RSS

Archives de Tag: Egon Von greyetz

Egon von Greyetz : « Ce que les gens appellent ‘l’argent’ aujourd’hui n’a qu’une valeur imaginaire qui va imploser dans les 5 prochaines années »

Un jour néfaste Et la tempête qui va choquer le monde

11 septembre (KWN) Egon von Gruyère :  « Eric, nous parlons aujourd’hui du jour sinistre du 9/11, quand un horrible événement a choqué le monde il y a 14 ans. Malheureusement, nous entrons maintenant dans une période conduisant à une calamité d’un genre différent, et une période qui est susceptible de changer le monde pour un temps très long …


 

GoldSwitzerland - New Ad Pic


« Nous sommes arrivés à la fin d’une ère basée sur la création de crédit, l’impression monétaire et la manipulation. Ce fut aussi été une époque où nous avons perdu un grand nombre de valeurs morales et éthiques qui sont nécessaires pour une société civilisée.

King World Nouvelles - Un Jour Mauvais présage Et la tempête qui va choquer le monde

La tempête qui arrive

Le bouleversement dans les prochaines années ne sera pas seulement financier. Malheureusement tous les domaines de la vie sur terre seront touchés, que ce soit la santé, le manque de nourriture, d’eau, la sécurité personnelle, les troubles sociaux, les guerres, et bien plus encore. Et le filet de sécurité sociale que les gens de l’Ouest ont  utilisés disparaîtra totalement. Ce filet de sécurité n’a pas reposé sur une base solide, mais seulement sur des sables mouvants, constitué de l’argent imprimé et de la dette.  

Et pour les quelques personnes qui ont de la richesse, la plupart de celle ci va disparaître dans les prochaines années. Elle va s’évaporer plus vite qu’ellen’ a été générée, car plus de richesses n’est vraiment qu’illusoire – basée des  morceaux de papier sans valeur appelé «argent. Mais ce que les gens appellent l’argent aujourd’hui n’a qu’une valeur imaginaire qui va imploser dans les cinq prochaines années.

Pour beaucoup de gens de l’Ouest, le plus grand atout est leur maison. Et les gens qui ont acheté des maisons dans les 20 dernières années ou plus, ont des dettes énormes. Dans l’implosion d’actifs à venir, toutes ces personnes vont se retrouver avec une grosse dette et des fonds propres négatifs.

Et pour les investisseurs qui détiennent des actions, nous verrons la plus énorme destruction de richesse jamais vue.   Le Dow est déjà en baisse par rapport à l’or de 2/3 depuis 1999 (voir graphique ci-dessous).

KWN Greyerz Je 9: 11: 2015

Le graphique ci-dessus montre la véritable performance de l’indice Dow ajusté à l’inflation, plutôt que l’augmentation perçue de la valeur, qui est principalement dû à la création de crédit. Le Dow commencera très bientôt le prochain mouvement baissier contre l’or.

Finalement, je vois le Dow / Gold Ratio (ratio Dow/or)  bien en dessous du niveau de 1/1 qu’il a atteint en 1980 quand le Dow était de 850 et l’or de 850. Cette fois, je crois que le rapport dépassera ceci et ira en dessous de 0,5 / 1. Cela va entraîner une nouvelle baisse du Dow et d’autres marchés boursiers vs l’or de 95 pour cent !

Eric, j’espère que les investisseurs réalisent ce que cela signifie. Ils vont perdre 95 pour cent de leur richesse en termes réels. Si ils détiennent de l’or à la place, ils ne préserveront pas seulement leur pouvoir d’achat, mais en fait ils l’augmenteront.

Et en regardant le marché de l’or, il est maintenant prêt pour un mouvement important, qui débutera en 2015. En regardant le graphique mensuel à long terme, il semble que l’or pourrait exploser à tout moment (voir tableau ci-dessous).

KWN Greyerz II 9: 11: 2015

Les deux indicateurs fondamentaux et techniques soutiennent un mouvement de hausse majeur dans le marché de l’or. Nous pourrions facilement atteindre un nouveau sommet au-dessus de 1 920 $ en 2015 sur le chemin vers les 50.000 $. Et le prix de l’argent pourrait atteindre plus de 1500 $ l’once. Mais les investisseurs ne doivent pas oublier que l’argent est extrêmement volatile et donc pas fait pour tout le monde. Mais si les investisseurs veulent protéger leurs richesses par la détention d’or et d’argent, il doit le détenir dans une forme physique, dans des coffres sécurisés en dehors du système bancaire.

Roi Nouvelles du monde - une vue remarquable sur la guerre en or et le dollar US

Cela va choquer le monde

Le marché de l’or de papier pourrait imploser à tout moment. Au Comex, il y a plus de 200 onces d’or papier émises pour chaque once de physique. Lorsque les détenteurs de papier demanderont livraison il n’y aura pas d’or disponible et le Comex sera probablement en défaut .

Sur le marché interbancaire, c’est bien pire. La plupart des banques qui vendent de l’or papier n’ont pas d’or physique du tout  . Donc, ils ont deux options – emprunter l’or du client ou payer en espèces. Et finalement, ce sera un autre facteur contribuant à l’effondrement de nombreuses banques dans le chaos à venir

KWN – resistanceauthentique

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 14 septembre 2015 dans économie, général, International, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Egon von Greyetz – La Grèce est le modèle d’une catastrophe qui est sur le point d’engloutir le monde entier

Flash crash des cours lundi

J’avais bien raison dimanche, l’aspect géopolitique avait pris le dessus sur l’aspect monétaire (et le $) les cours avaient commencés à monter (voir se retourner), et comme je le suggérais ironiquement hier (et dés dimanche), les cours ont été manipulés à la baisse dans un flash crash bien placé, ce qui a cassé la dynamique .

 Comment est-ce possible? Simple – Merci Benoit ! explique ZH , qui nous dit par ailleurs que l’or baisse alors que la demande explose .

 Les Européens se ruent  sur l’or, et les Grecs ont achetés 2 fois plus de souverains en or selon la Royal British mint  :

Les investisseurs européens augmentent leurs achats d’or comme le rapporte Bloomberg, la crise en Grèce stimule la demande pour une alternative à l’euro. La demande des clients grecs pour les pièces d’or souverain était en Juin le double de la moyenne des cinq derniers mois, a déclaré dans un e- mail  la Monnaie royale britannique .Comme un négociant en or, basée à Francfort l’a noté, « la plupart de nos pièces d’or communes  ont été vendues  quand les gens ont appris que les banques grecques allaient être fermées, ils ont commencé à penser que ce pourrait ne pas être une si mauvaise idée d’avoir une certaine quantité d’argent en or « .

Déclaration par courriel de la Royal British mint  

 « Au cours de Juin, nous avons connu deux fois Plus de demande que celle prévue pour les souverains d’investissement de nos clients basés en Grèce, »  dit l’e-mail de la Monnaie royale britannique.

Dans l’article suivant, ce qu’explique Egon von Greyetz est fort intéressant  .

La Grèce est le modèle d’une catastrophe qui est sur le point d’engloutir le monde entier

« Eric, la Grèce est un pays qui est un exemple des problèmes non seulement de l’UE et de la zone euro, mais aussi des problèmes dans le monde. Depuis 2006, la dette grecque est en hausse de 50 pour cent à 320 milliards d’euros. Pendant le même temps, le PIB grec a chuté de plus de 20 pour cent ….

« La Grèce ne devrait jamais avoir rejoint l’UE et certainement pas de la zone euro avec l’euro comme monnaie. Historiquement, culturellement, économiquement, la Grèce ne joue pas dans le même groupe que l’Allemagne.

Le résultat , cette union malheureuse (l’UE) a créé une épave financière que la troïka a empêché de sombrer , c’est à dire le FMI, l’UE et la BCE. La troïka a fait tout sont possible pour maintenir la Grèce à flot. Mais ça n’a aucun sens de soutenir une nation en faillite avec plus de dette, quand ils ne peuvent même pas la rembourser .

La Grèce n’a pas et n’aura pas assez d’argent pour payer les intérêts, et encore moins le principal. Mais la troïka est désespérée de donner à la Grèce plus d’argent, même si ce ne sont que des gesticulations temporaires. Et la troïka sait qu’elle n’a pas l’intention d’aider la Grèce ou le peuple grec. Tout l’argent donné à la Grèce ira principalement aux banques qui ont financé la Grèce en premier lieu. 

Le problème à $ 113 billions

Et c’est là que réside le problème, pas seulement pour la Grèce mais pour la plupart du monde. Les pouvoirs en place ont supervisé une augmentation vertigineuse de la dette totale dans le monde entier de 113 billions. La charge de la dette mondiale a augmenté de façon spectaculaire de $ 87 à $ 200 billions seulement depuis l’année 2000. Cela signifie que la dette mondiale a plus que doublé en 15 ans.

Roi Nouvelles du monde - en cas de catastrophe pour les marchés et les économies mondiales et le chaos à l'échelle mondiale

La Grèce est le modèle d’une catastrophe qui est sur le point d’engloutir le monde

Donc c’est non seulement la Grèce qui doit augmenter continuellement sa dette afin de rester à flot ; Mais aussi La plupart des pays, en particulier dans l’Ouest, ont le même problème. La Grèce est juste le modèle de la catastrophe qui est sur le point d’engloutir le monde. Mais les banques centrales, les gouvernements et les lauréats du prix Nobel refusent de reconnaître le problème. Ils savent que si elles permettent a la Grèce d’échouer aujourd’hui, ce sera l’Espagne et l’Italie la prochaine fois, puis le Portugal, la France et éventuellement l’ensemble du système financier.

Ce dont nous devons nous rappeler, Eric, c’est qu’un défaut de la Grèce ne conduirait pas juste à la disparition du système de 320 milliards € parce que les banques et les institutions prêteuses sont toutes endettées jusqu’à 50 fois ce montant. Mais même si nous prenons seulement un chiffre de 20 fois d’effet de levier, cela signifierait que plus de 6 billions € disparaîtraient du système.

Mais le carnage ne s’arrêterait pas là. Une grande partie des $ 1,25 quadrillions de dérivés du monde seraient directement affectés par un défaut grec. Cela aurait un impact dramatique sur les taux d’intérêt, les risques de crédit et de la volatilité dans le système. Nous verrions des pertes catastrophiques dans le marché mondial des produits dérivés.

Il est impossible que le système puisse être sauvé

Que l’effritement du système financier mondial commence maintenant ou à l’automne, il n’y a aucune façon dont le système puisse  être sauvé. Les gouvernements ne vont pas créer $ 200 billions à partir de rien, plus potentiellement plus d’un quadrillion de dollars pour les produits dérivés.

Lorsque la Grande Crise Financière a commencé en 2006, les taux d’intérêt américains étaient de 5 pour cent. Aujourd’hui, ils sont à zéro. Donc, il n’y a rien à gagner à la baisse des taux. Le seul outil restant sera pour le FMI et les grandes banques centrales d’imprimer plus d’argent . Cela conduira à une période d’hyperinflation avant une implosion déflationniste du système financier. Et toute tentative de remise à zéro serait tout simplement une catastrophe à cause de l’énorme quantité de dette dans le monde entier.

La plupart des marchés boursiers sont inconscients de ces réalités économiques, et à la place ils ne réagissent qu’ à l’impression monétaire. Prenez le Japon par exemple. Le Nikkei est en hausse de 2,5 fois depuis Novembre 2011. Cette avec un réel bénéfice en trésorerie qui est négatif depuis 2012 et alors que l’économie japonaise s’enfonce lentement dans le Pacifique.

Dans l’intervalle, le roi de la préservation du patrimoine, qui est l’or, attend tout simplement son heure. Mais l’or régnera dans toute sa splendeur alors que le nombre d’actifs qui sont dans des bulles reviendront à leur valeur intrinsèque, qui sera comprise entre 75 et 100 pour cent en dessous des niveaux actuels « 

http://kingworldnews.com/greece-is-the-model-for-a-catastrophe-that-is-about-to-engulf-the-world/ – http://www.zerohedge.com/news/2015-06-29/gold-tumbles-despite-uk-mint-seeing-europeans-rush-buy-bullion- resistanceauthentique

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 juin 2015 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Egon von Greyetz Chez KINGWORLDNEWS : Ce que les investisseurs ne doivent pas faire en 2014

FRANCE-ECONOMY-PURCHASE-GOLD-FEATURE

A 12 $ du bas de juin,  Egon von Greyetz nous fait un tour de force avec l’or à 2000 et l’argent à 50 (ce que dit aussi CELENTE) , et il répète que le bas a été fait en juin : on peut lui reprocher ce qu’on veut, mais c’est couillu ! Je suis EGON dans sa logique ! Tout ce qu’il dit participe effectivement d’une logique implacable !  A la limite, apres 1180 il y 1165 : je ne pense pas que ça cassera encore une fois, mais si ça allait à 1165 $ avant de rebondir fortement , je ne lui en voudrai  pas …

Revue de presse 2013 Z@laresistance

Nous nous approchons de 2014, une année où il y aura des changements majeurs et où la marée va commencer à monter sur l’économie mondiale. Vu que nous parlons de la fin d’une époque majeure, cette marée qui nous emportera sera très puissante. Alors, j’ai pensé à certaines choses que les investisseurs ne doivent pas faire en 2014…

Ne détenez pas de grandes quantités d’argent cash. Soit votre banque ne survivra pas, soit qu’il y aura unbail-in par lequel les investisseurs perdront la majeure partie de leurs fonds. Ne faites pas l’erreur de penser que certaines banques sont supérieures : Même s’il est vrai que toutes les banques ne feront pas faillite simultanément. Les banques les plus exposées dureront plus longtemps que les autres parce que les gouvernements ne les laisseront pas faire défaut.

Prenez l’exemple de Deutsche Bank, de Barclays et de Bank of America : même si leurs bilans sont très faibles, les gouvernements ne les laisseront pas tomber avant la toute fin, car elles sont too big to fail. Alors, il y aura des bail-ins, et ces grosses banques seront les dernières à tomber. Mais les petites banques ne seront pas sauvées.

Il faut se rappeler que tout le système bancaire est inter-connecté et que, de ce fait, toutes les banques sont exposées. Une banque à Singapour ou à Hong Kong peut posséder des dollars dans une banque américaine ou dans une transaction forex avec une banque américaine, alors tout le système est inter-connecté.

Une autre chose à ne pas faire : ne détenez pas d’obligations, surtout celles du Trésor américain. Pourquoi? Parce que le gouvernement américain est en faillite. Ces 32 dernières années, la dette des États-Unis a été multipliée par 17, alors que les revenus de taxes et impôts n’ont grimpé que de 2,5 fois. Et, lors de ces 32 années, il n’y a jamais eu d’excédent. Pas une seule fois.

Alors, comment peut-on croire que la dette des États-Unis puisse être repayée avec de l’argent réel? Laissez-moi vous dire qu’elle ne le pourra pas. Deux scénarios sont possibles : une dépression hyperinflationniste dans laquelle le dollar sera totalement détruit, ou laisser les banques s’effondrer. Ce qui signifierait plusieurs faillites et la fin du système financier, tel que nous le connaissons. La réalité est que les banques centrales imprimeront autant de monnaie qu’elles le pourront, mais, dans les deux scénarios, l’or sera considéré comme la seule monnaie, ou le seul moyen d’échange fiable.

La chose suivante à ne pas faire : ne détenez pas de monnaie papier, surtout pas des dollars US. Le règne du dollar US comme monnaie de réserve internationale s’achève. Ce sera la fin d’une expérience centenaire d’interférence des gouvernements et des banques centrales dans l’économie, une interférence qui s’est avérée être un échec total.

Nous savons que le dollar a perdu 98% de son pouvoir d’achat depuis 1913. Depuis 1971, alors que Nixon a fait le geste désespéré de ne plus adosser le dollar sur l’or, l’effondrement du dollar s’est accéléré grandement. Le dollar a ainsi perdu 80% de sa valeur vis-à-vis du franc suisse, depuis 1971. Le Dow Jones a grimpé de 18 fois, mesuré en dollars, depuis 1971, mais si vous mesurez le Dow en francs suisses, il n’a grimpé que de quatre fois.

Une autre chose à ne pas faire : ne détenez pas d’actions en Bourse. La Bourse américaine et la plupart des autres marchés d’actions sont à la fin d’un marché haussier à long terme, et cela se terminera par un marché baissier massif. La bulle dans les actions, causée par la dette, va bientôt exploser. Nous verrons peut-être une dernière poussée à la hausse mais, après, cela sera fini pour très longtemps.

Il y a plusieurs signaux d’alarme pour les actions. Aujourd’hui, il y a quatre fois plus de bulls que de bears à la bourse américaine. Il n’y a que 14% de bears. La dernière fois que nous avons vu cela était en 1987, tout juste avant le krach. Aussi, la dette sur marge aux États-Unis se situe à un record de 2,5 fois le PIB.

Si vous regardez le ratio Prix/Bénéfice de Schiller (Schiller P/E Index), il se trouve au même niveau qu’en 1973, tout juste avant que la bourse ne s’effondre de 50%. Donc, les actions seront de très mauvais investissements en 2014 et au-delà. Les seules exceptions seront les actions des minières de métaux précieux, qui sont massivement sur-vendues et qui devraient effectuer un retour spectaculaire.

Une autre chose à ne pas faire : ne vous endettez pas et n’abusez pas de l’effet de levier. Dans un scénario hyperinflationniste, les taux d’intérêt vont s’envoler et il sera très coûteux d’entretenir cette dette. Aussi, il y a un risque que les banques indexent les dettes et qu’ainsi les débiteurs ne puissent profiter de l’inflation. Cela est arrivé dans plusieurs pays par le passé.

Et finalement, évitez les risques de contrepartie, car plusieurs de ces contreparties feront faillite. Donc, il faut éliminer toute contrepartie. Évidemment, il y a plusieurs autres choses à ne pas faire, mais si les investisseurs s’en tiennent à celles que j’ai mentionnées, ils pourront éviter la ruine.

Qu’en est-il des choses à faire? Les métaux précieux viennent en tête de liste. Ce qui se passe maintenant est que les entités commerciales se positionnent à long terme sur les métaux. Récemment, les bullion banksont ajouté plus de 100 tonnes à leurs stocks. Les quatre grandes banques américaines ont une position longue sur 180 tonnes d’or, et les producteurs, sur 37 tonnes. Ces montants sont incroyablement significatifs. Juste la semaine dernière, le Shanghai Exchange a reçu 54 tonnes d’or. Cela représente environ $2 milliards en or. Si vous annualisez cela, c’est 2,800 tonnes, ce qui dépasse évidemment la production annuelle mondiale d’or.

Selon moi, la correction de l’or et de l’argent est terminée, comme je l’ai souligné la semaine dernière. Les mouvements en dents de scie que nous avons vus cette semaine sont typiques d’un tournant majeur. J’entrevois de nouveaux pics pour l’or et l’argent en 2014, avec l’or autour de $2,000 et l’argent bien au-dessus de $50.

http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2013/12/13_Here_Are_The_Most_Frightening_Statistics_As_Head_Into_2014.html

 
Poster un commentaire

Publié par le 20 décembre 2013 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Egon VON GREYETZ chez KINGWORLDNEWS : « Cette correction de 2 ans dans l’or et l’argent métal est surement terminée (…) L’effondrement des devises en 2014 se reflétera dans le prix de l’or  »

aa5

Egon VON GREYETZ  est toujours là pour nous rappeler les fondamentaux et la situation économique mondiale qui est désespérée : on est bien d’accord, » ça se terminera sans doute mal « . En outre les marchés physiques se déplaçant vers l’est , il y aura sans doute une déconnexion d’avec les prix « papier » , ce qui se passe deja en INDE je le rappel, avec des primes de plus de 20 % ! Soyons patient …

revue de presse 2013 Z@laresistance

Par Egon von Greyerz, fondateur de Matterhorn Asset Management et membre du conseil d’administration de Goldbroker.com

« Chaque génération croit que l’époque à laquelle elle vit est normale. C’est comme ça. Très peu de gens réalisent que les cents dernières années depuis la création de la Fed sont exceptionnels. Évidemment, nous avons été témoins d’une croissance importante dans les technologies, les sciences, la médecine, etc, ce qui a été bénéfique pour le monde.

Mais il y a un revers à cette médaille… La croissance et l’innovation, dans plusieurs domaines, se sont faites grâce à la création de crédit la plus massive que le monde n’ait jamais connue. Et cette impression monétaire exponentielle et cette création de crédit ont enfanté d’une économie mondiale malade et insoutenable… une économie qui ne vit que sur du temps emprunté.

 

La plupart des gens ne s’en rendent pas compte, mais quelques-uns d’entre nous en parlent depuis bien des années. À cause des interventions et manipulations des gouvernements, les choses prennent plus de temps à se dérouler que prévu. Personne ne veut admettre que le roi est nu, parce que le fait que cette situation persiste fait les affaires des autorités en place.

Mais la situation actuelle ne pourra persister, car un monde bâti sur la dette et l’impression monétaire ne peut jamais survivre. La seule question est de savoir quand les choses changeront-elles. »

Eric King : « Egon, que pensez-vous des récentes actions de la Chine? »

Egon von Greyerz : « Nous avons souvent discuté des problèmes de l’Occident ou du Japon, mais les gens comprennent moins ce qui se passe en Chine – en partie, parce que les chiffres Chinois ne sont pas facilement disponibles. Mais ce qui est de plus en plus clair est que la Chine est dans une bulle de crédit très similaire à celle du reste du monde.

Les actifs bancaires de la Chine ont, depuis la fin de 2008, ont augmenté de 166%, à un total (étonnant!) de $124,000 milliards. Cela représente une augmentation de $15,000 milliards en cinq ans. Ceci est absolument ahurissant et nous démontre que la Chine, aussi, a créé une bulle insoutenable de crédit qui se terminera sans doute mal.

Durant les cinq années où la Chine a augmenté ses actifs bancaires de $15,000 milliards, les États-Unis ont augmenté les leurs de seulement $2,000 milliards. Le système bancaire chinois représente maintenant plus de 2,5 fois le PIB. Et, de plus, la Chine a aussi un important système bancaire parallèle dont personne ne connaît la taille véritable. Aussi, la dette des sociétés chinoises est une des plus élevées au monde – elle représente plus de 150% du PIB. Donc, la situation en Chine représente un grave danger pour le monde, et la plupart des observateurs ne s’y sont pas penchés. »

L’effondrement des devises en 2014 se reflétera directement dans le prix de l’or. Cette correction de deux ans de l’or est sans doute terminée et le marché baissier des devises se reflétera dans un marché haussier significatif de l’or. Le problème avec le prix de l’or cette année est que c’est encore le marché d’or-papier, qui est cent fois plus grand (en taille) que le marché physique, qui a fait descendre le prix de l’or physique.

Mais 2014 pourrait s’avérer être la première année où l’on verra le marché de l’or-papier se diriger vers sa valeur intrinsèque, qui est zéro, évidemment. Et le marché physique deviendra le seul vrai marché de l’or. Cela aura, dès 2014, un effet monstre sur le prix de l’or. »

http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2013/12/1_The_Frightening_Black_Swan_That_Will_Shock_The_World.html

 
1 commentaire

Publié par le 3 décembre 2013 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Egon Von Greyetz chez KINGWORLDNEWS , l’homme qui avait prédit le non tapering annonce maintenant 50% d’augmentation du QE (planche à billets) , La France est maintenant le prochain patient malade de l’Europe, l’or explosera !

 za5

Superbe ITW d’Egon Von Greyetz chez KINGWORLDNEWS , qui maintient le cap de son raisonnement , qui fait plus que tenir la route : tout ça coule de source et nous sommes d’accord avec Egon ! La France va maintenant etre attaquée par les marchés pour qu’elle réforme notamment son marché du travail : le cdi donc ! C’est HOLLANDE qui va devoir réformer le CDI : les Français n’accepteront pas… la France plongera  ! 

 revue de presse 2013 Z@laresistance

Von Greyetz: «Eric, je regarde la zone euro et ils sont vraiment sous pression. L’inflation ralentit. C’est à 0,07% actuellement, et l’inflation a diminué au cours des 3 derniers mois. Ceci est bien sûr la raison pour laquelle les taux de la BCE ont été baissés à 0,25% récemment ….

« L’Allemagne s’est opposée à cette baisse parce qu’ils ne veulent pas payer pour l’Italie et d’autres pays méditerranéens. Comme nous le savons, la déflation est la plus grande crainte d’un monde sur-endetté , les individus et les gouvernements empruntent de l’argent, qu’ils ne peuvent jamais rembourser, même à des taux d’intérêt bas.

Ces dettes ne peuvent êtres contractées qu’en fabriquant de l’argent  papier sans valeur, en imprimant des quantités illimitées, et c’est ce qu’ils vont faire. La déflation est un piège de la dette qui conduit à un non-remboursement et un effondrement du système financier. Eric, tous les chiffres européens sont faibles. Le PMI (ndlr ; indice manufacturier) est plus faible que prévu, à un bas de 3 ans. La France est désormais en contraction avec leur indice manufacturier  à 47% maintenant , ce qui est un bas de 6-mois  . Bien sûr, le leader en France ne dispose plus que d’un taux de popularité de 20%.(ndlr 13%)  Les Français n’aiment pas les temps mauvais  . La France est maintenant le prochain patient malade de l’Europe.

Depuis que les pays européens ne peuvent pas dévaluer, a la place, ils réduisent les coûts de main-d’œuvre. Cela se produit au Portugal, en Espagne, en Irlande et en Grèce. Bien sûr, la réduction des coûts de main-d’oeuvre signifie que les gens gagnent moins. Donc, ces gens sont encore moins susceptibles de rembourser leurs dettes. La BCE envisage maintenant des taux de dépôt négatifs et les banques ne prêtent plus d’argent aux particuliers et aux entreprises. Les dernières nouvelles sont que la BCE envisage des prêts bon marché aux pays en vue d’adopter des réformes économiques.

Donc, la BCE imprime  plus d’argent et les pays de la zone euro auront encore plus de dettes qu’ils ne pourront jamais rembourser. Eric, nous savons, et la BCE sait, que la déflation en Europe s’effondrera sous le poids de sa propre dette. Mais la Fed, la BCE et le FMI ne  permettront pas que cela arrive. C’est pourquoi il faudra d’importants montants de QE , ce qui va probablement commencer en 2014.

Hormis l’Allemagne, le Royaume-Uni est le seul pays européen montrant quelques signes de vie. Mais l’amélioration temporaire en Angleterre est due au QE qui soutient un remarquable 25% de leur PIB. Le Royaume-Uni dispose également de consommateurs qui empruntent plus que jamais, conduisant à un déficit du compte courant massif.

Aux États-Unis, nous voyons une détérioration de l’économie réelle . L’indice Philly Fed a eu une baisse importante, les nouvelles commandes ont chuté, et la même chose avec l’indice manufacturier  Empire State. Nous savons que le PIB des États-Unis est également du au QE- .Le PIB   US  ajusté à l’inflation réelle est en baisse de 6% depuis 2007, et il semble prêt à baisser en termes réels. Ainsi, la croissance nominale que les chiffres officiels montrent est juste du au crédit et au QE , et n’ont rien à voir avec la croissance réelle. C’est la même chose avec la production industrielle et les ventes au détail, qui sont en baisse de 20% en termes réels depuis 2000.

Dans l’intervalle, le marché boursier américain a fait de nouveaux sommets de tous les temps, également alimenté par le QE.  les investisseurs boursiers sont totalement inconscients de ce qui se passe dans le monde réel. Il s’agit d’un marché dangereux qui se terminera en larmes courant 2014. Le pourcentage de  bears (« baissiers »)  est le plus bas depuis 23 ans, à 15%. Et les estimations sont maintenant à la baisse, tandis que les actions vont continuer à aller plus haut.

Bien sûr, la Fed sait, et Yellen sait, qu’il n’y a aucune chance d’arrêter QE. Les marchés boursiers s’effondreraint. Les marchés obligataires devraient s’effondrer, et il en serait de même pour  toute l’économie. Le président de la Fed de Chicago, Evans, vient de confirmer que le  QE pourrait être de $ 1,5 trillions des l’année prochaine. À mon avis le QE sera beaucoup plus élevé par la suite. Je crois que en Janvier et Février, il n’y aura pas de véritable solution à la limite de la dette américaine, et cela va déclencher une  vente du dollar,  et la chute des marchés obligataires .

Dans le même temps, l’Occident offre à l’Orient le don le plus précieux que n’importe qui peut recevoir en manipulant le prix de l’or papier vers le bas. Cela permettant à l’Est d’ acquérir  de l’or physique à des prix qui ne seront jamais revu. Et  l’Est prend avec vigueur tout ce qu’on leur donne ..

Je suis d’accord avec votre excellente entrevue avec William Kaye. Le monde est trop orienté  à court terme. La vraie richesse est créée et conservée en attendant patiemment que les actifs atteignent leur valeur intrinsèque. Ainsi, le dollar va bientôt atteindre sa valeur intrinsèque, de zéro, et l’or va atteindre des niveaux stratosphériques qui sont difficiles à imaginer aujourd’hui « .

http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2013/11/22_Man_Who_Predicted_No_Tapering_Now_Says_50_Increase_In_QE.html

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 novembre 2013 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le « moment Syrien » de Ben Bernanke

a45

Golbroker est peut être un vendeur de métaux, mais eux aussi,   sont parmi les rares à avoir  vu venir le non tapering : nous préférons écouter un vendeur de métal qui voit juste qu’un analyste de GMFS ou des échos  qui se trompe toujours … ; Et on ne parle même pas d’EGON VON GRUYERE , qui leur a mis une pillée à tous la dernière fois ! revue de presse 2013 Z@laresistance 

L’annonce de Ben Bernanke, président de la Fed, de continuer le plan de rachat d’actifs (QE) semble avoir surpris beaucoup de monde. A tel point que, désormais, les principaux intervenants sur les marchés annoncent avoir perdu toute confiance en Ben Bernanke. Il est vrai que Ben Bernanke n’a cessé depuis 4 ans d’annoncer la fin des plans d’assouplissement monétaire pour mieux affirmer l’inverse lors des réunions de la Fed (FOMC meetings). La Fed a imprimé 3 Trillions de dollars depuis 2007.

La confiance des intervenants de marché et des investisseurs, au sens large, en Ben Bernanke est rompue.

Ben Bernanke ne peut pas stopper le QE et ne le stoppera pas. Au contraire, il l’augmentera prochainement car les marchés ainsi que la solvabilité des banques dépendent directement des plans de rachat d’actifs réalisés par la Fed.

Pourquoi Bernanke ne peut pas stopper le QE

Si la Fed arrête ses rachats d’actifs, les taux d’intérêts vont augmenter et le prix de tous les produits financiers basés sur de la dette vont plonger, la bulle des dérivés de crédit, qui atteint la valeur astronomique de 489,7 Trillions de dollars, soit 7 fois le PIB mondial, va exploser, l’insolvabilité des banques fera à nouveau surface et le marché des bons US s’effondrera. Sans compter l’impact d’une augmentation des taux sur l’immobilier et la consommation.

Le G7, ou les sept pays les plus industrialisés, représentent 50% d’un PIB mondial qui s’élève à 30 Trillions de dollars. La dette totale de ces sept pays s’élève à 140 Trillions de dollars. Toute augmentation des taux d’intérêts de 1% entraînerait un coût supplémentaire de 1,4 Trillion de dollars.

Dans ce contexte, Ben Bernanke ne peut pas stopper le QE.

Le « moment Syrien » de Ben Bernanke

Le parallèle est saisissant avec la perte de crédibilité du président Américain Barack Obama, suite aux évènements récents en Syrie. La majorité des pays ne font tout simplement plus confiance de manière aveugle aux annonces et arguments avancés par le gouvernement américain pour justifier ses interventions militaires.

L’opinion publique mondiale commence à s’interroger sérieusement sur les motifs réels des guerres déclenchées ces dernières années. De nombreux pays, comme la Chine et la Russie, savent pertinemment que la tentative de déstabilisation de la Syrie (tout comme en Irak et en Lybie) a beaucoup plus à voir avec la survie du pétrodollar qu’à l’utilisation d’armes chimiques, dont les USA ont été les pionniers (Vietnam, Iran, Irak etc).

Sun Tzu disait que « toute guerre est un mensonge ». On constate que les États remettant en cause l’hégémonie du dollar ont systématiquement été déclarés « terroristes » sur la base d’arguments douteux, ces dernières années. Mais les temps changent et les dirigeants internationaux, ceux qui n’ont aucun intérêt à voir le dollar survivre, ont bloqué l’intervention en Syrie.

Ben Bernanke et Barack Obama ont très certainement basculé un peu plus vers une défiance totale, ces dernières semaines. Cette défiance a et aura des conséquences radicales pour le dollar et le système monétaire international dont on sait qu’il repose sur la confiance…

Ces deux évènements sont liés, et ces deux décisions doivent être comprises comme des tentatives de continuer à imposer le dollar comme monnaie de réserve internationale et, donc, de protéger le système monétaire de monnaie- papier.

Mais l’inverse est en train de se produire : rejet massif du dollar, perte de confiance globale dans le dollar et isolation des USA.

L’affrontement international actuel non avoué est un affrontement pour la maîtrise des réserves naturelles (gaz naturel et pétrole), mais surtout pour la détermination de la monnaie dans laquelle ces énergies vitales seront échangées (monnaie-papier ou actifs tangibles).

Au sens large, nous assistons à un affrontement entre deux « factions » : l’une, de plus en plus isolée, défendant un système monétaire basé sur une monnaie papier non convertible et l’autre, ne bénéficiant en aucune manière de la capacité d’émettre la monnaie de réserve internationale, d’un système monétaire basé sur une monnaie tangible, fiable et qui ne supporte les intérêts d’aucune nation en particulier : l’or.

Analyser ces évènements économiques et géopolitiques à travers une grille de lecture centrée sur le dollar permet de mieux comprendre l’enchaînement des évènements récents (économiques ou géopolitiques) et d’anticiper les conséquences d’un effondrement de la monnaie de réserve au niveau global.

Rappel historique monétaire :

L’or a été utilisé comme forme de monnaie depuis plus de 5,000 ans. Nous vivons, depuis la fin de la convertibilité du dollar en or en 1971, une expérience monétaire unique dans l’histoire de l’humanité, puisque c’est la première fois qu’aucune monnaie n’est convertible en actifs tangibles à l’échelle mondiale.

En résumé, depuis 1971, nous remettons en cause 5,000 ans d’expérience monétaire humaine. 5,000 ans pendant lesquels l’humanité est systématiquement revenue à une forme de monnaie basée sur l’or. 5,000 ans au cours desquels toute expérience de monnaie-papier s’est traduite par la destruction totale de la valeur de la monnaie-papier.

Il est saisissant, aujourd’hui, de constater que la majorité des individus a aujourd’hui complètement oublié l’intérêt de posséder une monnaie convertible en actif tangible. Ces mêmes individus qui ne comprennent pas d’où vient l’inflation ravageuse qui détruit leur pouvoir d’achat et les appauvrit un peu plus tous les ans.

Le système du pétrodollar :

Un système de monnaie-papier ne peut survivre que tant que la confiance dans la capacité de cette monnaie à retenir sa valeur réelle (son pouvoir d’achat) est effective et reconnue par les utilisateurs de ce moyen d’échange.

Dès que cette confiance est rompue, le système s’effondre, d’où l’intérêt pour les émetteurs d’une monnaie fiduciaire d’assurer une demande permanente permettant de soutenir la valeur ce cette monnaie non convertible. (La valeur d’une monnaie-papier est déterminée par l’offre et la demande.)

Cette demande permanente (qui soutient le cours du dollar) est rendue possible par le fait que le pétrole est vendu en dollars, c’est le système du « pétrodollar ».

On comprend la volonté des USA et des tenants du système financier actuel de rendre obligatoire la vente du pétrole en dollars, mais également de tout faire pour qu’aucun pays producteur de pétrole ne décide de vendre son pétrole dans une autre monnaie que le dollar. Et surtout pas en échange d’or, véritable antithèse de toute forme de monnaie-papier.

L’Irak souhaitait vendre son pétrole en euros, la Libye contre de l’or, et l’Iran également (via l’intermédiation de la Turquie). La Russie souhaite vendre son gaz naturel en échange d’une monnaie qui ne soit pas imprimée à hauteur de 85 milliards tous les mois, détruisant d’autant le pouvoir d’achat de ses réserves de change. La Chine paiera ses importations de pétrole en provenance d’Iran en Yuan, dont j’anticipe qu’il deviendra à terme convertible en or.

La valeur de la monnaie de réserve internationale et le privilège exorbitant de l’émettre sont défendus coûte que coûte depuis 1971, que ce soit par des accords négociés (avec l’Arabie Saoudite, notamment), par l’intervention militaire ou par la manipulation du cours de l’actif reflétant la dévaluation du dollar : l’or.

Changement de paradigme monétaire en cours :

Trois piliers de protection du dollar s’effondrent progressivement sous nos yeux.

1) La Syrie marque très certainement la fin de la capacité des USA à défendre le pétrodollar par la force. La Chine et surtout la Russie s’y étant opposées très fermement avec succès, on constate que nous avons basculé dans un monde de puissances multipolaires. Le système du pétrodollar prend fin et, avec lui, la confiance dans la monnaie de réserve internationale, le dollar.

2) De nombreux accords commerciaux sont conclus entre les BRICS sans aucune référence à l’utilisation du dollar comme moyen de paiement. La Chine, la Russie, le Brésil et nombre d’autres pays rejettent le dollar comme mode de règlement de leur factures énergétiques ou de leurs échanges commerciaux. Historiquement c’est toujours le commerce qui a fait évoluer le secteur financier. Les accords bilatéraux signés entre les BRICS sont à analyser dans un contexte de rejet global du dollar.

3) La manipulation du cours de l’or, qui doit être comprise comme un mécanisme de défense du dollar, prendra fin en parallèle à une ré-introduction de l’or physique comme mode de règlement des échanges internationaux, sous l’impulsion de la Chine et de la Russie. Manipulation qui dure, certes, depuis beaucoup plus de temps que je ne l’avais anticipé, mais dont la fin ne fait aucun doute devant l’épuisement des réserves d’or que les banques centrales s’autorisent à vendre sur les marchés, La chute vertigineuse des stocks d’or disponibles sur le COMEX (de 11,059 Millions d’onces au début de l’année à 665, 000 à ce jour) le démontre et les preuves s’accumulent que les actifs de type or « papier » émis par les banques ne sont pas convertibles en or physique. En rapport: « L’ETF GLD refuse de livrer l’or physique à ses clients« 

Un changement de paradigme monétaire se produit en ce moment-même. Ben Bernanke a connu son « moment Syrien », perdant toute crédibilité aux yeux de ceux qui lui en accordaient encore.

Les évènements s’accélèrent, tout comme la vitesse à laquelle le pouvoir d’achat des monnaies est détruit.

L’issue de ce changement, appuyée par 5,000 ans d’histoire, ne fait aucun doute : un retour au standard-or au cours ré-évalué à plus de 7,000 dollars l’once pour éviter toute crise déflationniste. Un changement monétaire imposé par les nouvelles puissances mondiales (les ex-émergents), qui ne cessent d’acquérir des quantités massives d’or physique en anticipation de l’effondrement du système monétaire international basé sur le dollar.

La Chine a importé 517,92 tonnes d’or physique via Hong Kong lors des six premiers mois de 2013, et 116,4 tonnes au mois de juillet. La Chine, premier producteur mondial d’or, n’exporte aucune once d’or…

En août, la banque centrale de Turquie a fait l’acquisition de 23 tonnes d’or, celle de Russie de 12,7 tonnes, celles d’Ukraine, d’Azerbaijan et du Kazakhstan ont acheté, quant à elles, deux tonnes d’or chacune.

Parenthèse finale :

Le fait que des milliards de dollars, d’euros et de yens puissent être imprimés et créés à partir de rien tous les mois devrait nous faire réfléchir, et révèle en réalité quelque chose qui semble échapper à beaucoup d’entre nous : dans un système de monnaie-papier il y a potentiellement suffisamment d’argent pour tout le monde. Suffisamment d’argent pour régler la majorité des problèmes auxquels fait face l’humanité aujourd’hui.

Les sommes créées (que ce soit par la Fed, la BoE, la BCE ou la BoJ) sont astronomiques, mais toutes dédiées à sauver un système monétaire qui ne peut mathématiquement pas survivre.

Quand on y pense sérieusement, le « manque » monétaire n’existe que parce que l’émission monétaire sert principalement des intérêts privés. Il est temps que le privilège de « battre monnaie » retourne dans la sphère publique, mais qu’une discipline (un garde-fou) soit mise en place afin d’éviter toute dérive hyperinflationniste : une convertibilité en actifs tangibles (dont l’or).

En théorie, si nous étions responsables et disciplinés, la convertibilité en or ne serait même pas nécessaire, mais en attendant une évolution globale qui, je l’espère, viendra suite à cette dernière expérience catastrophique de monnaie-papier, l’or, et d’autres actifs tangibles, apporteront la discipline que l’humanité ne sait pas s’imposer pour le moment.

Fabrice Drouin Ristori. de fr.goldbroker.com

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 septembre 2013 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Bill Holter sur l’or et l’argent métal, le gofo , les stocks du comex,le nouveau système monétaire au g20 …etc : Nous saurons très bientôt !

g1
Les commentaires de bill Holter sont toujours très pertinents, voici son dernier papier que j’ai traduit : pour lui , une chance sur deux que le G20 de st Pétersbourg va déboucher sur une nouveau système monétaire International …
Autre nouvelle d’Egon Von greyetz : ses clients ont beaucoup de mal à retirer leur or dans les banques suisses ; Von gruyere reste sur sa prédiction d’explosion des prix cet automne, et voit une augmentation dans es 2 mois…http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2013/8/9_The_World_Is_Now_On_The_Edge_Of_A_Massive_Collapse.html
revue de presse 2013 Z@laresistance
Ma traduction :
Le sommet du G-20 est à venir dans moins d’un mois. Il se tiendra à Saint-Pétersbourg (non, pas en Floride) en Russie. C’est ,ce que je crois , la réunion où le monde décidera d’abandonner le dollar ou au moins mettre la machine en route. Nous avons, pour le dire crûment ,pissé sur le monde de tant de différentes manières et pour toutes fins utiles, n’étions même  pas vraiment invité à la réunion. Peu importe, le président Obama a refusé de rencontrer M. Poutine « a cause » l’affaire Snowden. Ceci est faux à bien des niveaux, mais plus important encore, ça va isoler les Etats-Unis encore plus  . Le plus triste est que nous avons fait ça contre nous mêmes .
  Je pense que la meilleure façon de décrire ce que je pense qui va arriver, c’est que les Etats-Unis regarderont ça de l’extérieur tandis que le reste des voix du monde « décideront de notre sort ».
Est ce qu’ une nouvelle monnaie, qui a une sorte de lien avec l’or sera annoncée ? Je pense que les chances sont à 50-50 pour qu’une «nouvelle monnaie» soit au moins mentionné. Même si une nouvelle monnaie n’est pas annoncé, je crois que les chances sont à 80% pour que le règlement « hors dollar » du pétrole et autres matières premières sera discutée.
 Plus tôt, le Premier ministre Medvedev avait émis une alerte pour les Russes partout dans le monde afin de  « sortir leur argent » des Etats-Unis et des banques de l’Ouest   http://www.eutimes.net/2013/ 03/russian-leader-warns- rendez- tout-argent-out-of-Western- banques-now /  . Pourquoi?
  Est-ce une coïncidence si le sommet du G-20 se tiendra en Russie et que leur n ° 2 à fait  une déclaration comme celle-ci ? Est-ce une coïncidence si les stocks d’or occidentaux sont en train de s’épuiser dans un mode  « bank run »? Est-ce une coïncidence si le GOFO (taux à terme d’or) sont maintenant négatifs depuis 25 jours  et négatifs sur les contrats de 9 mois ?
Dans le passé, les taux Gofo n’ont seulement été négatifs que 3 fois à ce que je me souvienne et seulement  2 jours pour chaque cas, qu’est ce qui se passe maintenant ? Fait intéressant, l’indice du dollar a cassé les trend lines et les supports, encore une fois, pourquoi ?
  Nous avons vu la Russie et la Chine prendre à revers les États-Unis concernant la Syrie (et leur pipeline de gaz nat), Vladimir Poutine a refusé un contrat d’armement de 15 milliards de dollars avec l’Arabie saoudite parce qu’ils voulaient attacher le pipeline de gaz vers l’Europe dans le cadre d’un partenariat,    voir ces mêmes parties qui prennent des positions opposés « au non coup d’Etat  » en Egypte. Mon point est que les Etats-Unis ne peuvent plus «parler» et montre que les jours où le monde se prosternait face à nos désirs,   sont révolus.
  Beaucoup disent que l’or est l’argent sont « mort » au moins jusqu’en septembre, je n’en suis pas si sûr. Le «front running» (NDLR «préalable », ou « avant gout» )  de tout accord qui a déjà été fait (et c’est exactement comme ça que les deals politiques fonctionnent ) apparaîtra dans les marchés avant des annonces ne soient faites.  Regardez le dollar et les obligations du Trésor comme des indices de ce qui s’en vient.
Il y a un potentiel pour une annonce des règlements des transactions de pétrole dans d’autres devises qui «enverrait» les obligations du Trésor directement à la maison , droit vers nos côtes. La Fed achète déjà la majorité des émissions du Trésor, un nouvel approvisionnement d’ étrangers qui en veulent  ajouterait de la tension.
  Ce «front running» pourrait aussi apparaître dans le prix de l’or et de l’argent et bien sûr la possibilité existe que nous découvrions un défaut d’inventaireLes niveaux des stocks sont très faibles, il n’en faudra pas beaucoup pour qu’ils s’épuisent .Tout ce qui suit n’est pas une coïncidence et le jour vient où les «lacunes» massives s’ouvriront … pour ne plus jamais être comblé. Actions, obligations, matières premières et devises seront secoués et ne  regarderont pas en arrière  vers leurs mouvements initiaux. Si vous avez vendu du métal ou n’avez pas encore acheté à cause de la mentalité du « Oh, je vais l’acheter sur un pullback » , le métal ne sera pas disponible une fois que cette chose va péter. Monter à bord ou y revenir sera la chose la plus difficile à faire mentalement … si c’est encore une option,  si nous voyons un défaut de la bourse d’échange (comex , lbma) .Cordialement, Bill H.
 
Poster un commentaire

Publié par le 12 août 2013 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :