RSS

Les médias israéliens sur les S-300 russes en Syrie : «Ce sera un cauchemar»

25 Sep
s-300

Hé oui, Israël est bien désarmé face à ces S 300 .. ils ne vont plus pouvoir mener des opérations en Syrie comme ils veulent ..

Israël est-il  capable de détruire les S-300 syriens ? Voici des éléments de réponse : 

« Les experts russes croient que le déploiement des missiles S-300 sur le territoire syrien serait un atout pour la Russie », rapporte l’agence de presse américaine. Pour Jane’s Defence Weekly, « la Syrie a déjà de bons systèmes à courte et à moyenne portée. Les S-300 seraient en mesure de former un parapluie de défense aérienne à plusieurs couches assez complet sur la Syrie ». Or, ajoute l’expert, pour détruire les nouvelles armes, Israël utiliserait probablement des avions furtifs américains F-35 et mènerait une guerre électronique ». Les F-35 déjà fournis à Israël sauront-ils relever le défi qu’est la destruction des S-300 syriens ?

Des avis experts sont partagés : alors que le Pentagone vient de cesser l’achat des F-35 à leur concepteur Lockheed Martin pour cause de nombreux défauts qui lui sont propres, Israël, lui, aurait du mal à défier la Russie avec un appareil qui a peu de chance d’échapper aux tirs antimissiles russes quand bien même il serait furtif. (source)

 

 Mener une guerre électronique contre les Russes ? Là ça va être compliqué, Ils sont à la pointe dans le domaine . Les US en font les frais : 

L’ancien commandant de la guerre électronique de l’armée de terre américaine, Laurie Buckhout, a même noté que les USA ne disposaient pas de capacités de guerre électronique aussi importantes que la Russie.

«Nous avons une très bonne reconnaissance électronique et nous pouvons écouter tout le monde, mais nous ne disposons pas du dixième des capacités russes permettant de mettre des équipements hors service», affirme-t-il.

Israël se montre d’ailleurs trés inquiet à propos du brouillage électronique que les Russes menacent d’activer en cas d’opération israélienne. Z

La décision de livrer à la Syrie des S-300 russes a tellement inquiété la presse israélienne que ‘9tv.co.’ a même titré «Dans deux semaines ce sera un cauchemar pour Israël?».

The Jerusalem Post signale que les S-300 permettront aux militaires syriens de moderniser en profondeur le système de défense antiaérienne et de créer «une menace pour les avions israéliens» étant donné que ce système est capable de détecter des avions et des missiles balistiques à une distance allant jusqu’à 300 km.

Selon le média, pour l’heure, la défense antiaérienne en Syrie est dotée «de systèmes soviétiques périmés» et de systèmes tactiques plus modernes, car la Russie a déjà livré à Damas des systèmes sol-air de courte portée Pantsir S-1.

Haaretz estime que les S-300 ne garantiront pas une protection totale contre des frappes aériennes. Cependant leur présence menacera l’activité de l’aviation israélienne dans la région car désormais «Israël devra bien réfléchir avant de lancer une nouvelle attaque».

Le journal Yediot Aharonot trouve que la livraison de S-300 à la Syrie est, en effet, une mauvaise nouvelle pour Israël et demandera de la part des forces aériennes «davantage d’efforts, une meilleure planification et une plus grande prudence lors du recours à la force dans le ciel syrien et libanais».

Le média rappelle que la Russie a modernisé les systèmes syriens de gestion et de contrôle automatique de la défense antiaérienne, ce qui permettra d’augmenter la vitesse de réaction des batteries syriennes.

Évoquant les projets russes d’utiliser en Syrie des systèmes modernes de guerre électronique contre les chasseurs, les missiles et les drones, le média signale que leur déploiement limitera sensiblement la liberté d’action de l’aviation israélienne.

La Russie livrera d’ici 15 jours des systèmes antiaériens S-300 à l’armée syrienne afin de renforcer ses capacités de combat dans le cadre du drame de l’avion russe Il-20, a déclaré lundi 24 septembre le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

Le ministre a signalé qu’en 2013 la Russie avait suspendu la livraison de S-300 à la Syrie répondant à la demande d’Israël, mais qu’à présent la situation avait changé et non pas à cause de la Russie.

Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 russe avec 15 militaires à son bord. L’appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. Le crash de l’avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie. La Russie accuse les pilotes israéliens d’avoir utilisé l’Il-20 comme couverture pour échapper aux missiles syriens.

source

Publicités
 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :