RSS

L’Europe de Bruxelles va affamer l’Angleterre, qui mobilise déjà son armée ! Surréaliste…

31 Juil

« Les ministres ont élaboré des plans pour envoyer via l’armée des vivres, des médicaments et du carburant en cas de pénurie si la Grande-Bretagne sort de l’UE sans un accord. » « L’armée se tient prête pour une situation d’urgence », écrit le Times . Effectivement , c’est surréaliste, ça montre à quel point l’élite qui dirige l’UE est dingue . Z 

C’est une information totalement surréaliste qui s’étale à la une du Times, puisque Londres s’apprête à mobiliser l’armée dans le cas d’un Brexit « dur ».

« Avec aucun accord à l’horizon dans les pourparlers avec l’UE, Londres semble se préparer pour une sortie «dure» : l’armée britannique devra fournir des médicaments, de la nourriture et du carburant à la population dans le cas où le Royaume-Uni quitte l’UE sans un accord »…

L’Union européenne de 2018 envisage donc le plus sérieusement du monde d’affamer le Royaume-Uni, de priver ce pays de son accès aux ressources (qui peuvent être payées, il ne s’agit même pas de dons), ce qui revient à faire tout de même quelque chose de pas très différent dans l’approche que ce que l’Allemagne nazie a pu faire pendant la dernière guerre mondiale, les bombardements en moins, ce qui est beaucoup, mais tout de même !

Un blocus par l’Europe de l’Angleterre, c’est impensable et cela en dit très long sur la dérive autoritaire pour ne pas dire dictatoriale de l’Union qui nous parle de « démocratie » à chaque phrase.

Nous laissons entrer des migrants d’un côté pour virer les Anglais… Totalement délirant !

Seconde hypothèse, il s’agit de propagande anti-Brexit pour faire peur aux Anglais… Vous allez mourir dans d’horribles souffrances, il faudra que l’armée vienne vous ravitailler, et si vous quittez l’Union européenne, vous n’aurez même plus de médicaments, et ce sera le retour des tickets de rationnement.

Si c’est cela le projet européen, alors fuyons-le, car c’est évidemment un projet de soumission. On vous demande de renoncer à votre liberté contre une gamelle pleine.

La souveraineté contre deux repas par jour.

Étant en excès pondéral, je prends la souveraineté. Moins « bouffer » nous fera le plus grand bien à tous !

Charles SANNAT

Source la une surréaliste du Times ici

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le 31 juillet 2018 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

4 réponses à “L’Europe de Bruxelles va affamer l’Angleterre, qui mobilise déjà son armée ! Surréaliste…

  1. NJ

    31 juillet 2018 at 7:16

    Nous laissons entrer des migrants d’un côté pour virer les Anglais… Totalement délirant ! (Sannat)

    Non c’est l’inverse qui se passe puisque l’Angleterre est la première à,avoir favorisé le métissage démographique et culturel, au nom de la « diversité », dans un pays qui a muté en « global Britain » depuis les années soixante. Les Pakistanais sont désormais plus nombreux en Angleterre que les Irlandais.

    Les Anglais sont sur bien des points, les initiateurs du projet de l’Union européenne et de l’Union monétaire dont les banquiers de la City ont si largement profité en servant de plaque tournante au flux financiers circulant librement à travers toute l’Europe grâce au Traité de Maastricht. Visiblement vous n’avez toujours pas réalisé le rôle joué par Londres dans la gestion de trésorerie des entreprises européennes, notamment via les centrales de clearing des produits dérivés en dollars et en euros..

    Si vous aviez deux sous de jugeote vous vous demanderiez pour quelles raisons, il serait nécessaire de faire intervenir l’armée pour nourrir la population britannique, au cas où les circuits normaux de distribution alimentaire seraient interrompus. Qui a rendu l’Angleterre aussi dépendante des approvisionnements extérieurs si ce n’est les mondialistes qui ont financiarisé à tout va l’économie britannique depuis M. Thatcher? Car le modèle bancaire imaginé par les libéraux anglais a fait école dans toute l’Europe en motivant la libéralisation des biens et des services entre les Etats membres, pour le plus grand profit des banques qui financent les circuits logistiques et la trésorerie des grandes entreprises européennes qui travaillent jour et nuit dans les salles de marché à Londres et Francfort.

    Alors un peu de cohérence, s’il-vous-plaît. Pourquoi ne pas avouer que le Royaume-Uni trahit ses anciennes alliances pour en nouer de nouvelles, notamment avec la Chine, L’inde et les Etats-Unis, en reniant la parole donnée par ses gouvernements depuis l’adhésion à l’UE pour profiter à plein régime de la manne bancaire recyclé à Londres. Et pour alimenter quels marchés, je vous le demande? Le marché anglais sans doute??

    Souhaitons donc le plus bel avenir au yuan offshore et au monnaies cryptées « régulées », dont Londres veut devenir la plaque tournante.en attendant la chute de la Babel européenne que tout le monde semble convoiter tout en la reniant simultanément avec un bel ensemble.. Allez vous y retrouver dans cette cacophonie à venir des accords bilatéraux se chevauchant les uns les autres entre pays concurrents, chacun essayant de prendre des parts de marché aux autres. Il est plus que temps de retrouver une vision d’ensemble et une ligne directrice, sous peine de sombrer dans le chaos généralisé entre des pays qui veulent une chose et son contraire, dans à peu près tous les domaines de compétence.

     
  2. Joetclo Assgong

    31 juillet 2018 at 8:31

    De Gaulle, à voir cette europe! Et pour la france, il vomirait ces successeurs.

     
  3. NJ

    1 août 2018 at 1:51

    Les difficultés budgétaires sévères de la plupart des « local councils », notamment en ce qui concerne l’aide sociale, présage mal de la suite du Brexit, dans un pays qui a profité de la globalisation financière pour se surendetter dans des proportions inimaginables (1,000% du PIB en endettement public et privé de l’aveu même de max Keiser). Que la chose soit dissimulée dans le hors bilan des banques, n’enlève rien à la gravité de la situation financière extrême du Royaume -Uni, surtout au moment où des grandes banques déménagent leurs activités de clearing des produits dérivés de Londres à Francfort, comme la très regrettée et très estimée Deutsche Bank.

    Deutsche Bank has moved a “large part” of its euro clearing activity to Frankfurt from London in a boost to the efforts of the eurozone’s top financial centre to lure business away from the City before Brexit.

    Germany’s biggest bank said its decision would not affect jobs because it would simply involve pushing a different button to route clearing to Eurex, the clearing division of the German exchange Deutsche Börse.

    https://www.theguardian.com/business/2018/jul/30/deutsche-bank-moves-euro-clearing-from-london-to-frankfurt

     
  4. Dom

    5 août 2018 at 12:12

    On peut remonter à plus loin, dans l’histoire: qui a financé le nazisme (ils n’étaient pas les seules certes) ? …

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :