RSS

Un ordinateur du MIT a prédit la fin de la civilisation d’ici 2040

30 Août

Résultat de recherche d'images pour "un ordinateur du MIT"

Un programme informatique, mis au point en 1973 par une équipe de chercheurs du MIT, a prédit la « fin de la vie civilisée telle que nous la connaissons » d’ici 2040, avec un changement majeur à l’horizon 2020, c’est-à-dire dans deux ans seulement .

En 1973, un programme informatique a été mis au point au MIT pour modéliser la durabilité mondiale. Au lieu de cela, il a prédit que d’ici 2040, notre civilisation prendrait fin. Alors que beaucoup dans l’histoire ont fait des prédictions apocalyptiques qui ne se sont pas encore concrétisées, ce que l’ordinateur envisageait dans les années 1970 s’est réalisé dans l’ensemble. La machine pourrait-elle avoir raison ?

Pourquoi le programme a été créé

La prédiction, qui a récemment réapparu dans les médias australiens, a été faite par un programme baptisé World One. Il a été créé à l’origine par le pionnier de l’informatique Jay Forrester, qui a été mandaté par le Club de Romepour montrer comment le monde pourrait soutenir sa croissance. Le Club de Rome est une organisation composée de penseurs, d’anciens chefs d’État, de scientifiques et de bureaucrates de l’ONU dont la mission est de “promouvoir la compréhension des défis mondiaux auxquels l’humanité est confrontée et de proposer des solutions par l’analyse scientifique, la communication et le plaidoyer”.

Les prédictions

Ce que World One a montré, c’est que d’ici 2040, il y aurait un effondrement mondial si l’expansion de la population et de l’industrie devait se poursuivre aux niveaux actuels.

Comme l’a rapporté le radiodiffuseur australien ABC, les calculs du modèle ont tenu compte des tendances des niveaux de pollution, de la croissance démographique, de la quantité de ressources naturelles et de la qualité de vie sur Terre. Les prévisions du modèle pour la détérioration de la qualité de vie et la diminution des ressources naturelles ont été jusqu’à présent exactes de façon inquiétante.

En fait, 2020 est le premier jalon envisagé par World One. C’est à ce moment-là que la qualité de vie est censée chuter de façon spectaculaire. Le radiodiffuseur a présenté ce scénario qui conduira à la disparition d’un grand nombre de personnes :

“Vers 2020, l’état de la planète devient très critique. Si nous ne faisons rien, la qualité de vie est réduite à zéro. La pollution devient si grave qu’elle commencera à tuer des gens, ce qui entraînera une diminution de la population, plus faible qu’elle ne l’était en 1900. À ce stade, vers 2040-2050, la vie civilisée telle que nous la connaissons sur cette planète cessera d’exister”.

Alexander King, qui dirigeait à l’époque le Club de Rome, a évalué les résultats du programme de manière à ce que les États-nations perdent leur souveraineté, prévoyant un nouvel ordre mondial avec des entreprises qui gèrent tout.

“La souveraineté des nations n’est plus absolue”, a dit M. King à ABC. “Il y a une diminution progressive de la souveraineté, petit à petit. “Même dans les grandes nations, ça arrivera.”

Comment le programme a-t-il fonctionné ?

World One, le programme informatique, considérait le monde comme un seul système. Le rapport l’appelait “une visite guidée électronique de notre comportement depuis 1900 et où ce comportement nous mènera”. Le programme a produit des graphiques qui montraient ce qui arriverait à la planète dans les décennies à venir. Il a tracé des statistiques et des prévisions pour des variables telles que la population, la qualité de vie, l’approvisionnement en ressources naturelles, la pollution et plus encore. En suivant les lignes de tendance, on pouvait voir où les crises pourraient se produire.

Pouvons-nous éviter un désastre ?

Pour éviter une catastrophe, le Club de Rome a prédit que certaines nations comme les États-Unis devraient réduire leur appétit de dévorer les ressources du monde. Il espérait qu’à l’avenir, le prestige proviendrait d’une “faible consommation” – un fait qui ne s’est pas encore matérialisé. Actuellement, neuf personnes sur dix dans le monde respirent de l’air très pollué, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’agence estime que 7 millions de décès chaque année peuvent être attribués à la pollution.

Source : Big Think – Image d’en-tête : ABC , via NOM et ASR

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 30 août 2018 dans général, Religion - Prophéties

 

Étiquettes : , , , , , , ,

3 réponses à “Un ordinateur du MIT a prédit la fin de la civilisation d’ici 2040

  1. Lost Alpha

    31 août 2018 at 9:23

    Il faut se rendre à l’évidence, la technologie la plus répandue actuellement a pour but d’accroître le contrôle des populations,d’accroître la dépendance énergétique,et d’accroître le potentiel de destruction des armes de guerre.
    l’Homme-dieu du 21e siècle s’aperçoit il que ce qu’il considérait comme de la sagesse, n’est en fait que pure folie ?. Non !!! sa vanité n’a pas fini de le surprendre …

     
  2. Pablo Servigne

    31 août 2018 at 10:33

    Paplo Servigne en parle très bien.
    C’est lié au club de Rome.
    Leur modèle fonctionne, préparez-vous 😉

     
  3. Joetclo Assgong

    31 août 2018 at 5:02

    Merda alors!! Mandaté par le Club de Rome, ils commandent avec les autres.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :