RSS

Ministre de l’Intérieur italien : « Nous avons besoin d’une épuration de masse. Rue par rue, quartier par quartier »

22 Juin

Par ses propos et sa politique anti-migrants, Matteo Salvini a provoqué un choc au sein de l’UE. Mais qui est vraiment le leader de la Ligue et nouveau ministre de l’Intérieur italien ? Une phrase qu’il a prononcé a resurgit, ça vous donne une idée de qui est au pouvoir en Italie …. Z

Alors que le très anti-migrants ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini fait polémique avec son projet de recensement des Roms, une phrase qu’il aurait prononcée scandalise…

Jusqu’où ira le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini ? Après être intervenu pour bloquer le bateau humanitaire Aquarius, qui transportait 630 migrants en Méditerranée, le leader de la Ligue du Nord (extrême droite) a créé la polémiqueen proposant un recensement des Roms, en vue de faciliter l’expulsion de ceux qui seraient en situation irrégulière. Sidérée, l’opposition dénonce un retour à “l’Italie de 1938”, qui avait voté les lois raciales visant les juifs italiens.

Alors que le monde découvre le visage de l’extrême droite italienne au pouvoir, une phrase prononcée par le dirigeant du parti régionaliste d’extrême droite a resurgi. Le compte Twitter “L’Important” relaye en effet ce 19 juin une courte vidéo de Matteo Salvini dans laquelle il déclarait, selon la traduction de ce compte de curation : “Nous avons besoin d’une épuration de masse (“pulizia di massa”). Rue par rue, quartier par quartier”, à propos de l’immigration.

Le propos en intégralité : “Nous avons besoin d’une épuration de masse. Rue par rue, quartier par quartier, place par place et avec la manière forte si besoin, car des morceaux entiers de ville, des morceaux entiers de l’Italie sont hors de contrôle”. Mais ces mots, relayés par plusieurs comptes influents, sont-ils exacts ?

Une résonance implicite avec le terme d’“épuration ethnique”

Tout d’abord, contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette phrase a été prononcée par Salvini alors qu’il n’était pas encore ministre de l’Intérieur. En effet, comme le montre une dépêche de l’agence de presse italienne Ansa, c’est en février 2017 que le dirigeant eurosceptique et xénophobe a fait cette déclaration, lors d’un déplacement à Recco, dans la ville métropolitaine de Gênes dans la région Ligurie, dans le nord-ouest de l’Italie.

De plus, la traduction est sujet à caution. Littéralement, “pulizia di massa” signifie “nettoyage de masse”. La traduction littérale d’“épuration” diffère : “epurazione”. Mais cela dit, Matteo Salvini, fin politicien et conscient des résonances historiques des mots, n’ignore pas qu’en Italien, l’épuration ethnique que les nazis prônaient se dit : “pulizia etnica”. On peut donc être tenté de traduire son propos par “épuration de masse”, sans trahir ni sa pensée, ni ses références implicites.

Source

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 22 juin 2018 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :