RSS

Archives de Tag: Marine Le Pen

Des « sondages secrets » donneraient Marine Le Pen à près de 34% au 1er tour

La popularité de Marine Le Pen sous-estimée par les médias ?

Un éditorialiste au quotidien Le Figaro, a fait allusion à des données secrètes de vote qui montreraient Marine Le Pen à près de 34% parmi les intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle française.

Les enquêtes d’opinion révélées au public sous-estiment-elles la popularité de la candidate frontiste ? C’est ce qu’a laissé entendre Ivan Rioufol, dans un article daté du 16 mars, dans lequel il accuse les médias de prédire «le retour aux années 1930» lorsqu’ils évoquent la hausse de popularité du FN.

Voici l’article en question : Marine Le Pen peut déjà leur dire merci

Ils ne comprennent pas : comment Marine Le Pen peut-elle être aux portes du pouvoir, alors que les résistants au populisme ne cessent, depuis le 21 avril 2002, de lui faire barrage ? Enrico Macias n’a-t-il pas juré de rejoindre la Suisse si elle était élue ? Jean-Marie Le Clézio, Prix Nobel de littérature, n’a-t-il pas menacé de rendre son passeport ? Et Yannick Noah, et Olivier Py, semblablement prêts à l’exil. Et les autres pétitionnaires du show-biz, qui signent et re-signent contre la « bête immonde ». Quant aux médias, c’est à croire que plus personne ne les prend au sérieux lorsqu’ils dénoncent les « propos nauséabonds » du FN et prédisent « le retour aux années 1930 ». Trêve de plaisanterie : ces bravoures d’opérette ne pèsent rien, bien sûr, devant la colère française. C’est elle qui, il y a quinze ans, avait mené par surprise Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle (16,86 % des voix). Aujourd’hui, sa fille double ou presque le score au premier tour, dans des sondages qui circulent sous le manteau. Les belles âmes ont fait son succès. Elles pourraient lui offrir sa victoire en mai.

Le Front républicain rempile. Mais il étale son inefficacité : jamais Marine Le Pen n’a été si puissante, confrontée à la puérile ligne Maginot des belles âmes. Une victoire finale, farfelue il y a six mois, devient possible à mesure que les opposants se montrent incapables d’argumenter, sinon en criant au fascisme. La mobilisation anti-Le Pen met en branle un système somnambulique : celui qui a conduit la France à cet état insurrectionnel. Ce n’est plus tant la femme politique qui attire des électeurs que le rejet viscéral d’un monde faux qui se contente de ses excommunications. Les excédés veulent en finir avec l’humanitarisme des pharisiens. Les Révoltés reprochent aux Mirobolants d’avoir jeté l’opprobre sur leurs désirs d’enracinement ou de protection culturelle. Les faux gentils, monstres d’indifférence, auraient tout intérêt à se faire oublier. Mais la bêtise insiste toujours, avait prévenu Camus.

En fait, rien n’est moins convaincant que la propagande qui présente Emmanuel Macron, produit gazeux de la bien-pensance progressiste, en rempart du FN. Le cliché annonce la tromperie renouvelée. (La suite ici)

Mon entretien à Atlantico (ici), paru dimanche , sur mon livre La guerre civile qui vient (extraits ici)

La «ligne Maginot» politiquement correct des élites Françaises ne peut plus résister à la colère populaire des Français, écrit Rioufol, en faisant valoir que les menaces proférées par des intellectuels et des célébrités de gauche de quitter le pays en cas d’une victoire de Le Pen dopent effectivement sa campagne. De même pour l’alarmisme et les avertissements des médias sur un «retour aux années 1930».

Il n’en fallait pas plus pour que le journaliste Jean-Michel Aphatie, qui officie sur la radio d’actualité en continu France Info, l’interpelle sur Twitter : «Tiens, selon Ivan Rioufol […] des sondages cachés donnent plus de 30% à Marine Le Pen. Mais il faut les publier, cher confrère.»

«Tiens, Jean-Michel Aphatie se sent visé quand je parle […] des résistants d’opérette : la maréchaussée médiatique est en patrouille», a rétorqué l’éditorialiste.

Selon un sondage Ipsos Sopra Steria du 17 mars, Marine Le Pen est créditée de 27% des intentions de vote au premier tour des élections présidentielles, juste devant Emmanuel Macron (26%).

La question : « Pour quel candidat voteriez-vous au premier tour de l’élection présidentielle 2017 ? »

 

« Un score supérieur à 30% au premier tour, cependant, pourraient accroître considérablement les chances de continuer pour Marine Le Pen, et de gagner le 7 mai » écrit Zero Hedge  (qui titre « Marine Le Pen loin devant ses Rivaux selon des sondages secrets »)

4

Les médias français et l’establishment politique envisagent maintenant ouvertement une victoire de Le Pen, avec de fréquentes références au Front National qui serait  « aux portes du pouvoir « , une éventualité qui jusqu’à récemment était considéré comme impossible.

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 mars 2017 dans général, Politique, société

 

Étiquettes : , , , , , ,

A voir – Pourquoi et Comment les Sondages Fabriquent l’opinion publique et Favorisent certains candidats …

A voir cette vidéo pédagogique passionnante : Pourquoi et Comment les Sondages Fabriquent l’opinion publique et Favorisent certains candidats 

Qui se cachent derrière les instituts de sondages qui nous indiquent des mois à l’avance les intentions de vote ? Intrigués, deux citoyens anonymes ont mené leur propre enquête et révèlent, dans une vidéo argumentée publiée sur YouTube, le microcosme qu’il existe entre les instituts de sondage, la politique, le monde des médias et celui des affaires. Leurs conclusions laissent songeur

La vidéo « Il était une fois… les instituts de sondage » interpelle sur le petit monde qui gravite autour des structures à l’origine des enquêtes d’opinion. Elle met en lumière « des conflits d’intérêts en cascade » qui appelle à utiliser cet outil avec prudence. Des outils malheureusement largement utilisés par les médias de masse pour anticiper les votes, avec le risque d’influencer les indécis.

Voici en outre une infographie sur les médias français , seuls les principaux propriétaires des médias sont indiqués, plutôt que la multitude de petits actionnaires qui cohabitent souvent avec eux (1). (Voir aussi « Le pouvoir médiatique en France », une adaptation de cette infographie sous forme d’affiche, imprimée avec l’édition de décembre 2016.)

Alors qu’il existe plusieurs milliers de titres de presse en France (2), ne sont ici représentés que :

 les titres de presse écrite papier à diffusion nationale de type généraliste, économique et politique ;
 les titres de la presse quotidienne régionale ;
 la télévision nationale (et quelques chaînes de télévision locales) ;
 les canaux de radio à portée nationale ;
 certains sites d’information en ligne.

Enfin, les groupes indépendants des puissances d’argent (Société nouvelle du journal L’Humanité, SAS Le Canard enchaîné etc.) ainsi que la presse dite alternative ne sont pas représentés (3).

A voir aussi, la partie 1 : Les sondages sont-ils fiables ? Tout comprendre en 10 minutes

Voir aussi par Osons Causer : MÉDIAS : POURQUOI 10 MILLIARDAIRES CONTRÔLENT NOTRE INFORMATION ? 

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 mars 2017 dans général, Politique, société

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Alors que Marine Le Pen est au plus haut dans les sondages – le risque sur le CAC 40 ainsi que le risque de crédit Français … explosent

Alors que Marine Le Pen est au plus haut dans les sondages (elle fait toujours la course en tête et accentue son avance au premier tour) l’incertitude règne sur les marchés, notamment le notre ici en France . Le marché inquiet « price » la montée en puissance de Le Pen comme étant un risque – à l’approche de l’élection . La montée des « populismes » effraye .

En effet,  selon divers sondages Le Pen (25,5%) devance Macron (19,5%) et Fillon (18,5%) au premier tour . Les intentions de vote des Français à la présidentielle, selon le sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Paris Match, iTELE et Sud Radio publié hier soir, confirment la présence de Macron au second tour face à Marine Le Pen et surtout l’accentuation du décrochage de François Fillon (qui réduit l’écart qui le sépare d’Emmanuel Macron dans un dernier sondage Opinionway publié hier). Les révélations du Canard Enchaîné lui ont fait perdre 19 points au classement des personnalités politiques préférées des Français.

Pendant ce temps, les marchés post Election présidentielle en France s’affolent : la spéculation monte encore d’un cran

Le « spread » français, qui mesure l’écart de coût de financement entre Paris et Berlin, est au plus haut depuis 2012. L’échéance de la présidentielle fait monter la pression, même si les chances de victoire du Front national sont faibles.

Positionnement tactique ou véritable défiance envers la France ? Une chose est sûre : l’approche de l’élection présidentielle française crée des remous sur le marché de la dette. La preuve en est la vive tension observée ce lundi sur le « spread » – autrement dit l’écart de taux entre la France et l’Allemagne. Cet écart, qui mesure le surcoût imposé à Paris pour emprunter sur les marchés par rapport à son ­voisin, a bondi à 77 points de base, son plus haut niveau depuis novembre 2012. Autrement dit, quand Berlin se finance à 10 ans à 0,36 %, l’Hexagone doit emprunter à 1,13 %. Et l’écart avec la Belgique atteint 12 points, contre 0 en ­septembre.

La conférence de presse de François Fillon, venu se défendre suite au « Penelopegate », n’a rien arrangé. Au contraire. Les marchés ne font que réévaluer chaque fois les chances d’un second tour avec Marine Le Pen et celles d’une ­victoire de la candidate, la seule à prôner la sortie de l’euro, comme elle l’a réaffirmé dans son programme le week-end dernier. Ce changement de devise engendrerait des pertes pour les créanciers de la France, comme l’a souligné dans « The Economist » l’analyste en chef de Standard & Poor’s, allant jusqu’à parler d’un défaut de paiement si la dette était convertie en francs sans aucune concertation.

La probabilité de voir le Front national accéder au pouvoir est très ­faible, comme le disent les analystes de JP Morgan dans une note parue le 3 février. Mais les investisseurs, notamment les étrangers, qui ne comprennent pas le système électoral français, estiment qu’elle augmente à chaque fois qu’un candidat jugé « pro­marché » voit sa cote reculer.

Le marché attaque le CAC (le risque explose) et la dette Française, qui devient donc plus onéreuse . Les taux long montent  . Tout ceci n’est pas sans conséquences  .

Selon Zero Hedge , Alors que Marine Le Pen est au plus haut dans les sondages ; le risque sur le CAC 40 est à un plus haut de 5 ans …et le risque de crédit explose – attention :

Oddchecker indique une incessante montée de Le Pen en popularité …

Les chances de victoire électorale de Marine Le Pen ont atteint leur plus haut niveau du jour au lendemain , et il semble que les investisseurs mondiaux commencent à paniquer et se protègent contre les conséquences ptientielles, concernant les actions française … (le CAC 40) 

Et comme le note Bloomberg, alors que les Français se préparent à choisir leur prochain président, les investisseurs vont jusqu’à payer pour se couvrir contre les fluctuations sur ce marché actions .

Le coût des options à trois mois sur l’indice CAC 40 s’est rallié et est à un plus haut de 5 ans par rapport à ceux de l’Euro Stoxx 50 .

Le premier tour des élections se déroulera le 23 Avril et le second le 7 mai … on se demande à quel point ce risque «relatif» peut aller avant que ne se produise un événement systémique … parce que le risque de crédit français est maintenant à son plus haut depuis 4 ans …

 
1 commentaire

Publié par le 15 février 2017 dans économie, général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Fin de l’Euro – Pendant que l’élite Européenne entame le « processus » à Davos, Marine Le Pen s’aligne et affine Sa « stratégie » …

Comme je l’ai précisé hier , concernant la Fin de l’Euro : Mario Draghi valide et l’élite Européenne en panique entame « le Processus » à Davos  . Pendant ce temps, de sont coté, MLP à la fois opportuniste et ambiguë, s’est vite alignée et pense aussi à l’après (et avant tout à arriver au pouvoir) . Dans les TOUS les cas – Qui que ce soit au pouvoir en France – l’Euro et l’Europe telle qu’on la connait arrive à sa fin . 

Marine Le Pen a imaginé ouvertement deux monnaies pour remplacer l’euro .

Une proposition (celle de l’euro ECU, qui est effectivement dans ses cartons) qu’elle avait déjà faite lors de la campagne présidentielle de 2012 et qu’elle a réitéré avant hier – et qui a créé une Polémique (de part l’ambiguïté volontaire de sa position) : 

Marine Le Pen présidente, les Français auraient deux monnaies, avait-elle expliqué mercredi. La candidate Front national à l’élection présidentielle souhaite mettre en place une « monnaie nationale » pour les Français au quotidien, éventuellement accompagnée par une « monnaie commune » pour les États et les grandes entreprises..

« Il est possible d’envisager pour les entreprises, ce qui a existé par le passé, qui était l’écu, une monnaie commune. C’est un peu compliqué, ça ne touche pas les 60 millions de Français, ça touche exclusivement les États ou les grandes entreprises », a-t-elle poursuivi. « Ça n’a pas été, c’est vrai, une grande réussite, mais on peut bien sûr envisager dans le cadre de cette négociation une coopération monétaire avec les pays d’Europe », a ajouté Marine Le Pen.

Le parti d’extreme droite tente de rassurer sur sa position de sortie de l’euro, majoritairement rejetée par les Français, selon les enquêtes d’opinion.  

Une monnaie commune nécessiterait l’accord des autres pays partenaires . (fondamentalement le point clef)

Elle a dans le même temps rectifié le tir tout en se réservant une marge de manœuvre en déclarant – « Il n’y aura pas deux monnaies en France »  . Elle joue sur les 2 tableaux en fait, c’est une position volontairement ambiguë – avant tout « opportuniste » :

Invitée mercredi de la matinale sur Europe 1, Marine Le Pen a réaffirmé sa volonté de sortir de la monnaie unique si elle était élue. Les ménages n’auraient plus accès à l’euro.

Marine Le Pen élue, l’euro ne circulerait plus en France, du moins pour les ménages, après la sortie du pays de la monnaie unique. C’est en tout cas ce que la présidente du Front national a indiqué, mercredi, sur Europe 1 : « Il y a aura une monnaie pour les Français, la monnaie nationale, pas deux monnaies. Pour les entreprises, il est possible d’envisager une monnaie commune qui touche exclusivement l’Etat ou les grandes entreprises. […] On peut envisager une coopération monétaire avec les pays d’Europe. »

« Dumping monétaire ». Pour Marine Le Pen, « l’euro a échoué, cette monnaie a entraîné une augmentation spectaculaire des prix et donc une baisse du pouvoir d’achat. Nous sommes victimes d’un dumping monétaire, cela fait perdre notre compétitivité. » Quant à la parité avec la monnaie unique de l’Union européenne, la présidente du Front national a indiqué qu’un nouveau franc équivaudrait à un euro.

Pour justifier son choix de quitter l’euro, la candidate FN s’est appuyé sur les « 140 économistes [qui parlent d’un échec de l’euro, NDLR], dont quatre ou cinq qui sont Prix Nobel d’économie. » Selon le FMi, cité par la candidat, ‘l’euro est sous-évalué de 6% pour l’Allemagne et sur-évalué de 15% pour la France, cela veut dire qu’il y a un différentiel de 21% de compétitivité du fait de cette monnaie unique. Cela nous tue », a insisté Marine Le Pen.

Vous l’avez bien compris , le FN s’adapte et a une position sans vraiment en avoir une (on appelle cela de la démagogie), tout ce qui compte, c’est être élu . (tout est bon pour le pouvoir)

 
1 commentaire

Publié par le 27 janvier 2017 dans économie, général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Jacques Attali : “Marine Le Pen sera vraisemblablement élue si rien ne change”

Maintenant une vidéo politique Jacques Attali: “Marine Le Pen sera vraisemblablement élue si rien ne change”  . C’est je pense ce que cherche à faire la gauche pour repasser en 2017 : faire monter le FN pour éclater la droite . Comme Mitterrand le fit .  Sachant que c’est lui et sa clique qui nous ont mis dans cette situation … !

Un jeu bien dangereux de l’élite mondial(iste) car faire renaître et monter un peu partout les populismes (par entre autres la crise des réfugiés pour l’Europe, etc) et les instincts de conservation (le conservatisme – nécessaire évidemment , mais quand il est bien dosé) , tout en cherchant à détruire les nations (qui permettent de fondre la population et de structurer une identité commune) , engendre un risque de guerre civile en France. 

En montant les « ethnies »  les unes contre les autres . 

Donc croyez moi, rien ne changera .

Meme si « le changement, c’est maintenant » (et « mon ennemi c’est la finance » – qui finance justement, nos partis politiques ..)

Enfin c’était …  : il ne s’est jamais produit. 

La Vidéo ICI

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 mai 2016 dans général, Politique

 

Étiquettes : , , , , ,

Jacques Sapir sur le TTIP, la présidentielle .. : «On ne peut pas exclure une victoire de Marine Le Pen aux présidentielles»

Non en effet on en peux l’exclure … mais il ne faut pas vendre le FN au peuple, c’est une fausse solution Jacques . Il faut laisser le peuple se reprendre en main , en dehors de tous les partis politiques, TOUS discrédités . Et le peuple l’a compris (nuit debout , bonnets rouges, etc)

 
1 commentaire

Publié par le 13 mai 2016 dans général

 

Étiquettes : , , , ,

Le FN et Marine Le Pen votent pour la directive européenne secret des affaires ! Bas les masques !

Quelle immense plaisanterie ce parti – Dès qu’il s agit de toucher aux intérêts du grand capital le FN qui se prétend anti système s’évapore démontrant ainsi sa nature de classe au service de l’oligarchie et du système !

Anti UE ? défenseur des petits ? que nenni, le FN c’est le parti du système par excellence.

Il suffit de regarder ce que sont les actes et les décisions des euro députés pour s’en convaincre : leur vote de la directive édictée par la Commission Européenne pour garantir le secret des affaires à l’oligarchie capitaliste est on ne peut plus révélateur. Et il s’inscrit dans la continuité de l’action du FN qui a toujours soutenu les décisions anti-sociale et anti-démocratique. Rappelons également que les députés FN avaient refusé de voté contre l’Acte Unique à l’Assemblée Nationale, acte fondateur de l’Euro.

directive secret des affaires FNQui a voté quoi sur la directive secret des affaires ?

Après le scandale des comptes offshore au Panama, le FN vote pour la directive européenne secret des affaires

Marine Le Pen son compagnon Louis Alliot, Steve Briois etc, les 21 euro députés du FN ont voté comme un seul homme la directive européenne dites « secret des affaires ». cette dangereuse directive établie par la Commission Européenne pour protéger les petites affaires des banques, des multinationales et de l’ensemble de l’oligarchie du regard des travailleurs. Il est vrai que des scandales Cleartream au luxleaks et au Panama Papers, il est évident que la possibilité de mettre son nez dans les affaires de la classe capitaliste permet de dévoiler ses comportements scandaleux.

Voila ce que la fort modérée journaliste Elise Lucet dans une pétition signée par des centaines de milliers de citoyen en France dit de la directive secret des affaires.

‘le législateur européen prépare une nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme, le « secret des affaires », dont la définition autorise ni plus ni moins une censure inédite en Europe.

Avec la directive qui sera bientôt discutée au Parlement, toute entreprise pourra arbitrairement décider si une information ayant pour elle une valeur économique pourra ou non être divulguée. Autrement dit, avec la directive « Secret des Affaires », vous n’auriez jamais entendu parler du scandale financier de Luxleaks, des pesticides de Monsanto, du scandale du vaccin Gardasil… Et j’en passe.

(…)

Nous, journalistes, refusons de nous contenter de recopier des communiqués de presse pour que vous, citoyens, restiez informés. Et comme disait George Orwell : « Le journalisme consiste à publier ce que d’autres ne voudraient pas voir publié : tout le reste n’est que relations publiques ».

C’est pourquoi je demande, avec l’ensemble des signataires ci-dessous, la suppression de cette directive liberticidePétition Ne laissons pas les entreprises dicter l’info – Stop à la Directive Secret des Affaires ! signée par 532 000 personnes.

Le 14 avril l’ensemble des euro députés FN ont donc voté pour cette directive européenne. Parti des petits le FN ? certainement pas. Le FN défend surtout les « gros » : les riches, les grands patrons et les multinationales. Et qui pourrait être surpris que le FN – alors que les révélations récentes autour des Panama Papers citent des responsables de premiers plan, et notamment Le Pen selon le journal Le Monde ainsi que l’un des responsables du financement de campagnes électorales du FN qui fait d’ailleurs déjà l’objet d’une mise en examen – vote pour renforcer le secret des « affaires » ?

Le PEN sortie de l'euro sortie de l'UEQui plus alors que Marine Le Pen a encore récemment réaffirmé avec force qu’elle est contre la sortie de l’Union Européenne et pour une négociation des traités, on a ici une bonne illustration de ce que le FN négocierait : encore plus de pouvoir pour l’oligarchie pour faire les poches aux travailleurs.

Les travailleurs doivent en tirer les conclusions qui s’imposent : amis des multinationales, des banquiers et des grands patrons, le FN est bien l’un des piliers du système au coté du PS et des LR. Loin d’être une solution possible c’est au contraire une bonne partie du problème.

Les travailleurs peuvent compter sur les militants franchement communistes du PRCF

Pour sa par le PRCF avait dénoncé avec force cette directive qui est une preuve de plus du caractère anti-démocratique, profondément totalitaire de cette dictature de l’oligarchie capitaliste et de ses multinationales et de ses banques qu’est l’Union Européenne. (Cliquez ici : Chasse aux journalistes et protection du secret des affaires : quand l’UE attaque la liberté de la presse !)

Avec cette directive, s’ajoutant à tant d’autres tel le fichage systématique des passagers du transport aérien etc. Force est de constater que pour qui veut défendre les droits démocratiques et le pouvoir du peuple par le peuple pour le peuple, la sortie de l’UE s’impose. Oui pour faire Place au Peuple, il est nécessaire de sortir de l’UE et de l’Euro. C’est bien dans ce but et pour que chacun puisse faire entendre sa voix qu’une campagne de pétition pour un referendum pour la sortie de l’UE et de l’euro se déroule en France. (Cliquez ici pour signer la pétition)

pétition

Un vote qui montre la collusion du système LR/PS/FN, le système capitaliste

sarko le pen fn, LR UMPEN, brun bonnetPar 503 votes pour, 131 vote contre et 18 abstention, le parlement européen s’est donc prononcé pour la directive secret des affaires. Et le vote de cette directive est révélateur de la collusion du système LR / PS / FN puisque ce sont les députés de ces trois partis qui ont voté mains dans la mains pour cette directive.

Donnant une belle photographie de cette UMPenS réunissant Sarkozy Hollande et le FN autour d’un même objectif, la défense du système capitaliste, la répression et l’exploitation des travailleurs !

Et permettant aussi de démasquer tous ces médiacrates et ces autodéclarés belles personnes du Parti Maastrichien Unique qui voudraient faire croire de façon totalement mensongère que ceux qui propose de briser les chaines de l’Union Européenne pour en sortir par la porte du progrès social et démocratique parle comme le FN. En l’occurrence, ceux qui votent comme le FN et les Le Pen c’est bien le PS et l’UMP et réciproquement !

 

source

 

Étiquettes : , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :