RSS

Archives du 12 juillet 2018

Faire régulièrement le ménage reviendrait à fumer 1 paquet de cigarette par jour !!!

Femme qui fait le ménage

Incroyable tout ce qu’on apprend quand on s’informe bien ! Alors quoi, il faut vivre dans la crasse ? Non, bon alors il faut trouver des produits naturels alternatifs ….

Il y en a plein , comme le bicabornate de soude, Le vinaigre blanc, le citron, le savon noir etc etc … enfin je vous laisse faire vos recherches sur le sujet, car il est vaste ! Mais j’y reviendrai pour vous donner un coup de main …

Il y a une erreur qui s’est glissé dans ce papier, car j’ai lu tous les médias qui en parlaient , je l’ai corrigé .  Pourtant le titre et l’analyse sont OK . (bon ils ne parlent pas ici du risque cancérogène …)

Ils écrivent à un moment en sous titre d’un paragraphe  « 20 ans de ménage équivaudrait à 20 paquets de cigarettes fumées par an » dans l’article source, alors qu’en fait c’est « 20 ans de ménage équivaudrait à « 20 paquets-années » (= 20 cigarettes par jour pendant 20 ans) . C’est pas du tout la même chose !!

L’Express a déniché cette erreur qu’ont commis certains médias et l’explique  (pour ma part j’ai lu 6 ou 7 papiers de médias différents sur ce sujet, et celui ci est le seul qui commet l’erreur ) :

«  le terme paquet-année contient un piège dans lequel sont tombés la plupart des articles consacrés à cette recherche. En langage scientifique, un «paquet-année», ce n’est pas la même chose qu’un «paquet par année».

«La notion de paquet-année est utilisée par les chercheurs pour comparer des fumeurs de diverses quantités de cigarettes, en prenant également en compte leurs antécédents en termes d’années de tabagisme», précise Marie-Ève Girard, inhalothérapeute à l’Association pulmonaire du Québec. Par exemple, si un homme fume 1 paquet par jour pendant 40 ans, on dira qu’il fume 40 paquets-années.

«Puisque l’étude parle de 20 paquets-années, on doit donc comprendre que c’est l’équivalent de fumer 1 paquet par jour pendant 20 ans», une quantité beaucoup plus élevée que les 20 paquets par année mentionnés dans plusieurs articles. »

 Bref, la situation est grave là encore …. 

En faisant des recherches sur ce papier j’en ai retrouvé un autre de 2015 : « L’OMS classe la charcuterie parmi les cancérogènes » : 

Amateurs de jambon, de saucisson et même de bacon, prenez garde car selon un rapport récemment publié par l’Organisation mondiale de la santé, ces aliments s’avèrent favorables au développement du cancer et côtoient, par le degré de leurs effets néfastes pour la santé de l’homme, la cigarette, l’arsenic, l’amiante et l’alcool.

La consommation de «viande transformée » (les charcuteries, pour faire simple) est «cancérogène certain pour l’homme », au même titre que …. l’arsenic !!  La consommation  de viande rouge est elle aussi mise en cause, comme «cancérogène probable » …  

Un papier qui tente pourtant de relativiser titrait carrément :  « Bacon et plutonium, même combat ? » :

Le bacon et les autres viandes transformées sont donc à classer parmi les agents «cancérogènes certains» et la viande rouge, parmi les cancérogènes «probables». Dossier clos? Pas tout à fait. Le plutonium est dans la même liste que le bacon, ce qui n’éclaire pas beaucoup les carnivores.

Le plutonium dans la même liste que le bacon …

Bref, tout ça pour dire qu’en lisant tout ce que je lis en tentant de vous informer au mieux, je me dis qu’on vit dans un monde vraiment incroyable, ça fait peur ! C’est juste pas possible . Bientôt on ne pourra plus se laver, plus s’habiller, plus manger, plus boire, plus respirer tranquillement (et j’en passe un paquet) … Enfin c’est déjà le cas il me semble !! Z 

Faire le ménage régulièrement accélère le déclin de la fonction pulmonaire, au point qu’au bout de 20 ans les dégâts sont comparables à ceux qu’occasionne la consommation d’1 paquet de cigarette par jour, d’après une nouvelle étude. Un résultat qui ne vaudrait… Que pour les femmes. (car les hommes ne font jamais le ménage ??? NDLR)

Les femmes qui utilisent régulièrement des produits nettoyants subissent un préjudice de la fonction respiratoire comparable à celui d’un fumeur, et ce même plusieurs décennies après, d’après une récente étude norvégienne publiés dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine. Ces nouveaux résultats comparent ainsi les dommages pulmonaires à ceux provoqués par une consommation d’1 paquet de cigarettes par jour.

Il était « déjà connu que les tâches ménagères peuvent exposer à des agents chimiques avec des effets nocifs potentiels sur le système respiratoire« , expliquent les auteurs de l’étude, selon qui « le risque accru d’asthme et de symptômes respiratoires chez les nettoyeurs professionnels et chez les personnes nettoyant à la maison » est « raisonnablement bien documenté« . En revanche, les effets sur le long terme n’étaient pas encore bien connus. « Nous craignions que de tels produits chimiques, en causant régulièrement des dommages aux voies respiratoires jour après jour, année après année, puissent accélérer le taux de déclin de la fonction pulmonaire qui survient avec l’âge« , explique dans un communiqué le Pr Cecile Svanes, professeur au Centre for International Health de l’université de Bergen et co-auteure de l’étude. Les chercheurs de l’Université de Bergen en Norvège ont donc analysé les données de l’European Community Respiratory Health Survey (ECRHS). Cette enquête européenne examinait en effet la fonction respiratoire de 6.235 personnes de 20 à 40 ans entre 1992 et 2012. Les participants, dont l’âge moyen était de 34 ans au moment de leur inclusion, ont donc été suivis pendant plus de 20 ans.

20 ans de ménage équivaudrait à « 20 paquets-années » (= 20 cigarettes par jour pendant 20 ans NDLR)

Un des critères observés était la quantité d’air maximale expirée en une seconde, aussi appelée VEMS. Le VEMS des femmes qui nettoyaient diminuait ainsi de 22 millilitres par an, contre 18,6 millilitres par an pour les femmes qui ne nettoyaient pas. Cette différence était encore plus marquée lorsque le ménage correspondait à une activité professionnelle. Autre critère, la quantité totale d’air qu’une personne expire de force aussi appelée capacité totale forcée (CVF). L’utilisation de produits de nettoyage doublait quasiment la diminution de la CVF, avec 13,2 (nettoyage à la maison) à 14,4 (nettoyage professionnel) millilitres de perdus par an, contre 7,9 millilitres pour une femme qui ne nettoie pas. Ce déclin accéléré de la fonction pulmonaire, principalement chez les professionnelles du nettoyage, était « comparable au tabagisme d’un peu moins de 20 paquets-années« , d’après les auteurs, soir environ un paquet par jour. L’asthme était également plus souvent constaté chez les femmes qui nettoyaient à la maison (12,3%) ou au travail (13,7%) par rapport à celles qui ne nettoyaient pas (9,6%).

D’abord surpris par ces résultats, le premier auteur de l’étude Øistein Svanes a finalement conclu que « quand vous inhalez de petites particules issues d’agents de nettoyage destinés à nettoyer le sol et non vos poumons, peut-être que ce n’est pas si surprenant après tout« . Les auteurs supposent ainsi que la diminution de la fonction pulmonaire est attribuable à l’irritation causée par la plupart des produits chimiques de nettoyage sur les muqueuses qui tapissent les voies respiratoires, y entraînant des changements persistants et un remodelage.

Aucun effet observé chez les hommes

Et les hommes, alors ? Et bien aucune différence n’a été constatée entre ceux qui faisaient le ménage et les autres. Pour les auteurs, plusieurs explications. D’abord, concernant le groupe des professionnels du nettoyage ne comptaient que 57 hommes dans l’étude, contre 293 femmes, un nombre insuffisant pour en tirer des conclusions. Ils étaient également moins nombreux que les femmes à déclarer faire le ménage à la maison, puisque seuls 46% des 2.932 hommes de l’étude disaient avoir une activité ménagère à la maison, contre 85% des 3.298 femmes. Un nombre suffisant cette fois pour en faire une analyse statistique, mais dont les résultats pourraient être faussés par les risques encourus d’autre part par les hommes en dehors de l’activité ménagère. Ainsi, il est possible selon les auteurs que les hommes qui nettoient aient été comparés à des hommes que leur activité professionnelle expose à des substances nocives par ailleurs, minimisant l’impact des produits ménagers. Troisième hypothèse, les femmes pourraient avoir une constitution plus sensible à ces produits, « comme cela est rapporté pour (…) la fumée de tabac et (…) la poussière de bois, pour lesquels des études ont montré qu’une exposition moindre chez les femmes suffit pour développer une maladie« , expliquent les chercheurs.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 12 juillet 2018 dans général, Santé - nutrition

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Chemtrails : Que vaporisent-ils dans nos cieux ?

L’affaire des épandages aériens de haute altitude

Source et traduction partielle: https://www.veteranstoday.com/2018/07/11/stratospheric-aerosol-geoengineering-how-can-anything-so-obvious-be-denied-by-so-many/

Connu aussi sous le nom de Stratospheric Aerosol Geoengineering (SAG) ou Géo-ingénierie Aérosol Startosphérique (GAS) que le public connaît et physiquement constate sous la forme des désormais célèbres “chemtrails” persistantes qui cadrillent les cieux des pays technologiquement développés.

Ces épandages de haute altitude ne sont pas à confondre avec le phénomène naturel de traînée de condensation qui se produit dans le sillage des avions commerciaux. Une traînée de condensation est le résultat naturel du déplacement de l’appareil dans l’air et de la friction sur ses ailes et fuselage, la traiinée de condensation est essentiellement constituée de vapeur d’eau et se dissipe très rapidement dans le sillage de l’avion en vol.

La “chemtrail” ou traînée chimique, quant à elle, constitue un sillage durable qui finit par s’étaler dans le ciel au gré des vents d’altitude et persiste des heures après le passage du ou des avions. Dans certains endroits, le ciel est littéralement quadrillé de ces chemtrails.

Les épandages de haute altitude sont un fait le plus souvent nié par les compagnies aériennes et les autorités et pourtant elles sont une réalité quotidienne pour le public à qui il suffit le plus souvent de juste lever les yeux pour en prendre connaissance.

Ci-dessous nous publions la constitution chimique et organique de la plupart de ces chemtrails, résultant de recherches et d’analyses de terrain.

Ceci amène immanquablement à poser la question à 100 balles: Avec quoi nous vaporisent-ils et est-ce bien utile et surtout raisonnable pour la santé publique ?

Bien entendu l’Amérique du nord est le laboratoire géant de cette ignominie eugéniste prenant des proportions planétaires.

Nous encourageons tous nos lecteurs à en savoir plus parce que les chemtrails ou traînées chimiques que laissent les avions dans leurs sillages font désormais partie de la réalité quotidienne du quidam de base…

[Ci-dessous: une traînée de condensation, elle disparaît au fur et à mesure de la progression de l’avion, c’est un phénomène naturel.]

 

 

 

 

 

Composition “classique” des chemtrails / traînées chimiques
par ordre d’importance de concentration:

Nano particules d’oxyde d’aluminium, sels de barium, titinates de barium, dibromide d’éthylène, cadmium, méthyl d’aluminium, globules rouges humains desséchés, fibre de verre gainée de nano-aluminium, particules de l’ordre du sous-micron (contenant de la matière biologique vivante), fibres de polymère, bactérie non identifiée, entero-bactérie fécale, mycoplasme, globule blanc-A humain (enzyme restrictif utilisé en recherche de laboratoire pour couper et combiner l’ADN), spores de moisissure, bacilles divers et moisissures, mycotoxine jaune, plomb, mercure, zinc, trifluoride d’azote, nickel, lithium, calcium, chromium, cesium radioactif, thorium radioactif, selenium, arsenic, éclats de titanium, argent, streptomyces, strontium, uranium

[Ci-dessous: épandage multiple et simultané en altitude, il ne s’agit pas ici de traînée de condensation mais de traînée résultant d’épandages chimiques persistantes dans le ciel]

 

 

 

 

 

 

L’aluminium est associé avec la maladie d’Alzheimer (vaccins ?…) de plus:

Les métaux lourds sont des poisons qui causent de la fatigue chronique, de fortes migraines, des troubles gastriques. Le système nerveux central est affecté causant une vague de vertiges, des insomnies, une décroissance de la capacité à la concentration, un manque accru de coordination musculaire et de la fatigue.

Le barium cause des angoisses, des arythmies cardiaques, le souffle court et une faiblesse musculaire générale. Il provoque aussi une gorge sèche, une fatigue chronique et des yeux larmoyants. Une exposition prolongée au barium peut provoquer la paralysie puis la mort.

Le zinc quant à lui est nécessaire à la vie, mais trop de zinc dans le système commence à le faire agir comme un poison (comme il est reconnu: tout est poison, ce n’est qu’une question de dosage…), surtout au niveau du foie, des reins et du pancréas. Un excès de zinc cause des troubles neurologiques variés.

La quantité d’arsenic dans les chemtrails est prouvée être au delà des limites de sécurité. On ne devrait pas trouver d’arsenic dans l’eau de pluie !… L’arsenic est un composant naturel de la terre à petite dose. Une fois dépassé la dose maximale possible, l’arsenic provoque de violents maux de tête, de la confusion mentale, des torpeurs et des convulsions, au stade de l’empoisonnement à l’arsenic, les signes et symptômes sont: vomissements, diarrhée, cancers variés dont foie et système endocriniens, sang dans les urines, sévères crampes musculaires, perte de cheveux, douleurs abdominales croissantes menant au coma et à la mort.

Il est plus que grand temps pour les peuples de reprendre la barre du bateau ivre et le contrôle par la même occasion de la science et des scientifiques qui ont été détournés à des fins glauques et morbides depuis des décennies.

Mais que diable déversent-il sur les populations et dans quel but ?

 

 

 

 

 

 

[Ce ciel vous est-il familier ?]

source

 

Étiquettes : , , ,

42 % des Allemands favorables à un retrait des troupes américaines d’Allemagne, selon un sondage

Résultat de recherche d'images pour "allemagne occupée us"

Hé oui, l’Allemagne est un pays « occupé » par les US depuis la fin de la 2e guerre mondiale … C’est incroyable que ce soit toujours le cas en 2018 quand on y pense … Les Chinois nous balancent un petit sondage sur le sujet . On sait qu’ils essaient d’attirer l’Europe dans leur filets, tant au niveau commercial que politique (lire aussi Les globalistes de l’UE et les communistes chinois s’associent pour protéger le nouvel ordre mondial) .  Z 

BERLIN, 11 juillet (Xinhua) — Près d’un Allemand sur deux souhaite le retrait des troupes américaines stationnées en Allemagne, a révélé mercredi un sondage réalisé par l’entreprise YouGov et commandé par l’Agence de presse allemande (dpa).

Selon le sondage, 42 % des Allemands sont favorables à une fin de la présence militaire que les Etats-Unis maintiennent en Allemagne depuis la Seconde Guerre mondiale. Quelque 37 % des sondés ont indiqué qu’ils souhaitaient que les troupes américaines restent en Allemagne, et 21 % se sont abstenus de répondre à la question.

Par affiliation politique, les électeurs du parti de gauche Die Linke sont les plus opposés à la présence américaine (67 % contre), suivis par le parti Alternative pour l’Allemagne (55 % contre) et par les Verts (48 % contre).

Pour ce qui est de la coalition au pouvoir, 35 % des partisans de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) et de l’Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU) et 42 % de ceux du Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD) sont favorables au départ des troupes américaines.

La présence de troupes américaines en Allemagne est un legs de la défaite militaire du régime nazi en 1945, après laquelle les alliés se sont partagés le contrôle du pays. Washington a par la suite maintenu ses troupes en Allemagne de l’Ouest pour garantir la sécurité de Bonn pendant la Guerre Froide.

Bien que les effectifs des forces américaines en Allemagne aient maintenant largement diminué, tombant à environ 35 000 après la fin de la Guerre Froide, l’Allemagne reste la deuxième plus importante base militaire des Etats-Unis à travers le monde après le Japon.

Mercredi, le président américain Donald Trump assistera en compagnie de la chancelière allemande Angela Merkel au sommet de l’OTAN à Bruxelles, où l’avenir de la présence américaine en Allemagne sera sans doute discuté.

M. Trump a plusieurs fois critiqué le gouvernement de Mme Merkel pour avoir échoué à atteindre les objectifs de l’OTAN en termes de financement, et a averti que les Etats-Unis pourraient cesser de contribuer de manière aussi importante que par le passé à la sécurité de l’Allemagne.

source

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 juillet 2018 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

« L’attaque de Trump contre l’Allemagne. Sortir de l’OTAN ? Une nécessité !! »

Hé bien hier ce fut une dure journée pour les alliés face à Trump ! 

Egrenant ses exigences financières, attaquant Berlin sur sa dépendance énergétique vis-à-vis de Moscou, Trump a placé la réunion de l’Alliance sous tension à Bruxelles .

Il y a dix jours le conseiller de la Maison Blanche chargé du dossier, Rich Hooker, avait quitté ses fonctions .

C’est dire le clivage que crée Trump au sein même de son camp ! 

Précisions sur ses déclarations : 

« Ils paient des milliards de dollars à la Russie et nous devons les défendre contre la Russie (…) Ce n’est pas normal », a-t-il martelé.
« L’Allemagne est totalement contrôlée par la Russie », a répété le président américain. « Ils tirent 60% de leur énergie de la Russie. Je pense que c’est une très mauvaise chose pour l’Otan, qui ne devrait pas se produire », a-t-il poursuivi dans une diatribe contre l’Allemagne.
M. Trump s’en est aussi pris plus généralement aux membres de l’Otan qui « ne payent pas ce qu’ils devraient » pour leurs dépenses militaires.
« Nous protégeons l’Allemagne, la France… Nous protégeons tous ces pays », a-t-il insisté, estimant que les Etats-Unis « payaient beaucoup trop ».
« C’est disproportionné et injuste pour les contribuables des Etats-Unis », a-t-il encore lâché.
Le président américain n’a de cesse de réclamer aux Européens d’accroître leurs dépenses militaires afin de respecter leur engagement de les porter à 2% de leur PIB en 2024.  (source)

On sait que Trump ne veut plus de l’OTAN qu’il trouve « obsolète » : réussira-t-il à aller au bout de ses convictions contre l’establishment US, dont son propre camp ?? Z

————————————————————-

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Celles et ceux qui ont toujours eu une « certaine idée de la France », et de notre indépendance, ont toujours vu d’un très mauvais œil le retour dans l’OTAN que Nicolas Sarkozy, dit « l’américain », a initié alors qu’il était président. Son successeur, François Hollande, a suivi le même chemin, celui de l’alignement corps et âme de la France et de son appareil militaire sur les intérêts américains.

Je n’ai eu de cesse de dénoncer notre appartenance à l’OTAN, pas d’un point de vue idéologique, mais parce que notre intégration à une alliance militaire bras armé des intérêts américains, ce n’est évidemment pas la meilleure solution pour assurer notre indépendance et les attributs de notre souveraineté.

Quand on dénonce l’Otanisation de notre pays, on est évidemment qualifié de faire de « l’antiaméricanisme » primaire. Désormais, c’est encore plus grave. On est « américanophobe », ce qui constituerait presque un délit pénal.

Quoique cela soit moins vrai depuis que Donald et Daisy sont à la Maison Blanche. On a le droit d’insulter le Président américain, de le vomir, et l’on est encensé… Il faut dire que notre Donald ne fait pas dans la dentelle.

Pilonnage en règle de l’Allemagne

Alors que le Président des États-Unis vient d’arriver à Bruxelles pour un sommet de l’OTAN, voici ce qu’il a déclaré afin de poser tout de suite les choses :

« L’Allemagne est complètement contrôlée par la Russie, elle est prisonnière de la Russie », ou encore « L’Allemagne paie des milliards de dollars à la Russie pour ses approvisionnements en énergie et nous devons payer pour la protéger contre la Russie. Comment expliquer cela ? Ce n’est pas juste »…

Je ne peux qu’encore une fois attirer votre attention sur ce que je disais il y a quelques jours déjà dans l’édito intitulé « Punir l’Allemagne, négocier avec la France, détruire l’Europe ! ».

Chaque jour qui passe nous montre un peu plus la réalité de cette stratégie américaine.

Quelles sont les raisons de la colère trumpienne ?

N’en déplaise aux imbéciles de propagandistes, non Trump n’est toujours pas l’abruti que l’on veut nous faire croire qu’il est.

La raison de la colère américaine c’est évidemment l’alimentation en gaz et en pétrole de l’Europe par la Russie alors que la grande idée c’est de remplacer le gaz russe par le gaz américain !

« Le président américain a dénoncé à plusieurs reprises le projet de doublement du gazoduc Nord Stream reliant directement la Russie à l’Allemagne. Il exige son abandon.
Sa critique lui permet d’enfoncer un coin dans l’unité des Européens, car Nord Stream 2 les divise. »

Les pays de l’UE importent deux tiers de leurs besoins de consommation. En 2017, ceci a représenté une facture totale de 75 milliards d’euros, selon les statistiques européennes. À ce jour, la moitié du gaz acheté est russe, mais les Européens cherchent à briser cette dépendance.

Les États-Unis sont engagés dans une stratégie de conquête de marchés pour leur gaz naturel. Ils ont exporté 17,2 milliards de m3 en 2017, dont 2,2 % par méthaniers vers les terminaux de l’Union européenne. »

75 milliards d’euros dépensés chaque année dont la plus grande partie revient à la Russie.
Or les États-Unis sont engagés dans une guerre à mort pour le contrôle de l’énergie et l’alimentation du monde.

C’est toute cette stratégie et ses implications notamment monétaires et économiques que j’ai détaillées dans ma lettre du mois de juin disponible dans vos espaces lecteurs.

La « grandeur de la France », ce sera sans l’OTAN, et sans l’Union européenne

Nous sommes ici au cœur du sujet géopolitique actuel.

Que va faire l’Europe ? Va-t-elle payer la rançon énergétique américaine ? Va-t-on au contraire poursuivre notre stratégie de mix énergétique aussi bien en diversification de sources d’énergie que de sources d’approvisionnement ? Merkel va-t-elle plier devant Trump ? Macron va-t-il rester le double vassal soumis aussi bien aux États-Unis qu’à l’Allemagne ou la France va-t-elle s’émanciper comme on pourrait en détecter les tout premiers signes (encourageants) dans le discours de Macron devant le congrès où il a déclaré en conclusion de son discours :

« Notre seule idéologie, c’est la grandeur de la France. C’est un patriotisme nouveau, vivifié que nous sommes en train de construire »…

Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais le printemps commence toujours par une hirondelle. Les événements risquent fort de se charger de faire fléchir l’idéologie macronienne.

Ce qui est certain c’est que la grandeur d’une nation, surtout d’un vieux pays comme peut l’être le nôtre, ne peut s’exprimer qu’à travers une souveraineté totale et les choses sont très simples.

Les attributs de la souveraineté sont les suivants : faire les lois, faire appliquer les lois, battre monnaie, et décider de la paix ou de la guerre. Avec l’Europe, nous ne faisons plus loi, notre police a la plus grande des peines à faire appliquer les quelques règles qui le mériteraient véritablement, nous ne battons plus monnaie puisque l’euro est une monnaie commune, et enfin, notre appartenance à l’OTAN nous empêche par définition de décider pleinement de nos guerres ou de la paix.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 juillet 2018 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , ,

LES FRANÇAIS VENDENT LEUR OR (ET ILS POURRAIENT BIEN LE REGRETTER)

Les Français vendent leur or (et ils pourraient bien le regretter)

Ce papier en faveur de l’or est de capital, un média mainstream, et bon nombre de médias qui sont loin d’avoir toujours été en faveur de l’or sont unanimes sur le fait de parier sur le métal jaune en ce moment, ce qui n’est pas commun du tout . Je ne dis pas que c’est un gage de quoi que ce soit, je dis juste que c’est étrange car les mainstream dédaignent l’or en général . (faites un peu le tour, par exemple Une analyse de Notre Temps revient sur tout l’intérêt de « miser sur les bons choix » et en particulier sur « l’achat d’or (qui) pourrait être le pari gagnant des 6 prochains mois ») Crise ou pas crise, l’or est dans un marché haussier jusqu’à preuve du contraire,  même si en ce moment il est vrai que ce marché est un peu déréglé et qu’il fleurte à la baisse avec une ligne de tendance haussière majeure comme j’en parlais l’autre jour (Or : la croix de la mort a fait son apparition, qu’en conclure ?) qui pourrait signaler un plancher avant un rebond estival . Car nous sommes en plus dans une saisonnalité favorable à l’or . C’est simple, les gens achètent quand il faut vendre, quand une crise bat son plein et que l’or explose, et vendent quand il faudrait acheter, quand l’or baisse .. Or il faut acheter par anticipation d’une crise ou d’une situation économique mondiale qui va se dégrader. Donc si vous pensez que tout va bien et que ça va continuer, n’achetez pas d’or . En tout cas « les français qui vendent leur or », pour moi ça veut dire qu’il ne faut pas vendre . Vu le nombre d’acteurs économiques qui préviennent sur une crise prochaine …, sans compter toutes les analyses que je relaie qui montrent que l’économie mondiale est en train de basculer (en fait on ne s’est jamais vraiment remis de la crise 2008, on a acheté un peu de temps avec la planche à billet),  je ne pense pas que ce soit une bonne idée . Z 

Année après année, les Français ont tendance à vendre leur or, sauf entre 2010 et 2014, du fait du stress lié à la crise de l’euro. Depuis 2015, la reprise économique les incite à céder à nouveau leur métal jaune… jusqu’au prochain choc financier ?

Les Français sont assis sur un tas d’or. 16% d’entre eux en détiennent, d’après Ipsos. Pour autant, au fil des ans, nos concitoyens ont tendance à alléger leurs bas de laine en métal jaune. Suite à l’impact de la crise financière de 2008-2009, “la France avait été acheteuse nette (total des achats moins total des ventes) d’or de 2010 à 2014 inclus, mais elle est devenue vendeuse nette depuis, avec une demande de détail de -4,5 tonnes d’or en 2017, d’après les chiffres du cabinet Metals Focus”, souligne Adrian Ash, directeur de recherche chez BullionVault, plateforme d’échange de métaux précieux de référence. Et ce, du fait de la reprise économique, qui rend moins attrayante cette traditionnelle valeur refuge : le cours de l’once a chuté de 35% depuis son record historique de septembre 2011.

La demande tricolore avait atteint un pic à 6,1 tonnes d’or sous forme de lingots et de pièces d’or en 2011, année du sommet historique de l’once, dont le cours avait atteint plus de 1.900 dollars. “Mais ces dernières années, la tendance d’il y a 15-20 ans est revenue”, relève BullionVault, qui rapporte que la France a été liquidatrice nette d’or pendant une grande partie des années 1980 et 1990, marquées par une division par près de 3 du cours de l’once entre le pic majeur de 1980 et le creux de 1999. “A l’époque, de nombreuses personnes ayant hérité des Napoléons des parents et des grands-parents, qui les cachaient sous les parquets, les ont revendus”, rapporte la plateforme. Ce qui est étonnant, c’est que la France est le seul pays européen (parmi ceux répertoriés dans le tableau ci-dessous) à avoir été vendeur net d’or depuis 2015, alors que les Allemands, en particulier, achètent chaque année pour plus de 100 tonnes de métal jaune…

Demande de lingots et de pièces par pays européens (cliquez sur l’image pour agrandir)

BullionVault (source : Gold Focus 2018 de Metals Focus)

Dès la prochaine crise, les cours de l’or pourraient se redresser

Reste que les Français qui cèdent leur or pourraient bien s’en mordre les doigts. En effet, si une nouvelle crise financière devait éclater demain – un scénario qui est loin d’être de la science-fiction -, le cours de l’or pourrait se réveiller… et on peut penser que nos concitoyens se remettraient à acheter du métal jaune, comme entre 2010 et 2014. “Si les particuliers recherchent une sorte de protection contre la crise, comme leurs aïeux, avoir quelques pièces d’or ou de petits lingots est logique”, juge la plateforme.

>> A lire aussi – 13 raisons de miser sur l’or plutôt que sur les actions

Or, alors que l’économie mondiale et les marchés financiers ont déjà connu des turbulences majeures cette année, les raisons de s’inquiéter ne manquent pas, entre l’issue incertaine du bras de fer commercial initié par Donald Trump, le manque de visibilité sur la future politique économique italienne (qui pourrait dans le pire des scénarios favoriser une nouvelle crise de la zone euro), les déséquilibres affichés par de nombreux pays émergents et les risques de crise financière et de krach boursier

>> A lire aussi – La crise italienne va-t-elle faire flamber l’or et comment miser dessus ?

Un nouvel accès de stress sur les marchés relancerait l’aversion au risque, ce qui devrait profiter à l’or, valeur refuge par excellence… Un actif qui a fait ses preuves au fil des millénaires : lors d’une crise, son cours est généralement bien orienté, tandis que sur très longue période, il constitue un rempart contre l’inflation et l’érosion de la valeur des monnaies, et vous permet ainsi de maintenir votre pouvoir d’achat…

Evolution des principales devises face à l’or (cliquez sur l’image pour agrandir)

CPoR Devises (Source : World Gold Council)

L’or a en outre “la qualité de ne pas présenter de risque de contrepartie (le risque de contrepartie est le risque consenti par un créancier, lié à une possible défaillance de l’emprunteur. Or, le métal jaune présente l’avantage de n’être la dette de personne, NDLR), à l’heure où les obligations d’Etat ne portent plus de “taux sans risque” mais un “risque sans taux” (c’est-à-dire un risque sans rémunération pour l’investisseur, NDLR) !”, souligne Benjamin Louvet, gérant matières premières en charge du fonds OFI Precious Metals chez OFI Asset Management.

L’été, une saison traditionnellement porteuse pour l’or et les sociétés cotées de mines d’or

Autre élément favorable à un rebond de l’or la saisonnalité est actuellement favorable, le cours du métal jaune et des valeurs minières aurifères affichant, historiquement, un parcours enviable en été (voir infographie ci-dessous). “A l’exception de 2016 – millésime marqué par un rebond spectaculaire du cours de l’or au premier semestre après la purge observée pendant les années 2011/2015 -, la période estivale a été très favorable au métal jaune depuis 2001. Le cours de l’or a progressé en moyenne de 13,9% (en dollars) en période estivale, et l’indice XAU, représentatif des valeurs minières aurifères, de 27,8%”, souligne en effet Arnaud du Plessis, gérant actions thématiques spécialisé sur l’or et les ressources naturelles chez CPR AM.

Hausses estivales de l’or et des valeurs minières aurifères depuis 2001 (cliquez sur l’image pour agrandir)

CPR Asset Management (source : Bloomberg – BofA Merrill Lynch Global Research)

>> A lire aussi – L’or, un placement incontournable en été

L’analyse technique laisse aussi espérer une reprise des cours. “Si le croisement baissier des moyennes mobiles à 50 et 200 jours (moyennes des cours de clôture des 50 et 200 dernières séances, respectivement, NDLR) a entraîné une accélération de la baisse en juin, l’or est aujourd’hui très survendu, et le point bas de décembre dernier – 1.236 dollars l’once – pourrait servir de soutien”, estime Arnaud du Plessis.

Evolution du cours de l’once d’or et analyse technique (cliquez sur l’image pour agrandir)

CPR Asset Management (données Bloomberg)

> A lire aussi – Ces 38 chiffres sur l’or 

Source

Régulièrement je vous montre quelques nouveautés et promos de chez https://www.acheter-or-argent.fr  :

En argent voici par exemple la 1 oz éléphant 2018, une semi numi pas cher du tout . Ces pièces prennent de la valeur « numismatique » avec le temps .

1 oz éléphant 2018

Année 2018
Pays : Somalie
/20 : tube
/500 : box

Poids brut : 31,10 g
Poids fin : 31,10 g
Titre : .9999
Ø : 39 mm

LIV 6 SEPT

Effigie : l’éléphant d’Afrique

Valeur faciale : 100 shillings

En or, dans les nouveautés, il y a la 1 oz dragon chinois 2018 par la Perth Mint , un lingotin numismatique (avec une valeur faciale) pas cher du tout non plus, émis à 25 000 exemplaires : 

1 oz dragon chinois 2018

Pays : Australie

Sous Capsule
25 000 exemplaires !

Année : 2018
Emetteur : Perth Mint Australia
Poids brut : 31,1 g
Poids fin : 31,1 g
Titre : .999,9
Dimensions : 24×41 mm
Epaisseur : 2,4 mm

Le Dragon Chinois

N’hésitez pas à aller visiter https://www.acheter-or-argent.fr  pour avoir de plus amples infos .

 
2 Commentaires

Publié par le 12 juillet 2018 dans général, or et argent métal

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :