PYATIGORSK, Russie – Le chef de département de l’Université médicale d’Etat de Volgograd et membre de la RAS, Alexander Spasov, a déclaré à TASS vendredi à Piatigorsk que des tests cliniques ont débuté sur un nouvel analgésique non addictif mais surpassant la morphine.

« Avec nos collègues de l’Université fédérale du Sud, nous avons créé un médicament qui n’a toujours pas de nom spécifique mais qui s’appelle pour l’instant RU-1205″, a annoncé Spasov lors de la 3ème conférence internationale sur la pharmacologie expérimentale et clinique.

« Sur la base de son effet, il surpasse les antidouleurs bien connus tels que la morphine et le promédol et ne provoque pas d’effets addictifs secondaires « , a-t-il expliqué.

« Aujourd’hui, une série complète d’études précliniques est terminée, et nous sommes en train de négocier avec deux usines qui sont supposées financer la recherche clinique et lancer la production industrielle. » Actuellement, il n’y a pas de médicament similaire dans le monde  » a-t-il annoncé.

« Un médicament antalgique, qui surpasse la morphine et ne provoque pas de pharmacodépendance, ni psychologique ni physique, est une percée majeure. Ce médicament peut déclencher une petite révolution en pharmacologie. Il va sauver les patients de la dépendance consécutive à l’usage d’antalgiques, il élimine la possibilité d’une dépendance à la drogue, qui se produit lors de l’utilisation de produits à base de morphine à long terme « , a souligné Spasov. (source)