RSS

Dix ans après la crise des subprimes, un autre krach est « possible »

05 Sep
Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 5 septembre 2018 dans économie, général, International, Vidéos (Toutes)

 

Étiquettes : , , , , , ,

3 réponses à “Dix ans après la crise des subprimes, un autre krach est « possible »

  1. NJ

    5 septembre 2018 at 7:55

    Il est vraiment trop bon celui-là: La crise de 2008 a été causée par une mauvaise gestion du risque. Et pardi, ce sont précisément les instruments de gestion du risque crédit qui venaient d’être légalisés par les régulateurs, notamment la BRI (Bâle II), qui sont à la source de cette crise qui est d’abord une crise de « transfert du risque » rendu possible par les dérivés de crédit à effet de levier permettant de refiler au marché les actifs bancaires les plus risqués par via de titrisation réelle ou synthétique.

    Ces produits de gestion du risque (quelle bande d’hypocrites!) sont toujours en utilisés plus que jamais, notamment les CDS et les CDO, surtout depuis que l’on sait que l’activation des assurances crédit est laissée au bon plaisir du régulateur américain. Par exemple les CDS sur le risque de crédit grecs n’ont pas été activés, d’où une perte sèche pour les vendeurs de CDS, notamment la Deutsche Bank, qui se sont pris en outre un haircut sur le principal de la dette qui en fin de compte n’était pas assurée. Etonnez-vous ensuite des mauvaises surprises bancaires.

    Outre les subprimes qui ont permis de virer les salariés insolvables du marché américain qui ont été remplacés par des sociétés immobilières spécialisées dans la reprises des prêts (le processus métier est parfaitement automatisé grâce à des outils informatiques ad hoc), les bulles se sont étendues à quantité d’autres catégories de prêts, comme les high yield loans aux entreprises, les prêts étudiants, les prêts automobiles, les prêts aux municipalités insolvables, etc.

    Il n’y a pas de dettes qui ne puissent être transformées en actifs à haut rendement, dès lors que la banque centrale se porte garantie du remboursement des prêts. C’est sans doute parce que la FED a besoin de revendre ses actifs bancaires avec profit au marché, qu’elle a décidé de diminuer le montant des QE, ie programme de reprise de dettes) tout en relevant les taux. Tant pis pour le gogos à l’étranger qui se sont crus malins en se blindant de papier américain non refinançable.

     
  2. Joetclo Assgong

    5 septembre 2018 at 9:01

    Quel monde.

     
  3. phil-o-pate

    5 septembre 2018 at 10:04

    Si vous écoutez le contraire de ce qu’il dit , vous avez tout juste!
    Tatoucheztati, l’ homme qui se trompe toujours depuis 11ans dans ses prédictions

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :