RSS

Archives de Catégorie: Guerre – 3e guerre mondiale

Jean-Pierre Petit : Modèle Janus et Armes russes

Publicités
 

Étiquettes : , , ,

Trump ordonne de former «immédiatement» une Force spatiale

Espace

Les Russes ont réagit directement : Selon le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine, si l’espace est reconnu par Donald Trump comme une zone de combat, alors la boîte de Pandore sera ouverte :

«Si cette déclaration signifie le déploiement d’armes dans l’espace, les États-Unis ouvrent la boîte de Pandore», a écrit Dmitri Rogozine sur Twitter.

La Russie a déclaré à maintes reprises qu’elle considérait comme inadmissible de déployer des armes, quelles qu’elles soient, dans l’espace.

—————————————————-

Le Président américain a ordonné au Pentagone de créer une Force spatiale en tant que nouvelle branche indépendante des Forces armées des États-Unis.

Donald Trump a annoncé, lundi, la création d’une nouvelle branche des Forces armées des États-Unis, la Force spatiale qui sera indépendante de la Force aérienne.

«Nous avons la Force aérienne des États-Unis et nous allons avoir une Force spatiale. Séparée, mais égale», a-t-il déclaré lors de son discours sur l’espace à la Maison-Blanche.

Le Président américain a déclaré lancer le processus «immédiatement». Il a qualifié l’espace de problème de sécurité nationale, ajoutant qu’il ne voulait pas que «la Chine et la Russie et les autres pays nous dépassent».

Trump a également promis de faire revenir bientôt les États-Unis sur la Lune et aussi d’atteindre Mars.

Donald Trump a annoncé l’éventuelle création de forces spéciales pour mener des opérations dans l’espace extra-atmosphérique le 14 mars 2018.

Dmitri Rogozine, directeur général de l’agence Roscosmos et vice-Premier ministre russe à l’époque, a réagi à cette déclaration du Président américain. Il a estimé que si l’espace était reconnu par Donald Trump comme une zone de combat, les États-Unis ouvrent la boîte de Pandore.

Auparavant, le général John Raymond, commandant de la force spatiale des États-Unis (L’USAF Space Command), avait déclaré que les États-Unis étaient préoccupés par la puissance spatiale croissante de la Russie et de la Chine et se préparaient à la guerre dans l’espace.

 

Étiquettes : , , , , , ,

Jean Pierre Petit – Les nouvelles armes MHD de Poutine : « Poutine met K.O. le système ABM américain » !

Analyse, d’une heure, plus fouillée et mieux documentée, des armes présentées par Poutine le 1° mars 2018. Le recours à la MHD (magneto hydro dynamique) pour assurer des évolutions hypersoniques est incontournable. Le Drone sous-marin et le planeur hypersonique sont 100 % MHD. Le poignard, qui vole à Mach 10, avec une durée de vie de 10 minutes, a une source d’énergie primaire chimique, mais un système MHD propre à assurer son vol hypersonique en air dense . Le missile de croisière reprend un projet de stato-réacteur nucléaire américain SLAM de 1955-1961. Poutine met K.O. le système ABM américain..

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Moscou met en garde contre un nouveau False Flag chimique en Syrie !

Deir ez-Zor. Photo d'archive

Incroyables nouvelles déclarations du ministère russe de la Défense, et le tout est officiel ! Mais cette fois si ça se produit malgré l’avertissement russe et qu’on a une nouvelle intervention occidentale en Syrie, ça risque d’être une tout autre musique . Les Russes se préparent de plus en plus à une guerre de grande ampleur . N’oubliez surtout pas qu’après la dernière pseudo attaque occidentale en Syrie qui relevait plus de la comédie et de la provocation,   Poutine a prédit « le chaos » en cas de nouvelles frappes en Syrie ! Z

Afin de mettre en scène une nouvelle «attaque chimique», l’Armée syrienne libre a acheminé des bonbonnes de chlore dans la région de Deir ez-Zor, a déclaré le ministère russe de la Défense. Après la provocation, la coalition dirigée par les États-Unis compte frapper des sites publics en Syrie, affirment les militaires.

L’Armée syrienne libre, soutenue par les militaires des forces spéciales américaines, prépare une provocation avec l’utilisation d’armes chimiques dans la province de Deir ez-Zor, a déclaré le ministère russe de la Défense par la voix de son porte-parole, le général Igor Konachenkov.

Pour simuler cette nouvelle «attaque chimique perpétrée par le régime contre les civils», «l’ASL a transporté des bonbonnes de chlore dans la localité de Hakl al-Jafra», a détaillé le ministère.

«Après sa diffusion dans les médias occidentaux, la vidéo montée devrait servir de nouveau prétexte à un bombardement de la coalition dirigée par les États-Unis sur la Syrie», a-t-il poursuivi. Le tout pour «justifier une offensive des rebelles contre les troupes gouvernementales syriennes sur la rive est de l’Euphrate».

Et de conclure: «Le ministère russe de la Défense met en garde contre le recours inacceptable à ce genre de provocations destinées à déstabiliser la situation en Syrie».

source

 

Étiquettes : , , , , , ,

L’armée russe se prépare pour la 3ème guerre mondiale en créant un « Cloud géant »

L’armée russe se prépare pour la 3ème guerre mondiale en créant un « Cloud géant »

Pendant ce temps, les Russes qui sont acculés de partout par les américains, se préparent toujours à la guerre, en ayant mis en route la création d’un  « Internet indépendant » …. Z

L’armée russe est en train de construire un cloud gigantesque qui servira d’Internet de secours en cas de guerre. Le Cloud sera prêt dans deux ans et permettra à la Russie de survivre en temps de guerre, même s’ils sont totalement déconnectés.

Cette nouvelle initiative fait partie de la campagne de modernisation en cours, rapporte The Daily Mail L’intention est que la Russie survive pendant une guerre mondiale majeure, dans laquelle elle serait coupée du reste du monde. Le « Cloud de guerre » se connectera au vaste réseau interne de l’armée russe.

Le premier conseiller informatique du président Vladimir Poutine, Herman Klimenko, a déjà déclaré que pendant la guerre, le pays pouvait fonctionner sur le réseau interne préexistant de l’armée – appelé segment de transfert fermé. « Techniquement, nous sommes maintenant prêts pour n’importe quelle action », a-t-il déclaré à la chaîne de télévision russe NTV en mars dernier.

Il a d’abord été révélé que le pays était en train de créer un « Internet indépendant » à la fin de l’année dernière, qui fonctionnerait séparément du système de noms de domaine (DNS) utilisé dans le monde entier. Lors d’une réunion du Conseil de sécurité russe, les responsables ont discuté d’une initiative visant à créer une alternative au DNS, affirmant que cette mesure pourrait protéger la Russie et une poignée d’autres pays en cas d’attaque cybernétique à grande échelle. Cependant, selon certaines spéculations, ce  » cloud de guerre  » pourrait être un moyen pour la Russie de lancer ses propres opérations malveillantes, avait rapporté Defence One à l’époque.

Selon un nouveau rapport, le pays pourrait gérer le trafic commercial en utilisant son propre réseau interne, appelé à juste titre le  » cloud de guerre « .  Le cloud de guerre, qui est en cours de construction pour un coût de 390 millions de roubles (6 millions de dollars US/4,5 millions de livres sterling), s’appuiera sur des centres de données dans tout le pays et le premier aurait déjà été achevé dans le district sud de l’armée.  La création de ce premier centre a augmenté le pouvoir et l’influence de la Russie dans la région. Selon un rapport de Defence One, il s’agit d’une zone qui comprend la péninsule de Crimée ainsi que des parties de l’est de l’Ukraine.

Selon Sam Bendett, un analyste de recherche associé à l’organisation de recherche à but non lucratif CNA, la Russie voit cela comme une clé lui permettant de protéger ses données de l’interférence occidentale. « La Russie investit dans le développement militaire de haute technologie, et en particulier dans les logiciels et le matériel produits localement », a-t- il déclaré à Defence One. «  Les centres de données travaillant avec ce cloud sont tous fabriqués avec des composants russes », a déclaré Bendett, qui est également étudiant en Russie à l’American Foreign Policy Council. « Jusqu’à récemment, de nombreux composants informatiques dans les secteurs militaire et civil étaient occidentaux – cela commence à changer», a-t-il déclaré.

Source : https://www.zerohedge.com/news/2018-06-11/russian-military-prepares-ww3-creating-giant-war-cloud

via RI

 

Étiquettes : , , , , , ,

Erdogan menace l’Autriche d’une guerre religieuse mondiale entre « les Croisés et le Croissant »

Recep Tayyip Erdogan

« Nous allons devoir faire quelque chose »: Erdogan promet une « réponse » aprés les fermetures de mosquées autrichiennes , qui pourraient selon lui conduire à une guerre religieuse mondiale … Cet homme est un fou furieux ! Z 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a fustigé la décision de l’Autriche de fermer les mosquées et d’expulser les imams turcs et a promis une réponse, affirmant que les mesures annoncées par le chancelier autrichien Sebastian Kurz pourraient mener à une « guerre entre la croix et le croissant « . Les commentaires d’Erdogan interviennent un jour après que le gouvernement autrichien a déclaré qu’il expulserait jusqu’à 60 imams financés par la Turquie et fermerait sept mosquées dans le cadre de la répression de « l’islam politique », ce qui a conduit à une fureur généralisée à Ankara (ZH)

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a vivement critiqué samedi la décision du chancelier autrichien de fermer des mosquées dans le cadre d’une offensive contre l’«islam politique», écrit l’AFP.

«Ces mesures prises par le Premier ministre autrichien sont, je le crains, en train de mener le monde vers une guerre entre les Croisés et le Croissant», a déclaré M.Erdogan.

Parmi ces mesures annoncées par Sebastian Kurz, figurent la fermeture prochaine de sept mosquées et la possible expulsion de dizaines d’imams financés par la Turquie.

«Ils disent qu’ils vont bouter hors d’Autriche nos hommes de religion. Croyez-vous que nous ne réagirons pas si vous faites une telle chose? Cela signifie que nous allons devoir faire quelque chose», a déclaré M.Erdogan, sans autres précisions.

Vendredi, le porte-parole du Président turc avait déjà dénoncé l’annonce faite par l’Autriche comme une mesure résultant, selon lui, de «la vague populiste, islamophobe, raciste et discriminatoire» dans ce pays.

Environ 360.000 personnes d’origine turque vivent en Autriche, dont 117.000 ont la citoyenneté turque.

Les propos du Président turc surviennent par ailleurs avant les élections anticipées cruciales du 24 juin. Le gouvernement autrichien a explicitement interdit aux responsables turcs d’organiser des meetings en Autriche en vue de ce double scrutin présidentiel et législatif.

source

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Hélas, ce n’est pas fini !

Hélas, ce n’est pas fini !
Commençons par un bref résumé des événements.
  • Il y a environ un mois, Nikki Haley annonce au Conseil de sécurité de l’ONU que les États-Unis sont prêts à violer les règles de ce même Conseil de sécurité en cas d’attaque chimique en Syrie
  • Puis les Russes ont annoncé qu’ils avaient la preuve qu’une attaque chimique sous fausse bannière est en préparation en Syrie ;
  • Puis une attaque chimique (supposée) se produit (dans un endroit encerclé et essentiellement contrôlé par les forces gouvernementales !) ;
  • L’OIAC envoie des enquêteurs (même si les puissances occidentales clament haut et fort qu’aucune enquête n’est nécessaire) ;
  • Les Anglosionistes bombardent la Syrie ;
  • Puis le Conseil de sécurité de l’ONU refuse de condamner la violation de ses propres règles et décisions ;
  • Enfin, les États-Unis d’Amérique parlent d’une « frappe parfaite ».

Maintenant, dites-moi : avez-vous l’impression que c’est terminé ?

Si vous me dites que 32 sur 103 n’est pas parfait, je vous répondrais que vous êtes à côté du sujet. En fait, 32 sur 103 est une incitation supplémentaire à bombarder de nouveau !

Examinons les choses différemment pendant une seconde et posons-nous la question : qu’a démontré l’attaque anglosioniste, en fait ?

  • Le grand public occidental est si définitivement zombifié que les attaques sous fausse bannière peuvent désormais être annoncées quatre semaines à l’avance ;
  • Les Européens vivent maintenant selon la devise « mon honneur s’appelle solidarité » (une variante de la devise SS « mon honneur s’appelle fidélité ») ;
  • Emmenés par les États-Unis, les pays occidentaux n’ont pas d’objection à des guerres déclenchées en violation de leurs propres lois nationales ;
  • Le Conseil de sécurité de l’ONU n’a pas d’objection à des guerres déclenchées en violation de la Charte des Nations Unies et du droit international ;
  • Les dirigeants de la République populaire de Chine, dans leur infinie sagesse, agissent comme s’ils n’avaient rien de personnel en jeu et agissent comme des spectateurs ;
  • Les Israéliens, par l’intermédiaire des néocons de l’ONU, contrôlent maintenant totalement l’Empire et l’utilisent pour « nettoyer la maison d’à côté ».

J’entends déjà les objections. Elles ressemblent à peu près à ça :

– Mais l’attaque a été un échec lamentable !
– Et alors ? L’Empire n’a rien payé pour la mener.
– Mais les Américains ont cillé ! Ils ont attaqué depuis l’espace aérien jordanien et depuis la mer Rouge ! Ils ont totalement évité les Russes ! Ils ont peur d’eux !
– Et alors ? Ils ont encore bombardé un allié russe en totale impunité.
– Mais vous ne suggérez quand même pas que les Russes auraient dû déclencher une guerre contre les États-Unis à partir d’une attaque qui n’a même pas tué une seule personne ?
– Non, bien sûr que non, mais en ne prenant aucune mesure, les Russes n’ont pas non plus réussi à dissuader de futures attaques.
– Mais qu’auraient pu faire les Russes ?

ÇA, c’est la bonne question !

Examinons les choses d’un peu plus près. Grosso modo, les Russes ont le choix entre trois types de mesures de représailles : politique, économique et militaire. Cependant, chacune d’elle a un ensemble spécifique de prérequis qui sont actuellement problématiques, pour le moins :

Mesures Politique Économique Militaire
Prérequis Suppose un minimum de décence, d’intégrité et de respect de la loi par le reste de la planète. Suppose que d’autres pays, en particulier la Chine, seraient prêts et en mesure de soutenir ces mesures. Suppose que la Russie a la capacité militaire de vaincre la « coalition » anglosioniste.
Réalité actuelle La Russie peut gémir, tempêter, se plaindre, protester, faire appel à des valeurs plus élevées,  à la logique ou au faits – tout le monde s’en fout. Les Chinois et les autres ne sont pas prêts pour l’instant à faire quoique ce soit pour soutenir la Russie. La Russie peut vaincre militairement les Anglosionistes, mais seulement en risquant l’avenir de notre planète.

Cela peut se résumer en une phrase simple : l’hégémonie anglosioniste est une menace pour l’ensemble de la planète, mais personne à part la Russie et l’Iran n’est prêt à l’affronter. Quel paradoxe !

Le soi-disant « Occident chrétien » est devenu un parasite volontaire pour son hôte sioniste et les seuls qui ont le courage et l’intégrité morale de l’affronter sont les chrétiens orthodoxes et les musulmans. Sic transit gloria mundi en effet…

Mais ce qui est encore plus important, c’est que s’il est vrai que les néocons américains n’ont pas réussi à lancer le genre d’attaque massive qu’ils auraient voulu et s’il est vrai que l’attaque américaine a été à peu près aussi boiteuse que possible, il faut complètement oublier ces faits. Les faits ne comptent simplement pas. Ni la logique. Tout ce qui compte, ce sont les perceptions !

Et la perception est que « nous » (les dirigeants anglosionistes et leurs serfs) avons « botté le cul » d’Assad et que « nous le referons » si « nous » en avons envie. C’est tout ce qui importe dans L’Empire des illusions que l’hégémonie anglosioniste est devenue.

Dès que vous comprendrez cela, vous devrez aussi accepter que Trump avait raison : c’était une « frappe parfaite » (de nouveau, pas dans la réalité mais dans le monde d’illusions créé autour d’elle).

La boucle est bouclée.

L’hégémonie anglosioniste exige que la planète entière s’incline et la vénère.  À l’exception de la Russie et de l’Iran, tout le monde se met à genoux ou, au mieux, détourne les yeux. Dans leur réalité illusoire, les « Méricains » se sentent autorisés à frapper la Russie ou l’Iran à n’importe quel instant.  Il n’y a rien que l’Iran puisse faire pour les arrêter et alors que la Russie le peut, elle ne peut le faire qu’au risque de l’avenir de notre planète entière.

Maintenant, dites-moi : pensez-vous réellement que ce soit terminé ?

Source

 

Étiquettes : , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :