RSS

Archives de Tag: jpm

Adieu Blythe Masters : JPM vend son département matieres 1eres à Mercuria Pour 3,5 milliards de dollars

mmmmm !

C’est officiel : que va devenir blythe (au fond du caniveau ?) ; c’est pierre J (il tiens a garder l’anonymat) qui va être content , il l’aura désormais pour lui seul  ! Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance

Bien que ce soit de notoriété publique depuis longtemps que JPM est désireux de vendre son département de matières premières physiques et  l’ acheteur le plus probable était le peu connu Mercuria basée en Suisse, il n’y avait rien de définitif de publié par JPM.

 Jusqu’à il y a quelques instants, quand Jamie Dimon a annoncé officiellement que JPM va officiellement se séparer du  secteur des matières premières physiques. 

Mais  contrairement aux attentes précédentes, suite à la vente , JPM fournira encore l’entrepot (ndlr : qui a brulé ?) d’or commercial  pour les opérations dans le monde entier ;

Cela signifie presque certainement adieu à Blythe Master.

 http://www.zerohedge.com/news/2014-03-19/goodbye-blythe-masters-jpm-sells-its-physical-commodities-business-mercuria-35-billi

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 mars 2014 dans économie

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

L’or livrable du COMEX diminue de 48.652 onces

 Image

 Du coté de harvey Organ :*

« L’or concessionnaire total du COMEX or repose ce soir à 638,851.988 oz ou 19,87 tonnes d’or. Le total de tout l’or du COMEX   (revendeur et client) repose à 7,159,928.863 oz ou 222,70 tonnes. »

« les stocks d’or des 3 principaux marchands tombent ce soir à 15.865 tonnes. i) Scottia : 144,134.094 oz ou 4.483 tonnes ii) HSBC: 131,673.323. oz ou 4,09 tonnes iii) JPMorgan: 234,450.395 oz ou 7.292 tonnes au total: 15.865 tonnes « 

revue de presse 2013 Z@laresistance

48.652 onces d’or ont changé de statut dans les entrepôts de JPM pour passer de la catégorie livrable à la catégorie éligible. Quelqu’un aurait donc changé d’avis.

Et pas qu’un peu. Près d’une tonne et demie d’or s’est trouvée concernée.

J’estime que le nombre de contrats par once d’or s’établit aujourd’hui à 55.

Il faudra attendre que le prix de l’or augmente pour que du métal soit transféré de la catégorie éligible vers la catégorie livrable.

De plus en plus d’or se transfère d’Ouest en Est où les primes s’élèvent un peu plus chaque jour. Sur le COMEX et l’ETF GLD, les enlèvements ont été remarquables. Notons aussi les activités d’investissement auxquelles s’adonnent les banques centrales Occidentales avec les réserves d’or de leur nation. Leurs obligations doivent peser très lourd.

Je trouve intéressant qu’il y ait encore un nouveau scandale de manipulation qui décante sur le marché des changes. Il est étrange que les banques aient été accusées de manipuler tant de marchés, mais que pour ce qui en est des métaux précieux, leurs défenseurs justifient leur comportement étrange comme innocent et au-delà de tout reproche.

Les comptes devront être réglés un jour. Ils ne manquent jamais de l’être.

 Image

Image

Image

Image

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 novembre 2013 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Cet étrange marché de l’or

a1

Tout le monde étant en vacances, on a moins de matière pour la revue des métaux : on fera avec ;

revue de presse 2013 Z@laresistance

Aujourd’hui, je vous propose de nous éloigner un peu de la pipolitique politicienne française, pour laquelle il semble acquis, si l’on s’en tient aux déclarations de François Hollande et de sa fine équipe, que tout ira pour le mieux. Faisons donc plutôt un point rapide sur quelques mouvements survenus dernièrement sur le marché de l’or.

Et si je me penche à nouveau sur l’or aujourd’hui, ce n’est pas — contrairement à ce que certains pourraient croire — parce que je trouve un attrait mystique au métal précieux, mais tout simplement parce qu’il est un très bon marqueur de la psychologie des foules, et un bon indice du degré de manipulation (des cours et des foules) en vigueur par les autorités financières de toute la planète. J’avais déjà montré, dans un précédent billet, nous avons une situation assez rare dans l’histoire de l’humanité où un bien est fortement réclamé par beaucoup, où sa production n’augmente pas sensiblement, et où ses prix, malgré tout, ont violemment baissé.

On pourra regarder un récent graphique des cours (cliquez sur celui de gauche pour le voir en taille normale) pour se rappeler qu’avant avril de cette année, l’or se baladait de façon assez insolente du côté des 1700$ l’once, et qu’il est maintenant à 1360, en étant passé par un point bas autour de 1200. Les quatre derniers mois furent donc agités.

Pourtant, dans le même temps, la demande n’a pas faibli : les banques centrales, même si elles restent aussi discrètes que possibles, continuent d’acheter de l’or, quand bien même stocker la relique barbare n’est pas officiellement une bonne idée. Quant aux particuliers, leurs besoins ne semblent pas se tarir, comme en témoigne les mouvements massifs d’or de Londres vers la Suisse, et ce d’autant plus que les monnaies produites par les États trouvent de moins en moins grâce aux yeux du public. Il suffit de déchiffrer le graphique livré dans ce billet pour comprendre l’engouement du métal précieux actuellement. Le cas de la roupie, en Inde, est particulièrement symptomatique : plus les autorités, dépassées, tentent de juguler l’importation et l’achat d’or sur leur territoire, plus les foules en réclament, et plus la roupie se dévalue (tant contre l’or que contre le dollar).

Mieux : depuis des années, JPMorgan, qui avait hérité des positions à la baisse massives au rachat de Bear Stearns en mars 2008 et déconseillait l’achat d’or auprès de sa clientèle, a changé de discours et recommande l’achat à présent ; ils disposentmaintenant de 85.000 contrats « longs » (misant sur la hausse du cours) – à comparer aux 75.000 contrats « shorts » (à la baisse) qu’ils détenaient précédemment. Historiquement, la concentration actuelle à la hausse sur le COMEX (le marché de l’or à New-York) par les quatre plus gros traders sur ce marché n’a jamais été aussi élevée. Tout ceci ressemble à un beau « corner« …

Et c’est là que les choses deviennent intéressantes : sur le mois d’août, de fort étranges mouvements ont été notés par les observateurs habituels sur ces marchés, à commencer par ZeroHedge.

Ainsi, le 7 août nous offre un premier échange de bons procédés entre HSBC etJPMorgan, précisément. Les seconds demandent quelques 6400 onces d’or aux premiers.

Le lendemain, JPMorgan jugeant sans doute que HSBC ne serait pas disponible pour une nouvelle transaction aussi tôt, contacte Scotia Mocatta pour une livraison amicale de 20.000 onces (« il y a un peu plus, mais sachons vivre, je vous l’emballe ou c’est pour consommer de suite ? »). Les petits mouvements de quelques tonnes d’or par-ci, par-là, sont normalement assez rare, et le sens général de ces derniers brosse une tendance intéressante.

Et c’est le 12 août qu’on apprend finalement que 44.000 onces sortent du stock deJPMorgan, pendant que Scotia Mocatta refile 23.000 onces à HSBC, et que HSBC en refourgue 43.000 à JPMorgan.

La conclusion de ZeroHedge, généralement bien informé, mérite d’être reproduite ici :

The above chart shows what happened in terms of intravault activity alone, where the only net exit of gold from the Comex took place at JPM. Everything else was, well, a « musical chairs » scramble to actually obtain the gold. What is really going on behind the scenes, however, nobodyknows. — Le graphique ci-dessus montre ce qui s’est passé seulement entre les différents coffres, où les seules ventes hors du COMEX furent du fait de JPMorgan. Tout le reste n’est qu’un jeu de chaises musicales pour obtenir l’or physique. Ce qui se passe vraiment en coulisse, en fait, personne ne le sait.

Tout ceci est évidemment très rassurant puisque cela revient à dire que JPMorgansemble récupérer l’or physique un peu partout où il peut pour subvenir aux demandes de livraisons enregistrées sur le marché de l’or. À ce propos, rappelons que les stocks d’or officiellement déposés au COMEX sont actuellement au plus bas … Cette situation tendue sur l’or, la nouvelle position acheteuse de JPMorgan, ces récents jeux de bonneteau comique entre coffres sont peut-être les raisons qui ont poussé, dans la foulée, JPMorgan à mettre en vente, justement, les coffres dont il avait la propriété. Allez savoir. Officiellement, JPMorgan explique vouloir sortir complètement des matières premières, l’or en faisant partie.

Soit. Mais on ne peut s’empêcher de ressentir une impression étrange à la lecture de ces derniers faits : celle d’une entreprise qui tente de s’en aller le plus vite possible d’un marché dont il sait qu’il ne pourra plus le maîtriser plus longtemps.

Quoi qu’il en soit, ces derniers événements, couplés aux remarques qui ouvrent mon billet, laissent songeur : d’un côté, on nous explique que l’or est une relique barbare, mais de l’autre, les banques centrales en achètent, et tout indique que la demande est bien plus forte que ce que le marché peut fournir. Un investisseur avisé aurait déjà tendance, sur cette base, à conseiller l’achat. Si, en plus, on tient compte des cinq années passées à injecter des centaines de milliards d’euros ou de dollars dans l’économie, et de l’historique moyen des monnaies fiat (qui se sont toutes, systématiquement, terminées sur des échecs), on comprend en quoi les métaux précieux peuvent constituer un refuge alors que les marchés accumulent actuellement des signes inquiétants de nervosité : les taux des bons du trésor américain n’arrêtent pas de monter, les investisseurs s’en débarrassent, les présages boursiers défavorables s’empilent, les deux grosses entités de crédit immobilier Freddie Mac et Fannie Mae ont camouflé des milliards de pertes, les pertes deWalmart sont très inquiétantes, la bourse indonésienne a dévissé, …

Alors oui, le marché de l’or est fort étrange actuellement, d’autant plus pour ceux qui voient arriver une reprise, la croissance et la sortie du tunnel. Je leur souhaite bien de la chance. Pour les autres, vous savez ce qui vous reste à faire.

Remerciements à H. Seize de h16free.com

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 août 2013 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

ZEROHEDGE : JP MORGAN en pénurie d’or sauvé in extremis par HSBC ! Pour le moment ….

u1

Hé oui, nous nous demandions, comme harvey horgan, comment JP MORGAN allait palier à un déficit de 113 000 oz , et satisfaire les livraisons des mois en cours, depuis juin …..

Une partie de la réponse vient d’être donnée : après l’incendie pas très clair de son entrepôt, on apprend que  6,444.936 oz pour être exact ont été retiré de chez HSBC pour atterrir chez devinez qui ? ! 

Zerohedge ironise  » ils n’ont eu qu’a passer un coup de fil à HSBC  » et hop, le tour est joué : JP MORGAN se sauve de ce mauvais pas…. pour un temps seulement, car la question des stocks va vite se reposer ! 6,444.936 oz, c’est peu ! 

Alors que le GOFO bat des records de négativité (depuis plus de 3 semaines maintenant )  et commence à entrer en territoire négatif sur toutes les échéances, du jamais vu ! qui indique une pénurie importante à court terme .

revue de presse 2013 Z@laresistance

Ce qu’en pense  ZH :

Rien ne change le fait que, dans quelques jours, l’inventaire dans le coffre d’or de JPM sera ramené à un nouveau creux record de seulement 380 milles onces , et que le «sauvetage» de JPM par HSBC et d’autres membres du Comex deviendra de plus en plus fort et plus désespérée jusqu’à ce qu’un jour, ils tomberont  directement sur la messagerie vocale.

Source: COMEX , http://www.zerohedge.com/news/2013-08-07/hello-hsbc-jpmorgan-we-urgently-need-some-your-gold

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 août 2013 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

JP MORGAN au bord de l’explosion à cause des métaux précieux ?

Image

Alors que JP MORGAN était en eaux troubles avec plus de 113 000 oz d’or de déficit selon harvey Horgan , et qu’on se demandait comment la banque allait se sortir de ce mauvais pas, voici que coup sur coup, d’abord l’entrepôt où est censé être stocké l’or de la banque prend feu , et on apprend dans la foulée ce WE son retrait du marché de la gestion physique des matières premières, et c’est tout le département matières premières de Blythe Masters qui devrait passer à la trappe…. bizarre vous avait dit bizarre :  le timing de ces événements est millimétré .Il y a grosse anguille sous roche, quand on sait le rôle majeur qu’a joué JPM dans la manipulation des marchés, et de celui de l’argent plus particulièrement .  Mais ça ne nous dit pas encore comment la morgan va honorer ses livraisons et combler ses 113 000 oz de déficit :  ces derniers jours les événements se précipitent , seraient-ils au bord de l’explosion…particulièrement  à cause des MP ?  

– Surprise à Wall Street. JP Morgan Chase a annoncé vendredi soir son retrait du marché de la gestion physique des matières premières. La banque américaine indique qu’au terme d’un examen interne, elle a conclu qu’elle devrait mettre en place des stratégies différentes pour ses activités sur le marché des matières premières. JP Morgan va ainsi étudier plusieurs solutions, allant de « la vente, la scission ou la formation d’un partenariat stratégique » pour sa branche de gestion physique des matières premières. La banque précise toutefois vouloir rester pleinement impliquée sur le marché financier des matières premières, notamment sur le trading de dérivés et dans ses activités dans le secteur des métaux précieux. Depuis quelques mois, le secteur est sous étroite surveillance et fait l’objet de nombreuses pressions de la part des régulateurs et du gouvernement.

http://www.boursier.com/actions/actualites/news/jp-morgan-chase-va-se-retirer-du-marche-de-la-gestion-physique-des-matieres-premieres-540536.html

SilverDoctors note dans un  entretien avec ERIC DUBIN :

 »  il y a en effet un lien indirect entre ce qui se passe (ndlr: à la JPM ) et la baisse massive des stocks d’or du COMEX. Le COMEX et LBMA où les marchés à terme sont soumis à un stress extrême en raison de la confiance en chute libre dans la capacité de ces institutions à  livrer du physique contre des contrats. C’est aussi une grande partie de la raison pour laquelle le GOFO a été négatif pendant un temps record, et pourquoi il y a déport à court terme. La confiance dans le système est sur le déclin et les gens veulent l’or et l’argent dans leur main plutôt que d’être prêt à prendre le risque de ce qui devrait être un trade facile , celui de vendre simultanément aujourd’hui le physique et d’acheter  la même quantité à livrer via un contrat à terme un mois avant ( vous ne voudrez pas le faire si vous pensez que le système risque ,  un mois avant, de faire défaut sur les livraisons, de sorte que l’or dans la main aujourd’hui vaut plus en termes de prix que celui généré par système de réserve fractionnaire d’or  ). Tout cela étant dit comme toile de fond, nous voyons  le prolongement naturel de toute cette baisse de confiance ; les stocks d’or de JPM au COMEX   se crashent , les régulateurs  commencent à sortir de leur coma et commencent à regarder ce qui se passe. Ce n’est pas qu’ils veulent regarder. Croyez-moi. Ils sont probablement tout aussi heureux de continuer à surfer sur du porno sur Internet et envoyer Bart Chilton dans les médias pour dire: «Nous sommes à sa recherche . » Mais 2014 est une année d’élection et à l’asile de fous appelé le Congrès américain, certains politiciens commencent à sentir la pression  pour  «faire quelque chose» au sujet de la corruption du secteur bancaire. »

http://www.silverdoctors.com/the-doc-and-eric-dubin-clarify-jp-morgans-decision-to-exit-physical-commodity-business/

revue de presse 2013 Z@laresistance

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 juillet 2013 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Harvey Horgan : JP Morgan en déficit d’or ! + Les banques chinoises cessent de prêter en raison du gel de liquidité !!!

n1

Les inventaires d’or livrable du COMEX ont à nouveau diminués. Harvey  Horgan, qui suit à la loupe les mouvements d’inventaires du comex, du lbma etc , se demande comment les bullions banks vont honorer leurs livraisons de juin ! A un moment ça va bloquer, ce n’est pas possible : la loi de la gravité est universelle !

Là on va bien s’amuser , nous vivons des moment historiques !

L’autre grande nouvelle , c’est que Les banques chinoises cessent de prêter en raison du gel des liquidités , informe Zerohedge . Selon moi, la Chine pourrait bien tenter de provoquer, déclencher, l’effondrement de l’économie mondiale en s’attaquant (par l’immobilisme) au système bancaire de l’ombre, tout étant interconnecté !

« Un certain nombre de banques ont temporairement interrompu les prêts aux entreprises et aux particuliers, apparemment en raison de la pression croissante de la pénurie de liquidités. « 

 » Caixin rapporte que les banques sont tout simplement en train de fermer les prêts aux entreprises et aux particuliers. »

« Le resserrement des liquidités , qui a commencé environ le 6 Juin, a affecté le marché interbancaire, le marché boursier, la souscription d’obligations d’État et les titres des opérations de refinancement. » 

« Le 23 Juin, les clients ICBC ont eu du mal à utiliser ses services en ligne, les comptoirs et guichets automatiques. Cela comprenait les retraits pour payer les factures. La même chose s’est produite aux utilisateurs de la BOC (banque de chine ) un jour plus tard. »

 « Et de toute façon, ce n’est pas l’arrêt de prêt qui est un problème pour les banques. C’ est quand ils auront à faire de même pour les dépôts. La bonne  nouvelle  au moins pour l’instant, c’est que la population chinoise n’a pas compris que la banque centrale subit un désendettement ad hoc, de 1 000 milliards, une quantité significative de dépôts sera compromise. Mais tout comme les Russes à Chypre, ils le feront.  Finalement. »

http://www.zerohedge.com/news/2013-06-26/chinese-banks-stop-lending-due-liquidity-freeze

Les réserves du Comex : 

Image

Pour information, les options sur l’or et l’argent arrivent à expiration demain.

Cette nuit, Harvey Organ notait que :

‘Le stock vendeur du COMEX a encore baissé pour atteindre 1,359 million d’onces, ou 42,27 tonnes d’or, ce qui est dangereusement bas. Au total, les réserves d’or du COMEX ont légèrement augmenté pour passer à 7,681 millions d’onces, ou 238,9 tonnes.

Le stock client de JP Morgan demeurait stable aujourd’hui avec 141.197,86 onces, ou 4,39 tonnes d’or. Son stock vendeur était également constant, avec 408.709,033 onces d’or, mais la banque doit encore se charger des contrats arrivant à échéance au mois de juin, et qui excèdent de loin ses inventaires. 

. Ils prétendent avoir un total de 408,709.033 onces d’or dans leur inventaire la nuit dernière, ce qui laisse un déficit proche de 86.000 onces entre ce qu’ils ont déjà «vendu» (avis de livraison émis) et  ce qu’ils prétendent avoir sous la main. !

Les trois plus gros vendeurs d’or (Scotia, HSBC et JP Morgan) ne comptent dans leur stock vendeur que 27,76 tonnes d’or’.

 » JPMorgan’s dealer vault registers tonight 408,709.033 oz.

Somehow we have a huge negative balance as   i) the gold has not left JPMorgan’s dealer account and has yet to settle

and

ii) it is now deficient by 85,890.97 oz   (408,709.03 inventory – 494,600 oz issued =  85,890.97 oz)

In other words, the entire 408,709.03 oz must be first transferred out of Morgan’s dealer category ( in the same format as in the customer category) leaving it with zero,  plus the 85,890.97 of additional deficient gold

JPMorgan has not had any deposits in gold in quite some time. As a matter of fact, zero ounces has entered on the dealer side from the beginning of 2013.

How will JPMorgan satisfy this shortfall?? »

http://harveyorgan.blogspot.fr/

Revue de presse 2013 Z@laresistance

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 juin 2013 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

[DANGER] Jpmorgan réclame des régimes autoritaires en Europe

jpmorgan

Les banques prennent de plus en plus le contrôle, tout se met en place…Revue de presse 2013 Z@laresistance 

Dans un document publié à la fin du mois de mai, le géant des banques d’investissement américain JPMorgan Chase réclame l’abrogation des constitutions démocratiques bourgeoises établies après la Seconde Guerre mondiale dans une série de pays européens et la mise en place de régimes autoritaires.

Le document de 16 pages a été réalisé par le groupe Europe Economic Research de JPMorgan et est intitulé « L’ajustement de la zone euro – bilan à mi-parcours. » Le document commence par faire remarquer que la crise de la zone euro a deux dimensions.

Pour commencer, il affirme que des mesures financières sont nécessaires pour garantir que les principales institutions d’investissement comme JPMorgan puissent continuer à engranger d’énormes bénéfices de leurs activités spéculatives en Europe. Ensuite, les auteurs soutiennent qu’il est nécessaire d’imposer des « réformes politiques » destinées à supprimer l’opposition aux mesures d’austérité massivement impopulaires qui sont appliquées au nom des banques.

Le rapport exprime sa satisfaction vis à vis de l’application par l’Union européenne d’un certain nombre de mécanismes financiers visant à garantir les intérêts bancaires. A cet égard, l’étude souligne que la réforme de la zone euro en est pratiquement à mi-chemin. Mais le rapport réclame aussi davantage d’action de la part de la Banque centrale européenne (BCE).

Depuis l’éruption de la crise financière mondiale de 2008, la BCE débloque des milliers de milliards d’euros en faveur des banques pour leur permettre d’effacer leurs créances douteuses et de redémarrer une nouvelle série de spéculations. En dépit d’une pression grandissante venant des marchés financiers, le chef de la BCE, Mario Draghi a déclaré l’été dernier qu’il ferait le nécessaire pour consolider les banques.

En ce qui concerne les analystes de JPMorgan, ceci n’est cependant pas suffisant. Ils exigent de la part de la BCE une « réponse plus spectaculaire » à la crise.

Les critiques les plus dures du document sont cependant formulées à l’égard des gouvernements nationaux qui ont mis bien trop de temps à appliquer le genre de mesures autoritaires nécessaires à l’imposition de l’austérité. Le processus d’une telle « réforme politique » précise l’étude, a « même à peine commencé. »

Vers la fin du document, les auteurs expliquent ce qu’ils entendent par « réforme politique. » Ils écrivent : « Au début de la crise l’on avait pensé que ces problèmes nationaux hérités du passé étaient en grande partie d’ordre économique, » mais « il est devenu manifeste qu’il y a des problèmes politiques profondément enracinés dans la périphérie qui, à notre avis, doivent être changés si l’Union monétaire européenne (UME) est censée fonctionner à long terme. »

Le document détaille ensuite les problèmes existant dans les systèmes politiques des pays de la périphérie de l’Union européenne – la Grèce, l’Espagne, le Portugal et l’Italie – qui sont au centre de la crise de l’endettement en Europe.

Les auteurs écrivent: « Les systèmes politiques de la périphérie ont été établis après une dictature et ont été définis par cette expérience-là. Les constitutions ont tendance à montrer une forte influence socialiste, reflétant la force politique que les partis de gauche ont acquise après la défaite du fascisme. »

« Les systèmes politiques autour de la périphérie affichent de manière typique les caractéristiques suivantes : des dirigeants faibles ; des Etats centraux faibles par rapport aux régions ; une protection constitutionnelle des droits des travailleurs ; des systèmes recherchant le consensus et qui encouragent le clientélisme politique ; et le droit de protester si des modifications peu appréciées sont apportées au statu quo politique. Les lacunes de cet héritage politique ont été révélées par la crise. » Quelles que soient les inexactitudes historiques contenues dans leur analyse, il ne peut y avoir l’ombre d’un doute que les auteurs du rapport de JPMorgan plaident pour que les gouvernements adoptent des pouvoirs de type dictatorial afin de mener à bien le processus de contre-révolution sociale qui est déjà bien avancé à travers toute l’Europe.

En réalité, il n’y avait rien de véritablement socialiste dans les constitutions établies durant la période d’après-guerre partout en Europe. De telles constitutions visaient à garantir le régime bourgeois dans une situation où le système capitaliste et ses agents politiques avaient été totalement compromis par les crimes des régimes fascistes et dictatoriaux.

Les constitutions des Etats européens, y compris celles de l’Italie, de l’Espagne, de la Grèce et du Portugal, ont été élaborées et appliquées en collaboration avec les partis socialistes et communistes des pays respectifs et qui ont joué le rôle clé dans la démobilisation de la classe ouvrière pour permettre à la bourgeoisie de maintenir son régime.

Dans le même temps cependant les classes dirigeantes discréditées de l’Europe étaient parfaitement conscientes que la Révolution russe demeurait une inspiration pour de nombreux travailleurs. Elles se sont senties obligées de faire une série de concessions à la classe ouvrière dans le but d’empêcher une révolution – sous la forme précisément de protections sociales et constitutionnelles, dont le droit de manifester, ce que JPMorgan aimerait à présent voir aboli.

Dans une certaine mesure, les critiques de la banque à l’égard du manque d’autoritarisme des gouvernements européens sonnent creux. Partout en Europe, les gouvernements ont à maintes reprises recouru ces dernières années à des mesures d’Etat policier pour réprimer l’opposition à l’encontre de leur politique.

En France, en Espagne et en Grèce, des décrets d’urgence et l’armée ont été utilisés pour briser des grèves. La constitution adoptée en Grèce en 1975, après la chute de la dictature des colonels, n’a pas empêché le gouvernement grec de licencier en masse des fonctionnaires. Et dans un certain nombre de pays européens, les partis dirigeants sont en train d’encourager le développement de partis néofascistes tel le mouvement Aube dorée en Grèce.

Toutefois, pour JPMorgan cela ne suffit pas. Afin d’éviter une révolution sociale dans la période à venir, ses analystes préviennent qu’il est indispensable que les gouvernements capitalistes partout en Europe se préparent aussi vite que possible à mettre en place des formes de régime dictatoriales.

A la fin du document, les auteurs avancent une série de scénarios qui, selon eux, pourraient découler de l’échec des gouvernements européens à ériger des systèmes autoritaires. Ces variantes comprennent : « 1) l’effondrement de plusieurs gouvernements favorables aux réformes en Europe méridionale, 2) un effondrement du soutien à l’euro ou à l’UE, 3) une victoire électorale incontestée de partis anti-européens radicaux quelque part dans la région, ou 4) l’ingouvernabilité de fait de certains Etats membres une fois que les coûts sociaux (notamment le chômage) dépasseront un certain seuil. »

C’est la voix authentique du capital financier qui parle. Il faut rappeler que JPMorgan est profondément impliqué dans les opérations spéculatives qui ont dévasté la vie de centaines de millions de travailleurs partout dans le monde. En mars de cette année, une commission du sénat américain a rendu public un rapport de 300 pages documentant les pratiques criminelles et la fraude réalisées par JPMorgan, la plus grande banque des Etats-Unis et le plus grand agent de produits dérivés du monde. En dépit des révélations détaillées dans le rapport, aucune action ne sera prise à l’encontre du PDG de la banque, Jamie Dimon, qui jouit de la confiance personnelle du président américain.

Cette même banque se permet à présent de faire la leçon aux gouvernements. Soixante-dix ans après la prise de pouvoir par Hitler et les nazis en Allemagne, dont les conséquences furent catastrophiques pour l’Europe et le monde, JPMorgan est le premier à réclamer des mesures autoritaires pour réprimer la classe ouvrière et éradiquer ses acquis sociaux.

http://www.chaos-controle.com/archives/2013/06/21/27479873.html

 
1 commentaire

Publié par le 21 juin 2013 dans général

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :