RSS

Archives de Tag: la carte

La carte que les médias ne veulent pas que vous voyez

europe-map

Les globalistes en charge des gouvernements et des médias au travers de l’Europe ne nous admettront jamais la vérité quant à la crise des réfugiés. Ils ne nous admettront jamais qu’il existe un lien direct entre l’ouverture des frontières de leurs nations à des gens venus de régions déchirées par la guerre et les attaques terroristes. Ils tentent sans cesse de rassurer leurs citoyens, de leur faire croire qu’ils n’ont pas à craindre les réfugiés qui viennent des régions où s’est développé le terrorisme, et de suggérer que penser autrement, c’est être raciste ou islamophobe.

Plutôt que d’admettre que la communauté des réfugiés comprend un grand nombre de sympathisants au terrorisme, et que c’est là un problème qu’il est nécessaire de confronter, les globalistes tentent de normaliser le terrorisme.

En Suède, le gouvernement tente de réhabiliter et de réintégrer les combattants d’ISIS qui ont choisi de rentrer. Ils se voient offerts un domicile, un emploi, une éducation et un soutien financier plutôt que d’être jetés en prison. Et au Royaume-Uni, le maire de Londres, Sadiq Khan, a tenté de convaincre tout le monde que les attaques terroristes font partie intégrante de la vie dans une grande métropole.

Le terrorisme n’a rien à voir avec le fait de vivre dans une grande ville, ou n’importe où ailleurs, et ne devrait absolument pas être normalisé. La source de ces attaques devrait être confrontée. Et leur source principale dans le monde occidental est clairement les millions de migrants qui y arrivent aujourd’hui. La carte suivante, qui ne sera jamais publiée par les médias grand public, en est la preuve.

Elle montre toutes les attaques ou tentatives d’attaque terroriste qui ont eu lieu depuis 2012. Vous remarquez quelque chose ?

europe-map

Les nations devenues les plus populaires auprès des réfugiés sont aussi celles qui enregistrent le plus d’attaques terroristes. La France, l’Allemagne, la Suède et le Royaume-Uni regorgent d’incidents terroristes. En revanche, les nations qui n’ont pas accueilli de réfugiés, comme la Pologne, la Slovaquie et les états baltiques, n’ont enregistré que très peu d’attaques.

Seuls très peu de pays européens qui n’ont pas accueilli de réfugiés ont subi des incidents terroristes. Parmi eux figurent l’Irlande, avec des incidents qui ont majoritairement impliqué des complots déjoués d’attentats, majoritairement liés à des dissidents irlandais. En République tchèque, la poignée d’attaques qui ont été recensées ont été causées par des radicaux de gauche. Et en Ukraine, une majorité des attaques ont été liées à des conflits internes avec les séparatistes russes.

Il existe évidemment un lien entre accueillir d’innombrables réfugiés venus du Proche-Orient et les attaques terroristes domestiques. Le gouvernement américain le sait. Quelques jours avant que le directeur du FBI, James Comey, soit renvoyé par Trump, il a admis devant un comité du Sénat que 15% des enquêtes terroristes menées par son organisation ont impliqué des réfugiés. C’est un pourcentage extrêmement élevé, au vu du fait que les Etats-Unis ont admis 85.000 réfugiés l’année dernière, et que le pourcentage de la population réfugiée qui dit se considérer terroriste est probablement de moins d’1%.

La solution à ce problème est évidente, bien que les globalistes ne la considèreront jamais. Il nous faut soit passer au peigne fin les réfugiés qui demandent à entrer sur notre territoire, soit ne pas en laisser entrer du tout. (source)

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 12 mai 2017 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , ,

La carte des États-Unis Rebaptisée avec les pays ayant un PIB similaires – les pays les plus riches du monde

L’économie américaine est si grande que chaque état individuel est comparable à un pays entier .

Sans surprise – Les grands Etats comme la Californie, New York, et le Texas sont très similaires en taille à d’autres économies de 1 ère classe, comme la France, la Corée du Sud et le Canada.

Peut-être encore plus intéressant, cependant, est que même de petits états sont similaires à la taille de certains pays.

Le Wisconsin est de la taille de la Malaisie, et la Louisiane est comparable aux Philippines. Même le Vermont, un état avec une population de 626.000 personnes et la plus petite économie US,  est à peu près la taille de Bahreïn.

 

PIB.PNG

Classement PIB : les pays les plus riches du monde

La France conservera son rang de sixième puissance économique mondiale en 2016. Selon le Fonds monétaire international (FMI), l’Hexagone restera derrière le Royaume-Uni, qui l’avait détrôné en 2014, et dont le PIB en 2016 s’élèvera à 3 055 milliards d’euros. C’est 567 milliards de plus que le PIB français qui, lui, plafonnera à 2 488 milliards d’euros.

Statu quo également pour les Etats-Unis, qui campent en 2016 à la première place du palmarès des pays les plus riches du monde. Le PIB des USA en dollars courants s’élèvera à 17 968 milliards, un chiffre en progression de 4% sur douze mois. Et selon les prévisions du FMI, ils conserveront en 2016 leur avance sur la Chine, deuxième du classement avec un PIB de 11 385 milliards de dollars.

Mais si l’on prend en compte le PIB exprimé en parité de pouvoir d’achat (PPA), un outil qui mesure le pouvoir d’achat des monnaies par rapport à un panier de produits, la Chine s’imposera comme la première puissance économique mondiale en 2016, avec un PIB de 20 986 milliards de dollars. Pour la troisième année consécutive, et c’était une première en 2014, l’empire du Milieu dépassera les Etats-Unis, dont le PIB en PPA s’élèvera à 18 698 milliards de dollars en 2016.

Les pays au plus gros PIB (estimations 2016, prix courants)
Rang Pays PIB 2016 (milliards $) PIB 2015 (milliards $) Evolution
1 Etats-Unis 18 698 17 968  +4%
2 Chine 12 254 11 385  +8%
3 Japon 4 171 4 116  +1%
4 Allemagne 3 473 3 371  +3%
5 Royaume-Uni 3 055 2 865  +7%
6 France 2 488 2 423  +3%
7 Inde 2 385 2 183  +9%
8 Italie 1 868 1 819  +3%
9 Brésil 1 673 1 800  -7%
10 Canada 1 592 1 573  +1%
11 Corée du Sud 1 450 1 393  +4%
12 Espagne 1 265 1 221  +4%
13 Australie 1 253 1 241  +1%
14 Mexique 1 187 1 161  +2%
15 Russie 1 179 1 236  -5%
16 Indonésie 876 873  0%
17 Pays-Bas 783 751  +4%
18 Turquie 721 722  0%
19 Suisse 688 677  +2%
20 Arabie Saoudite 643 632  +2%
21 Argentine 579 579 0%
22 Taïwan 540 519 +4%
23 Pologne 509 481 +6%
24 Suède 499 484 +3%
25 Nigeria 485 493 -2%
26 Belgique 474 459 +3%
27 Iran 416 397 +5%
28 Norvège 395 398 -1%
29 Thaïlande 393 374 +5%
30 Autriche 386 373 +4%
Source : FMI

Cette année, la Chine conservera sa deuxième place, avec un PIB 2016 en hausse de 8% par rapport à 2015, selon les estimations de l’organisation. A noter que l’écart entre le pays de l’oncle Sam et l’empire du Milieu se réduira : 6 444 milliards de dollars les sépareront en 2016 contre 6 583 milliards un an plus tôt.

Le Japon ne descendra pas de la troisième marche du podium, avec un PIB 2016 qui restera largement inférieur à celui qu’enregistre son voisin asiatique. Derrière l’Archipel, l’Allemagne qui s’arroge de nouveau le 4e rang. Fort d’un produit intérieur brut de plus de 3 milliards de dollars en 2016 (+7% sur un an), le Royaume-Uni reste devant l’Hexagone, malgré la hausse attendue de 3% du PIB de la France.

Parmi les 20 pays les plus riches du monde en 2016, l’Inde enregistrera la plus forte augmentation de son PIB, selon le FMI : +9%, à 2 385 milliards de dollars. Son classement restera cependant inchangé.

PIB par habitant

Seule évolution notable dans le classement des nations au plus gros PIB par habitant : la Norvège, dont le produit intérieur brut par tête 2016 est estimé à 74 903 dollars par le FMI, qui ravit la troisième place au Qatar. Si le PIB par Norvégien devrait reculer de 2%, les Qataris enregistrent un recul encore plus important (-6%), à 73 725 dollars par habitant en 2016.

A noter également que l’Irlande (12e) perd 3 places au palmarès des nations au plus fort PIB par habitant. Même constat pour l’Australie, classée 7e l’année précédente, et qui descend sur la 10e marche en 2016.

Les pays au plus gros PIB par habitant (estimations 2016, prix courants)
Rang Pays PIB 2016 par habitant ($) PIB 2015 par habitant ($) Evolution
1 Luxembourg 106 729 103 187 +3%
2 Suisse 82 968 82 178 +1%
3 Norvège 74 903 76 266 -2%
4 Qatar 73 725 78 829 -6%
5 Etats-Unis 57 766 55 904 +3%
6 Singapour 55 509 53 224 +4%
7 Islande 53 750 51 068 +5%
8 Danemark 53 281 51 424 +4%
9 Irlande 51 293 48 940 +5%
10 Australie 51 257 51 642 -1%
11 San Marin 50 260 49 139 +2%
12 Suède 49 783 48 966 +2%
13 Royaume-Uni 46 720 44 118 +6%
14 Pays-Bas 46 028 44 333 +4%
15 Autriche 44 944 43 547 +3%
16 Canada 44 095 43 935 +0%
17 Hong Kong 43 792 42 097 +4%
18 Finlande 43 115 42 159 +2%
19 Allemagne 42 388 41 267 +3%
20 Belgique 41 412 40 456 +2%
21 France 38 575 37 728 +2%
22 Israël 36 663 35 702 +3%
23 Emirats arabes unis 36 142 35 392 +2%
24 Nouvelle-Zélande 35 570 36 963 -4%
25 Japon 33 010 32 481 +2%
26 Italie 30 541 29 847 +2%
27 Koweït 30 426 29 983 +1%
28 Corée du Sud 28 525 27 513 +4%
29 Brunei 27 818 27 759 +0%
30 Espagne 27 309 26 327 +4%
Source : FMI

Définition du PIB (produit intérieur brut) : le PIB est la somme des valeurs ajoutées de toutes les entreprises (nationales ou internationales) situées sur le territoire. A ne pas confondre avec le PNB (produit national brut), qui comptabilise toutes les activités (biens et services) produits sur un territoire.

 
1 commentaire

Publié par le 16 mars 2017 dans économie, général, Insolite, International

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

La Carte du Monde de la censure sur internet

carte-cenbsure-web-rsf

France et Chine : même combat !

Carte  RSF (Reporters Sans Frontière)

 
3 Commentaires

Publié par le 7 mai 2015 dans général, Insolite, International

 

Étiquettes : , , ,

La carte de l’athéisme dans le monde (la France numéro 4)

Capturer athé

Je suis tombé sur cette carte par hasard : C’est effarant, les gens ne croient plus, ils n’ont plus la foi … alors que les Français étaient un des peuples les plus croyants au monde. Le matérialisme ne cesse de gagner du terrain . Et la spiritualité là dedans ? (il existe plusieurs formes de spiritualité, je vous l’accorde) Croire, c’est la nourriture de l’âme . Certains ne croient en rien : personnellement je crois, et j’ai toujours cru qu’il était bon de croire  . Z .

*C’est une carte publiée en 2013 par le Washington Post, sur la base d’une étude de 2012 de l’institut de sondage Gallup. La fiabilité des données n’est sans doute pas la même d’un pays à l’autre (l’institut a interrogé 40 000 personnes dans 40 pays), mais elle donne une idée des décalages dans le monde sur une question au cœur des soubresauts actuels de la planète : l’athéisme.

Selon cette étude, la moyenne mondiale de l’« athéisme convaincu » ne s’élèverait qu’à 13%, soit moitié moins qu’en France.

Dans son étude, l’institut Gallup a fait la distinction entre les personnes qui se disent « religieuses », « non religieuses » et « athées convaincues ».

La majorité des personnes interrogées, 59%, se dit ainsi « religieuse », 23% « non religieuse », et seulement 13% « athée convaincue ».

L’étude (à télécharger ci-contre, en anglaishttp://rue89.nouvelobs.com/sites/news/files/assets/document/2015/01/red-c-press-release-religion-and-atheism-25-7-12.pdf) fait apparaître le pourcentage de gens qui se disent « athées convaincus » dans les 40 pays sélectionnés (laissant donc une bonne partie du monde en « gris »). On notera également que la graduation va de 0 à 49,9% de la population, laissant entendre qu’elle n’est nulle part supérieure à 50%.

Le champion du monde de l’athéisme est la Chine, avec 47% d’athées, sans surprise au pays du président Mao, lui-même érigé au rang de demi-dieu, même si on a constaté ces dernières années une poussée du christianisme dans toutes ses variantes, notamment évangélistes.

La France, pour sa part, est quasi-championne d’Europe, en faisant apparaître 29% d’« athées convaincus », juste derrière le cas inattendu de la République tchèque avec 30% d’athées.

Athéisme minoritaire

Le reste de l’Europe, l’Amérique du nord (il faut relire la note de blog d’Hélène Crié-Wiesner sur les discriminations dont souffrent les athées aux Etats-Unis), ou encore la Russie, sont dans les catégories inférieures, très minoritaire, 5 à 9%, ou 10 à 19% pour nos voisins allemands.

Sans surprise, les pays majoritairement musulmans présents sur la carte sont, eux-aussi, très minoritairement athées, avec quand même 5% d’athées convaincus en Arabie saoudite, ce qui ne va pas de soi ; même si on atteint là les limites du sondage puisque l’athéisme constitue dans la plupart d’entre eux un crime de blasphème passible de la peine de mort.

A noter également le faible taux d’« athéisme convaincu » dans des pays plus ouverts comme l’Inde ou l’Afrique du Sud, avec des taux inférieurs à 10%, ou carrément de 1% au Nigeria, théâtre actuel d’affrontements violents avec le groupe djihadiste Boko Haram.

A garder à l’esprit en interprétant les réactions du reste du monde à nos postures françaises.

http://metatv.org/la-carte-de-latheisme-dans-le-monde-la-france-numero-4

 
2 Commentaires

Publié par le 27 mars 2015 dans général, Religion - Prophéties, société

 

Étiquettes : , , , , , ,

Avis aux aventuriers – Voilà la carte des zones où se trouvent les 10 trésors les plus recherchés au monde

carte

Diffusée par Ebay, elle montre des fortunes enfouies aux quatre coins du monde. Voici dix trésors dont l’emplacement exact reste encore mystérieux.

1 – Le trésor de l’église de Pisco

Un lagon d’eau turquoise, du sable blanc et évidemment un trésor caché quelque part. On ne parle pas d’un roman mais bien de 14 tonnes d’or qui dorment tranquillement en Polynésie française. L’histoire commence en 1859 dans la crypte de l’Eglise de Pisco au Pérou. Des lingots d’origine incas y sont entreposés. Le père Matheo a le malheur d’en toucher deux mots à quatre pieds nickelés, ex-mercenaires de l’armée péruvienne. Deux d’entre eux, un Irlandais et un Espagnol, sont catholiques et deviennent des paroissiens modèles pour mieux s’intégrer dans l’Eglise. Ils arrivent à convaincre le prêtre d’emporter l’or pour mieux le protéger d’une tentative vol.

Voilà les lingots à bord de leur navire qui accoste sur l’île inhabitée des Tuamotu. Ils y cachent le trésor mais ne pourront jamais le récupérer, morts ou emprisonnés. Plusieurs chercheurs d’or tenteront de retrouver le butin sans succès. En 1988, une tempête met à jour de nombreuses pièces d’argent mais le vrai trésor est toujours manquant.

2 – Le trésor de Fenn

Depuis quelques années, une chasse au trésor fascine l’Amérique. Forest Fenn, un collectionneur américain a décidé d’enterrer une partie de son butin dans le sol du Nouveau-Mexique. Une cassette de 20 kg, pleine de pièces d’or et de bijoux, se trouve quelque part dans la région et appartiendra à celui qui la trouvera. Et pour mettre un peu de suspense (et peut-être pour vendre des livres), Forest Fenn a distillé des indices dans son autobiographie. Pour le moment, personne n’a réussi à déchiffrer son livre (devenu un best-seller) et les indices qu’il distille restent vagues. Avis aux amateurs, le trésor est toujours disponible.

3 – Les 7 œufs de Fabergé

Aussi rares que célèbres les œufs de la maison Fabergé sont d’une valeur inestimable. Créés entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème siècle pour les empereurs de Russie Alexandre III et Nicolas II, ces objets d’une précision inouïe sont composés d’or et de pierres précieuses. Il n’en existe que 50 dans le monde, tous différents. Parmi eux, huit œufs ont disparu lors de la Révolution Russe sans que l’on ne puisse mettre la main dessus. En 2010, un ferrailleur américain achète l’un d’eux sur un marché aux puces, sans savoir qu’il s’agissait d’un Fabergé et espérant le fondre et revendre l’or qui le constituait. Il le paye 10 000 dollars. Mauvais investissement, aucun fondeur n’est prêt à mettre le prix pour si peu d’or. C’est par hasard, en 2012, qu’il tombe sur un article sur les fameux œufs et décide  faire expertiser le sien. Résultat, sa petite acquisition s’est vendue aux enchères pour 24 millions d’euros. Il reste 7 œufs à trouver.

4 – Les diamants belges du « casse du siècle »

Anvers, capitale mondiale du diamant où transite 80% des pierres mondiales. Le Diamond Center, un quartier hyper sécurisé, est une cible alléchante pour des braqueurs mais totalement irréalisable, même pour des professionnels. Pourtant, dans la nuit du 15 au 16 février 2003, des voleurs ouvrent 123 coffres forts dans une banque. En tout, ce sont 100 millions d’euros de pierres qui sont dérobée. Le système d’alarme ne se déclenche pas. Les malfrats auront préparé leur coup pendant plusieurs années et parfaitement étudiés le protocole de surveillance. Les voleurs sont rapidement arrêtés mais les diamants ne seront jamais retrouvés. Le cerveau du « casse du siècle, » Leonardo Notarbartolo est toujours sous les verrous.

5 – La chambre d’ambre

Certains trésors sont difficiles à  cacher. Pourtant, c’est une pièce entière qui a disparu lors de la Seconde Guerre Mondiale. Pour comprendre sa valeur, il faut remonter au début du 18ème siècle. Frédéric-Guillaume Ier de Prusse, au sommet de sa gloire, commande une chambre entière et l’offre au tsar Pierre Ier de Russie. Grande de 55 mètres carrés et composée  de 6 tonnes d’ambre, la fameuse pièce a été démontée et emportée par les nazis en 1941. Exposée pendant deux ans et demi par les Allemands, elle est de nouveau démontée pour être stockée dans un endroit inconnu. C’est à partir de là qu’on perd sa trace. Toujours introuvable, la chambre d’ambre pourrait refaire surface. En 2013, un appartement remplis d’œuvres d’arts confisqués par les Nazis est découvert à Munich. Selon la presse allemande, le propriétaire, Cornelius Gurlitt, saurait où se trouve la chambre. Malheureusement, il est mort le 6 mai 2014. Le mystère reste entier.

6 – Le butin de John Dillinger

200 000 dollars en petite coupures. C’est le butin caché d’un des plus grands gangsters américains des années 1930. En 1934, John Dilligenger enferme la somme, volée dans diverses banques, dans une valise qu’il s’en va enfouir dans le Wisconsin. Mais deux mois plus tard, il est abattu par le FBI. Son argent ne sera jamais trouvé et de nombreuses personnes tentent de découvrir où se trouve la fameuse valise manquante.

7 – Les joyaux de la couronne irlandaise

Un roi en Irlande ? En fait, les fameux joyaux de la couronne irlandaise n’ont rien à voir avec  un monarque de l’île gaélique. En revanche, la valeur de ces bijoux vaut largement ceux d’un roi. Evalués à 7,3 millions d’euros, cette étoile et cette broche sont destinées au grand maître de l’ordre de Saint-Patrick, un ordre de la chevalerie irlandaise, créé au 18ème siècle. Toujours est-il que ces fameux joyaux ont été volés en 1907. Le 6 juillet de cette année, le coffre-fort est découvert vide. Dans un contexte tendu, de nombreuses théories sont apparues accusant les proches de l’Angleterre pour certains, ou les indépendantistes pour d’autres. Un journal de l’époque accuse Arthur Vicars, le gardien des joyaux, d’avoir laissé à sa maîtresse une réplique de la clé du coffre avant que celle-ci ne parte pour Paris avec son butin. L’histoire ne tient pas et Vicars remporte son procès. Pour autant, toujours aucune nouvelle des joyaux.

8 – Le trésor du général Yamashita

S’il est bien un mystère qui ne cesse de motiver les chercheurs de trésors, c’est bien celui du butin du général Yamashita. Planqué dans la jungle philippine à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, ce dernier lance une offensive kamikaze avec ses troupes, ultime baroud d’honneur contre les Américains. Auparavant, il aurait caché entre 4000 et 6000 tonnes d’or sur île de Luzon. Cette fortune a fait tourner la tête de beaucoup de personne, à commencer par celle du dictateur Ferdinand Marcos qui mobilisera l’armée pour tenter de mettre la main dessus, en vain. Surtout, ce sont des petites mains qui fouillent le lieu indiqué, jusqu’à abimer des sites protégés. En 2011, deux personnes sont même mortes dans un éboulement provoqué par ces recherches. Pourtant, la réalité de ce trésor reste encore un mystère, certains chercheurs estimant que les Japonais n’ont pas pu se déplacer à travers les îles avec un tel chargement.

9 – Les richesses du galion espagnol « Flor de la Mar »

Quelque part dans l’océan indien, dort une petite fortune. Un galion, comme dans les films de pirate. Le « Flor de la Mar, » navire portugais, a coulé en 1511 avec à son bord « vingt tonnes d’or, deux cents caisses de diamants, une table avec des pieds en or massif et le trône de la reine de Malacca, quatre lions en or massif aux yeux, dents et griffes sertis de pierres précieuses… » selon le chercheur de trésors Erick Surcouf. Problème, retrouver ce trésor, c’est retrouver une aiguille dans une botte de foin. Robert Marx, un américain spécialiste de la plongée sous-marine, a investi plus de 20 millions de dollars pour enfin mettre la main sur le « Flor de la Mar, » sans succès.

10 – Le trophée de la Coupe du monde de football

La plus grande compétition sportive du monde se doit de posséder le plus beau des trophées. Celui de la Coupe du monde de football est protégé comme le plus grand des trésors. Il faut dire que, depuis la création de la compétition en 1934, il fait fantasmer tous les receleurs. Pour preuve, il a été volé plusieurs fois et la dernière, en 1983 au Brésil, a été la bonne. Après avoir gagné trois fois la compétition, l’équipe brésilienne a gagné le droit de garder le trophée, qui doit normalement être transmis au vainqueur suivant.

Protégé par une vitre pare-balles, sa vitre a tout simplement été ouverte au pied de biche. Depuis, plus de nouvelles même si 4 personnes ont été condamnées par contumace. Le trophée a peut-être été fondu. Peut-être est-il toujours dans la nature.

 
1 commentaire

Publié par le 11 février 2015 dans général, Insolite, International

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Simone Wapler – L’hyperinflation peut-elle exister à l’heure de la Carte Visa ?

leadimg

Autre son de cloche ici …..Simone voit que  « la planche à billets en euro va pouvoir fonctionner à plein régime » .

OK je vois, c’est pierre Lecomte qui modère tout ça dans le monde des goldeux (faut dire que lui est LONG en US T BOND TLT

pas d’hyperinflation ? En Europe oui, Aux US je suis moins catégorique , Ils y courent … : tout l’enjeu est qui tombera en 1er pour moi, et les étasuniens essayent de nous faire tomber d’abord …

Le big reset, de Christine Lagarde : oui mais avant ou après le Crash ?

Comme le croit DELAMARCHE , je pense que ce sera après . Z .

▪ Ça y est, Mario Draghi a obtenu son imprimatur de la Cour européenne de justice, la planche à billets en euro va pouvoir fonctionner à plein régime. Joie et allégresse, l’Europe aura bientôt le droit de masquer l’insolvabilité par la fausse monnaie, comme les Etats-Unis, comme le Japon.

Pour certains, ce ne serait pas encore si simple. Pierre Leconte, du Forum monétaire de Genève, commente à chaud :

La question de la légalité des achats d’obligations d’Etats européens par la BCE n’est toujours pas clarifiée en raison de la ‘conditionnalité’ que le procureur auprès de la Cour européenne de justice a conseillé à ce tribunal d’exiger de la part de la BCE lorsqu’elle entend pratiquer ce type d’opérations. Ce qui signifie que Draghi annoncera probablement un QE le 22 janvier, sans pour autant en dévoiler la forme ni le montant, d’autant que la Bundesbank et l’Allemagne s’y opposent, ce qui pourrait décevoir les investisseurs et conduire à une forte correction baissière des actions européennes”.

Un système qui n’est pas à court d’argent n’a aucune raison de s’arrêter ou de se réformer

▪ Alors EQE (European quantitative easing)… ou pas ?


Peut-être faut-il revenir sur ce qui choque profondément les Allemands dans cette affaire. Finalement, le QE revient à imprimer l’argent de ce qu’on appelle les minima sociaux (allocations chômage, allocations familiales, revenus de solidarité active, allocations équivalent retraite, allocations d’insertion, allocations aux adultes handicapés, allocations de solidarité aux personnes âgées, allocations supplémentaire d’invalidité) et à payer les salaires des fonctionnaires en surnombre. Il faut bien comprendre que l’Etat emprunte pour financer son déficit, que le rachat des émissions d’emprunt par la Banque centrale revient à créer de l’argent pour financer ces dépenses sociales. Or un système qui n’est pas à court d’argent n’a aucune raison de s’arrêter ou de se réformer.

Un ancien gestionnaire de hedge fund révèle…
“LE CALENDRIER MAGIQUE”Comment une “faille” créée par le gouvernement américain fait exploser les prix des actions les plus convoitées deWallStreet : grâce à une petite loi méconnue, vous pouvez connaître la date exacte de vos gains — des mois à l’avance !Découvrez comment en cliquant ici…

L’Allemagne de son côté est un pays vieillissant, son budget est équilibré ; or un pays de vieux a besoin d’une monnaie forte, stable qui garantisse l’épargne et de taux obligataires qui permettent aux assureurs de verser les pensions de retraite. L’Allemagne a peur de l’hyperinflation à laquelle pourrait conduire cette stupide expérimentation monétaire.

Lorsqu’on parle d’hyperinflation, on vous raconte toujours les histoires de l’Allemagne, du Zimbabwe, de l’Argentine, de la Hongrie. On voit les brouettes de marks, les piles de billets, le marché noir qui s’organise avec une autre monnaie.

Récemment, on a parlé de l’inflation en Russie. La baisse du rouble est difficile à encaisser pour les Russes. Certains avaient contracté des prêts immobiliers en dollar et voient leurs remboursements s’alourdir de 41% (c’est la chute du rouble face au dollar en 2014). L’inflation pourrait atteindre 17% au printemps. Les gens se ruent sur l’électroménager, l’électronique, l’automobile et l’ameublement. L’inflation déclenche une fièvre de consommation au comptant pour ceux qui le peuvent. Mais avec 17% de hausse des prix en rythme annuel, les Russes sont encore loin de l’hyperinflation.

▪ La grande inconnue
Il y a aujourd’hui une grande inconnue concernant la survenue d’une hyperinflation éventuelle, notamment en France : la dématérialisation de la monnaie. Lorsque vous faites vos courses, vous constatez que de plus en plus de gens payent avec une carte de débit. La manipulation physique de la monnaie devient rare. D’ailleurs les pièces et billets ne représentent qu’une très faible proportion de la monnaie en circulation.

La manipulation physique de la monnaie devient rare

Or l’hyperinflation traduit avant tout un emballement de l’inflation dû au rejet de la monnaie qui n’est plus considérée comme fiable. Il y a un catalyseur psychologique qui fait basculer de l’inflation vers l’hyperinflation. Réaliser que pour le même achat on sort une pièce ; puis le lendemain un billet ; le surlendemain deux billets ; à la fin du mois, les billets sont changés et portent un zéro de plus… Avec une carte de débit, on tape toujours le même code et le ticket conserve le même format.

Nous ne sommes pas la Russie ; l’euro n’a perdu que 10% de sa valeur face au dollar ; cette chute ne nous pénalise pas car le prix du pétrole a été divisé par deux. La monnaie est largement dématérialisée, cantonnée dans les comptes bancaires. Le moment venu d’assainir les comptes publics, nous ne verrons probablement pas d’hyperinflation mais simplement une confiscation de l’épargne directement à la source. C’est la même chose que l’hyperinflation, mais à la fois plus sophistiqué et plus brutal. Le big reset, de Christine Lagarde. Christine, Mario sont des gens raffinés, ils appartiennent à l’élite. Ils vont nous mitonner une arnaque élégante, n’en doutez pas.

[NDLR : Comment vous protéger contre les risques liés aux manipulations monétaires de Mario, Christine et tous les autres ? Tout est expliqué ici…]

 
1 commentaire

Publié par le 15 janvier 2015 dans économie, général

 

Étiquettes : , , , , , ,

La carte à 13 régions définitivement adoptée : vers la dissolution de la France ?

La carte des 13 régions adoptée par l'Assemblée nationale.
La carte des 13 régions adoptée par l’Assemblée nationale. | Le Monde

La régionalisation de l’Europe (et la dissolution des identités nationales) prend une autre ampleur avec l’éclatement de la France, sur le modèle des landers allemands .

Et la guerre des noms absurdes commence :

« Cette loi précise que les régions ont jusqu’en juillet ou octobre 2016 pour choisir leur nouveau nom. Cela laisse du temps pour travailler ensemble » selon un député

Et on entend vraiment des aberrations, avec des noms ORWELLIENS proposés (« occitania » pour l’aquitaine, « Austrasie » etc ..), de toutes façon c’est un peu le but …

Par exemple :

Martin Malvy, président du Conseil régional Midi-Pyrénées, a récemment exprimé auprès de son entourage une préférence personnelle pour le nom de Pyrénées-Méditerranée, destiné à baptiser le territoire issu de la fusion entre le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. L’« Eurorégion Pyrénées-Méditerranée » est le nom actuel du groupement européen de coopération territoriale, initié en 2009, qui associe la Catalogne, les Îles Baléares, le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

Pour la future région Auvergne-Rhône-Alpes, le nom « Aura » a été évoqué. L’idée, émise par Jean-Jack Queyranne, le président PS du Conseil régional Rhône-Alpes, n’a cependant « rien de définitif », rapporte Lyon Capitale.

La palme de la créativité revient à France 3 Champagne-Ardenne, qui propose pour la nouvelle région du grand Est (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine) les noms de « CARLA » (pour Champagne ARdenne Lorraine Alsace), « CHALOR », « ALLOC », ou encore « Austrasie » et même « Coeur d’Europe ». Mais c’est pour l’instant le très sobre « Région Grand Est » qui arrive en tête de leur sondage en ligne, avec 40% des 2.000 voix.

Certains internautes ont lancé eux-même les paris. Dans la nouvelle grande région Languedoc-RoussillonMidi-Pyrénées, les noms de domaines « Midi-Roussillon », « Pyrénées-Languedoc », « Sud-Pyrénées » ou encore « Midi-d’Oc » ont déjà été rachetés pour quelques dizaines d’euros, rapporte « La Dépêche », par des internautes qui espèrent ainsi revendre ces adresses plusieurs centaines, voire milliers d’euros. (source)

Et déjà des réflexes identitaires locaux, avec des manifestation à Strasbourg pour une « Alsace libre », « Alsaciens, Bretons, Nordistes, Picards… Chacun sort son petit drapeau pour contester le découpage des régions. » précise Le POINT qui au moins (pour une fois) traite, une vrai question … Z .

Le Parlement a adopté définitivement mercredi 17 décembre, par un ultime vote de l’Assemblée, la nouvelle carte de France à 13 régions malgré la colère toujours véhémente des UMP alsaciens contre la fusion de leur région avec la Champagne-Ardenne et la Lorraine.

Les députés ont adopté le texte par 95 voix pour, 56 contre et 11 abstentions. Le Front de gauche, les écologistes, les radicaux de gauche, l’UMP et l’UDI ont voté majoritairement contre, alors que les socialistes ont voté pour.

Cette réforme, qui entrera en vigueur au début de 2016, a été voulue par François Hollande dans le but de redessiner la France pour plusieurs décennies avec des régions de « taille européenne » et moteurs du développement économique. La nouvelle carte fusionne l’Alsace avec la Lorraine et Champagne-Ardenne, le Nord-Pas-de-Calais avec la Picardie, et le Midi-Pyrénées avec le Languedoc-Roussillon, trois fusions contestées, surtout la première.

Les autres regroupements ont été moins polémiques (le Poitou-Charentes avec le Limousin et l’Aquitaine, la Bourgogne et la Franche-Comté, Rhône-Alpes avec l’Auvergne), voire enthousiastes (les deux Normandie).

Après six mois de débat et trois lectures dans chaque chambre, c’est donc la vision du groupe socialiste à l’Assemblée qui s’est imposée là où le gouvernement avait proposé 14 régions et où le Sénat en voulait 15 au lieu des 22 actuelles.

Si elle n’est pas « parfaite », cette carte « a sa cohérence », s’est félicité le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, qui y voit « un message d’espoir pour ceux qui croient en la nécessité des réformes ».

RECOURS DÉPOSÉ JEUDI

Cette réforme suscite toujours une vive opposition en Alsace : à quatre reprises depuis la mi-octobre, des manifestations ont rassemblé plusieurs milliers de personnes, inquiètes pour la préservation de leur identité régionale.

Les parlementaires UMP vont déposer en ce sens un recours devant le Conseil constitutionnel dès jeudi, arguant qu’« on ne peut pas toucher au périmètre d’une collectivité territoriale sans avoir préalablement consulté cette collectivité ».

Seule consolation pour les Alsaciens : Strasbourg a déjà été désignée comme le siège de la future préfecture de région, alors que, pour les autres régions, le « chef-lieu » sera désigné par décret après avis de l’assemblée de la nouvelle région.

Lire aussi : Quelles seront les capitales des nouvelles régions de France ?

Le texte modifie aussi le mécanisme pour permettre à un département de changer de région en abrogeant la condition du référendum local. Ce « droit d’option » sera permis entre 2016 et 2019. Mais ce changement de région devra obtenir l’aval des deux conseils régionaux concernés, ainsi que du conseil départemental à une majorité des trois cinquièmes.

Ce seuil de 60 % a été critiqué comme un « verrou législatif » par les écologistes comme les députés bretons qui, sur tous les bancs, rêvent d’une « réunification de la Bretagne à cinq départements » en y incluant la Loire-Atlantique, actuellement au sein des Pays de la Loire.

Le texte repousse enfin les élections régionales de mars à décembre 2015, les départementales restant fixées en mars.

CHANTIER NON ACHEVÉ

Mais les parlementaires sont loin d’en avoir fini avec le chantier de la réforme territoriale. Le Sénat a entamé cette semaine le débat sur l’autre volet, celui de la refonte des compétences des régions et des départements, plus technique mais qui promet d’être tout aussi polémique.

Lire nos explications : Le Sénat détricote la réforme territoriale

Le gouvernement voudrait réserver aux régions le développement économique et aux départements la solidarité sociale et territoriale. La réforme transférerait aux régions la gestion des collèges, du transport scolaire, des routes et ports départementaux. Mais il n’est plus question de supprimer tous les conseils départementaux à l’horizon 2020 comme initialement envisagé par François Hollande.

Le gouvernement veut aussi une restructuration des intercommunalités d’ici à la fin de 2017, avec un seuil minimal qui passerait de 5 000 habitants à 20 000 pour chacune, moyennant de la souplesse en zone peu dense (montagne…).
Au total, le secrétaire d’Etat à la décentralisation, André Vallini, espère de la réforme territoriale « 5 à 10 % d’économies en dix ans ».

Consulter notre visuel : Réforme territoriale : qui va gérer quoi demain ?

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/12/17/la-carte-a-13-regions-definitivement-adoptee_4542278_823448.html#s4pzLvCZgIkyFiZD.99

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 décembre 2014 dans général, Politique, société

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :