Une province chinoise le long de la frontière avec la Corée du Nord voit affluer des chars, des soldats et des camions militaires chinois, selon le DailyNK et le Daily Star .

Selon le même rapport, les forces de l’Armée populaire de Libération (APL) ont accumulé des moyens militaires pendant la nuit autour du fleuve Tumen dans la ville de Yanji, dans la province de Jilin, qui borde la Corée du Nord.

2018-01-02_08-56-50-768x601

Une source a déclaré au Daily NK : « Il y avait tellement de soldats dans des véhicules qu’il y avait beaucoup de circulation. Je n’ai jamais vu autant de soldats se rendant à Yanji jusqu’à présent. «

Une autre source a déclaré: « Les troupes chinoises se rassemblent autour des fleuves Yalu et Tumen, et on entend aussi dire que des chars se dirigent vers le nord et la frontière chinoise. »

DSfYod6VAAAPmKc

Les autorités chinoises auraient déclaré aux résidents locaux près de la frontière nord-coréenne : « Trump va frapper la Corée du Nord au Nouvel An, nous nous préparons à la guerre sur la péninsule. » 

Et selon le Daily Star: Les responsables militaires chinois ont récemment mené ce qu’ils ont appelé la «cérémonie de la guerre» – exhortant leurs troupes à être prêtes à se battre.

Si le rapport des médias est exact, il semblerait que la Chine – craignant le pire – se prépare à la guerre dans la Péninsule coréenne. Auparavant, des documents internes divulgués par la principale compagnie de télécommunications appartenant à l’État chinois montraient que trois villages et villes de la province frontalière de Jilin, au nord-est du pays, avaient été désignés comme camps de réfugiés – en cas de guerre. La Chine craint qu’un grand nombre de réfugiés de Corée du Nord ne traverse le fleuve Tumen pour affluer en Chine.

Zhang Liangui, professeur de recherche stratégique internationale à l’École centrale du Parti communiste, a déclaré: « Il est fort possible qu’il y ait maintenant un conflit entre la Corée du Nord et les États-Unis. Ce que la Chine fait ici, c’est se préparer à toute éventualité dans la péninsule coréenne. »

Pendant que la Chine se prépare à la guerre sur la péninsule coréenne en déplaçant des actifs militaires vers les villes frontalières le long du fleuve Tumen, une autre menace se profile mardi matin: la Corée du Nord se prépare à tester le plus gros ICBM à ce jour.

Source : https://www.zerohedge.com/news/2018-01-02/chinese-military-rushed-north-korean-border-preparation-war-report

source