Tesla a menacé le statu quo du pouvoir (SQP) d’une manière qu’ils n’auraient jamais pu imaginer, mettant en lumière leurs concepts aussi brillamment que la manière dont il a abordé les… » les lois intimes de la nature ».

Tesla a donné à l’humanité la clé pour transcender la tyrannie…. et apprivoiser la Sale Maladie (SM).

Un autre génie a été salué à l’origine par les microbes de la SM comme « L’Ange de l’électricité »….c’était avant qu’il ne tombe dans ce que le SQP considère comme le « côté obscur », c’est à dire l’humanité et tout ce que l’humanité est censée signifier : Humanité….conscience, décence, compassion, dignité, honnêteté, liberté de pensée, sentiment d’appartenance à…l’humanité….

Eric Dollard est cet autre génie. Sa citation sur Tesla et la SM est parfaite :

« Tesla a effrayé les banquiers centraux. Ils savaient ce que son plan signifiait. L’indépendance énergétique signifiait une perte presque totale de contrôle du peuple. »

Contrôle des gens, et priorité sur le contrôle. Dollard a été utile au SQP jusqu’à ce qu’il se libère de sa laisse. Aujourd’hui, il dort dans sa voiture, dans le désert, après avoir vu huit de ses laboratoires incendiés et subi d’autres traitements typiques du SQP. Peut-être que le surnom de : « nouveau Tesla » suggère les potentialités de Dollard dont il dispose et un danger pour le SQP. Eric Dollard serait le seul homme à être capable de reproduire la capture de l’éther par Tesla.

Le pouvoir est la maladie la plus sale si l’on considère l’ensemble de tout ce qui en résulte. La citation suivante semble aussi parfaite que celle d’Eric Dollard que nous avons vue plus haut, mais du point de vue de ceux qui détiennent ce pouvoir :

« Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême »

C’est une citation d’Henry Kissinger, le chouchou du SQP, lauréat du prix Nobel de la paix en 1973, maintenant interdit de voyager à l’étranger par un certain nombre de pays voulant l’arrêter pour crimes de guerre.

Un bel article écrit par Andy Piascik, intitulé : Crimes contre l’humanité : Pourquoi Henry Kissinger se promène-t-il en liberté ? contient cette vérité gardée qui imprègne l’humanité comme l’éther imprègne cet univers :

« ….le principe directeur de l’empire, un principe que Kissinger et ses semblables acceptent aussi naturellement que le fait de respirer, est que l’indépendance ne peut être autorisée. »

Il y a de l’espoir néanmoins . Kissinger a été nommé pour diriger l’ »enquête« …. humm, du 11 septembre, mais le tollé d’un grand nombre de personnes pensant en toute indépendance a provoqué l’annulation de cette nomination.

La  » Sale maladie « 

Ce serait le pouvoir, le gouvernement alimenté par les stéroïdes de la banque centrale privée : l’argent de la dette apparue comme par magie, se traduisant principalement par une hyper concentration de la richesse entre les mains du plus petit nombre, et la guerre. L’argent en tant que réserve de valeur s’est métastasé en une carte de crédit que les générations futures seront chargées de payer, émise par une minuscule cabale de psychopathes hyper-riches. Seulement quatre pour cent des humains sont nés sans conscience, des psychopathes, apportant une vigueur incroyable au pouvoir et au niveau d’inhumanité du SQP. Ce qu’ils font aux autres quatre-vingt-seize pour cent semble aussi inimaginable que ce que Nikola Tesla a donné et aurait donné à l’humanité s’il n’y avait eu cette Sale Maladie.

Une chose importante à propos du SQP est que le cœur de leur pouvoir repose sur les faiblesses de l’humanité. Leur palette d’inhumanité….la peur, la tromperie, la guerre, le racisme, le génocide, la propagande, leur « du pain et des jeux sans fin » sous contrôle, et bien plus encore, cela semble désespéré. On a eu de la chance que Tesla soit si plein d’humanité. Imaginez s’il était né sans conscience !

Plein d’humanité à quel point ? Einstein était plein d’équations que le SQP a détourné à son avantage. Ils lui ont organisé une ticker-tape parade sur Wall Street (un autel du SQP).

Voici l’équation de Tesla :

Le degré de répression de Tesla = le degré de danger de Tesla pour le SQP.

À la lumière de la quantité astronomique dissimulations, de fraudes, de détournements et de mensonges sans fin qui saturent encore l’esprit du public, le degré de danger de Tesla était éthérique, tout comme ses dons à l’humanité.

C’est peut-être l’exemple le plus frappant de l’opposition entre le SQP et l’humanité : « La guerre des courants ».

C’était Thomas Edison et J.P. Morgan et leur courant continu (DC) contre Nikola Tesla et George Westinghouse, avec leur courant alternatif (AC). L’équipe de DC s’est vautrée dans l’inhumanité, électrocutant publiquement « ….les animaux de cirque en surnombre », y compris les éléphants, jusqu’à la première « chaise électrique », en tuant un détenu du couloir de la mort. Malheureusement, l’exécution a plutôt été une cuisson lente, horrible et enfumée. Le légiste a dit que la moelle épinière de l’homme avait explosé. Les démons du DC se sont efforcés de convaincre l’esprit du public des dangers de la haute tension AC.

Heureusement, l’équipe du courant alternatif polyphasé s’est imposée, anéantissant les chances des « …microbes de la Sale Maladie » investis dans le courant continu. Et aujourd’hui, l’ensemble des systèmes de distribution de courant alternatif, des générateurs, des moteurs…tout cela n’a pratiquement pas changé depuis les quarante brevets de Tesla depuis 1888. Pour tous les kilomètres de monstrueuses tours de transmission et leurs lacis de fils alimentant des forêts de poteaux d’arbres morts portant des transformateurs….Tesla avait découvert une autre meilleure solution.

Ironiquement, c’est en travaillant pour Edison que le phénomène des pics bleus a touché l’esprit de Tesla avec potentiellement la plus grande avancée jamais réalisée dans la destinée de l’humanité. C’était à partir de l’utilisation par Edison de générateurs à courant continu ; le système électrique à courant continu était le seul système disponible pour fournir de l’électricité aux foyers et aux usines des États-Unis, avant que l’invention par Tesla du générateur, de moteurs, de transformateurs, de la transmission à longue distance de courant alternatif polyphasé…. ne devienne la norme dans l’industrie.

L’électricité est communément définie comme l’énergie résultant de l’existence de particules chargées sous forme d’accumulation de charge (statique) ou de courant.

Le système de distribution DC d’Edison était si inefficace que la résistance des lignes électriques aurait provoqué une perte de tension à l’intérieur de plusieurs pâtés de maisons. La tension était très élevée sur les générateurs principaux, et des « stations de pompage » étaient nécessaires tous les demi-miles pour augmenter l’affaissement des tensions et le courant.

Lorsqu’un interrupteur principal a été actionné sur les lignes de transmission avec une forte tension sur les générateurs principaux, une explosion de pics bleus et violets et d’éclairs, des sensations de choc rayonnaient dans toutes les directions à partir des lignes de transmission avant que les électrons (courant) ne circulent dans les lignes. Ce phénomène instantané a tué des hommes sur le terrain. Les ingénieurs considéraient ces explosions de potentiel électrostatique amplifié comme une nuisance à éliminer. Tesla a vu là ce qui l’a conduit à son plus grand don à l’humanité, le point central pour le reste de sa vie.

Une forme d’énergie encore inconnue. La vraie électricité de cet univers, l’éther. Électricité sans flux massif de particules chargées (électrons). De l’électricité froide et sans masse. Puis est née la bobine Tesla, et la magie de l’impulsion.

Tesla n’a observé le « phénomène de l’étincelle bleue » qu’à l’instant où les électrons ont commencé à circuler dans les lignes. Son génie se manifeste en recréant la situation avec des impulsions hyperfréquences DC dans un système conducteur – des impulsions éteintes avant tout flux d’électrons dans le système. La vraie bobine Tesla.

Alors que la fonction principale de la « bobine Tesla » est de détacher le chef-d’œuvre de Tesla de la réalité, la fonction principale de la bobine Tesla est de libérer la tension du courant et de libérer « l’électricité véritable » (Ether) du flux massif d’électrons . Ce n’est que lorsque le courant zéro est atteint dans la bobine Tesla que l’éther circule librement dans le système et que l’ »effet Tesla » est réalisé. Tout flux d’électrons étouffe l’éther. Ce n’est pas un hasard si le jouet « Tesla coil » a été popularisé en remplacement de la « bobine Tesla » pour étouffer la menace de Tesla pour le SQP.

Tesla semble être la plus grande illustration de ce dicton à propos du gouvernement/SQP : « Ne jamais croire quoi que ce soit tant que cela n’a pas été officiellement nié ».

Sachez que le summum des réalisations de Tesla, la tour de Wardenclyffe, être présentée dans la conscience publique comme : « La folie d’un million de dollars de Tesla ».

La tour de Wardenclyffe aurait été le plus grand de tous les cadeaux à l’humanité. Le SQP a démoli la tour de Wardenclyffe avant que le cadeau ne puisse être ouvert.

Rand Clifford

via RI