RSS

Archives de Tag: exister

Ce ne devrait pas exister : Un doigt humain fossilisé de 100 millions d’années !!

Le plus ancien fossile humain est âgé de 2.800.000 années, nous apprend l’anthropologie traditionnelle. Mais ce point de vue est contesté par un certain nombre de découvertes qui ne correspondent pas, comme ce doigt humain fossilisé que l’on croit être vieux de 100 millions d’années.

Le fossile a été découvert au milieu des années 1980 par un propriétaire de carrière dans un tas de gravier. Le gravier et le doigt fossilisé avaient été extraits à partir d’une formation calcaire datant du Crétacé au Texas. De Précédenst fossiles de dinosaures qui avaient été déterrés dans la région oont montré la formation avait un âge estimé à environ 100 millions d’années.

Les paléontologues ont déterminé que pour que les tissus mous deviennent fossilisés, le doigt et son propriétaire doivent avoir été enterrés rapidement dans un environnement sans oxygène. Un enterrement flash expliquerait également que les cellules individuelles soient minéralisées individuellement et que leurs détails microscopiques soient conservés. Si tel est le cas, l’homme à qui ce doigt appartenait autrefois doit avoir subi une mort violente. Ajouter à cela le fait que les fossiles se forment uniquement dans des conditions extraordinaires et on réalise que c’est de la pure chance qui a mené à cette découverte.

Le doigt fossilisé a été sectionné à l’aide d’une scie à diamant, révélant des structures internes distinctes, disposées en cercles concentriques. Une tomodensitométrie a révélé encore plus d’indices, tels que la présence de ce qui semblerait être des os, des articulations et des tendons à l’intérieur du doigt.Une différence de leurs densités sont apparus comme des zones sombres sur la radiographie.

Si cette découverte est légitime, elle suggère deux scénarios possibles: soit les humains existent depuis beaucoup plus longtemps que ce que nous pensons, ou alors soit le passé de notre planète a été mal évalué .

Une troisième option serait l’existence de voyageurs temporels . Ce serait certainement valable pour tout les artefacts mystificateurs qui ne devraient pas etre là  trouvés partout dans le monde.

Tout ça nous conduit tous à une seule question : est ce que ce seront des découvertes comme celle ci qui détermineront un changement de paradigme à un certain moment, ou est ce que ce qu’elles se révéleront toutes  être des canulars ou des artefacts identifiés à tort ?

Dr Dale Peterson

Le Dr Dale Peterson d’Oklahoma City, a examiné les échantillons sectionnés au moyen de rayons X, de Scans et d’IRM. Il était en mesure d’identifier les articulations et les tendons pour retracer toute la longueur du fossile.

Sa conclusion d’expert est :

 » Il ne peut y avoir aucun doute raisonnable sur le fait que cela est un doigt fossilisé. »

source

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 29 mai 2015 dans général, Histoire et Paléontologie, Insolite

 

Étiquettes : , , , , ,

La vie peut apparaître même en l’absence d’eau liquide : Des « formes de vie alternatives » pourraient exister sur 2 lunes de Saturne !

Crédit photo : NASA

Décidément, à ce rythme d’ici 6 mois on nous apprend que les ET sont parmis nous … ??!

La vie peut apparaître même en l’absence d’eau liquide et à de basses températures, affirment des chercheurs américains.

Les chimistes et les ingénieurs de l’université Cornell ont en effet prouvé que les mers de méthane de Titan — satellite de Saturne — pouvaient abriter des cellules n’ayant pas besoin d’oxygène et capables de se déplacer, de se reproduire et de métabolismes — de la même manière que les bactéries sur Terre. Ils ont exposé leur point de vue dans le magazine Science Advances, et un communiqué de l’université évoque brièvement de cette recherche.

Les astronomes estiment que la vie n’apparaît que dans une zone habitable circumstellaire, dont les frontières sont définies par la présence d’eau liquide. Cependant, en s’imaginant des cellules formées sur le méthane, et non sur l’eau, les frontières de la zone habitable s’élargissent alors de manière considérable.

Les phospholipides figuraient parmi les premières étapes d’apparition de la vie sur Terre — ces lipides assurent l’imperméabilité à l’eau et la plasticité des membranes qui isolent les cellules de l’environnement extérieur. Une bulle de phospholipides est appelée liposome. Les chercheurs de Cornell ont présenté un modèle de membrane plasmique à partir de composés azotés capable de fonctionner dans le méthane liquide à une température de —180 degrés Celsius.Les chercheurs ont baptisé leur modèle azotosome. Il est composé de molécules d’azote, de carbone et d’hydrogène qui sont présentent dans les mers cryogéniques de Titan. Par la méthode de dynamique moléculaire, les chercheurs ont calculé que l’acrylonitrile était le meilleur composé pour l’assemblage autonome dans des structures membraneuses. Les azotosomes qui en sommes obtenus se distinguent par leur solidité, ne se désintègrent pas et sont tout aussi flexibles que les membranes phospholipides terrestres. Enfin, ce composé organique toxique incolore est également présent dans l’atmosphère de Titan.

La prochaine étape sera une expérimentation: les chercheurs souhaitent voir comment se comporteront les cellules artificielles dans un environnement méthanique. Mais avant tout ils voudraient vérifier leurs théories sur Titan même, en prélevant des échantillons de composés organiques directement depuis la sonde envoyée sur le satellite de Saturne.

Petit rappel, il y a quelques mois ,Une autre lune de Saturne , Encelade, faisait les titres :

Une lune de Saturne pourrait abriter de la vie extraterrestre

L’hypothèse est depuis quelques années évoquée, un océan large d’environ 500 kilomètres serait caché sous le sol d’Encelade, une lune de Saturne, et abriterait avec une probabilité grandissante des formes de vie qui se cacheraient dans les profondeurs de l’océan.

Le sol de cette lune de Saturne est constitué d’une épaisse couche de glace cristallisée sous laquelle se dissimulerait un océan bien liquide. Afin de confirmer cette hypothèse formulée par des astronomes courant 2005 à partir de relevés astronomiques, la NASA a envoyé la sonde Cassini sur la surface du pôle Sud de cette lune glacée. Les premières mesures ont été effectuées et tendent à confirmer la présence de l’océan, bien entendu cela ne confirme en aucun cas la présence de vie. Cependant si l’océan existe alors il remplirait les conditions idéales pour l’apparition de la vie à l’instar de ce qui s’est passé sur Terre et de ce fait, la probabilité de la présence de la vie sous la couche de glace est relativement élevée.

D’après les mesures, la surface marine est à peu près équivalente à celle du Lac Supérieur aux États-Unis, le deuxième plus grand lac de la Terre et le fond marin serait constitué de roches ce qui est propice au développement de petites formes de vie. Linda Spilker, chef du projet Cassini à la NASA a expliqué que la Sonde a été lancée sur cette lune après que des vapeurs émises depuis son pôle Sud aient été détectées, les « jets près du pôle Sud d’Encelade contiennent de l’eau salée et des molécules organiques, les ingrédients chimiques élémentaires pour créer la vie ».

La découverte est de taille, Linda Spilker précisant que : « Cette découverte change notre point de vue quant aux “zones habitables” à l’intérieur de notre système solaire et dans les systèmes planétaires appartenant à d’autres étoiles ». Avant d’effectuer cette mission délicate, la sonde Cassini a détecté la forme du champ gravitationnel d’Encelade au cours de trois survols entre 2010 et 2012. Les données recueillies par la sonde ont été étudiées et ont permis de déterminer avec précision la composition de cette lune. Rappelons que la sonde Cassini est un projet de la NASA associé pour l’occasion à l’Agence spatiale européenne (ESA). Elle fût lancée en 2004 et étudie depuis les différentes lunes de Saturne, 6e planète de notre système solaire connue pour ses anneaux caractéristiques et les 53 lunes qui l’entourent.

Image NASA/JPL-Caltech.
Image NASA/JPL-Caltech.

Source : AFP – http://citizenpost.fr/

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 mars 2015 dans Espace, général, Insolite

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Simone Wapler – L’hyperinflation peut-elle exister à l’heure de la Carte Visa ?

leadimg

Autre son de cloche ici …..Simone voit que  « la planche à billets en euro va pouvoir fonctionner à plein régime » .

OK je vois, c’est pierre Lecomte qui modère tout ça dans le monde des goldeux (faut dire que lui est LONG en US T BOND TLT

pas d’hyperinflation ? En Europe oui, Aux US je suis moins catégorique , Ils y courent … : tout l’enjeu est qui tombera en 1er pour moi, et les étasuniens essayent de nous faire tomber d’abord …

Le big reset, de Christine Lagarde : oui mais avant ou après le Crash ?

Comme le croit DELAMARCHE , je pense que ce sera après . Z .

▪ Ça y est, Mario Draghi a obtenu son imprimatur de la Cour européenne de justice, la planche à billets en euro va pouvoir fonctionner à plein régime. Joie et allégresse, l’Europe aura bientôt le droit de masquer l’insolvabilité par la fausse monnaie, comme les Etats-Unis, comme le Japon.

Pour certains, ce ne serait pas encore si simple. Pierre Leconte, du Forum monétaire de Genève, commente à chaud :

La question de la légalité des achats d’obligations d’Etats européens par la BCE n’est toujours pas clarifiée en raison de la ‘conditionnalité’ que le procureur auprès de la Cour européenne de justice a conseillé à ce tribunal d’exiger de la part de la BCE lorsqu’elle entend pratiquer ce type d’opérations. Ce qui signifie que Draghi annoncera probablement un QE le 22 janvier, sans pour autant en dévoiler la forme ni le montant, d’autant que la Bundesbank et l’Allemagne s’y opposent, ce qui pourrait décevoir les investisseurs et conduire à une forte correction baissière des actions européennes”.

Un système qui n’est pas à court d’argent n’a aucune raison de s’arrêter ou de se réformer

▪ Alors EQE (European quantitative easing)… ou pas ?


Peut-être faut-il revenir sur ce qui choque profondément les Allemands dans cette affaire. Finalement, le QE revient à imprimer l’argent de ce qu’on appelle les minima sociaux (allocations chômage, allocations familiales, revenus de solidarité active, allocations équivalent retraite, allocations d’insertion, allocations aux adultes handicapés, allocations de solidarité aux personnes âgées, allocations supplémentaire d’invalidité) et à payer les salaires des fonctionnaires en surnombre. Il faut bien comprendre que l’Etat emprunte pour financer son déficit, que le rachat des émissions d’emprunt par la Banque centrale revient à créer de l’argent pour financer ces dépenses sociales. Or un système qui n’est pas à court d’argent n’a aucune raison de s’arrêter ou de se réformer.

Un ancien gestionnaire de hedge fund révèle…
“LE CALENDRIER MAGIQUE”Comment une “faille” créée par le gouvernement américain fait exploser les prix des actions les plus convoitées deWallStreet : grâce à une petite loi méconnue, vous pouvez connaître la date exacte de vos gains — des mois à l’avance !Découvrez comment en cliquant ici…

L’Allemagne de son côté est un pays vieillissant, son budget est équilibré ; or un pays de vieux a besoin d’une monnaie forte, stable qui garantisse l’épargne et de taux obligataires qui permettent aux assureurs de verser les pensions de retraite. L’Allemagne a peur de l’hyperinflation à laquelle pourrait conduire cette stupide expérimentation monétaire.

Lorsqu’on parle d’hyperinflation, on vous raconte toujours les histoires de l’Allemagne, du Zimbabwe, de l’Argentine, de la Hongrie. On voit les brouettes de marks, les piles de billets, le marché noir qui s’organise avec une autre monnaie.

Récemment, on a parlé de l’inflation en Russie. La baisse du rouble est difficile à encaisser pour les Russes. Certains avaient contracté des prêts immobiliers en dollar et voient leurs remboursements s’alourdir de 41% (c’est la chute du rouble face au dollar en 2014). L’inflation pourrait atteindre 17% au printemps. Les gens se ruent sur l’électroménager, l’électronique, l’automobile et l’ameublement. L’inflation déclenche une fièvre de consommation au comptant pour ceux qui le peuvent. Mais avec 17% de hausse des prix en rythme annuel, les Russes sont encore loin de l’hyperinflation.

▪ La grande inconnue
Il y a aujourd’hui une grande inconnue concernant la survenue d’une hyperinflation éventuelle, notamment en France : la dématérialisation de la monnaie. Lorsque vous faites vos courses, vous constatez que de plus en plus de gens payent avec une carte de débit. La manipulation physique de la monnaie devient rare. D’ailleurs les pièces et billets ne représentent qu’une très faible proportion de la monnaie en circulation.

La manipulation physique de la monnaie devient rare

Or l’hyperinflation traduit avant tout un emballement de l’inflation dû au rejet de la monnaie qui n’est plus considérée comme fiable. Il y a un catalyseur psychologique qui fait basculer de l’inflation vers l’hyperinflation. Réaliser que pour le même achat on sort une pièce ; puis le lendemain un billet ; le surlendemain deux billets ; à la fin du mois, les billets sont changés et portent un zéro de plus… Avec une carte de débit, on tape toujours le même code et le ticket conserve le même format.

Nous ne sommes pas la Russie ; l’euro n’a perdu que 10% de sa valeur face au dollar ; cette chute ne nous pénalise pas car le prix du pétrole a été divisé par deux. La monnaie est largement dématérialisée, cantonnée dans les comptes bancaires. Le moment venu d’assainir les comptes publics, nous ne verrons probablement pas d’hyperinflation mais simplement une confiscation de l’épargne directement à la source. C’est la même chose que l’hyperinflation, mais à la fois plus sophistiqué et plus brutal. Le big reset, de Christine Lagarde. Christine, Mario sont des gens raffinés, ils appartiennent à l’élite. Ils vont nous mitonner une arnaque élégante, n’en doutez pas.

[NDLR : Comment vous protéger contre les risques liés aux manipulations monétaires de Mario, Christine et tous les autres ? Tout est expliqué ici…]

 
1 commentaire

Publié par le 15 janvier 2015 dans économie, général

 

Étiquettes : , , , , , ,

L’univers n’était pas fait pour exister, selon une étude britannique

L’univers n’était pas fait pour exister, selon une étude britannique

Par La Voix de la Russie | Ça a failli être un big-bang scientifique, mais ce n’est qu’un pschitt interstellaire. Une étude de cosmologues britanniques du King’s College de Londres démontre que l’univers n’aurait simplement pas dû exister. Ou plutôt, qu’il n’aurait dû exister qu’une seconde après le Big Bang, indique le site 20minutes.fr.

Les chercheurs expliquent qu’après le Big Bang, l’univers a connu une phase d’expansion très rapide durant laquelle de la matière a été expulsée à un taux exponentiel dans toutes les directions, créant ainsi un univers plat et dont les radiations sont uniformément distribuées.

Mais les dernières observations de ces ondes gravitationnelles couplées aux informations sur les particules du boson de Higgs, pourraient remettre en cause le modèle admis par la communauté scientifique: « Le potentiel de Higgs mesuré actuellement est métastable, c’est-à-dire qu’il peut varier, explique Patrick Peter, directeur de recherches au CNRS et à l’Institut d’astrophysique de Paris. Il est donc possible qu’il soit déstabilisé par la phase d’inflation et cela indiquerait que le modèle standard de physique des particules n’est pas complet. »

Ce n’est donc pas tant l’existence de l’univers que la validité du modèle théorique du Big Bang qui est remise en cause: « Aux dernières nouvelles, l’univers semble exister, sourit Patrick Peter, donc il semble que les données utilisées aujourd’hui ne soient pas opérationnelles. » Le modèle standard de la physique des particules risque bien de se faire bousculer par le boson de Higgs.


Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_06_26/L-univers-n-etait-pas-fait-pour-exister-selon-une-etude-britannique-7961/

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 juin 2014 dans Espace, général, Insolite

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :