RSS

Les pôles magnétiques de la Terre pourraient s’inverser bien plus vite qu’on ne le pense

29 Août
La plus précise mesure à ce jour de la vitesse à laquelle les pôles magnétiques de la Terre pourraient s’inverser

Comme je l’ai rapporté dans plusieurs papiers, le champs magnétique terrestre s’affaiblit de plus en plus, signe qu’une inversion des pôles pourrait être imminente . En effet, Pendant le temps de l’inversion, le champs magnétique terrestre s’affaiblit jusqu’à disparaître, laissant la terre à la merci des rayons cosmiques, ce qui produit une grande extinction de la vie sur terre  . La position des pôles magnétique commence déjà à fluctuer – Le basculement peut se produire n’importe quand . Et ça peut aller très vite, en moins d’une dizaine d’années selon certains chercheurs . (faites recherche dans le menu pour voir les sources et les articles précédents) Z 

L’analyse d’une stalagmite d’une grotte en Chine a dévoilé des indices sur un événement de l’histoire de la Terre, lorsque son champ magnétique s’est inversé en un clin d’œil géologique. Non seulement cette oscillation rapide fut une surprise, mais un changement aussi brusque dans un avenir proche poserait presque certainement de gros problèmes pour les sociétés qui dépendent fortement de la technologie numérique.

Il suffit d’une boussole pour savoir que nous sommes entourés d’une force qui s’aligne avec l’axe du globe, pointant résolument vers l’Arctique tandis que sa traîne indique le chemin de l’Antarctique. Cette bulle de magnétisme invisible est générée par des courants tourbillonnants de particules chargées profondément sous nos pieds. Mais nous savons encore étonnamment peu de choses sur sa formation ou sur la façon dont le champ évolue.

Heureusement pour les géologues curieux, le champ magnétique laisse une marque indélébile sur la croûte terrestre. Figés à l’intérieur de roches magmatiques solidifiées, les minéraux magnétisés peuvent fournir des indices sur l’orientation du champ avant leur refroidissement. Imaginez donc la surprise du géophysicien français Bernard Brunhes lorsqu’en 1906 il découvrit des roches volcaniques magnétisées dans le sens inverse.

Vingt ans plus tard, le géophysicien japonais Motonori Matuyama a testé les soupçons de Bruhnes, apportant la première preuve concrète que notre champ magnétique est plutôt bancal et n’a pas toujours pointé dans la même direction.

Pour commémorer leurs contributions, le dernier grand renversement de polarité du champ a été nommé d’après les deux scientifiques. L’inversion Brunhes-Matuyama décrit un événement qui s’est produit il y a 780 000 ans, lorsque le sud est devenu le nord et que le nord est devenu le sud.

C’est la dernière fois que ce monumental renversement s’est produit. De plus petites déviations dans les positions du pôle appelées excursions géomagnétiques semblent se produire beaucoup plus fréquemment, comprenant un faible basculement il y a environ 41 000 ans lorsque le champ s’est affaibli à seulement 5 % de sa force actuelle pendant quelques siècles.

Éclaircir la connaissance des changements du champ magnétique est loin d’être insignifiant, étant donné que cette bulle nous protège efficacement contre les particules chargées projetées à grande vitesse par le Soleil. Sans lui, une grande partie de notre technologie électronique en surface et en orbite pourrait être forcée de faire face à un bombardement qui risquerait de griller leurs circuits.

Image à partir de : “Un nouveau rendu accéléré du turbulent champ magnétique de la Terre (vidéo)”. (ESA/ SWARM)

Selon le géophysicien Andrew Roberts de l’Université nationale australienne :

Même avec le fort champ magnétique de la Terre aujourd’hui, nous sommes toujours sensibles aux tempêtes solaires qui peuvent endommager notre société basée sur l’électricité.

Si le champ tombe, nous voulons le savoir bien avant que cela ne se produise. Malheureusement, nous ne savons pas vraiment quels sont les indices à surveiller. Les roches ignées (magmatiques) capturent assez bien un aperçu de la direction du champ magnétique, mais il manque souvent des mouvements plus fins en amont. En collaboration avec une équipe internationale de chercheurs, Roberts a donc cherché une source à croissance plus lente. Une stalagmite poussant sur le sol d’une grotte de la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine, s’est avérée contenir le meilleur enregistrement.

Les racines de la roche d’un mètre de long ont été déposées pour la première fois il y a environ 107 000 ans. Pendant les 16 mille années suivantes, il a continué à accumuler des couches de minéraux dissous qui comprenaient un composé de fer appelé magnétite, ce qui a permis d’enregistrer des informations sur le champ magnétique. La stalagmite a été découpée en plus de 190 échantillons et analysée à l’aide d’un magnétomètre cryogénique à haute résolution, fournissant une résolution à l’échelle du siècle de la direction et de l’intensité du champ magnétique terrestre il y a 100 000 ans.

Parmi plusieurs plus petites dérives de polarité, ils ont repéré le vacillement d’un inversement il y a environ 98 000 ans, qui est resté inchangé pendant un siècle ou deux avant de reculer à nouveau. Sur une échelle de temps géologique, cette excursion est d’une incroyable brièveté et pourrait suggérer que tout changement significatif à notre bouclier protecteur ne sera pas accompagné de nombreux avertissements.

Selon M. Roberts :

L’enregistrement fournit des informations importantes sur le comportement du champ magnétique, qui s’est avéré varier beaucoup plus rapidement qu’on ne le pensait auparavant.

Les données suggèrent qu’à mesure que le champ de la planète s’affaiblit, les fluctuations de sa force augmentent, ce qui indique des instabilités dans l’activité géologique plus près du noyau externe de la Terre.

Le champ magnétique terrestre s’affaiblit de décennie en décennie, et certains spéculent qu’il s’agit d’une autre excursion, même s’il ne s’agit pas d’un renversement complet.

Des recherches comme celle-ci suggèrent que de grands changements dans notre champ magnétique pourraient être imminents… ou pas…

Source

Publicités
 
14 Commentaires

Publié par le 29 août 2018 dans Climat - Environnement, général, Sciences

 

Étiquettes : , , , , ,

14 réponses à “Les pôles magnétiques de la Terre pourraient s’inverser bien plus vite qu’on ne le pense

  1. M

    29 août 2018 at 9:24

    L homme detruit la terre il doit payer !!!!!

     
  2. Lost Alpha

    30 août 2018 at 1:37

    Une minorité de personnes sont coupables de la destruction de la Terre, parce qu’ils sont face à une majorité d’irresponsables en ce qui concerne l’avenir de la Terre. La majorité a remis les clefs de la Terre à une bandes de dangereux guignols (pour qui, la raison du plus fort est toujours la meilleur), pour jouir d’une existence frivole et éphémère, ou la seule liberté acquise est d’acheter sa liberté.
    A ceux la, la Terre répondit:
    Vous chantiez ? J’en suis fort aise. Eh bien ! dansez maintenant.

     
  3. zelta

    30 août 2018 at 8:21

    gros fake, pour créer de la peur.

    Concernant le champ magnétique terrestre, nous apprenons que nous possédons un noyau de fer en fusion homogène, cela provoque évidemment une force magnétique uniforme multidirectionnelle car nous sommes sur une forme sphérique ( ne pas confondre avec une forme torique qui génèrent des flux magnétiques en anneau comme cela est vulgarisé dans les revues scientifiques ). Voici encore un bel amalgame, comment substituer un fonctionnement d’une forme magnétique par un autre !

     
  4. Joetclo Assgong

    31 août 2018 at 1:55

    Quand j’étais gosse, haut comme trois pommes,
    J’parlais bien fort pour être un homme.
    J’disais :  » Je sais … Je sais … Je sais … Je sais …  »
    C’était le début, c’était l’printemps.
    Et quand j’ai eu mes dix-huit ans
    J’ai dit  » Je sais, ça y est, cette fois je sais « .
    Et aujourd’hui, les jours où j’m’retourne
    J’regarde la terre où j’ai quand même fait les cent pas
    Et je n’sais toujours pas comment elle tourne.

    Vers vingt-cinq ans j’savais tout
    L’amour, les roses, la vie, les sous.
    Tiens oui, l’amour j’en avais fait tout l’tour
    Mais heureusement comme les copains
    J’avais pas mangé tout mon pain.

    C’que j’ai appris, ça tient en trois, quatre mots :
    Le jour où quelqu’un vous aime
    J’peux pas mieux dire :
    Il fait très bon, il fait très beau.
    Clicquer pour agrandir
    C’est encore c’qui m’étonne dans la vie
    Moi qui suis à l’automne de ma vie
    On oublie tout : les soirs de tristesse
    Mais jamais un matin de tendresse.
    Toute ma jeunesse j’ai voulu dire  » je sais  »
    Seul’ment plus j’cherchais et moins j’savais
    Y a soixante coups qu’ont sonné à l’horloge
    J’suis encore à ma fenêtre, j’regarde et j’interroge
    Maint’nant je sais, je sais qu’on n’sait jamais.

    La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses
    On n’sait jamais
    Ni la couleur des roses
    C’est tout c’que je sais
    Et ça, j’le sais.

     
  5. moneygate

    31 août 2018 at 9:18

    Ha zelta donc tu n’est plus un plateux, tu confirmes que la terre est une sphère? Et sinon il y a d’ancien message ou moi et un autre gars attendait une répons de ta part, mais il semble que tu n’avais plus aucun argument.

     
    • zelta

      1 septembre 2018 at 9:08

      moneygate tu ne sais pas lire – retourne à l’école. apprendre les flux magnétiques d’une sphère (boule plasma ) – apprendre les flux magnétique d’une forme torique.
      La science nous fait passer la forme torique pour l’explication du magnétisme d’une sphère. game over.

       
  6. moneygate

    31 août 2018 at 9:24

     
    • zelta

      2 septembre 2018 at 5:48

      les satellites n’existent pas dans le sens où on nous le dit.

      Je me suis toujours posé la question comment on pouvait positionner un satellite géostationnaire, nous devons compenser la rotation terrestre. Sachant que même avec l’iss ( si vraiment elle existe dans le sens où on nous le dit) , elle n’est jamais en position stationnaire, elle orbite à une vitesse de 28000kms/h. Nous n’arrivons pas à contrôler et à maintenir la vitesse à cette altitude de 400kms avec +ou- 50kms de variations au dessus de la Terre. La conservation du mouvement + la force de gravitation ( entre deux corps) + le vide, ça fait beaucoup de paramètres à maîtriser voir impossible avec la technologie actuelle. Et puis il y a la question qui fâche, comment retransmettre les ondes des satellites, à plus de 36000kms en sachant que notre atmosphère fluctue, orage, couche nuageuse, les rayons cosmiques, des débris spatiaux… . L’émission du satellite doit générer énormément de puissance en watts pour maintenir le signal à cette distance. La maintenance aussi, nous n’en parlons pas, surtout dans ce milieu très hostile à la technologie, la capacité d’énergie pour faire fonctionner, à bord.et positionner le satellite géostationnaire. Ce qui est assez drôle c’est l’angle de positionnement des paraboles, elles ne pointent pas vraiment vers l’espace, mais vous me direz c’est normal, c’est pour éviter qu’elles ne s’encrassent. De plus, l’orientation de la parabole demande une précision de positionnement pour capter le signal du satellite. Je vois que tout le monde est satisfait de la qualité de ce support de retransmission de l’information, et pourtant si les gens prenaient conscience de la complexité et la fiabilité de ce mécanisme dans l’espace, et bien sur Terre en comparaison, tous nos appareils modernes pourraient durer des centaines d’années sans aucun problème ! Les paraboles satellites sont orientées dans un angle bien précis. Le signal est envoyé depuis des antennes terrestres qui est réfracté sur une zone précise du dôme. Concernant le GPS, le problème est d’autant plus complexe ( prévoir 3 paraboles sur le toit des véhicules) car nous avons besoin cette fois-ci, pour une géolocalisation de trois satellites géostationnaires. La réalité est tout autre, le GPS est un réseau d’antennes radios terrestres, ciblant des zones rapprochées.

      Les satellites sont en réalité envoyés en haute altitude 40kms grâce à des ballons gonflés à l’hélium, la Nasa est le plus gros consommateur de ce gaz au monde.

       
      • zelta

        2 septembre 2018 at 5:55

        les satellites sont réservés uniquement pour l’espionnage militaire.



         
  7. moneygate

    3 septembre 2018 at 3:38

    Mais peux tu préciser la forme de la terre, je n’ai pas compris ta réponse ou tu me parles de torique et conclu par game over. lol . Non mais sérieusement zelta, j’ai par exemple écouter les 7 vdéos de 2h de roch sauquere sur la matrice et lui aussi dit ne pas croire tout a fait à la nasa et satelite et plein d’autres choses comme notre histoire qui serait bien + courte qu’on nous le dit et par exemple les pyramides et le sphynx aurait été fait d’après lui à partir du moyen age. Je suis pret à écouter et à débattre de tout et nimporte quoi, si c’est fait avec sérieux et respect. Je ne cherche pas à avoir raison et ou a imposer une idée, et bien au contraire, ce qui m’intéresse est d’échanger des idées et de voir la façon de penser des autres. j’adore cela. Sans pour autant accepter leurs visions, j’aime en parler et écouter, je suis un blog catho tradi, j’écoute des juifs parler religion parfois, j’adore la SF, j’aime m’intéresser à plein de choses, quand je vais sur un site dit scientifique, quand c’est un peu « vulgarisé » j’y reste des heures et j’ouvre mass onglet à ne jamais avoir le temps de tous les lire pour finir…

     
  8. zelta

    3 septembre 2018 at 7:57

    moneygate tu le fais exprès, tu es neuneu ou tu n’as pas le niveau de compréhension.

    Je répète une dernière fois après je laisse tomber.

    Lorsque tu ouvres un livre décrivant la terre, cette dernière est sphérique. Le noyau est donc sphérique d’après ce qu’ils disent. Ce noyau ferreux est très chaud, cela provoque un champ magnétique uniforme multidirectionnel. cela veut dire que ta boussole est attirée de façon homogène vers le centre de cette bouboule! capito !

    en réalité cela n’est pas le cas, puisque la boussole n’est pas orientée vers le centre de la Terre mais vers un axe magnétique vertical. Et pour obtenir ce mécanisme pour une forme sphérique terrestre il faut que son centre magnétique est une forme torique, noyau TORIQUE pas un noyau sphérique

    comprends tu la nuance ? noyau torique en fusion .
    et je ne parle même pas de l’énergie qui le mets en fusion ….. blalbla…

    . De manière à avoir un champ en anneau comme tu peux le voir dans les revues scientifiques vulgarisées, le principe de la bobine.

    C’est vrai que ton niveau de physique laisse vraiment à désirer. si ça continue je vais me faire payer ou je laisse tomber et retourne faire des cours de magnétisme.

    N’oublie pas une chose si je démonte tout cela, c’est que j’ai le niveau scientifique pour le faire .
    Pour détruire un ennemi il suffit de savoir comment il fonctionne !

     
  9. moneygate

    4 septembre 2018 at 11:47

    halala, et je ne suis pas physicien et ne prétend pas avoir un haut niveau de physique. Mais à te lire je ne suis pas sur du tien non plus. Et tu n’as tjs pas répondu, mais en admettant qu’on aie une terre avec un noyau torique, de quelle forme est notre planète?

    pour les satelites on a pas besoin de rectifier quoi que ce soit, la gravitation fait le job, c’est comme les platistes qui disent qu’un avion doit compenser le mouvement de la terre qui tourne sur elle et qui bouge dans l’espace.
    Y avait eu aussi une expérience avec le canal de 9 km ou fallait pas voir l’home entier 9 km plus loin à cause de la courbure de la terre et étrangement on voyait l’homme entier, ce qui donnait un élément de preuves au platistes, mais il y a un efft visuel ausé par l’atmosphère du genre, encore une fois ce n’est pas mon métier, mais disons que ce sont des choses +- simples à comprendre et puis il a y a tellement d’autres choses démontrant que la terre est plate. Et jamais on a prétendu que toutes les communications internet et téléphoniques passaient par des satelites, et réfléchis au cout que ça couterait tes ballons comme décrit dans la vidéo, impossible.

     
  10. moneygate

    4 septembre 2018 at 11:48

    Moi j’y capte rien, mais sur l’image de l’article le noyau il a une forme torique? Je ne sais pas si ça représente la réalité et comment expliquer cela? Je pensais effectivement qu’on avait une boule au centre d’après la théories officielles, mais jamais cherché sur ce sujet la. Mais ça explique quoi par rappport à quoi?

     
    • zelta

      5 septembre 2018 at 12:44

      la gravitation est un axiome. ta masse est toujours identique où que tu sois . Même dans l’avion a 10kms d’altitude tu ne te sentiras pas plus léger que sur le plancher des vaches. Et coupe les réacteurs d’un avion, tu vas comprendre ce que c’est que la pesanteur. L’apesanteur n’existe pas c’est une fiction. Ils sont obliger de prendre un avion zéroG pour simuler une différenciation de densité en faisant chuter l’appareil par accélèration, qui ce dernier à une masse supérieure à l’individu. L’individu se trouve à une vitesse moindre dans l’avion que l’avion lui même en chute libre. tout le monde gravite dans la cabine, la bonne blague ! Voilà comment l’apesanteur est montrée pratiquement, c’est une imposture scientifique pour définir l’apesanteur.
      L’apesanteur n’existe pas, comme la gravité, ce sont des axiomes. et c’est là qu’intervient NEW TON, la nouvelle mesure de poids suivant où on se trouve dans l’environnement , une belle histoire à dormir debout, la pomme qui lui est tombée sur la tête de Newton !!!
      attention aux astéroïdes qui nous tombent sur la tête, ça tombe ou ça orbite ! tout cela est au bon vouloir de la gravité! ben voyons !

      On nous dit que la Terre tourne sur son axe à une vitesse de 1666 km/h à l’équateur dans le sens Ouest-Est et sous nos latitudes en moyenne de1000 km/h soit entre 200m/s et 250m/s. cette base valide la rotation terrestre donc, le fait que la terre est une sphère gravitant autour du soleil. Sur le plan pragmatique, nous pouvons observer que les avions n’auraient aucune chance de pouvoir attérir sur une piste qui se dérobe à une vitesse de 200 m/s, cela impliquerait le crash systématique de l’appareil. Si nous travaillons avec les vitesses relatives et absolues sur l’établissement des plans de vol sur l’axe Est-Ouest, considérons l’aller-et-retour d’un même plan de vol avec le même appareil dans des conditions climatiques stables, nous observons toujours des durées de vol quasiment à l’identique. Il est impossible d’obtenir ce mécanisme avec le modèle héliocentrique, car si l’avion se déplace à une vitesse constante en opposition de phase de vol longitudinal par rapport à la rotation terrestre, la durée de vol serait très courte par rapport au déplacement de l’avion dans le sens de la rotation terrestre (principe de la mécanique des fluides). L’avion devrait dans le dernier cas compenser la vitesse de la rotation terrestre donc mettre beaucoup plus de temps à atteindre son point d’arrivée. Cela démontre tout simplement que l’aller et le retour d’un même plan de vol en durée de temps aurait un écart type très important, ce qui n’est pas le cas dans notre réalité physique. Donc la Terre ne tourne pas sur son axe ! elle est stationnaire. Par conséquent, la théorie de Corriolis n’a plus lieu d’exister. ( De nombreux scientifiques de hauts niveaux diplômés soutiennent que la Terre est stationnaire mais se gardent bien de dire qu’elle est plate donc, on peut en déduire par la logique que le Soleil et la Lune dans ce cas précis,tournent au dessus de la Terre dans le même sens. Il est évident qu’ils protègent leurs postes de scientifiques avec les avantages qui leurs sont dûs : c’est l’Omerta scientifique; soumission ou une sorte de corruption au système légal, comment pervertir tout un mécanisme de pensées ). D’autres outils scientifiques, telle la mécanique des fluides, l’effet Doppler mettent en évidence que la terre est stationnaire.

      revenant à l’axe magnétique vertical terrestre on ne peut que le capter avec la boussole, à la perpendiculaire de celui-ci dont nous sommes sur un plan . loi de maxwell
      Les flux vont dans le même sens vers le nord pour tout le monde entier. et oui on tourne en rond autour de cet axe.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :