RSS

Archives de Tag: document

« Révolution pourpre » – Un nouveau document explosif sur le « piratage » Russe fait trembler l’Amérique : Trump compare son traitement médiatique à « l’Allemagne nazie », le Kremlin dénonce une « falsification totale » …

 Le rapport est jugé crédible par le renseignement américain. © Reuters

Les Russes n’ont fait qu’aider wikileaks (nous avons assez de confirmations que c’est bien le cas comme je l’ai rapporté : je ne me suis pas trompé sur ce point – trop fort Poutine) , mais on ne peut pas vraiment parler de « piratage » de l’élection US  . Ils l’ont influencé certes, et ce fut surement décisif, ça a fait pencher la balance en faveur de Trump – mais c’est avant tout le choix du peuple américain qui en avait assez des politiques corrompus .

Très peu d’américains s’intéressent à la politique d’une part, et encore moins aux révélations de Wikileaks qui a d’ailleurs infiniment peu été relayé par les médias achetés  comme je vous en ai informé…. 

L’élite Atlanto mondialiste fera désormais tout pour renverser Trump et déstabiliser les états unis . D’après ma source,  l’état profond et le FBI ont bien voulu laisser fuiter les révélations Podesta sans en informer l’establishment de l’élite (la CIA aurait pu sortir ses « révélations » pendant l’élection et la miner au profit de Clinton) .  Les Russes ne sont qu’un Bouc émissaire au final … 

En effet, c’est maintenant une sextape de Trump filmée clandestinement en 2013 à Moscou qui serait entre les mains des Russes .  Ces informations très sensibles auraient été recueillies pendant des années par la Russie. Le Kremlin dément farouchement.

La chaîne CNN et d’autres médias ont rapporté mardi l’existence d’un document de 35 pages, composé d’une série de notes datées de juin à décembre 2016 et rédigées par un ancien agent du contre-espionnage britannique, jugé crédible par le renseignement américain, pour le compte d’opposants politiques à Donald Trump.

Selon ces médias, dont CNN et le New York Times, les chefs du renseignement américain ont présenté au président élu un résumé de deux pages de ces 35 pages, en même temps qu’ils lui détaillaient leur rapport, partiellement déclassifié vendredi, récapitulant l’ensemble des opérations russes de piratage informatique et de désinformation aux États-Unis.

« Une chasse aux sorcière »

A l’annonce de ces révélations, Donald Trump a d’abord dénoncé «  une chasse aux sorcières totale !  » et une «  fausse information  »

« Les agences de renseignement n’auraient jamais dû permettre à cette fausse information de « fuir ». Un dernier coup porté à mon encontre. Vivons-nous dans l’Allemagne nazie? »

«  La Russie n’a jamais tenté de faire pression sur moi. JE N’AI RIEN A VOIR AVEC LA RUSSIE. PAS DE CONTRAT. PAS DE PRETS. RIEN DU TOUT !  », a réaffirmé Donald Trump sur Twitter à quelques heures seulement de sa première conférence de presse depuis son élection.

Moscou a dénoncé une « falsification totale » et accusé le renseignement américain de vouloir saper les relations entre les deux pays .

La Russie dément avoir des «dossiers compromettants» sur Trump

La Russie de son coté assure qu’elle n’a pas de « dossiers compromettants » sur le président élu Donald Trump, a affirmé mercredi le Kremlin, dénonçant les accusations des chefs du renseignement américain comme une « falsification totale » destinée à saper les relations avec Washington.

« Le Kremlin ne possède pas de ’kompromat’ sur Donald Trump », a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, utilisant un terme hérité du jargon soviétique qui désignait des informations compromettantes recueillies contre des personnes susceptibles d’être soumises à un chantage.

La tentative de déstabilisation de Trump par les élites sous la houlette de Soros, ce qu’on nomme la « révolution pourpre » – continue  . Je ne suis pas certain qu’il terminera son mandat :

Des manifestants espèrent faire tourner la prestation de serment de Trump à l’émeute

Le 20 janvier est la date choisie par plusieurs groupes radicaux pour descendre sur Washington. Les forces de sécurité sont sur la brèche.

Jeff Sessions, le futur ministre de la Justice choisi par Donald Trump, est entendu ce mardi par les sénateurs. Son audition a été plusieurs fois interrompue par des manifestants dans la salle. C’est ainsi que deux hommes, grimés en membres du Ku Klux Klan, ont lancé des slogans antiracistes au visage du futur « Attorney general ».

Un avant-goût des perturbations attendues le jour de la prestation de serment de Donald Trump ? Les autorités le craignent.

Le vendredi 20 janvier, c’est « Inauguration day » : le jour où Donald Trump doit devenir officiellement le nouveau président des États-Unis d’Amérique. Ce jour a aussi été choisi par plusieurs groupes radicaux pour se rassembler à Washington. Ils espèrent le transformer en émeute.

30.000 manifestants

Cette possibilité n’est pas nouvelle. On se souvient qu’immédiatement après la victoire électorale du milliardaire républicain, des manifestations ont eu lieu un peu partout dans le pays.

Dès la mi-novembre, un officier de police déclarait se préparer à canaliser 30.000 manifestants le 20 janvier 2017.

Depuis, la menace pour les autorités s’est précisée. Le groupe Answer (act now to stop war & end racism), en pointe dans les mobilisations contre la guerre, appelle ses partisans à descendre sur le Capitole le 20 janvier. «  Nous pensons que nous entrons dans une nouvelle ère de manifestations de masse aux États-Unis  », explique Walter Smolarek, un porte-parole d’Answer. Sur la page Facebook de « l’événement », plus de 11.000 personnes affirment qu’elles s’y rendront et plus de 36.000 se disent « intéressées » (à la date du 10 janvier).

Mais Answer n’est que l’une de la quinzaine de groupes ou groupuscules qui appellent à «  perturber  » l’« Inauguration day » de Trump. Là, une émanation d’Occupy Wall Street propose de faire grève ; ici, un groupe antifasciste appelle à « stopper le régime Trump-Pence avant qu’il ne commence  », s’offrant le luxe d’une page de publicité dans le « New York Times » du 4 janvier  ; ou encore là, des anarchistes demandent «  à toutes les personnes de bonne volonté à perturber  » la prestation de serment de Donald Trump…

Pour les forces de sécurité comme pour les anti-Trump, le 20 janvier s’annonce chaud….

Du chaos naît l’ordre et de l’ordre, naît le chaos .

Publicités
 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Document divulgué : les USA peuvent changer les lois de l’UE s’ils ne les aiment pas ?

L’UE a été initiée par les états unis nous le savons aujourd’hui, les pères fondateurs de l’Europe comme jean Monnet,  étaient des agents étasuniens . (cf vidéo)  Voici une info incroyable et déconcertante . Le piège de l’oncle sam se referme ostensiblement sur son instrument vassal Européen, grâce à la mise en place d’une législation complexe pour son plus grand bénéfice (une prise de contrôle qui passera surement par une démolition contrôlée) , dans le plus grand secret .

—————————————————————————

La Commission européenne sera obligée de consulter les autorités américaines avant d’adopter de nouvelles propositions législatives à la suite de la mise en vigueur de l’accord avec les Etats-Unis sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP), selon un document divulgué.

Un document divulgué, obtenu par le groupe d’action indépendant Corporate Europe Observatory (CEO) au cours des négociations entre l’UE et les Etats-Unis sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP), a révélé qu’une commission non élue sera mise en place, elle aura le pouvoir de décider dans quels domaines une coopération avec Washington devrait avoir lieu, en écartant ainsi les Etats membres de l’UE et le Parlement européen, rapporte le quotidien britannique Independent.L’objectif principal du TTIP est d’harmoniser les règles transatlantiques dans un éventail de domaines, y compris la sécurité alimentaire et les produits de consommation, la protection de l’environnement ainsi que les services financiers et bancaires.

Le document divulgué concerne le chapitre « coopération réglementaire » des négociations, qui, selon l’Union européenne, se traduira par « réduire les formalités administratives pour les entreprises de l’UE sans rogner leurs droits ».Toutefois, le document démontre un labyrinthe de procédures qui pourraient ligoter toutes les propositions de l’UE qui vont à l’encontre des intérêts des Etats-Unis, estime le groupe d’actions.

Selon les procédures révélées par le document, les autorités réglementaires américaines auront un « rôle discutable » dans le processus législatif de Bruxelles et affaibliront ainsi le Parlement européen.

« La détermination de l’UE et des Etats-Unis de mettre les grandes entreprises au cœur des processus de prise de décisions est une menace directe faite aux principes démocratiques. Ce document montre comment la coopération réglementaire du TTIP facilitera l’influence des grandes entreprises ainsi que l’influence des Etats-Unis sur le processus législatif avant qu’une proposition ne soit même présentée aux parlements », a déclaré Kenneth Haar, analyste de CEO.

Nick Dearden, directeur du groupe d’action britannique Global Justice Now, affirme que c’est « effrayant » que les Etats-Unis puissent obtenir le pouvoir de contester et de modifier les règlements européens avant que les politiciens européens aient l’occasion d’en discuter.

« Nous parlons de la souveraineté actuelle dans ce pays (le Royaume-Uni, ndlr), il est difficile d’imaginer une menace plus grave à notre souveraineté que cet accord commercial », a-t-il indiqué.

TTIP, TAFTA ou encore Traité transatlantique: trois noms pour un même projet qui doit abolir tous les obstacles aux échanges de chaque côté de l’Atlantique. Depuis le lancement des négociations sur cet accord, une coalition d’ONG et de partis politiques européens dénonce l’opacité qui entoure l’accord sur le TTIP. Il est effectivement discuté dans le plus grand secret, loin des médias et des citoyens.

Source
 

Étiquettes : , , , , , , ,

Les Etats-Unis avaient l’intention de détruire des populations civiles par des frappes nucléaires (document déclassifié)

Les Etats-Unis avaient l’intention de détruire des populations civiles par des frappes nucléaires (document déclassifié)

Le document a été préparé à l’été 1956 et a été rendu disponible cette semaine

Par Andrew Buncombe

Les premières villes visées étaient Moscou et Leningrad, avec plus de 300 sites ciblés, appelés Designated Ground Zeros (DGZs), rien que dans ces deux villes.

Puis c’était au tour de Varsovie et Pékin, et ensuite le nombre impressionnant de 1200 autres villes.

C’était la liste des cibles qui devaient subir une « destruction systématique » par les frappes nucléaires américaines au plus fort de la guerre froide pour des frappes nucléaires, et déclassifiée plus de cinquante années plus tard.

Les cibles comprenaient les populations civiles et les aérodromes

Les cibles comprenaient les populations civiles et les aérodromes

La liste révèle que la priorité pour toute opération lancée par les Etats-Unis était les aérodromes et les installations, car ils voulaient être en mesure de détruire toutes les chances qu’avait l’Union Soviétique d’attaquer l’Amérique.

Mais chaque ville comprenait des zones spécifiques – un détail qui reste à ce jour classé – que les États-Unis avaient l’intention de cibler en raison de la grande densité de leurs populations. Cette tactique était apparemment en contradiction avec les règles internationales de la guerre qui interdisent le ciblage spécifique des civils.

Le document de 700 pages, le Strategic Air Command (SAC) Atomic Weapons Requirements Study pour 1959, a été réalisé à l’été 1956 et rendu disponible cette semaine par le National Security Archive, à l’Université George Washington à Washington DC.

Au moment où le document avait été préparé, c’était le général Curtis LeMay qui était commandant en chef de la Strategic Air Command.

Le Général Curtis LeMay était commandant en chef de la Strategic Air Command lorsque la liste cible a été préparée

Le Général Curtis LeMay était commandant en chef de la Strategic Air Command lorsque la liste des cibles a été préparée

Les chercheurs qui ont publié le document pensent que c’était la liste la plus complète des cibles nucléaires de la guerre froide qui ait jamais été rendue publique.

«Une des choses les plus intéressantes est la quantité des petits détails, » raconte l’analyste principal William Burr à The Independent.

«La priorité concernait les installations. Mais il y avait aussi le ciblage des zones de population humaine. Nous ne savons toujours pas exactement où … Mais cela fait froid dans le dos. «

Le document indique que les opérations de bombardement nucléaire exposeraient les civils habitant à proximité et « les forces et les personnes amies  » à des niveaux élevés de retombées radioactives mortelles.

En outre, les auteurs ont élaboré un plan pour la « destruction systématique » de cibles urbaines et industrielles du bloc soviétique, visant de manière spécifique et explicite la “population” dans toutes les villes, dont Beijing, Moscou, Leningrad, Berlin-Est, et Varsovie.

  1. Burr a écrit dans un communiqué de presse que la mise en priorité de la puissance aérienne soviétique était fondée sur l’apparente menace immédiate que les bombardiers soviétiques faisaient peser sur le territoire continental des États-Unis et sur les forces américaines en Europe et en Asie de l’Est «

« L’Introduction détaillée du rapport explique que la priorité donnée aux cibles de la puissance aérienne avait dicté le déploiement géographique des armes thermonucléaires de grande puissance pour détruire les cibles prioritaires, y compris des bases aériennes en Europe de l’Est », dit-il.

« Une telle tactique aurait produit d’énormes quantités de retombées radioactives comparée aux explosions d’armes dans l’air. Selon l’étude, «l’obligation de gagner la bataille de l’air primait à toute autre considération» ».

http://www.independent.co.uk/news/world/americas/us-intended-to-destroy-civilian-populations-in-enemy-cities-during-cold-war-according-to-a6784756.html

source

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Gorbatchev officiellement suspecté de trahison (Document)

Gorbatchev officiellement suspecté de trahison (Document)

Un député Russe demande une enquête contre Gorbatchev pour trahison, avec des transcriptions de deux des plus importants appels téléphoniques de notre temps

Un membre de la Chambre Publique de la Fédération de Russie, Georgy Fedorov, a envoyé une requête au procureur général Iouri Tchaïka lui demandant de vérifier le contenu des conversations entre les dirigeants de l’URSS et le président des États-Unis dans le cadre des articles du Code pénal concernant la «trahison» et la «divulgation de secrets d’Etat » et, si nécessaire, d’engager des poursuites .

Cette requête a été motivée par des transcriptions déclassifiées de conversations téléphoniques dans lesquelles les chefs politiques, à savoir Mikhaïl Gorbatchev et Boris Eltsine, donnent des informations à George HW Bush à propos de la destruction de l’URSS.

Les transcriptions de conversations téléphoniques tenues les 8 Décembre et 25 Décembre 1991, ont été publiées dans les médias (en particulier, le journal Komsomolskaïa Pravda).

Selon Konsomolskaya Pravda, Boris Eltsine a appelé le président américain Bush et a eu une conversation avec lui de plus de 28 minutes, immédiatement après la signature de l’accord de Bialowieza (sur la création de la CEI), le 8 Décembre 1991

Deux semaines plus tard, le 25 Décembre, le premier (et dernier) président de l’Union Soviétique, Mikhaïl Gorbatchev a téléphoné à George W. Bush, et ​​la conversation a duré 22 minutes.

Les détails de ces conversations pour une longue période peuvent seulement être devinés. Nos services spéciaux ne les ont pas. Les Américains les ont, mais ils ont été classés. Ils avaient été gardés dans l’état du Texas dans la bibliothèque présidentielle. Et c’est seulement en 2008, que le jeune Bush a levé la classification «secret» et des copies des documents sont maintenant dans le Centre Eltsine nouvellement ouvert à Ekaterinbourg.

« Lors de la planification préliminaire de notre musée, nous avions trouvé ces transcriptions dans le catalogue de la bibliothèque Présidentielle de George Bush. Nous avons envoyé une demande et avons reçu des copies électroniques.

« On dit souvent que Eltsine et Gorbatchev se sont « précipités » pour annoncer au président des États-Unis l’effondrement de l’Union Soviétique, mais ce n’est pas la façon dont cela s’est passé. En fait, la situation était compliquée. Lors de l’effondrement de l’URSS, il était nécessaire d’informer le Président des États-Unis que l’arsenal nucléaire de l’Union Soviétique était sous contrôle « , a déclaré Dmitri Pushmin, chef du centre d’archives Eltsine.

Georgy Fedorov estime que le contenu de ces conversations donne une preuve directe qu’Eltsine et Gorbatchev ont consciemment travaillé pour les Etats-Unis et la destruction de l’URSS, et que ces hommes sont des renégats et des traîtres. A cet égard, il a fait appel au Bureau du Procureur général pour enquêter et engager des poursuites pénales en vertu des lois sur la « haute trahison  » et la  » divulgation de secrets d’Etat « .

 » Si il y a des personnages historiques envers lesquels je me sens une haine profonde et sincère, c’est Eltsine et Gorbatchev. J’ai toujours été convaincu que la destruction de l’URSS a été le résultat de la trahison de l’élite, dont des chefs d’Etat, directement.

« Mais jusqu’à récemment, mon opinion ne reposait simplement que sur des observations générales et des informations informelles. Mais maintenant que les transcriptions de ces conversations ont été présentées au public, tout se met en place. Ces hommes sont des traîtres, et ils devraient être jugés selon la loi « , dit-il dans une interview avec Planète russe.

Et voici les transcriptions

boris_elcin

« Je tiens à vous informer vous personnellement, Monsieur le Président »

Conversation téléphonique avec le président de la République de Russie, Eltsine

Participants: George W. Bush, le président américain, Boris Eltsine, le Président de la République russe

8 Décembre 1991, 13.08 – Bureau ovale 13h36,

Président Bush : Bonjour, Boris. Comment allez-vous ?

Président Eltsine : Bonjour, Monsieur le Président. Je suis très heureux de vous entendre. Monsieur le Président, nous avions convenu que, en cas d’événements d’une extrême importance, nous allions nous en informer l’un et l’autre, moi à vous, et vous à moi. Aujourd’hui, dans notre pays, il y a eu un événement très important, et je tiens à vous informer personnellement, avant que vous ne l’appreniez par la presse.

Président Bush : Naturellement, je vous remercie.

Président Eltsine: Nous sommes réunis ici aujourd’hui, Monsieur le Président, les leaders de trois républiques – la Biélorussie, l’Ukraine et la Russie. Nous nous sommes réunis et après de longues discussions qui ont duré presque deux jours, nous sommes arrivés à la conclusion que le système actuel et le Traité de l’Union, qu’ils nous poussaient à signer, ne nous conviennent pas.

Donc, nous sommes réunis et, il y a seulement quelques minutes, nous avons signé un accord commun. Monsieur le Président, nous, les dirigeants des trois républiques – Biélorussie, Ukraine et Russie, – notant que les négociations sur le nouveau traité [de l’Union] sont dans l’impasse – reconnaissons qu’il existe des raisons objectives pour que la création d’Etats indépendants devienne une réalité.

En outre, notant que la politique à courte vue de la Direction Centrale nous a conduit à des crises économiques et politiques, qui ont touché toutes les sphères de la production et les diverses catégories de la population, nous, la communauté des Etats indépendants de Biélorussie, Ukraine et Russie avons signé un accord. Cet accord, composé de 16 articles, conduit, en fait, à la création de la Communauté ou groupe d’États indépendants.

Président Bush : Je comprends.

Président Eltsine : Les membres de la Communauté visent à renforcer la paix et la sécurité internationales. Ils garantissent également le respect de toutes les obligations découlant des accords et traités internationaux signés par l’ancienne Union Soviétique, y compris la dette extérieure.
Nous sommes également en faveur d’un contrôle unifié sur les armes nucléaires et de leur non-prolifération. Cet accord a été signé par les chefs de tous les Etats impliqués dans les négociations, – la Biélorussie, l’Ukraine et la Russie.

Président Bush : Bien

Président Eltsine : Le président et le chef du Soviet suprême de Biélorussie est avec moi dans la pièce d’où j’appelle. Je viens aussi de terminer une conversation avec le président du Kazakhstan Nazarbayev. Je lui ai lu l’intégralité de l’accord, y compris l’ensemble des 16 articles. Il soutient pleinement toutes nos actions et est prêt à signer l’accord. Il s’envole immédiatement pour l’aéroport de Minsk pour la signature.

Président Bush : Je comprends.

Président Bush : Boris, je vous suis reconnaissant pour votre appel et votre ouverture d’esprit. Nous allons immédiatement examiner tous les 16 points. Que pensez-vous que sera la réaction de la Direction Centrale ?

Président Eltsine : J’avais, tout d’abord, discuté avec le ministre de la Défense Shaposhnikov. Je voudrais vous lire l’article 6 de l’accord. Chapochnikov est effectivement en total accord et soutiendra notre position. Et maintenant, je vous ai lu l’article 6 … […]

Président Bush : Nous, bien sûr, nous voulons les examiner tous attentivement. Nous comprenons que ces questions devraient être abordées par les participants et non par des tiers comme les États-Unis.

Président Eltsine : Ça, nous pouvons vous le garantir, Monsieur le Président.

Président Bush : Eh bien, bonne chance, et nous vous remercions de votre appel. Nous allons attendre la réaction de la Direction Centrale et des autres républiques. Je suppose que le temps nous le dira.

Président Eltsine : je suis convaincu que le reste des républiques nous comprendront et nous rejoindront très bientôt.

Président Bush : Je vous remercie encore pour votre appel après un tel événement historique.

Président Eltsine : Au revoir

——————————-

 « En fin de compte, j’ai décidé de le faire aujourd’hui »

Conversation téléphonique avec Mikhaïl Gorbatchev, Président de l’Union Soviétique

Participants: George W. Bush, président des États-Unis, Mikhaïl Gorbatchev, Président de l’URSS

25 Décembre, 1991, 10:03-10h25, Camp David

Président Bush : Bonjour, Michael

Président Gorbatchev : George, mon cher ami. Heureux d’entendre votre voix.

Président Bush : Je suis heureux de vous entendre en ce grand jour, un jour historique. Merci de votre appel.

Président Gorbatchev : Permettez-moi de commencer par l’agréable: Je voudrais vous souhaiter, ainsi qu’à Barbara et à toute votre famille un Joyeux Noël. J’avais réfléchi à quand je devrais faire ma déclaration – mardi ou aujourd’hui. Et finalement j’ai décidé de la faire aujourd’hui, en fin d’après-midi. Et donc je veux d’abord vous souhaiter un Joyeux Noël et mes meilleurs vœux.

Et maintenant, je dois dire que, dans environ deux heures, je vais parler à la télévision de Moscou, avec une courte déclaration au sujet de la décision que j’ai prise. Je vous ai envoyé une lettre, George. J’espère que vous allez bientôt la recevoir. Dans la lettre, j’y ai exposé les choses les plus importantes.

Maintenant, je tiens à réaffirmer combien j’ai apprécié ce que nous avons fait pendant tout le temps que nous avons travaillé ensemble – lorsque vous étiez vice-président, et plus tard, quand vous êtes devenu président des États-Unis.

J’espère que tous les dirigeants des pays de la Communauté, et ​​en particulier la Russie, comprendront la valeur du partage des leçons apprises par les dirigeants de nos deux pays. Je souhaite qu’ils comprennent leur responsabilité pour la préservation et l’amélioration de cette ressource importante.

Dans notre Union, les débats sur quel type d’états ​il faut créer, ne sont pas allés dans la bonne direction, celle que je pensais être juste. Mais je tiens à vous assurer que j’utiliserai toute mon influence politique et ma crédibilité pour faire en sorte que la nouvelle Communauté devienne efficace.

Je suis heureux que les dirigeants de la Communauté aient déjà obtenu des accords à Alma-Ata sur les questions nucléaires et stratégiques importantes. Je souhaite que, à Minsk, d’autres questions seront prises en compte pour fournir un mécanisme de coopération entre les républiques.

George, laissez-moi vous dire ce que je crois, et qui est extrêmement important.

Président Bush : Je vous écoute.

Président Gorbatchev : Bien sûr, vous devez suivre, par la reconnaissance de tous ces pays. Mais je voudrais que vous preniez en compte combien il est important, pour l’avenir de la Communauté, de prévenir toute aggravation de processus de désintégration et de destruction. C’est donc de notre devoir commun – pour aider le processus de coopération entre les républiques. Je voudrais insister sur ce point.

Maintenant, à propos de la Russie – ce qui est le deuxième sujet le plus important de nos discussions. Il y a, en face de moi sur la table, le décret du Président de l’URSS sur ma démission. J’abandonne également les responsabilités de commandant suprême et je délègue l’autorité pour l’utilisation des armes nucléaires au Président de la Fédération de Russie.

Voilà, je lance les choses jusqu’à l’achèvement du processus constitutionnel. Je peux vous assurer que tout est sous contrôle strict. Dès que j’annoncerai ma démission, le décret entrera en vigueur.

Il n’y aura pas de désaccord. Vous pouvez passer une soirée de Noël tranquille. Pour en revenir au sujet de la Russie, je tiens à dire une fois de plus que nous devons faire tout notre possible pour la soutenir. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour soutenir la Russie. Mais nos partenaires doivent également essayer, et jouer leur rôle pour prendre soin et soutenir la Russie.

Quant à moi, je ne vais pas aller me cacher dans la forêt ou dans les bois. Je vais rester politiquement actif, et maintenir une vie politique. Mon objectif principal est d’aider le processus qui a commencé avec la perestroïka et la nouvelle pensée en politique étrangère.

Les représentants de votre presse ici m’ont souvent demandé quelles étaient nos relations personnelles. En ce moment historique, je veux que vous sachiez combien j’apprécie notre coopération, notre partenariat et notre amitié. Nos rôles peuvent changer, mais je tiens à vous assurer que ce que nous avons accompli, ne changera pas. Raisa et moi vous souhaitons à vous et Barbara tout le meilleur.

Président Bush : Michael, tout d’abord je tiens à exprimer ma gratitude pour votre appel. J’ai écouté votre message avec grand intérêt. Nous allons continuer à être impliqués, en particulier en ce qui concerne la République de Russie, et ses énormes difficultés qui pourraient même empirer cet hiver.

Je suis très heureux que vous n’alliez pas vous cacher dans la forêt, et que vous continuiez l’activité politique. Je suis absolument sûr que ce sera bénéfique pour la nouvelle Communauté.

Je vous suis reconnaissant pour votre clarification sur les armes nucléaires. Ceci est une question vitale d’une importance internationale, et je vous suis reconnaissant à vous et aux dirigeants des républiques de l’excellent processus d’organisation et de mise en œuvre. J’ai pris note que la responsabilité constitutionnelle sur cette question va à Boris Eltsine. Je vous assure que nous allons continuer à coopérer étroitement sur ​​ce plan … […]

Président Gorbatchev : Merci, George. Je suis heureux de tout ce que j’entends aujourd’hui. Je vous dis au revoir et vous serre la main. Vous m’avez dit beaucoup de choses importantes, et je vous suis reconnaissant pour cela.

Président Bush : Meilleures salutations, Michael.

Président Gorbatchev : Au revoir

Fin de la conversation

171215_gorbi_elicin_doc_600

Traduction Avic – Réseau International

Source : http://fortruss.blogspot.be/2015/12/russian-mp-calls-for-treason-inquiry.html

 
 

Étiquettes : , , , ,

Un nouveau document contien(drait) le témoignage oculaire des miracles accomplis par Jésus

miracles-jesus

Rome – L’étude d’un expert italien d’un document du premier siècle écrit par l’historien romain Marcus Velleius Paterculus qui a été récemment découvert dans les archives du Vatican, a trouvé ce qui semble être le tout premier témoignage oculaire jamais enregistré d’un miracle accompli par Jésus Christ. L’auteur décrit une scène dont il a apparemment été le témoin, dans laquelle un prophète et professeur qu’il appelle Iesous de Nazarenus, a ressuscité un enfant mort-né et le présenta à sa mère.

L’historien et archiviste Ignazio Perrucci, a été embauché par les autorités du Vatican en 2012, pour trier, analyser et classer quelques 6000 documents antiques qui ont été exposés dans les chambres fortes des archives. Il était déjà très enthousiaste quand il a remarqué que l’auteur du texte n’était autre que le célèbre historien romain Velleius, mais il a été complètement abasourdi quand il a réalisé la nature du contenu.

perrucci

Le professeur Perrucci a découvert le texte dans les archives du Vatican, alors qu’il fouillait un paquet de lettres personnelles et autres documents insignifiants datant de l’époque romaine.

Le texte en sa totalité est une narration d’un voyage de retour de l’auteur de Parthia à Rome en l’an 31 après JC, écrit dans un style très rhétorique sur quatre feuilles de parchemin. Il décrit de nombreux épisodes différents qui ont lieu au cours de son voyage, comme la violente tempête de sable en Mésopotamie et la visite d’un temple de Melitta (aujourd’hui Mdina, à Malte).

La partie du texte qui a vraiment attiré l’attention de M. Perrucci est un épisode qui se déroule dans la ville de Sébaste (près de la Naplouse moderne, en Cisjordanie). L’auteur décrit d’abord l’arrivée d’un grand chef en ville accompagné d’un groupe de disciples, ce qui incita beaucoup d’individus de la classe inférieure des villages voisins à aller se recueillir auprès d’eux. Selon Velléius, le nom de ce grand homme était Iesous de Nazarenus, une traduction gréco-latine du nom hébreu de Jésus, Yeshua haNotzri.

Arrivant en ville, Jésus aurait rendu visite à la maison d’une femme nommée Élischéba, qui venait de donner naissance à un enfant mort-né. Jésus a pris l’enfant mort dans ses mains et prononça une prière en araméen les yeux rivés vers le ciel, qui, malheureusement, est décrite par l’auteur comme « immensus », ce qui signifie incompréhensible. À la grande surprise de la foule, le bébé revint à la vie presque instantanément, pleurant et se tortillant comme un nouveau-né en bonne santé.

marcus

Marcus Velleius Paterculus, était un officier romain originaire de la Campanie, et semblait percevoir Jésus-Christ comme un grand docteur et faiseur de miracle, sans lui assigner d’une quelconque manière que ce soit le concept de Messie Juif.

De nombreux tests et analyses ont été réalisés au cours des dernières semaines pour déterminer l’authenticité du manuscrit. La composition du parchemin et de l’encre, le style littéraire et l’écriture ont été soigneusement examinés et ont été considérés comme tout à fait légitime. L’analyse au carbone 14 a également révélé que le parchemin en peau de mouton sur lequel le texte est écrit, fait en effet référence au 1er siècle de notre ère, plus précisément entre l’an 20 et 45 après JC.

Ce nouveau texte d’un auteur connu pour son sérieux, propose une toute nouvelle perspective sur la vie du personnage historique qu’est Jésus de Nazareth. Il confirme les Évangiles sur la base qu’il était connu pour accomplir des miracles et que sa seule présence en ville était suffisante pour attirer des foules de gens.

Une traduction complète et officielle du document devrait être disponible en ligne et en plusieurs langues au cours des prochaines semaines, mais l’impact de la découverte se fait déjà ressentir dans la communauté scientifique. De nombreux chercheurs ont déjà salué la conclusion de l’une des plus grandes découvertes jamais réalisées dans l’étude de la vie historique de Jésus, tandis que d’autres ont exprimé des doutes sur les conclusions du professeur Perrucci et exigèrent que d’autres test soient effectués par d’autres institutions scientifiques avant d’en tirer des conclusions.

Source: Guardian LV, le 16 Octobre 2014 – http://www.nouvelordremondial.cc/2014/10/28/un-nouveau-document-contient-le-temoignage-oculaire-des-miracles-accomplis-par-jesus/

 
1 commentaire

Publié par le 29 octobre 2014 dans général, Insolite, Religion - Prophéties

 

Étiquettes : , , , , , ,

L’oligarchie mondiale passe à l’attaque !

Pour la ministre de la santé lettonne l’euthanasie est une bonne solution pour les pauvres
2 infos qui montrent comment pense l’élite (et l’influence de plus en plus ouverte de l’eugénisme) , avec la ministre de la santé lettonne , pour qui l’euthanasie est une bonne solution pour les pauvres, non vous ne rêvez pas ; et donc comment elle passe à l’attaque (l’élite) , avec un dévoilement grandissant et ostentatoire de leur idéologie,  la militarisation accrue de la police et des agents de sécurité , ,  l’utilisation d’armes létales … et on apprend à l’instant que le Congrès US propose une loi interdisant le gillet pare balles ! 
Objectif : créer une armée, tout en désarmant de plus en plus le peuple américain pour … « l’Euthanasier » ? !! 
Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance (spécial été)

Le ministre de la santé de la Rimante Salaseviciute, qui a prêté serment en juillet de cette année a déclaré dans une à « radio informations » : « l’euthanasie est une bonne solution aux problèmes, pour les couches faibles de la société, n’ayant pas les moyens de se payer les soins médicaux« .Cette déclaration a été reprise le jeudi 14 août, par le journal lituanien en ligne 15 min.Cette déclaration scandaleuse a été faite lors du débat sur la légalisation de l’euthanasie en Lituanie qui, selon la ministre, n’est pas un État social avec une aide médicale gratuite et accessible à tous, et, pour elle, l’euthanasie peut devenir une solution pour les personnes qui « ne veulent pas déranger les membres de leur famille témoins de leurs propres souffrances ».
Il faut souligner que cette déclaration est le fait de la ministre d’un État-membre de l’, dont il faut rappeler qu’il verse des pensions aux anciens combattants des unités de supplétifs , alors qu’il les a coupées aux combattants de l’. La Lituanie redevient donc adepte de la « solution finale » pour ses citoyens malades et pauvres. Il y a des filiations qui ont la vie dure !
Source :
Un document révèle des instructions détaillées de l’armée américaine pour lutter contre des «troubles de masse» et implique l’utilisation de la force létale contre des civils non armés. 
Le document, qui a été obtenu par le site public Intelligence, est un manuel de 132 pages présentant différents scénarios de tumultes sociaux comme de simples manifestations non violentes en passant par des événements pouvant être transformés en émeutes à grande échelle.

Le manuel, rédigé en Avril, prend une nouvelle dimension avec en toile de fond l’agitation dans la ville de Ferguson dans l’État du Missouri, qui maintient le couvre-feu et dont les forces de sécurité ont reçu l’aide de la Garde nationale .

L’aspect le plus inquiétant est que le manuel contient une description d’une « réponse mortelle » contre « des civils non armés», y compris l’utilisation de tireurs d’élite et des attaques directes avec des armes.

Par exemple, les tireurs d’élite sont invités à «cibler les chefs des émeutiers » et « profiter de l’effet psychologique de l’attaque. »

Pour une utilisation directe des armes à feu, il est recommandé de commencer par des tirs espacés de petits de calibres et de passer progressivement à des plus gros calibres et des armes automatiques.

Le document contient également un graphique ou les soldats sont informés sur la façon d’utiliser des balles en caoutchouc selon la gravité des dommages souhaités et détaille les impacts mortels sur le corps humain.

En tenant compte de la caractéristique des événements de Ferguson, dans lequel la communauté afro-américaine a dû faire face à une police militarisée, il convient de souligner le fait que le manuel avertit que l’agitation peut résulter de la haine ethnique ou de «questions sociales ou économiques hautement émotionnelles ».

« Les différences ethniques importantes dans une communauté peuvent créer une atmosphère de méfiance, voire de haine […] et provoquer l’éruption d’un désordre civil pouvant conduire à des perturbations réelles, » indique le document.

Source: RT

Traduction: Fawkes News

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 août 2014 dans général, Nouvel ordre mondial, société

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

INCROYABLE : Ce terrifiant document officiel de la NASA pour le contrôle de l’humanité ! / 1000e article du blog !

n1

Et cette incroyable vidéo, cette incroyable histoire  pour notre 1000e article  :
Cette dame (qui fait des recherches sur ces questions)  a été sur le site de la nasa, et y a trouvé un document terrifiant, ouvert au public, qui détaille les plans de la NASA (le document ici en PDF)

Ce document de travail était caché dans tout le mont d’infos disponible sur le site de la NASA : c’est un document officiel de travail !

Alors, que raconte ce document de travail officiel public que personne n’avait vu, et encore moins lu : vous aller voir, c’est hallucinant !

Ce document contient les plans de la NASA pour le futur  :

C’est un document format powerpoint redigé par la direction de la NASA en personne , sorti quelques mois avant le 11 septembre : le titre « futures guerres horizon 2025 »

Le document parle des robots, cyborgs, et humains , et parle d’un conflit entre le futur  et maintenant , voici quelques exemples :

page 93 « cas de guerres terroristes ou biologiques sur le territoire us » :

PRÉCONISATIONS : usage d’armes EMP (armes à impulsions électromagnétiques) , de fréquence de radiations contre notre cerveau, utiliser la propagande des médias supervisés par la CIA, etc..

Page 66 : « les limtations des humains  » :

« les humains sont trop gros, grands, lourds, trop lents physiquement et mentalement, durs à soumettre ,coûtent trop chers, la valeurs des humains baisse rapidement (doc officiel de travail de la NASA !!! ou sont impliqués l’us air force, le darpa, cia, fbi, nsa etc etc ! ) « 

PRÉCONISATIONS : développement des cyborgs et robots ! 

Ce n’est pas qu’un plan pour les états unis, c’est mondial, et ça prévoit l’utilisation d’armes qui dépassent notre compréhension et notre imagination ! (armes à faisceaux, à particules etc)

C’est un nouveau type de guerre…..contre le peuple !  Difficilement détectable par l’humanité…

Ce document parle  de l’utilisation des armes a basses fréquences micros ondes  qui seront déployées dans le monde entier (c’est un document de travail !), et mentionne un rapport de l’us army qui parle de ces armes pour cibler un ennemi (sous entendu donc que le peuple est cet ennemi)  : il y est écrit que 100% des humains seront affectés par ces armes !

D’après elle, ils neutralisent notre système immunitaire grâce à ces armes à micro ondes ( on fera le lien avec le wifi, la russie et d’autres pays qui ont interdit les fours à micro onde : l’élite est bien sur protégée grâce à leurs technologies ;

Donc le fait que de plus en plus de gens tombent malades est volontaire, écrit noir sur blanc !!! Le but est la mise en esclavage, le contrôle mental, et la dépopulation : ils ne se cachent même plus !

Ce document de la NASA montre une attaque préméditée et planifiée contre les humains , il est lui même issu d’un document issu du bilderberg 1954 intitulé  » des armes silencieuses pour une guerre tranquille » , « stratégie pour contrôler  les humains » (qu’elle montre), incroyable non !

Les banquiers sont derrière cet affreux projet, et derrière chaque politicien, qu’ils financent 

Ce document parle aussi parle d’empoisonnement de la nourriture , de l’éclatement de la cellule familiale, de la mise en place de guerres et de la propagande auprès des jeunes, de l’utilisation d’uterus artificiels …bref : de la dynamite !

Le but est de détruire notre capacité à penser et notre sens critique , mais aussi de réduire la population, et donc les CRÉDITEURS… !

On apprend aussi que les modification climatique (chemtrails) sont faites pour enlever l’habilité des hommes à cultiver eux mêmes en pourrissant les sols et les rendant inexploitables, pour que MONSANTO puisse y mettre ses graines, les seules adaptées 

Ce document officiel de la NASA nous explique le plan de l’élite : il nous dit où , quand, quoi, comment, c’est un peu un genre de truman show ce plan ;  où l’humain mis dans une cage sera peu à peu remplacé par des….cyborgs !

Ce document explique comment l’élite va prendre le contrôle de l’humanité, tout simplement, et ouvertement , grâce aux nouvelles technologies …

INCROYABLE cher lecteur ! C’est un document officiel et public que nous venons de résumer : lisez le !

Le document ici en  PDF 

Merci à BEN GARNEAU 

revue de presse 2013 Z@laresistance

 
17 Commentaires

Publié par le 4 septembre 2013 dans général, Insolite, Vidéos indispensables

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :