RSS

Archives de Catégorie: société

Elon Musk avertit de nouveau l’humanité sur l’IA et met en garde contre un « Hitler Immortel »

« Si une entreprise ou un petit groupe de personnes parvient à développer une super-intelligence supérieure, ils pourraient alors conquérir le monde », a déclaré Musk dans le film. « Au moins lorsqu’il y a un dictateur diabolique humain, il finira par mourir. Mais pour une IA, il n’y a pas de mort – elle pourrait vivre éternellement. Nous aurions alors un dictateur diabolique immortel dont nous ne pourrions jamais nous débarrasser », a-t-il poursuivi.Dans le documentaire, Musk explique essentiellement que les gouvernements, ou d’autres entités, pourraient créer une IA dangereuse capable de survivre aux leaders humains et ne jamais être détruite. Il explique également qu’une manière d’éviter cela, est de démocratiser l’IA.

Le documentaire « Do You Trust This Computer ? » (« Faites-vous confiance à cet ordinateur ? »), expose les dangers potentiels de l’IA, y compris ce qui pourrait arriver si l’IA évoluait pour devenir plus intelligente que l’homme pour finir par devenir son maître. « Nous nous dirigeons rapidement vers une super-intelligence numérique qui dépasse de loin tout humain. Je pense que c’est évident », a déclaré Musk. « Nous avons cinq ans, je pense que la super-intelligence numérique se produira encore au cours de ma vie, j’en suis certain à 100% », a-t-il ajouté.

Le film postule que si l’IA a un but, elle pourrait bien essayer de l’atteindre d’une manière ou d’une autre, même sans l’accord des êtres humains. « L’IA n’a pas besoin d’être maléfique pour détruire l’humanité – si l’IA a un but et que l’humanité se trouve sur son chemin, alors elle détruira l’humanité naturellement sans même y penser, sans aucune rancune », a déclaré Musk.

« C’est comme si nous construisions une route et qu’une fourmilière se trouvait sur notre chemin. Nous ne détestons pas les fourmis, nous construisons simplement une route, et alors, au revoir la fourmilière », a-t-il ajouté. Le problème avec une super-intelligence IA, c’est que, si elle surpasse l’intelligence des humains, alors nous perdrons le contrôle de cette technologie.

Le nouvel avertissement de Musk fait écho à ses précédentes prédictions sinistres sur les dangers potentiels liés à l’IA. En septembre dernier, Musk a tweeté que « la compétition pour la supériorité de l’IA au niveau national » serait probablement la cause d’une troisième guerre mondiale, et il a déclaré que l’IA représente le plus grand risque auquel la civilisation est et sera confrontée.

Vous pouvez regarder le documentaire en intégralité sur le site du film, jusqu’à dimanche soir.

Source

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 8 avril 2018 dans général, Sciences, société

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Argent liquide, chargeurs, clés… : ces 10 choses qui disparaîtront d’ici 10 ans

Infographic

L’industrie 4.0, ou industrie du futur, représentera jusqu’à 800 milliards d’euros d’investissements annuels dans le monde, dont 140 milliards en Europe. C’est pourquoi de nombreux objets et processus disparaitront d’ici les 10 prochaines années.

La digitalisation – Le changement est la seule constante

Le futur de la digitalisation apporte de nombreuses nouveautés à tous les domaines de notre vie. Les processus intelligents facilitent et optimisent notre quotidien. Néanmoins, les innovations prennent généralement du temps avant d’être adoptées et mises en place de manière étendue. Ce phénomène s’observe particulièrement dans le domaine du paiement digital, qui exacerbe les disparités régionales. Selon une étude du Boston Consulting Group, toutes les transactions financières devraient être digitalisées en Inde d’ici à 2022, faisant, en conséquence, disparaître les paiements en liquide. Loÿs Moulin, directeur du développement du Groupement des Cartes Bancaires, déclare à ce sujet que « sur la base des tendances actuelles, nous estimons qu’en 2024, les règlements en argent liquide devraient représenter autour de 9 % des dépenses de consommation totale des ménages en France”. Les innovations ne cessent de se multiplier: à titre d’exemple, la Start-up allemande Volocopter a testé un taxi volant à Dubaï en septembre 2017. L’essai, sans passagers à bord, a été couronné de succès. Dans les dix prochaines années, la révolution digitale aura de sérieuses répercussions sur tous les domaines de notre quotidien; un changement s’opèrera sur les objets que nous utilisons, sur nos processus, ainsi que sur nos habitudes.

source

 
1 commentaire

Publié par le 3 avril 2018 dans général, société

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Qu’est-ce qu’un Gender fluid ?

Pffffffffffff ça devient vraiment n’importe quoi cette société !!!!!!!! (Par Zac pour le Blog, lire aussi la description si ça vous intéresse)

 

Étiquettes : ,

Les jours de l’humanité sont comptés, affirme un biologiste

Les jours de l’humanité sont comptés, affirme un biologiste

Ce qui suit on le sait déjà . C’est de la pure logique . On ne peut pas continuer à piller et détruire la planète alors que la population explose, sans qu’à un moment la civilisation ne s’effondre : pas de croissance infinie dans un monde fini, mathématiquement impossible … C’est l’intégralité de notre modèle actuel qu’il faut changer car il ne pourra inéluctablement pas perdurer . Et ce n’est pas demain que cela changera . Nous avons une énorme épée de Damoclès au dessus de la tête ! Petite piqûre de rappel . Z

L’humanité est au seuil de l’effondrement, estime le biologiste de renommée mondiale Paul Ehrlich. Il a exposé pour Sputnik les possibles conséquences tragiques de la surpopulation et de la toxicité grandissante de notre planète.

L’effondrement de la civilisation dans les prochaines décennies est imminent, et il pourrait être déclenché par tout un éventail de facteurs, a déclaré Paul Ehrlich à Sputnik.

«Cela pourrait être causé par une guerre nucléaire, des sécheresses et des inondations menant à une famine massive, un éclatement de la bulle de la dette, des troubles politiques dus aux flux de réfugiés ou aux inégalités économiques croissantes, des guerres commerciales, du terrorisme ou des combinaisons synergiques», a dit le chercheur.

La surpopulation et la surconsommation sont les principales raisons de toutes ces prédictions négatives, selon le scientifique.

«Le problème fondamental est la destruction des systèmes de soutien de la vie humaine à cause de la croissance de la consommation globale qui est le résultat de la croissance de la population et de la consommation par habitant», a expliqué l’analyste.

Selon M.Ehrlich, la situation s’est considérablement aggravée depuis qu’il a publié son livre-avertissement, The Population Bomb, il y a 50 ans.

La population a doublé en nombre, la perturbation du climat pose des problèmes, il y aura bientôt plus de plastique dans les océans que de poissons, les produits chimiques synthétiques imitant les hormones sont maintenant en train de toxifier la terre d’un pôle à l’autre, selon le chercheur.

Selon lui, les chances d’une guerre nucléaire mondiale effaçant la civilisation sont désormais aussi «plus élevées qu’à n’importe quel moment de la guerre froide, à l’exception de la crise des missiles cubains».

Répondant à la question de savoir quelles mesures il considère essentielles pour améliorer la situation, le scientifique a déclaré qu’il était important de «fournir à tous la contraception moderne et l’avortement de secours», de «donner aux femmes l’égalité des droits et des chances avec les hommes», de «mettre fin à la discrimination raciale et religieuse afin que tous les gens soient libres d’aider à résoudre les dilemmes humains» et de «redistribuer la richesse».

Le livre Population Bomb, écrit par Paul Erhlich conjointement avec sa femme Anne en 1968, a été vendu à deux millions d’exemplaires et a été traduit en plusieurs langues.

Il prédisait que «des centaines de millions de personnes vont mourir de faim» dans les années 1970, mais ce tournant tragique a été empêché par une révolution verte, selon le scientifique.

Source

 
1 commentaire

Publié par le 28 mars 2018 dans général, Religion - Prophéties, Sciences, société

 

Étiquettes : , , , ,

Données personnelles : la Cnil met en demeure Direct Energie pour le compteur Linky

Données personnelles : la Cnil met en demeure Direct Energie pour le compteur Linky
La commission a mis en demeure Linky sur la question des données personnelles.@ DAMIEN MEYER / AFP
 :

N’oublions pas que la collecte des données de consommation horaires n’est qu’un aspect de la collecte des données personnelles que permet linky, exploité par Enedis … Que la CNIL aille au fond des choses !!!! Z 

Le consentement demandé aux clients pour la collecte de leurs données de consommation n’est pas « libre, éclairé et spécifique », estime la commission. 

La Commission nationale informatique et libertés (Cnil) a mis en demeure le fournisseur d’électricité Direct Energie de revoir ses demandes de consentement pour la collecte de données de consommation via le compteur électrique Linky, a-t-elle annoncé mardi.

Trois mois pour se mettre en conformité. Le consentement demandé aux clients pour la collecte de leurs données de consommation toutes les demi-heures n’est pas « libre, éclairé et spécifique », estime la Cnil, l’autorité chargée de protéger la vie privée dans les traitements informatiques.

Direct Energie a trois mois pour se mettre en conformité et revoir sa procédure de demande de consentement, faute de quoi l’entreprise pourra encourir une sanction pécuniaire pouvant aller jusqu’à trois millions d’euros. Plusieurs centaines de milliers de clients sont concernés par ces consentements obtenus de façon non régulière, d’où le caractère public donné à cette mise en demeure, a précisé la Cnil.

Un consentement extorqué ? Concrètement, la Cnil reproche à Direct Energie de demander simultanément à ses clients leur consentement sur deux points, la mise en service de Linky et la collecte des données de consommation horaires. Or la mise en service de Linky n’est pas en réalité du ressort de Direct Energie, mais du gestionnaire du réseau de distribution Enedis, souligne la Cnil.

Le client « a donc l’impression, erronée, qu’il choisit d’activer le compteur, alors qu’il ne consent en réalité qu’à la collecte de ses données de consommation ». De plus Direct Energie affirme que cette collecte doit permettre une facturation au plus juste, alors que la société ne propose pas en réalité d’offre basée sur la consommation horaire, relève l’autorité administrative.

Déjà sept millions de compteurs installés. Les compteurs numériques connectés Linky, dont sept millions d’exemplaires ont déjà été installés, sont contestés dans environ 300 villes et communes, notamment à l’initiative d’écologistes qui dénoncent une possible violation des données personnelles. Environ 35 millions de compteurs Linky doivent à terme équiper les foyers français.

source

 
1 commentaire

Publié par le 27 mars 2018 dans Education - information, général, société

 

Étiquettes : , , , , ,

Linky, le scandale à venir dont personne ne parle : l’ERL (Emetteur Radio Linky)

 

Les études sont rassurantes car, toutes les possibilités de ces compteurs ne sont pas encore activées. Partagez !!

 Les promoteurs des compteurs Linky ne cessent de prétendre que ce système ne fait courir aucun risque sanitaire du fait de l’utilisation de la technologie du CPL (courant porteur en ligne).

Or, non seulement ces belles assurances sont totalement contestables mais, de plus, toutes ces affirmations et les études si « rassurantes » des agences officielles font l’impasse sur le scandale qui, de toute évidence pour tromper la population, est programmé pour un second temps : l’ERL

Une fois que les Linky seront installés (si nous nous laissons faire), Enedis laissera la place aux fournisseurs (EDF, Engie, Enercoop, Directe énergie, etc) qui vont alors démarcher tous les habitants et les inciter à ajouter au Linky le fameux ERL : un émetteur qui va inonder les logements d’ondes électromagnétiques !

D’innombrables personnes vont inévitablement se laisser séduire par les « services » que cet appareil va permettre. En effet, les ondes émises vont activer les objets contenant des puces et les connecter à Internet (on parle d’Internet des objets, ou IOT. Voir par exemple ici, attention pure propagande industrielle !).

Ainsi, même depuis l’autre côté de la Terre, vous pourrez par exemple savoir sur votre smartphone s’il reste des yaourts dans votre frigo : quelle information cruciale !

Le problème est que les gogos qui vont se laisser séduire, mais aussi leurs voisins (car les ondes traversent les murs), seront soumis à des ondes électromagnétiques permanentescomparables à un super wi-fi. Et le pire sera sans doute atteint dans les logements collectifs (HLM et autres) où des dizaines de Linky vont être alignés.

Donc, contrairement à ce qui est prétendu par Enedis, les Syndicats d’énergie, le gouvernement (dont ce pauvre Nicolas Hulot, écologiste de pacotille), et hélas trop de médias qui se contentent de répéter la parole officielle, les Linky émettront (en continu) de fortes ondes électromagnétiques.

Bien sûr, les études si rassurantes publiées aujourd’hui pour tromper la population ne peuvent mettre en évidences ces ondes qui seront émises à l’avenir. Qui plus est, elles viendront s’ajouter à celles émises d’ores et déjà par les fils électriques de votre logement du fait de l’utilisation du CPL : Linky, c’est la double peine !

Les non-dits des complices d’Enedis (UFC-QueChoisir, Médiateur de l’énergie, etc)

Chaque fois que de fortes critiques (fort justifiées) sont émises contre le programme Linky, par exemple par la Cour des comptes, divers acteurs se précipitent pour demander non pas l’arrêt du programme mais son « amélioration ».

En prenant bien garde de ne pas rentrer dans les détails (et pour cause), ces complices d’Enedis demandent en particulier à ce que des fonctionnalités supplémentaires soient apportées aux Linky : ils font référence à l’ERL, mais sans jamais le nommerafin de ne pas alerter la population sur le « bain » d’ondes électromagnétiques qui lui est promis.

C’est ainsi que le Médiateur de l’énergie, qui n’a de médiateur que le nom puisqu’il est totalement acquis aux intérêts de l’industriel Enedis, clame « Linky : les bénéfices pour les consommateurs se font attendre » (cf ici): c’est, entre les mots, une marque d’impatience dans l’attente de l’arrivée de l’ERL.

Idem avec l’UFC-QueChoisir (dont la compromission avec Enedis a été montrée puis confirmée par la justice) : lorsque l’organisation prétendue de « défense des consommateurs » parle du « bien-fondé du combat mené par l’UFC-Que Choisir pour que Linky permette des suivis de consommation avec un affichage en temps réel » (cf ici), c’est là aussi de l’ERL qu’il est question… sans jamais le nommer.

CONCLUSION

Les programmes de compteurs communicants sont faits pour répondre à des ambitions industrielles et commerciales, et certainement pas pour les usagers. Nos compteurs actuels fonctionnent parfaitement bien, ils ne menacent ni notre santé ni nos libertés, nous devons donc les garder et ne pas servir de cobayes pour tester sur nous et nos familles la dangerosité des compteurs communicants… »

Source : Stéphane Lhommehttp://refus.linky.gazpar.free.fr/

Lire aussi :

Les compteurs communicants et les ondes électromagnétiques

SCOOP-LINKY : la preuve de la tromperie organisée par Enedis et soutenue par l’Etat

Rappels :

Compteur (capteur) Linky : la vidéo pour tous !

Refus des compteurs d’électricité Linky : attention aux mensonges d’Enedis !

source

 

Étiquettes : , , , , , ,

Intelligence artificielle : des experts élaborent un scénario catastrophe

Et si l’intelligence artificielle tombait entre de mauvaises mains ? 26 experts internationaux en I.A, robotique et cybersécurité se sont penchés sur la question pour réfléchir à un scénario catastrophe qui fait froid dans le dos !

Dernièrement, un rapport d’une centaine de pages intitulé The Malicious Use of Artificial Intelligence a été publié par pas moins de 26 experts internationaux. Ces derniers ont voulu alerter sur une éventuelle utilisation malveillante de l’intelligence artificielle. Pour les experts, l’efficacité toujours plus observable de l’I.A pourrait amener, dans un avenir proche, à des détournements présentant un danger durant la prochaine décennie.

Les experts ayant élaboré non pas un, mais plusieurs scénarios catastrophes évoquent de possibles détournements par des criminels, des terroristes ou encore des États voyous. Évoquons le fait que ces chercheurs spécialistes en robotique, en I.A et en cybersécurité travaillent pour des ONG et de grandes universités. Au regard des scénarios élaborés, les menaces les plus plausibles portent sur la sécurité numérique, la sécurité politique, mais également sur la sécurité physique des personnes.

Nous le savons, il existe déjà des menaces portant sur la cybersécurité et pour les experts, l’augmentation de l’efficacité de l’intelligence artificielle renforcera ce genre de risques. Rappelons que les cyberattaques qui représentent déjà des pertes financières astronomiques pourraient s’attaquer davantage aux données publiques mises en ligne par les utilisateurs d’Internet.

Également, les chercheurs indiquent craindre une utilisation de l’I.A en vue de nouvelles attaques terroristes via la modification de dispositifs déjà disponibles tels que les voitures autonomes, les drones ou encore les robots ménagers.

Pour le groupe d’experts, la troisième menace, c’est-à-dire la menace politique, serait la moins probable, mais également la plus sérieuse en termes de conséquences. Le risque concerne le fait de déstabiliser des pays pour déclencher de nouvelles guerres par le biais de trucages d’élections, de vidéos factices très réalistes ou encore d’opérations de propagande. De plus, l’I.A pourrait être employée par des états autoritaires pour davantage surveiller leurs citoyens.

Tout n’est cependant pas noir dans ce rapport qui laisse tout de même une petite place pour l’optimisme. En effet, les chercheurs pensent qu’il est encore temps d’agir et de prévenir tous ces problèmes. Un appel a donc été lancé aux gouvernements du monde et autres acteurs concernés pour mettre sur pied des parades et limiter un maximum le danger que peuvent représenter les utilisations malveillantes de l’intelligence artificielle.

Sources : The Verge – Siècle Digital

via SP

 
5 Commentaires

Publié par le 25 février 2018 dans général, Insolite, Sciences, société

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :