Le rapprochement entre ces deux évènements amène à se poser certaines questions, car Souleïmane Kerimov n’est pas un personnage politique ordinaire. C’est aussi le propriétaire de Polyus, la plus grande mine d’or en Russie. Y a-t-il un lien entre son arrestation à Nice et l’annonce faite par le vice-président de la Banque centrale de Russie ? Il n’y a pas de hasard en géopolitique…  RI  

***

La Russie a dévoilé une initiative qui permettra aux membres des BRICS (le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud) de mettre sur pied un système d’échanges commerciaux unique au monde, fondé sur l’or au lieu du dollar. Cette initiative est déjà considérée comme faisant partie d’une campagne menée par la Russie et la Chine dans le but de marginaliser le dollar dans le commerce international au profit de l’or.

Selon le premier vice-président de la Banque centrale de Russie Sergueï Shvetsov, « cette initiative entrera en vigueur à la fois au sein des BRICS et au niveau des contacts bilatéraux entre les membres de ce bloc ».

Interviewé par l’agence de presse russe Sputnik, Sergueï Shvetsov a déclaré que l’idée, faisant toujours l’objet d’études par le bloc, avait été conçue en raison du manque de pertinence dans le système commercial traditionnel, dont le siège est à Londres.

« Le système commercial traditionnel basé à Londres et celui dont le siège est en Suisse perdent au fur et à mesure leur pertinence, si bien que de nouveaux pôles commerciaux ont émergé, tout d’abord en Inde et en Chine, puis en Afrique du Sud », a déclaré le premier vice-président de la Banque centrale de Russie.

Il a ajouté que ce système unifié permettrait la création de nouveaux critères de référence dans l’avenir.

Sergueï Shvetsov a également fait part d’un plan de Moscou visant à augmenter la quantité d’or qui existe dans les réserves russes.

La Russie a commencé à accélérer ses achats d’or dans le cadre d’une campagne visant à mettre en place un système commercial fondé sur l’or qui repose peu, voire pas du tout dans sa phase finale, sur le dollar américain.

Les rapports montrent que la Russie a acheté six millions d’onces (presque 187 tonnes) d’or depuis le début de l’année 2017.

La Chine, elle aussi, a commencé à acheter des lingots pour ainsi réduire sa dépendance au dollar.

La Chine et la Russie ont déjà mis en place un mécanisme permettant aux parties avec qui elles entretiennent des échanges commerciaux d’utiliser l’or afin de marginaliser le dollar dans les transactions commerciales.

source