RSS

Israël est prêt pour l’annexion complète de la Cisjordanie, prévient l’ONU – Les Etats-Unis et Israël forment un « groupe de travail » pour renverser le gouvernement iranien

04 Juil

Voilà qui pourrait déclencher un conflit assez grave … et la fuite vient de l’ONU elle même ! Ça joue sur tous les tableaux pour construire le grand Israël . Dans le même temps Les Etats-Unis et Israël forment un « groupe de travail » pour renverser le gouvernement iranien rapporte Zero Hedge : 

Un groupe de travail américano-israélien de haut niveau se réunit depuis des mois avec un objectif en tête, comme le  confirme Axios  dans un nouveau rapport : « Israël et les Etats-Unis ont formé il y a quelques mois un groupe de travail sur les efforts internes pour encourager les manifestations en Iran et faire pression sur le gouvernement du pays. « 

Bien que nous ayons peu de doute que de telles opérations secrètes ont réellement commencé il y a des années en Iran, probablement pendant  l’administration Bush,  Axios rapporte que la propagande sponsorisée par l’Etat américain et israélien bat son plein :

Au cours des dernières semaines, Israël et les États-Unis ont commencé à utiliser les médias sociaux pour transmettre des messages anti-régime au peuple iranien. Et Netanyahu a récemment posté quatre vidéos différentes sur Youtube, Facebook et Twitter – traduites en farsi – dans lesquelles il parle au peuple iranien et les encourage à protester contre le régime.

Ça bouge beaucoup en ce moment du coté de l’entité sioniste, et ça risque de chauffer de plus en plus fort dans la région !! Z

————————————————————-

Juste avant une réunion du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies sur le conflit israélo-palestinien cette semaine, un expert juridique de l’ONU a déclaré qu’Israël se rapproche de l’annexion officielle de la Cisjordanie.

“Après des années d’annexion de facto progressive par Israël des grandes parties de la Cisjordanie par l’expansion des colonies, la création de zones militaires fermées et d’autres mesures, Israël semble se rapprocher de la promulgation d’une législation qui annexera formellement des parties de la Cisjordaniea déclaré Michael Lynk, un fonctionnaire de l’ONU.

L’avertissement de Lynk a été affiché sur le site Web du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (UNHRC) – l’organe de surveillance des droits que les États-Unis et Israël boycottent, et les États-Unis ont récemment étonné le conseil en annonçant son retrait le mois derniercitant un parti pris général anti-israélien.

La déclaration de l’ONU a mis l’accent sur l’expansion israélienne : “Cela équivaudrait à une violation profonde du droit international, et l’impact de l’expansion continue des colonies de peuplement sur les droits de l’homme ne doit pas être ignoré”, a poursuivi M. Lynk. “Il s’agit de ma troisième mission dans la région depuis que j’ai pris mes fonctions en mai 2016, et les rapports que j’ai reçus cette semaine ont brossé le tableau le plus sombre de la situation des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé, a-t-il déclaré après son retour d’une mission de collecte d’informations dans la région.

La déclaration soulignait également les restrictions à la circulation des Palestiniens, les raids nocturnes et l’absence d’autorisations de construire, et ce que la CDH a appelé une annexion de facto progressive du territoire de Cisjordanie. Lynk présentera une description complète et finale de ses conclusions devant la 73e session de l’Assemblée générale des Nations Unies en octobre, alors qu’une enquête officielle des Nations Unies sur les récentes fusillades de centaines de manifestants palestiniens à Gaza par les forces de sécurité israéliennes est en cours, enquête qui a également été condamnée par les États-Unis et Israël lors d’un vote en mai.

Cette semaine ne servira probablement qu’à confirmer dans l’esprit de l’ambassadrice Nikki Haley que la CDH se trouve dans ses propos publiés en juin, un “cloaque de préjugés politiques”comme l’a fait lundi un certain nombre de pays à l’alinéa 7 de l’ordre du jour, qui impose l’examen des violations des droits de l’homme Israéliens contre des Palestiniens comme un alinéa permanent, et que Haley a essayé sans succès de se battre à l’Assemblée générale avant de décider de quitter le Conseil.

Le département d’État américain a noté dans une déclaration officielle qu’“aucun autre pays n’a un alinéa entier dans son ordre du jour qui lui est consacré au Conseil. Le maintien de cet alinéa dans l’ordre du jour est l’une des plus grandes menaces pour la crédibilité du Conseil”.

Cependant, la session de lundi révèle que la position ferme des États-Unis et les pressions diplomatiques en coulisses peuvent avoir un impact. Le Jerusalem Post rapporte que les nations occidentales ont boycotté de facto le débat sur l’Agenda 7 à Genève lundi :

Seulement 22%, 43 nations sur les 193 pays de l’ONU qui auraient pu prendre la parole, se sont levés pour condamner Israël. La France, qui s’était initialement inscrite pour parler, a changé d’avis au dernier moment et n’était pas présente dans la salle lorsque son nom a été appelé.

Le silence a marqué un mince signe de succès continu pour la campagne israélienne et américaine visant à abolir le mandat de l’UNRHC qui exige un débat sur les actions israéliennes contre les Palestiniens à chaque session du Conseil au titre de l’alinéa 7 de l’ordre du jour.

Ni les États-Unis, ni Israël, ni la France n’ont été dans la salle des délibérations.

La délégation palestinienne s’est toutefois félicitée des États engagés dans le “débat général engagé sur l’alinéa 7 [contre] la volonté et le souhait de la puissance occupante de ne pas participer au débat sur ce point qui aborde les pratiques illégales d’occupation et le refus de se conformer au droit international humanitaire”.

L’ambassadeur de l’Autorité palestinienne Ibrahim Khraishi a déclaré, en des termes clairement dirigés vers Israël et les États-Unis et leurs alliés, que les auteurs de violations des droits des Palestiniens devraient se retirer du Conseil et ne pas revenir jusqu’à ce qu’ils changent cette approche qui est destructrice de la loi, de la morale et des principes, et qui rajoute plus de radicalisme et promeut le terrorisme”.

Certains analystes ont prédit que l’absence des États-Unis au CDH permettra aux Palestiniens et aux Arabes d’avoir plus d’influence au Conseil ; cependant, le temps nous dira si d’autres pays, comme la France cette semaine, finiront par céder aux pressions américaines.

Source: Zero Hedge, le 3 juillet 2018 – Traduction Nouvelordremondial.cc

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :