RSS

Archives d’Auteur: Z

Big Pharma, l’emprise de l’industrie pharmaceutique sur la santé publique et les institutions

Il y a de quoi s’inquiéter car tel un « Dracula économique », l’industrie pharmaceutique ne peut vivre et prospérer que « dans l’ombre et l’opacité. C’est donc un devoir de vérité sur l’industrie pharmaceutique, ses dérives et son emprise sur les pouvoirs publics que nous souhaitons répondre, afin que l’intérêt général prévale de nouveau et que nous redevenions maîtres d’un secteur clé : notre santé » – nous préviennent Michèle Rivasi, Serge Rader, Marie-Odile Bertella-Geffroy, auteurs de l’ouvrage : 

« Le racket des Laboratoires Pharmaceutiques et comment en sortir »2 dont voici de larges extraits.

1/ Liste des Médicaments dangereux et inutiles, dressée par des professionnels de la santé, devant la multiplication des scandales3 liés à ces médicaments.

  • Médiator : (+ de 1300 décès),
  • Le Vioxx ( 35 000 décès),
  • L’Avianda ( plus de 83 000 infarctus),
  • Statines, responsable de (myopathie, cataracte, insuffisance rénale),
  • Actos-antidiabétique (cancers de la vessie et hépatites),
  • Champix – Zyban (médicaments anti-tabac).

2015 : scandale dit des « bébés Dépakine »

– (anti-épileptique – laboratoires Sanofi- à l’origine d’anomalies anatomiques chez environ 10 % des enfants nés des mères ayant pris le traitement – conséquences : retard moteur et intellectuel chez 30 % à 40 % d’entre-eux, soit 30 000 enfants en France).

Principe actif du Dépakine : le Valproate de Sodium. Ce médicament a été lancé depuis 1980, mais il faut attendre 2015 pour que l’ANSM – Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de santé en interdise sa prescription aux femmes en âge de procréer.

Ce sont des « remèdes toxiques » : l’avertissement de Bernard Debré et de Philippe Evin est pourtant clair. Ils comparent le marché du médicament à un « grand quatre-quart composé de :

25 % de remèdes indispensables,

25 % de médicaments parfois utiles,

25 % de médicaments occasionnellement utiles,

25 % de remèdes totalement inefficaces et parfois dangereux.

Dans l’Union Européenne, au total, on estime à 200 000, le nombre de décès liés à des accidents médicamenteux.

20 000 morts identifiés, .10 000 cas non recensés, du fait de « carences du système de pharmacovigilance. Important : entre 6 et 9 fois plus que les victimes d’accidents de la route !

Mais revenons sur les profits faramineux de « Big Pharma ».

Aux USA :

– Pfizer, puissant laboratoire américain, a vu son bénéfice net bondir de 51 % en 2013, pour atteindre 22 milliards de dollars.

– Sanofi – 2013 – 6,69 Milliards d’Euros.

Les taux de profits des principaux groupes mondiaux . Ils dépassent tous les 30 % en 2009

– Astra Zeneca 35 %

– Bayer 38 %

– Roche 36 %

– Sanofi.4 41 %

2015 : Sanofi nomme comme Directeur Général Olivier Brandicourt ( ancien haut responsable de Bayer ) – « suite au débarquement de l’ancien Directeur Général et aux révalations dénonçant les pratiques de Sanofi pour favoriser son antidiabétique Lantus aux USA ».

Pour avoir une idée de la rémunération du Directeur Général de Sanofi, voici des chiffres, à donner le tournis :

– Rémunération fixe brute : 1,2 million d’Euros.

– Rémunération variable « cible » de 150 % de la rémunération annuelle fixe (et susceptible d’atteindre 250%)

– Rémunération en actions consistant en l’attribution annuelle de 220 000 options de souscription actions

– 45 000 actions de performance.

– Prime de bienvenue de 2 millions d’Euros payable à sa prise de fonction, renouvelable, s’il reste dans l’entreprise en 2016,

– 66 000 actions sous conditions de performance.

 

« Comment ne pas voir dans cette rémunération indécente, le sentiment d’immunité éprouvé par ce lobby ? »

Les dérives financiaristes.

Cette financiarisation s’opère à la façon d’une marée noire, qui ne peut s’expliquer que par une « panne d’innovation réelle dans ce microcosme si prospère ».

En effet, selon l’OMS en 2012, « sur les 700 nouveaux médicaments mis en vente par les majors – de 2001 à 2011 -, seuls 4 % présentent un intérêt essentiel ».

Mais, une lueur d’espoir, tout de même, parallèlement à Big Pharma, « la recherche à but non lucratif progresse ».5

Dérives de la politique du médicament en France et liaisons dangereuses entre les pouvoirs publics et l’industrie pharmaceutique.

Lorsqu’en 2015, paraît cet ouvrage, il y a donc deux ans, les auteurs ont l’espoir d’un

« sursaut de l’ensemble des acteurs pour que les autorités publiques incitent les laboratoires à retrouver leur juste fonction : celle de guérir et non de nourrir abusivement leurs actionnaires… car la « marchandisation de la santé détourne des moyens du juste soin ».

Il faut sortir du « business is usual », car nous entrons depuis, dans la « pharmaco-délinquance ». Mais ces espoirs, sont loin deux ans après d’être entendus.

Les dérives.

1992 – Démission du professeur B. Régnier de l’Hôpital Bichat de l’AMM – commission d’autorité de mise sur le marché).

Il déclare :

« L’évaluation des médicaments est réalisée dans des conditions proches de l’indigence. Il est clair que ce sont les industriels qui mènent la barque ».

2006 – Rapport Sénat – F. Autain, Secrétaire d’État :

« L’industrie pharmaceutique exerce sur la Communauté médicale au sens large et les autorités sanitaires de notre pays, une emprise qui, évidemment, porte atteinte à leur indépendance… ».

En Grande-Bretagne ( car le phénomène s’amplifie au niveau européen ),

« les grandes firmes se sont de plus en plus focalisées sur le marketing, plus que la recherche, et elles exercent une influence envahissante et persistante, non seulement sur la médecine et la recherche amis aussi sur les patients, les médias, les administrations, les agences de régulation et les politiques », selon le rapport sur l’industrie pharmaceutique en 2006 – Chambre des Communes britanniques. Le réquisitoire est sans appel.

En France, il en est de même, l’industrie pharmaceutique influence directement, voire détermine les « programmes et la pratique médicale, les objectifs de recherche des médicaments ».

Elles n’ont d’autre priorité que de nouveaux marchés à ouvrir.

2008, un rapport de l’Agence Générale de l’ONU – Organisation des Nations Unies déclare :

« Les grandes firmes devraient assurer leur responsabilité à l’égard de la Santé Publique et pas seulement à l’égard de leurs actionnaires. Et, ce n’est pas aujourd’hui le cas, en particulier en ce qui concerne leur politique de recherche, de développement, leur acceptation des politiques anti-corruption et anti-lobbying et l’éthique des essais chimiques ».

 

Commentaire : Bla bla bla habituel de l’ONU

Les Affaires :

L’Affaire du Médiator – C’est une héroïne ordinaire, le Docteur Irène Frachon qui en 2010, alerte. Que déclare-t-elle ? :

« Des gens se noient devant moi, personne ne les voit, sauf moi, et cela fait 30 ans » !

Le constat est simple :

« On s’aperçoit que notre système sanitaire est incapable de protéger nos concitoyens de la violence prédatrice d’un laboratoire privé ». Depuis 2007, cette pneumologue bretonne constate plusieurs cas de valvulopathie. C’est une pathologie grave qui peut entraîner la mort. Elle détruit les valves cardiaques. « Tous ont été traités par le Médiator, en médicament des laboratoires Servier présenté comme antidiabétique mais largement détourné comme coupe-faim ».

2009 – L’agence française de sécurité sanitaires des produits de santé ( Afssaps ) enlève le Médialor du marché, suite aux résultats de l’étude épidémiologique d’Irène Frachon6. Ce qui confirme bien les doutes sur la dangerosité du médicament.

Le Médiator, sa composition :

 Dérivé amphétaminique.

 Substance active : le Benfluorex

− Il est commercialisé depuis 1976 pour les diabétiques et les personnes en surpoids.

  • Utilisé à « 70 % comme coupe-faim donc hors-indication de l’autorisation de mise sur le marché. Or, toutes les amphétamines ont été retirées du marché le 15 septembre 1977, en raison d’hyper-tension artérielle, pulmonaire et valvulopathies consécutives. Toutes…. sauf le Médiator qui a bénéficié de protections politiques injustifiables jusqu’en novembre 2009, date de son retrait ».7

Il faut préciser que tous les pays l’avaient ôté du marché en 2006. Sauf en France, au Portugal, à Chypre.

2011 : l’Igas – Inspection Générale des Affaires Sociales dénonce une « incompréhensible tolérance » à l’égard du Médiator. Ce médicament en effet est recommandé pour ses vertus « hypolipémiantes et hypoglycémiques » : baisse du taux de glucose dans le sang et de cholestérol.

2012 : 350 plaignants demandent réparation aux laboratoires Servier. « 1320 décès seraient imputables aux Médiator »8

2011 – Déclaration de Michèle Rivasi

Eva Joly et moi-même en tant que députée européenne, faisons une saisine de l’Office européen de lutte anti-fraude ( Olaf ) qui ouvre une enquête sur les conflits d’intérêts au sein de l’Agence européenne des médicaments ( EMA ) dans l’affaire du Médiator.

L’Olaf après enquête, empêchera la nomination d’experts permanents auprès de l’EMA, en raison de conflits d’intérêt.

Le volet pénal et l’instruction : Les conclusions du rapport d’expertise scientifique sont accablantes pour Servier. Elles valident de fait le mensonge et la dissimulation des victimes.

Les chefs d’accusation – procès 2015-2016 :

 Tromperie aggravée,

– Escroquerie

– Homicide

– Trafic d’influence

– Prise illégale d’intérêt.

L’affaire du Médiator a un grand retentissement médiatique dans le pays et constitue un « séisme » dans le monde opaque des grands laboratoires.

« Il fallait mettre fin au règne de la collusion entre le monde politique et le monde pharmaceutique, et établir d’urgence un cordon sanitaire ».

source

Publicités
 

Étiquettes : , , , , ,

« Black Friday » : surconsommation et crétinerie de masse

 

Encore un “machin” importé des Etats-Unis, complètement artificiel et malsain. A l’image de la “fête” d’Halloween et de tant d’autres crétineries commerciales. La promotion par les médias de cet instrument de la surconsommation de masse est désolante. Heureusement, quelques initiatives montrent qu’il existe des alternatives à cette frénésie compulsive hors de laquelle on voudrait nous faire croire qu’il n’y a point de salut. OD

Contre le «Black Friday», un spécialiste du réemploi lance le «Green Friday»

« A l’heure où la France et l’Europe célèbrent le black Friday, une tradition venue des États-Unis, un réseau de recyclage décide d’en détourner les codes pour promouvoir la réparation, le réemploi et le recyclage. «On veut jouer le rôle de lanceur d’alerte et montrer que d’autres modèles de consommation alternatifs sont possibles», explique Anémone Berès, présidente du réseau de recyclage Envie.

De fait, en cette journée de promotions massives qui commence à s’installer en France, les consommateurs sont pris de fièvre acheteuse. En 2016, les ventes en ligne pour le «Black Friday» ont encore progressé avec la participation de 15 millions de Français, selon une étude de Toluna Thoughts. Mais l’association de consommateurs UFC-Que Choisir appelle à la plus grande vigilance car les promotions mirobolantes revendiquées par les constructeurs ne sont pas toujours au rendez-vous. De leur côté, les spécialistes de l’économie circulaire mettent en garde contre la consommation compulsive et notamment sur les équipements high-techs, dont la production et le recyclage deviennent un véritable enjeu écologique.

Une volonté de lutter contre la «frénésie du tout jetable»

Ainsi «contre cette frénésie du tout jetable, les 45 magasins du réseau Envie vont sensibiliser les Français à un autre mode de consommation, celui où les appareils sont réparés, revendus, recyclés. Les magasins vont ouvrir leurs ateliers au grand public et dispenser des conseils pour réparer les objets, certains vont proposer des «bons d’achat à vie» ou des réparations gratuites pour montrer que les appareils sont plus réparables que ce que l’on ne croit», indique Anémone Berès. La présidente du réseau souligne en outre qu’une machine à laver rénovée peut être jusqu’à 75% moins cher qu’une neuve, avec une garantie de 6 mois, alors même que sa rénovation peut prolonger sa durée de vie d’une dizaine d’années.

Des appareils réparés sont autant d’objets qui ne sont pas jetés et des ressources qui ne sont pas utilisées pour des produits neufs. Ainsi, en 2016 le réseau a rénové et remis sur le marché 90.000 équipements ce qui a permis d’éviter 4000 tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques.

« C’est un moyen de sensibiliser nos équipes ainsi que le public au fait qu’il y a une alternative à la surconsommation. »

Emery Jacquillat, qui a repris la Camif en 2009

L’enseigne de meubles en ligne, la Camif, dénonce aussi la tenue en France du «Black Friday». Elle s’inscrit dans la continuité du combat de marques américaines comme Patagonia ou Rei qui rejettent le «consumérisme aveugle» du Black Friday. En signe de protestation, la Camif a décidé de boycotter l’événement et, surtout, de fermer son site internet ce jour-là. Même chose pour la jeune marque de vêtements écolo Loom. «En se privant de transactions le 24 novembre, nous tirons un trait sur 1% du chiffre d’affaires annuel», explique Emery Jacquillat, qui a repris la Camif en 2009. À la place, la Camif mobilisera ses employés pour faire du bénévolat auprès d’associations. «C’est un moyen de sensibiliser nos équipes ainsi que le public au fait qu’il y a une alternative à la surconsommation, ajoute Emery Jacquillat. Avec ces grandes foires que sont le Singles Day d’Alibaba, le Prime Day d’Amazon ou le Black Friday, on cherche à nous imposer un rythme de réachat de produits dont on n’a pas besoin. On nous enferme dans un modèle de société. Et ce, à une époque où nous faisons face à des enjeux monstrueux de changement de modes d’achat et d’approvisionnement si nous souhaitons préserver la planète».

L’arrivée probable en France du Singles’ Day (11 novembre), la Fête des célibataires, organisée depuis huit ans, et portée aux nues par Alibaba, pourrait ajouter au ras-le-bol de certaines enseignes et d’une partie de la population. Cdiscount a ouvert le bal cette année avec une première opération commerciale organisée ce jour-là ».

Le Figaro.fr, le 24 novembre 2017

 
Poster un commentaire

Publié par le 24 novembre 2017 dans économie, général, société

 

Étiquettes : , , ,

La connerie insondable de nos élites qui ne voient pas la famine arriver !

Il va encore falloir écrire au Président, et au Premier ministre qui semblent avoir la « comprenette difficilette » ces derniers temps !! Je vous redonne tout de suite les adresses et pour le reste vous allez très vite saisir l’importance de la chose. 

Pour écrire au Président c’est ici

Pour écrire au Premier Ministre c’est ici

En effet, les Chinois viennent à nouveau de frapper en rachetant, au nez et à la barbe de nos pandores de la terre agricole de la SAFER, 900 hectares dans l’Allier pour un montant de 10 millions d’euros.

La société Hongyang avait déjà réussi il y a deux ans l’acquisition de 1 700 hectares et cela avait défrayé la chronique.
Pas d’intervention possible de la SAFER pour bloquer la vente car la loi n’est toujours pas adaptée !

Après les premiers cas de rachat par des Chinois de nos terres arables, une notification pour toutes les transactions a été rendue obligatoire avec un changement de la loi début 2017 mais la SAFER, une fois de plus, n’a pas pu intervenir, la loi “sur l’accaparement des terres agricoles”, adoptée par le gouvernement Hollande, ayant été partiellement invalidée par le Conseil constitutionnel en mars… Et depuis, rien n’a été fait pour empêcher de tels rachats.

“Leur notaire nous avertit qu’il y avait une vente de parts sociales, mais comme elle ne se fait pas sur la totalité des parts, la SAFER n’a pas pu intervenir, car le droit de préemption ne peut s’appliquer que sur la totalité des terres vendues.” 

“Les mêmes investisseurs chinois, avec les mêmes pratiques contournant le droit de préemption des SAFER sur les terres agricoles, ont acquis 98 % des parts sociales de sociétés agricoles, leur permettant de mettre la main sur 900 hectares de terres à blé et à maïs dans l’Allier”, a expliqué mercredi à l’AFP le président de la Fédération nationale des Sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural (FnSafer), Emmanuel Hyest.” 

Voilà donc le petit contournement auquel se sont livrés nos amis chinois pour mettre la main sur 900 hectares de plus. Il suffit de ne racheter que 98 % des parts sociales de l’entité (en général une entreprise agricole de type GAEC ou autre) qui est elle-même propriétaire des terres !

Vous ne rachetez pas des terres, mais des parts sociales de terres agricoles.

Pourquoi les Chinois rachètent-ils des terres agricoles ? 

Deux chiffres.

Deux chiffres à retenir pour comprendre la gravité de la situation chinoise.

1,3 milliard d’habitants et seulement 7 % des terres arables du monde…

En gros, les Chinois ne sont pas en mesure d’être autosuffisants en termes d’alimentation.
Alors que font-ils ? Ils achètent des terres ailleurs, et c’est très grave car ces achats n’ont pas pour objectif de cultiver chez nous du blé qui sera vendu aux Français, mais bien de cultiver du blé en France, sur des terres françaises qui sera exporté en Chine. 

Tant que tout va bien, tout va bien, sauf que rien n’ira bien très longtemps et cela ne va déjà pas très bien !

De la pénurie de beurre à la famine ! 

Décidément, il faut vraiment être énarque pour ne pas faire le rapprochement immédiat entre la pénurie de beurre, qui n’est pas une pénurie mais une augmentation significative du prix du beurre qui, si nous en souhaitons encore dans nos rayons, devra être payé plus cher par la grande distribution qui a refusé de renégocier ses accords-cadres du début d’année malgré les tensions internationales sur le marché du beurre.

Au-delà de ce rapport de force commercial, c’est évidemment la demande étrangère et en particulier chinoise qui fait bondir le prix du beurre.

Vous aurez le même phénomène avec tous les autres produits alimentaires dont le blé, car les Chinois, avec l’élévation de leur niveau de vie, mangent désormais plus que juste un petit bol de riz quotidien… et notre blé… ce qui veut dire que plus cela va, d’ailleurs, et plus nous mangerons leur riz si nous ne faisons rien !

En rachetant nos terres agricoles, les Chinois vont alimenter la Chine, pas la France ! 

En ne faisant rien aujourd’hui, alors que nous avons une paysannerie vieillissante, et des difficultés de rentabilité pour nos paysans, mais que le prix des terres lui s’envole au niveau de la planète, nous préparons la famine de demain dans notre pays et les conditions de problèmes diplomatiques majeurs.

Explications !

Si nous laissons les Chinois (ou autres, on s’en fiche de la nationalité) racheter nos terres, et qu’un jour c’est la famine, l’État n’aura pas d’autre choix que de saisir les productions et de spolier celui qui est le propriétaire des terres.

Cela provoquera colère et mesures de rétorsions déjà prévisibles 10 ans à l’avance.

En conclusion, il faut impérativement changer les lois.

L’alimentation est trop stratégique pour répondre aux règles classiques du libre-échange. 

Il faut donc être français pour acheter des terres. 

Il faut donc être résident fiscal en France et y payer ses impôts pour acheter des terres.

Celui qui achète plus de 10 hectares doit obligatoirement exploiter la terre et en tirer l’essentiel de ses revenus.

Toute transaction sur une exploitation, qu’elle soit partielle ou totale, portant sur des parts sociales ou du foncier en direct, doit être validée par les SAFER.

Les SAFER doivent être dotées des fonds suffisants pour préempter les terres à chaque fois qu’elles seront dans des mains étrangères.

En un mot, aucun étranger, aucune société étrangère ne doit pouvoir avoir le droit d’acheter des terres en France. 

Ne pas le comprendre aujourd’hui et ne pas préparer notre nation aujourd’hui à le faire, c’est encore un exemple cruel de la connerie insondable de nos élites qui ne verraient pas un éléphant dans la Dordogne comme on disait chez ma grand-mère !

En ne faisant rien, nous préparons les conditions de notre propre famine. Alors à vos plumes !!

Alors mes chères impertinentes, mes chers impertinents, faites passer cet article et écrivez à l’Élysée et à Matignon pour que là-haut, la lumière puisse s’allumer, et vite !

Enfin, certains vous diront que ce n’est pas possible en raison des lois, de la mondialisation, du libre-échange !

Mes amis, en dehors de toute idéologie, si le libre-échange et la mondialisation c’est crever de faim, alors peut-être vous souviendrez-vous qu’il fut un temps, pas si lointain, où notre pays disposait de ce que l’on appelait sa souveraineté. Une idée qui consiste à dire et proclamer (ce qu’il y a d’ailleurs d’écrit dans notre constitution) que nous avons le droit de décider de notre destin.

Alors quand vous aurez faim, peut-être que le peuple se souviendra de ce temps où il pouvait décider ce qui était bon pour lui, et il est bon de pouvoir manger à sa faim, croyez-moi.

Vive la France.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT 

Source AFP ici via Boursorama.com

 
Poster un commentaire

Publié par le 24 novembre 2017 dans économie, général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , ,

Al Waleed Bin Talal aurait été pendu par les pieds et battu par des mercenaires américains

Al Waleed Bin Talal aurait été pendu par les pieds et battu par des mercenaires américains
Par Tyler Durden

Le prince héritier Mohammed bin Salman doit craindre que certains des membres de la famille royale qu’il a fait arrêter lors de sa razzia financière qu’il appelle «lutte anti-corruption» lui tiennent tête. Parce que le prince saoudien aurait embauché une équipe de mercenaires américains qui n’ont pas hésité à employer un éventail de techniques d ‘«interrogations renforcées».

Comme le rapporte le Daily Mail, des mercenaires supposés employés par Academi, le successeur de la tristement célèbre entreprise de sécurité américaine Blackwater, ont enchaîné certains des «invités» de MBS au Ritz Carlton de Riyad par les pieds et les ont sauvagement battus pendant les interrogatoires. Ces allégations se sont répandues rapidement sur les médias sociaux en langue arabe, et même le président libanais, Michel Aoun, a accusé MBS d’utiliser des mercenaires. Toutefois, le Daily Mail n’est pas l’organe d’information le plus réputé, ces rapports devraient donc être pris avec quelque prudence.

Ils les battent, les torturent, les giflent, les insultent. Ils veulent les détruire « , a déclaré la source à DailyMail.com.

‘Blackwater’ a été nommé par la source de DailyMail.com comme la firme impliquée, et l’attestation de sa présence en Arabie Saoudite a également été faite sur les médias sociaux arabes, et par le président du Liban.

Le successeur de l’entreprise, Academi, nie catégoriquement être en Arabie Saoudite et affirme ne pas se livrer à la torture, acte illégal pour tout citoyen américain n’importe où dans le monde.

Le prince héritier saoudien, selon la même source, a également confisqué plus de 194 milliards de dollars sur les comptes bancaires et saisi les actifs des personnes arrêtées, pouvant atteindre un total de 800 milliards de dollars en liquidités et actifs pour reconstituer les réserves saoudiennes en baisse vertigineuse. Compte tenu de l’atmosphère fébrile qui règne dans le royaume et du soutien tacite à la répression parmi les citoyens saoudiens, qui ont vu leurs emplois et les généreuses subventions gouvernementales réduites, MBS a pu contourner le système juridique du pays.

Il utilise des mercenaires parce que, selon le Mail, les soldats saoudiens pourraient hésiter à torturer des hommes puissants comme le prince Al Waleed bin Talal, pour lequel ils ont eu du respect toute leur vie. Selon le Mail, Talal, qui est (ou était, jusqu’à récemment) l’un des hommes les plus riches du monde, a également été pendu par les pieds et battu.

« Tous les gardes impliqués sont des agents de sécurité privés parce que MBS (Mohammed Bin Salman) ne veut pas d’officiers saoudiens qui ont eu toute leur vie du respect pour ces détenus « , a déclaré la source, qui a demandé à rester anonyme.

A l’extérieur des hôtels où ils sont détenus, on voit des véhicules blindés des forces spéciales saoudiennes. Mais à l’intérieur, c’est une entreprise de sécurité privée.

Tous ces gars ont été transférés à partir d’Abu Dhabi. Ce sont eux maintenant qui s’occupent de tout « , a déclaré la source.

La source a déclaré que Salman, souvent appelé par ses initiales MBS, mène lui-même certaines interrogations.

«Quand c’est quelque chose de très important, c’est lui qui interroge», déclare la source.

 «Il leur parle très gentiment pendant l’interrogatoire, puis il quitte la pièce, et les mercenaires entrent. Les prisonniers sont giflés, insultés, suspendus, torturés.

La source dit que le prince héritier désespère de pouvoir assoir son autorité par la peur et veut découvrir un réseau présumé de fonctionnaires étrangers qui ont pris des pots de vin de princes saoudiens.

Le rapport du Daily Mail sur le traitement des membres de la famille royale saoudienne arrêtés dans la répression est beaucoup plus atroce que tout ce que les médias traditionnels ont publié. Le Mail a publié des photos de ce qui semble être des détenus dormant sur de minces matelas dans la salle de bal du Ritz-Carlton.

Parmi les personnes arrêtées sur des allégations de corruption figure le prince Al Waleed Bin Talal, le neveu du roi saoudien qui vaut plus de 17 milliards de dollars selon Forbes, et détient des participations dans Twitter, Lyft et Citigroup.

La source de DailyMail.com prétend que le prince héritier a bercé Al Waleed dans un faux sentiment de sécurité, l’invitant à une réunion à son palais d’Al Yamamah, puis a envoyé des officiers pour l’arrêter la veille de la réunion.

« Brusquement, à 2h45 du matin, tous ses gardes ont été désarmés, les gardes royaux de MBS sont entrés en force », a déclaré la source.

Il a été trainé de sa chambre à coucher en pyjama, menotté, mis à l’arrière d’un 4X4 et interrogé comme un criminel.

Ils les ont pendus par les pieds, juste pour envoyer un message.

Ils leur ont dit  » nous avons rendu publiques les accusations portées contre vous, le monde sait que vous avez été arrêté sur ces accusations. «

Bien sûr, il est peu probable que MBS, ou les mercenaires américains, soient jamais poursuivis pour leurs actions, que ce soit en Arabie Saoudite ou aux Etats-Unis. Selon les rumeurs, le père vieillissant de MBS, le roi Salman, pourrait bientôt abdiquer, accordant à son fils le pouvoir illimité de diriger l’Arabie Saoudite comme bon lui semble.

En 2008, le fils de l’ancien président libérien Charles Taylor, né à Boston, a été reconnu coupable de tortures horribles par un tribunal américain. Le jury de Miami a déclaré Charles Chuckie Taylor Jr coupable pour les huit chefs d’accusation retenus contre lui, y compris des allégations selon lesquelles lui et ses acolytes auraient torturé des victimes au Libéria en les brûlant au fer rouge, et en faisant fondre du plastique et en frottant du sel dans leurs plaies ouvertes.

Source : http://www.zerohedge.com/news/2017-11-23/alwaleed-bin-talal-hung-upside-down-and-beaten-us-mercenaries

source

 
Poster un commentaire

Publié par le 24 novembre 2017 dans général, Insolite, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , ,

La puissance financière de la dynastie Rothschild

La puissance financière de la dynastie Rothschild
La richesse de la dynastie Rothschild est cinq fois plus élevée que celle des 8 plus grands milliardaires du monde combinés

Un rapport récent d’Oxfam International souligne l’augmentation spectaculaire de l’inégalité des revenus en notant que la richesse combinée des 8 principaux milliardaires du monde dépasse la moitié inférieure de la population mondiale, soit environ 3,6 milliards de personnes. Le but du rapport était de faire prendre conscience de l’injustice et de la déloyauté de notre système économique mondial.

 

« Cela appelle à un changement fondamental dans la façon dont nous gérons nos économies afin qu’elles fonctionnent pour tous, et pas seulement pour quelques-uns. » [Oxfam]

Ci-dessous se trouvent les 8 milliardaires avec leur richesse estimée, qui une fois combinée atteint 426,2 milliards de dollars :– Bill Gates : 75 $ milliards
– Amancio Ortega : 67 $ milliards
– Warren Buffett : 60,8 $ milliards
– Carlos Slim Helu : 50 $ milliards
– Jeff Bezos : 45,2 $ milliards
– Mark Zuckerberg : 44,6 $ milliards
– Larry Ellison : 43,6 $ milliards
– Michael Bllomberg : 40 $ milliards

L’affirmation d’Oxfam est que les économies mondiales sont mal gérées en faveur des riches, ce qui est en grande partie vrai, mais le rapport n’a pas réussi à marquer cette grave question en ne reconnait pas le plus grand problème de l’économie mondiale, les monnaies fiduciaires privées à capital fixe.

Le modèle bancaire actuel est le produit de centaines d’années de développement, de structuration, de manipulation, de force et de ruse qui ont commencé avec Mayer Amschel Rothschild, qui a créé des maisons bancaires et financières en Allemagne au 18ème siècle.

La culture minutieuse de ses richesses avec l’aide de ses cinq fils a permis à Rothschild de profiter énormément de la Révolution françaiseen fournissant des matériaux de financement et de guerre à l’Autriche, ce qui a permis à l’empire familial naissant d’évoluer en une organisation multinationale, un grand financier de l’industrie et de la guerre.

« À cette époque, Rothschild a envoyé ses cinq fils vivre dans les capitales de divers pays européens. Son but était d’avoir chacun de ses enfants pour établir une affaire bancaire à Francfort, Naples, Vienne, Paris et Londres, et tout au long de ces années, ils l’ont fait. Avec les enfants de Mayer Rothschild répartis dans toute l’Europe, les Rothschild sont devenus la première banque à transcender les frontières. Les prêts accordés aux gouvernements pour financer les opérations de guerre au cours des derniers siècles ont fourni de nombreuses occasions pour accumuler des obligations et consolider des richesses supplémentaires dans diverses industries. » [Source]

En 2016, la famille Rothschild est une dynastie d’une richesse inimaginable qui parvient à la dissimuler en grande partie, sans jamais être publiquement reconnue comme la famille la plus riche et la plus influente au monde. En divisant leur capital et leurs avoirs parmi les nombreux membres de la famille, y compris de nombreux descendants et héritiers, il arrive que seulement un membre de la famille apparaisse sur la liste des individus les plus riches du monde, mais la famille représente la plus grande fortune depuis toujours.

« Traditionnellement, la fortune Rothschild est investie dans des sociétés étroitement détenues. La plupart des membres de la famille sont employés directement par ces sociétés ou investis dans des opérations génératrices de richesse familiale. Le succès remarquable de la famille a été largement dû à un fort intérêt pour la coopération, étant des entrepreneurs et ayant une pratique de principes d’affaires astucieux. » [Source]

Terre - Argent - NWO

Investopedia estime la richesse totale de la famille à plus de 2 billions de dollars en actifs et en avoirs, y compris certaines des plus anciennes sociétés vivantes du monde :

« …leurs avoirs couvrent un certain nombre d’industries diverses, y compris les services financiers, l’immobilier, les mines, l’énergie et même les œuvres de bienfaisance. Il y a quelques institutions financières appartenant à Rothschild encore en activité en Europe, y compris NM Rothschild & Sons Ltd au Royaume-Uni, et Edmond de Rothschild Group en Suisse. La famille possède également plus d’une douzaine de vignobles en Amérique du Nord, en Europe, en Amérique du Sud, en Afrique du Sud et en Australie. » [Source]

À plus de 2 billions de dollars, la richesse déclarée de la famille est 5 fois plus élevée que la richesse combinée des 8 premiers milliardaires individuels au monde, ce qui signifie que la famille Rothschild à elle seule contrôle plus de richesses que peut-être trois quarts ou plus de la population totale du monde.

Et nous sommes encore très loin du compte car si l’on se réfère à Hongbing Song, chercheur en économie et ancien consultant pour les fonds de pension américains Freddie Mac et Fanny Mae :

« Les dynasties familiales les plus fortunées ne sont pas référencées dans le classement Forbes (The World’s Billionaires List). Et pour cause… La fortune d’un Bill Gates (76 Milliards de Dollars US) ferait pâle figure comparée ne serait qu’aux actifs et avoir de la famille Rothschild (Amschel) qui fut estimée à 50 000 Milliards de Dollars US en 2012 (en comparaison, la même année, le PIB mondial fut évalué à 71 830 Dollars US). »

Selon les statistiques du Forbes 2017, la première fortune mondiale serait Bill Gates pour une fortune estimée à 86 Milliards de dollars US. Mais c’est totalement faux.

Rothschild - 1


Citations & Réflexions

« Un Rothschild qui n’est pas riche, pas juif, pas philanthrope, pas banquier, pas travailleur et qui ne mène pas un certain train de vie n’est pas un Rothschild. »

Edmond de Rothschild (1926-1997)

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

« Donnez-moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. »

Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

« Traire la vache, mais pas jusqu’à la faire crier. »

James de Rothschild (1792 – 1868), Dossier de l’Argent, Émile Zola, édition d’Henri Mitterrand.

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

« Messieurs,

Un certain M. John Sherman nous a écrit qu’il n’y a jamais eu autant de chance pour les capitalistes d’accumuler de la monnaie que par « un décret promulgué », selon le plan formulé par l’Association Britannique des Banquiers.

Il donne presque tous pouvoirs à la banque nationale sur les finances de la nation. (…) si ce plan prenait force de loi, il en découlerait de grands profits pour la fraternité des banquiers dans le monde entier.(…)

M. Sherman dit que les quelques personnes qui comprennent ce système ou bien seront intéressées à ses profits, ou bien dépendront tellement de ses faveurs qu’il n’y aura pas d’opposition de la part de cette classe, alors que la grande masse du peuple, intellectuellement incapable de comprendre les formidables avantages que tire le capital du système, portera son fardeau sans complainte et peut-être sans s’imaginer que le système est contraire à ses intérêts.

Vos serviteurs dévoués.

Signé : Rothschild frères. »

En 1865, dans une lettre envoyée par le banquier londonien à ses confrères de Wall Street à New York.


Rothschild Propertie

Rothschild Propertie


 Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_Rothschild

https://matricien.org/patriarcat/histoire/rothschild/

http://www.anonews.co/rothschild-world-cuurency/

https://www.forbes.com/billionaires/list/#version:static

https://www.investopedia.com/updates/history-rothschild-family/

http://www.fawkes-news.com/2017/01/la-richesse-de-la-famille-rothschild.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Guerre_des_monnaies._La_Chine_et_le_Nouvel_Ordre_mondial

https://www.oxfam.org/en/pressroom/pressreleases/2017-01-16/just-8-men-own-same-wealth-half-world

http://www.wakingtimes.com/2017/01/20/rothschild-family-wealth-five-times-worlds-top-8-billionaires-combined/

Ouvrage :

The Secrets Of The Federal Reserve (Les secrets de la Réserve Fédérale) – Eustace Mullins [1952]

La guerre des monnaies : La Chine et le nouvel ordre mondial – Hongbing Song [2013]

Note :

(1) Quasiment toutes les fonctions (partage, etc…) de cette vidéo ont été supprimées par YouTube.

Pour la visualiser, il faut avoir un compte YouTube et accepter de la voir. Mais pour combien de temps avant qu’ils décident de la supprimer…

Je la partage donc via la plateforme Vimeo.

URL d’origine : https://www.youtube.com/watch?v=o1EUPYDOkEs

via:https://aphadolie.com/2017/11/23/la-puissance-financiere-de-la-dynastie-rothschild/

 
 

Étiquettes : , , , ,

Un essaim de tremblements de terre sous la faille de San Andreas rend les scientifiques nerveux

Warner Bros Pictures pourrait vouloir repenser le tournage de San Andreas II – la suite de la superproduction de 2015 au sujet d’un tremblement de terre frappant la baie de San Francisco avec le Rock, Paul Giamatti et une foule d’autres acteurs.

Parce que si les pires craintes du US Geological Survey sont confirmées, la dévastation sismique décrite dans le film pourrait frapper un peu trop près  . Selon le Daily Mail, 134 tremblements de terre ont durement frappé un tronçon de trois milles autour du comté de Monterey sur la faille de San Andreas au cours de la dernière semaine – un rythme qui rend les sismologues nerveux.

La faille de San Andreas s’étend sur 750 miles du nord au sud à travers la côte californienne, formant la limite de la plaque Pacifique et de la plaque nord-américaine.

Parmi ces tremblements de terre, 17 étaient plus forts que 2,5 et 6 d’entre eux étaient plus forts que 3,0. Et les experts de l’USGS préviennent que d’autres secousses sont attendues dans les prochaines semaines.

Les rumeurs amplifient les craintes soulevées la semaine dernière que le ‘Big One’ – le tremblement mythique représenté dans le film ‘San Andreas’ – pourrait être sur le point de frapper. Dans un autre signe d’une catastrophe imminente, dix «mini-séismes» ont frappé la même région la semaine dernière. Cet essaim comprenait un séisme de magnitude 4,6 qui a été ressenti à San Francisco, à plus de 90 miles.

« Cette séquence a été très productive », a déclaré Ole Kaven, un sismologue du US Geological Survey.

« Nous pensons qu’il y aura des répliques de magnitude 2 à 3 pendant au moins quelques semaines », a-t-il dit.

Heureusement, personne n’a été blessé dans la série de séismes.

L’essaim de la semaine dernière a frappé le comté de Monterey en Californie lundi à 11h31 HE et à environ 13 miles au nord-est de Gonzales, près de Salinas.

Cela augmente considérablement la probabilité d’un séisme majeur en Californie, au moins temporairement, les experts ont affirmé.

Le séisme initial de magnitude 4,6 a été suivi de neuf répliques plus petites.

Selon Annemarie Baltay, une sismologue de l’US Geological Survey à Menlo Park, la plus grande des secousses a atteint la magnitude 2,8.

Le séisme s’est produit à une profondeur d’environ 4 milles directement au sommet de la faille, à proximité d’une région où la faille de Calaveras se détache.

Les experts ont déjà averti que toute activité sur la ligne de fracture serait préoccupante.

« Chaque fois qu’il y a une activité sismique significative dans le voisinage de la faille de San Andreas, nous, les sismologues, sommes nerveux », a déclaré Thomas Jordan, directeur du Southern California Earthquake Center, d’après le Daily Mail.*

Zero Hedge – resistanceauthentique

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 novembre 2017 dans Climat - Environnement, général, Insolite

 

Étiquettes : , , , , , , ,

L’histoire opaque des missions lunaires américaines

L’histoire opaque des missions lunaires américaines
Les Américains ont-ils vraiment envoyé leurs astronautes sur la Lune? Bien que la NASA lève régulièrement les doutes, de nouveaux arguments alimentant la théorie du complot lunaire apparaissent.

Les partisans de la théorie du complot ont discerné un homme ne portant pas de combinaison spatiale sur une photo prise lors de la mission lunaire américaine Apollo 17 effectuée en 1972. Selon eux, cette découverte prouve une fois de plus que les Américains ont simulé leurs vols vers la Lune. La vidéo qui présente cette photo a été publiée sur YouTube.

«Vous pouvez voir une silhouette, qui ressemble à celle d’un homme des années 1970, avec des cheveux longs, portant une sorte de gilet», soulignent les auteurs de la vidéo.

Apollo 17 a été la sixième et la dernière mission lunaire dans le cadre du programme spatial américain Apollo. Ce débarquement est connu comme étant le plus long parmi tous les débarquements lunaires.

La vidéo publiée sur YouTube donne un nouvel argument à la théorie du «Fake Moon Landing» (faux débarquement lunaire), née après la première mission Apollo de 1969. Pour de simples amateurs, il suffit de regarder les photos de la NASA afin de trouver les preuves de leur théorie. Un drapeau américain flottant, l’absence du cratère qui aurait dû être formé lors de l’atterrissage de la fusée, un objet ressemblant à un appareil d’éclairage qui se reflète dans la visière d’un astronaute… La NASA s’est empressée de lever tous les doutes concernant les vols lunaires américains.

Mais, si tous les arguments pour la théorie de complot sont démystifiés par la NASA, une question persiste: pourquoi les Américains n’ont-ils jamais effectué de vols lunaires après les années 1970? La NASA affirme qu’elle ne possède plus de technologies de fusées capables de gagner la Lune, comparables aux Saturne V, utilisées lors des missions Apollo. Ils n’auraient aussi plus de scaphandres spéciaux pour protéger les astronautes de la radiation solaire. Si ces déclarations de l’agence américaine sont vraies, cela serait une perte impardonnable pour une grande puissance spatiale telle que les États-Unis…

 
5 Commentaires

Publié par le 23 novembre 2017 dans général, Histoire et Paléontologie, Insolite

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :