RSS

Archives de Catégorie: Religion – Prophéties

Jérusalem : Un sceau vieux de 2.700 ans viendrait « confirmer les dires de la Bible »

Le sceau a été retrouvé dans un bâtiment sur l’esplanade du mur des Lamentations à Jérusalem (illustration). — MENAHEM KAHANA / AFP

Comme par hasard !! Au moment où Jérusalem est sujet à polémique, reconnue comme capitale par les US qui y ont déplacé leur ambassade (ainsi que d’autres pays) , on trouve des preuves en hébreux (prés du mur des lamentations qui plus est) qui prouverait que la ville a été gouvernée par les israélites il y a 2700 ans, confirmant la thèse de  » l’Israël Biblique », avec comme capitale Jérusalem .  Pensez vous vraiment que tout ceci est un hasard ??? Ou serait ce de la propagande pro Israélienne ?? (la « découverte » est d’ailleurs faite et diffusée par les archéologues Israéliens eux mêmes)  En tous cas la news est relayée en cœur par tous les médias alignés qui parlent de « confirmer les dires de la Bible » . C’est pratique non ?? Z 

Un sceau en argile datant de 2700 ans et découvert à Jérusalem a été présenté lundi comme une première preuve matérielle de l’existence d’un gouverneur dans cette ville, selon l’autorité israélienne des Antiquités.

Cet artefact rond de la taille d’un bouton a été trouvé dans un bâtiment sur l’esplanade du mur des Lamentations, dans la Vieille ville. Il date du VIe ou VIIe siècle avant notre ère, une période qui correspond à celle du premier temple juif.

« Au gouverneur de la ville »

Sur la pièce figurent deux hommes vêtus de robes se faisant face et se tendant la main, avec ce qui semble être une lune entre les deux mains tendues. En dessous de cette représentation, une inscription en ancien hébreu indique : « Au gouverneur de la ville », ce qui correspond aux fonctions de maire.

Le sceau servait « de logo ou d’un petit souvenir, envoyé au nom du gouverneur de la ville », a affirmé Shlomit Weksler-Bdolah, qui participe aux fouilles de l’autorité des Antiquités.

Première mention dans un contexte archéologique

« L’importance de cette découverte réside dans le fait que jusqu’à présent, nous ne connaissions l’expression de gouverneur de la ville que par la Bible, a-t-elle souligné. C’est la première fois que nous trouvons cette mention dans un contexte archéologique. »

Le sceau ne mentionne pas le nom du dirigeant de Jérusalem mais Shlomit Weksler-Bdolah pense qu’il se réfère à la Vieille ville car il a été retrouvé dans le même bâtiment où d’autres artefacts avaient été mis au jour. Les examens scientifiques qui seront pratiqués prochainement devraient confirmer le lien avec Jérusalem, estime la scientifique. (source)

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , ,

Les menaces qui pèseraient sur le monde pendant ces 10 prochaines années selon Bloomberg

Statue de la Liberté, les Etats-Unis. Image d'illustration

L’agence Bloomberg sort la dernière édition de son Guide du pessimiste dans lequel il s’agit non seulement de prévoir les chocs potentiels de l’année prochaine, mais aussi d’examiner comment ils pourraient façonner la prochaine décennie.

L’agence de presse financière Bloomberg a publié récemment son « Guide du pessimiste 2028 », qui détaille 8 « scénarios catastrophe » et leur possible déroulement au cours des 10 prochaines années, de 2018 à 2028.

D’ici à la fin de l’année 2017, nous allons donc vous présenter ces différents scénarios, à commencer par celui qui table sur un déclin économique et politique des USA, en cas de second mandat de Donald Trump.

Scénario 1 : Donald Trump remporte un second mandat

2018 : Après une victoire sur les réductions d’impôts, Trump favorise une montée de la dérégulation et un engagement à dépenser des milliards de Dollar dans l’appareil militaire et les infrastructures. L’économie rebondit. L’enquête de Robert Muller ne permet pas d’impliquer Trump personnellement.

2020 : Malgré des sondages d’opinion faibles, Trump parvient à se faire réélire, face à des Démocrates divisés entre les camps de Kamala Harris et l’indépendant Bernie Sanders, qui sera alors agé de 79 ans.

2021 : Trump parvient finalement à mettre fin à Obamacare, mais ne la remplace pas. S’en suit un chaos dans le système de santé US, au moment où les dépenses publiques ont se sont terminées et ne dopent plus l’économie, et au moment où la bulle financière éclate. Les Etats-Unis tombent alors dans une profonde récession, avec un indice S&P 500 potentiellement à 1400 points en 2028 (contre 2660 environ actuellement).

2024 : Les américains élisent le Démocrate Jimmy Kimmel au poste de Président, après une campagne menée sur le thème d’une assurance santé nationale. Cependant, avec une Nation divisée, les habitants de Virginie choisissent Steve Bannon en tant que Sénateur, plutôt que Tim Kaine, ce qui crée un bloque le système législatif. S’en suivent des émeutes au sujet de l’assurance santé dans les principales villes.

2028 : Les Démocrates et les Républicains déclinent, face à une population désillusionnée et rejetant l’éstablishment politique, préférant des partis alternatifs. 4 candidats plausibles se présentent à l’élection présidentielle, mais aucun n’obtient les 270 votes nécessaires. Les combats politiques et les procès en justice s’en suivent et trainent sur 2029 alors que l’Inauguration Day approche, sans président pour les USA…

Comment établir une stratégie d’investissement face à ce scénario ?

Il semble probable que les USA feront face à un problème au sujet de l’inflation au cours des 12 prochains mois. Des variations au scénario pour 2018-2021 sont donc possible, notamment en ce qui concerne la désorganisation des Démocrates qui perdent les élections de 2020. Les difficultés à générer de la croissance pourraient venir de l’inflation en hausse et du resserrement monétaire qui l’accompagnera. Ajoutons à cela les soucis du système d’assurance santé et les paysage politique fracturé, et les actifs financiers US deviennent soudainement moins attractifs… Une possible stratégie à long terme consiste dans ce cas à se positionner à la vente sur les marchés boursiers US face aux marchés boursiers hors Amérique du Nord.

Les autres scénarios à découvrir au cours des prochains jours :

Scénario 2 : Les Fake News tuent Facebook
Scénario 3 : Le Bitcoin remplace les banques
Scénario 4 : La corée du Nord lance une attaque
Scénario 5 : En Grande-Bretagne, Corbyn remet le Socialisme au goût du jour
Scénario 6 : La guerre des générations détruit l’Europe
Scénario 7 : La Chine commence une guerre commerciale
Scénario 8 : Les voitures électriques mettent fin à l’ère du Pétrole

source

 
1 commentaire

Publié par le 18 décembre 2017 dans général, Religion - Prophéties

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Le nouveau Premier ministre polonais veut « rendre l’Europe chrétienne »

 » Mon rêve est de re-christianiser l’UE car malheureusement, dans de nombreux endroits, les gens ne chantent plus les chants de Noël, les églises sont vides et se transforment en musées, et c’est très triste.  »

Mateusz Morawiecki

Le tout nouveau Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a appelé l’Union européenne à revenir à ses « propres valeurs » et à ses racines chrétiennes traditionnelles.

Mateusz Morawiecki, a déclaré que son rêve était de « christianiser à nouveau l’UE » dans une interview accordée à une chaîne de télévision catholique.

La Pologne est une «grande et fière nation», a-t-il déclaré à TV Trwam, ajoutant qu’il ne se soumettrait pas au «chantage» des dirigeants européens.

Ses commentaires sont venus après que le Parlement européen a approuvé une résolution qui menaçait la Pologne de sanctions si elle approuvait une série de mesures, dont l’un est un plan de restriction des avortements en raison de problèmes de santé fœtale.

Le Parlement européen a également critiqué les réformes judiciaires proposées pour approbation en Pologne qui forceraient 40% des juges de la Cour suprême polonaise à se retirer.

La résolution indiquait que les mesures proposées constituaient une « violation grave des valeurs européennes » et exigeait également que la Pologne « prenne une position ferme sur les droits des femmes, en fournissant des contraceptifs gratuits et accessibles sans discrimination ».

Interrogé sur le risque que l’UE coupe les fonds à la Pologne, Morawiecki a fait allusion à l’ancien président français François Hollande:  » Je me souviens qu’un ancien président nous avait dit plus tôt cette année: » Vous avez des valeurs, nous avons des fonds « . Eh bien, moi j’aimerais aider l’Occident avec les bonnes valeurs . « 

Mateusz Morawiecki succède à Beata Szydło, qui a présenté sa démission la semaine dernière après une réorganisation du Parti du Droit et de la Justice, qui gouverne le pays. (source)

 
1 commentaire

Publié par le 18 décembre 2017 dans général, International, Politique, Religion - Prophéties

 

Étiquettes : , , , ,

Les prévisions chocs (et catastrophiques) de Saxo Bank pour 2018 !!

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Tous les ans, le chef économiste de la Saxo Bank nous livre ses prévisions chocs pour l’année suivante, à savoir en ce qui nous concerne aujourd’hui pour 2018 !

Les prévisions chocs de la Saxo Bank sont réalisées en ignorant volontairement tout consensus lénifiant du type “tout va bien madame la Marquise”, “l’année n sera la continuité de n-1” ou encore “dormez tranquilles les petits”. Non, l’idée c’est de mettre en avant les risques d’événements improbables mais qui, s’ils se réalisent, auront un impact majeur.

C’est ce que l’on appelle les Cygnes Noirs du nom de l’ouvrage devenu célèbre de Nassim Taleb.

Au menu donc de cette édition 2018, voici la liste des 10événements susceptibles de déstabiliser la planète.

1/ “La FED perd de son autonomie tandis que le Trésor américain prend les rênes. Le Trésor a institué un plafond de rendement de 2,5 % suite aux importants pics.”
Traduction, Trump, en gros, nationalise indirectement la Banque centrale américaine, la FED, en imposant des lois qui limiteront dans les faits ses actions. Ce serait le cas par exemple si la FED voulait aller trop loin dans la hausse des taux d’intérêts, ce qui effondrerait l’économie et serait un casus belli entre Trump et sa banque centrale.

2/ “La Banque du Japon perd le contrôle de sa politique monétaire. La paire de devises USD/JPY s’élève à 150, puis s’effondre à 100.”
Traduction, le Japon part en hyperinflation et le yen s’effondre car personne n’en veut plus. La monnaie nippone se “Zimbabwe-ise”.

3/ “La Chine a émis des contrats à terme sur le pétrole libellés en CNY (yuan chinois). Le pétro-renminbi bondit, la paire de devises USD/CNY se situe en-dessous des 6.0.”
Traduction, le dollar, dont la force est assise avant tout sur le fait qu’il est une monnaie “matière première”, à savoir que tous les échanges de pétrole sont faits en dollars, ce qui génère de facto une immense demande, s’effondre car il devient possible d’acheter tout plein de pétrole en… yuans ! Ce serait une forme de déclaration de guerre monétaire de la Chine aux États-Unis.

4/ “La volatilité s’est envolée suite au soudain krach éclair du S&P 500. Le S&P 500 a fait un plongeon spectaculaire de 25 %.”
Traduction, c’est le bazar technique et technologique sur les marchés. Les algorithmes automatiques peuvent déclencher des “flash” krachs à tout instant, et un jour, le dérapage incontrôlé ne sera pas rattrapé.

5/ “Le vote des électeurs américains s’oriente à gauche pour les élections de mi-mandat en 2018. Les rendements des Bons du Trésor américains à 30 ans sont passés en-dessous des 5 %.”
Traduction, Trump à la Maison Blanche perd sa majorité déjà fragile, et les USA deviennent ingouvernables.

6/ “Les «Austro-hongrois» ont lancé une OPA hostile en Europe. La paire de devises EUR/USD s’établit à 1.00 après avoir atteint de nouveaux pics !”
Traduction, le fossé qui sépare les pays fondateurs de l’Union européenne et les nouveaux membres du bloc européen, plus sceptiques, comme l’Autriche ou la Hongrie, va se creuser encore d’avantage avant de se transformer en un véritable gouffre en 2018. Le centre de gravité se déplacera par ailleurs de l’axe franco-allemand vers le groupe de Visegrád. Les conséquences pour l’euro seront dramatiques… En clair, c’est l’explosion de l’Union européenne !

7/ “Les investisseurs fuient le Bitcoin après les représailles des gouvernements. Le Bitcoin atteint 1 000 USD (- 90 %).”
Traduction, ils sont tous ruinés, et je peux dire “je vous l’avais bien dit”, ma femme est contente, elle n’a plus à valider tous les commentaires “méchants” comme elle dit des fidèles de la secte des crypto-trucs définitivement vaccinés à la piqûre de l’expérience. On peut enfin parler de vrais sujets.

8/ “L’Afrique du Sud renaît après le «Printemps africain». Le ZAR gagne 30 % par rapport aux devises européennes.”
Traduction… Ben je ne vois pas en quoi l’accélération économique de l’Afrique serait autre chose qu’une excellente nouvelle ni les risques particuliers que cela ferait peser sur la croissance mondiale ou de façon générale sur le monde.

9/ “Tencent détrône Apple comme leader sur les marchés. Les actions de Tencent gagnent 100 %.”
Traduction, Apple est la plus grosse boîte américaine et Tencent la plus grosse boîte chinoise, et la Chine, avec 1,5 milliard d’habitants, c’est presque plus de 4 fois plus que les États-Unis. En clair, la Chine dépasse les USA, et les entreprises chinoises, les entreprises américaines.

10/ “Les femmes s’emparent du pouvoir dans les entreprises. Les PDG femmes sont présentes dans plus de 60 entreprises selon Fortune 500.”
Traduction, c’est un peu comme l’histoire de l’Afrique, c’est évidemment “positif” et dans cette liste d’événements négatifs, les deux seuls événements “positifs” sont politiquement corrects à souhait sans que factuellement on puisse démontrer leur importance économique.
Je ne parle pas de l’importance morale ou philosophique d’une croissance africaine ou encore de la féminisation des entreprises. Si cela peut avoir un impact éventuellement à long terme, il n’y a pas grand-chose à en attendre à court terme, car ces événements sont des processus, pas des chocs. Or on fait ici une liste des chocs… C’est dur de faire des choses intelligemment quand on est guidé par des principes idéologiques.

La conclusion ?

Nous dansons sur des volcans, ils sont multiples. Vous le savez. Je le sais. Tous ceux qui sont objectifs le savent.
2018 peut se passer comme 2017. Bien. Et espérons d’ailleurs que 2018 se passe bien. Mais d’une guerre avec la Corée du Nord à une nouvelle guerre au Moyen-Orient, aux risques bancaires, ou de marché, sur l’euro, ou sur le dollar en passant par les désaccords internationaux, je peux vous faire une liste à la Prévert des risques qui nous pendent au nez.

Alors, comme à chaque fois, espérons le meilleur mes amis, mais préparons-nous au pire.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

 
 

Étiquettes : , , , ,

Rappel : Les Ummites avertissent d’un effondrement économique mondial entre 2019 et 2021

Qui sera suivi par une dictature bancaire militarisée et une guerre civile mondialisée, ce qui rejoint nos analyses et prédictions … 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Une nouvelle religion fondée sur l’intelligence artificielle suscite des inquiétudes

Aux États-Unis, une organisation religieuse fait la promotion d’une « divinité » basée sur une intelligence artificielle.

Anthony Levandowski, le père de la voiture autonome, a fondé aux États-Unis une organisation religieuse qui fait la promotion d’une « divinité » basée sur une intelligence artificielle.

Aux États-Unis, une organisation religieuse fait la promotion d’une « divinité » basée sur une intelligence artificielle. / zapp2photo – stock.adobe.com

Il avait déjà fait parler de lui pour d’autres raisons. Anthony Levandowski, le père de la voiture autonome de Google (Waymo), est accusé d’avoir transmis ce secret technologique à la concurrence, en l’occurrence Uber, le géant du VTC. Le procès opposant les deux entreprises, qui devait avoir lieu début octobre aux États-Unis, vient d’être repoussé au 4 décembre.

Mais cet ingénieur américain de 37 ans, figure incontournable de la Silicon Valley, s’illustre ces jours-ci dans un autre registre : la fondation d’une « nouvelle religion ». C’est ce qu’a révélé fin septembre le site Internet américain Wired.

Intitulée « Way of the Future » (La voie de l’avenir), cette organisation religieuse existerait en fait depuis septembre 2015. Selon les documents légaux déposés par Anthony Levandowski, il s’agit de « développer et promouvoir la prise de conscience d’une divinité basée sur l’intelligence artificielle » pour « améliorer la société ».

Religieux, le transhumanisme ?

L’information n’a pas échappé à Natalia Trouiller, directrice de l’association catholique Noé 3.0, qui se veut une présence « priante et moderne sur les réseaux sociaux ». Persuadée « depuis le départ » que le transhumanisme est bien un discours religieux, et non scientifique, Natalia Trouiller dément l’hypothèse selon laquelle Anthony Levandowski n’aurait créé cette religion que parce que celles-ci, aux États-Unis, sont exonérées d’impôts sur les dons qu’elles reçoivent.

« Pour moi, le transhumanisme est un délire progressiste et de type religieux, qui a toutes les chances de se poursuivre en France et en Occident », alerte l’ancienne chargée de communication du diocèse de Lyon. « D’abord à cause de la tentation perpétuelle de l’humanité à vouloir se sauver par ses propres forces ; ensuite à cause de l’attrait du gnosticisme dans le monde contemporain, qui consiste à voir le corps comme une entrave et à rêver de s’en débarrasser. »

Dorothée Browaeys, biologiste de formation et rédactrice en chef adjointe de Up magazine, site Internet consacré à l’innovation, est, elle aussi, frappée par l’emploi fréquent d’un vocabulaire religieux chez les partisans de l’intelligence artificielle. Elle a par exemple relevé les termes « credo », « communauté » et même « chapitre » dans la charte d’engagement à la Singularity University, think thank californien fondé par le « futurologue » Ray Kurzweil. Ce think-thank a ouvert une première antenne en France cet été, à Bordeaux.

« Grand récit » contemporain

La création de cette nouvelle religion intitulée « Way of the Future » est-elle surprenante dans le contexte actuel ? « Pas du tout », assure Dorothée Browaeys, qui se réjouit qu’« au moins, les masques tombent ». Le concept de singularité, auquel adhère Anthony Levandowski et qui désigne chez les transhumanistes le jour où l’ordinateur surpassera l’homme pour le faire entrer dans une nouvelle ère, est déjà selon elle quasiment religieux. « Si ça, ce n’est pas de la verticalité, et l’aspiration à une transcendance… »

Diplômé de l’ENA et en théologie Dominique de Gramont, auteur d’un récent ouvrage sur le sujet (1), voit quant à lui dans ce concept de singularité le pendant de la « Théosis » chrétienne orthodoxe, selon laquelle l’homme aspire à retrouver sa nature divine initiale. Convaincu que le transhumanisme est, avec l’islam, l’un des seuls « grands récits » que propose notre temps, il assure que cette idéologie a « gagné d’avance », en ce qu’elle propose « une espérance et une pseudo eschatologie » auxquelles aspire l’homme du XXIsiècle.

Refusant par ailleurs une diabolisation pure et simple des progrès techniques, ce catholique assure à la fin de son livre que le transhumanisme aurait besoin du christianisme et de sa morale de l’amour s’il veut éviter « l’échec apocalyptique ».

source

 
 

Étiquettes : , , , , ,

Après avoir prédit la victoire de Trump, il prédit une guerre mondiale en mai 2017

13 mai 2017, début de la 3ème guerre mondiale entre les USA, la Corée du Nord, la Russie, et la Chine ?

À en croire les prophéties de ce voyant portugais, en mai 2017, le monde plongera dans le chaos d’une guerre dévastatrice, conséquence de la dégradation de la situation en Syrie et en Corée du Nord.

Le mystique portugais Horacio Villegas, qui avait prédit précédemment la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine, a déclaré que la troisième guerre mondiale éclaterait cette année. Selon lui, cette guerre est inévitable et la dernière attaque des États-Unis contre la Syrie prouve qu’elle approche à grands pas.

Horacio Villegas prédit qu’une guerre impliquant les États-Unis, la Russie, la Corée du Nord et la Chine sera déclenchée le 13 mai 2017 à l’initiative du Président américain Donald Trump. Il a également précisé que la guerre ne durerait pas longtemps et se terminerait le 13 octobre 2017 après avoir causé de grandes destructions et fait beaucoup de morts.

Ce n’est pas un hasard si le visionnaire a choisi la date du 13 mai : c’est le centenaire des apparitions de la Vierge Marie à Fátima, au Portugal. À son tour, le 13 octobre marque la sixième et dernière apparition mariale à Fátima quand la Sainte Vierge a annoncé, selon la légende : « la guerre va prendre fin, et les soldats seront bientôt de retour à leur domicile ». Il y a 100 ans ces paroles ont été interprétées comme une prophétie sur la fin de la Première Guerre mondiale. Aujourd’hui, Horacio Villegas les applique à sa théorie.

Quoi qu’il en soit, le visionnaire appelle les habitants de la Terre à « rester très vigilants » pendant cet épisode « explosif ».

Source

 
4 Commentaires

Publié par le 20 avril 2017 dans général, Insolite, Religion - Prophéties

 

Étiquettes : , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :