RSS

La Chine utilise des drones pigeons pour surveiller la population

01 Juil

La Chine utilise des drones oiseaux pour espionner les musulmans à ses frontières.

Big Brother : En matière de surveillance de masse, la chine bat tous les records !!! Je rappelle que la France prend le même chemin (Big Brother : le réseau français « intelligent » d’identification par caméras arrive !!!) Z

« L’idée peut sembler farfelue, mais les oiseaux robotiques sont une réalité, et la Chine les utilise pour surveiller les gens à travers le pays ». C’est ce qu’affirme le South China Morning Post, un journal de Hong Kong. Selon ce titre publié en langue anglais, plus de 30 agences militaires et gouvernementales chinoises auraient ainsi déployé des drones ressemblant à des oiseaux dans au moins cinq provinces au cours des dernières années.

Il est clair que depuis quelques années, la Chine est passée maître dans l’art de surveiller sa population par le biais de moyens technologiques variés. Désormais, il est question de robots aux allures de colombes dont la mission est d’espionner les citoyens.

Selon un article publié le 24 juin 2018 dans le quotidien South China Morning Postbasé à Hong Kong, une trentaine d’agences militaires et gouvernementales auraient déployé ce genre de robots dans plusieurs provinces chinoises. Il s’agit tout simplement de drones de surveillance maquillés en oiseaux.

Le programme de surveillance porte le nom de Dove (colombe en anglais) et intègre différents drones de fabrication allemande à l’apparence d’oiseau, pouvant imiter jusqu’à 90 % des mouvements des volatiles. Par ailleurs, ceux-ci engendrent un bruit dont le volume est suffisamment faible pour ne pas être repérés depuis le sol. Côté équipement, chaque drone est doté d’un GPS, d’un système de communication par satellite et d’une caméra HD. Pour ce qui est de la batterie, l’autonomie est évaluée à une demi-heure.

Un certain Yang Wenqing de l’Université polytechnique du Nord-Ouest de la Chine est à l’origine de ce projet. L’intéressé a notamment travaillé sur la conception de l’avion de chasse furtif Chengdu J-20. Si actuellement le dispositif Dove est encore en phase de test, celui-ci pourrait bien être adapté à l’échelle du pays entier. Pour l’instant, plusieurs provinces sont concernées, comme la région autonome du Xinjiang où vivent les Ouïghours musulmans, une zone considérée par Pékin comme un foyer de séparatisme.

La Chine semble donc poursuivre sa volonté de surveiller intensivement ses citoyens. En février 2018, nous évoquions sur ce point la police de la ville de Zhengzhou qui avait utilisé pour la première fois un système de reconnaissance faciale instantanée par le moyen de lunettes spéciales. En 2017, nous avions relaté une déclaration du gouvernement concernant le déploiement futur de 600 millions de caméras à reconnaissance faciale, alors qu’il en existe déjà plus de 170 millions !

Source

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 1 juillet 2018 dans général, Nouvel ordre mondial

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :