RSS

Archives de Tag: des explosifs

Des produits chimiques pouvant servir à confectionner des explosifs dérobés près de Paris

Des produits chimiques pouvant servir à confectionner des explosifs dérobés près de Paris
Plus d’une vingtaine de litres de produits chimiques pouvant servir à fabriquer des explosifs ont été volés à l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort (Enva), située à Maisons-Alfort (Val-de-Marne), près de Paris.

L’école vétérinaire de Maisons-Alfort a été victime d’un vol d’une vingtaine de litres de produits chimiques dangereux rentrant dans la composition d’explosifs, a-t-on appris le 20 avril.

Parmi les principaux ingrédients dérobés : du trichloréthylène, de l’acétone et du fluorure de zinc. «Vu les produits, c’est évident que ça peut servir à fabriquer des engins explosifs», a expliqué une source policière à l’AFP, confirmant une information du journal Le Parisien.

Plusieurs de ces ingrédients rentrent effectivement dans la composition du TATP, explosif prisé par les terroristes de Daesh.

Le vol a eu lieu il y a une semaine environ, mais l’établissement n’a prévenu la police que le 19 avril, a ajouté la source policière. Ce n’est pas la première fois que l’Enva est victime d’un vol, selon elle : des produits stupéfiants y ont déjà été dérobés par le passé, notamment de la kétamine.

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Maisons-Alfort.

Cet incident survient dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu en France : sous l’état d’urgence et à quelques jours de la présidentielle, un projet d’attentat qui ciblait des prétendants à l’Elysée a été déjoué il y a quelques jours. 4

Trois kilos d’explosifs de type TATP ont en effet été découverts le 18 avril au domicile de deux suspects par les forces anti-terroristes.

Source

 
Poster un commentaire

Publié par le 20 avril 2017 dans général, Politique, société

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Bouches-du-Rhône : au moins 150 détonateurs et des explosifs dérobés sur un site militaire


© Fournis par Francetv info

Ça ne présage rien de bon une fois de plus … La terreur et la peur sont des outils puissants . Z .

Les autorités ont fait part de leur inquiétude. Un ou plusieurs individus ont réussi à s’introduire dans un dépôt de munitions de l’armée de terre dans une caserne de Miramas (Bouches-du-Rhône), révèlent plusieurs médias, dont Europe 1 et RTL, mardi 7 juillet. Ils y ont dérobé au moins 150 détonateurs ainsi qu’une grande quantité d’explosifs, a confirmé une source proche de l’enquête à l’AFP. La date du vol n’est pas précisément connue et l’inventaire est toujours en cours, précisent les deux radios.

« C’est très inquiétant »

D’après la radio, neuf bâtiments du site, fréquenté par environ 200 militaires, ont été forcés. Les individus sont repartis « en perçant et en soulevant le grillage », et en déjouant la vigilance des gardiens qui dorment sur place la nuit. Selon Europe 1, le vol a « été commis par des individus bien renseignés », qui « connaissaient bien le lieu ». La gendarmerie a été chargée de l’enquête.

Interrogé sur France Bleu Provence, le maire de Miramas, Frédéric Vigouroux, a lui fait part de sa vive inquiétude. « Je n’ai eu que très peu d’informations, mais c’est très inquiétant. Tous les services de l’Etat sont focalisés sur le dossier », indique-t-il.

Voici des précisions par LA TRIBUNE :

Selon le député « Les républicains » (Haute-Marne), François Cornut-Gentille, « les premières informations transmises par le ministère de la défense révèlent des défaillances majeures de la sécurité ». Il met en cause la Direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD).

Près de 180 détonateurs, une dizaine de pains de plastique et une quarantaine de grenades ont été volés dans un site militaire de stockage de munitions de l’armée de terre à Miramas (Bouches-du-Rhône). Le vol a été constaté lundi et huit ou neuf bâtiments du site de Miramas auraient été visités. « Les autorités militaires locales ont détecté, lundi en début d’après-midi, une intrusion par effraction au dépôt de Miramas du Service Inter-armées des Munitions (SIMU) », a confirmé le ministère de la Défense dans un communiqué publié ce mardi. Le parquet de Marseille a été saisi de cette enquête.

Pourquoi un tel vol ? Pour le député « Les républicains » (Haute-Marne), François Cornut-Gentille, spécialiste des questions de défense,« les premières informations transmises par le ministère de la défense révèlent des défaillances majeures de la sécurité » des sites militairesUne mission qui incombe à la Direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD) chargée de veiller à leur bonne sécurisation. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a d’ailleurs ordonné « une enquête de commandement pour analyser les faits, l’organisation et les éventuelles responsabilités », a précisé le communiqué.

la suite ici :  http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/pourquoi-les-militaires-se-sont-fait-massivement-voler-des-explosifs-490236.html – France TV

 
2 Commentaires

Publié par le 7 juillet 2015 dans général, Insolite, société

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :