un accrochage a lieu, le compte à rebours avant une 3e guerre mondiale a commencé (j’espère fortement me tromper, mais ce sont des faits, et on me reprocherais de n’avoir pas prévenu) :

Avec la Russie qui contrôle maintenant efficacement le ciel de la Syrie et avec les Etats-Unis reprochant à Moscou de « cibler » les armées de proxy formés par la CIA ‘Américaine, tout le monde est impatient de savoir combien de temps il faudra avant qu’un F-16 de l’OTAN aura une réelle altercation, un feu direct avec des Su-34 russes.

Comme nous l’indiquions lundi, la plus grande menace ici est la proximité à laquelle tout le monde opère maintenant : « Qu’est-ce qui se passe ensuite Eh bien, avec le blocus naval russe déjà discuté de la Syrie comme prochaine étape probable, et à la fois des avions de combat russes et États-Uniens faisant déjà des allers et retours au-dessus de la Syrie, et maintenant les deux superpuissances ayant un intérêt légitime, au moins dans les yeux de leurs propres médias, pour dépêcher des troupes terrestres, ce qui était jusqu’à présent une simple guerre par procuration est sur ​​le point de devenir un combat terrestre total qui soufflera sur le sol syrien, un combat qui bientôt impliquera à la fois les forces aéroportées terrestres et maritimes de la Russie et des États-Unis « .

A quel point proche de cette éventualité sommes-nous, vous demandez-vous ?

Eh bien, pour laisser CBS le dire il, y à environ 20 miles :

Les pilotes américains volant sur des F-16 hors de  la Turquie ont d’abord repérés les avions russes sur le radar. Les Russes étaient à moins de 20 miles, à un point tel que les pilotes américains pouvaient les identifier visuellement sur leurs caméras de ciblage.

 

Le lieutenant-général Charles Brown, commandant de la campagne de l’air américaine, a déclaré que les Russes sont venus encore plus proches que celle ses drones.

 

« Le plus proche était à une poignée de miles de nos avions téléguidés (« drones ») », a déclaré Brown. « Mais d’apres notre aéronef piloté ils n’étaient pas plus proche que d’environ 20 miles. »

 

Brown a dit qu’il avait l’intention de travailler tout simplement autour des Russes en Syrie, et il ne pense pas qu’ils vont évincer les opérations américaines.

 

«Nous sommes dans les airs beaucoup plus souvent que [les Russes] donc quand nous ne devons nous déplacer autour [d’eux] pour mener une opération sûre, ce n’est que pour une petite période de temps par rapport aux heures et aux heures où  nous sommes dans l’air en Irak et en Syrie « , a déclaré Brown.

« Autour des Russes » …. Allez-y et démarrez le compte à rebours pour un «accident», un fasle flag  ou autre

Zero Hedge – Zero Hedge – CBS – Sputnik – resistanceauthentique

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

« Scénario iranien » : exercice naval conjoint israélo-américano-grec

Un sous-marin israélien au large des côtes de Haifa, septembre 2009 (Crédit : Moshe Shai/FLASH90)

 

Il fallait la trouver cette info ! C’est le Times of Israel qui le donne (une fois n’est pas coutume) De la provoc encore et toujours : j’en parlerai longuement dans un papier spécial, mais l’occident qui n’a pas la main économiquement, sort l’épouvantail  ISRAÉLIEN : et jusqu’ici dans l’histoire des hommes, ça s’est toujours terminé par, une guerre !   Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance 

Ces manœuvres militaires se substituent aux exercices conjoints israélo-turcs. Une simulation de guerre sous-marine est également prévue

Israël, la Grèce et les Etats-Unis ont entamé conjointement mardi un exercice naval dans les eaux au large de l’île de Crète.

L’exercice dénommé « Noble Dina » entre dans sa quatrième année et remplace une manœuvre conjointe annuelle israélo-turque, annulée suite à la dégradation des relations entre Jérusalem et Ankara

Plusieurs exercices impliquant les forces navales et aériennes des trois pays son prévus, y compris des simulations de guerre sous-marine et des opérations de recherche et de sauvetage.

Selon une source de l’armée israélienne citée par le site d’information Walla, une simulation d’un « scénario iranien », impliquant la défense des ports israéliens contre des attaques, et la mise en œuvre d’un « essaim » tactique, aura lieu.

Les États-Unis ont mené des exercices similaires avec la Turquie et Israël entre 1998 et 2009.

Manœuvres annulées après que le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan ait suspendu sa coopération militaire avec Israël en 2010, suite à l’arraisonnement du Mavi Marmara au mois de mai de la même année.

Conséquence : l’Etat hébreu a tissé des liens militaires et économiques plus étroits avec la Grèce et Chypre, rivaux de la Turquie.

Le Times of Israel a contribué à la rédaction de cet article. ;

http://fr.timesofisrael.com/scenario-iranien-exercice-naval-conjoint-israelo-americano-grec/

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 mars 2014 dans International

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :