RSS

Archives de Tag: dès

Trump ordonne de former «immédiatement» une Force spatiale

Espace

Les Russes ont réagit directement : Selon le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine, si l’espace est reconnu par Donald Trump comme une zone de combat, alors la boîte de Pandore sera ouverte :

«Si cette déclaration signifie le déploiement d’armes dans l’espace, les États-Unis ouvrent la boîte de Pandore», a écrit Dmitri Rogozine sur Twitter.

La Russie a déclaré à maintes reprises qu’elle considérait comme inadmissible de déployer des armes, quelles qu’elles soient, dans l’espace.

—————————————————-

Le Président américain a ordonné au Pentagone de créer une Force spatiale en tant que nouvelle branche indépendante des Forces armées des États-Unis.

Donald Trump a annoncé, lundi, la création d’une nouvelle branche des Forces armées des États-Unis, la Force spatiale qui sera indépendante de la Force aérienne.

«Nous avons la Force aérienne des États-Unis et nous allons avoir une Force spatiale. Séparée, mais égale», a-t-il déclaré lors de son discours sur l’espace à la Maison-Blanche.

Le Président américain a déclaré lancer le processus «immédiatement». Il a qualifié l’espace de problème de sécurité nationale, ajoutant qu’il ne voulait pas que «la Chine et la Russie et les autres pays nous dépassent».

Trump a également promis de faire revenir bientôt les États-Unis sur la Lune et aussi d’atteindre Mars.

Donald Trump a annoncé l’éventuelle création de forces spéciales pour mener des opérations dans l’espace extra-atmosphérique le 14 mars 2018.

Dmitri Rogozine, directeur général de l’agence Roscosmos et vice-Premier ministre russe à l’époque, a réagi à cette déclaration du Président américain. Il a estimé que si l’espace était reconnu par Donald Trump comme une zone de combat, les États-Unis ouvrent la boîte de Pandore.

Auparavant, le général John Raymond, commandant de la force spatiale des États-Unis (L’USAF Space Command), avait déclaré que les États-Unis étaient préoccupés par la puissance spatiale croissante de la Russie et de la Chine et se préparaient à la guerre dans l’espace.

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , ,

Crise politique en Allemagne : Merkel pourrait être évincée dès la fin de la semaine

Le gouvernement allemand est au bord du chaos. Angela Merkela refusé l’ultimatum que son ministre de l’Intérieur venait de lui formuler. Dirigeant de la CSU -l’allié bavarois de son parti la CDU- Horst Seehofer avait donné deux semaines à la Chancelière pour trouver une solution européenne à la crise migratoire sans quoi il prendrait un décret pour fermer les frontières de l’Allemagne.

« Nous nous en tenons à notre position, dans le cas où ça ne réussirait pas (le sommet européen de Bruxelles, ndlr), qu’il soit possible de refouler immédiatement (les migrants) à la frontière », a affirmé le ministre. Angela Merkel a assuré pour sa part qu’il n’y aurait aucune fermeture « automatique » de l’Allemagne aux demandeurs d’asile, même en cas d’échec au niveau européen.

Cette crise politique qui pourrait déboucher sur un limogeage du ministre allemande et une explosion de la coalition qui dirige le pays depuis quelques mois intervient à la veille d’un conseil des ministres franco-allemand lors duquel la question migratoire sera une priorité.

Dimanche, un nouveau palier avait été été atteint. « Je ne peux plus travailler avec cette femme », avait déclaré le ministre de l’Intérieur allemand, Horst Seehofer, à propos d’Angela Merkel .

Lundi 18 juin En début d’après-midi, l’aile droite de la coalition gouvernementale allemande, réunie à Munich, avait fixé un ultimatum de deux semaines à Angela Merkel pour négocier une solution européenne au défi migratoire.

Faute d’accord européen, le président de l’Union chrétienne-démocrate (CSU) et ministre de l’intérieur, Horst Seehofer, menace de fermer les frontières de l’Allemagne, au risque de provoquer une crise nationale et en Europe.

Le parti bavarois souhaite refouler à la frontière tous les migrants qui ont déjà été enregistrés dans un autre pays de l’Union européenne, le plus souvent l’Italie ou la Grèce. Cela correspondrait à la quasi-totalité des demandeurs d’asile arrivant en Allemagne.

La chancelière centriste s’y oppose, redoutant que procéder tel un cavalier seul ne crée le chaos et n’obère toute chance d’une solution européenne négociée et d’un système d’asile partagé. « Il s’agit d’un défi européen qui nécessite une réponse européenne », a-t-elle dit ce week-end, prévenant que la « cohésion de l’Europe » était en jeu.

Mais la CSU, qui se prépare à de difficiles élections régionales en Bavière en octobre, perd patience. Elle accuse la chancelière et son parti, l’Union chrétienne-démocrate (CDU), avec lequel elle est alliée depuis 1949, de laxisme.

Le Monde, Huff post

La fin de Merkel ? Un député de la CDU admet que l’Allemagne pourrait avoir un nouveau chancelier « d’ici la fin de la semaine prochaine »

Il semble de plus en plus probable que la chancelière allemande Angela Merkel ait assisté à sa dernière conférence du G-7.

Un jour après que l’euro s’est réveillé sur des rapports contradictoires vantant l’effondrement de la coalition gouvernementale de Merkel, un législateur du propre parti de Merkel a déclaré, lors d’une apparition sur BBC World at One (via Express), que la chancelière pourrait être évincée à la fin de la semaine prochaine. Vendredi, les médias allemands ont rapporté que le partenaire junior de la coalition de Merkel, le CSU, avait annoncé la fin de son alliance avec la CDU de Merkel – bien que cette information ait été rapidement démentie.

Alors que la colère de l’opinion publique allemande à l’égard de la politique de « porte ouverte » de Merkel couve depuis des années, l’instabilité au sein de la coalition au pouvoir – qui comprend une alliance politique vieille de plusieurs décennies entre la CDU et la CSU – s’est intensifiée quand Merkel a décidé ce week-end d’opposer son veto à un plan du ministre de l’Intérieur Horst Seehofer visant à contrôler et à réduire l’immigration clandestine. Le refus de la ministre de reculer a déjà brisé une trêve difficile entre les partisans conservateurs et les opposants à sa politique libérale en matière d’asile.

Le député allemand Kai Whittaker, membre de la CDU, a déclaré que les affrontements de Merkel avec Seehofer – qui exige que la police des frontières allemande ait le droit de refouler les migrants sans papiers d’identité ou qui sont déjà enregistrés ailleurs dans l’Union Européenne – menacent de créer  » une nouvelle situation politique « . Et probablement un nouveau chancelier. »

Comme le souligne astucieusement Whittaker, la crise politique découle du fait que la question de l’immigration est devenue  » une question de pouvoir « .  L’AfD, qui a surpassé les attentes lors des élections d’automne en Allemagne, doit en grande partie son ascension à sa position anti-asile. Et alors que le chaos s’installe, Whittaker a expliqué que les législateurs allemands sont largement dans l’ignorance quant à ce qui se passe avec les dirigeants.

« Nous sommes dans une situation grave parce que la question de la crise migratoire s’est transformée en une question de pouvoir…. la question est de savoir qui dirige le gouvernement ? Angela Merkel ou Horst Seehofer ? Tout le monde semble tenir bon et c’est le problème.« 

 […]

Il existe un plan directeur pour résoudre la crise migratoire, qui consiste en 63 idées de Horst Seehofer.

Wittaker a également souligné que les affrontements entre Seehofer et Merkel pourraient être liés aux prochaines élections locales en Bavière, où le parti conservateur est soucieux de conserver une majorité.

« Cela doit être lié à la prochaine élection en Bavière, car il est vital pour les conservateurs de remporter une majorité globale, parce que c’est grâce à ça qu’ils ont une importance nationale. »

« Ce genre d’épisodes a le potentiel de diminuer l’autorité de Merkel et de Horst Seehofer et il se pourrait bien qu’à la fin de la semaine prochaine nous ayons une nouvelle situation, probablement un nouveau chancelier. « 

Merkel est opposée à ce qu’elle considère comme une approche autoritaire de Seehofer envers l’immigration, et a tenu des réunions avec les membres de son parti à la recherche de soutien pour sa politique d’asile défaillante, qui a amené plus de 1 million de migrants en Allemagne en 2015, conduisant à une hausse des agressions violentesCependant, beaucoup d’alliés de Merkel exigent même des changements à sa politique de « porte ouverte » concernant les migrants. Le plan de M. Seehofer remplacerait une règle existante de l’UE, qui permettrait à l’Allemagne de renvoyer les demandeurs d’asile dans le premier pays de l’UE dans lequel ils sont entrés. Pour l’instant, l’accord de coalition est toujours en place. Mais si le gouvernement allemand s’effondre, ou semble se diriger vers cette voie, attendez-vous à une plus grande volatilité de l’euro – et par extension, à un renforcement du dollar américain (et à des difficultés pour les marchés émergents ).

Source:https://www.zerohedge.com/news/2018-06-16/cdu-lawmaker-says-germany-could-have-new-chancellor-end-next-week

Via RI

 
1 commentaire

Publié par le 18 juin 2018 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

L’ambassadeur chinois à Washington agite la menace des bons du Trésor américains

Résultat de recherche d'images pour "bons du Trésor américains"

La chine met le doigt sur le bouton économique nucléaire

« Nous sommes certainement dans une période où l’ordre mondial passe de la domination américaine à la multipolarité … il est particulièrement important de garder son portefeuille liquide (pour être flexible) et diversifié (pour ne pas avoir de risques concentrés). » Ray Dalio

« Washington – L’ambassadeur de Chine aux Etats-Unis n’a pas exclu vendredi que Pékin –plus gros détenteur étranger de dette fédérale américaine– réduise ses achats de bon du Trésor. Une menace voilée dans le contexte d’une guerre commerciale naissante.

Dans un entretien à Bloomberg Television, l’ambassadeur Cui Tiankai, interrogé sur le point de savoir si la Chine considérerait de réduire ses achats d’obligations américaines, a répondu: « nous considérons toutes les options ».

« C’est pourquoi nous croyons que toute initiative unilatérale et protectionniste serait dommageable pour tout le monde, y compris les Etats-Unis eux-mêmes », a-t-il affirmé. Il a ajouté que cela « aurait certainement un impact négatif sur la vie quotidienne de la classe moyenne américaine, sur les compagnies américaines comme les marchés financiers ».

Cette déclaration apparaît comme une autre menace voilée dans le bras de fer commercial enclenché par les Etats-Unis contre Pékin notamment, alors que la Chine est le premier détenteur de titre de dette américaine, juste devant le Japon.

Elle a le potentiel d’inquiéter Washington alors que les Etats-Unis sont sur la trajectoire d’un gonflement de leur déficit budgétaire et donc de leurs emprunts pour financer les réductions d’impôts massives votées par les républicains et la forte hausse des dépenses militaires voulues par le président Trump.

En même temps, les bons du Trésor américains restent ceux, parmi les investissements obligataires les plus sûrs du monde, qui rémunèrent le mieux leurs détenteurs.

En janvier, Pékin détenait un peu plus de 1.168 milliards de dollars de bons du Trésor américains, soit environ 20% du total aux mains d’institutions étrangères.

Le président Donald Trump a annoncé jeudi des mesures punitives contre des importations chinoises d’un montant pouvant atteindre entre 50 et 60 milliards de dollars, l’administration américaine ayant 15 jours pour détailler les produits ciblés. Washington a aussi lancé une procédure contre la Chine devant l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) contestant les pratiques chinoises qui enfreignent les droits de propriété intellectuelle.

Pékin a répliqué en dévoilant une liste de 128 produits américains sur lesquels seront appliqués de nouveaux droits de douane.

Les taux de rendement de la dette se sont tendus vendredi après les propos de l’ambassadeur.

source

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 mars 2018 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , , ,

Orange expérimentera l’arrêt de la téléphonie classique dès 2017…

Début 2017, Orange lancera l’arrêt de la téléphonie classique (RTC) dans 14 villes du Finistère. Pour l’opérateur, le but est de débuter la fermeture du réseau dès la mi-2021, en basculant toute la téléphonie sur Internet.

Le réseau téléphonique commuté (RTC), déployé dans les années 70, vit ses derniers moments. Orange et l’Etat préparent activement sa mise au placard, après plus de 40 ans de bons et loyaux services. À compter de fin 2018, l’opérateur historique arrêtera d’ouvrir de nouvelles lignes téléphoniques classiques (fin 2019 pour Numéris), avant la fermeture progressive des lignes à partir de la mi-2021.

Une expérimentation de deux ans à partir de 2017

La vente de lignes RTC se poursuivra donc encore pendant deux ans, alors qu’Orange affirmait avant l’arrêter dès la fin 2017. Un an de sursis qu’exploitera l’opérateur historique pour se préparer. Il vient d’annoncer le lancement d’une expérimentation de l’arrêt de la téléphonie classique dans 14 communes du Finistère, dont Concarneau. Cette zone a été choisie pour la représentativité de son parc de clients, qu’ils soient grand public ou professionnels.

« Dans cette zone, tous les opérateurs qui le souhaiteront pourront tester en avance de phase des offres de substitution aux services de téléphonie fixe traditionnelle et aux services Numéris/RNIS » explique Orange, qui débutera l’expérimentation de la création de nouvelles lignes tout-IP à partir de début 2017 pour deux ans. Délai à partir duquel il commencera à arrêter la commercialisation de nouvelles lignes RTC, donc.

Dès début 2018, l’entreprise expérimentera aussi la création de multi-lignes en VoIP pour remplacer Numéris. En clair, les comptes professionnels pourront commencer à migrer des lignes fixes avec qualité de service renforcée vers des lignes professionnelles tout-IP. L’ensemble des lignes RTC seront ensuite migrées vers le tout-IP (logiquement sur fibre) à une date qui reste à définir avec l’ARCEP et les autres opérateurs.

Une concertation avec le régulateur

Selon Orange, cette opération fait partie de son programme « all-IP », préparé avec l’ensemble des acteurs du marché. Pour rappel, en février, l’ARCEP annonçait le lancement de travaux multi-latéraux avec tout le secteur, pour anticiper au mieux l’arrêt du RTC. À cette occasion, l’ARCEP indiquait qu’Orange doit prévenir cinq ans à l’avance ses partenaires de l’arrêt du réseau commuté dans une zone.

Quelques difficultés restent tout de même, avant tout les lignes qui dépendent explicitement du réseau téléphonique classique. Le cas s’était d’abord présenté lors de la tentative de migration vers la fibre de l’ensemble de la ville de Palaiseau où des lignes cuivre ont dû être conservées pour des services qui ne pouvaient pas migrer simplement, comme des systèmes d’urgence ou d’alarme.

Ces problèmes sont connus et étaient même largement signalés dans le rapport Champsaur, sur le passage du cuivre à la fibre, qui a donné naissance au principe de « zone fibrée ». La finalité étant d’éteindre le réseau cuivre classique (qui accueille le RTC, l’ADSL et le VDSL) dans les prochaines années, par plaques géographiques. (source)

 
1 commentaire

Publié par le 7 décembre 2017 dans général, société

 

Étiquettes : , , , , , ,

Les péchés cardinaux des antisystèmes

La force transforme le mensonge en vérité !

Rappelons quelques-uns de ces péchés :

  • Pas de but bien précis. Pas de vraie volonté de chambouler cette société.

Debord écrit tristement dans ses Commentaires :

« C’est la première fois, dans l’Europe contemporaine, qu’aucun parti ou fragment de parti n’essaie plus de seulement prétendre qu’il tenterait de changer quelque chose d’important. La marchandise ne peut plus être critiquée par personne : ni en tant que système général, ni même en tant que cette pacotille déterminée qu’il aura convenu aux chefs d’entreprises de mettre pour l’instant sur le marché. »

Ce qui caractérise les partis, c’est le manque de but. On prend l’exemple du FN qui a fini par aligner reculade sur reculade sur sa position sur l’euro. Le résultat a été une grosse claque aux présidentielles, parce que l’on peut être pour ou contre l’euro, mais pas pour les deux à la fois. Ou alors il faut s’appeler Coluche. Pensez à l’expérience désastreuse des rigolos de Syriza qui eux aussi ne savaient pas ce qu’ils voulaient. On sort ou on ne sort pas ? On imprime le drachme ou pas ? On en fait un drame ou pas ? Syriza a été phénoménal puisque c’est la première fois que l’on voyait un parti arriver au pouvoir et tourner casaque aussitôt. La gauche baissait son slip et on repartait comme avant, dans le monde TINA décrit par les mères courage façon Merkel, Goulard ou Lagarde.

Mais les antisystèmes se sont fait ridiculiser, à droite cette fois, par notre populiste argenté Donald Trump. Je me cite, ayant prévu le truc avant son élection. Six mois avant son élection-soumission, j’écrivais dans mon livre :

« …il semble que l’affaire Trump va servir d’opération psychologique au niveau mondial. Le système a peur des masses, et il a besoin de faire un exemple – en montrant le mauvais… l’accusation de racisme, de nazisme, de fascisme, de machisme par les médias, les excès ou soi-disant excès de Trump porteront leurs fruits et tout le petit monde du petit blanc frustré rentrera dans sa niche comme en France. Il sera « agité » une nouvelle fois avant de « s’asservir » pour rien, et c’est tant mieux ! »

Et un peu plus bas :

« Il se peut que Trump serve aussi d’exorcisme à la fin pour calmer le ressentiment général en Amérique et organiser plus calmement la faillite du pays qui a déjà commencé, même si elle est décrite rarement. La fascisation et la militarisation des Etats-Unis décrite par Paul Craig Roberts servira à prévenir ou écraser massivement toute rébellion, d’où qu’elle vienne. Il semble bien que l’on en prenne aussi le chemin en France avec Juppé (NDLT ; texte de septembre 2016).  Trump peut servir aussi à moyen terme à décourager l’opinion un peu rebelle du petit blanc américain. »

  • Un troupeau très divisé

Le troupeau des antisystèmes est très divisé et c’est pourquoi Macron l’a emporté. Il y avait le troupeau des gauchistes antisystèmes emmenés par Mélenchon ; l’extrême-droite transgénique devenue souverainiste mais pas convaincante pour trois sous ; et même le troupeau conservateur-catholique façon Fillon (courage, Fillon !) né des manifs imprévues de 2012. Partout dans le monde le troupeau des antisystèmes est coincé par ses brouillons mais surtout par sa division. On est rouge ou on est brun ? Beaucoup de gens ne sont pas contents, mais ces gens ne sont pas d’accord. On oublie aussi que Trump a surtout gagné parce qu’il était le candidat républicain, pas le candidat populiste antisystème. Elu, il s’est aussitôt remis au service de son oligarchie dirigeante, qu’il a appris à bien héberger depuis quatre décennies maintenant à Manhattan, Miami ou Hawaï. En France on devait avoir un deuxième tour pépère avec Juppé et Macron (ou Hollande), bien loin des miasmes de la campagne système-antisystème à laquelle on a eu droit. Les gens roupillent plus qu’on ne le croit, et au deuxième tour ils aiment montrer combien ils le chérissent leur système. Revoyez les films cyniques-populistes de Jean Yanne, lisez les recommandations de La Fontaine aux grenouilles…

« De celui-ci contentez-vous,

De peur d’en rencontrer un pire. »

  • Un troupeau trop virtuel

Le système se plaint d’internet, ou fait semblant de le faire. Il a bien sûr tort car le web liquide tout le monde, libère la rue, laisse les gens s’abrutir de people ou de news (Thoreau se moque de cette gourmandise en news), ils lui abandonnent le pavé.  Sur le moyen terme le système gagne et il a gagné récemment tous ses bras de fers contre les pseudo-contestataires qui font semblant de se croire résistants en cliquant comme moi trois mille fois par jour. Ses ennemis sont si peu convaincus de leur cause (et que feraient Mélenchon ou Le Pen ?) qu’ils lui concèdent tout de suite la victoire, et se lancent dans des chamailleries. Mélenchon avait donné un lourd petit cours sur Lénine, personne ou presque dans son assistance jeune, tranquille et bigarrée, ne savait qui c’était. Et de reprocher leur machisme aux bolchéviques ! Après on baille et on va se coucher. Le conglomérat des solitudes sans illusion dénoncées par Debord ne risque pas de tourmenter la machinerie cybernétique-capitaliste-bureaucratique qui nous contrôle tous, bien plus que les oligarques fatigués et les bébêtes des Bilderbergs qui servent de boucs émissaires. Godard ou Tati avaient bien filmé cela dans Alphaville ou Play Time.  Le « mécontent industriel » de Gustave Le Bon, fabriqué par l’instruction universelle, est devenu un troupeau proliférant mais finalement peu gênant. Le troupeau internet manque de motivation, de conviction, de formation, de militants, de tout en fait. Il est le troupeau liquide de la société liquide décrite par Bauman.

Cela étant, ne désespérons pas de ce troupeau qui fait peur au système.

Car c’est lui qui dans sa rage chaotique détruit ses assises et précipite sa fin en se désignant comme cible innocente.

Source

Sources

Nicolas Bonnal – Trump et les antisystèmes ; lettre ouverte aux antisystèmes (Amazon_Kindle)

Lucien Cerise – Gouverner par le chaos

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 mai 2017 dans général, Politique, société

 

Étiquettes : , , ,

Liste des eaux en bouteille qui n’ont aucun polluants (et celles qui en contiennent)

biberon_eau

En ce qui concerne les eaux en bouteille, 37 échantillons sur 47 (78%) ne présentaient aucun des 85 polluants recherchés. Parmi les eaux en bouteille sans aucune trace de polluant, on retrouve les eaux minérales Evian, Contrex, Courmayer, Thonon, Montcalm, Wattwiller, les eaux minérales des marques Auchan, Carrefour, Leclerc et Leader Price, et les eaux minérales gazeuses Perrier, Badoit, San Pellegrino ou Quezac. 23 eaux de source en bouteille n’avaient également aucune trace de substance toxique.

Seules 10 références d’eau en bouteille présentaient des microtraces de polluants d’après 60 Millions de consommateurs. Parmi les eaux minérales testées positives: Hépar (buflomédil (médicament)), Volvic (atrazine), Vittel (hydroxyatrazine), Cora (atrazine), et l’eau de source Cristaline (de source Louise) avec de l’oxadixyl (pesticide).

Plus surprenant, du tamoxifène, qui est un traitement du cancer du sein, aurait été retrouvé dans la Saint Amand, la Mont Roucous, la St Yorre et La Salvetat, l’eau de source Carrefour Discount, ainsi que dans 3 prélèvements sur 10 d’eau du robinet.

Des toxicologues ont été interpellés par la présence de tamoxifène dans tous ces prélèvements et ont évoqué des « faux positifs ». Les résultats ont immédiatement été contestés par la Chambre Syndicale des Eaux Minérales Naturelles: une contre-expertise réalisée à sa demande par un laboratoire indépendant du CNRS à l’Université de Bordeaux a conclu à « l’absence de résidus médicamenteux dans les eaux minérales ».

Le syndicat rajoute que les traces de pesticides retrouvées dans les eaux minérales le sont à des niveaux infinitésimaux et donc « parfaitement conformes à la réglementation ». (source)

Pour compléter, Voici les marques d’eau en bouteilles qui possèdent des polluants d’après 60 millions de consommateurs et Tuxboard :

On a pu détecter des pesticides ou polluants chimiques dans quelques marques d’eau en vente dans les magasins . Selon l’étude menée conjointement par France libertés et 60 millions de consommateurs, des polluants ont été retrouvés dans 10 bouteilles d’eau sur les 47 examinées. Des micro-traces qui ne serait pas nuisibles pour la santé de l’homme mais c’est une situation qui pose cependant la question de la pureté de l’eau en bouteille.

Ce qui a été retrouvés sont des traces de pesticides et de médicaments. Mais alors quelles sont les marques concernées par les résultats de cette étude?

Voici les 10 marques d’eau en bouteilles incriminées avec les particules de pollution concernées.

Hépar – Source Hépar

 

Buflomédil (médicament, vasodilatateur)

Mont Roucous – Source Mont Roucous

Afficher l'image d'origine

Tamoxifène (hormone de synthèse utilisée pour lutter contre le cancer du sein)

Saint Amand – Source du Clos de l’abbaye

eau en bouteilles

Tamoxifène et Naftidrofuryl (médicament, vasodilatateur)

 

Eau en bouteilles: Vittel – Grande source

Afficher l'image d'origine

 

Hydroxyatrazine (pesticide)

On en parlait dans ce reportage :

Volvic – Source Clairvic

Afficher l'image d'origine

Atrazine (pesticide)

Carrefour discount – Source Céline Cristaline

Tamoxifène

 

Cora – Source Saint-Pierre

Atrazine

Cristaline – Source Louise

Oxadixyl (pesticide)

La Salvetat – Source La Salvetat

Afficher l'image d'origine

Tamoxifène

 

St-Yorre – Source Royale

Tamoxifène

Parmi les eaux en bouteille sans aucune trace de polluant, on retrouve les eaux minérales Evian, Contrex, Courmayer, Thonon, Montcalm, Wattwiller, les eaux minérales des marques Auchan, Carrefour, Leclerc et Leader Price, et les eaux minérales gazeuses Perrier, Badoit, San Pellegrino ou Quezac. 23 eaux de source en bouteille n’avaient également aucune trace de substance toxique.

Pour conclure : Renseignez-vous sur la qualité de votre eau du robinet car souvent elle est meilleure ou voire de même qualité que les eaux en bouteilles. Surtout que le point le plus négatif, outre le prix très élevé, et malgré les efforts des fabricants, sont bien les bouteilles en  plastiques difficilement biodégradables qui polluent les sols et nos océans.

Seules ces 10 références d’eau en bouteille présentaient des microtraces de polluants d’après 60 Millions de consommateurs.

Ajout d’information

Suite à cet article nous avons été contacté par la Chambre Syndicale des Eaux Minérales. Voici leur mail :

Nous faisons suite à l’article que vous avez publié « Voici les marques d’eau en bouteilles qui possèdent des polluants ».

Vous faîtes référence à un article de 60 Millions de Consommateurs sur la qualité de l’eau datant du 25 mars 2013. Cette information est maintenant largement dépassée :

Sachez que les résultats de cette étude ainsi que la méthodologie ont, depuis cette période, été contestés.

En effet, une étude a été menée par un laboratoire indépendant spécialisé dans la recherche au niveau de « l’ultra traces » (micro-particules).

-13 000 analyses ont été effectuées sur les polluants émergents, sur 40 marques d’eau embouteillées en France.

-La recherche a porté sur 330 molécules : médicaments, hormones, pesticides et autres molécules liées aux activités humaines.

Cette étude prouverait que : 

-ll n’y a aucune trace de médicament, d’hormone, de phtalate, ni de Bisphénol A dans les eaux embouteillées.

-100% des eaux embouteillées sont conformes à la réglementation, à des seuils même 2 fois plus bas que les limites réglementaires en matière de pesticides.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur http://eaumineralenaturelle.fr/qualite/qualite-de-leau-en-bouteille

Et consulter le communiqué de presse joint afin de pouvoir rectifier l’information que vous avez publiée.

Les études sont souvent contestées par les lobbys, mais dans le doute et par soucis d’équité, nous avons voulu publier cette information.

Mais cela n’enlève rien au problème de pollution engendrée par la production des bouteilles d’eau.

 
1 commentaire

Publié par le 18 mai 2017 dans général, Santé - nutrition

 

Étiquettes : , , , , ,

Assange : Les révélations sur Clinton pourraient venir dès la semaine prochaine

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a déclaré que des fuites sur Hillary Clinton et d’autres politiciens américains viendront «raisonnablement vite» et que l’information « taquine » pourraient tomber dès les prochaines semaines. Julian Assange qui a promis d’exclure Hillary Clinton de la présidentielle avant le débat du 26 septembre .

« Le premier lot arrivera raisonnablement bientôt. Nous sommes maintenant très confiants à ce sujet, »a déclaré Assange chez Hannity de Fox News.
( ci-dessus)

Le rédacteur en chef WikiLeaks a choisi de ne pas fournir des détails sur les révélations, mais a ajouté que l’organisation « pourrait mettre quelques teasers dès la semaine prochaine ou la semaine suivante. »

Lorsqu’on lui a demandé  si oui ou non il était difficile de pirater ces documents, Assange a eu l’occasion de passer à l’offensive, en déclarant qu’il était «absolument incroyable» pour Clinton de mentir au sujet de ne pas savoir que le bracketed (C) était un document classifié. Il a répété avec insistance que «Elle est une menteuse« .

L’entrevue comprenait également une allégation par Assange que l’administration Obama a poursuivi plus de journalistes en vertu de la Loi sur l’espionnage que toutes les autres administrations de l’histoire combinées.

Ces mots d’accusation de Wikileaks viennent sur le talon d’un démarrage de la semaine difficile pour la campagne de Clinton, où un sondage majeur de CNN a révélé qu’elle est en train de perdre son avance sur Donald Trump, comme Planète Free Will l’a déjà signalé

Dans une interview Août sur le même réseau, Assange avait promis de faire fuir «milliers» de pages de documents relatifs à Hillary Clinton, le Comité national démocrate et l’élection présidentielle, ajoutant qu’il prévoyait que ça aurait un impact «significatif» en Novembre.

Les Démocrates auraient craint pendant des mois qu’une décharge de l’ information par la mystérieuse association internationale à but non lucratif pourrait provoquer des vagues dans un combat sur l’élection générale de plus en plus agressif entre Clinton et Donald Trump.

Auparavant, des hackers anonymes avaient piraté des courriels du Comité national démocrate qui ont été publiés en juillet dernier par WikiLeaks. Les documents faisaient état des efforts déployés par des représentants du Comité en vue de soutenir Clinton et de discréditer son rival Bernie Sanders lors des primaires.  La présidente du Comité Debbie Wasserman Schultz s’est vue obligée de démissionner suite au scandale déclenché par ces révélations.

La menace d’une autre publication de documents dommageables a pesé lourd dans l’esprit des esprits démocrates.

Clinton, quant à elle, a cherché à impliquer Trump dans un possible complot russe interférant avec les élections américaines, une charge qui a été similairement faite à Assange et son organisation. Les deux ont nié les allégations.

Poilitico – Zero Hedge– resistanceauthentique

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 septembre 2016 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :