RSS

Archives de Tag: Elon Musk

Elon Musk : « l’humanité devra fusionner physiquement avec des machines »

Pour Elon Musk, le salut de l’humanité passera par l’union de l’intelligence biologique et de l’intelligence numérique, soit la fusion entre l’Homme et la machine. Bienvenue dans le monde des cyborgs.

L’Homme doit-il fusionner avec la machine pour survivre ? La réponse est « oui » pour Elon Musk. Interrogé lors du World Government Summit 2017 de Dubaï sur l’impact de l’automatisation du travail sur l’emploi, le fondateur et PDG de Tesla et SpaceX a estimé qu’« il y aura de moins en moins de tâches qu’un robot ne pourra pas faire mieux qu’un homme ». Pour le milliardaire, faire appel à un assistant intelligent nous ralentit et nous ralentira de plus en plus. « Les machines sont déjà capables de traiter des informations de façon immensément plus rapide que les humains, alors si vous ne pouvez pas battre la machine, le mieux est d’en devenir une », a-t-il fait savoir.

Faire appel à l’assistance nous ralentit, mais notre dépendance quotidienne aux nouvelles technologies ne fait qu’augmenter avec le temps. Et elle continuera d’augmenter. « Dans une certaine mesure, nous sommes déjà des cyborgs — pensez à tous les outils numériques que vous avez — votre téléphone, votre ordinateur », déclarait-il à la foule. Il estime que la technodépendance fait déjà partie de notre biologie neuronale, ce qui affecte la façon dont nous pensons. Selon l’entrepreneur milliardaire, l’avènement de l’intelligence artificielle risque de reléguer l’être humain à des tâches subalternes dans de nombreuses activités et pour suivre la cadence, il faudra « collaborer » avec les machines.

L’Homme est aujourd’hui ralenti par sa puissance de calcul. Si les machines peuvent communiquer entre elles à une vitesse de mille milliards de bits par seconde, l’homme n’est quant à lui limité qu’à 10 bits par seconde qu’il utilise un clavier, un écran ou une souris. « Nous sommes limités par notre système d’entrée-sortie (…) Fusionner efficacement d’une manière symbiotique avec l’intelligence artificielle nous permettra de dépasser ces limites », explique le milliardaire.

Pour l’Américain, cela ne fait aucun doute : l’avenir de l’Homme passera donc par la « fusion » avec la machine, ce qui implique le développement d’une technologie permettant au cerveau de se connecter directement à une interface machine, un moyen d’améliorer nos capacités naturelles inhérentes. Les paroles d’Elon Musk ont fait sourire et font aujourd’hui couler beaucoup d’encre. Les enjeux autour de l’intelligence artificielle sont en effet énormes, tant sur le plan économique que militaire.

En septembre dernier, cinq acteurs majeurs des hautes technologies (Google, Facebook, Amazon, IBM et Microsoft) ont d’ailleurs annoncé un partenariat « éthique » autour de l’intelligence artificielle pour évacuer les craintes du grand public en même temps qu’encadrer les recherches, prouvant ainsi que le sujet est pris (très) au sérieux.

Source, via SP

 
1 commentaire

Publié par le 17 février 2017 dans général, Insolite, Sciences, société

 

Étiquettes : , , , , , ,

Elon Musk : « Nous n’excluons pas » que ce soit un OVNI qui a causé l’Explosion de space X !

Vous voyez j’avais eu raison de traiter ce sujet la semaine dernière . Je sentais qu’il y avais anguille sous roche .  C’est aussi ce que dit aujourd’hui Elon Musk .

Selon Zero Hedge :

La déclaration faite par l’entrepreneur dit qu’il ne pouvait pas exclure que les chasseurs d’OVNI avaient raisons sur le fait qu’un objet non identifié ou une arme a provoqué l’explosion .

L’excitation frénétique des chasseurs d’aliens a atteint de nouveaux sommets vendredi , lorsque l’enfant prodige innovant Elon Musk a écrit à un intervenant sur Twitter que «Nous n’excluons pas que [un OVNI a frappé la fusée space X Falcon 9] » avec des théories allant d’une attaque par des forces de défense étrangères à une attaque au laser par un vaisseau alien qui s’est propagé  rapidement à travers les médias sociaux.

 La déclaration vient une semaine après que les chasseurs d’OVNI ont montré des séquences vidéo de l’explosion de SpaceX notant qu’il y avait un objet noir fonçant près de la fusée juste quelques secondes avant l’explosion, avec les téléspectateurs de YouTube répandant rapidement les théories selon laquelle l’objet volant était un oiseau ou un bug vu la vitesse relative de l’objet – plus de 1000 MPH – et son apparence , ça exclu la possibilité que ce soit un bug dans la lentille de la caméra.

L’explosion a rapidement détruit la fusée et le satellite Facebook AMOS-6  causant des dommages sans précédent au pas de tir- un incident assez inhabituel pour une explosion de  fusée. Musk a dit que l’explosion avait provoqué « un feu vraiment  rapide » et a été incapable de pointer des causes mécaniques spécifiques de l’échec de la fusée.

Un utilisateur de Twitter a dit que le son à 54 secondes dans une vidéo postée « sonne comme un joint métallique qui éclate sous la pression» ce sur quoi Elon Musk a dit que c’était « très probablement vrai », mais a aussi dit que «nous ne pouvons pas encore voir ce phénomène sur tous les capteurs du véhicule  » montrant la possibilité d’un sabotage extérieur.

« Il est important de noter que c’est arrivé au cours d’une opération de remplissage de routine. Et il n’y avait aucune source de chaleur apparente», a déclaré Musk se demandant comment la fusée pouvait spontanément éclater en flammes. « Il faut Essayer de comprendre en particulier le bang sonore quelques secondes avant que la boule de feu se déclenche. Ça Peut provenir de la fusée ou autre chose. »

Une personne a suggéré que cela pourrait être un drone, mais a estimé que si c’était un drone , c’était un drone particulièrement rapide et circulaire qui ne correspond pas à la description de tous les appareils connus de défense existants. D’autres étaient d’avis que quelle que soit l’engin volant qui peut avoir donné lieu à l’explosion, il semble que c’ était une «attaque bien planifiée d’un concurrent. »

Bien que la spéculation continue autour de l’explosion de la fusée space X Falcon 9 avec la théorie de loin  la plus fascinante étant que des extraterrestres ont envoyé potentiellement un rayon sur la fusée, de nombreuses alternatives plus plausibles existent, y compris une fuite de carburant du propulseur, un contact métal sur métal qui a provoqué juste assez d’étincelles pour allumer la flamme initiale, ou une accumulation d’oxygène. Certains commentateurs ont même blâmés Vladimir Poutine et / ou la Chine – ce qui a peut-être moins de sens que même des extraterrestres.

La vérité est quelque part ici …

Par resistanceauthentique

 
4 Commentaires

Publié par le 12 septembre 2016 dans Exopolitique - Ufologie, général, Insolite

 

Étiquettes : , , , , , ,

Elon Musk prédit le début de la conquête de Mars pour 2025

Elon Musk

Fan de science-fiction et entrepreneur touche à tout, Elon Musk mise beaucoup d’espoirs sur SpaceX et les voyages spatiaux. Pas seulement autour de la Terre mais également vers Mars, que l’Humanité doit absolument coloniser, selon lui.

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 janvier 2016 dans Espace, général, Insolite

 

Étiquettes : , , , , ,

Elon Musk s’inquiète d’une troisième guerre mondiale

Elon Musk

« Il y a une fenêtre qui pourrait être ouverte pendant une longue période ou un court laps de temps où nous pourrions avoir la possibilité d’établir une base sur Mars. Avant que quelque chose n’arrive et tire la technologie vers le bas. »

Le patron de Tesla et de SpaceX rêve d’un futur merveilleux pour la planète avec ses voitures électriques et les premières colonies humaines sur Mars. Mais Elon Musk craint que tout cela ne soit balayé par… une troisième guerre mondiale.

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 décembre 2015 dans général, Guerre - 3e guerre mondiale, Sciences

 

Étiquettes : , ,

Moteur à énergie libre au japon et annonce historique d’Elon Musk qui dévoile « l’Energie Tesla »

Le Moteur a Énergie Gratuite Disponible au Japon

Nous aimerions bien que ce moteur, soit LE moteur qui va permettre de faire des économies d’énergie. On peut se demander pourquoi, il n’est pas dans les projets de notre gouverne-ment, prompt à nous imposer un « compteur intelligent« , de promouvoir cette solution Minato, plutôt que le nucléaire, dont nous n’ignorons pas les dangers. Voir la liste des accidents nucléaires en France et dans le monde. De même que le moteur Pantone, pour faire des économies de carburant (réel celui là?). Nous attendons toujours des nouvelles de E-CAT d’Andréa Rossi  avec son moteur « révolutionnaire » à fusion froide, ainsi que de celui de son concurrent  Hypérion présenté par Defkalion. Faites vous votre opinion sur ces moteurs (source)

Annonce historique d’Elon Musk qui dévoile « l’Energie Tesla » 

Le PDG de Tesla Motors révèle une batterie à Energie Tesla destinée aux entreprises privées et au service public lors d’un évènement à Hawthorne, en Californie le 30 avril 2015.

Jeudi soir dernier à Los Angeles, Tesla a annoncé l’ « Energie Tesla », décrite par l’entreprise dans une déclaration comme « un ensemble de batteries pour la maison, les entreprises privées et le service public encourageant les écosystèmes à énergies propres et aidant à sevrer le monde des combustibles fossiles. »

La déclaration continuait: « Tesla n’est pas seulement un concepteur d’automobile, c’est une entreprise d’innovation énergétique. Dans cette optique, l’Énergie Tesla est une étape cruciale pour rendre possible une génération dépourvue d’émission de gaz à effet de serre. »

Le PDG de Tesla Elon Musk a effectué l’annonce officiel sur scène au studio de design de l’entreprise à Hawthorne, en Californie, au sud de Los Angeles.

«Nous avons ce réacteur à fusion très accessible dans le ciel, appelé Soleil, » dit-il, en soulignant que l’énergie solaire est le meilleur moyen pour mettre fin à l’addiction mondiale aux combustibles fossiles et pour se détourner d’un futur désastreux dans lequel nous serons submergés par le CO2 dans l’atmosphère.

Quel est le problème ? Le Soleil ne brille pas la nuit. Donc nous avons besoin de stocker l’énergie collectée par les panneaux solaires. Mais les batteries existantes, comme Musk le fait remarquer, «sont nuls.»

La « pièce manquante, » selon lui, est l’ensemble de batteries Tesla. Et elles ne seront pas nuls.

La batterie pour la maison, appelée le « Powerwall, » est prévue pour stocker l’énergie solaire et permettre aux utilisateurs d’installer et de garder un réseau électrique lors des périodes tranquilles et de l’utiliser pendant les heures de pointe, économisant ainsi de l’argent. Cela ressemble à « une belle pièce de sculpture , » lança Musk. Vous pouvez commander maintenant, c’est mural, et elle existe en différentes couleurs.

« Le ‘Powerwall’ Tesla est une batterie à lithium-ion rechargeable, dessinée pour stocker l’énergie dans une résidence pour un déplacement de charge constant, remplaçant l’électricité par l’auto-suffisance de la génération de l’énergie solaire, » déclara Tesla.

« Le ‘Powerwall’ comprend un pack de batterie lithium-ion Tesla, un liquide de contrôle thermal et un logiciel qui reçoit des commandes expéditives via un onduleur solaire. Le système s’organise aisément sur un mur, et est intégré avec le réseau local pour exploiter la puissance en excès et donner aux consommateurs la possibilité d’utiliser l’énergie de leur propre réserve.

Il y aura 2 versions, selon Tesla :

Le ‘Powerwall’ est disponible en 10kWh, optimisé pour des fonctions d’assistance, ou en 7kWh optimisé pour une utilisation quotidienne. Les deux peuvent être connectés au solaire ou au réseau et les deux peuvent fournir du courant d’assistance. Le ‘Powerwall’ en 10kWh est optimisé pour fournir du courant d’assistance lorsque le réseau baisse, pour subvenir aux manques de votre maison lorsque vous en avez le plus besoin. Couplé avec l’énergie solaire, le ‘Powerwall’ de 7kWh peut être utilisé pour des cycles quotidiens pour rallonger les bénéfices monétaires et environnementaux du solaire dans la nuit quand la lumière du Soleil est indisponible.

Le prix de vente de Tesla pour l’installation est de 3500$ pour le modèle 10kWh et de 3000$ pour le 7kWh (le prix exclut l’onduleur et l’installation). Les commandes commencent à la fin de l’été.Il y aura aussi une batterie spéciale pour les entreprises privées ; et une pour les services publics, les deux fonctionnant sur une plus grande gamme que la batterie pour la maison ‘Powerwall’. Elles seront appelées « Powerpacks ».

Les partenaires de cette technologie sont Amazon, Target, et Edison en Californie du Sud, parmi d’autres.

Musk a affirmé qu’avec 160 millions de Powerpacks, les Etats-Unis dans leur ensemble pourront être convertis à l’énergie renouvelable.

Pour démontrer cet objectif, il a révélé que l’événement entier de Tesla fonctionnait avec de l’énergie solaire stockée dans des batteries Tesla.

Musk a déclaré initialement que le Powerwall et le Powerpack seraient fabriqués dans l’usine Tesla de Fremont, mais suivant l’échelle de la gamme de ces produits, elles seront fabriquées dans la GigaUsine de 5 milliards de dollars que l’entreprise est en train de construire dans le Nevada.

Et il y aura beaucoup d’autres GigaUsines, a assuré Musk.

La présentation était relativement courte, et Musk quitta la scène après avoir remercié chacun de sa venue. Au vu de l’activité des médias sociaux avant l’événement, la fete continuera dans la nuit du Sud de la Californie.

http://uk.businessinsider.com/here-comes-teslas-missing-piece-battery-announcement-2015-4?r=US#ixzz3Yskr84Jy

http://lesmoutonsenrages.fr/

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 mai 2015 dans général, Insolite, International, Sciences

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Intelligence artificielle : Elon Musk veut « éviter le soulèvement des machines »

Restons avec  la société futuriste Elon Musk, qui se montre aussi déjà  « sa préoccupation quant aux développements liés à l’intelligence artificielle » : pas rassurant , ça promet ! Z .

A travers le Future of Life Institute, le co-fondateur de PayPal et créateur de Tesla soutient un programme R&D qui permettra à l’Homme de tirer profit de l’intelligence artificielle…potentiellement destructrice.

Elon Musk adore les nouvelles technologies tout en étant conscient de ses dérives potentielles.

Le co-fondateur de PayPal et créateur de Tesla (voitures électriques de nouvelle génération), de SpaceX (navettes spatiales) ou Hyperloop (système de transport à grande vitesse) se montre vigilant à propos de l’intelligence artificielle.

A la fois visionnaire et business man, le célèbre entrepreneur de Californie vient de faire un don de dix millions de dollars auprès du Future of Life Institute (FLI).

Cette organisation non lucrative, localisée près de Boston, a vocation à promouvoir les progrès technologiques pour un monde meilleur, tout en prenant un certain recul sur leur impact pour l’Homme.

A travers ce geste, Elon Musk veut montrer sa préoccupation vis-à-vis des développements liés à l’intelligence artificielle qui pourraient mener l’humanité à sa perte, faute de contrôle.

intelligence-artificielle-elon-musk

FLI va monter un programme dédié. On n’en saura plus avec l’ouverture d’appels à projets, selon TechweekEurope.

On n’est pas loin de la vision Skynet dans la saga ciné apocalyptique Terminator, qui aboutit à un « soulèvement des machines ».

Stephen Hawking est sur la même longueur d’onde qu’Elon Musk.

Dans un récent entretien accordé à la BBC, l’expert scientifique britannique de renom considère que les êtres humains, « limités par une évolution biologique lente », ne seraient pas en mesure de rivaliser avec les progrès réalisés dans le domaine de l’intelligence artificielle.

En savoir plus sur http://www.itespresso.fr/intelligence-artificielle-elon-musk-veut-eviter-soulevement-machines-86335.html#7D7LiYrTlub5UvPM.99

 
1 commentaire

Publié par le 16 février 2015 dans général, Insolite, Sciences

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Comme Google et Facebook, Elon Musk veut bâtir un « Internet spatial »

Hé oui, il veulent désormais faire un « Internet spatial » en  lançant des milliers de microsatellites : ça pose un gros problème , celui des déchets spatiaux (on va bientôt plus pouvoir voir le soleil…) dans notre espace proche qui pourrait à un moment se retourner contre nous  … Z .

Elon Musk n’est jamais à court de projets. Sa dernière idée : lancer des milliers de microsatellites pour créer un vaste « Internet spatial ». Celui-ci permettrait d’accélérer la vitesse du trafic web et de fournir une connexion aux milliards de personnes qui en sont encore aujourd’hui dépourvues. “Nous voulons créer un système mondial de télécommunications qui sera plus grand que tout ce qui a été imaginé jusqu’à présent”, explique à BusinessWeek l’entrepreneur déjà à l’origine des voitures électriques Tesla et des fusées et capsules SpaceX.

M. Musk se dit prêt à investir jusqu’à 10 milliards de dollars pour mettre en orbite une constellation d’environ 4.000 satellites de petite taille, à une altitude d’environ 1.200 kilomètres – contre un peu moins de 36.000 kilomètres pour les satellites géostationnaires. Ces appareils seront développés au sein du tout nouveau bureau ouvert par SpaceX à Redmond, ville de la banlieue de Seattle où est déjà installé le siège social de Microsoft. 60 ingénieurs ont déjà été recrutés mais les effectifs pourraient atteindre le millier d’ici trois ou quatre ans, prédit l’homme d’affaires d’origine sud-africaine.

10 MILLIARDS DE DOLLARS

Le projet devrait prendre plusieurs années. “Il ne sera pas actif avant au moins cinq ans”, indique M. Musk. L’entrepreneur ne manque pas d’ambitions. Il veut devenir “le principal moyen d’acheminement du trafic Internet à longue distance”, estimant que sa technologie offrirait de meilleures performances que les équipements terrestres actuels. “La vitesse de lumière est 40% plus rapide dans le vide spatial que dans la fibre”, rappelle-t-il. Deuxième ambition: relier au réseau les zones géographiques les plus pauvres ou les plus reculées. Une récente étude des Nations Unies chiffre à 4,3 milliards le nombre de personnes n’ayant pas encore accès au Web.

GOOGLE ET FACEBOOK COMME RIVAUX

M. Musk n’est pas le seul à vouloir bâtir cet « Internet spatial ». La semaine dernière, un consortium baptisé OneWeb a dévoilé un projet similaire, reposant sur le lancement de 648 satellites. Ce consortium est mené par Greg Wyler, fondateur et ancien patron de la start-up O3b Networks, qui poursuit le même objectif. Il avait ensuite été recruté par Google, avant de quitter le groupe de Mountain View en septembre 2014. OneWeb a obtenu le soutien financier de Virgin Group, la société du milliardaire britannique Richard Branson, et de Qualcomm, fabricant américain de puces électroniques. M. Wyler espère être opérationnel dans quatre ans.

Google et Facebook sont également sur les rangs. En plus des satellites, ils souhaitent aussi s’appuyer sur des drones, dont le déploiement sera certainement plus rapide. Google a ainsi racheté, l’an dernier, Skybox, un fabricant de microsatellites, et Titan Aerospace, un concepteur de drones. De son côté, Facebook a lancé un laboratoire baptisé Connectivy Labs, pour coordonner ses efforts, recrutant notamment d’anciens experts de la NASA, l’agence spatiale américaine. En fournissant un accès à Internet, les deux géants du Web espèrent gagner des millions d’utilisateurs. Cela veut dire une audience élargie et des nouvelles opportunités publicitaires.

http://siliconvalley.blog.lemonde.fr/2015/01/19/comme-google-et-facebook-elon-musk-veut-batir-un-internet-spatial/

 
Poster un commentaire

Publié par le 20 janvier 2015 dans Espace, général, Insolite, Sciences

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :