RSS

De particules inconnues à ultra haute énergie émanent de l’Antarctique

07 Oct

DSC_0188.jpg

Mystérieuse découverte … Des particules cosmiques hyper énergétiques qui proviennent non pas de l’espace, mais qui émanent de notre planète . Une preuve de plus que le modèle standard de la cosmologie est vraiment à jeter à la poubelle … Z

ANITA est un instrument scientifique installé en Antarctique destiné à détecter des particules provenant des rayons cosmiques. Il est spécifiquement conçu pour chasser des rayonnements spatiaux extra-atmosphériques. La communauté des physiciens spécialisés dans les hautes énergies, dont celles concernant les neutrinos, fut prise d’une grande excitation quand l’instrument a détecté des particules qui ont semblé provenir de la terre plutôt que de l’espace. Puisque les rayonnements connus ne devraient pas rebondir, les scientifiques ont commencé à se demander si ces faisceaux mystérieux sont faits de particules inconnues jusqu’à présent, donc en dehors du modèle standard.

Mais pourquoi ces détections n’ont-elles lieu qu’en Antarctique alors qu’il existe tout un tas de détecteurs ailleurs dans le monde ? Les rayons cosmiques moins freinés par le champ électromagnétique de la Terre à cet endroit transportent des énergies impossibles à générer avec des appareils sur Terre et même par le plus puissant d’entre eux, le LHC. En analysant les comportements de ces particules cosmiques hyper énergétiques, on accède à tout un nouveau pan de la physique. Pour l’instant, le mystère plane sur la nature précise de ces particules. (source)

 

Des particules émanent de l’Antarctique et on ne sait pas ce que c’est

 

Le projet ANITA de la Nasa a permis d’observer des particules étranges en Antarctique : elles émanent de la Terre, au lieu d’arriver de la galaxie. Selon des physiciens, il est probable que nous soyons face à un phénomène jusqu’ici inconnu.

Des rayonnements cosmiques intriguent les physiciens depuis plusieurs années. Dans les sols glacés de l’Antarctique, la Nasa a enregistré en 2016 la présence de particules au comportement étrange : au lieu de provenir de l’espace, elles semblent jaillir de la banquise. Des chercheurs de l’université d’État de Pennsylvanie ont uni leurs forces pour tenter de comprendre ce phénomène qui a déjà inspiré de nombreuses théories.

Ils relatent cette recherche dans un article pré-publié le 25 septembre 2018 sur arXiv. Leur conclusion soutient l’hypothèse sur laquelle la communauté physicienne s’est déjà reposée, sans toutefois la démontrer. La plupart des scientifiques pensaient que ces particules étaient probablement un élément inconnu : selon cette nouvelle recherche, il y a de grandes chances que ce soit le cas.

LA PHYSIQUE AU DELÀ DU MODÈLE STANDARD

« Nous explorons [l’hypothèse que] ces particules aillent au delà du modèle standard pour expliquer les événements [enregistrés par] ANITA, s’ils sont correctement interprétés, et concluons que c’est le cas », écrivent les chercheurs dans leur résumé.

Ces étranges « rayonnements cosmiques » ont été observés à deux reprises par la Nasa dans le cadre du projet ANITA (Antarctic Impulsive Transient Antenna), un ballon à hélium embarquant un réseau d’antennes radio afin de repérer les rayons cosmiques d’ultra haute énergie (aussi dits zetta-particules), l’un des phénomènes les plus énergétiques connus dans la nature.

Le dispositif ANITA de la Nasa en Antarctique. // Source : Flickr/CC/Nasa

Les rayonnements cosmiques sont des flux qui circulent dans le milieu interstellaire — l’espace entre les étoiles dans une galaxie. De tels rayonnements peuvent venir du Soleil, de l’intérieur ou de l’extérieur de la galaxie.

Comme l’explique LiveScience, les scientifiques ont fondé de grands espoirs sur la découverte de la mission ANITA, lorsque le dispositif de la Nasa a permis de découvrir non pas des rayons cosmiques provenant de l’espace, mais des particules qui semblaient émerger de la Terre.

Pour tenter d’expliquer l’existence de ces rayons cosmiques, les physiciens ont commencé à élaborer des théories.

CES PARTICULES SONT TRÈS PROBABLEMENT UN PHÉNOMÈNE NOUVEAU

En raison de leur comportement inhabituel, les physiciens s’accordaient à dire que ces étranges particules ne pouvaient pas faire partie du modèle standard, une théorie permettant de classifier les particules subatomiques (plus petites que les atomes) connues. Toutes les hypothèses envisageaient le fait que les particules soient la manifestation d’un phénomène nouveau, sans pour autant que cela soit vérifié.

Le travail des universitaires pennsylvaniens vient renforcer cette idée. Selon eux, les particules observées grâce à ANITA ne sont qu’une partie émergée de l’iceberg : ces rayonnements cosmiques sont bien plus nombreux que ce que nous pensions. Un autre observatoire situé dans l’Antarctique, baptisé IceCube, a eu l’occasion d’observer des particules similaires, mais aucun lien n’avait été fait entre les enregistrements d’IceCube et ceux d’ANITA, jusqu’à cette étude.

L’observatoire IceCube en Antarctique. // Source : Flickr/CC/Eli Duke

1 CHANCE SUR 3,5 MILLIONS QUE NOUS LES CONNAISSIONS

En combinant ces deux bases de données, les physiciens sont arrivés à la conclusion que ces étranges particules émanant de la Terre avaient une chance infime d’appartenir au modèle standard : il y a très exactement moins d’une chance sur 3,5 millions pour que ces particules en fassent partie. Autrement dit, cette découverte permet de renforcer l’hypothèse que la communauté scientifique envisageait : il est fort probable que ces particules soient une manifestation d’un phénomène nouveau.

Bien que cette découverte ne résolve pas le mystère de leur provenance, le travail de ces chercheurs est important. Il montre que les scientifiques qui voudront étudier ces étranges rayonnements cosmiques devront être prêts à questionner leurs connaissances actuelles sur l’univers s’ils veulent espérer identifier ces particules. Grâce à eux, nous sommes de plus en plus certains que la science est face à un nouveau phénomène.

source

Publicités
 
11 Commentaires

Publié par le 7 octobre 2018 dans général, Sciences

 

Étiquettes : , , , , , ,

11 réponses à “De particules inconnues à ultra haute énergie émanent de l’Antarctique

  1. Joetclo Assgong

    7 octobre 2018 at 4:48

    C’est quoi un satellite, envoyé par ballon. Bien moins polluant que des fusées.

     
    • Valaraukar

      8 octobre 2018 at 9:06

      Heu non. On ne peut pas « satelliser » avec un ballon. C’est physiquement impossible. Je sais que cette légende ridicule est colporté par les abrutis de platistes, mais ce n’est pas une raison de la diffuser.

       
  2. zelta

    8 octobre 2018 at 8:03

    chut Joetclo tu vas te mettre à dos les bobos de l’espace. Des particules extra terrestres encore du blabla pour justifier les budgets….. vive la science des imposteurs ! plus c’est gros plus ça passe.

     
    • Joetclo Assgong

      8 octobre 2018 at 10:22

      T’inquiète, ils ont la tête à l’envers. Ces crétins de bobos commencent à s’apercevoir qu’ils ont été les imbéciles utiles des politiques et multinationales. Cela ne changera plus rien à l’affaire, tu le sais bien, trop tard.

       
      • Valaraukar

        8 octobre 2018 at 9:08

        Venant de la part du cercle des platistes associés, ce commentaire est à mourir de rire.

         
  3. moneygate

    8 octobre 2018 at 5:45

    Ici, ça ne mérite que .

    LOL

    pour les commentaires.

     
    • Joetclo Assgong

      8 octobre 2018 at 8:42

      moneygate Tu n’es surement pas français, pour trouver cela drôle.

       
      • Valaraukar

        8 octobre 2018 at 9:10

        Non, Jetclo: ce que Moneygate trouve drôle, ce n’est pas l’article, mais l’ensemble de tes commentaires et ceux de Zelta. Vos échanges sont comme ceux des petits vieux du Muppet Show.

         
  4. zelta

    8 octobre 2018 at 6:20

    tiens un bobo globe ! ils sont partout pour faire de la désinformation. le mensonge ça rapporte un tas de pognon dans notre monde autant dire tout ce qui fait la une en fait partie !

     
    • Valaraukar

      8 octobre 2018 at 9:12

      Tiens, un abruti platiste ! Ils sont partout pour faire de la désinformation, le mensonge, et la déformation de la réalité ça les rassure sur leur existence médiocre.

       
  5. Joetclo Assgong

    9 octobre 2018 at 9:26

    Valaraukar Tu réponds pour moneygate? Muppet Show!! Tu ne le sais pas, mais tu en fais parti. Une très bonne émission ceci dit. Hélas, nous avons du Cyril Hanouna aujourd’hui.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :