RSS

Trump au roi Salmane : « Vous ne resteriez pas deux semaines au pouvoir sans notre soutien »

03 Oct
Le roi Salmane d'Arabie saoudite (d) et le président américain Donald Trump (g), le 20 mai 2017 à Riyad AFP/MANDEL NGANLe roi Salmane d’Arabie saoudite (d) et le président américain Donald Trump (g), le 20 mai 2017 à Riyad AFP/MANDEL NGAN

Il semble qu’il y ait beaucoup d’eau dans le gaz entre les US et l’Arabie . A mon avis quelque chose se trame en coulisse . On sait par exemple que l’Arabie « diversifie » de plus en plus ses réserves de change au détriment du dollar . Les reserves de pétrole des saoudiens arrivent aussi à leur limite, ils ont actuellement du mal a augmenter leur production au moment ou les prix du Brut remontent vite, ce qui ne plait pas à Trump . On savait déjà qu’ils étaient désormais obligés d’aller forer offshore . L’Arabie regarde aussi de plus en plus vers la Chine par exemple . Va-t-on vers un clash ?  Ce serait un véritable séisme géopolitique . Z 

Le président américain n’a pas précisé la date à laquelle il s’est entretenu avec le roi saoudien et a tenu ces propos.

Le président américain Donald Trump a annoncé mardi soir avoir adressé une mise en garde au roi Salmane d’Arabie, son allié stratégique, lui affirmant que « sans le soutien militaire des Etats-Unis, il ne resterait pas deux semaines au pouvoir ».

Le président américain n’a pas précisé la date à laquelle il s’est entretenu avec le roi saoudien et a tenu ces propos. L’agence officielle saoudienne SPA avait néanmoins rapporté qu’un entretien téléphonique avait eu lieu samedi entre les deux hommes qui avaient discuté de la stabilisation du marché pétrolier.

« Nous protégeons l’Arabie saoudite. Ils sont riches. J’aime le roi Salmane. Mais je lui ai dit ‘nous vous protégeons, mais vous ne resteriez pas au pouvoir pour deux semaines sans nous, vous devez payer pour vos capacités militaires », a raconté M. Trump à des partisans lors d’un rassemblement dans le Mississippi, selon des propos rapportés par l’agence Reuters.

L’Arabie saoudite est un vieil allié des Etats-Unis. C’est là, dans le royaume sunnite où Donald Trump avait été reçu avec faste en mai 2017 pour son premier déplacement présidentiel à l’étranger, qu’il avait appelé à « isoler » l’Iran chiite pour contrecarrer son influence grandissante au Moyen-Orient. Depuis, les relations américano-saoudiennes n’ont fait que se renforcer, malgré les critiques internationales contre les méthodes du jeune prince héritier, Mohammad ben Salmane, notamment au sujet du Yémen où une coalition menée par Riyad intervient militairement contre les rebelles houthis, soutenus par Téhéran.

Le président Trump veut que l’Arabie saoudite joue un plus grand rôle militaire dans la région, en premier lieu face à l’Iran, bête noire commune des Américains et du royaume wahabite. En avril dernier, l’administration américaine avait ainsi donné son feu vert à un nouveau contrat d’armement pour un montant de 1,31 milliard de dollars avec l’Arabie saoudite. Des contrats pour plus d’un milliard, concernant notamment des missiles antichar, avaient déjà été approuvés fin mars au début d’une visite du prince héritier Mohammad ben Salmane à Washington.

Ce n’est pas la première fois que Donald Trump tient de tels propos à l’égard de Riyad. Alors qu’il était encore candidat à l’investiture républicaine, en avril 2016, M. Trump avait répondu violemment à des avertissements de Riyad qui s’inquiétait d’une adoption par le Congrès américain d’un projet de loi relatif aux attentats du 11 Septembre. « Regardez, nous protégeons l’Arabie saoudite. Nous les protégeons en échange de presque rien. Et sans notre protection, ils ne survivraient pas plus d’une semaine. Nous les protégeons comme nous protégeons d’autres », avait-il alors lancé. Le milliardaire avait estimé que les Etats-Unis n’étaient pas « correctement remboursés ». « Et l’on se demande pourquoi notre dette (publique) s’élève à 19 trillions de dollars… En tout, cas nous sommes les policiers du monde…nous ne recevons pas ce qui nous est dû », avait conclu le magnat de l’immobilier.

source

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 3 octobre 2018 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :