RSS

Le Yellowstone pourrait être sur le point d’entrer en éruption, la NASA cherche des solutions ..

09 Oct
L'emblématique Lac de feu, dans le Parc du Yellowstone
L’emblématique Lac de feu, dans le Parc du YellowstoneCrédit : Creative Commons / Trey Ratcliff 

Le parc national de Yellowstone, étendu sur trois États aux États-Unis (le Wyoming, le Montana et l’Idaho), dissimule une véritable bombe à retardement. Connu pour ses couleurs étonnantes, dues aux bactéries thermophiles qui colorent les geysers en bleu, orange et jaune, le parc abrite en réalité, sous des kilomètres de roche, un supervolcan endormi. 

En effet, en-dessous du parc de Yellowstone se trouve une énorme réserve de magma (de 50 km sur 70), notamment responsable des sources d’eau chaude qui apparaissent en surface et attirent des millions de touristes chaque année. Et cette imposante réserve de lave pourrait être sur le point d’exploser. Selon la BBC, les experts de la Nasa font tout pour éviter l’accomplissement de ce scénario de fin du monde.

Au nombre de 31 dans le monde, les supervolcans présentent des explosions exceptionnelles en termes de violence et de volume de substances dégagées.

Le scénario catastrophe

Plus de 1.000 km³ de cendres et de dioxyde de soufre, un « hiver volcanique » recouvrant la moitié de la planète, une grave chute des températures pendant plusieurs mois, des pluies acides… Tel est le délicieux programme qui attend l’humanité si le supervolcan de Yellowstone explose.

Les supervolcans sont des volcans dont l’éruption est si importante qu’elle peut signer la fin de l’humanité. Ainsi, si celui-ci se réveille, l’existence de l’Homme sur Terre pourrait être éradiquée en seulement 74 jours(durée estimée par les Nations Unies), temps d’épuisement du stock alimentaire mondial.

Il y a 73.000 ans, l’explosion du volcan du Lac Toba (sur l’île de Sumatra en Indonésie) a été si violente que l’hiver volcanique qu’il a installé a réduit une partie de la population des hominidés vivant sur Terre.

Schéma représentant le point chaud de Yellowstone
Schéma représentant le point chaud de YellowstoneCrédit : CC / Wikipédia

Et même si ce scénario catastrophe ne s’est pas encore réalisé, les chercheurs de l’US Geological Survey (USGS), un organisme gouvernemental américain qui se consacre aux sciences de la Terre, y voient déjà les prémices. Ils ont enregistré 569 séismes au cours du mois de février 2018. Dans une étude réalisée en mars, l’USGS précise que l’activité sismique de Yellowstone « est actuellement à un niveau plus élevé comparé à l’activité sismique classique » de la région, même si le niveau d’alerte du supervolcan reste « normal ».

Une fréquence de 600.000 ans

Brian Wilcox, du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa, explique à la BBC qu’une éruption de ce volcan peut survenir tous les 600.000 ans : « Le Yellowstone explose tous les 600.000 ans environ, et cela fait 640.000 ans depuis sa dernière explosion ». Une nouvelle éruption est donc possible, même si prévoir avec précision ce type d’événement extrêmement rare reste impossible. « Je suis venu à la conclusion que la menace d’un supervolcan était nettement supérieure à celle des astéroïdes ou des comètes ».

Équivalent à six centrales industrielles, le supervolcan laisse échapper à l’heure actuelle entre 60 et 70% de la chaleur provenant de la croûte terrestre. Le reste de la chaleur s’accumule dans le magma, crée des gaz volatils et dissout les roches environnantes. Or, une fois que la chaleur atteint un certain seuil, tout explose…

Deux solutions… impossibles ?

L’une des solutions envisagées par les scientifiques de la Nasa, pour éviter le déroulement d’un scénario catastrophe, serait de refroidir le volcan. Selon l’agence spatiale américaine, si la chaleur du magma pouvait être réduite de 35%, le supervolcan ne constituerait plus une menace. Le plan qu’elle a conçu est donc de forer jusqu’à 10 km de profondeur et pomper de l’eau à haute pression. L’eau en circulation reviendrait à une température « raisonnable » de 350°C, ce qui permettrait d’extraire jour après jour la chaleur du magma.

Un tel projet coûterait environ 3,5 milliards de dollars et pourrait attirer les investisseurs. « Ce forage pourrait être utilisé pour créer une centrale géothermique générant de l’énergie électrique à des prix extrêmement compétitifs », explique Brian Wilcox. Mais là encore, ce plan a ses limites : forer un supervolcan n’est pas sans risque. En plus de fragiliser le « capuchon » de la chambre magmatique, cette technique pourrait déclencher l’éruption que l’on tient tant à éviter.

Une solution alternative ? Refroidir le supervolcan en entrant par le bas, depuis l’extérieur des limites du parc national de Yellowstone. De cette façon, la chaleur qui vient du centre de la Terre n’atteindrait jamais le haut de la chambre, qui constitue la véritable menace. Mais cette solution, bien pensée certes, pourrait prendre un temps infini : à raison d’un mètre d’eau par an, cela pourrait prendre des dizaines de milliers d’années avant de se retrouver avec un bain froid dans la chambre magmatique. De plus, rien ne garantirait l’aboutissement de l’effort.

En prenant en compte les autres supervolcans du monde, la fréquence d’explosion de ces mastodontes est de 100.000 années. Le dernier en date a eu lieu il y a 26.500 ans : il s’agissait de l’Oruanui, situé en Nouvelle-Zélande. Son indice d’explosivité volcanique atteignait le grade 8 sur l’échelle VEI, ce qui correspond au grade maximum, c’est-à-dire à l’explosion « apocalyptique ». De quoi rester vigilants…

source

Publicités
 
7 Commentaires

Publié par le 9 octobre 2018 dans Climat - Environnement, général

 

Étiquettes : , , , , , , ,

7 réponses à “Le Yellowstone pourrait être sur le point d’entrer en éruption, la NASA cherche des solutions ..

  1. zelta

    9 octobre 2018 at 8:09

    Grâce à la nazerie ça va tout nous péter à la gueule ! ils sont complètement fous-alliés

    La nazerie cherche des solutions, pour une fois c’est vrai, elle cherche mais ne trouve jamais rien d’intelligent à part nous conter de belles histoires de l’espace pour nos enfants en quête de devenir des astronautes, ou spationautes ou cosmonautes…..pour résumé des acteurs de l’espace ! et oui on a bien des acteurs politiques, il en faut pour tous les goûts !

    Le globe ( blue marble ) est une vision culturelle, c’est le fruit d’un système politique.

     
    • Valaraukar

      10 octobre 2018 at 2:57

      Encore une fois, tu confonds « globe » et « globalisme » le terme anglais pour « mondialisme », car, oui, la mondialisation est une vision culturelle, le fruit d’un système politique.
      Mais ça n’a rien à voir avec le globe terrestre qui n’est ni une vision culturelle, ni le fruit d’un système politique, c’est complètement absurde. Arrête de sortir cette phrase copiée-collée que tu n’as pas comprise, car, à chaque fois, tu passes pour un abruti.

       
      • zelta

        10 octobre 2018 at 8:26

         
        • moneygate

          11 octobre 2018 at 12:13

          Halala Zelta j’ai regardé ta vidéo la et ce soi disant prof grand jean qui n’existe dans aucune unif… Il est fou ce gars ma parole, et de plus la moitié de la vidéo aprle qu’il faudrait garder la religion comme façon de penser et que mettre la science avant la religion est une folie d’après lui…. Haalalala j’en reviens meme pas de ces conneries la et la 2eme partie de la vidéo sur ces troll et autre truc, c’est risible mais pitoyable….

           
  2. moneygate

    9 octobre 2018 at 10:34

    Si les conditions de vie devaient deenir presqu’invivable sur terre, on n’aura peut être que la nasa et compagnie du genre pour nous sauver, et sinon il y a la chaine aussi qui a fait des beaux trucs ces derniers temps, ils ont fait atterir un ptit robot sur un petit rocher dans l’espace y a qq jours et vont essayer de le faire revenir avec qq prélèvements, qqch du genre… Tu devrais poster + d’article sur les actualités spatiales Z et pas que sur le programme US, la chine et l’inde sont la aussi. et nous en europe.

     
  3. moneygate

    9 octobre 2018 at 10:34

    Si les conditions de vie devaient deenir presqu’invivable sur terre, on n’aura peut être que la nasa et compagnie du genre pour nous sauver, et sinon il y a la chaine aussi qui a fait des beaux trucs ces derniers temps, ils ont fait atterir un ptit robot sur un petit rocher dans l’espace y a qq jours et vont essayer de le faire revenir avec qq prélèvements, qqch du genre… Tu devrais poster + d’article sur les actualités spatiales Z et pas que sur le programme US, la chine et l’inde sont la aussi. et nous en europe.

     
  4. Joetclo Assgong

    10 octobre 2018 at 3:44

    Ovni cigare au boulot!!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :