RSS

Archives de Tag: Israel

Israël devient exportateur d’énergie !

Israël devient exportateur d'énergie
C’est un contrat qui fait grincer des dents en Jordanie. Le royaume va importer du gaz d’Israël. Un contrat de 10 milliards de dollars a été signé avec un consortium américano-israélien qui va exploiter un gisement situé au large des côtes de l’État hébreu. 10 milliards de dollars, c’est un contrat important… Mais pour Israël, les retombées de cet accord ne sont pas qu’économiques.

C’était un jour « historique » aux yeux du ministre israélien de l’Énergie, le jour où Israël est entré dans la cour des pays exportateurs d’énergie. Inconcevable il y a encore six ans, avant la découverte de deux gisements gaziers en Méditerranée. L’exploitation du premier gisement a commencé en 2013. Elle a permis au pays de réduire sa dépendance énergétique : la consommation est uniquement domestique.

Mais le second gisement est, lui, plus prometteur. Et avant le début de son exploitation, prévue pour 2019, l’État hébreu cherchait des débouchés internationaux. Ce contrat avec la Jordanie lui en offre un. Un gazoduc doit être construit pour relier la côte méditerranéenne au royaume hachémite. Et pendant 15 ans, il devrait acheminer au moins 8,5 millions de mètres cubes de gaz par jour.

L’énergie, facteur de réchauffement diplomatique

La Jordanie, signataire d’un traité de paix avec Israël, va pour cela débourser 10 milliards de dollars. Une somme évidemment importante. Mais pour les dirigeants israéliens, la portée de cet accord est plus large que cela. Le pays espère nouer d’autres liens avec des pays de la région. L’Égypte notamment, seul autre pays arabe avec lequel l’État hébreu est en paix. Mais la Turquie aussi.

Yuval Steinitz, le ministre israélien de l’Énergie, fut d’ailleurs la semaine dernière le premier membre du gouvernement à se rendre à Ankara depuis la normalisation, fin juin, des relations diplomatiques entre les deux pays. L’énergie donc comme l’un des facteurs de ce réchauffement diplomatique. Les deux pays envisagent la construction d’un gazoduc les reliant. Aux yeux du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, les bénéfices de l’exploitation de gaz sont certes économiques, mais aussi géopolitiques.

Source

 
Poster un commentaire

Publié par le 20 octobre 2016 dans économie, général, International, Politique

 

Étiquettes : , , ,

Piratage de mails de Colin Powell : Israël possède « 200 armes nucléaires tournées vers l’Iran » !

israel-arsenal


C’est une news incroyable donnée par le JDD, surtout pour la France, là où l’entité sioniste a pu voler la bombe nucléaire via son réseau qui y est très largement implanté. C’est donc ainsi que le monde est dirigé, le monde dit « démocratique libre » : certains ont le droit de posséder l’arme nucléaire — même en la volant –, d’autres non !


Des mails du général Colin Powell ont été piratés et rendus publiques mercredi. Dans ses conversations, l’ancien secrétaire d’État de l’administration Bush indique qu’Israël aurait « 200 bombes nucléaires, toutes tournées vers Téhéran ».   

Pas de commentaires. C’est, en substance, la ligne tenue vendredi par des responsables israéliens et américains après le piratage et les révélations de courriels du général américain Colin Powell, traitant de l’arsenal nucléaire de l’Etat hébreu. Dans une correspondance avec le donateur démocrate Jeffrey Leeds datée de 2015 à propos des négociations sur le nucléaire iranien, l’ancien secrétaire d’Etat de l’administration Bush (2001-2005) évoque directement le sujet.

« Israël possède 200 armes nucléaires, toutes tournées vers l’Iran »

Dans cet échange, Colin Powell y indique « douter que le régime iranien ne fasse usage de la bombe atomique, quand bien même il pourrait s’en procurer une », rapporte le blog de politique étrangère Loblog. La raison selon lui : les dirigeants de la République islamique « savent qu’Israël possède 200 armes nucléaires, toutes tournées vers l’Iran, et que nous [les Américains], nous en avons des milliers ».

Secret de polichinelle

Une révélation qui n’est pas non plus une surprise. Comme le rappelle Times of Israël, un rapport de 2014 de la Fédération des scientifiques américains estimait qu’Israël posséderait entre 80 et 400 ogives nucléaires. Le piratage des courriels de Colin Powell vient donc préciser cette évaluation.

Depuis les années 1950, note la chaîne d’information israélienne I24News, l’Etat hébreu entretient une politique ambiguë sur ses capacités en la matière, évitant soigneusement de confirmer ou de démentir la possession de têtes nucléaires. Le 5 octobre 1986, le quotidien britannique The Sunday Times révélait déjà qu’Israël possédait l’arme atomique.

Itai Bardov, le porte-parole de l’ambassade d’Israël à Washington, s’est refusé vendredi à tout commentaire sur cette affaire de même que la politique nucléaire d’Israël, selon le Times d’Israël. De son côté, le porte-parole du département américain John Kirby a également refusé de s’exprimer sur ce point, rappelant laconiquement que les Etats-Unis soutiennent le traité de non-prolifération nucléaire mis en place par l’ONU en 1968. Un traité jamais ratifié par l’Etat hébreu.

Source

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Israël «s’attend à une offensive» de l’EI dans le Sinaï d’ici 6 mois

Le mont Harif et la route longeant la frontière entre Israël et l'Egypte. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Le mont Harif et la route longeant la frontière entre Israël et l’Egypte. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

On apprend que L’armée syrienne abat un avion israélien et un drone (Tsahal dément) :

L’armée syrienne a annoncé mardi avoir abattu un appareil israélien ainsi qu’un drone en Syrie, après un raid israélien contre des positions de l’armée syrienne au niveau de Kouneitra dans le sud de la Syrie.

Lundi 12 septembre, l’armée de Damas a mené une opération militaire contre le groupe terroriste Front Fatah al-Cham dans la région des hauteurs du Golan, en territoire syrien, occupé et administré par Israël depuis la guerre des Six Jours en 1967.

Lors des bombardements de l’armée de Bachar el-Assad contre les positions des terroristes, un projectile est tombé hors de la zone des combats.

Personne n’a été blessé. Pourtant, Israël a ordonné de mener mardi un raid contre des positions de l’armée syrienne à hauteur de Kouneitra dans le sud de la Syrie. Suite à l’attaque israélienne contre ses positions, l’armée syrienne a à son tour abattu un avion militaire dans le sud de la province de Kouneitra et un drône à l’ouest de Saassaa (dans la province de Damas), rapporte  l’agence de presse syrienne Sana.

« L’ennemi sioniste accorde un soutien logistique et moral à des groupes terroristes. Il ouvre notamment pour leurs blessés des hôpitaux et des centres médicaux israéliens après des opérations militaires menées par l’armée syrienne contre des terroristes à Kouneitra. Les terroristes bénéficient constamment d’un soutien militaire de la part des Forces armées israéliennes, sous forme de tirs d’artillerie ainsi que d’attaques aériennes sur les positions de notre armée », selon un militaire syrien


Pendant ce temps Israël se préparent à une offensive de l’EI :

Israël se prépare à une attaque de la branche égyptienne de l’Etat islamique (EI), Wilayat Sinai (La Province du Sinaï) dans les 6 mois à venir, a annoncé un officier de l’armée au quotidien britannique The Telegraph.

Cet officier, cité sous anonymat dans le quotidien vendredi, a affirmé qu’Israël pensait que ces troupes utiliseraient des armes et des véhicules volés à l’armée égyptienne afin de lancer une attaque à la frontière sud de l’Etat juif dans la péninsule du Sinaï.

L’armement comprendrait des tanks égyptiens ainsi que des chars russes (Kornet) anti missiles, selon l’officier.

« Cela pourrait arriver aujourd’hui, demain, dans un mois, mais d’ici les 6 mois à venir, nous allons nous trouver sur le front face à cette armée locale, le Wilayat Sinaï, a déclaré l’officier. Dans les 6 mois, ils passeront à l’action et tenteront une offensive contre Israël. »

Le groupe a été fondé par Ansar Bayt al Maqdis en 2011, au cœur de la révolution ayant entraîné la destitution d’Hosni Moubarak.

Formée d’extrémistes et d’anciens combattants d’Al-Qaïda, elle a cherché à combattre l’Egypte ainsi Israël.

En 2014, alors que l’Etat islamique gagnait du pouvoir dans de nombreuses régions de Syrie, le mouvement a prêté allégeance au groupe en se surnommant « la Province du Sinaï ».

Les officiels israéliens ont constaté que les terroristes s’affilieront aux principes fondateurs du groupe dans un très proche futur.

« Beaucoup de groupes terroristes utilisent Israël comme un pion, mais que ces déclarations soient vides de sens ou qu’elles soient au contraire une réalité, quelque chose va se passer sur le terrain, dit-il.

Les restes d'un véhicule militaire égyptien utilisé par des terroristes pour passer la barrière de sécurité à la frontière entre l'Egypte et Israël, en août 2012. (Crédit : Tsafrir Abayov/Flash90)

Les restes d’un véhicule militaire égyptien utilisé par des terroristes pour passer la barrière de sécurité à la frontière entre l’Egypte et Israël, en août 2012. (Crédit : Tsafrir Abayov/Flash90)

La dernière grande offensive envers Israël sur sa frontière sud s’est déroulée en 2012, lorsque des terroristes appartenant à ce groupe, connu alors sous le nom de Ansar Bayt al Maqdis, ont pénétré dans le pays par le poste frontière entre Israël et l’Égypte, Kerem Shalom.

Des hommes lourdement armés avaient alors tués au moins 16 soldats égyptiens et réquisitionné deux véhicules militaires égyptiens avant de tenter de traverser la frontière.

L’un des véhicules a explosé à la frontière et l’autre a réussi à pénétrer le territoire israélien.

Les six assaillants, une fois à l’intérieur du pays, ont réussi à rouler pendant près de 2 km en Israël, se dirigeant vers le kibboutz Kerem Shalom situé à une heure de route de là, à 70 km de la frontière, avant que l’armée de l’air israélienne ne les arrête par un tir ciblé faisant exploser leur véhicule.

Les hommes armés ayant survécu à cette attaque ont été tués lors d’un échange de tirs avec les soldats israéliens.

Un responsable de l’armée israélienne a confié au Telegraph qu’Israël pensait que le groupe était bien mieux équipé aujourd’hui qu’auparavant .

Source

 
1 commentaire

Publié par le 13 septembre 2016 dans général, Guerre - 3e guerre mondiale, International

 

Étiquettes : , , , , , ,

Daech se préparerait à attaquer Israël

Afficher l'image d'origine

Le grand Israël: la naissance d’un futur état mondial berceau du futur gouvernement.

Bon on y arrive . Etape 1 déstabiliser le moyen orient , étape 2 : réaction d’Israel qui va « se défendre » face à l’invasion « barbare » de Daech . La dernière étape sera la solution du ce paradigme action – réaction – solution .

Tout est dans une image :

Le projet sioniste.

Le Bild rappelle que les djihadistes du Sinaï bénéficient d’un large soutien tactique et financier des chefs de file de Daech en Syrie et en Irak qui les approvisionnent aussi en armes.

Les membres de l’Etat islamique sont connus pour vouer une haine sans limite à l’Etat hébreu. Dans de nombreuses vidéos de propagande, Daech a menacé à plusieurs reprises Israël et le peuple juif. Dans l’une d’elles, postée en octobre dernier, des combattants de l’EI affirmaient qu’il « ne resterait pas un seul Juif à Jérusalem » et promettaient « d’éradiquer la gangrène du judaïsme dans le monde ».

Bien que des groupes affiliés à l’EI soient soupçonnés d’être actifs dans la bande de Gaza, aucune attaque terroriste de Daech n’a encore été revendiquée en Israël ou dans les territoires palestiniens.

Israël ne fait pas partie de la coalition menée par les Etats-Unis qui bombarde les positions du groupe terroriste en Irak et en Syrie, mais ses services de renseignement travaillent activement à la collecte d’informations sur Daech afin de les transmettre à la coalition.

Quoi qu’il en soit, les hauts-gradés de Tsahal estiment que Daech ne représente qu’une menace relativement faible pour Israël. Selon le général réserviste Amos Yadlin, la véritable menace du groupe djihadiste réside notamment dans sa capacité à inciter les masses à la violence.

Les djihadistes de l’Etat islamique (EI ou Daech) préparent une opération d’envergure contre l’Etat hébreu, révèle un magazine allemand.

Des centaines de djihadistes de l’Etat islamique se prépareraient à une attaque massive contre Israël dans des camps d’entraînement sur le territoire de l’Egypte, rapporte le Bild, précisant qu’il ne s’agit pas d’un préparatif  d’attentat, mais plutôt d’une opération militaire d’envergure.

« Le temps du lancement de cette attaque reste inconnue, mais, l’inquiétude se fait de plus en plus sentir sur place », a déclaré au quotidien allemand Ada Bibi, lieutenant-chef de Tsahal, ajoutant que l’armée israélienne se proposait de riposter, en engageant l’artillerie et des chars.

Selon la militaire, les terroristes vont sans doute employer contre l’Etat hébreu les méthodes dont ils usent pour combattre les forces de sécurité égyptiennes, soit des attentats-suicides, des kidnappings, des pilonnages et des attaques de blindés.

Le Bild rappelle que les djihadistes du Sinaï bénéficient d’un large soutien tactique et financier des chefs de file de Daech en Syrie et en Irak qui les approvisionnent aussi en armes.

Les membres de l’Etat islamique sont connus pour vouer une haine sans limite à l’Etat hébreu. Dans de nombreuses vidéos de propagande, Daech a menacé à plusieurs reprises Israël et le peuple juif. Dans l’une d’elles, postée en octobre dernier, des combattants de l’EI affirmaient qu’il « ne resterait pas un seul Juif à Jérusalem » et promettaient « d’éradiquer la gangrène du judaïsme dans le monde ».

Bien que des groupes affiliés à l’EI soient soupçonnés d’être actifs dans la bande de Gaza, aucune attaque terroriste de Daech n’a encore été revendiquée en Israël ou dans les territoires palestiniens.

Israël ne fait pas partie de la coalition menée par les Etats-Unis qui bombarde les positions du groupe terroriste en Irak et en Syrie, mais ses services de renseignement travaillent activement à la collecte d’informations sur Daech afin de les transmettre à la coalition.

Quoi qu’il en soit, les hauts-gradés de Tsahal estiment que Daech ne représente qu’une menace relativement faible pour Israël. Selon le général réserviste Amos Yadlin, la véritable menace du groupe djihadiste réside notamment dans sa capacité à inciter les masses à la violence.

Source

 
2 Commentaires

Publié par le 11 mai 2016 dans général

 

Étiquettes : , , ,

11-Septembre : un ex-collaborateur de la Maison Blanche accuse Israël

 

Israel avec les agents du Mossad (shalom !) qui ont été pris en flag en train de fêter l’effondrement des tours, les Saoudiens – surement avec l’aide de la CIA qui maintenant se retourne contre eux (11 septembre – un rapport pointe le rôle de l’Arabie Saoudite : « Riyad menace de vendre ses actifs américains si la Maison Blanche adopte une loi permettant de traduire les autorités saoudiennes en justice » – La Maison blanche devrait révéler des informations secrètes sur le terrorisme dans la Maison des Saoud en Juin) car l’Arabie est le dernier maillon qui soutient le pétrodollar et que les arabes voulaient dernierement en sortir de ce systeme en « diversifiant » leur réserves …

Et en acceptant de vendre leur brut  (de fait) en petro – yuan . (de toutes façon ils n’ont presque plus de pétrole, pour moins de 20 ans : L’Arabie saoudite part a la conquête du monde : un fonds souverain qui pourrait atteindre 2000 milliards « pour préparer l’après pétrole »)

15 ans après,  la vérité sur le 11 septembre et le lien avec la situation actuelle est clair : les bedouins se sont fait avoir par I’entité sioniste , la grande – les US , et la « pure »- Israël .

Les saoudiens sont piégés, ils ont voulu jouer avec les maîtres du monde et se sont fait avoir. Ils en sont conscients .

Vous suivez ?

Simple .

———————————————————————————————-

Le 21 avril, Steve Pieczenik, ex-envoyé spécial du président Jimmy Carter, a nommément accusé Israël d’avoir commis le 11-Septembre.

Il s’agit là d’un « lanceur d’alerte » qui sera, faisons-en ici le pari, totalement ignoré par la presse française traditionnelle et les réseaux associatifs.

Jeudi 21 avril, Steve Pieczenik était l’invité de la web-tv radiophonique américaine InfoWars.

Né à Cuba en 1943, cet Américain, psychiatre de formation, diplômé en relations internationales du prestigieux Massachussets Institute of Technology et reconverti (avec succès) dans le thriller aux côtés de Tom Clancy, a fait carrière dans l’armée avant d’être recruté par l’Administration Nixon, au sein du Département d’État, pour diriger la gestion de crise et de traitement des otages.

L’homme, aujourd’hui retraité, était notamment l’envoyé spécial du président Carter en Italie pour négocier avec les Brigades rouges lors du kidnapping de l’ex-président du Conseil italien Aldo Moro. En 2008, un documentaire -diffusé par France 5- contenait l’une des rares interviews audiovisuelles de Pieczenik, présenté alors comme l’ancien « chef de la cellule anti-terroriste » (visible à partir de 28’20).

https://player.vimeo.com/video/61699856

Toujours en 2008, Pieczenik avait rédigé un livre dans lequel il affirma que les États-Unis avaient délibérement « sacrifié » Moro pour garantir la « stabilité » de l’Italie. Cette révélation lui vaut désormais des poursuites judiciaires, intentées à la fois par les États-Unis et  l’Italie.

Faut-il y voir la cause de ses divulgations, en guise de représailles contre son gouvernement, sur le 11-Septembre?

En mai 2011, cet homme du sérail avait déjà dénoncé la mise en scène de la capture de Ben Laden qui serait mort- selon lui- du syndrome de Marfan, dès 2001.

Près de cinq ans plus tard, à la date du 21 avril 2016, Pieczenik refait parler de lui sur les réseaux sociaux : sa vidéo-confession de 47 minutes avec Alex Jones, interviewer en chef d’InfoWars, a déjà cumulé plus de 88 000 vues en 5 jours.

Dans sa version courte de 15 minutes, la vidéo comporte l’essentiel des propos tenus par Pieczenik : celui qui fut longtemps membre (jusqu’en 2012) de l’ultra-élitiste Council on Foreign Relations tient désormais des déclarations explosives.

Il accuse les neoconservateurs -notamment l’Israélo-Américain Michael Chertoff, le rabbin Dov Zakheim et Paul Wolfowitz, alors secrétaire adjoint à la Défense (et grand ami du belliciste Bernard Kouchner)- d’avoir gangréné l’Administration Bush et réalisé, en partenariat avec des « agents saoudiens » et à l’instigation d’Israël, l’attentat « sous faux drapeau » du 11-Septembre. Pieczenik indique être prêt à témoigner, sous serment et devant une cour de justice fédérale, à propos de ses sources dont l’une serait un « général ».

En dépit de l’embarras croissant d’Alex Jones -un animateur « populiste » vu de France mais qui s’avère être un vif partisan d’Israël qui préfère insister sur le rôle de l’Arabie saoudite-, Pieczenik revient -tout au long de l’interview longue de47 minutes– sur la responsabilité principale d’Israël.

Il sera difficile aux chasseurs de conspirationnistes de le discréditer en lui apposant la carte de l’antisémitisme : Pieczenik est issu d’une famille juive d’origine russo-polonaise qui a échappé à l’Holocauste.

Son dernier ouvrage, un roman intitulé « Teodora »– est d’ailleurs consacré àsa « mère yiddish » partie vivre « le rêve américain ».

HICHAM HAMZA

Bonus 

Source

 

Étiquettes : , , , , ,

Les millionnaires français quittent leur pays… pour Israël, en grande partie

L'ambassade de France en Israël, à Tel Aviv

L’ambassade de France en Israël, à Tel Aviv

En 2015, un Nouveau nombre record de juifs de France sont partis s’installer en Israël : Dans la religion juive, à la fin des temps – et nous y sommes selon la majorité des rabbins (le machia’h ou messie serait sur le point d’arriver) , Israël se repeuplera .

C’est d’ailleurs une des conditions pour que le messie vienne (avec entre autres l’établissement du « grand Israël »)

Et c’est ce qui se passe .

Prophétie qui se réalise ou …. chercherait ont a hâter l’arrivée du Messie ?  

Nous savons tous que Netanyahu fait tout pour faire revenir les juifs en Palestine afin de « repeupler » le pays, il ne s’en cache même pas . 

—————————————————————————————————————————————————-

Selon un rapport de la société de conseil New Wealth World, la France est en 2015 le pays du monde d’où émigrent le plus de millionnaires, devant la Chine et l’Italie. Israël est une des destinations privilégiées de ces riches français.

L’enquête intitulée «La migration des millionaires en 2015» a été réalisée par New Wealth World, un organisme qui recueille des informations sur les grandes fortunes.

Source: RT

L’année dernière, ce sont 10 000 millionnaires qui ont quitté la France, soit 3% des 290 000 millionaires que comptait le pays. Ils sont 7 000 à avoir quitté la capitale parisienne. Selon les auteurs de ce rapport, près de 4 000 de ces millionnaires se sont installés en Israël en 2015. Pour au moins 2 000 d’entre eux, ils se sont installés à Tel-Aviv, dans le nord du pays, tandis que les autres ont préféré Netanya, Herzlia ou Jérusalem. New Wealth World prédit une augmentation de ce flux dans les années à venir.

Des départs influencés par la montée des tensions religieuses selon le rapport

Le rapport note que «le départ des millionnaires de France, dans une très large partie, a été influencé par la montée des tensions religieuses entre chrétiens et musulmans, en particulier dans les zones urbaines».«Environ 20 à 25 pour cent de cette population qui a quitté la France étaient juifs, et ils sont allés en Israël», a indiqué à Newsweek le responsable de cette enquête pour la fondation New World Wealth, Andrew Amolis.

Les juifs français sont d’ailleurs 7 900 à être venus vivre en Israël l’année dernière, soit une augmentation de 10% par rapport à l’année précédente, notamment poussés par la peur après les attentats de janvier et de novembre 2015.

Une immigration à cause des «tensions religieuses»?

Israël compte désormais près de 71 700 millionnaires, soit une augmentation de 6% en un an. Le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Canada et l’Australie font également partie des destinations préférées de ces exilés de luxe.

Les auteurs du rapport expliquent que ce phénomène touche la plupart des pays d’Europe à cause notamment de la montée des tensions communautaires, surtout dans les villes. Cette tendance risque d’augmenter, selon eux, au vu du contexte économique morose. Le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne et la Suède, des pays où «les tensions religieuses commencent à émerger», sont des pays où les millionnaires pourraient partir en grand nombre ces prochaines années.

Source

 

Étiquettes : , , , , , , ,

L’Iran lance des missiles avec écrit dessus « Netanyahu » ET « Israël doit être rayé de la surface de la Terre » !!

Mardi, Téhéran a démontré ses capacités « de dissuasion » en lançant plusieurs missiles balistiques milieu de gamme.

Dans une démonstration de force baptisée « The Power of Velayat  » (un clin d’ œil à la doctrine religieuse de la République), l’ Iran a testé ce qui ressemblait à plusieurs missiles moyenne portée Qiam-1 sur la base du Shahab , dont l’Iran en possède des centaines planqués dans des installations de stockage souterrain .

« Défensif » ou pas, les essais font évidemment face à des possibles sanctions occidentales et soulignent la mesure dans laquelle Téhéran se méfie profondément de ses rivaux régionaux , Israël et l’Arabie Saoudite . (qui vient d’annoncer posséder l’arme atomique)

Mercredi, les CGR (gardiens de la révolution ndlr) ont testé plusieurs missiles et cette fois, ils avaient un nom inscrit sur eux – littéralement.

« Le Corps des gardiens de la Révolution islamique d’Iran (CGR) a tiré deux missiles balistiques . Un Test mercredi matin qu’ils disent avoir été conçu pour être en mesure de frapper Israël, défiant une menace de nouvelles sanctions des États-Unis, » rapporte Reuters .  » Le CGR a tiré deux missiles Qadr dans le nord de l’ Iran qui a frappé des cibles dans le sud – est du pays, à 1.400 km (870 miles) , selon les agences iraniennes. Le point le plus proche d’Israel en Iran est environ à 1000 km de Tel Aviv et de Jérusalem « .

Voici les visuels:

Selon au moins une source , il y avait un message hébreu inscrit sur les missiles :  «Israël doit être rayé de la surface de la terre. »

Dans un témoignage de la «réussite» de la politique étrangère de Washington envers l’ Iran, le général de brigade Hossein Salami, commandant adjoint des CGR a déclaré ce qui suit : « Les missiles tirés aujourd’hui sont le résultats des sanctions. Les sanctions ont aidé l’ Iran à développer son programme de missiles . »

Autant nous soutenons le droit de toute nation de se défendre et alors que nous pensons qu’il y a beaucoup à dire sur le fait que Washington est du mauvais côté de l’histoire avec son soutien indéfectible à Israël et aux Saoudiens malgré la preuve sans équivoque que ces deux Etats ont commis des violations des droits de l’homme, autant l’envoi de messages avec écrit Netanyahu sur des missiles conventionnels est stupide. Israël est assis sur un stock d’armes nucléaires et pourrait anéantir l’Iran de la surface de la planète demain si elle le décidait. 

Mais cela ne fait que souligner la raison pour laquelle les CGR ressentent ce besoin de posture. Comment peut-il etre équitable qu’un pays modernisé soit autorisé à construire une des armées les plus efficaces et intimidante de la planète, tandis qu’un autre est relégué au stockage de centaines de missiles dans des silos souterrains qui franchement, seraient inutiles contre un Etat possédant l’arme nucléaire .

Oh c’est vrai. c’est juste parce que ce gars est un maniaque,décidé à détruire le monde moderne ...

… Et ce gars est un symbole vénéré de la diplomatie internationale …

Si vous achetez, nous avons une opportunité immobilière à Homs , et nous aimerions vendre …

Zero Hedge – resistanceauthentique
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :