RSS

Archives de Tag: Daesh

Selon les autorités britanniques, Daesh compte lancer des attaques chimiques massives au Royaume-Uni

Alerte à la propagande

Alors que la menace terroriste reste extrême en Europe, le ministre de la Sécurité britannique a averti que l’Etat islamique ferait tout son possible pour tuer un maximum de personnes au Royaume-Uni – éventuellement au moyen d’armes chimiques. 

« Les ambitions de l’Etat islamique, ou Daesh, sont clairement de lancer des attaques touchant un nombre massif d’individus », a prévenu le ministre de la Sécurité britannique, Ben Wallace, dans une interview au Sunday Times, le 1er décembre, avant d’ajouter que l’organisation djihadiste souhaitait « faire mal et terroriser autant de personnes que possible ».
Pour s’y prendre, a assuré le membre du gouvernement, les djihadistes de Daesh pourraient utiliser des armes chimiques contre la population civile, n’ayant aucune objection morale à cela. Et pour illustrer ses propos, le haut responsable a rappelé que le démantèlement d’une cellule de l’Etat islamique au Maroc avait révélé des projets de ce type-là, ciblant l’Europe.

Le Royaume-Uni, en particulier, pourrait constituer une cible privilégiée pour les combattants de Daesh, en raison du nombre élevé (800, selon les chiffres officiels) de ressortissants britanniques partis rejoindre les terres du djihad syro-irakiennes. « Notre grande crainte est que si Mossoul [en Irak] et d’autres bases de Daesh tombent, un nombre important de Britanniques combattant pour Daesh […] voudront certainement rentrez chez eux », a confié Ben Wallace. En outre, les aspirants djihadistes vivant au Royaume-Uni, qui se sont vus refuser l’accès aux territoires syrien ou irakien, pourraient selon lui voir leur frustration croître… et représenter une menace terroriste d’autant plus grande pour la société britannique.

Cette annonce peu rassurance survient moins de deux semaines après une attaque meurtrière sur le marché de Noël de Berlin, le 19 décembre dernier, qui a été revendiquée par l’Etat islamique.

Source

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 3 janvier 2017 dans général

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

ITW Julian Assange – Clinton et Daesh sont financés par le même argent

INTERWIEW COMPLÈTE 

 

Étiquettes : , , , , ,

Daesh prépare des attaques chimiques ou nucléaires contre le Royaume-Uni, alertent l’UE et l’OTAN !

 L’Etat islamique prévoirait aussi des attaques terroristes sur les plages européennes
L’Etat islamique prévoirait des attaques terroristes sur les plages européennes

Les terroristes de l’Etat islamique planifieraient des attaques sur les plages européennes, notamment en Italie, en Espagne et en France, selon le tabloïd allemand Bild, qui aurait obtenu cette information des services de renseignement allemands.

Selon les services de renseignement italiens, l’Etat islamique prévoirait des attentats dans les boutiques souvenirs, les restaurants, et les plages des stations balnéaires italiennes, espagnoles et françaises. Les kamikazes pourraient se déguiser en vendeur de plage, rapporte Bild.

«Cela pourrait représenter une nouvelle dimension de la terreur de Daesh (…). Les plages de vacanciers sont difficiles à protéger», aurait déclaré un haut-représentant allemand, cité par Bild.

Le tabloïd allemand explique que les terroristes à l’origine de cette menace seraient établis au Sénégal et se revendiqueraient du groupe terroriste Boko Haram, lequel s’est associé à l’Etat islamique en 2015.

Et aussi Daesh promet des attentats lors des JO 2016 ….

L’année 2016 risque d’être trés agitée …

-Daesh prépare des attaques chimiques ou nucléaires contre le Royaume-Uni, alertent l’UE et l’OTAN :

Des responsables de sécurité de l’Union européenne, ainsi que de l’Alliance atlantique, préviennent que des djihadistes comptent utiliser des armes chimiques ou nucléaires dans une attaque contre le Royaume-Uni.

Lors de la conférence de sécurité et du contreterrorisme qui s’est déroulée à Londres du 19 au 20 avril, un groupe d’experts a émis un sérieux avertissement. Jorge Berto Silva, responsable du comité antiterroriste de la Commission européenne, a indiqué au journal britanniqueThe Telegraph qu’il existait un «danger justifié» en ce qui concerne les armes chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires.

Le général adjoint de l’OTAN pour les défis de sécurité émergents partage cet avis. «Nous savons que des terroristes essaient d’obtenir de telles substances», a-t-il souligné lors de la conférence, en ajoutant que Daesh pourrait se diviser en deux avec l’«Etat», basé en Syrie et en Irak, et un réseau de cellules terroristes en Europe.

Leurs commentaires apparaissent alors que les autorités policières du Royaume-Uni ont révélé leur projet d’entraîner en 12 mois un million de leurs employés à faire face aux attaques terroristes. En outre, un groupe d’ex-responsables de sécurité a lancé une initiative visant examiner les frontières du pays et ses éventuelles failles.

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Hillary Clinton : «Daesh est une création d’Assad, de Poutine et de l’Iran» !

Alors si c’est elle qui est élue, je ne donne pas cher de la peau de la planète – je préfère encore Trump !  

Quelle personnalité diabolique, un véritable diable sur pattes – ça se sent de loin ! 

Rudy Giuliani, maire de New York de 1994 à 2001, a déclaré que la candidate à la présidentielle 2016, ayant été secrétaire d’Etat quand les troupes américaines se sont retirées d’Irak, pourrait être parmi les «membres fondateurs de Daesh».

Après les attentats de Bruxelles, l’ancien maire de New-York Rudolph Giuliani a accordé une interview à Fox Newslors de l’émission The O’Reilly Factoroù il a accusé l’administration de Barack Obama, et notamment Hillary Clinton, d’être responsable d’échecs face au Daesh.

«Elle avait l’occasion de rassembler contre Daesh. Mais elle a aidé à créer Daesh. Hillary Clinton pourrait être considérée comme l’un de membres fondateurs de Daesh», a-t-il déclaré.

——————————————————————————————————-

Sur CNN, la candidate à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine, elle même récemment accusée d’avoir pratiqué une politique ayant contribué à créer l’Etat islamque, a rejeté la faute sur Assad, la Russie et l’Iran.

Hillary Clinton qui a subi une série de défaites dans les dernières primaires mais conserve une avance confortable sur son concurrent Bernie Sanders, a réagi aux propos du directeur de campagne de ce dernier, Jeff Weaver, qui a déclaré que elle aurait soutenu une politique étrangère qui a donné naissance à l’Etat islamique.

«C’est pas moi, c’est eux»

«Cela dépasse tout entendement», a déclaré Hillary Clinton. «Ils disent beaucoup de choses ces jours-ci et je ne vais pas le leur interdire. Mais la création de l’Etat islamique est principalement et avant tout le résultat d’une situation désastreuse en Syrie causée par Bachar el-Assad qui est appuyé et encouragé par l’Iran et la Russie», a martelé la candidate démocrate.

Lire aussi : Les médias occidentaux ignorent-ils la conspiration Google, Washington et Al Jazeera contre Assad ?

Après les attentats de Bruxelles, l’ancien maire de New-York Rudolph Giuliani avait également accusé l’administration de Barack Obama, et notamment Hillary Clinton, d’être responsable des échecs rencontrés face à Daesh.

«Elle [Hillary Clinton] avait l’occasion de rassembler contre Daesh. Mais elle a aidé à créer Daesh. Hillary Clinton pourrait être considérée comme l’un de membres fondateurs de Daesh», a-t-il déclaré.

Un soutien réaffirmé à la politique israélienne

Par ailleurs, Hillary Clinton a également fustigé son concurrent pour un commentaire lâché dans une interview à CNN sur la réponse d’Israël aux tirs de roquettes palestiniens de la bande de Gaza qu’il avait qualifiée de «disproportionnée».

Hillary Clinton a précisé qu’à ses yeux, Israël avait un «droit à la légitime défense» face aux provocations du Hamas qui se fond dans la population et qui ne permet pas à Tsahal de cibler directement les combattants.

«Quand vous êtes attaqués de toutes part et que les roquettes pleuvent sur votre peuple et vos soldats, il est de votre devoir de répondre», a déclaré Hillary Clinton.

Source

 

Étiquettes : , , , , , ,

Les Défaites Militaires pourraient forcer Daesh à lancer des Attaques chimiques

Daesh pourrait mener à de nouvelles attaques chimiques après avoir subi des défaites militaires.

Daesh pourrait mener de nouvelles attaques chimiques après avoir subi des défaites militaires.

MOSCOU (Sputnik) – Daesh, interdit en Russie et dans plusieurs autres pays, pourrait procéder à de nouvelles attaques chimiques après avoir subi des défaites militaires, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré mardi. »Les défaites militaires peuvent pousser ISIS à des mesures désespérées, y compris l’utilisation massive d’armes chimiques dans l’espoir de rétablir l’équilibre sur le champ de bataille, » selon le directeur du ministère des Affaires étrangères Département russe de non-prolifération et le contrôle des armements Mikhaïl Oulianov dit.

« Pour contrer les menaces chimiques actuelles de ISIS nous avons besoin d’utiliser d’autres outils, principalement par le biais du Conseil de sécurité des Nations unies [CSNU]», a déclaré Oulianov, ajoutant qu’il yavait une résistance de certains des partenaires occidentaux de la Russie qui veulent concentrer toute l’attention du CSNU sur le gouvernement syrien officiel et non sur Daesh.

Sputnik US  – resistanceauthentique

 
1 commentaire

Publié par le 6 avril 2016 dans général, Guerre - 3e guerre mondiale, Insolite

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

L’Allemagne en danger ? Daesh appelle à frapper la république fédérale

La psychose et la peur se répandent comme une traînée de poudre, et le clash des civilisation voulu par les élites est en train de devenir une réalité . C’est quand même incroyable alors qu’on connait depuis longtemps le scénario . 

Et les médias dont RT (des médias Russes qui donnent souvent d’excellentes infos inédites, mais qui sont ultra conservateurs on le sait) n’y sont pas pour rien pour grossir les choses, et enchaînent les infos qui sèment le doute dans la population, par exemple :

 «Combattez les Occidentaux!» : le petit SMS alarmant reçu par les jeunes de Molenbeek :

De jeunes nord-africains habitant à Bruxelles déclarent avoir reçu des messages qui auraient été envoyés par des terroristes de Daesh leur demandant de faire «le bon choix» et de commencer à «combattre les Occidentaux».

«Mon frère, pourquoi ne pas combattre les Occidentaux ? Fais le bon choix de vie» : ce message a été reçu par plusieurs hommes nord-africains de la communauté de Molenbeek, à la fin de la semaine dernière, après la diffusion d’une vidéo sur Facebook qui montrait des jeunes en train de fêter les attentats de Bruxelles.

D’après l’enquête, les messages ont été envoyés depuis un compte prépayé impossible à tracer. En outre, il est impossible de répondre à ces messages. On ne sait pas exactement combien des destinataires ont reçu ce SMS mais plusieurs messages de ce type auraient aussi été relayés sur Facebook.

Une info qui n’est pas totalement confirmée je précise . Petit à petit on insinue le doute, et on monte les individus les uns contre les autres .

On transforme une menace extérieure clairement identifiée en une menace intérieure assez floue . Un terreau fertile pour déclencher une guerre civile . Car dans l’esprit du public, tous les basanés musulmans (ce n’est pas péjoratif évidemment) vont devenir une menace potentielle . Un jeu fort dangereux .

Je ne dis pas que ne nous ne sommes pas en guerre et que des gens de DAECH ne s’infiltrent pas un peu partout en occident . Je ne dis pas que DAECH n’est pas une organisation structurée qui ne dispose pas d’énormes moyens (financé par qui ???) .

Je dis qu’il faut faire trés attention à certaines infos, certains raccourcis, et certains amalgames pernicieux . Et dangereux.

Je dis qu’il faut éviter certains pièges flagrants, dans lesquels nous sommes en train de tomber. 

———————————————————————————————

Selon les médias allemands, Daesh encourage les musulmans du pays à perpétrer des attaques du type de celles de Bruxelles sur plusieurs sites de haut niveau, y compris les bureaux de la Chancelière allemande et l’aéroport de Cologne-Bonn.

A travers des images et illustrations, publiées en ligne par un affilié de Daesh, les terroristes ont incité les musulmans à recourir à la violence contre «l’ennemi d’Allah». Des slogans en allemand figurent aussi dans les images.

L’une d’elles présente un militant vêtu de l’uniforme de combat de Daesh, debout devant l’aéroport de Cologne-Bonn. «Ce que tes frères en Belgique étaient capables de faire, tu peux le faire aussi», y lit-on. Une autre image représente le bâtiment de la chancellerie, à Berlin, en feu , avec un combattant de Daesh et un char devant la structure. «L’Allemagne est un champ de combat», indique le slogan.

La troisième graphique montre un avion de combat – identifié par les médias allemands comme un Tornado, utilisé par l’armée de l’air allemande. Des visages ensanglantés des femmes et des enfants y symboliseraient les enfants tués dans les frappes aériennes occidentales. Sous l’image, la légende demande : «Continuerez-vous à avoir du chagrin ou commencerez-vous enfin à agir? ».

Les cinq photos ont circulé sur les réseaux sociaux mercredi avec un logo «Furat Media», un affilié de Daesh selon le site Intelligence Group. Un média allemand a aussi publié une vidéo célébrant les attaques de Bruxelles et qui montrait l’aéroport de Frankfurt pendant environ trois secondes.

L’Office fédéral de police criminelle (BKA) a indiqué être au courant de l’existence de ces images et estimer que les mesures de sécurité actuelles étaient suffisantes. «Nous sommes au courant de [l’existence] de ce document et nos experts l’examinent», a fait savoir la porte-parole du BKA, qui surveille les militants suspects, dotés de passeports allemands et revenant dans le pays après avoir combattu en Syrie et d’Irak.

«Il est clair que l’Allemagne est une cible du terrorisme international et que des attaques peuvent survenir, mais cette information ne change pas notre évaluation [du niveau de] sécurité», a-t-elle conclu.

L’Europe occidentale est en état d’alerte depuis les attaques meurtrières qui ont frappé la capitale belge le 22 mars et où une double explosion dans le hall de l’aéroport de Zaventem et une autre dans le métro à la station Maelbeek ont coûté la vie à plus de 30 personnes.

RT

 

Étiquettes : , , , , , ,

Pétrole de Daech : De nouveaux documents dévoilés accablent la Turquie

Documents de Daesh
Documents de Daesh

Une équipe de RT Documentary filmant au nord de la Syrie est tombée sur des documents de Daesh, abandonnés par des terroristes en déroute, découverts par les Kurdes, et qui donnent un aperçu impressionnant de son trafic de pétrole avec la Turquie.

Peu après le déclenchement du conflit en Syrie, Daesh en est devenu un acteur majeur en Irak, et en Syrie en particulier. Décapitations filmées, meurtres de masse, esclavage, liens apparents avec les attaques de Paris et de Bruxelles : autant d’éléments associés au groupe terroriste et qui lui font une vaste publicité.

Diriger de manière viable une organisation dotée de telles capacités serait impossible sans un soutien logistique et financier venant de l’extérieur.

Bâtiments utilisés par Daesh abandonnés au nord de la Syrie
Bâtiments utilisés par Daesh abandonnés au nord de la Syrie

La Turquie, qui s’est activement engagée dans la guerre en Syrie depuis ses débuts, a nié à plusieurs reprises avoir aidé Daesh. Bien qu’Ankara insiste sur le fait que le groupe djihadiste constitue un ennemi juré, les faits observés sur le terrain livrent une histoire bien différente.

RT s’est entretenu avec plusieurs témoins impliqués dans les activités commerciales de Daesh et a accédé aux documents du groupe terroriste, qui fournissent un aperçu de comment et d’où les militants étrangers entrent en Syrie pour rejoindre l’organisation djihadiste.

Factures détaillées du trafic de pétrole

L’équipe de RT Documentary a réalisé la plus grande partie de son tournage dans la ville de Al-Chaddadeh, située au sud de la province syrienne d’Hassaké, en partie contrôlée il y a encore peu par Daesh. Suite à la libération de cette ville peuplée de quelque 10 000 personnes, RT a filmé les soldats kurdes se promenant autour de ce qui avait servi d’abri aux combattants du groupe terroriste et étudiant les documents abandonnés par ces derniers.

Certains des dossiers saisis sur place se sont avérés être des factures détaillées, conservées par Daesh pour évaluer les recettes quotidiennes de leurs champs pétroliers et de leurs raffineries, ainsi que les quantités extraites. Tous les documents portaient en haut le symbole de Daesh.

Exemple de factures de Daesh précisant la quantité de pétrole vendu
Exemple de factures de Daesh précisant la quantité de pétrole vendu

Ces dossiers montrent que «Daesh tenait des comptes très professionnels de leur commerce pétrolier», selon l’auteur du nouveau documentaire de RT, parlant sous couvert d’anonymat pour des raisons de sécurité.

Chaque facture comprend le nom du chauffeur, le type de véhicule, le poids du camion, rempli comme vide, ainsi que le prix convenu et un numéro de facture.

Une des factures découvertes, datant du 11 janvier 2016, indique par exemple que Daesh a extrait 1 925 barils de pétrole du champ pétrolier de Kabibah et les a vendus pour 38 342 dollars.

Le pétrole vers la Turquie, les djihadistes depuis la Turquie

RT a interrogé les habitants forcés à travailler dans l’industrie pétrolière de Daesh, leur demandant de décrire leur expérience dans la raffinerie contrôlée par les terroristes et dont le pétrole extrait était vendu.

Ils ont attesté que «le pétrole extrait était livré à une raffinerie de pétrole, où il était converti en essence, en gaz et autres produits pétroliers. Ensuite, le produit raffiné était vendu», explique l’auteur du documentaire de RT, ajoutant que «les intermédiaires de Raqqa et d’Alep arrivaient pour récupérer le pétrole et mentionnaient souvent la Turquie».

Une autre information révélant les liens entre Daesh et la Turquie a été fournie par un militant turc précédemment capturé par les Kurdes. Cette recrue de Daesh a indiqué, face à une caméra, que le groupe terroriste vendait en réalité le pétrole en Turquie.

«Sans même que lui soit posée directement la question, le combattant a admis que la raison pour laquelle il était tellement facile pour lui de traverser la frontière turque et de rejoindre Daesh, était que la Turquie aussi en profitait. Une fois interrogé, il a répondu que la Turquie tirait quelque chose de tout cela, comme du pétrole [par exemple].»

RT a aussi eu l’occasion de parler avec un soldat kurde qui a exhibé une collection de passeports recueillis sur des cadavres de combattants de Daesh. La vidéo de l’équipe documentaire montre les papiers de plusieurs djihadistes, venus de tous les coins du monde, y compris de pays comme le Bahreïn, la Libye, le Kazakhstan, la Russie, la Tunisie et la Turquie.

La plupart de ces combattants étrangers sont de tout évidence passés par la Turquie, tous les passeports ayant des timbres émis aux points de contrôle des frontières turques.

Passeports appartenant aux combattants de Daesh, avec des timbres émis à Istanbul
Passeports appartenant aux combattants de Daesh, avec des timbres émis à Istanbul

Un membre des Unités de protection du peuple (YPG) a fourni quelques photos provenant d’une clé USB et montrant apparemment de futurs militants du groupe. L’une d’elles représentait trois hommes devant l’obélisque de Théodose, le fameux monument d’Istanbul. Une autre photo montrait d’autres hommes, quelque part en Syrie, déjà armés et équipés.

Un des combattants de Daesh, interviewé par RT, a révélé qu’il n’y avait pas de gardes-frontières à surveiller la zone lors de sa traversée de la frontière turco-syrienne.

De la propagande islamiste imprimée à Istanbul

Le soutien logistique de la Turquie aux combattants extrémistes essayant de renverser le gouvernement du président syrien Bachar el-Assad – ou du moins sa non interférence avec les mouvements transfrontaliers – a été largement rapporté mais peu de choses ont été dites au sujet du soutien idéologique venu du territoire turc.

Parmi les documents découverts dans un hôpital dirigé par Daesh, l’équipe de RT a trouvé une brochure de propagande islamiste imprimée en arabe et intitulée «Comment mener une bataille parfaite contre le régime d’Assad», qui décrit les différentes façons de combattre le gouvernement syrien.

Exemple de document de propagande imprimé en Turquie
Exemple de document de propagande imprimé en Turquie

Curieusement, la brochure a été imprimée en Turquie, la couverture affichant ouvertement l’adresse postale et le numéro de téléphone de l’imprimerie située à Istanbul, accompagnée de contacts Facebook.

«Plusieurs personnes ont parlé des liens avec la Turquie. La Turquie est un voisin direct de Daesh. Si elle était disposée à fermer cette connexion entre [elle] et Daesh, l’organisation terroriste ne pourrait plus exister», a fait savoir l’auteur du documentaire, ajoutant que «si Daesh cessait d’être approvisionnée en armes, en nouvelles recrues, en nourriture et en autre aide depuis la Turquie, Daesh perdrait un gros sponsor.»

La Turquie tire profit de l’Etat islamique puisque le groupe terroriste lui fournit du pétrole bon marché et lutte contre ses deux ennemis : le gouvernement syrien et la population kurde. Voilà un avis commun et aux Kurdes et à leurs ennemis de l’organisation djihadiste. Les documents de Daesh obtenus par RT peuvent représenter des preuves supplémentaires révélant la stratégie douteuse du gouvernement du président turc Recep Tayyip Erdogan en Syrie.

RT

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :