RSS

Archives de Tag: argent physique

L’argent et la réforme monétaire en cours

Nous allons inexorablement vers un nouveau système monétaire, où les MP auront un rôle central . Le système de devises papier actuel qui n’est qu’une pyramide de ponzi géante ne peut perdurer, il va s’effondrer comme toujours à travers l’histoire .  Voyez se qui se passe en turquie ou au Vénézuela … Certains pays comme la Chine , la Russie, ou encore l’inde prennent les devants en augmentant leurs réserves de MP, d’autres les rapatrient comme l’Allemagne . Quand aux banksters, ils sont évidemment bien conscients de ce qui se trame, ce sont eux les maîtres du jeu  … Z

 

Stephen Leeb a 72 ans. Il est gérant de fortune, rédacteur de lettres d’investissement, auteur de huit livres économiques, dont plusieurs Best-Sellersdu New York Times. Dans son dernier livre « Red Alert » publié en 2012, il met en exergue le fait que « les Chinois comprennent la notion de rareté des ressources bien mieux que les Occidentaux. De ce fait, leur accumulation de ressources vitales pourrait mettre l’Occident dans une position presque intenable dans les dix ans à venir. » Il écrit encore : « Les produits de base essentiels à notre vie quotidienne et considérés comme abondants sont extrêmement limités. Les Chinois font ce qu’ils peuvent pour monopoliser les ressources mondiales en diminution. »

C’est un fait, les réserves d’argent en sol seront épuisées dans une douzaine d’années. La Chine en tient compte et entasse des réserves depuis plusieurs années. Cette politique a été clairement énoncée le 1 février 2011 par Xia Bin, l’un des responsables de la Banque centrale chinoise: « La Chine doit renforcer ses réserves d’or et d’argent. » ; « Les départements concernés devront acheter dans les creux sur une très longue période ». Je vais démontrer ci-après que c’est bien ce qu’ils ont fait et font encore tous les jours.

En 2016, dans un entretien sur KWN, Leeb rapportait différentes anecdotes significatives avec des interlocuteurs chinois. La première était une Chinoise avec de puissantes relations en Chine, qui était directrice générale d’une entreprise de gestion de fonds américaine. Elle espérait que Leeb l’aide à trouver des investisseurs intéressés à mettre de l’argent dans des mines d’or chinoises. Mais Stephen Leeb était alors convaincu, et il l’est encore, que ces mines chinoises extraient un minerai ayant une très faible teneur en or, et donc, que les exploiter ne pouvait pas dégager de profits. Comme il pressait son interlocutrice sur ce point, elle a fini par répondre: « La Chine a besoin de cet or pour garantir sa monnaie. » La Chine, qui ne dispose que de 3% des réserves d’or en sol recensées dans le monde, en produit néanmoins 16%. Pour Leeb, si la Chine exploite aujourd’hui au maximum ses mines d’or, c’est qu’elle est persuadée que l’or aura une tout autre valeur dans le futur. Etant donné la rapidité avec laquelle la Chine a modernisé ses compagnies minières pour devenir le numéro 1 mondial, la Chine a travaillé dans l’urgence, pour un futur qui désormais semble très proche.

Tous les arguments développés par Leeb dans son argumentation sur l’or sont tout aussi valables pour l’argent. La plupart des analystes sont obnubilés par l’or, oubliant que l’argent a été l’étalon monétaire dominant dans le monde bien plus longtemps que l’or, que ce soit en Chine, au Japon, en Europe… et même aux États-Unis avant leur fameux crime de 1873. Or, nous ne sommes qu’à quelques mois d’une réforme monétaire majeure au niveau international, en préparation depuis bientôt dix ans.

La Chine avait annoncé ses souhaits dans un texte que vous pouvez lire in extensosur le site de la BIS. La monnaie des échanges internationaux devrait être une sorte de DTS, garanti par « 30 matières premières ». Je pense personnellement qu’il y en aura sûrement moins, mais l’or et l’argent sont incontournables.

« L’allocation du DTS peut être transférée d’un système purement basé sur le calcul à un système soutenu par des actifs réels, tels qu’un pool de réserves, afin de renforcer la confiance du marché dans sa valeur. »

Toute analyse du marché de l’argent qui ne tiendrait pas compte de la réforme monétaire en cours n’a pour moi aucun sens.

LBMA

Le graphique ci-dessous montre les échanges d’argent sur le LBMA de 2009 à 2010. Malgré le short squeeze de JPM et la forte hausse de l’argent en 2010, le niveau des transferts d’un coffre à l’autre entre les membres du LBMA était alors de seulement 100 Moz par mois.

Les colonnes rouges montrent le nombre de transferts d’un compte à l’autre, les colonnes bleues le total des millions d’onces échangées par mois.

 

Et depuis cette date, le volume des échanges en termes de Moz ont plus que doublé et le nombre de transferts a triplé.

 

Ce n’est pas dû à un doublement de la demande industrielle d’argent, qui a légèrement baissé…

 

Ce n’est pas dû à une demande des ETF occidentaux, dont les stocks ont légèrement baissé par rapport au point haut de 2011…

 

Et ce n’est pas les 20 Moz amassées par JPM annuellement qui ont provoqué cet énorme changement de volume sur le LBMA. Une fois encore, le stock de 144 Moz de JPM est très probablement destiné au Trésor américain, qui doit rendre un prêt d’argent de la Chine. Le Trésor US est actuellement en défaut.

Le graphique ci-dessus montre l’énorme changement des volumes de transactions depuis 2011… date à laquelle la politique de la Chine définie ci-dessus est de renforcer ses réserves d’argent.

En 2009, les échanges d’argent entre membres du LBMA ont été de 1 064 Moz alors qu’en 2017 ils ont été de 2 390 Moz.

En 2018, si le marché continue au rythme des 6 premiers mois, les échanges pourraient totaliser 2 890 Moz.

Depuis la demande de la Chine de changer le système monétaire, elle a mis en œuvre un certain nombre d’actions pour maîtriser tous les marchés des métaux ordinaires ou précieux.

En mai 2012, ICBC, qui était déjà un acteur de premier plan dans les échanges d’or en Chine, a déclaré vouloir venir jouer un rôle identique sur les marchés occidentaux.

En juin 2012, le HKEX a acheté le London Metal Exchange (LME), où se traitent 80% des achats de métaux par la Chine et 40% du marché mondial.

En octobre 2013, la Chine a acheté les chambres fortes de JPM Chase à New York.

En janvier 2016, ICBC a acheté à Deutsche Bank les droits sur sa chambre forte à Londres.

En avril 2016, ICBC a été agréée comme « market maker » du LBMA.

En mai 2016, ICBC a acheté à Barclays sa branche de stockage de métaux précieux.

J’ai lu que les Chinois ne s’intéressaient pas à l’argent. C’est faux.

Sur le SGE, depuis le début de 2018, les volumes sur l’argent ont été de 481 659 tonnes, pour seulement 13 307 tonnes d’or. Soit 36 fois plus.

Quant aux livraisons, il y a eu 37 033 tonnes d’argent contre 7 330 tonnes d’or.

 

Mes plus honorables confrères regardent les EFP (Exchange Futures for Physical) comme faisant partie des éternelles manœuvres pour maîtriser le cours de l’argent, accusant l’habituel suspect, JPM, de ces basses œuvres. Mais les acteurs ont changé, et les objectifs aussi. Les banques chinoises ramassent autant d’argent qu’elles le peuvent, tout en pesant sur les prix, sachant que l’argent APRÈS la réforme monétaire sera à un prix très différent. C’est la même démarche qu’exploiter des mines d’or à perte, comme nous l’avons vu plus haut.

L’argent se déplace d’Ouest en Est exactement comme l’or, pour les mêmes raisons monétaires.

 

 CME EFP LBMA TRANSFERTS
Janvier 2018 236 Moz 306 Moz
Février 2018 244 Moz 233 Moz
Mars 2018 236 Moz 198 Moz
Avril 2018 385 Moz 248 Moz
Mai 2018 210 Moz 231 Moz
Juin 2018 345 Moz 229 Moz
TOTAL SUR LES 6 DERNIERS MOIS 1 656 Moz 1 445 Moz

Ces EFP du COMEX et les transferts répertoriés dans les statistiques du LBMA reflètent les mêmes échanges, les premiers vus de New York les autres vus de Londres ; quoi qu’il en soit, les volumes sont devenus énormes.

L’Inde, qui importait 2 667 tonnes entre 1999 et 2010, a importé ensuite une moyenne de 5 375 tonnes, soit 2 700 tonnes par an supplémentaires pendant sept ans. À la fin de 2018, ce trésor pourrait approcher 25 000 tonnes ou 881 Moz. Mais ces 2 700 tonnes importées en Inde ne sont pas nécessairement commandées par les Indiens. Elles ont été très probablement livrées dans l’une des Zones Franches appelées FTWZ (Free Trade Warehousing Zone), qui se sont développées en Inde… et où, justement, les banques chinoises profitent de cette opportunité, pour éviter d’avoir à payer la TVA sur l’argent, qui est de 17% en Chine. Il y a un quota de seulement 4 500 tonnes autorisées à l’export sans TVA (voir cet article). Or, 65% de l’argent importé en Inde en 2017 a été acheté à Shanghai.

Augmentation massive des volumes au LBMA depuis sept ans, augmentation massive des importations en Inde depuis sept ans… Étranges coïncidences, n’est-ce-pas ? Et ce, en pleine phase de mutation vers un nouveau système monétaire. Certaines grenouilles sont restées trop longtemps dans la casserole. Elles n’ont pas vu que la température de l’eau montait lentement mais sûrement.

Quelques années seulement de réserves d’argent en sol, ajouté à une réforme monétaire en cours où la monnaie doit être garantie par du physique, puis à des réserves hors sol ramassées années après années…

Tirez-en vous même les conclusions qui s’imposent. L’argent ne va pas rester longtemps aux cours actuels.

source

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 19 août 2018 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Quelqu’un monopolise le marché de l’argent pour causer une pénurie [2/2]

Au début des années 1970, les frères Hunt, qui avaient fait fortune dans le pétrole, paniquèrent à la vue de l’inflation galopante, la Réserve fédérale ayant abandonné la convertibilité du dollar en or. Étant donné qu’aux États-Unis il était interdit aux particuliers de détenir au-delà d’une certaine quantité d’or, ils décidèrent d’investir massivement dans l’argent.

Lorsqu’ils ont commencé, l’once d’argent valait 1,30 $. Le dernier jour de la montée de l’argent, en janvier 1980, le prix avait atteint 50 $, juste avant que les frères Hunt ne se fassent anéantir par la Fed.

Il est surprenant que les frères Hunt et leurs associés des Émirats n’aient amassé qu’environ 100 millions d’onces d’argent physique. Ils avaient acheté tous les contrats à terme (futures) sur les marchés, qu’ils ont dû vendre avec d’énormes pertes, à cause des appels de marge imposés par les régulateurs du marché.

En octobre 2009, la Chine a interdit les exportations d’argent, privant le marché d’environ 154 millions d’onces par an, et bloquant JP Morgan dans un short squeeze en ne livrant pas l’argent vendu par la Chine via l’intermédiaire de Bear Stearns. Cela a causé une flambée des prix en 2010 et 2011. Le prix de l’argent est passé de 14,67 $ à 49 $. En mai 2011, le CME changea brutalement les règlements afin de pénaliser les spéculateurs avec plus de cinq appels de marge consécutifs, utilisant exactement la même procédure qu’en 1980.

Début 2009, lorsque l’argent était à 14,67 $, la totalité du marché de l’argent valait environ 13 milliards $.

2018 – Entre janvier et juillet, certains « investisseurs intelligents » (Smart money) ont demandé livraison de 1,820 millions d’onces, pour une valeur de 29 milliards de dollars. Ils semblent vouloir acheter tout l’argent physique disponible sur le marché. Lorsque le second cercle d’initiés sera informé de cette opportunité extraordinaire, cela créera une ruée de nouveaux investisseurs. Des milliards de dollars seront investis dans un très petit marché.

Le 6 juillet, Andrew Maguire a confirmé cette tendance sur KWN : « Nous observons un grand mouvement d’allocation et de retrait de l’or et de l’argent détenus dans le système bancaire traditionnel interconnecté. Cela crée une pénurie de l’offre avant la saison habituelle. »

Plus de 75% de l’argent hors-sol est déjà dans les mains d’investisseurs privés.

IMPORTATIONS D’ARGENT DE L’INDE

“Rupee” signifie « pièce d’argent »

 

L’Inde importait une moyenne de 2 667 tonnes d’argent entre 1999 et 2010. Puis, de 2011 à 2017, l’Inde a importé en moyenne 5 375 tonnes par an. En 2018, si elle continue au même rythme, l’Inde pourrait importer 8 667 tonnes.

L’industrie indienne (qui inclut la joaillerie) n’a besoin que de 2 667 tonnes. Le surplus moyen de 2 700 tonnes depuis 2011 a été importé par six banques et huit agences, comme vous pouvez le voir dans le World Silver Survey 2017.

Depuis 2011, ces acheteurs pourraient avoir accumulé un trésor de 25 000 tonnes (881 millions d’onces).

Et ils ont acheté leur argent principalement à l’extérieur du LBMA :

 

RATIO OR/ARGENT

Dans toute l’histoire de l’humanité, l’or et l’argent ont toujours été des références monétaires. Les ratios or/argent ont souvent fluctué d’un continent à l’autre et d’une époque à l’autre. Lorsque les mines européennes ont été épuisées à la fin du XVe et au début du XVIe siècle, le ratio or/argent était de 1/10 en Europe contre 1/5 en Chine. Le système monétaire bimétallique instauré par la Convention française, en 1795, a fixé ce ratio à 1/15,5, un ratio qui est resté la référence monétaire internationale jusqu’à la Première guerre mondiale.

Aujourd’hui, le ratio fluctue en fonction des manipulations du marché. Mais jetons un coup d’œil aux données publiées par l’USGS chaque année sur l’or et l’argent :

  • Lorsque la production mondiale d’or est de 2 500 tonnes, la production mondiale d’argent est, quant à elle, évaluée à 25 000 tonnes – un ratio de 1/10. 
  • Lorsque les réserves mondiales d’or sont estimées à 50 000 tonnes, les réserves mondiales d’argent sont estimées à 500 000 tonnes – un ratio de 1/10.

Tous les chiffres produits par l’USGS sont généralement erronés, mais ils ont publié ces chiffres, année après année, sur la même base de ratio or/argent : 1/10.

J’en conclus que ce ratio, depuis des décennies, est une question de volonté politique.

Si vous étudiez les statistiques des produits dérivés sur le site de la BIS, vous verrez que le ratio entre l’or et l’argent est encore de 1/10.

 

 

Il y a dix ans, il y eut un projet de lancer une unité monétaire unique pour l’ALENA, appelée Amero, semblable à l’euro pour la Communauté économique européenne.

Quelques prototypes avaient été frappés par l’US Mint, chaque pièce pesant une once.

Le ratio de ces pièces était de 1/10.

 

 

Le World Gold Council dit qu’il y a 190 000 tonnes d’or hors-sol.

Le World Silver Survey dit qu’il y a 86 651 tonnes d’argent hors-sol.

Il y a donc plus de deux fois plus d’or que d’argent.

Le prix de l’or devrait-il être de 8 $… ou celui de l’argent à 2 400 $ ?

Soyez sûrs que les gens qui monopolisent le marché à l’heure actuelle ont fait les mêmes calculs.

Le ratio or/argent, qui est à 1/78 aujourd’hui, va s’effondrer sévèrement dans les trois années à venir.

Pour un investisseur, cela signifie qu’il sera quasiment huit fois plus intéressant d’investir dans l’argent que dans l’or, quel que soit le prix futur de l’or.

LE PROCHAIN RALLYE DE L’ARGENT

La montée de l’argent pourrait être lente ou très brutale.

Une hausse lente serait quand même assez rapide. Référez-vous au graphique 2010-2011.

En septembre 2010, l’argent a cassé la résistance qui tenait depuis deux ans, puis les prix sont passés de 18 $ à 50 $ en seulement six mois, sautant d’un faisceau de Fibonacci à l’autre.

La hausse sera de plus en plus rapide lorsque le niveau de 50$ sera cassé.

 

 

UNE MONTÉE BRUTALE

La règle N° 589 du COMEX, instaurée le 22 décembre 2014, pourrait être appliquée à tout moment.

Supposons que le prix de l’argent soit de 16 $. À un moment donné, personne ne voudra vendre son argent physique. Les acheteurs seront alors forcés de monter les enchères. Après une hausse de 3 $, le marché sera arrêté deux minutes pour permettre aux acheteurs et aux vendeurs de négocier. Puis le marché reprendra, et le prix gagnera 3 $…. etc. Lorsque le seuil de 12 $ de hausse sera atteint dans la journée, sans que personne ne veuille vendre de l’argent physique, le marché fermera. Il n’y aura pas de fixing ce jour là. Sans fixing, personne ne pourra acheter ou vendre avant le prochain fixing.

Le second jour, le marché de l’argent ouvrira à 28 $, mais personne n’acceptera de vendre de l’argent physique à ce prix… Comme la veille, le prix grimpera de 12 $… et il n’y aura toujours pas de fixing.

En deux semaines, ou dix jours de trading, le prix passerait de 120 $ à 136 $. Amusez-vous à faire les calculs par vous-même !

Durant toute cette période sans fixing, personne ne pourra acheter ou vendre de l’argent dans le monde.

Ont-ils créé cette règle pour résoudre le problème d’un futur Big Corner (tentative d’accaparement du marché) ?

TIMING

Comme en 1976, l’or et l’argent seront attaqués en juillet – et cela pourrait continuer en août. (ce qui est effectivement le cas)

Dans les derniers jours d’août 1976, l’argent était à 4,08 $.

En janvier 1980, une once d’argent valait 49 $ comme vous pouvez le voir ici.

 

 

En 2006, Israel Friedman a écrit : « Seule une pénurie de métal physique peut engendrer des prix élevés et défaire le marché de l’argent-papier en poussant les vendeurs à découverts à la faillite. »

La pénurie est là. C’est un fait.

Dans les mois à venir, vous devriez lire de nombreux articles sur les retards dans la livraison de l’argent. D’importants problèmes de livraison pourraient avoir lieu fin septembre ou début octobre. Les prix pourraient grimper rapidement à 20 $ avant la fin de l’année.

La première phase de ce marché haussier de l’argent devrait débuter bientôt et pourrait pousser l’argent jusqu’à 150-200 $.

Il y aura une forte consolidation durant le krach général des marchés, puis la deuxième phase débutera… direction la lune.

En ce moment, apprêtons nous à profiter de la première vague, c’est le calme avant la tempête.

Souvenez-vous que la règle pour l’argent est la même que celle pour l’or : si vous ne le détenez pas, il ne vous appartient pas.

source

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 août 2018 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Quelqu’un monopolise le marché de l’argent pour causer une pénurie [1/2]

Résultat de recherche d'images pour "argent metal"

Depuis la création de ce blog je parle du deficit chronique d’argent métal, qui dure depuis des dizaines d’années … Je me demande comment ce marché tiens encore debout (la manipulation se heurte au marché physique depuis longtemps ..) et que les prix n’ont pas explosés .  Ce n’est qu’une question de temps ça va obligatoirement craquer .  Il y a des années qu’on sait que JP Morgan trame quelque chose dans ce marché , mais c’est l’arbre qui cache la forêt . Il y du très lourd quelque part, surement des états . Les chiffres annoncés dans ce papier sont absolument affolants, il semble qu’un gros move se prépare … Z

En 1965, le président Johnson décida d’arrêter d’utiliser les pièces d’argent. Voici son discours du 23 juillet 1965 :

« Vous tous savez que ces changements sont nécessaires pour une raison très simple : l’argent est un métal rare.

Nos utilisations de l’argent augmentent en même temps que notre population et notre économie. La dure réalité est que la consommation d’argent représente désormais plus du double de la production argentifère chaque année. Donc, face à cette pénurie mondiale d’argent, et à notre besoin grandissant de nouvelles pièces de monnaie, l’unique solution était de réduire notre dépendance à l’argent pour la fabrication de nos pièces. »

En 2017, l’investissements dans l’argent (lingots, pièces et ETF) a décliné de 40%. En termes de valeur, l’investissement annuel identifiable a été de 2,6 milliards $ sur l’ensemble de l’année (World Silver Survey 2018).

Dans les six premiers mois de 2018, l’investissement dans les seuls lingots d’argent par le biais des Exchange Futures for Physical (EFP) a atteint 27,3 milliards $. Dans un marché aussi petit, il s’agit d’une information importante.

Le prix de l’argent se situe toujours sous les 16 $ aujourd’hui, mais il ne restera pas longtemps à ce niveau. Alors que le total des positions ouvertes sur le COMEX tourne autour d’un milliard d’onces, nous pourrions assister à une immense liquidation forcée des positions vendeuses, ou short squeeze, d’ici la fin de l’année.

DÉFICIT DE L’OFFRE D’ARGENT

Pendant plus de 50 ans, la demande d’argent a été supérieure à l’offre. Le marché de l’argent est en déficit quasi permanent (voir la ligne rouge dans le tableau ci-dessous).

 

RÉSERVES D’ARGENT HORS-SOL

Le World Silver Survey 2018 (page 38) nous indique qu’il y avait 86 651 tonnes d’argent hors-sol, à la fin 2017.

 

 

  • 9 781 tonnes dans les coffres de dépositaires, dont 50% en Asie
  • 20 834 tonnes dans les ETF occidentaux
  • 2 523 tonnes de réserves gouvernementales (2/3 pour la Chine)
  • 454 tonnes de réserves industrielles privées
  • 13 059 tonnes sont détenues dans des coffres privés par des investisseurs dans l’attente d’une flambée des prix de l’argent

ETF D’ARGENT

Les actions des différents ETF occidentaux représentent environ 669 millions d’onces d’argent achetées au nom des investisseurs. Le SLV doit détenir 329 millions d’onces, dont 113 millions à New York, sous la garde de JP Morgan, et 216 millions dans les coffres de Londres (voir la liste).

 

 

Après la réunion du G20 à Washington en novembre 2008, où les nations ont exprimé leur volonté de changer le système monétaire, les banques chinoises avaient proposé à leurs clients de conserver leurs liquidités, soit en Yuan, soit en or ou en argent via des ETF. Cela signifie que toutes les banques chinoises détiennent de l’or et de l’argent. Contrairement à ce qui se passe en Occident, ces ETF chinois sont sous la supervision officielle de la banque centrale de Chine.

Xia Bin, un des directeurs de la Banque centrale chinoise, a déclaré, dans une interview avec le China Daily, en janvier 2011 : « La Chine a besoin de renforcer ses réserves d’or et d’argent« .

La Chine a de l’argent dans ses réserves, mais la quantité exacte reste inconnue.

LBMA

L’an dernier, la LBMA a promis de publier une liste de ses stocks d’or et d’argent le premier jour de chaque mois. La dernière publication date de mai 2018. À cette époque, il y avait 33 918 tonnes d’argent dans ses entrepôts (source). Cela inclut le stock d’argent du SLV, soit environ 6 123 tonnes.

Donc, en mai 2018, il n’y avait qu’environ 24 795 tonnes d’argent dans les entrepôts de la LBMA. En effet, contrairement au COMEX, le LBMA ne précise pas si ses stocks sont à vendre ou non.

COMEX

Dans les entrepôts du COMEX, il y a 203 millions d’onces éligibles (pas à vendre) et 80 millions d’onces enregistrées (à vendre à un prix déterminé par le vendeur).

Cet inventaire ne représente que 283 millions d’onces, incluant les 144 millions d’onces de JP Morgan, qui pourraient être destinées au Trésor américain… et éventuellement être restituées à la Chine suite à un prêt.

 

 

Sur le COMEX, traditionnellement, il y a très peu de livraisons d’argent :

Total 2015 : 14 554 contrats de 5 000 onces = 72,77 millions d’onces, ou 2 204 tonnes;

Total 2016 : 13 741 contrats de 5 000 onces = 68,7 millions d’onces, ou 1 947 tonnes.

JP Morgan Bank a accumulé 133 millions d’onces en six ans, entre 2012 et janvier 2018, soit 22,2 millions d’onces par an.

Cela représente 31,4% des livraisons du COMEX.

Le COMEX ne livre donc que 47,8 millions d’onces par an, ou 23,9 millions d’onces par semestre.

Depuis début 2018, le COMEX transmet ses obligations de livraison à Londres sous la forme d’EFP (échange de contrats à terme contre du métal physique).

En seulement sept mois, ces EFP ont représenté 1 820 millions d’onces, soit 51 596 tonnes d’argent.

Ces demandes de livraison au premier semestre 2018 sont 45 fois supérieures à la norme semestrielle sur le COMEX (ou 69 fois, en excluant le stock de JP Morgan).

En 2017, la production argentifère a été inférieure à 22 500 tonnes. Ces demandes de livraison représentent plus du double de la production 2017, et elles sont concentrées sur seulement sept mois ! Si cela continue ainsi, à la fin de l’année, les demandes de livraison équivaudront à quatre années de production.

Étant donné que la production argentifère est en « flux tendus » depuis des décennies, il est presque impossible de livrer une telle quantité sans déstabiliser le marché.

S’il n’y a que 24 795 tonnes d’argent dans les entrepôts de la LBMA, comment pourraient-ils livrer 51 596 tonnes ? Il manque 26 801 tonnes, ce qui représente plus de quatre ans de production minière.

En décembre 2017, il y avait 13 059 tonnes d’argent dans les coffres privés. En juillet 2018, au moins 64 655 tonnes d’argent pourraient être détenues dans des coffres privés… soit 75% de toutes les réserves d’argent hors-sol.

Un gros mouvement est à venir.

source

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 août 2018 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , ,

« L’argent est aujourd’hui dans la configuration la plus haussière de son histoire »

Selon cette analyse de Clive Maud, spécialiste des MP, « L’argent est aujourd’hui dans la configuration la plus haussière de son histoire » . C’est vrai que les graphiques sont vraiment pas mal et que ça ne peut pas être pire pour le métal Blanc … Mais je demande à voir, nous pourrions assister à un rally certes vu la configuration graphique, mais pas forcément celui qu’on imagine … Du moins pas dans l’immédiat, même si ça pourrait bien commencer à enfin redémarrer . (ce qui finira par se produire inévitablement) Et il serait temps ! Gardons un œil sur la situation, et sur les autres indicateurs, car il y a beaucoup de paramètres qui entrent en compte (à ce sujet la demande mondiale est plus forte que jamais, et quand on connait le risque de pénurie sur ce métal … il pourrait y avoir une surprise à un moment donné) . Une chose est certaine, l’argent va bien finir par redécoller un jour !!! Z 

L’argent est aujourd’hui dans la configuration la plus haussière de son histoire. Après avoir fait l’objet d’échanges latéraux/baissiers pendant plus de 20 mois, les investisseurs s’y sont complètement désintéressés, ce qui constitue un terreau idéal pour un énorme rallye. Nous allons voir les indications qui expliquent cette tendance telles que l’engagement des traders (COT) et le ratio argent/or, et pourquoi il faut investir maintenant dans l’argent.

Nous commencerons par visualiser le graphique des cours de l’argent ci-dessous. Le graphique sur un horizon de six mois semble mortellement ennuyeux, ce qui pourrait expliquer pourquoi certains commettent la dangereuse erreur de vendre à découvert. En regardant de plus près, vous observerez une tendance neutre et morne, ainsi que des moyennes mobiles alignées de manière baissière. Ce n’est certainement pas le meilleur graphique pour éveiller notre intérêt pour l’argent.

 

 

Le graphique de 8 ans présente une image beaucoup plus encourageante que celui de 6 mois. Bien qu’il puisse paraître superficiellement ennuyeux et baissier à première vue, en y regardant de plus près, vous découvrirez qu’une configuration en tête et épaules inversée en pente descendante est sur le point d’être achevée. Bien que les têtes et épaules en pente descendante n’inspirent pas beaucoup de confiance, nous devons garder à l’esprit que le parallèle visible sur le graphique de l’or de 8 ans n’est pas en pente descendante, mais à un sommet plat, ce qui est relativement normal. La pente descendante de la configuration en tête et épaules reflète simplement le fait que l’argent a toujours tendance à sous-performer l’or à la fin des marchés baissiers sectoriels, ce qui explique pourquoi le ratio or/argent est si important. La pente descendante de la configuration sert aussi à camoufler ce qui se passe en réalité, de sorte que les gens n’y prêtent pas attention, ce qui est génial, car cela permet d’investir dans l’argent à bas prix avant que les cours ne s’envolent. C’est ce que nous faisons depuis plusieurs semaines.

 

 

Passons maintenant au graphique de l’engagement des traders (COT), qui est en effet très intéressant car il fournit des preuves convaincantes que l’argent est sur le point de monter de façon spectaculaire, alors qu’une légion de traders semi-conscients qui vendent à découvert sont paniqués et se couvrent en catastrophe. Après s’être tapé la tête contre un mur pendant des années avec des positions acheteuses, les gros spéculateurs (barres bleues) ont finalement renoncé et ont même eu l’audace de commencer à prendre des positions vendeuses ces dernières semaines. C’est la première fois que nous vivons une telle situation depuis plus de 15 ans. Cela indique clairement que le cours de l’argent est prêt à décoller. La forte hausse des positions ouvertes lors des dernières semaines rend la situation encore plus haussière, et signifie qu’encore plus de traders devront se couvrir si jamais le prix commençait à monter. Le graphique COT est incroyablement haussier.

 

 

Le dernier graphique des positions des opérateurs en couverture est également haussier. Comme nous pouvons le voir, les niveaux élevés sur le côté gauche du graphique, lorsque l’argent était dans un marché haussier, ont entraîné de belles progressions, et même au cours de la période suivante, le marché baissier a débouché sur une sorte de rallye. Ne commettez pas l’erreur de penser “cela indique simplement un autre rallye de marché baissier”, et n’oubliez pas l’achèvement de la configuration en tête et épaules inversée montrée ci-dessus. N’oubliez pas non plus le fait que les grands spéculateurs ont jetté l’éponge et ont commencé à prendre des positions vendeuses pour la 1ère fois de leur histoire.

 

Sentimentrader.com

 

Enfin, si toutes les preuves présentées ci-dessus ne suffisent pas à vous convaincre que l’argent se rapproche d’un nouveau marché haussier, regardez ce dernier graphique, qui présente le ratio or/argent sur les 20 dernières années. Comme mentionné auparavant, l’or est de plus en plus surévalué par rapport à l’argent à mesure que les marchés baissiers sectoriels continuent, parce qu’il est considéré comme plus solide et plus sûr. L’argent devient de moins en moins cher par rapport à l’or, en attendant qu’un extrême soit atteint et que le pendule commence à tourner dans l’autre sens avec un nouveau marché haussier sectoriel. Le ratio a chuté aux niveaux actuels à seulement trois reprises au cours des 20 dernières années – en 2003, au démarrage du marché haussier sectoriel, puis suite aux événements liés à la crise financière de 2008, et enfin dans les profondeurs de la dépression du secteur des métaux précieux à la fin 2015/début 2016. L’argent est ensuite entré dans une tendance haussière majeure qui l’a conduit beaucoup plus haut, suivi d’un rallye significatif au début de 2016, et maintenant le ratio semble avoir établi un double creux avec ce point bas, alors que l’or et l’argent complètent leurs figures de retournement. On peut donc logiquement s’attendre à ce que cette configuration donne naissance à un autre grand marché haussier de l’argent, surtout si l’on tient compte des facteurs de support additionnels que nous avons vu plus haut.

 

 

Conclusion: Un nouveau marché haussier de l’argent semble imminent et on s’attend à ce qu’il débute par une montée spectaculaire, en raison d’un mouvement de panique pour couvrir les positions vendeuses.

 

Source originale: Clivemaund

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 avril 2018 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

La US Mint stoppe la production des Silver Eagle 2017

Pièce d'argent Silver Eagle

Cette fois l’arrêt de la prod des SE n’est pas du à une pénurie d’argent comme pour les autres années, mais à une pénurie d’acheteurs . La faute au prix de l’argent qui flirte avec ses plus bas, et aux cryptos ….Z

Les Américains ont boudé l’argent métal en cette année 2017. La référence US en la matière, la pièce d’argent métal Silver Eagle millésime 2017, a été largement ignorée par les « gold bugs » : la US Mint vient d’arrêter sa production, qui affiche les pires ventes de Silver Eagle depuis 2008.

Les chiffres sont éloquents : la Silver Eagle 2017 a été frappée 20 millions de fois de moins que l’édition 2016, et même 30 millions de fois de moins que le millésime 2015 record. À l’époque, la US Mint était tellement submergée par la demande qu’elle avait dû établir des quotas. L’année 2015 fut historique : 47 millions de pièces d’argent d’une once furent vendues. La Silver Eagle 2017 pourrait néanmoins présenter un avantage pour ses détenteurs : vu qu’elle a été produite en quantité bien moindre que les éditions précédentes, elle pourrait s’apprécier quelque peu en raison de sa relative rareté.

Comment expliquer cette baisse nette de l’engouement des Américains pour les pièces d’argent ? La frustration de voir le cours vivoter autour des 15 $ est peut-être une des explications, même si c’était déjà le cas l’année dernière. Les sirènes des cryptodevises en sont probablement une plus plausible   …

suite et fin

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 décembre 2017 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

La « nouvelle normalité » des risques géopolitiques pourrait doper le cours de l’or dans les années à venir, selon Citi

pièces d'or
  • Les arguments géopolitiques pour investir dans l’or se sont renforcés durant les derniers mois. Ils n’ont plus été aussi convaincants depuis ces 4 dernières décennies, selon les analystes de City.
  • Les investisseurs ont tendance à chercher refuge dans des valeurs telles que l’or, le franc suisse et le yen durant les périodes de remous géopolitiques.
  • Les élections et les votations, les attaques militaires et les crises macroéconomiques sont les événements géopolitiques clés qui sont susceptibles, selon Citi, d’influencer les investissements dans l’or

Les cours de l’or devraient probablement être dopés dans les années qui viennent par la « nouvelle normalité », ce contexte de risques géopolitiques en recrudescence, d’après les analystes de Citi.

Les arguments géopolitiques en faveur des investissements dans l’or se sont renforcés durant ces derniers mois, et n’ont jamais été aussi forts durant ces 4 dernières décennies, selon les analystes de Citi. En conséquence, les cours de l’or devraient dépasser les 1400 $ l’once durant des périodes prolongées jusqu’à 2020.

Les élections et les votations, les attaques militaires et les crises macroéconomiques sont les événements géopolitiques qui sont susceptibles, selon City, d’influencer les investissements dans l’or. Même s’il n’y a pas de corrélation solide entre ces événements et la performance de l’or, la tendance est plutôt à la hausse durant cette période. (…)

« La demande d’or dictée par le cours des événements semble devenir plus fréquente, elle pourrait devenir la nouvelle normalité. En bref, même si les taux et les marchés des changes dictent majoritairement les évolutions du cours de l’or, le métal jaune est de plus en plus utilisé par les investisseurs en tant qu’assurance contre le risque politique et financier », selon Citi.

Citi voit l’or clôturer à environ 1270 $ l’once en 2018 pour ensuite grimper jusqu’à 1350 et 1370 $ l’once dans les 2 années à venir.

 

suite et fin

 
1 commentaire

Publié par le 1 décembre 2017 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

2/3 des plus gros producteurs d’argent métal enregistrent une baisse de leur production en 2017

pièces d'argent métal

Il s’agit d’une année difficile pour une majorité de gros producteurs d’argent métal : ils sont 2/3 à avoir enregistré une baisse de leur production en 2017. À l’échelon national, de nombreux pays importants sur ce marché connaissent également des difficultés.

D’après les statistiques publiées par World Metal Statistics, la production du Chili est en baisse de 20 % durant les 8 premiers mois de l’année, celle de l’Australie a diminué de 19 %, celle du Mexique a décliné de 2 % tandis que la baisse est limitée à 1 % pour le Pérou.

Le Silver Institute va bientôt publier son rapport intérimaire 2017, ce qui devrait nous donner une meilleure visibilité à propos de la production actuelle et des projections pour l’intégralité de l’année. Je suis néanmoins convaincu que la production mondiale d’argent métal va connaître un gros coup de frein cette année en raison de nombreux facteurs comme la baisse de la concentration de métal dans le minerai, la fermeture de mines et les grèves qui affectent certains projets.

Par exemple, Tahoe Resources s’est vu contraint de fermer sa mine Escobar au Guatemala en juillet en raison de la suspension de sa licence d’exploitation par la Cour suprême guatémaltèque. La suspension a été levée au début septembre, mais le blocage de l’unique voie d’accès à la mine ralentit ses activités. Durant les 3 premiers trimestres de l’année, la production d’argent de Tahoe a ainsi plongé de 6,7 millions d’onces par rapport à l’année précédente.

À l’opposé, la production de Fresnillo au Mexique a bondi de presque 6 millions d’onces grâce au démarrage de la phase d’expansion II de la mine de San Juan :

production d'argent métal en 2017 graphe(…) Globalement, la production des plus gros producteurs d’argent métal a baissé de 9 millions d’onces par rapport à la même période de l’année précédente :

suite et fin

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 novembre 2017 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :