RSS

Archives de Tag: les industriels

« Plus le jambon est rose, plus il faut se méfier. Les industriels nous mentent ! »

Vidéo – Hé oui, la vrai bonne viande n’est pas rouge ni rose, ceci est une idée ancrée dans l’inconscient collectif ! La bonne viande, celle qui est naturelle et sans « cochonneries » ajoutées, elle est marron voir grise …. Z .

Dans « Cochonneries », l’auteur appelle les Français à cesser la charcuterie industrielle, reconnue comme cancérogène.

Il n’y a rien de plus simple que la recette du jambon : viande de porc, sel, et éventuellement poivre. Pourtant, qui s’est déjà penché sur les étiquettes des jambons sous vide dans les rayons des supermarchés, a déjà remarqué que la liste des ingrédients était beaucoup plus longue : de nombreux additifs, parmi lesquels le E 250 et le E 252 (respectivement nitrate de potassium et nitrite de sodium) sont utilisés par les industriels.

Pourquoi ? « Pour accélérer la transformation du porc en charcuterie » (le temps, c’est de l’argent), et « falsifier la couleur » (le rose, c’est plus tentant), explique Guillaume Coudray, auteur du livre « Cochonneries. Comment la charcuterie est devenue un poison » (La Découverte, sept. 2017).

Celui qui avait signé l’enquête de « Cash Investigation » :« Industrie agroalimentaire : business contre santé » (France 2), enjoint les Français, dans son livre (et dans la vidéo en tête d’article) à arrêter la consommation de charcuteries industrielles. « Et lui préférer l’artisanale, dans le respect du produit. »

Un appel relayé par une pétition sur le site change.org, intitulée « Arrêtons d’empoisonner nos enfants ! Non au nitrite de sodium dans les charcuteries », dont les signatures ont doublé en cinq jours pour atteindre plus de 100.000 soutiens au moment de l’écriture de cet article.

Le Fonds mondial de recherche contre le cancer a d’ailleursconfirmé que les charcuteries (avec nitrite et nitrate) provoquaient le cancer colorectal, le deuxième le plus répandu en France et en Europe. (source)

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 22 septembre 2017 dans général, Santé - nutrition

 

Étiquettes : , , , , , ,

Linky – Selon les industriels, les compteurs intelligents seraient « superflus »

Dans le cadre du troisième paquet sur l'énergie de 2009, les États membres de l'UE doivent mettre en place des compteurs intelligents partout où cela est rentable, dans l'objectif de remplacer 80 % des compteurs électriques par des compteurs intelligents d'ici à 2020.

Dans le cadre du troisième paquet sur l’énergie de 2009, les États membres de l’UE doivent mettre en place des compteurs intelligents partout où cela est rentable, dans l’objectif de remplacer 80 % des compteurs électriques par des compteurs intelligents d’ici à 2020. (Crédits : Olivier Guerrin)

Les industriels s’opposent à la commission Européenne en jugeant  les compteurs intelligents « superflus » :

La transition européenne vers un réseau électrique intelligent pourra se passer de compteurs intelligents, selon des industriels. Un constat qui risque d’embarrasser la Commission, tout comme ERDF et son compteur Linky en France.

Il existe d’autres moyens plus efficaces que les compteurs intelligents pour développer des réseaux électriques intelligents, ont déclaré des délégués de l’industrie lors de la convention annuelle de l’association européenne de l’électricité – Eurelectric – organisée à Vilnius début juin.

Ces moyens sont par exemple une intégration plus rapide des renouvelables, le développement des réserves d’énergie, et une meilleure gestion de la demande d’énergie, ont expliqué les représentants.

Les bénéfices réels des compteurs intelligents ont aussi été remis en question lors de la conférence. Plusieurs États membres avaient déjà douté de leur efficacité. L’Allemagne par exemple a décidé de ne pas élaborer de stratégie de lancement au niveau national, allant ainsi à l’encontre des exigences contenues dans les lois européennes.

>> Lire : L’ère de la consommation traditionnelle d’énergie bientôt révolue

Objectif de déploiement de 80 %

Dans le cadre du troisième paquet sur l’énergie de 2009, les États membres de l’UE doivent mettre en place des compteurs intelligents partout où cela est rentable, dans l’objectif de remplacer 80 % des compteurs électriques par des compteurs intelligents d’ici à 2020.

L’objectif de 80 % s’applique aux foyers et aux bâtiments commerciaux, a confirmé un porte-parole de la Commission. L’exécutif publiera dans les deux prochaines années un rapport sur les compteurs intelligents « dans le contexte de notre exercice de surveillance régulière des progrès des États membres », a commenté le porte-parole. Mais les avancées sont lentes, car seuls quelques pays ont achevé le déploiement alors que les autres – notamment l’Allemagne – s’opposent au lancement de cette technique.

Par ailleurs, les pays qui se sont lancés dans l’installation de compteurs intelligents, comme le Royaume-Uni, se sont heurtés à des obstacles pour terminer le déploiement, car certains compteurs ne pourraient plus fonctionner si le consommateur décide de changer de fournisseur d’énergie.

Markus Merkel, membre du conseil d’administration du gestionnaire de réseau de distribution allemand EWE, a déclaré lors de la conférence Eurelectric que les compteurs intelligents en Allemagne ne présentaient pas de rentabilité positive.

>> Lire : Compteurs intelligents : les ambitions de l’UE ne répondent pas aux attentes

Données en temps réel

Le passage de la société EWE vers un réseau électrique intelligent s’est fait en grande partie en modernisant le système pour intégrer la grande quantité d’énergies renouvelables à un rythme plus soutenu. Selon Markus Merkel, les compteurs intelligents seraient plus utiles pour eux s’ils fournissaient des données en temps réel de la consommation d’énergie plutôt que les écarts d’environ 15 minutes donnés par les compteurs actuels.

« Nous avons besoin de quelques choses de différent, et peut-être qu’un système de mesure 2.0 – la prochaine génération de compteurs intelligents – nous donnera quelque chose de plus que nous, en tant que gestionnaire de réseau de distribution, nous pourrons utiliser », explique-t-il.

Laurence Carpanini, responsable des solutions intelligentes pour l’énergie chez IBM, a fait écho à cette remarque sur les données en temps réel. « Je ne vois pas les compteurs intelligents comme des moteurs de changement – nous n’en avons pas vraiment besoin. »

Les acteurs de l’industrie devraient plutôt « réfléchir à des solutions plus flexibles » et se concentrer sur un mélange de technologies de réponse à la demande, de fréquence de la réponse et de stockage de l’énergie, a-t-elle déclaré.

Les commentaires de l’industrie viennent faire de l’ombre à la stratégie de la Commission européenne de déployer les compteurs intelligents à travers l’Europe d’ici à 2020. Le porte-parole de la Commission a pour l’instant refusé de commenter l’avis des industriels sur la nécessité, ou non, des compteurs intelligents dans la transition vers des réseaux intelligents.

Les États membres devraient quant à eux mener leur propre analyse coût-bénéfice pour le lancement des compteurs intelligents au niveau national, a-t-il tout de même indiqué.

___

CONTEXTE

Les bases d’un déploiement des compteurs intelligents en Europe ont été jetées en 2006 dans une directive européenne sur les services énergétiques et l’efficacité énergétique dans les utilisations finales. La loi demandait aux États membres de s’assurer que les consommateurs d’énergie et d’eau étaient équipés de compteurs individuels et recevaient des informations de facturation précises, notamment avec le temps de consommation.

Les directives sur le gaz et l’électricité du troisième paquet européen pour l’énergie, adopté en 2009, obligent les États membres à préparer un calendrier pour l’introduction de systèmes de mesure intelligents. Dans le cas de l’électricité, au moins 80 % des consommateurs devraient être équipés en compteurs intelligents d’ici 2020, à la suite d’une évaluation coûts-bénéfices.

La directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments demande aussi aux États européens « d’encourager la mise en place de système de comptage intelligent » lors de la construction d’un bâtiment ou d’une rénovation.

___

PROCHAINES ETAPES

  • 2017/2018: Rapport d’évaluation de la Commission sur les progrès des États membres en matière de déploiement des compteurs intelligents.
  • D’ici 2020 : La loi européenne exige des États membres qu’au moins 80 % des consommateurs soient équipés de compteurs intelligents.

Source

 
3 Commentaires

Publié par le 19 septembre 2016 dans économie, Climat - Environnement, général, International

 

Étiquettes : , , , , , ,

La demande en argent, quand les investisseurs prennent le dessus sur les industriels (et point sur l’offre de silver)

Image

Je continue à débunker sur le silver, et je vous ai ressorti ce graphique, qui prévoyait l’évolution des réserves d’argent , quand il était presque au plus haut : c’est trés variable selon ce qu’on prend en compte : certains, comme SPROTT pense que nous allons atteindre le pic de production minière cette année ou en 2015, à moins que le prix n’augmente dramatiquement !

Mais la prod baisse déjà comme je l’ai déjà dit , dans le top 6 des producteurs :

Top 6 Silver Mining Companies Produciton NEW

7 Primary Silver Mining Companies Production

Et les grades (quantité de siver par tonnes), baissent : il faut creuser toujours plus et retirer toujours plus de terre :

 

Et les coûts explosent :

Pan American Silver Costs

Hécatombes dans les mines cette derniere année : 

en 2010 dejà …. le prix cash de production était de 1$ de moins que le spot actuel !

Et la demande explose !

 

10 ans , voilà le temps que je donne avant la « fin de l’argent »(façon de parler, il y en aura toujours : mais à quel prix ?!)

Débancarisez , get physical and real sound money ! Or, et surtout Argent !

Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance

Le relâchement de l’économie Américaine signifie l’arrivée imminente d’un ralentissement de la demande industrielle en argent. Il n’en est pas moins que la remonétisation de l’argent pourrait plus que contrebalancer cette baisse de la demande.

Même si les nouvelles réserves d’argent disponibles s’en trouvaient affectées, un important premium demeurerait associé à la découverte, le rachat, la fonte et l’affinage du métal. Le marché physique de l’argent pourrait devenir complètement hors-marché.

Le maintien d’une forte demande en investissement malgré une baisse du prix de l’argent – qui a déjà enregistré une correction de 60% – prouve que ce composant de la demande est en passe d’atteindre des records.

La Monnaie des Etats-Unis rapporte des records de vente d’AmericanEagles

Les ventes de Silver Eagles par la Monnaie des Etats-Unis ont atteint 4.406.500 onces en juillet de cette année, soit une hausse de 93,4% par rapport à juillet 2012.

En plus de cela, au cours des sept premiers mois de 2013, les ventes de SeilverEagles ont augmenté plus rapidement que jamais pour atteindre un total impressionnant de 29,4 millions d’onces.

La Monnaie des Etats-Unis a décrété il y a deux semaines que si la demande ne ralentissait pas bientôt, l’année 2013 pourrait devenir une année record.

La Monnaie Royale Canadienne rapporte des records de vente de MapleLeafs

Le mois dernier, la Monnaie Royale du Canada indiquait que depuis le début de l’année, elle a enregistré des volumes de vente de Maple Leafs sasn précédent depuis qu’elle a commencé à en produire il y a 25 ans.

Selon un porte-parole de la Monnaie Royale, ‘la saison estivale est dans l’hémisphère nord généralement lente en matière de ventes de métal précieux, mais ce n’est pas le cas cette année. Lorsque les prix baissent sur le marché, les investisseurs perçoivent cette baisse comme une opportunité d’achat’.

Les importations d’argent atteignent un record sur cinq ans en Inde

Les importations d’argent de l’Inde ont gonflé de 258,6% entre les mois d’avril et de juillet pour atteindre un record sur cinq ans.

Les importations d’or pour le seul mois de juillet ont été les deuxièmes plus importantes importations mensuelles enregistrées sur cinq ans.

Bien que nous puissions penser que les Indiens se tournent vers l’argent en grand nombre en raison des efforts de leur gouvernement à contrecarrer les importations d’or et comme alternative à la roupie dépréciée, ces importations d’argent ne sont pas moins stupéfiantes.

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-la-demande-en-argent-quand-les-investisseurs-prennent-le-dessus-sur-les-industriels.aspx?article=4513574698G10020&redirect=false&contributor=Jeffrey+Lewis.

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 juin 2014 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :