RSS

Archives de Tag: le marché de l’argent

Quelqu’un monopolise le marché de l’argent pour causer une pénurie [2/2]

Au début des années 1970, les frères Hunt, qui avaient fait fortune dans le pétrole, paniquèrent à la vue de l’inflation galopante, la Réserve fédérale ayant abandonné la convertibilité du dollar en or. Étant donné qu’aux États-Unis il était interdit aux particuliers de détenir au-delà d’une certaine quantité d’or, ils décidèrent d’investir massivement dans l’argent.

Lorsqu’ils ont commencé, l’once d’argent valait 1,30 $. Le dernier jour de la montée de l’argent, en janvier 1980, le prix avait atteint 50 $, juste avant que les frères Hunt ne se fassent anéantir par la Fed.

Il est surprenant que les frères Hunt et leurs associés des Émirats n’aient amassé qu’environ 100 millions d’onces d’argent physique. Ils avaient acheté tous les contrats à terme (futures) sur les marchés, qu’ils ont dû vendre avec d’énormes pertes, à cause des appels de marge imposés par les régulateurs du marché.

En octobre 2009, la Chine a interdit les exportations d’argent, privant le marché d’environ 154 millions d’onces par an, et bloquant JP Morgan dans un short squeeze en ne livrant pas l’argent vendu par la Chine via l’intermédiaire de Bear Stearns. Cela a causé une flambée des prix en 2010 et 2011. Le prix de l’argent est passé de 14,67 $ à 49 $. En mai 2011, le CME changea brutalement les règlements afin de pénaliser les spéculateurs avec plus de cinq appels de marge consécutifs, utilisant exactement la même procédure qu’en 1980.

Début 2009, lorsque l’argent était à 14,67 $, la totalité du marché de l’argent valait environ 13 milliards $.

2018 – Entre janvier et juillet, certains « investisseurs intelligents » (Smart money) ont demandé livraison de 1,820 millions d’onces, pour une valeur de 29 milliards de dollars. Ils semblent vouloir acheter tout l’argent physique disponible sur le marché. Lorsque le second cercle d’initiés sera informé de cette opportunité extraordinaire, cela créera une ruée de nouveaux investisseurs. Des milliards de dollars seront investis dans un très petit marché.

Le 6 juillet, Andrew Maguire a confirmé cette tendance sur KWN : « Nous observons un grand mouvement d’allocation et de retrait de l’or et de l’argent détenus dans le système bancaire traditionnel interconnecté. Cela crée une pénurie de l’offre avant la saison habituelle. »

Plus de 75% de l’argent hors-sol est déjà dans les mains d’investisseurs privés.

IMPORTATIONS D’ARGENT DE L’INDE

“Rupee” signifie « pièce d’argent »

 

L’Inde importait une moyenne de 2 667 tonnes d’argent entre 1999 et 2010. Puis, de 2011 à 2017, l’Inde a importé en moyenne 5 375 tonnes par an. En 2018, si elle continue au même rythme, l’Inde pourrait importer 8 667 tonnes.

L’industrie indienne (qui inclut la joaillerie) n’a besoin que de 2 667 tonnes. Le surplus moyen de 2 700 tonnes depuis 2011 a été importé par six banques et huit agences, comme vous pouvez le voir dans le World Silver Survey 2017.

Depuis 2011, ces acheteurs pourraient avoir accumulé un trésor de 25 000 tonnes (881 millions d’onces).

Et ils ont acheté leur argent principalement à l’extérieur du LBMA :

 

RATIO OR/ARGENT

Dans toute l’histoire de l’humanité, l’or et l’argent ont toujours été des références monétaires. Les ratios or/argent ont souvent fluctué d’un continent à l’autre et d’une époque à l’autre. Lorsque les mines européennes ont été épuisées à la fin du XVe et au début du XVIe siècle, le ratio or/argent était de 1/10 en Europe contre 1/5 en Chine. Le système monétaire bimétallique instauré par la Convention française, en 1795, a fixé ce ratio à 1/15,5, un ratio qui est resté la référence monétaire internationale jusqu’à la Première guerre mondiale.

Aujourd’hui, le ratio fluctue en fonction des manipulations du marché. Mais jetons un coup d’œil aux données publiées par l’USGS chaque année sur l’or et l’argent :

  • Lorsque la production mondiale d’or est de 2 500 tonnes, la production mondiale d’argent est, quant à elle, évaluée à 25 000 tonnes – un ratio de 1/10. 
  • Lorsque les réserves mondiales d’or sont estimées à 50 000 tonnes, les réserves mondiales d’argent sont estimées à 500 000 tonnes – un ratio de 1/10.

Tous les chiffres produits par l’USGS sont généralement erronés, mais ils ont publié ces chiffres, année après année, sur la même base de ratio or/argent : 1/10.

J’en conclus que ce ratio, depuis des décennies, est une question de volonté politique.

Si vous étudiez les statistiques des produits dérivés sur le site de la BIS, vous verrez que le ratio entre l’or et l’argent est encore de 1/10.

 

 

Il y a dix ans, il y eut un projet de lancer une unité monétaire unique pour l’ALENA, appelée Amero, semblable à l’euro pour la Communauté économique européenne.

Quelques prototypes avaient été frappés par l’US Mint, chaque pièce pesant une once.

Le ratio de ces pièces était de 1/10.

 

 

Le World Gold Council dit qu’il y a 190 000 tonnes d’or hors-sol.

Le World Silver Survey dit qu’il y a 86 651 tonnes d’argent hors-sol.

Il y a donc plus de deux fois plus d’or que d’argent.

Le prix de l’or devrait-il être de 8 $… ou celui de l’argent à 2 400 $ ?

Soyez sûrs que les gens qui monopolisent le marché à l’heure actuelle ont fait les mêmes calculs.

Le ratio or/argent, qui est à 1/78 aujourd’hui, va s’effondrer sévèrement dans les trois années à venir.

Pour un investisseur, cela signifie qu’il sera quasiment huit fois plus intéressant d’investir dans l’argent que dans l’or, quel que soit le prix futur de l’or.

LE PROCHAIN RALLYE DE L’ARGENT

La montée de l’argent pourrait être lente ou très brutale.

Une hausse lente serait quand même assez rapide. Référez-vous au graphique 2010-2011.

En septembre 2010, l’argent a cassé la résistance qui tenait depuis deux ans, puis les prix sont passés de 18 $ à 50 $ en seulement six mois, sautant d’un faisceau de Fibonacci à l’autre.

La hausse sera de plus en plus rapide lorsque le niveau de 50$ sera cassé.

 

 

UNE MONTÉE BRUTALE

La règle N° 589 du COMEX, instaurée le 22 décembre 2014, pourrait être appliquée à tout moment.

Supposons que le prix de l’argent soit de 16 $. À un moment donné, personne ne voudra vendre son argent physique. Les acheteurs seront alors forcés de monter les enchères. Après une hausse de 3 $, le marché sera arrêté deux minutes pour permettre aux acheteurs et aux vendeurs de négocier. Puis le marché reprendra, et le prix gagnera 3 $…. etc. Lorsque le seuil de 12 $ de hausse sera atteint dans la journée, sans que personne ne veuille vendre de l’argent physique, le marché fermera. Il n’y aura pas de fixing ce jour là. Sans fixing, personne ne pourra acheter ou vendre avant le prochain fixing.

Le second jour, le marché de l’argent ouvrira à 28 $, mais personne n’acceptera de vendre de l’argent physique à ce prix… Comme la veille, le prix grimpera de 12 $… et il n’y aura toujours pas de fixing.

En deux semaines, ou dix jours de trading, le prix passerait de 120 $ à 136 $. Amusez-vous à faire les calculs par vous-même !

Durant toute cette période sans fixing, personne ne pourra acheter ou vendre de l’argent dans le monde.

Ont-ils créé cette règle pour résoudre le problème d’un futur Big Corner (tentative d’accaparement du marché) ?

TIMING

Comme en 1976, l’or et l’argent seront attaqués en juillet – et cela pourrait continuer en août. (ce qui est effectivement le cas)

Dans les derniers jours d’août 1976, l’argent était à 4,08 $.

En janvier 1980, une once d’argent valait 49 $ comme vous pouvez le voir ici.

 

 

En 2006, Israel Friedman a écrit : « Seule une pénurie de métal physique peut engendrer des prix élevés et défaire le marché de l’argent-papier en poussant les vendeurs à découverts à la faillite. »

La pénurie est là. C’est un fait.

Dans les mois à venir, vous devriez lire de nombreux articles sur les retards dans la livraison de l’argent. D’importants problèmes de livraison pourraient avoir lieu fin septembre ou début octobre. Les prix pourraient grimper rapidement à 20 $ avant la fin de l’année.

La première phase de ce marché haussier de l’argent devrait débuter bientôt et pourrait pousser l’argent jusqu’à 150-200 $.

Il y aura une forte consolidation durant le krach général des marchés, puis la deuxième phase débutera… direction la lune.

En ce moment, apprêtons nous à profiter de la première vague, c’est le calme avant la tempête.

Souvenez-vous que la règle pour l’argent est la même que celle pour l’or : si vous ne le détenez pas, il ne vous appartient pas.

source

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 16 août 2018 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Quelqu’un monopolise le marché de l’argent pour causer une pénurie [1/2]

Résultat de recherche d'images pour "argent metal"

Depuis la création de ce blog je parle du deficit chronique d’argent métal, qui dure depuis des dizaines d’années … Je me demande comment ce marché tiens encore debout (la manipulation se heurte au marché physique depuis longtemps ..) et que les prix n’ont pas explosés .  Ce n’est qu’une question de temps ça va obligatoirement craquer .  Il y a des années qu’on sait que JP Morgan trame quelque chose dans ce marché , mais c’est l’arbre qui cache la forêt . Il y du très lourd quelque part, surement des états . Les chiffres annoncés dans ce papier sont absolument affolants, il semble qu’un gros move se prépare … Z

En 1965, le président Johnson décida d’arrêter d’utiliser les pièces d’argent. Voici son discours du 23 juillet 1965 :

« Vous tous savez que ces changements sont nécessaires pour une raison très simple : l’argent est un métal rare.

Nos utilisations de l’argent augmentent en même temps que notre population et notre économie. La dure réalité est que la consommation d’argent représente désormais plus du double de la production argentifère chaque année. Donc, face à cette pénurie mondiale d’argent, et à notre besoin grandissant de nouvelles pièces de monnaie, l’unique solution était de réduire notre dépendance à l’argent pour la fabrication de nos pièces. »

En 2017, l’investissements dans l’argent (lingots, pièces et ETF) a décliné de 40%. En termes de valeur, l’investissement annuel identifiable a été de 2,6 milliards $ sur l’ensemble de l’année (World Silver Survey 2018).

Dans les six premiers mois de 2018, l’investissement dans les seuls lingots d’argent par le biais des Exchange Futures for Physical (EFP) a atteint 27,3 milliards $. Dans un marché aussi petit, il s’agit d’une information importante.

Le prix de l’argent se situe toujours sous les 16 $ aujourd’hui, mais il ne restera pas longtemps à ce niveau. Alors que le total des positions ouvertes sur le COMEX tourne autour d’un milliard d’onces, nous pourrions assister à une immense liquidation forcée des positions vendeuses, ou short squeeze, d’ici la fin de l’année.

DÉFICIT DE L’OFFRE D’ARGENT

Pendant plus de 50 ans, la demande d’argent a été supérieure à l’offre. Le marché de l’argent est en déficit quasi permanent (voir la ligne rouge dans le tableau ci-dessous).

 

RÉSERVES D’ARGENT HORS-SOL

Le World Silver Survey 2018 (page 38) nous indique qu’il y avait 86 651 tonnes d’argent hors-sol, à la fin 2017.

 

 

  • 9 781 tonnes dans les coffres de dépositaires, dont 50% en Asie
  • 20 834 tonnes dans les ETF occidentaux
  • 2 523 tonnes de réserves gouvernementales (2/3 pour la Chine)
  • 454 tonnes de réserves industrielles privées
  • 13 059 tonnes sont détenues dans des coffres privés par des investisseurs dans l’attente d’une flambée des prix de l’argent

ETF D’ARGENT

Les actions des différents ETF occidentaux représentent environ 669 millions d’onces d’argent achetées au nom des investisseurs. Le SLV doit détenir 329 millions d’onces, dont 113 millions à New York, sous la garde de JP Morgan, et 216 millions dans les coffres de Londres (voir la liste).

 

 

Après la réunion du G20 à Washington en novembre 2008, où les nations ont exprimé leur volonté de changer le système monétaire, les banques chinoises avaient proposé à leurs clients de conserver leurs liquidités, soit en Yuan, soit en or ou en argent via des ETF. Cela signifie que toutes les banques chinoises détiennent de l’or et de l’argent. Contrairement à ce qui se passe en Occident, ces ETF chinois sont sous la supervision officielle de la banque centrale de Chine.

Xia Bin, un des directeurs de la Banque centrale chinoise, a déclaré, dans une interview avec le China Daily, en janvier 2011 : « La Chine a besoin de renforcer ses réserves d’or et d’argent« .

La Chine a de l’argent dans ses réserves, mais la quantité exacte reste inconnue.

LBMA

L’an dernier, la LBMA a promis de publier une liste de ses stocks d’or et d’argent le premier jour de chaque mois. La dernière publication date de mai 2018. À cette époque, il y avait 33 918 tonnes d’argent dans ses entrepôts (source). Cela inclut le stock d’argent du SLV, soit environ 6 123 tonnes.

Donc, en mai 2018, il n’y avait qu’environ 24 795 tonnes d’argent dans les entrepôts de la LBMA. En effet, contrairement au COMEX, le LBMA ne précise pas si ses stocks sont à vendre ou non.

COMEX

Dans les entrepôts du COMEX, il y a 203 millions d’onces éligibles (pas à vendre) et 80 millions d’onces enregistrées (à vendre à un prix déterminé par le vendeur).

Cet inventaire ne représente que 283 millions d’onces, incluant les 144 millions d’onces de JP Morgan, qui pourraient être destinées au Trésor américain… et éventuellement être restituées à la Chine suite à un prêt.

 

 

Sur le COMEX, traditionnellement, il y a très peu de livraisons d’argent :

Total 2015 : 14 554 contrats de 5 000 onces = 72,77 millions d’onces, ou 2 204 tonnes;

Total 2016 : 13 741 contrats de 5 000 onces = 68,7 millions d’onces, ou 1 947 tonnes.

JP Morgan Bank a accumulé 133 millions d’onces en six ans, entre 2012 et janvier 2018, soit 22,2 millions d’onces par an.

Cela représente 31,4% des livraisons du COMEX.

Le COMEX ne livre donc que 47,8 millions d’onces par an, ou 23,9 millions d’onces par semestre.

Depuis début 2018, le COMEX transmet ses obligations de livraison à Londres sous la forme d’EFP (échange de contrats à terme contre du métal physique).

En seulement sept mois, ces EFP ont représenté 1 820 millions d’onces, soit 51 596 tonnes d’argent.

Ces demandes de livraison au premier semestre 2018 sont 45 fois supérieures à la norme semestrielle sur le COMEX (ou 69 fois, en excluant le stock de JP Morgan).

En 2017, la production argentifère a été inférieure à 22 500 tonnes. Ces demandes de livraison représentent plus du double de la production 2017, et elles sont concentrées sur seulement sept mois ! Si cela continue ainsi, à la fin de l’année, les demandes de livraison équivaudront à quatre années de production.

Étant donné que la production argentifère est en « flux tendus » depuis des décennies, il est presque impossible de livrer une telle quantité sans déstabiliser le marché.

S’il n’y a que 24 795 tonnes d’argent dans les entrepôts de la LBMA, comment pourraient-ils livrer 51 596 tonnes ? Il manque 26 801 tonnes, ce qui représente plus de quatre ans de production minière.

En décembre 2017, il y avait 13 059 tonnes d’argent dans les coffres privés. En juillet 2018, au moins 64 655 tonnes d’argent pourraient être détenues dans des coffres privés… soit 75% de toutes les réserves d’argent hors-sol.

Un gros mouvement est à venir.

source

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 août 2018 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , ,

L’Inde est en train de bouleverser le marché de l’argent (et des métaux précieux)

Le Dollar Et les taux long (10 ans) se Découplent pour la première fois depuis l’élection de TRUMP, : les investisseurs se détournent du marché obligataire, squeeze (pression) sur le dollar .

L’or reprend sa course en avant (le dollar baisse comme indiqué dans le graph ci dessus : la « trumpinflation » – le protectionnisme bon pour les exports) . Rien ne pourra plus l’arrêter, le bas de 2015 est définitivement « in » (les haut sont de plus en plus haut, les bas de moins en moins bas) , sauf qu’il y a et aura beaucoup de volatilité .

De plus – entre autres –  grâce au nouvel étalon or de la Sharia, les Musulmans du monde peuvent désormais avoir accès à certains produits dérivés de l’or tels que les ETF et les actions minières, ainsi qu’aux barres de métal physique. Cette nouvelle possibilité d’investissement va participer à fortement modifier le paysage de l’offre et de la demande. Selon GoldCore, si 1% de la finance islamique était redirigée vers l’or (et cela se produira et s’amplifiera), la demande pourrait gonfler de 1.000 tonnes par an. 

Quant au marché de l’argent, il décolle aussi , notamment grâce à la demande Indienne qui grossi et qui devient énormissime. (L’inde, immense consommatrice de MP, impact énormément les 2 métaux)

Pour le moment, l’Inde est en train de bouleverser le marché de l’argent :

De nombreuses raisons justifient une hausse importante de l’argent dans les années à venir. En voici une nouvelle, qui échappe au radar de la plupart des investisseurs…

Les Indiens achètent énormément d’or. La banque Macquarie estime que l’or représente environ 78 % de l’épargne des ménages indiens, plus que n’importe où dans le monde. Habitude positive ou négative, une telle épargne en or entrave la croissance car les réserves des banques nécessaires pour accorder des crédits diminuent.

Comme vous le savez probablement, cela fait des années que le gouvernement indien tente de réduire la demande. Depuis que j’analyse les métaux précieux, le gouvernement a introduit trois plans de démonétisation de l’or : “déposez votre métal jaune à la banque et nous vous payerons des intérêts” propose l’offre.

Le premier plan n’a pas vraiment marché, notamment parce que les taux offerts étaient bien trop bas. Mais le gouvernement indien n’a pas abandonné, si bien que leurs efforts plus récents ont commencé à jouer un rôle sur la demande d’or. Non seulement la tentative la plus récente a été plus efficace, notamment en raison de taux offerts plus élevés, mais la démonétisation de novembre des billets de 500 et de 1000 roupies a également joué un rôle.

Les chiffres de la demande d’or 2016 en Inde commencent à nous parvenir. Les importations de métal jaune furent de 570,8 tonnes l’année dernière, une baisse importante de 44 % par rapport à 2015. Il s’agit également d’un plus bas de 13 ans.

La plupart des analystes s’attendent à ce que cela perdure, comme ce spécialiste des matières premières l’a dit :

“Les aspects de la demande de métal physique seront carrément mauvais pour 2016. Pour la première fois les Indiens tenteront d’acheter de l’or sans cash. C’est un défi important.”

Mais alors, les Indiens vont-ils arrêter d’acheter de l’or ?

Retour aux sources

Les Indiens ne cesseront pas d’acheter de l’or. Mais la demande pourrait rester modeste si les interférences du gouvernement perdurent aux niveaux actuels. Mais que feront alors les investisseurs indiens ? Ils achèteront de l’argent. Comment puis-je en être sûr ? Pour deux raisons. Tout d’abord, parce que le processus est déjà engagé :
demande-argent-explose-indeÀ partir de 2013, la demande de bijoux en argent en Inde a explosé. Elle a plus que triplé en seulement trois petites années (nous n’avons pas encore les chiffres 2016). Et sur les 10 dernières années, il s’agit d’une augmentation de plus de 600 %.

Alors que les droits de douane, les taxes et les autres combines du gouvernement ont toujours eu plus d’impact, les Indiens se sont de plus en plus tournés vers l’argent, qui est quasi à l’abri des interférences du gouvernement. Mais les Indiens se tournent également vers l’argent en raison de leur histoire.

La longue histoire de l’argent en Inde

Saviez-vous que l’Inde était le premier acheteur d’argent bien avant de devenir le premier acheteur d’or du monde ? Les Indiens achetaient tellement d’argent qu’en fait, au début du XXe siècle, le gouvernement a fait face à des problèmes fiscaux similaires à ceux d’aujourd’hui provoqué par l’or.

À l’époque, le gouvernement indien avait réagi de la même façon : en 1910, il avait plus que doublé les droits de douane sur les importations d’argent, passés de 5 à 11 %. Sans surprise, la demande d’argent a chuté de 29 % en 1912, d’après un rapport du grossiste d’or Pixley and Abell.

La baisse de la demande d’argent fut attribuée non pas uniquement à la hausse des droits de douane, mais aussi, d’où l’objet de notre article, à la substitution de l’argent par l’or dans l’épargne des habitants, vu que le métal jaune était devenu plus abordable sur une base relative.

Les importations d’argent ont continué de baisser alors que les importations d’or augmentaient, jusqu’à ce que l’Inde finisse par devenir le plus gros importateur d’or du monde, un titre que le pays conserve depuis presque 100 ans.

Nous avons un précédent historique montrant non seulement que les Indiens furent de grands acheteurs d’argent, mais qu’ils ont également choisi, sciemment et en masse, de se tourner vers un autre métal précieux si l’autre devient trop cher ou difficile à acheter. Ce n’est pas spéculer que de dire qu’ils pourraient refaire la même chose, comme le graphique ci-dessus le montre, le processus de migration vers l’argent étant déjà en cours. Mais que pourrait-il se passer si l’argent devait monter en puissance ?

La demande d’argent bondira si les Indiens poursuivent de la sorte

Il est vrai qu’une demande d’or limitée et prolongée en Inde pourrait impacter le cours du métal jaune. Mais ce serait une aubaine pour l’argent. Voyez plutôt.

Soyons prudents et supposons que 10 % des sommes investies par les Indiens dans l’or vont dans l’argent. Voici ce qui se passerait avec la demande mondiale d’argent :

demande-argent-or-inde

Il est évident que cette rotation de seulement 10 % des investissements dans les métaux précieux en Inde provoquerait une hausse massive de la demande d’argent mondial. Dans ce scénario, de 65 %.

Et comme vous pouvez probablement le présumer, cette quantité d’argent n’est pas disponible. La production des mines et l’argent de récupération ne seraient pas en mesure de satisfaire cette nouvelle demande. La pression sur l’offre serait réelle, et mondiale..

Suite et fin

Et comme écrit dans le papier ci dessus, RIEN n’empêchera les indiens d’acheter de l’or aussi . Il existe simplement une pénurie mondiale d’or – qui s’amplifie. (d’où les actions du gouvernement indien qui du fait a créé involontairement et doit gérer gérer une pénurie de liquidités., en plus du déséquilibre que cela crée dans leur balance commerciale)


Voici quelques nouveautés et promos de chez acheter-or-argent.fr dont je vous parle régulièrement :

1 oz kookaburra 2017 , semi numismatique qui prend de la valeur , avec un bon prix de départ .

1 oz kookaburra 2017

Pays : Australie
Pièce sous capsule en plastique
500 000 exemplaires

Année : 2017
Emetteur : Perth Mint Australia
Poids brut : 31,1 g
Poids fin : 31,1 g
Titre : .999
Ø : 40 mm
Epaisseur : 2,98 mm

£5 Queen’s Beasts Griffon 2017 2 oz, une nouveauté, un superbe prix (semi numi)

£5 Queen's Beasts Griffon 2017 2 oz

Année 2017
10/ tube
Emetteur : The British Royal Mint
Poids brut : 62,2 g
Poids fin : 62,2 g
Titre : 999,9/1000
Diamètre : 38.61 mm
Epaisseur : 5,5 mm

Valeur faciale : 5£ GBP

Souverain or 2017 Elisabeth II

Souverain or 2017 Elisabeth II

Année : 2017
Pièce neuve qualité BE
Boursable

Pays : Grande Bretagne
Poids brut : 7,99 g
Poids fin : 7,32 g
Titre : 916,6/1000
Ø : 22,05 mm
Epaisseur : 1,52 mm

N’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil sur acheter-or-argent.fr

 
2 Commentaires

Publié par le 25 janvier 2017 dans économie, général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :