Un nouveau rapport indique que le personnel militaire des Etats-Unis d’Amérique doit se déployer dans le grand nouveau bâtiment de l’AIT à Taïwan pour y protéger le personnel des Etats-Unis d’Amérique. Pékin considérerait une telle mesure comme une « subversion de la politique d’une seule Chine », a prévenu l’éditorial du Global Times, et des raisons pour Pékin de déployer « un nombre croissant de contre-mesures auxquelles Washington devra faire face ».

Le Département d’État des Etats-Unis d’Amérique n’a pas encore décidé si les Marines des USA seront effectivement stationnés à l’AIT, note David An, chercheur senior à l’Institut Global Taïwan, comme ils le sont dans d’autres ambassades des Etats-Unis d’Amérique à travers le monde. L’AIT, cependant, bien qu’il remplisse les fonctions d’une ambassade des USA, n’est techniquement pas un bâtiment d’ambassade – une distinction importante dans la délicate danse diplomatique entre Washington, Taipei et Pékin. D’autres questions, comme si les membres du service des Etats-Unis d’Amérique seraient vêtus d’uniformes militaires ou de vêtements décontractés, n’ont pas encore reçu de réponse.

Sur la base de ces faits, An a déclaré à Sputnik News lundi, « Mon sentiment est que la décision finale est toujours à l’étude au sein du Département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique. «An a servi comme officier des affaires militaires et politiques couvrant la région de l’Asie de l’Est pour le Département d’Etat de 2009 à 2014.»

Le fait que la décision soit encore dans les airs n’a pas empêché le Global Times d’émettre une sévère condamnation contre les provocations potentielles: « Si les Marines des Etats-Unis d’Amérique stationnaient publiquement à l’AIT dans leurs uniformes, cela serait traité par Pékin comme une grave subversion de la politique d’une seule Chine ou même une invasion du sol chinois de l’armée  des Etats-Unis d’Amérique. »

«L’AIT serait également considéré comme un des principaux bastions de l’invasion de la Chine par les Etats-Unis d’Amérique, et l’administration du dirigeant taïwanais Tsai Ing-wen serait définie comme un groupe de trahison. Cela étant dit, d’un point de vue stratégique, l’ACI deviendrait l’endroit le plus incertain de Taïwan et un fusible dynamitant pour les affrontements», a noté le Global Times.

Le rapport chinois a en outre souligné que si Washington «suscite des problèmes et prend des dispositions extrêmes, il sait comment Pékin va réagir». Mais, selon An, 10 ou 20 ou même 30 Marines états-uniens d’Amérique à Taïwan protégeant l’AIT « ne seraient pas une ‘invasion’ », car un si petit le nombre de forces des Etats-Unis d’Amérique « n’est pas une réelle capacité contre les armées étrangères ».

Pour aggraver la tension potentielle dans les relations sino-américaines sur les questions relatives à Taïwan, le conflit commercial en cours entre Pékin et Washington ne montre aucun signe de relâchement de sitôt.

« Nous avons clairement un problème chronique avec la Chine », a déclaré Robert Lighthizer, le plus haut négociateur commercial des Etats-Unis d’Amérique, lors d’un témoignage devant le Sénat la semaine dernière. « Certaines questions seront traitées dans un court laps de temps », a-t-il dit, ajoutant toutefois que « sur le plan directionnel, nous allons avoir un problème avec la Chine qui durera des années ».

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News