RSS

Archives de Tag: manipulation de l’Euribor

Apres Deutsche Bank , Le « Cartel bancaire « JPMorgan, HSBC, Crédit Agricole écope d’une amende de 521 millions $ pour manipulation de l’Euribor

Crédit Agricole et deux autres banques pourraient payer une amende allant jusqu'à 10% de leur chiffre d'affaires.
Apres Deutsche Bank qui vient de prendre 60 millions pour la Manipulation des cours de l’or  – La Commission européenne a infligé une amende au Crédit Agricole, a HSBC et a JPMorgan Chase, pour un total de € 485 millions $ pour avoir participer à une entente concernant la fixation des prix des produits dérivés de taux d’intérêt libellés en euros. « Le but de l’entente était de fausser » l’Euribor, a déclaré Vestager, le chef de la politique de concurrence de l’UE. Les traders impliqués « ont essayé de présenter des devis pour manipuler le taux Euribor vers le haut ou le bas. »

Amende de 485 millions d’euros à 3 banques – Crédit Agricole, HSBC, JPMorgan Chase – pour avoir participé à l’entente sur les dérivés de taux d’intérêt en euros . – Margrethe Vestager (@vestager) 7 Décembre, 2016

Le Crédit Agricole a finalement écopé d’une amende de 114,65 millions d’euros au terme de l’enquête de la Commission européenne sur des manipulations des taux Euribor. La sanction a été annoncée à 11h00. HSBC devra pour sa part verser 33,6 ME et JP Morgan 337,2 ME. Les trois banques avaient refusé, en 2013, de participer à un compromis qui avait vu Société Générale, Barclays, Deutsche Bank et Royal Bank of Scotland verser environ 1 milliard d’euros en échange de l’arrêt de l’enquête.

Le régulateur a donc aujourd’hui infligé 485 ME de punitions additionnelles, en estimant les trois établissements coupables de s’être entendus sur des éléments de la fixation du prix des produits dérivés de taux d’intérêt en euro et d’avoir échangé des informations sensibles. L’enquête portait sur la période comprise entre septembre 2005 et mai 2008. Les traders impliqués au sein des banques concernées entretenaient des contacts réguliers au moyen de forums de discussion ou de services de messagerie instantanée. Leur objectif était de fausser le cours normal des éléments constitutifs des prix des produits dérivés de taux d’intérêt en euro, souligne les services antitrust.

La banque verte a réagi dans un bref communiqué en faisant part de son intention d’interjeter appel. L’établissement se dit « convaincu » de ne pas avoir commis d’infraction au droit de la concurrence. Il signale par ailleurs que la sanction n’aura pas d’impact sur ses comptes, au regard des provisions déjà constituées. (source)

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 décembre 2016 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :