RSS

Climat : le Gulf Stream est en train de lâcher l’Europe

17 Avr

Résultat de recherche d'images pour "Gulf Stream"

Notez que les médias ne parlent désormais plus de « réchauffement climatique » mais de « dérèglement climatique », comme je l’ai plusieurs fois signalé . Je n’ai jamais nié qu’il y a un réchauffement climatique (c’est relatif car c’est plus une phase de transition caractérisé par un dérèglement, et car on a aussi paradoxalement des hivers qui semblent de plus en plus froids dans beaucoup de parties du monde, on a par exemple eu de la neige au Sahara l’année derniere, un hiver exceptionnellement froid à New York, etc etc), la terre se réchauffe et se refroidit, c’est normal … mais je pense qu’il fait partie d’un super cycle climatique, et ce que je dénonce, c’est le réchauffement climatique qui serait d’origine « anthropique », c’est à dire d’origine humaine . Ce qui est une absurdité totale et de la pure propagande . Les périodes de hausse de CO2 annoncent en général une ère glaciaire . Voilà entre autres pourquoi j’ai beaucoup alerté sur la survenue prochaine d’une ère glaciaire . Quand on se penche sur les super cycles climatiques, un age de glace est toujours précédé par un pic d’élévation des températures terrestres . Nous sommes dans un schéma typique que j’ai déjà plusieurs fois démontré graphiques à l’appui . (faites une recherche dans le menu) Le gulf stream permet à l’Europe de l’ouest d’avoir un climat tempéré, sinon nous aurions des températures aussi froides qu’au Canada . Donc avec ce courant régulateur qui est de plus en plus perturbé, il risque de faire de plus en plus froid chez nous … Ce ne serait que le début d’un nouveau cycle climatique qui se profile. Z 

Tous les courants de l’Atlantique s’affaiblissent sous l’effet du dérèglement climatique.

Les climatologues l’annoncent et le redoutent depuis des années : sous l’influence du dérèglement climatique, la plupart des courants, petits ou grands, qui parcourent l’immense océan Atlantique en maintenant un équilibre dont bénéficient la plupart des climats européens, nord-américains et africains sont en train de se modifier. C’est ce que révèlent les deux études parues le 11 avril dans la revue anglaise Nature.

D’après les scientifiques, les courants qui parcourent l’Atlantique n’ont jamais été aussi faibles et aussi aléatoire depuis le début du Ve siècle. Ce phénomène s’ajoute à la fonte de la banquise qui déverse des millions de tonnes d’eau douce dans la mer. Cela a non seulement une influence sur l’Atlantique mais, de plus, remet en cause la circulation des eaux entre l’hémisphère Nord et l’hémisphère Sud.

En raison de la confrontation de plus en plus violente entre des masses d’eau dont la température et la salinité sont de plus en plus différentes, une partie des eaux chaudes gagnent les profondeurs de la mer et retournent vers le sud. Cela perturbe la circulation planétaire des eaux en provoquant ce que les spécialistes nomment « la circulation méridienne de retournement de l’Atlantique ». D’où les changements et des errements de plus en plus perceptibles d’un énorme circuit d’eau qui participe à la régulation ou au maintien des climats.

Menaces sur l’Europe

C’est pour ces raisons, selon les auteurs des deux études, que le célèbre Gulf Stream qui permet à l’Europe occidentale de profiter d’un climat tempéré est en train de s’affaiblir. La cause : ce courant n’est plus suffisamment refroidi et sa densité en sel diminue. Les anomalies étaient constatées depuis des années mais, explique le professeur de l’Institut polonais de Potsdam, Stefan Rahmstorf, qui a mené l’une des études, « nous avons maintenant des certitudes ». Il ajoute :

Nous avons analysé tous les ensembles de données de température de la surface de la mer disponibles, en comprenant les données de la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Le modèle que nous avons trouvé dans les mesures ressemble exactement à ce qui est annoncé par les simulations informatiques, à savoir un ralentissement du Gulf Stream.

Une mauvaise nouvelle

Les scientifiques de la deuxième étude, menée par le groupe de David Thornalley de l’université de London College, affirment que pendant les cinquante dernières années, le Gulf Stream et d’autres courants aussi importants pour l’équilibre planétaires se sont modifiés « de façon certaine au cours du XXe siècle, avec un déclin notable à partir de 1950 » et que « cette évolution est très certainement liée à des facteurs humains ». David Thornalley, responsable de l’évaluation de l’équipe anglaise, estime que la modification des courants, notamment du Gulf Stream, « représente une diminution de 3 millions de mètres cubes d’eau à la seconde, soit l’équivalent d’une quinzaine de fleuves comme l’Amazone. Et je pense que c’est une très mauvaise nouvelle ».

Les conclusions des études sont en effet inquiétantes, puisque si la cause de l’affaiblissement des courants marins, à commencer par le Gulf Stream, est liée aux modifications climatiques, il aura en plus d’autres conséquences climatiques graves.

source

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 17 avril 2018 dans Climat - Environnement, général

 

Étiquettes : , , , ,

Une réponse à “Climat : le Gulf Stream est en train de lâcher l’Europe

  1. michel bernard

    18 avril 2018 at 5:40

    Pas anthropique mais peut-être bien militaire Cf page 277 du livre de Monsieur Cauwelaert « au-delà de l’impossible » édition j’ai lu, paru le 11 mars 2018, et dans lequel s’exprime Tesla en personne à une médium douée.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :