RSS

Archives de Tag: à payer

Les Français sont de plus en plus nombreux à avoir du mal à payer pour se chauffer

En 2017 en France, c’est une honte absolue – La précarité énergétique concernait l’an dernier 12 millions de personnes dans l’Hexagone, soit près d’un Français sur cinq.

Les Français qui ont des difficultés économiques pour se chauffer et lutter contre le froid sont de plus en plus nombreux. « 500 000 ménages de plus en un an. L’hiver dernier, la précarité énergétique concernait 12 millions de personnes soit près d’un français sur cinq », explique David Boéri sur le plateau de France 3. « Difficultés à régler ses factures, sensations de froid ou obligation de couper le chauffage. En 2015, la facture énergétique était de 2 861 euros par ménage », précise le journaliste.

France: Nouvelle hausse du taux de pauvreté

La pauvreté a encore progressé en France en 2016

Mais ce chiffre n’est qu’une moyenne. « Les personnes en difficulté paient souvent beaucoup plus, tout simplement car elles habitent souvent des logements très mal isolés qui coûtent plus chers à chauffer », souligne David Boéri. En 2015, l’État a mis en place le chèque énergie, un chèque annuel de 48 euros à 227 euros par ménage en fonction des revenus. Aujourd’hui encore au stade d’expérimentation, il doit être généralisé en 2018.

Source : francetvinfo

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 janvier 2017 dans général

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Les plus branchés prêts à payer par puce sous-cutanée !

RFID-smart-verified

Comme SHTF l’a déjà noté, la possibilité de voir l’implant forcé de puces électroniques sous-cutanées devenir une réalité dans le cadre de la loi martiale pourrait être un peu trop évidente, du moins pour ce qui concerne les tyrannies du futur.

Mais avant que nous en arrivions là, un certain nombre de gens se soumettront volontairement à ce statut digne d’un troupeau, et sauteront sur l’occasion de ne plus avoir à transporter de portefeuille et de profiter d’un système de paiement « plus intelligent » implanté directement sous leur peau.

Via Business Insider :

25% des Australiens se disent au moins « légèrement intéressés » par l’idée d’avoir une puce électronique implantée sous la peau, selon un récent sondage.

Le sondage, mené par la société de carte de crédit Visa et l’université de technologie de Sydney, a déterminé que les Australiens sont pour la plupart ouverts à l’idée de régler leurs achats par le biais de technologies portables telles que des montres, des bagues, des lunettes et même leur voiture.

[…]

« Les nouvelles technologies, comme la tokenisation, rendent possible la transformation de n’importe quel objet en intermédiaire commercial. En Australie, beaucoup effectuent déjà des paiements grâce à leur smartphone. »

Et les choses devraient devenir plus terrifiantes encore. 25% des Australiens, c’est un quart du pays qui est prêt à accepter un tel développement.

Bientôt, les sondages montreront que 60 voire 80% de la population sera intéressée par ces appareils, et que 25 voire 33% des gens les utiliseront déjà.

Bien que des sociétés comme VeriChip aient essuyé beaucoup de critiques après avoir proposé des puces électroniques sous-cutanées peu de temps après le 11 septembre, les technologies intelligentes font de la biométrie et de la collecte de donnée des faits passifs et bénins – malgré les révélations faites par Edward Snowden au sujet de la surveillance des masses par le gouvernement et les industries privées.

Pour accentuer encore cette conspiration, ce sondage coïncide avec des appels au sein du secteur financier de voir aboli l’argent liquide et d’avoir recours à des devises électroniques afin de rendre plus facile l’établissement de certaines politiques économiques (et de permettre aux banques de s’enrichir grâce à desfrais de dépôt et de transaction). 

SHTF a rapporté ceci :

La banque de réserve fédérale et ses propriétaires, les grosses banques de Wall Street, désirent plus que tout être capables de vous faire payer des frais pour le privilège de déposer vos fonds sur un compte bancaire. Leur seul problème est de vous y convaincre.

Elles peuvent porter les taux d’intérêt à zéro, mais les réduire davantage poserait des problèmes, le plus important étant l’argent liquide qui circule dans l’économie.

L’argent liquide offre au peuple un moyen efficace de contourner des taux nominaux négatifs.

La solution est d’abolir l’argent liquide.

De taxer l’argent liquide.

Il y a cependant des inconvénients à une société sans liquide :

Une utilisation exclusive de moyens de paiement électroniques pourrait causer de nouveaux risques opérationnels et de sécurité.

L’abolition des devises papier sera inévitablement associée à une perte de confidentialité et poser le risque d’une intrusion excessive de la part du gouvernement.

Il n’en est pas moins que la mort de l’argent liquide approche – mais aussi celle de la confidentialité, qui comme nous ne le savons que trop bien, ne signifie rien aux yeux de ceux qui contrôlent le système.

Les implants sous-cutanés obligatoires feront-ils réellement partie du futur de la prison électronique qu’est notre monde ?

Beaucoup s’y opposeront, et préfèreront mourir plutôt que s’y soumettre.

Mais il y en a qui feront la queue comme ils l’ont certainement déjà fait à la sortie du dernier gadget en date.

Comme pour toutes les autres formes de technologie, l’approbation des masses de dépendra que des premiers adeptes, qui paient généralement le prix fort pour obtenir de nouveaux produits avant qu’ils ne deviennent la norme. Ce sont les gens les plus à la mode qui décident de l’avenir de formats tels que BetaMax et VHS, DVD ou BluRay, ou encore iPhone et Android. Ils déterminent l’attitude des consommateurs, et sont observés de près par le système.

Pour un produit aussi apocalyptique que les puces sous-cutanées – qui domineront bientôt le secteur des appareils portables intelligents – le système aura besoin de jauger ce que le public est prêt à accepter, et combien se soucient de leur confidentialité.

Vous y plierez-vous ?

Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. – Apocalypse 13:16-17

source

 
1 commentaire

Publié par le 12 juin 2015 dans économie, général, Insolite

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :