RSS

Archives de Tag: de cash

USA : La prochaine crise économique, privera instantanément de cash les 2/3 de la population

Pour rappel, 33% des Américains n’arrivent même plus à subvenir à leurs besoins élémentaires …

Saviez-vous qu’environ 70% de la population américaine vit d’un chèque de paie à l’autre ? Comme vous le constaterez ci-dessous, une nouvelle enquête vient de montrer que 69% des américains ont moins de 1000 dollars d’économies.

Bien sûr, l’une des principales raisons qui expliquent cette triste réalité, c’est que la plupart des américains croulent littéralement sous les dettes. En fait, le montant total de la dette des ménages américains dépasse maintenant les 12.000 milliards de dollars. Du coup, beaucoup d’Américains sont tellement occupés à essayer de rembourser leurs dettes existantes qu’ils n’ont pas le temps de penser à épargner pour leur avenir. Si les conditions économiques continuent de rester relativement stables et ce même si beaucoup d’américains vivent au bord de la pauvreté, cela ne les tuera probablement pas. Mais le jour où l’économie américaine plongera dans une nouvelle crise du type de 2008 voire pire, les deux tiers des Etats-Unis pourraient se retrouver quasi instantanément dans une grave pénurie de liquidités.

Si vous vivez d’un chèque de paie à l’autre aux Etats-Unis, vous vivez sous la menace permanente de voir votre vie basculer totalement et à tout moment si ce salaire ne vous était plus versé. Durant la dernière crise, des millions d’Américains ont perdu leur emploi très rapidement, et parce que beaucoup d’entre eux vivaient d’un chèque de paie à l’autre, tout d’un coup un grand nombre d’entre eux se sont retrouvés dans l’incapacité de rembourser leurs prêts immobiliers. En conséquence, une multitude de familles américaines ont vécu cette douloureuse vague de saisies immobilières.

Malheureusement, il semble que nous n’ayons tiré aucune leçon de nos erreurs passées. Selon la dernière enquête que j’ai mentionné précédemment, 69% des Américains ont moins de 1000 dollars d’économies

L’an dernier, le site de finance personnelle GoBankingRates avait interrogé plus de 5000 Américains et il avait découvert que 62% d’entre eux avaient moins de 1000 dollars d’économies. Le site GoBankingRates a une nouvelle fois posé cette question le mois dernier auprès de 7052 américains. Le résultat ? Près de sept Américains sur 10 (69%) ont déclaré avoir moins de 1000 dollars d’économies sur leur compte en banque.(69% = 34% qui n’ont rien + les 35% qui ont entre 0,01 et 999,99 dollars)

Si l’on rentre un peu plus dans les détails de cette enquête, nous constatons que 34% des Américains n’ont plus un seul sou sur leur compte en banque, tandis que 35% ont moins de 1000 dollars. Parmi les autres résultats de cette enquête, 11% des américains ont entre 1000 dollars et 4999 dollars, 4% ont entre 5000 dollars et 9999 dollars, et 15% ont plus de 10 000 dollars d’économies.

Probablement que le fait le plus inquiétant de cette enquête, c’est que 62% des Américains avaient moins de 1000 d’économies l’année dernière. Cela signifie donc que le chiffre de cette année est bien pire que celui de l’an passé puisqu’il a malheureusement progressé 7 % au cours des 12 derniers mois.

Comment cela a t-il pu arriver ? Je pensais que les médias nous expliquaient que l’économie se portait bien mieux…

Regardez, si vous n’avez pas eu l’idée de mettre de l’argent de côté pour parer à un imprévu ou à une situation d’urgence, vous risquez de vous retrouver dans une situation très compliquée voire de tout perdre. j’ai alerté à maintes reprises à ce sujet et ce depuis des années, et dans un article toujours en lien avec cette dernière enquête, le quotidien national américain USA Today a lui aussi très fortement souligné ce point

Ces données sont particulièrement inquiétantes car on recommande aux américains d’avoir l’équivalent de six mois de dépenses mis de côté en cas d’urgence, comme dans le cas d’importantes dépenses médicales, de frais pour la réparation d’un véhicule, ou pour un licenciement. Sans ce fonds d’urgence qui sert de coussin, des millions d’Américains pourraient se retrouver dans une situation financière désastreuse.

En tant que rédacteur en chef du site The Economic Collapse Blog, les gens me demandent constamment ce qu’ils doivent faire afin de se préparer au mieux face aux difficultés qui se profilent à l’horizon.

Le tout premier conseil que je donne, c’est de se constituer un fonds d’urgence et donc de mettre de l’argent de côté.

Dans une situation chaotique, il est toujours difficile de prévoir avec précision ce qui va se passer, mais de toute façon, nous devrons continuer à payer nos factures et acheter divers produits à nos familles au cours de la prochaine crise.

Oui, un jour, le dollar américain n’aura plus aucune valeur, mais avant que cela n’arrive, vous aurez toujours besoin d’un toit pour votre famille et à qu’il y ait de la nourriture sur la table.

Et vous aurez besoin d’argent pour cela.

Il y a quelque temps, la Réserve fédérale américaine avait également constaté qu’un grand pourcentage d’Américains vivaient au bord de la pauvreté. La Fed a découvert récemment que 47 % des Américains sont incapables de sortir 400 dollars pour couvrir un imprévu sans devoir emprunter ou vendre quelque chose qu’il possède à quelqu’un.

Si vous n’êtes même pas capable de sortir 400 dollars pour couvrir un imprévu comme une visite aux urgences, alors c’est que vous devez déjà vraiment avoir du mal à joindre les deux bouts financièrement chaque mois. Malheureusement, près de la moitié des américains se trouvent actuellement dans cette situation.

on nous répète inlassablement que l’économie se porte mieux, mais c’est totalement faux !

En réalité, il se trouve que l’intervalle d’années allant de 2005 à 2015 a été la pire période de croissance du PIB par habitant de toute l’histoire moderne des Etats-Unis. Ce qui suit provient du site zerohedge

  1. La croissance était particulièrement forte dans les années 1960 et ce jusqu’au début des années 1970. Chaque année, de 1966 à 1973, le revenu par habitant augmentait entre 30 % et 40 % par rapport à la même période une décennie plus tôt. Ainsi, il n’est donc pas surprenant que de nombreux Américains se rappellent de cette période comme étant la meilleure qu’ait connu l’économie américaine.
  2. Chaque année de 1984 à 2007 – une période que les économistes appellent la Grande Modération, en raison du taux de croissance moins dynamique et de la faiblesse des taux d’intérêt -. Le revenu par habitant augmentait entre 20 % et 30 % par rapport à la même période une décennie plus tôt. Voilà la raison pour laquelle les américains se rappellent de cette période qui fut bonne pour l’économie américaine.
  3. La croissance du revenu par habitant de 2005 à 2015 a été inférieur chaque année à celle qui avait été relevée une décennie plus tôt. C’est certainement ce qui explique pourquoi beaucoup d’américains sont mécontents des récentes performances économiques de leur pays.

Et comme je l’ai répété à maintes reprises, Barack Obama est en passe de devenir le seul président de toute l’histoire des États-Unis à n’avoir jamais fait progresser le Pib américain de plus de 3% sur une année et ce durant ces deux mandats soit 8 ans. Tous les autres présidents dans l’histoire des Etats-Unis, et même les plus mauvais, avaient au moins réussi à faire progresser le Pib d’au moins 3% ne serait-ce qu’une année. Mais cela n’est pas arrivé sous Obama, et ce même si il a eu deux mandats à la Maison Blanche.

Pourquoi Donald Trump n’a pas soulevé ce point ? Je pense qu’il pourrait faire mal avec ce fait établi.

Actuellement, personne ne peut nier que la classe moyenne ne cesse de rétrécir.  Nous avons appris pour la première fois que la classe moyenne américaine constituait une minorité au sein de la population.Alors qu’en 1971, 61 % de l’ensemble des ménages américains faisaient partie de la classe moyenne.

En 1970, la classe moyenne américaine ramenait au foyer environ 62 % de l’ensemble des revenus. Aujourd’hui, ce nombre a chuté et atteint dorénavant 43%.

Ceux qui rejettent encore les arguments que je viens d’exposer et qui sortiront des phrases du type: « Trouve toi un travail » ne comprennent pas qu’il devient de plus en plus difficile de trouver un bon emploi actuellement.

Les statistiques les plus récentes montrent qu’il y a 7,9 millions d’américains déclarés comme étant officiellement au chômage. Lorsque vous ajoutez à ce nombre les  94,1 millions d’américains en âge de travailler et sans emploi, qui sont comptabilisés comme étant en dehors de la population active, vous obtenez plus de 102 millions d’américains sans emploi actuellement.

Et avoir un emploi ne signifie pas forcément que tout va bien. Selon les derniers chiffres de l’administration américaine en charge de la sécurité sociale (The Social Security Administration), 51 % de l’ensemble des travailleurs américains gagnent moins de 30.000 dollars par an.

Partout où l’on peut regarder, les choses se détériorent. Il y a quelques temps, j’avais expliqué que les villages de tentes pour sans-abri poussent comme des champignons aux Etats-Unis et que la pauvreté continue de progresser, et que du coup, de plus en plus d’adolescents se prostituent pour se nourrir.

Malheureusement, ce que nous venons d’évoquer se banalise un peu partout à travers les Etats-Unis. Même dans des régions où tout semble bien se passer, nous constatons que la pauvreté progresse à des niveaux records. Par exemple, il a été récemment rapporté que le nombre de sans-abri New-Yorkais vient d’atteindre« un niveau record » le week-end dernier, et le nombre de familles vivant en permanence dans des refuges pour sans-abri a bondi de 60 % au cours des cinq dernières années.

Si les choses vont aussi mal alors que nous sommes normalement en pleine période de « reprise économique », on est en droit de se demander à quoi ressembleront les choses lorsque l’économie implosera…

Et compte tenu du fait que près de 70% de la population américaine n’a pratiquement pas d’économies, comment l’Amérique fera pour gérer un ralentissement économique prolongé qui pourrait être encore pire que ce que nous avions vécu en 2008 et 2009 ?

Le décor est déjà planté pour la prochaine grande crise économique mondiale, et il n’en faudra pas beaucoup pour que les Etats-Unis basculent dans le précipice.

Source, via BB

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 octobre 2016 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Le Venezuela est à court de cash et a commencé à vendre son or

trésorerie venezuela

Les réserves de cash de caracas fondent..

« Il y a un an, juste au lendemain du massacre de Thanksgiving à l’OPEC qui avait provoqué le crash du cours du pétrole alors que l’Arabie Saoudite mettait de facto un terme au cartel pétrolier, nous avions prédit que le Venezuela serait la première victime de ce « carnage du brut ». Le Venezuela, dont 95 % des recettes dépendent du pétrole, a non seulement connu depuis un épisode dramatique d’hyperinflation (qui ne fait que s’accélérer) accompagné d’un effondrement économique total, mais ses CDS (assurance contre les défauts d’impayés) ont depuis logiquement explosé pour refléter les 96 % de probabilité de défaut dans les 5 années à venir.

Mais tandis que tout le monde s’attendait à ce défaut, le Venezuela a réussi jusqu’à présent à éviter la faillite. Comment a-t-il fait, malgré sa dette massive et la paralysie de son économie ? Tout d’abord, il a puisé dans ses réserves de devises à un rythme sans précédent. Ces réserves ont atteint un plus bas de 12 ans, à 15,2 milliards de dollars.

D’après Barclays, le Venezuela posséderait des actifs valant 42 milliards de dollars, dont 15 milliards sont liquides. Ces actifs ne devraient plus s’élever qu’à 8 millions d’ici la fin de l’année alors que le pays et la société pétrolière d’État doivent rembourser 12 milliards d’obligations en 2016.

Avant d’entrer dans 2016, le Venezuela devra également rembourser 3,5 milliards de dollars. Comment Caracas fait-elle pour faire face à ses obligations ? La réponse est simple : elle a vendu son or, le même métal qui avait été rapatrié de Londres grâce aux efforts de Chavez. Or qui, seulement 4 ans plus tard, est désormais renvoyé à la case départ par le président actuel Maduro. (…)

D’après Reuters, le Venezuela aurait vendu 19 % de ses réserves d’or rien qu’en 2015 sur base des chiffres publiés par la banque centrale du Venezuela. (…)

venezuela or

Il y a d’autres signes que le Venezuela – malgré les plus grandes réserves de pétrole du monde – pourrait être la pire économie sur la planète aujourd’hui. Sa monnaie a chuté, l’inflation a grimpé en flèche de plus de 100% et il ne peut pas payer pour les importations de base comme les frites ou même les serviettes. L’économie du Venezuela devrait diminuer de 10% cette année, selon le FMI.

Pendant ce temps son gouvernement, dirigé par le président Nicolas Maduro, continue d’augmenter les dépenses publiques pour renforcer les pensions, subventionner les épiceries et fournir des soins de santé gratuits. Ces politiques sont presque impossibles à maintenir quand les prix du pétrole chutent.

« L’essentiel est que les dépenses sont insoutenables avec le pétrole en dessous de 50 $ et doit être freiné», dit Win Thin, responsable mondial des marchés émergents chez Brown Brothers Harriman.Thin qui croit que le Venezuela finira par réduire les dépenses pour éviter un défaut, mais il souligne que les marchés financiers prédisent un défaut.

Vous pourriez penser que le reste des réserves du Venezuela sont tous en cash . Mais elles ne le sont pas. Après ses réserves d’or, son fonds de secours de 2,3 milliards $ est avec le FMI, laissant le Venezuela avec une somme dérisoire de réserves de trésorerie réels, maintenant moins de 1 milliard $.

Les experts disent qu’il reste 2  manières possibles de sauver le Venezuela maintenant :

(1) Un rallye des prix du pétrole pourrait aider le Venezuela a obtenir plus d’argent dans ses coffres.Mais cela n’est pas trop probable à court terme.

(2) la Chine ou la Russie, ses principaux alliés, peuvent se porter volontaires pour payer ses dettes.Mais la Russie a ses propres problèmes économiques et il semble peu probable qu’elle renflouera le Venezuela, disent les experts. La Chine a donner des milliards au Venezuela l’année dernière, et elle pourrait venir à la rescousse de nouveau. Mais compter sur la Chine à un moment où son économie ralentit, est insoutenable, disent les experts.

La bonne nouvelle est qu’au mois de mai 2015, l’or constituait environ 58 % des réserves du Venezuela, soit 11,8 milliards d’après les calculs de Bloomberg. Cela dit, on ignore les quantités d’or qui ont été vendues par le pays durant ces 5 derniers mois.

La mauvaise nouvelle est que cet or disparaîtra bientôt. Avec des échéances de 12 milliards qui tomberont en 2016, il est probable que le Venezuela soit à court de réserves liquides dans les 12 prochains mois. (…)

Si le cours du brut ne remonte pas miraculeusement après le premier trimestre 2016, Caracas devra se débrouiller. Par contre, cette histoire vénézuélienne montre une nouvelle fois que pour les créditeurs de Wall Street, l’or fait très bien l’affaire en tant que monnaie. (…) »

Zero Hedge – CNN – or-argent.eu – resistanceauthentique

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 octobre 2015 dans économie, général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

L’Illinois ne payera pas les pensions des retraités, , et les gagnants de loterie sont payé en IUO : « A toutes fins utiles, nous n’avons désormais plus de cash »

La reprise vigoureuse continue aux US : En Illinois les caisses sont vides et il n’y a plus de Cash, et les gagnants de loterie sont payé en reconnaissances de dette. (IUO = reconnaissance de dette « je te dois ») !!!

Voici Zero Hedge  :

A présent, les problèmes budgétaires de l’Illinois ne sont plus un secret.

En mai dernier, après que la Cour suprême de l’État eut invalidé une offre publique de réforme des retraites, Moody’s avait  déclassé la ville de Chicago exposant les difficultés financières de l’Etat dans le feu du projecteur national.

Depuis lors, la situation ne s’est pas améliorée et en dépit de l’embauche d’un gourou du budget (pour 30.000 $ par mois,  pas moins), Bruce Rauner a été incapable d’adopter un budget en temps opportun menant directement à tous les types d’absurdités,  de la possibilité d’années scolaires raccourcies aux gagnants de loterie étant payé en reconnaissances de dette. (IUO)

Maintenant, comme le rapporte Bloomberg, les paiements de pension sont configurés pour être retardée. Le paiement en Bons, apparemment, va encore être fait.

L’Illinois va retarder les paiements de pension alors qu’une impasse budgétaire prolongée provoque une pénurie de liquidités, selon le contrôleur Leslie Geissler Munger .

Le bras de fer des dépenses entre le gouverneur républicain Bruce Rauner et les dirigeants législatifs démocrates s’est étendu à son quatrième mois sans aucun signe de fin. Munger a déclaré que son bureau allait retarder le paiement de 560 millions $ pour les fonds de retraite  le mois prochain, et que le paiement  de Décembre pourrait arriver tard.

« Cette décision c’est de choisir la moins mauvaise entre un certain nombre de mauvaises options », a déclaré aux journalistes Munger à Chicago mercredi. « Pour toutes fins utiles, nous sommes désormais a court de cash »

Munger a déclaré que les retraites seront payés en totalité d’ici la fin de l’exercice en Juin. L’état a encore fait des paiements en obligations, dit-elle.

«Nous privilégions les paiements en obligations- par dessus tout », a déclaré aux journalistes Munger. (ndlr : bah oui, un IOU ne  vaut rien, c’est un bout de papier avec un tampon)

Et selon Reuters:

Le contrôleur de l’Illinois Leslie Munger a déclaré mercredi  que le versement des pensions pour Novembre, de 560 millions $,  sera retardé en raison d’une crise de liquidités découlant de l’impasse budgétaire de l’Etat.

Malgré le retard, les fonds de pension de l’Etat seront payés en totalité d’ici la fin de l’exercice 2016, Munger a déclaré lors d’une conférence à Chicago.

On peut se demander ce que  ça signifie pour la faillite du système scolaire de Chicago, qui, comme nous l’avons signalé au début du mois dernier, dépendait de près d’un demi-milliard en financement de Springfield afin de boucher un trou budgétaire béant. En outre, cela suggère que quiconque gagne plus de quelques milliers $ à la loterie de l’Illinois pourra obtenir un chiffre sur des morceaux de papier avec l’image de Bruce Rauner plutôt que Ben Franklin, pour ce qui est l’avenir prévisible.

Nous encourageons également les lecteurs à commenter ce papier de  Reuters car il contient plusieurs des exemples les plus flagrants de gaspillage du gouvernement et de son inefficacité incroyable et poursuit en disant que la réforme n’est tout simplement pas une option, alors que la législature de l’Illinois est pleine de législateurs qui ont à un moment ou un autre eux-mêmes bénéficié des tentaculaires bureaucraties locales de l’Etat. Reuters dit aussi qu’il a identifié une douzaine de cas où les maris emploient leur épouses, mères et  filles, et les pères sont prêts à louer leurs fils », suggérant que le népotisme pèse lourdement sur ​​un système déjà éléphantesque.

Gardez à l’esprit que c’est le même état ​​dont le système judiciaire refuse de laisser les efforts de réforme des retraites avancer, et tandis que tout cela peut sembler comme une recette pour  un défaut   une catastrophe, rappelez-vous juste,que PIMCO voit beaucoup de «valeur à long terme « dans la dette de Chicago.

Enfin, un oeil sur à quel point le système de retraite de l’Illinois est sous-financé : :

Zero Hedge – resistanceauthentique
 
Poster un commentaire

Publié par le 15 octobre 2015 dans économie, général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , ,

La Grèce réquisitionne les réserves de cash des entités publiques !

Le premier ministre grec Alexis Tsipras tente de trouver des ressources.

Le premier ministre grec Alexis Tsipras tente de trouver des ressources. (Crédits : Reuters)

Athènes oblige désormais les entités publiques à mettre leurs liquidités à disposition de l’Etat. Les besoins de liquidité de ce dernier sont jugées « urgents » et « imprévus ».

Le gouvernement grec a, ce lundi 20 avril dans l’après-midi, pris une nouvelle décision d’urgence. Un décret présidentiel a ainsi réquisitionné les réserves de liquidités de toutes les entités publiques qui devront désormais être déposées auprès de la Banque centrale. La mesure reste cependant limitée, selon Reuters, puisque quelques entreprises publiques et les fonds de retraites ne sont pas concernés. Cette décision est justifiée par le décret par des « besoins urgents et imprévus ». La situation des comptes de l’Etat grec pourrait donc s’être à nouveau brutalement dégradée après le paiement de près de 500 millions d’euros au FMI le 9 avril dernier.

Prochaines échéances

La Grèce doit en effet faire face à plusieurs échéances importantes le mois prochain. Outre 2 milliards d’euros de salaires et de pensions, il doit, le 12 mai prochain, rembourser 774,2 millions d’euros au FMI. En mars, le gouvernement avait déjà mobilisé les fonds de réserve de la sécurité sociale, mais, avec la fuite des capitaux, les recettes fiscales fondent rapidement et les besoins de financement augmentent vite. Athènes doit donc mobiliser l’ensemble des fonds disponibles pour faire face à ces prochaines échéances.

Signal aux créanciers

Mais ce décret est aussi un signal envoyé aux créanciers. Alors que, désormais, un accord doit être trouvé entre la Grèce et ces derniers avant le 11 mai prochain, Athènes fait savoir très clairement qu’elle atteint les limites de ses capacités. Autrement dit, si aucun accord n’est trouvé et qu’une partie des 7,2 milliards d’euros restant dans le FESF pour la Grèce n’est pas versée, le défaut deviendra inévitable, peut-être dès le 12 mai.

Mesure de précaution

Du reste, il est possible que cette décision soit également une mesure de précaution. Le décret pris ce 20 avril permet de centraliser le contrôle des euros détenus par l’ensemble des entités publiques. C’est une mesure d’urgence qui peut s’avérer utile en cas de défaut ou en cas de sortie de la zone euro. Il s’agit alors d’éviter que des collectivités locales ou d’autres entités publiques refusent de placer leurs devises à disposition de l’Etat. Là aussi, le message s’adresse aux créanciers : la Grèce se prépare au pire.

Message en interne

Enfin, le message est également envoyé en interne à la population grecque. Il s’agit de montrer combien le pays fait d’efforts pour honorer ses engagements. Mais il s’agit aussi, à l’occasion, de montrer les extrémités auxquelles le pays est contraint suite à la stratégie des Européens. Si le conflit s’amplifie, le gouvernement pourra mettre en avant l’aspect insoutenable à long terme de ces mesures. Et ainsi appeler à la rupture…

szource

 
1 commentaire

Publié par le 22 avril 2015 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , , ,

JP Morgan en manque de cash cède sa filiale asiatique pour 1 milliard de dollars !!

Cette branche de JPMorgan détient plus de 2 milliards de dollars d'actifs en Asie, en Europe et aux États-Unis. Les repreneurs potentiels sont Blackstone, Carlyle et KKR, ainsi que d'autres sociétés de capital-investissement, selon des informations du journal qui cite des sources proches du dossier.
Cette branche de JPMorgan détient plus de 2 milliards de dollars d’actifs en Asie, en Europe et aux États-Unis. Les repreneurs potentiels sont Blackstone, Carlyle et KKR, ainsi que d’autres sociétés de capital-investissement, selon des informations du journal qui cite des sources proches du dossier.
La morgue doit vraiment être au fond du trou ! Une fois de plus elle vend ses actifs pour récupérer du cash ! Ça nous conforte dans l’idée que JP Morgan pourrait bien être le prochain Lehman ! Revue de presse 2013 Z@laresistance

Engoncé dans de multiples ennuis judiciaires, la banque américaine a mis en vente sa branche asiatique Global Special Opportunities Group pour un montant qui pourrait dépasser le milliard de dollars, soit près de 725 millions d’euros.

JP Morgan Chase va réduire la voilure et récupérer un peu d’argent frais qui ne devrait pas lui être inutile vu ses prochaines échéances. Engoncé dans de multiples ennuis judiciaires – dont la note devrait allégrement dépasser les 10 milliards de dollars – la banque américaine a mis en vente sa branche asiatique Global Special Opportunities Group pour un montant qui pourrait dépasser le milliard de dollars, soit près de 725 millions d’euros, a rapporté ce mardi le Financial Times.

Cette branche de JP Morgan détient plus de 2 milliards de dollars d’actifs en Asie, en Europe et aux États-Unis. Les repreneurs potentiels sont Blackstone, Carlyle et KKR, ainsi que d’autres sociétés de capital-investissement, selon des informations du journal qui cite des sources proches du dossier.

Les coûts des contrôles devraient doubler

Une annonce qui tombe alors que la semaine dernière, le PDG, Jamie Dimon, a affirmé mercredi dernier que sa banque allait doubler à 2 milliards de dollars l’an prochain ses dépenses pour renforcer ses contrôles internes. Ce dernier a ainsi affirmé que :

En 2014, nous aurons des problèmes de contrôle à renforcer (…) et nous devons faire face à d’énormes changements de règlementation (…) Nous allons avoir une structure de coûts plus élevée parce que nous avons établi environ un milliard de dollars de (dépenses) en plus dans les contrôle, la conformité avec la règlementation etc. Ça va représenter deux milliards de dollars d’ici la fin 2014.

Des dépenses d’un montant de 60 milliards de dollars

La veille, les textes d’application de la règle de Volcker, point phare de la réforme financière de 2010, ont finalement été adoptés mardi par les régulateurs bancaires américains.

« Une partie de ces coûts disparaîtra à terme, nous n’allons pas avoir des consultants ici tout le temps » mais la plupart de ces coûts sont « permanents« , a-t-il souligné. JP Morgan devrait cela dit globalement réduire ses dépenses en 2014 par rapport à 2013, qui devraient se situer autour de 60 milliards de dollars, car le groupe multiplie les mesures pour faire des économies et accroître son efficience.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20131217trib000801365/jp-morgan-en-manque-de-cash-cede-sa-filiale-asiatique-pour-1-milliard-de-dollars.html

 
1 commentaire

Publié par le 18 décembre 2013 dans général

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :