RSS

Archives de Tag: Marine Le Pen

Jacques Attali : “Marine Le Pen sera vraisemblablement élue si rien ne change”

Maintenant une vidéo politique Jacques Attali: “Marine Le Pen sera vraisemblablement élue si rien ne change”  . C’est je pense ce que cherche à faire la gauche pour repasser en 2017 : faire monter le FN pour éclater la droite . Comme Mitterrand le fit .  Sachant que c’est lui et sa clique qui nous ont mis dans cette situation … !

Un jeu bien dangereux de l’élite mondial(iste) car faire renaître et monter un peu partout les populismes (par entre autres la crise des réfugiés pour l’Europe, etc) et les instincts de conservation (le conservatisme – nécessaire évidemment , mais quand il est bien dosé) , tout en cherchant à détruire les nations (qui permettent de fondre la population et de structurer une identité commune) , engendre un risque de guerre civile en France. 

En montant les « ethnies »  les unes contre les autres . 

Donc croyez moi, rien ne changera .

Meme si « le changement, c’est maintenant » (et « mon ennemi c’est la finance » – qui finance justement, nos partis politiques ..)

Enfin c’était …  : il ne s’est jamais produit. 

La Vidéo ICI

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 mai 2016 dans général, Politique

 

Étiquettes : , , , , ,

Jacques Sapir sur le TTIP, la présidentielle .. : «On ne peut pas exclure une victoire de Marine Le Pen aux présidentielles»

Non en effet on en peux l’exclure … mais il ne faut pas vendre le FN au peuple, c’est une fausse solution Jacques . Il faut laisser le peuple se reprendre en main , en dehors de tous les partis politiques, TOUS discrédités . Et le peuple l’a compris (nuit debout , bonnets rouges, etc)

 
1 commentaire

Publié par le 13 mai 2016 dans général

 

Étiquettes : , , , ,

Le FN et Marine Le Pen votent pour la directive européenne secret des affaires ! Bas les masques !

Quelle immense plaisanterie ce parti – Dès qu’il s agit de toucher aux intérêts du grand capital le FN qui se prétend anti système s’évapore démontrant ainsi sa nature de classe au service de l’oligarchie et du système !

Anti UE ? défenseur des petits ? que nenni, le FN c’est le parti du système par excellence.

Il suffit de regarder ce que sont les actes et les décisions des euro députés pour s’en convaincre : leur vote de la directive édictée par la Commission Européenne pour garantir le secret des affaires à l’oligarchie capitaliste est on ne peut plus révélateur. Et il s’inscrit dans la continuité de l’action du FN qui a toujours soutenu les décisions anti-sociale et anti-démocratique. Rappelons également que les députés FN avaient refusé de voté contre l’Acte Unique à l’Assemblée Nationale, acte fondateur de l’Euro.

directive secret des affaires FNQui a voté quoi sur la directive secret des affaires ?

Après le scandale des comptes offshore au Panama, le FN vote pour la directive européenne secret des affaires

Marine Le Pen son compagnon Louis Alliot, Steve Briois etc, les 21 euro députés du FN ont voté comme un seul homme la directive européenne dites « secret des affaires ». cette dangereuse directive établie par la Commission Européenne pour protéger les petites affaires des banques, des multinationales et de l’ensemble de l’oligarchie du regard des travailleurs. Il est vrai que des scandales Cleartream au luxleaks et au Panama Papers, il est évident que la possibilité de mettre son nez dans les affaires de la classe capitaliste permet de dévoiler ses comportements scandaleux.

Voila ce que la fort modérée journaliste Elise Lucet dans une pétition signée par des centaines de milliers de citoyen en France dit de la directive secret des affaires.

‘le législateur européen prépare une nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme, le « secret des affaires », dont la définition autorise ni plus ni moins une censure inédite en Europe.

Avec la directive qui sera bientôt discutée au Parlement, toute entreprise pourra arbitrairement décider si une information ayant pour elle une valeur économique pourra ou non être divulguée. Autrement dit, avec la directive « Secret des Affaires », vous n’auriez jamais entendu parler du scandale financier de Luxleaks, des pesticides de Monsanto, du scandale du vaccin Gardasil… Et j’en passe.

(…)

Nous, journalistes, refusons de nous contenter de recopier des communiqués de presse pour que vous, citoyens, restiez informés. Et comme disait George Orwell : « Le journalisme consiste à publier ce que d’autres ne voudraient pas voir publié : tout le reste n’est que relations publiques ».

C’est pourquoi je demande, avec l’ensemble des signataires ci-dessous, la suppression de cette directive liberticidePétition Ne laissons pas les entreprises dicter l’info – Stop à la Directive Secret des Affaires ! signée par 532 000 personnes.

Le 14 avril l’ensemble des euro députés FN ont donc voté pour cette directive européenne. Parti des petits le FN ? certainement pas. Le FN défend surtout les « gros » : les riches, les grands patrons et les multinationales. Et qui pourrait être surpris que le FN – alors que les révélations récentes autour des Panama Papers citent des responsables de premiers plan, et notamment Le Pen selon le journal Le Monde ainsi que l’un des responsables du financement de campagnes électorales du FN qui fait d’ailleurs déjà l’objet d’une mise en examen – vote pour renforcer le secret des « affaires » ?

Le PEN sortie de l'euro sortie de l'UEQui plus alors que Marine Le Pen a encore récemment réaffirmé avec force qu’elle est contre la sortie de l’Union Européenne et pour une négociation des traités, on a ici une bonne illustration de ce que le FN négocierait : encore plus de pouvoir pour l’oligarchie pour faire les poches aux travailleurs.

Les travailleurs doivent en tirer les conclusions qui s’imposent : amis des multinationales, des banquiers et des grands patrons, le FN est bien l’un des piliers du système au coté du PS et des LR. Loin d’être une solution possible c’est au contraire une bonne partie du problème.

Les travailleurs peuvent compter sur les militants franchement communistes du PRCF

Pour sa par le PRCF avait dénoncé avec force cette directive qui est une preuve de plus du caractère anti-démocratique, profondément totalitaire de cette dictature de l’oligarchie capitaliste et de ses multinationales et de ses banques qu’est l’Union Européenne. (Cliquez ici : Chasse aux journalistes et protection du secret des affaires : quand l’UE attaque la liberté de la presse !)

Avec cette directive, s’ajoutant à tant d’autres tel le fichage systématique des passagers du transport aérien etc. Force est de constater que pour qui veut défendre les droits démocratiques et le pouvoir du peuple par le peuple pour le peuple, la sortie de l’UE s’impose. Oui pour faire Place au Peuple, il est nécessaire de sortir de l’UE et de l’Euro. C’est bien dans ce but et pour que chacun puisse faire entendre sa voix qu’une campagne de pétition pour un referendum pour la sortie de l’UE et de l’euro se déroule en France. (Cliquez ici pour signer la pétition)

pétition

Un vote qui montre la collusion du système LR/PS/FN, le système capitaliste

sarko le pen fn, LR UMPEN, brun bonnetPar 503 votes pour, 131 vote contre et 18 abstention, le parlement européen s’est donc prononcé pour la directive secret des affaires. Et le vote de cette directive est révélateur de la collusion du système LR / PS / FN puisque ce sont les députés de ces trois partis qui ont voté mains dans la mains pour cette directive.

Donnant une belle photographie de cette UMPenS réunissant Sarkozy Hollande et le FN autour d’un même objectif, la défense du système capitaliste, la répression et l’exploitation des travailleurs !

Et permettant aussi de démasquer tous ces médiacrates et ces autodéclarés belles personnes du Parti Maastrichien Unique qui voudraient faire croire de façon totalement mensongère que ceux qui propose de briser les chaines de l’Union Européenne pour en sortir par la porte du progrès social et démocratique parle comme le FN. En l’occurrence, ceux qui votent comme le FN et les Le Pen c’est bien le PS et l’UMP et réciproquement !

 

source

 

Étiquettes : , , , , , ,

Assselineau : Rothschild s’offre Marine Le Pen et son Front National

Marine Le Pen, présidente du Front National, invitée le 21 avril 2015 au Gala de Time à New-York, et désignée comme l’une des 100 personnalités les plus influentes de l’année 2015. Mais qui en décide ? Comme l’explique avec talent Assselineau , qui n’a pas la langue de bois . Petit tour dans les coulisses de la synarchie et tireurs de ficelles mondiaux de ce grand théâtre de marionnettes aux mains des banquiers et grandes fortunes oligarques que sont Georges Soros, Warren Buffett, et bien sûr tout en haut de la pyramide illuminati : Rothschild. Comment s’en étonner puisque Marine Le Pen a été initiée comme son « frère trois points » François Hollande à la franc-maçonneri

 
1 commentaire

Publié par le 18 septembre 2015 dans général, Politique, Vidéos (Toutes)

 

Étiquettes : , , , , ,

Le CRIF, fer de lance du choc des civilisations

La fin de la liberté d’expression sur Internet au menu du dîner du CRIF

Hé oui, tout est là, tout est lié  …

Le CFCM (conseil français du culte musulman) paye d’ailleurs cash son « outrage » au CRIF (ils ont refusé d’aller au dîner du CRIF suite aux déclarations de Roger Cukierman, voir ci dessous) : En effet, le gouvernement engage la réforme de l’islam de France, et le CFCM est directement mis en cause …

Organigramme-Instance-Dialogue-Islam

(graphique du libre penseur) Z .

Après Manuel Valls, Marine Le Pen « sous influence juive » ? Les récentes déclarations de Roger Cukierman, le donnent en tout cas à penser. Si elles peinent à convaincre de l’irréprochabilité de la présidente du Front National, elles montrent en revanche, si besoin était, que celle-ci, à force d’allégeances à Israël, a désormais toute sa place dans le système politique dominant. Elles jettent également une lumière crue sur ledit système totalement acquis au modèle du choc des civilisations qui tient les « jeunes musulmans » pour « seuls responsables des violences commises aujourd’hui ». Cette nouvelle saillie islamophobe du président du CRIF a bien provoqué quelques indignations mais rien qui puisse remettre en cause la sacro-sainte institution de son dîner annuel où l’équipe gouvernementale se voit littéralement dicter sa feuille de route par le lobby communautariste. Elle n’a pas gêné en tout cas François Hollande qui s’y est livré à un nouveau plaidoyer contre l’antisémitisme – en appelant notamment à un durcissement des sanctions à son encontre – sur fond de guerre contre le « terrorisme islamiste », répondant ainsi aux « inquiétudes » de Cukierman pour qui le djihadisme est le « nouvel ennemi de la France« . Les défections ont surtout été le fait de responsables associatifs musulmans – notamment le président du Conseil Français du Culte Musulman -, il est vrai les premiers visés par cette nouvelle croisade. Mais surtout, il faut avoir la mémoire bien courte pour s’offusquer de cette énième déclaration antimusulmane de la part d’une organisation qui a fait du rejet de l’Islam son fond de commerce.

Né il y a 70 ans, le CRIF représente officiellement la communauté juive auprès des pouvoirs publics. Mais il pratique surtout un lobbying intensif au service d’Israël, s’en prenant systématiquement à tous ceux qui critiquent la politique menée par l’État hébreu, à droite mais surtout à gauche. En février 2009, le Parti Communiste Français s’est vu accusé de soutenir le Hamas (qualifié de mouvement terroriste) à cause de sa participation aux manifestations de soutien à Gaza, à la suite de quoi Marie-Georges Buffet ne fut plus invitée au dîner annuel, une première depuis l’instauration de cette institution en 1985. Les Verts sont mis dans le même sac en raison de leur engagement pourtant bien timide en faveur de la cause palestinienne et également exclus de la grand-messe sioniste. Quelques années auparavant, Roger Cukierman avait dénoncé une alliance « rouge-brun-vert » regroupant en plus des Verts, la LCR, la Confédération paysanne et Lutte Ouvrière, en gros tous ceux à gauche de la gauche qui défendent peu ou prou la cause palestinienne. Jean-Luc Mélenchon s’était aussi attiré les foudres de l’officine sioniste pour cause de désertion du camp occidental et d’insoumission vis-à-vis des diktats de la communauté organisée. En cause, une tirade de l’ex-coprésident du Parti de Gauche où celui-ci s’en prend à la violence du colonialisme israélien au moment de l’agression contre Gaza de l’été dernier.

Soucieuse de l’image médiatique d’Israël, le CRIF s’est employé à dénoncer la diffusion par Canal + d’une production jugée « anti-israélienne » en appelant à manifester devant son siège. La fiction incriminée, « The promise » (Le sermenten Français), n’est pourtant basée que sur des faits réels…

Mais l’action politique du CRIF ne se limite pas à ce lobbying identitaire et sioniste. Cette organisation a faite sienne la théorie du choc des civilisations qui assimile le camp judéo-chrétien à une citadelle assiégée par le monde arabo-musulman, thème d’un documentaire israélien sur la  « menace islamique en Europe » que l’on trouve sur son site. Elle a aussi soutenu en son temps le journaliste islamophobe Robert Redeker. Dans sa volonté d’affaiblir le camp adverse, elle fait barrage à toute initiative visant à lutter contre l’islamophobie estimant que cette question ne doit pas être prise en compte par les institutions nationales et européennes au même titre que l’antisémitisme, car elle relève selon elle non du délit mais de la liberté d’expression. Ainsi, quand le Centre Communautaire Laïc Juif (CCLJ) de Belgique a combattu une résolution prise par des sénateurs belges visant à considérer l’islamophobie comme l’expression du rejet des citoyens musulmans, la considérant comme « inacceptable », il a reçu sans attendre le soutien du CRIF qui revendique un droit à « critiquer l’Islam ». Même motif, même punition : en 2012, le CRIF avait dénoncé la demande du Conseil Français du Culte Musulman adressée à François Hollande de faire de l’islamophobie une cause nationale, appelant à ne pas mettre sur le même pied antisémitisme et islamophobie.

La bienveillance des élites politiques à l’égard du CRIF ne s’explique pas seulement par leur souhait légitime de protéger la communauté juive de l’antisémitisme. Le combat mené par le CRIF rejoint aussi celui d’un gouvernement engagé sur la ligne néoconservatrice de la stigmatisation de l’Islam et de la défense inconditionnelle d’Israël, tête de pont de l’impérialisme occidental au Moyen-Orient. Et le CRIF, fortement mobilisé contre « l’antimondialisme, l’anticapitalisme, l’antiaméricanisme et l’antisionisme« , en est le fer de lance. Dans cette guerre de civilisation que les élites mondialistes veulent nous vendre, les juifs de France ont un rôle important à jouer selon Roger Cuckierman, celui d’être « les sentinelles de la République » dont ils sont par ailleurs « l’avant-garde », propos que l’on retrouvera  quasiment mot pour mot dans la bouche de Manuel Valls. Mais ces propos, aussi  surprenants soient-ils, renvoient à la politique actuelle de la France. Le soutien sans faille à l’État Hébreuest partagé François Hollande qui a rejoint le camp atlantiste avec armes et bagages. Ce n’est pas seulement l’ex-ministre de l’Intérieur qui se trouve sous domination du lobby communautariste pro-israélien mais en réalité la totalité du gouvernement et, par voie de conséquence, la République elle-même.

Voir également sur ce site : un entretien à propos de mon dernier ouvrage « La République contre les libertés« .

https://bourgoinblog.wordpress.com/2015/02/24/le-crif-fer-de-lance-du-choc-des-civilisations/

L’Imam Chalghoumi ? Beaucoup mieux que le CFCM qui refuse de se déplacer au dîner du CRIF …

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 février 2015 dans général, Nouvel ordre mondial, Politique, société

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Les mains ensanglantées, BHL fait de l’esprit (Sputniknews) Marine le Pen : « BHL est ministre des Affaires étrangères UMPS depuis presque une décennie »

Marine le Pen : « BHL est ministre des Affaires étrangères UMPS depuis presque une décennie »

Je remarque que l’agence infolibre (qui par ailleurs fait un assez bon travail) fait systématiquement la promo du FN : il va falloir songer à changer de nom . Z .

Bernard-Henri Lévy fait de l’esprit. Très bien. On en déduit qu’il est en forme. Et il est même tellement en forme qu’il nous invite à voler au secours de l’Ukraine.

De cette « nouvelle Ukraine née il y a an sur le Maïdan ». Comme est née, faisant exulter les démocraties occidentales, une nouvelle Lybie. Après tout, les cadavres, avec ce qu’on a maintenant de pétrole à fort bon marché, ce ne sont que de simples dégâts collatéraux.

Le cas de l’Ukraine est encore plus saisissant. Les Lybiens ne mourraient pas en serrant contre le coeur le drapeau de l’UE. Si on en croit Monsieur-je-me-prends-pour-Sartre, de jeunes Ukrainiens sont morts pour l’Europe place Maïdan, abattus par les snipers de Ianoukovitch. Il est vrai que ces jeunes dupes-paix à leurs âmes- avaient été leurrés par les velléités pro-européistes du Président déchu. Un jour sur deux on allait dans le sens d’une intégration économique avec l’UE, un jour sur deux on y renonçait, incertain du résultat et de l’éventuelle réaction de Moscou. Mais de là à dire que ces jeunes pro-Maïdan étaient prêts à mourir pour l’Europe, il faudrait arrêter le pratique vicieuse des reductio ad absurdum.

S’y ajoute le fait que cette Europe tant revendiquée par ces jeunes idéalistes tombés sous les balles de snipers anonymes, loin d’être représentée par le drapeau bleu piqué d’étoiles scintillantes, incarnait plutôt un pays sans corruption, un pays où il y a du boulot. C’était l’Europe en Ukraine et non l’Ukraine en Europe avec toutes ses « valeurs » spécifiques inapplicables aux réalités du monde eurasiatique parce qu’incompatibles et indésirables. Cette nouvelle Ukraine que M.BHL oppose à l’ancienne dans une récente tribune du 25 janvier publiée sur les pages de Libé, n’a-t-elle pas concentré toute la haine inqualifiable et délirante que les oligarchies sans foi ni racines nourrissent vis-à-vis des peuples,notamment des peuples non-alignés? Cette nouvelle Ukraine, n’est-elle pas celle de la division? Le Donbass ne veut plus entendre parler de Kiev, notre philosophe n’a qu’à y faire un tour pour en avoir le coeur net. Les populations d’origine roumaine et hongroise appelées sous les drapeaux ont préféré regagner leur bercail historique en attendant la fin de la mobilisation dans des motels de l’autre côté de la frontière. Le nombre de réfugiés ukrainiens en Russie-car il est fréquent que les victimes cherchent refuge chez leur agresseur!-oscille entre 2 millions et 2,5 millions de personnes. Enfin, quid des cyborgues dont une partie,une fois sur le terrain, rejoint l’insurrection concevant avoir été trompée puis balancée dans une guerre fratricide qui sera une défaite et pour le pays(émietté), et pour les deux parties en conflit?

Si la Novorossia perd, c’est l’Ukraine qui perdra. Les gagnants ne sont pas ukrainiens. Ils se moquent des Ukrainiens comme ils se moquent éperdument des Syriens massacrés par une opposition djihadiste aussi mondialiste qu’eux-mêmes. Normal. Quand on est de la caste des élus,on peut se permettre de régler en untermensch. Cela me fait penser aux étranges préoccupations d’AFP qui feint de s’inquiéter des conséquences qu’entraîneraient les sanctions sur la commercialisation des produits de luxe en Russie-rouge à lèvres de Dior et lingerie dentellée-sans trop se soucier des SDF français. C’est à en mourir de rire. Pourquoi ne pas évoquer le sort des jeunes enfants de Gorlovka planqués dans de sombres et froids sous-sols à cause des pilonnages perpétrés par les protégés de l’Europe Occidentale?

Bernard-Henri Lévy ne cesse de nous épater par le ridicule de ses propos. Plus il exhibe quantité de miroirs aux alouettes, plus ces mêmes miroirs reflètent la pensée vampiresque et craceuse qu’il partage avec les néo-conservateurs américains. Sa dernière publication dans Libé montre cependant que ce géant du Verbe et du Clavier est à court d’idées. Premièrement, il radote. On croirait à un nouveau résumé d’Hôtel Europe à Odessa. Dommage qu’on ne pouvait ressusciter les morts du 2 mai qui sans doute auraient deux mots à dire sur ce macabre spectacle. Deuxièmement, le co-auteur de notre BHL-à titre exclusif (?)-n’est autre que Georges Soros, vous savez, le fameux financier milliardaire américain qui a reconnu avoir crée «une fondation en Ukraine avant que l’Ukraine ne devienne indépendante de la Russie, [une fondation qui a fonctionné depuis et a joué un rôle important dans les évènements d’aujourd’hui]. Que d’efforts à 84 ans pour prendre la tête de la Banque centrale de Kiev. M. Soros, se croirait-il éternel? Tout comme M. Lévy se croirait éternellement crédible en dénonçant, main dans la main avec son co-auteur, de un, «l’oligarchisme prédateur» de l’«Ukraine d’hier»,de deux, la corruption généralisée. C’est fort original quand on voit qui dirige l’Ukraine d’aujourd’hui. Autre trait d’humour à ne pas manquer: les réformes! Il est vrai que la dénationalisation partielle du gouvernement avec 3 ministres étrangers dans le gouvernement dont l’un ne parle ni ukrainien, ni russe, la vente aux enchères des grandes entreprises énergétiques, sidérurgiques et agro-alimentaires, la suppression progressive des aides sociales constituent autant de réformes indispensables à l’intégration européenne du pays.

Enfin, voici la cerise sur le gâteau. Selon BHL et co, il faudrait obtenir des dirigeants occidentaux que «tel fonds d’aide, en principe réservé aux peuples de l’Union, soit étendu à ces Européens de coeur et d’adoption». Et l’austérité alors? Les peuples européens vont sans doute apprécier cette faveur des Soros et Lévy vis-à-vis d’un pays qui est, soyons réalistes, le cadet de leurs soucis. Et ils vont doublement apprécier en apprenant- si ce n’est pas encore arrivé- que leurs impôts serviront au financement des opérations militaires de Kiev dont les civils sont les premiers à pâtir. Toujours plus d’austérité au nom d’une guerre contre les peuples et pour les oligarchies économiques atlantistes et pro-atlantistes.

Suivant cette logique, comment ne pas donner raison à Alexandre Zakhartchenko, Président de la RPD, qui «rendant» les cyborgues prisonniers à leurs parents leur demande de ne plus jamais regagner le front «parce que cette guerre n’est pas [la leur], cette guerre n’est pas la nôtre». Celle des BHL, des Soros, des banquiers de Wall Street, des faucons néo-conservateurs et d’autres «grands amis» de l’Europe qui contribuent à sa perte. Avec un peu de chance et de bon sens, l’Ukraine se sauvera elle-même, sans les BHL et leurs béquilles, les ONG. Qu’elle craigne les Danaens, même porteurs de présents.
Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/analyse/20150130/1014202129.html#ixzz3SnXhdsP7

 
1 commentaire

Publié par le 26 février 2015 dans général, International, Nouvel ordre mondial, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Pour le président du CRIF, Marine Le Pen est « irréprochable personnellement »

Sur Europe 1, lundi 23 février, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Roger Cukierman, a déclaré que la présidente du Front national, Marine Le Pen, « était irréprochable personnellement ».

« On est tous conscients, dans le monde juif, que derrière Marine Le Pen, qui est irréprochable personnellement, il y a tous les négationnistes, tous les vichystes, tous les pétainistes. Pour nous, le FN est un parti à éviter », a-t-il indiqué.

M. Cukierman a tenu à préciser ensuite ses propos, indiquant à l’AFP que « Mme Le Pen n’est pas fréquentable parce qu’elle ne s’est pas désolidarisée des propos de son père », le président d’honneur du parti d’extrême droite, Jean-Marie Le Pen.

Le FN, « un parti qui ne commet pas de violences »

Des déclarations qui interviennent à quelques heures du 30e dîner annuel du CRIF, à laquelle Marine Le Pen n’est pas invitée, « parce que son parti est infréquentable ». « Le Front national est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c’est un parti qui ne commet pas de violences ». a-t-il nuancé. Avant d’ajouter : « Toutes les violences aujourd’hui, et il faut dire les choses, sont commises par des jeunes musulmans. C’est une toute petite minorité de la communauté, c’est les musulmans en sont les premières victimes. »

Les propos de M. Cukierman à propos de Mme Le Pen ont provoqué l’indignation de plusieurs personnalités, dont le député (PS, Hauts-de-Seine) Alexis Bachelay, qui a appelé, lundi matin sur LCI, les responsables politiques à « condamner [ses] propos et boycotter le dîner du CRIF ». Sur Twitter, l’ex-patronne du Medef, Laurence Parisot, a quant à elle fait part de sa stupeur face aux propos du président du CRIF.

Dans l’après-midi, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a fait savoir, par communiqué, qu’il jugeait « inopportun de participer au dîner du CRIF de ce soir ». Pour le CFCM, « considérer que “toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans” […] sont des déclarations irresponsables et inadmissibles qui contreviennent au principe même du vivre-ensemble ».

La distinction opérée par M. Cukierman entre Mme Le Pen et son parti avait fait bondir Serge Klarsfeld : « Mme Le Pen n’a pas rompu avec son père. Elle dirige le Front national qui porte le passif des prises de position antisémites du père qui est président d’honneur du Front national », avait réagi auprès de l’AFP l’avocat et historien, fils d’un déporté à Auschwitz-Birkenau.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/02/23/pour-le-president-du-crif-marine-le-pen-est-irreprochable-personnellement_4581604_3224.html#2pix6PyLfGlvPGyA.99

 
Poster un commentaire

Publié par le 24 février 2015 dans général, Politique, société

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :