Sur fond des rumeurs sur des frappes militaires de l’Occident en Syrie en réponse d’une attaque chimique présumée contre Douma au nord-est de la capitale syrienne, un ex-commandant de l’armée britannique a mis en garde contre une possible attaque russe contre les bases militaires britanniques à Chypre.

Un officiel britannique – qui a souhaité garder l’anonymat – a révélé au Times que des chasseurs de la Royal Air Force opérant depuis la base aérienne de la RAF à Akrotiri au sud de Chypre étaient prêts à combattre en Syrie.

Le Financial Times a écrit : « Le ministère de la Défense ne s’est pas exprimé sur l’implantation des dispositifs militaires dans un pays tiers dans le but d’apporter un soutien militaire à une éventuelle opération militaire américaine en Syrie. Toutefois, un porte-parole du même ministère a confirmé que les bases militaires britanniques en Irak et en Syrie avaient été déployées dans le cadre des activités de la coalition internationale anti-Daech. »

L’ancien commandant des forces interarmées britannique a indiqué au Times : « Le spectre de la guerre plane sur la région. En cas d’une intervention militaire de la Grande-Bretagne en Syrie, les Russes – qui soutiennent Bachar al-Assad – risquent de cibler nos navires, sous-marins et avions de chasse. »

La Première ministre britannique, Theresa May, a ordonné aux sous-marins britanniques de s’approcher à portée de tir de la Syrie pour porter des frappes qui pourraient avoir lieu dès jeudi, rapporte mercredi The Daily Telegraph.

source